Your SlideShare is downloading. ×
Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité ? par Nicolas Paquot | Liege Creative, 28.03.13
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité ? par Nicolas Paquot | Liege Creative, 28.03.13

900

Published on

L’accroissement exponentiel de la population entraine son lot de défis planétaires. En 2050, on estime notamment que la Terre devrait nourrir 9 milliards d’êtres humains, soit 30% de plus …

L’accroissement exponentiel de la population entraine son lot de défis planétaires. En 2050, on estime notamment que la Terre devrait nourrir 9 milliards d’êtres humains, soit 30% de plus qu’aujourd’hui. Pour faire face à cette problématique, l’entomophagie (la consommation d’insectes) présente des avantages indéniables (production durable, valeur nutritive, ressources,…).
L’unité d’entomologie de Gembloux Agro-Bio Tech dispose aujourd’hui, dans ce domaine, d’une renommée internationale. Une spin-off spécialisée dans la production d’insectes est en cours de création.
Verrons-nous donc bientôt des sauterelles dans nos assiettes ? Sommes-nous tous prêts pour ce grand saut alimentaire ? Cette filière offre-t-elle réellement une alternative et pourra-t-on faire fi des freins culturels qui nous éloignent des insectes ? Afin d’aborder ces questions, LIEGE CREATIVE réunit différents experts autour de Eric Haubruge, Vice-Recteur de Gembloux Agro-Bio Tech et de Frédéric Francis, Professeur et responsable de l’unité d’entomologie (ULg).

Published in: News & Politics
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
900
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
9
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Parole d’expertLes insectes dans notre alimentation,rêve ou réalité ?Panel d’experts autour deEric HAUBRUGE, Vice-Recteur de Gembloux Agro Bio Tech etFrédéric FRANCIS, ULg - Unité d’entomologieAvec le soutien de la Ville de Liège et green kow
  • 2. Avec le soutien de :
  • 3. Principes d’une alimentation équilibrée: une place pour les insectes ? Pr Nicolas PAQUOT Service de Diabétologie, Nutrition et Maladies métaboliques CHU Sart-Tilman
  • 4. Aliments et nutriments-  Aliments = ce que l’on mange -  Mélanges complexes –  Naturels: tomate –  Fabriqués: pain –  Composés en général de plusieurs nutriments- Nutriments = composition de l’alimentation •  Macronutriments •  Glucides, lipides, protéines, (alcool) •  Micronutriments •  Minéraux •  Vitamines •  Oligo-éléments
  • 5. Principes d’une alimentation équilibréePrévenir les maladies carentielles couvrir les besoins en nutriments essentiels (acides aminés essentiels, acides gras essentiels, micronutriments essentiels) sachant qu’aucun aliment ne fournit à lui seul tous les nutriments essentiels  Prévenir les maladies de civilisation oùlalimentation joue un rôle étiologique probable oucertain: notamment les maladies cardio-vasculaires, lobésité, lhypertension artérielle, le diabète sucré de type 2, certains cancers, les caries dentaires.Satisfaire aux recommandations nutritionnelles
  • 6. Apports recommandés en énergie Hommes Femmes (75 kg) (55 kg) 18 à 60 ans 2.500 kcal 2000 kcal 60 à 74 ans 2.400 kcal 1.850 kcal > 75 ans 2.200 kcal 1.800 kcal
  • 7. Habitudes nutritionnelles belges ELGES   HABITUDES    NUTRITIONNELLES    B ETUDE  B.I.R.N.H.   RECOMMANDATIONS   1989   E.A.S.      1993   Glucides      %   39   50  -­‐  55   Protéines      %   14   15   Lipides        %   42   30    -­‐  Saturés    %   17   10  (max)    -­‐  Monoinsaturés  %   15   10  -­‐  15    -­‐  Polyinsaturés    %   8   3  -­‐  7    -­‐  Rapport  P  /  S   1/20   1/5   Cholestérol                  mg  /  j   390   <  300  
  • 8. Recommandations: les protéines•  Besoins: 9 à 11 % de apport énergétique•  Consommation belge: 16 % apport énergétique•  Sources (Belgique) –  Viande: 36,5 % •  Produits de viande, poulet, viande de boeuf –  Céréales et produits céréaliers: 19,0 % •  pain –  Produits laitiers: 17,9 % –  Poissons, crustacés, coquillages: 6 %
  • 9. Recommandations: les protéines •  Qualité  des  protéine   –  DigesXbilité   –  Présence  acides  aminés  essenXels    
  • 10. Recommandations: les lipides Recommanda7ons  nutri7onnelles  pour  les  adultes:  LIPIDES.   en  %  des  besoins  énergéXques  totaux  (E%)  
  • 11. Les lipidesLes graisses saturées •  Réduire les graisses saturées –  Maximum 10 % (7 %) –  Les viandes (mouton, agneau, bœuf, veau), les charcuteries, le beurre, les margarines « dures », les graisses végétales hydrogénées, le lard, les crèmes, les fromages, les biscuits, les viennoiseries, les chips, les frites, les grills d’apéritifs
  • 12. Les lipidesLes graisses monoinsaturées•  Favoriser les graisses monoinsaturées –  Minimum 10 % (20 %) •  Les  huiles  :  olive,  arachide,  colza     •  Viandes  :  canard,  autruche,  porc,  poulet  (2  x  volaille/ semaine)   •  Les  maXères  grasses  type  margarine  liquide   •  Fruits  oléagineux  :  avocat,  noisebe,  pistache  
  • 13. Les lipidesLes graisses poly-insaturées•  Apport: de 7 à 10 % maximum
  • 14. Les lipidesLes graisses poly-insaturées•  Apport: de 7 à 10 % maximum –  Oméga 6 = acide linoléique (essentiel) •  Maïs, Soja, Tournesol
  • 15. Les lipidesLes graisses poly-insaturées•  Apport: de 7 à 10 % maximum –  Oméga 6 = acide linoléique (essentiel) •  Maïs, Soja, Tournesol –  Oméga 3 = Acide linolénique (essentiel), EPA, DHA •  Poissons gras (EPA-DHA): + de 10 % de lipides –  saumon, anguille, hareng, maatjes, maquereau •  Poissons mi-gras (EPA-DHA) : + de 5% lipides –  crabe, truite, truite saumonée : 2 x/semaine
  • 16. Les lipidesLes graisses poly-insaturées•  Apport: de 7 à 10 % maximum –  Oméga 6 = acide linoléique (essentiel) •  Maïs, Soja, Tournesol –  Oméga 3 = Acide linolénique (essentiel), EPA, DHA •  Poissons gras (EPA-DHA): + de 10 % de lipides –  saumon, anguille, hareng, maatjes, maquereau •  Poissons mi-gras (EPA-DHA) : + de 5% lipides –  crabe, truite, truite saumonée : 2 x/semaine –  Rapport oméga 3 / oméga 6 = 1/5 •  Huiles : oméga 6/oméga 3 favorable –  huile de colza (9 % n-3), de noix (13% n-3), de germe de blé (8% n-3), lin (55% n-3)
  • 17. Recommandations: les glucides •  Sucres simples (Glucose, saccharose, fructose, lactose) –  Aliments d’origine végétale (fruits) –  Produits laitiers –  Miel –  Sucres ajoutés (soda, aliments sucrés) •  Glucides complexes –  Source principale: amidon de végétaux •  Céréales, légumineuses, tubercules, racines •  Apport  total:  55  %  apport  total  en  énergie    
  • 18. Recommandations: les glucides •  Apport  total:  55  %  apport  total  en  énergie     –  Céréales  complètes,  légumineuses,  fruits,  légumes   =  aliments  riches  en  fibres,  micro-­‐nutriments  essenXels   et  anXoxydants     –  Sucres  ajoutés:  maximum  10  %  de  AET    
  • 19. Recommandations: micronutrimentsminéraux, oligo-éléments, vitamines –  Minéraux •  Sodium (Na) •  Potassium (K) •  Magnésium (Mg) •  Calcium (Ca) •  Chlore (Cl) •  Phosphore et Soufre (P S) , –  Oligo-éléments (ou éléments traces) •  Fe, F Si, Zn, Cu V, Mn, I, Se, Ni , –  Vitamines •  Hydrosolubles (B et C) •  Liposolubles (A, D, E, K)
  • 20. Les  erreurs  alimentaires  en  popula7on  générale   Trop  de  graisses  cachées   Trop  de  produits  sucrés,   Trop  de  graisses  animales   Trop  de  sel  Pas  assez  de  poisson  Trop  de  viandes     Pas  assez  de  produits   laiXers  maigres   Pas  assez   de  féculents   Pas  assez  de  fruits   complets   et  légumes   +  Sédentarité,  irrégularité,  grignotages   Moins  de  produits  gras  et/ou  sucrés   Pour       Plus  de  produits  végétaux  non  raffinés   rééquilibrer:   Moins  de  produits  animaux  (sauf  poisson)   Dia  N.  Darmon,   INSERM  
  • 21. Notre alimentation, c’est •  Trop de protéines animales •  Trop de graisses saturées •  Trop de sucres raffinés •  Pas assez de fibres •  Pas assez de minéraux et de micronutriments –  Calcium, magnésium, fer, iode, vitamines B et C, …
  • 22. La solution: les insectes ? •  De manière générale, bonne source nutritionnelle (calorique, protéique, lipidique, en minéraux et vitamines) –  Exemple de la chenille: 100 g apporte 76 % des ANR en protéines et près de 100 % en vitamines •  Contenu énergétique: comparable à la viande
  • 23. Insectes comestibles et nutrimentsMol.  Nutr.  Food  Res.  2013,  00,  1–22  
  • 24. Insectes comestibles et nutriments •  Composition: variation considérable •  Protéines: 35 à 77 % –  Contenu le plus élevé chez les plantes = soja (36 %) –  Qualitatif: comparable à caséine et au soja
  • 25. Insectes comestibles et acides aminésMol.  Nutr.  Food  Res.  2013,  00,  1–22  
  • 26. Insectes comestibles et nutriments •  Composition: variation considérable •  Protéines: 35 à 77 % –  Contenu le plus élevé chez les plantes = soja (36 %) –  Qualitatif: comparable à caséine et au soja •  Lipides: 13 à 33 % (70 %) –  Comparable au poulet et aux poissons –  Très peu EPA et DHA –  Riches en LA (n-6) et ALA (n-3) •  Fibres 5 à 13 % •  Glucides 5 à 23 %
  • 27. Intérêt nutritionnel des insectescomestibles •  Source nutritionnelle potentiellement intéressante –  Contenus énergétique et protéique élevés –  Apport adéquat en acides aminés –  Apports élevés en acides gras mono et polyinsaturés –  Riche en micronutriments (cuivre, fer, magnésium, sélénium, zinc, vitamines B2, B5, B12, (B9) •  Composition des insectes très dépendante de leur alimentation –  Opportunités d’enrichissement (DHA, EPA) •  Recherches nécessaires –  Comparaisons avec protéines végétales et animales –  Composition en lipides, minéraux et vitamines •  Menaces potentielles –  Toxines, allergènes –  Microbiennes –  Déchets, stockages, …
  • 28. Bien manger: la meilleur façon de vivremieux plus longtemps ?
  • 29. Bien manger: la meilleur façon de vivremieux plus longtemps ?
  • 30. Bien manger: la meilleur façon de vivremieux plus longtemps ? « Tout le monde voudrait vivre longtemps, mais personne ne voudrait être vieux » B. Franklin  

×