Your SlideShare is downloading. ×
0
Retrouver toute notre actualité sur www.mlvm.asso.frhttp://www.facebook.com/MissionLocaleValleeDeMontmorencyMission Locale...
NOTRE RÔLE...............................................P 3Les Chiffres..........................................P 5CLUB ...
Mission LocaleVallée de MontmorencyAssociation Loi 1901.Création le 20 décembre 1994.Président : M. Francis DelattreSecrét...
4Mission LocaleVallée de MontmorencyTerritoire global 2012BEAUCHAMPFRANCONVILLELE PLESSISBOUCHARDST-PRIXEAUBONNEERMONTSANN...
5Les chiffres2011 20121erACCUEILS 1015 991JEUNES SUIVIS 2502 2247Nombre de dossiers ouverts pendant l’année 2012 2602Nombr...
62012DIRECCTE 271 091PARRAINAGE DIRECCTE 15 250CONSEIL GÉNÉRAL 82 124CONSEIL RÉGIONAL 145 754POP CONSEIL RÉGIONAL 48 750PE...
BeauchampPERMANENCE PÔLE INFOStéphanie Valissant intervient tous lesmercredis après-midi au Pôle Info deBeauchamp.En 2012,...
Portrait8Je suis arrivée en Mission Locale débutdécembre 2012. Je souhaitais obtenirdes informations sur l’Emploi d’Ave-ni...
CLUB DE RECHERCHE D’EMPLOILes conseillers de la Mission Locale ac-compagnent chaque année plus de 600jeunes vers un emploi...
10Le ClubEmploide masse, la Mission Locale met àdisposition une salle et propose deco-animer la session de recrutement.Le ...
11Pôle emploiPôle Emploi met à disposition de la Mission Locale un conseiller référent. Ce partenariat nous permetd’avoir ...
12EaubonnePERMANENCE EAUBONNEMarion Brisac intervient tous les mer-credis après-midi au BIJ d’Eaubonne etreçoit des jeunes...
13Je suis arrivé à la mission locale enjuillet 2011 où j’ai rencontré pour lapremière fois ma conseillère sur sapermanence...
ErmontAntenne d’ErmontLes trois structures, la Direction de laJeunesse et des Sports, la Mission LocaleVallée de Montmoren...
ErmontFORMATION ANGLAISLa Mission Locale, dans son souci d’ap-porter aux jeunes les compétencesnécessaires pour réaliser l...
ErmontFormation informatiqueNous avons fait le choix de monter, enpartenariat avec le centre de formationCIPP Elogis, une ...
17Je m’appelle Audrey, j’ai 19 ans, un bacpro comptabilité et j’habite Ermont.Je me suis inscrite à la mission locale enma...
18POP PARCOURS D’ORIENTATIONPROFESSIONNELLELe POP est un dispositif de formationagréé par le Conseil Régional qui enassure...
ParrainagePARRAINAGELa Mission Locale fait appel à son réseaude parrainage dans le cadre de l’accom-pagnement des jeunes 1...
FranconvilleSiège de la Mission LocaleLe siège de la Mission Locale, situé dansle bâtiment administratif de la ville deFra...
FranconvilleJOB DATING VENTE RESTAURATIONLa Mission Locale a organisé le 3 octobre2012 une manifestation qui a reçu un ac-...
SOS rentrée12 septembre 2012La 2èmeédition de « SOS rentrée », actionportée par le PIJ et la Mission Locale,s’adressait à ...
La Fête de l’EuropeLe Réseau Information Jeunesse du Vald’Oise s’est mobilisé à l’occasion de laFête de l’Europe et a orga...
Portrait24J’ai souhaité être accompagnée par lamission locale dans le cadre d’un par-cours d’orientation professionnelle i...
CIVIS25CONTRAT D’INSERTIONDANS LA VIE SOCIALEFocus sur un programme d’accompagne-ment renforcé.Le contrat d’insertion dans...
26Le PlessisBouchardPERMANENCE PLESSISBOUCHARDMarie-Hélène Genestoux accueille, dansle cadre d’une nouvelle permanence, de...
2727PortraitPortrait de FlaviaJe m’adresse à la permanence du Plessis Bouchard en septembre 2012. J’ai24 ans et je suis ti...
PARCOURS SANTÉOrganisés par la Mission Locale, avecle soutien du Conseil Régional d’Ile-de-France, les parcours « bien êtr...
LE POINT SANTÉLe Point Santé / Vie sociale de la MissionLocale a accueilli 595 jeunes en 2012.42 pour leur protection soci...
Depuis 2011, la Mission Locale répondà l’appel à projet du Conseil Régionalpour l’attribution d’aide au permis deconduire ...
Chantier du LavoirLa Mairie de Montlignon nous a confié en 2012 larénovationduLavoirdeMontlignon,encollaborationavec le ce...
PortraitJe m’inscris en Mission Locale en 2008,d’une nature extrêmement timide, jen’arrive pas à communiquer et de ce fait...
St-PrixPERMANENCE DE SAINT-PRIXLoïc Kalbfuss intervient tous les mer-credis matin et reçoit sur rendez-vousdes jeunes sain...
Portrait34J’ai rencontré la Mission Locale enallant au salon de l’emploi organisépar la cammunauté d’agglomérationVal et F...
PERMANENCE SANNOISLa Mission Locale intervient à raison de4 demi-journées par semaine pour rece-voir et accompagner les je...
open pour l’avenirL’Open est une manifestation originaledestinée à réunir des entreprises localesdu bassin d’emploi de la ...
CHANTIER COMMISSARIATLes chantiers «découverte des métiers»sont depuis quelques années utiliséspar les conseillers de la M...
FORUM JOB D’HIVER SANNOISLe 17 octobre 2012, à l’occasion du forumjobs d’hiver, des recruteurs étaient pré-sents pour pour...
39PortraitPortrait de MorganJe m’inscris en Mission Locale en juin 2012, j’ai 17 ans et je souhaite dansun premier temps t...
40EN 2013 NOUVEAU SITE INTERNETNous avons modifié la charte graphique de notre siteinternet, nous l’avons souhaitée plus d...
Perspectives 201341PERSPECTIVES 2013En 2013, le territoire de la Mission Locales’agrandit !Cormeilles-en-Parisis, La Frett...
42Coupurede presse
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Rapport d'activité 2012

538

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
538
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
7
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Rapport d'activité 2012"

  1. 1. Retrouver toute notre actualité sur www.mlvm.asso.frhttp://www.facebook.com/MissionLocaleValleeDeMontmorencyMission LocaleVallée de MontmorencyRapport d’Activité201230, rue de la Station95130 FRANCONVILLE01 39 32 66 03BeauchamPEaubonneErmontFranconvilleLE Plessis-BouchardMontlignonSaint-PrixSannois
  2. 2. NOTRE RÔLE...............................................P 3Les Chiffres..........................................P 5CLUB EMPLOI............................................P 9POLE EMPLOI.........................................P 11POP..........................................................................P 18PARRAINAGE...........................................P 19CIVIS.......................................................................P 25SANTÉ.................................................................P 28PERMIS.............................................................P 30SITE INTERNET....................................P 40PERSPECTIVES....................................P 41PRESSE............................................................P 42SommaireCela fait maintenant 30 ans que les Mis-sions Locale accompagnent les jeunesde 16 à 25 ans dans la concrétisation deleur projet d’insertion.Malgré une conjoncture défavorable,une économie en berne, un fort taux dechômage, et une mobilisation des jeunestoujours plus difficile, la Mission LocaleVallée de Montmorency, en collaborationavec les 8 communes de son territoirepropose toujours de nouvelles solutionsadaptées aux problématiques locales(Chantiers découverte des métiers, For-mation linguistique..) et accentue sonaction sur les dispositifs de l’état (CIVIS,parrainage, contrat aidés).Les résultats en demi-teinte ne doiventpas masquer les efforts fournis par lastructuredans la re-cherche des o l u t i o n s ,nous avonsamélioré la qua-lité de suivi desjeunes, appréhendéavec de bons résul-tats les nouveaux dispositifs de luttecontre le décrochage scolaire, organiséde nombreuses manifestations avec lesstructures des villes de notre territoire.Le rapport d’activité de cette année vouspropose une mise en avant des collabo-rations avec les communes qui nous ontconfié le suivi de leur jeune, collabora-tion essentielle dans la réussite de nosessentielles missions. Elle se traduitpar la mise en place d’actions, de pro-positions de stage, d’emploi, de lieuxd’accueil pour nos forums et de finance-ments complémentaires.L’année 2013, ouvre encore des perspec-tives de mise en mouvement autour del’intégration de quatre nouvelles com-munes (Montigny les Cormeilles, Her-blay, Cormeilles en Parisis et La Frettesur seine).Je voudrais pour conclure vous dire laconfiance que nous pouvons accorder àl’équipe de la Mission Locale, qui danscette période difficile fait preuve d’unegrande compétence et d’un dévouementexemplaire.Édito2Mission LocaleVallée de Montmorency
  3. 3. Mission LocaleVallée de MontmorencyAssociation Loi 1901.Création le 20 décembre 1994.Président : M. Francis DelattreSecrétaire : M. Bernard Le DûsTrésorier : M. Arnold YayiDirecteur : M. David PotrelLA MISSION LOCALE VALLÉE DE MONT-MORENCY s’adresse aux jeunes 16/25ans habitant sur les communes deBeauchamp , Eaubonne, Ermont, Fran-conville, Le Plessis-Bouchard, Montli-gnon, Saint-Prix et Sannois.L’équipe de la Mission Locale est compo-sée d’un directeur, d’une directrice-ad-jointe, de 2 assistantes de direction, de2 chargées d’accueil et de 14 conseillersprofessionnels.Les conseillers accueillent, informent,accompagnent les jeunes dans laconstruction de leurs projets d’avenir.Les jeunes bénéficient d’un soutien danstoutes leurs démarches liées à l’orien-tation professionnelle, à l’accès à laformation, à la santé, au logement, auxdroits et à une citoyenneté responsable.Il s’agit de tout mettre en oeuvre pourfaciliter l’accès des jeunes à l’emploi età l’autonomie en levant les principauxfreins à leur insertion.L’objectif est, pour chaque jeune, detrouver un emploi durable et une stabi-lité sociale.3Notre rôle
  4. 4. 4Mission LocaleVallée de MontmorencyTerritoire global 2012BEAUCHAMPFRANCONVILLELE PLESSISBOUCHARDST-PRIXEAUBONNEERMONTSANNOISMONTLIGNON218437651 MISSION LOCALEVALLÉE DE MONTMORENCYSiège : Centre Administratif30 rue de la station95130 FRANCONVILLETél : 01 39 32 66 03 - Fax : 01 34 13 42 16PERMANENCES FRANCONVILLEK’ Fête/Espace Fontaine : mardi après midi2 ANTENNE ERMONT Espace Jeunesse 37 bis rue Maurice Berteaux 95120 ERMONT Tél : 01 34 44 20 60 - Fax : 01 34 44 20 693 PERMANENCE DE BEAUCHAMPPôle Info128 Chaussée Jules César95250 BEAUCHAMPmercredi après midi4 PERMANENCE D’EAUBONNE Bureau Information Jeunesse 18 rue de Soisy 95600 EAUBONNE mercredi après midi5 Permanence du Plessis Bouchard Hôtel de ville - 3 rue Pierre Brossolette 95130 Le Plessis Bouchard jeudi matin6 MontlignonRendez-vous sur l’antenne d’Ermont7 Permanence de Saint-PrixEspace Emploi Val et Foret78 rue du général Leclerc95390 Saint Prixmercredi matin8 PERMANENCE DE SANNOISHôtel de ville - Place du Général Leclerc95110 SANNOISlundi après midi, mardi matin,jeudi matin, vendredi matin
  5. 5. 5Les chiffres2011 20121erACCUEILS 1015 991JEUNES SUIVIS 2502 2247Nombre de dossiers ouverts pendant l’année 2012 2602Nombre de jeune JDI (Jeunes Demande Insertion)(1 entretien tous les 3 mois maximum)1870(1285 en 2011)Nombre actualités saisies 13466Accueil2011 2012BEAUCHAMP 92 94EAUBONNE 325 273ERMONT 539 474FRANCONVILLE 849 777MONTLIGNON 17 17PLESSIS BOUCHARD 77 71SANNOIS 522 483ST PRIX 81 58TOTAL 2502 2247Objectifs de la structure 2012CIVIS RENCORCE 170CIVIS CLASSIQUE 109POP CO 40 *POPI 13 *PPAE 282PARRAINAGE 50PERMIS DE CONDUIRE 20ANI 26CUI CAE 32CUI CIE 45Répartition par zone géographique* au 01/01/20132011 2012EMPLOI 893 687FORMATION 424 351ALTERNANCE 77 78RETOUR SCOLARITE 46 54Répartition par solutions49 contrats d’apprentissage et 29 contrats de professionnalisation
  6. 6. 62012DIRECCTE 271 091PARRAINAGE DIRECCTE 15 250CONSEIL GÉNÉRAL 82 124CONSEIL RÉGIONAL 145 754POP CONSEIL RÉGIONAL 48 750PERMIS DE CONDUIRE CONSEIL REGIONAL 12 000COMMUNES ET COMMUNAUTÉ D’AGGLOMÉRATION 198 179AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ 25 000FAJ URGENCE 2 371POLE EMPLOI CO TRAITANCE 61 180CUCS POLITIQUE DE LA VILLE 52 500Les produits financiersLes chiffresAccueil par sexe H F2012 53% 47%2011 55% 45%Accueil par age - 18 ANS 18 / 21 ANS 21 / 26 ANS2012 14% 51,60% 34,40%2011 14% 51% 35%Accueil par niveau VI V BIS V IV III / II / I2012 9,50% 11,90% 30,70% 38,50% 9,30%2011 9,50% 18,50% 36% 29% 7,40%Origine de linscriptionPôle Emploi démarche personnelle Amis/Famille partenaires dont CIO Services Sociaux autres21% 11% 35% 14% 2% 17%AccueiL
  7. 7. BeauchampPERMANENCE PÔLE INFOStéphanie Valissant intervient tous lesmercredis après-midi au Pôle Info deBeauchamp.En 2012, c’est 94 jeunes rencontrés etsuivis sur ces permanences. Un travailde collaboration de qualité avec l’équipedu Pôle Info s’est poursuivi cette année.Depuis 2003, ce partenariat étroit per-met de rencontrer chaque année plusde jeunes et de les accompagner versl’emploi.C’est quoi le Pôle Info ?Depuis le 1eroctobre 2011, le Pôle Infoaccueille, dans ses locaux au 128 bis,chaussée Jules César, les beauchampois.Cette structure municipale, en centreville, est un lieu d’accueil, d’information,d’orientation, de permanences, d’anima-tions, de rencontres…Pôle Info128 bis, chaussée Jules CésarTél. 01.30.40.57.87 - Fax : 01.30.40.57.80poleinfo@ville-beauchamp.frHoraires d’ouvertureLundi : 13 h 30 - 17 h 30Du mardi au vendredi :9 h 30 - 12 h 13 h 30 - 17 h 30FORUM PARISISUn atelier de préparation, suivi d’un rallyeentreprises sur le forum du Parisis a étéorganisé en amont du forum du 20 sep-tembre 2012. Il a permis une quinzainede jeunes de venir, plus confiants, à larencontre des recruteurs, sur le forum duParisis.Le forum du parisis, reconnu pour laqualité de ses exposants, fait partie desévènements incontournables pour les-quels nous préparons les jeunes suivis enMission Locale et qui sont en rechercheactive d’un emploi.Stéphanie Valissant a travaillé en étroitecollaboration avec les informatrices duPôle Info pour préparer les jeunes à lavisite de ce forum.L’essentiel du travail de préparation portesur la présentation des candidats, leurposture et leur argumentation pour rete-nir l’intérêt des recruteurs une fois sur leforum. L’atelier est donc interactif ; dansle cadre de simulations d’entretiens, lesjeunes s’entraînent à répondre aux ques-tions les plus répandues.Un forum c’est beaucoup d’opportunitésde rencontrer des recruteurs et de mul-tiplier les contacts, encore faut-il se dé-marquer de nombreux autres candidats.C’est l’objet de l’atelier de préparation.JOURNÉE DE LA FEMMEStéphanie Valissant a accompagné ungroupe de jeunes femmes suiviespar la Mission Locale à l’occasionde la «journée de la femme», le8 mars 2012, à Beauchamp.Cette journée, spécialementorganisée pour les femmesétait conçue autour d’ateliersbien-être et beauté, qui ont per-mis aux femmes de savourer cemoment de détente : conseils en coif-fure, en morphologie et en colorimétrie,ateliers maquillage et soins du visage,création de cosmétiques, séances indi-viduelles avec une esthéticienne, un os-téopathe, ou encore un sophrologue.Objectif de cette journée pour les jeunesparticipantes : valoriser leur image etleur donner davantage confiance enelles. Cette journée de la femme a étéune réussite !7
  8. 8. Portrait8Je suis arrivée en Mission Locale débutdécembre 2012. Je souhaitais obtenirdes informations sur l’Emploi d’Ave-nir et savoir si je pouvais en bénéficier.J’ai rapidement rencontré un conseiller,mais j’étais dubitative sur ce que pouvaitm’apporter cet accompagnement.J’avais peur de n’être qu’un numé-ro. Mais nous avons rapidement faitconnaissance, et nous nous sommesintéressés à ma demande de manièreprécise.En un peu plus d’un mois, la situationavait beaucoup avancé, j’ai obtenu unentretien à VOTV et ai reçu une proposi-tion d’embauche en CDI Emploi d’Avenirsur un poste de journaliste reporterd’image.Je suis revenue sur mes a priori sur laMission Locale qui m’a beaucoup aidéet continue toujours de le faire à l’heureactuelle.Je rencontre régulièrement monconseiller qui m’aide à m’adapterà mon poste de travail et avec quij’échange sur les aspects sociaux etprofessionnels de mon quotidien.»»Portrait d’élodieMission LocaleVallée de Montmorency
  9. 9. CLUB DE RECHERCHE D’EMPLOILes conseillers de la Mission Locale ac-compagnent chaque année plus de 600jeunes vers un emploi durable, c’est-à-dire un CDD de 6 mois minimum ou unCDI.L’alternance est également une voie privi-légiée, une formation solide et une expé-rience reconnue par les entreprises.Dans le contexte économique actuel oùles jeunes de moins de 25 ans sont parti-culièrement touchés par le chômage, lesmoins qualifiés d’entre eux sont davan-tage concernés. La recherche d’emplois’apparente alors à une compétition spor-tive où l’effort, pour être récompensé,doit être doublé d’une bonne préparation: des outils performants, un entraînementaux entretiens, des prospections accom-pagnées, des mises en relation avec lesrecruteurs facilitées … Tout est mis enœuvre à la Mission Locale pour qu’à tra-vers plusieurs ateliers spécifiques, dessessions de recrutement dûment négo-ciées par les conseillers soit atteint l’ob-jectif poursuivi par ces jeunes : trouver unemploi… et le garder !• des ateliers de recherche d’emploiAnimés par un conseiller professionnel,ces ateliers hebdomadaires permettentà tout jeune inscrit en Mission Locale debénéficier d’un accueil spécifique dansune salle équipée pour les démarches derecherche d’emploi.6 ateliers étaient à disposition des jeunessur l’ensemble du territoire en 2012.Lundi Matin – mardi après-midi :(Maison de l’Europe)Mercredi matin : FranconvilleMardi matin (Point Cyb) etmercredi matin : ErmontMardi matin : Sannois• des actions de préparation intensiveavant les recrutements ou les salonsspécialisés emploi.L’atelier les « atouts de la réussite »Rédiger un CV performant, élaborerdes lettres de motivation ciblées,construire une stratégie de recherched’emploi individualisée pour postulerdans des entreprises et enfin s’entraînerà l’entretien d’embauche par le biaisde simulations, voilà lecontenu de cet atelierpréalable à toute rencontreavec un recruteur.Les jeunes participentà cet atelier intensifavant chaque évènementemploi pour être dans lesmeilleures conditions avantd’aborder un recrutement.Mieux se connaitre, savoirmettre en avant ses atoutset argumenter en entretien.La Mission Locale aco-organisé avec plusde 30 entreprises desrecrutements.Recrutements de masse :Cora,Randstadt,Carrefour,IKEA, Tabla Pizza, PizzaHut, Fnac, voilà desentreprises qui nous ontfait confiance et qui nousont confié leur recrutementcette année encore.Pour ces recrutements9Le ClubEmploi
  10. 10. 10Le ClubEmploide masse, la Mission Locale met àdisposition une salle et propose deco-animer la session de recrutement.Le conseiller participe parfois mêmejusqu’aux entretiens de recrutement.C’est intéressant de comprendre dequelle manière les entretiens sont menéset de pouvoir avec le recruteur faire unpoint sur chaque jeune retenu ou pas.Ces informations seront précieuses pourretravailler avec le jeune sur ses pointsfaibles.D’autres entreprises, beaucoup de TPE etPME ont fait le choix de la Mission Localepour leur présenter des candidats ; cesrecrutements concernent une ou deuxpersonnes et sont plus ponctuels. En re-vanche c’est à l’occasion de ces recrute-ments que le travail des conseillers, cibléet qualitatif, prend toute son importance.On offre aux recruteurs de rencontrerquelques candidats choisis précisément,en fonction des attentes des recruteurs.Les recruteurs qui ont confié leur « pré-sélection » de candidats à la Mission Lo-cale ont tous apprécié la réactivité, la dis-ponibilité et la qualité des candidaturesprésentées.Plutôt que de sélection de jeunes, nouspréférons parler de « bon positionne-ment ». L’atout de la Mission Locale, desconseillers qui connaissent très bien lesjeunes qu’ils accompagnent et qu’ils po-sitionnent sur les offres de manière co-hérente et en adéquation avec les profilsrecherchés par les recruteurs.Les rallyes : de la prospection en entre-prises « accompagnée »L’objectif d’accompagner physiquementles jeunes qui rencontrent des difficul-tés dans leurs recherches d’emploi estde leur donner une méthodologie, oucomment donner à voir le meilleur d’eux-mêmes lors d’une rencontre avec un re-cruteur potentiel.Les conseillers accompagnent très régu-lièrement les jeunes, cela permet de fairele point après chaque rencontre avec unemployeur afin de leur indiquer les atoutset les points à améliorer quant à leur pré-sentation et aux arguments utilisés enentretien.Ce travail permet au jeune de faire face àun exercice difficile, aller à la rencontrede professionnels dans les entreprises etproposer leur candidature. A l’heure d’in-ternet, où il faut avouer, il est plus simpled’envoyer un mail et d’attendre passive-ment une réponse, à la Mission Locale,nous croyons davantage à la rencontreen face à face, à cet échange qui peut,l’espace d’un instant, faire naître une pro-position professionnelle. L’expérience decette pratique, que nous utilisons depuisde nombreuses années, nous persuadeque la rencontre humaine a encore debeaux jours devant elle. Aller de l’avant,montrer son envie et sa motivation sontdéterminants, a fortiori lorsqu’il s’agit decandidater sur des offres où la principaledemande est le savoir-être, plus que laqualification.
  11. 11. 11Pôle emploiPôle Emploi met à disposition de la Mission Locale un conseiller référent. Ce partenariat nous permetd’avoir accès à des outils et des offres d’emploi ciblées pour le public jeune, notamment par le biais de laplateforme de vocation et le recrutement par simulation.Co-traitance avec Pôle EmploiPÔLE EMPLOI A CONFIÉ À LA MISSION LOCALE LA GESTION DU PARCOURS PERSONNALISÉ D’ACCÈS À L’EM-PLOI DE 287 JEUNES DEMANDEURS D’EMPLOI DE MOINS DE 26 ANS.
  12. 12. 12EaubonnePERMANENCE EAUBONNEMarion Brisac intervient tous les mer-credis après-midi au BIJ d’Eaubonne etreçoit des jeunes déjà suivis à la MissionLocale mais aussi des jeunes qui fré-quentent le BIJ et qui ont besoin d’uneinformation concernant l’orientationprofessionnelle, la formation, l’em-ploi ou encore une aide au logementou des conseils sur leur santé. Le BIJest un lieu ressource de proximitépour tous les jeunes eaubonnais.Marion a reçu 120 jeunes, en 2012, sursa permanence du BIJ.La majorité des jeunes souhaitent desinformations sur l’orientation profes-sionnelle et reprendre une formation.Ils viennent également mener leursrecherches d’emploi au BIJ et béné-ficient ainsi des offres d’emploirécoltées par la Mission Localeet des contacts privilégiés avecles entreprises locales.Beaucoup de ces jeunes,environ 80% sont inscrits enMission Locale et profitentdonc de la permanence pourréaliser leurs démarches dansun lieu ressource dédié à la jeu-nesse. La Mission Locale fait ainsidécouvrir le BIJ à une cinquantainede jeunes qui viennent pour la 1èrefois.Le partenariat avec le BIJ est donc ga-gnant-gagnant ; la Mission Locale reçoitdes jeunes inscrits à la Mission Localemais aussi des nouveaux pour mener desdémarches à proximité de leur lieu d’ha-bitation. L’ensemble des jeunes appré-cient ce service. Les informatrices jeu-nesse font également découvrir le BIJ etses services aux jeunes inscrits en Mis-sion Locale et qui viennent sur orientationde leur conseiller sur ce lieu ressource.Bureau d’Information Jeunesse18, rue de Soisy95600 EaubonneTél. 01 34 27 67 28Courriel bij@eaubonne.frHoraires d’ouvertureLundi 9h30/12h30 - 14h/18hMardi Fermé - 14h/18hMercredi 9h30/12h30 - 14h/18hJeudi Fermé - 14h/19hVendredi 9h/12h30 - 14h/17h30SOLUTIONS RENTRÉE2 conseillères professionnelles dela Mission Locale ont participéle jeudi 6 septembre à« solutions rentrée », une action portéepar le BIJ d’Eaubonne.Les partenaires conviés proposaient des« solutions », ou tout au moins des pistespour la rentrée : re-scolarisation, alter-nance, mobilité…Malgré une communication dans toute laville, peu de jeunes ont profité de cettejournée. Mais pour les 25 jeunes qui ontparticipé, des opportunités intéressantesétaient à saisir. Ils ont pu bénéficier d’unaccompagnement de qualité et d’un tra-vail de mutualisation entre les parte-naires pour proposer des pistes indivi-dualisées à chacun.
  13. 13. 13Je suis arrivé à la mission locale enjuillet 2011 où j’ai rencontré pour lapremière fois ma conseillère sur sapermanence d’Eaubonne. Je venaisd’arriver du Congo où j’avais effec-tué toute ma scolarité jusqu’à la pre-mière. J’avais quelques problèmes enfrançais et je voulais devenir plom-bier. La conseillère m’a orienté surune remise à niveau en français et enmathématiques. J’ai également étéaccompagné sur mon projet profes-sionnel.J’étais intéressé par le métier deplombier mais on m’a dit que ceserait trop difficile, on a ensembleexploré d’autres métiers dans ledomaine du bâtiment. On a découvertune formation proposée par l’AFPAqui permettait de faire une pré-qua-lification et d’intégrer par la suite uneformation qualifiante dans un métierdu bâtiment qui recrute beaucoup :coffreur brancheur. Je suis vraimentsatisfait d’avoir trouvé ma voie dansun métier qui m’est accessible et quim’offrira des débouchés au terme dema formation.PortraitDe juin à septembre 2012, j’ai donc suivi la pré-qualification et aujourd’hui je suis en formation decoffreur brancheur et j’aime beaucoup.»»Portrait de BrucesMission LocaleVallée de Montmorency
  14. 14. ErmontAntenne d’ErmontLes trois structures, la Direction de laJeunesse et des Sports, la Mission LocaleVallée de Montmorency (son antenne) etle Centre d’Information et d’Orientationsont rassemblés dans l’Espace Jeu-nesse d’Ermont depuis 2007. Descomplémentarités dans les missionsqui se vérifient tous les jours aveccomme seul objectif : faire que lesjeunes s’épanouissent et soient ac-teurs de leur vie et de leur ville. Tousles champs sont ainsi représentés, cequi permet un accueil et un accompagne-ment de qualité pour tous les jeunes.Sur son antenne, la Mission Locale reçoitles jeunes d’Ermont, d’Eaubonne, deSaint-Prix et de Montlignon, en plus despermanences hebdomadaires sur Eau-bonne et Saint-Prix.Forum ÉtéMercredi 11 avril 2012, près de 600 visi-teurs se sont retrouvés à l’Espace Jeu-nesse pour participer au Forum Eté, co-organisé par la Direction de la Jeunesseet des Sports et la Mission Locale Valléede Montmorency, en partenariat avec leCentre d’Information et d’Orientation(CIO).Pour cette manifestation, les jeunes 18-25 ans ont été nombreux à se déplacerpour rencontrer les employeurs locaux,venus recruter pour la période estivale.Le Forum Été s’adresse aux jeunes et auxfamilles et propose un tour d’horizon detoutes les activités de la ville durant lasaison estivale.Quatre espaces dédiés vont accueillir lepublic :• Trouver un job pour l’été.• Préparer sa rentrée.• Se divertir, prévenir.• S’impliquer.L’espace « jobs d’été » organisé par laMission Locale, le PIJ et le Point Cyb dela ville a remporté un franc succès ; lesrecruteurs de 10 entreprises étaient ve-nus pour rencontrer et pré-sélectionnerles candidats.En plus de rencontrer les recruteurs lo-caux, les visiteurs ont pu trouver sur cetespace :• Affichage et consultation en ligned’offres de jobs d’été.• Conseils à la réalisation de CV : plus de60 jeunes sur cet espace ont fait leur CVavec l’aide de l’animateur du Point Cybet d’un conseiller de la Mission Locale.• Préparation à l’entretien d’embaucheavec les bénévoles de l’association AGIRabcd.• Animation d’un atelier par une conseil-lère image « comment réussir son en-tretien ?»• Information sur les contrats saison-niers et le droit du travail.• Information sur les diplômes de l’ani-mation et sur la pratique du métierd’animateur.Le Forum Été, le fruit d’un partenariat quise vit au quotidienLe Forum Été est possible parce que leséquipes se connaissent bien, travaillentétroitement ensemble toute l’année etcroient beaucoup aux bénéfices de cettecollaboration pour les jeunes.14
  15. 15. ErmontFORMATION ANGLAISLa Mission Locale, dans son souci d’ap-porter aux jeunes les compétencesnécessaires pour réaliser leur projetprofessionnel a sollicité les fonds de revi-talisation de la DIRECCTE pour proposerune formation anglais à 10 jeunes dontle projet dans le tourisme ou les métiersaéroportuaires. La maîtrise de la langueanglaise est essentielle et les jeunespositionnés sur ces métiers n’ont pas lafluidité attendue pour postuler.Ces 10 jeunes, formés au GRETA de Saint-Gratien, ont bénéficié d’une formation «perfectionnement » de 72h, ont acquis denouvelles compétences nécessaires pourpostuler et être retenus sur des offres oùl’anglais est exigé.L’action s’est déroulée en 3 phases :Le repérage des jeunesLes conseillers professionnels ontd’abord repéré les profils de jeunes cor-respondant à cette formation. Un 1erentretien validant des connaissances debase en anglais et la motivation en rap-port avec le projet du jeune a permis depositionner ces jeunes sur cette forma-tion.La formation anglaisElle s’est déroulée sur 5 semaines soit72h, en formation interactive, en groupeet en laboratoire. Nous avons choisi detravailler avec le GRETA parce que sesméthodes pédagogiques permettent detravailler à partir de supports variés,adaptés au public jeune : jeux de rôles,vidéos radio. Les bases théoriques sontmises au service de situations « jouées »,issues du monde du travail que les jeunesseront amenés à connaitre par la suite.La formation visait, pour les stagiaires à :• Être capable de suivre une conversationet de comprendre les interlocuteurs.• Être capable de comprendre un mes-sage délivré à l’oral ou à l’écrit et enrestituer les éléments principaux.• Être capable d’obtenir et de fournir desinformations professionnelles.• Être à l’aise dans les situations profes-sionnelles courantes en face à face etsavoir argumenter.• Rédiger une candidature en anglais,convaincre en entretien d’embauche.Après cette formation, un module derecherche de formation et d’emploiintensive était proposé aux jeunes : lesjeunes ont suivi ces modules portant surle ciblage des entreprises, les outils et lestechniques de la recherche d’emploiainsi que l’entretien d’embauche.Au final, ces 10 jeunes ont pro-fité de cette opportunité pour sepositionner, avec de meilleureschances, sur le marché de l’em-ploi et sur les entrées en forma-tion aéroportuaire.4 jeunes sont entrés en formationd’agent d’escale2 jeunes se sont positionnés sur des for-mations de Personnel Naviguant Com-mercial2 jeunes ont intégré des dispositifs demobilité européenne internationalepour partir au pair aux Etats-Unis2 jeunes ont signé un contrat de travaildans les métiers de l’accueil et du secré-tariat15
  16. 16. ErmontFormation informatiqueNous avons fait le choix de monter, enpartenariat avec le centre de formationCIPP Elogis, une formation pré-quali-fiante « AGENT DE MAINTENANCEET RÉSEAUX » pour des jeunes quiavaient validé un projet de métierdans ce domaine mais qui ne pou-vaient pas entrer en formationqualifiante ou diplômante faute deconnaissances de base, primordialespour accéder à ces formations.Cette formation s’adressait à des jeunessuivis à la Mission Locale• Sans qualification ou ayant une qualifi-cation inadaptée• Ayant un projet professionnel confirmédans la maintenance et les réseaux in-formatiques• .Désirant acquérir une pré-qualificationdans la gestion des risques informa-tiques (pannes, dysfonctionnements) etl’exploitation des réseauxCette formation se déroulait sur 520heures, la moitié en centre et l’autre par-tie en entreprise.Les objectifs visés par cette formation :• Remise à niveau technique permettantl’accès aux formations qualifiantes deniveau IV dans le domaine de l’informa-tique• Pré-qualification en informatique tech-nique• .Professionnalisation avec un stage enentreprise• Acquisition des connaissances et com-pétences professionnelles de base pourun 1eremploiLes débouchés pour les jeunes qui ontsuivi cette action de formation portentessentiellement sur l’accès possible àune formation qualifiante de technicien(niveau IV) pour laquelle des tests deniveau sont presque obligatoirementexigés à l’entrée. 7 jeunes ont suivi cettevoie.2 jeunes ont réussi à accéder à leurpremier emploi auprès des opérateurs eninformatique (vente micro, installation,dépannage, hotline) facilité par le stageen entreprise qui faisait partie intégrantede la formation.Nous déplorons un abandon, le jeune n’apas souhaité aller au terme de la forma-tion, il a été confronté à de réelles diffi-cultés d’apprentissage. Sa conseillère luia proposé une remise à niveau.16
  17. 17. 17Je m’appelle Audrey, j’ai 19 ans, un bacpro comptabilité et j’habite Ermont.Je me suis inscrite à la mission locale enmars 2012, j’ai suivi le parcours d’orien-tation professionnelle de mai et validémon projet de préparer le concours d’au-xiliaire de puériculture.En attendant mon concours, je dois trou-ver un emploi pour financer ma coloca-tion.Par la mission locale, j’ai passé ma pre-mière partie de BAFA afin d’augmentermes chances pour une recherche d’em-ploi auprès d’enfants, cela me sera aussiutile lors de mon concours. J’ai égale-ment suivi un parcours santé, ce qui m’apermis d’obtenir mon PSC 1.En parallèle, je suis suivie par un par-rain pour ma recherche d’emploi et pourpréparer l’oral de mon concours au prin-temps pour une rentrée en septembre2013.PortraitDepuis le 14 janvier dernier, j’ai trouvé par le biaisd’un recrutement organisé par la mission locale uncontrat pro de 6 mois comme hôtesse de caisse.»»Portrait d’AudreyMission LocaleVallée de Montmorency
  18. 18. 18POP PARCOURS D’ORIENTATIONPROFESSIONNELLELe POP est un dispositif de formationagréé par le Conseil Régional qui enassure le financement. Il s’agit d’untravail d’orientation approfondi pouraider les jeunes à élaborer ou à confirmerun projet professionnel.Il permet en collectif ou en individuel(selon le niveau de formation) de faireémerger un projet de métier réalisableet de découvrir à l’occasion d’un stage enentreprise ou d’un plateau technique, encentre de formation, la réalité du métierchoisi.Le POP est animé par des conseillersprofessionnels. Cette action se dérouleen 2 temps : une phase théorique sur 2semaines et un stage en entreprise ou unplateau technique de 1 à 2 semaines.Objectifs :Les différents modules du POPpermettent aux jeunes :• A mieux se connaitre et à mieuxappréhender leur environnementsocio-économique,• d’évaluer leurs compétences etqualités,• de découvrir des métiers et d’élargirleurs choix professionnels.Au terme du POP, chaque jeune est suiviindividuellement pendant la durée de sonparcours dans ce dispositif qui peut durerjusqu’à 6 mois. Le conseiller établit avecle jeune les étapes à mettre en placepour atteindre l’objectif fixé. Ces étapescomprennent des temps de formationpour acquérir une qualification et/ou undiplôme mais aussi des expériences àdévelopper.BILANEn 2012, 100 jeunes ont participé à laphase théorique de ce dispositif et 60effectué un stage de découverte ou unplateau technique.15 jeunes ont réalisé un POP Individuel.
  19. 19. ParrainagePARRAINAGELa Mission Locale fait appel à son réseaude parrainage dans le cadre de l’accom-pagnement des jeunes 16-25 ans versl’emploi et pour du maintien en emploi.Les jeunes rencontrant des difficultésparticulières pour mener à bien leursdémarches vers l’emploi ou pour s’inté-grer dans l’entreprise bénéficient ainsid’un soutien privilégié.Les 13 parrains et marraines sont desbénévoles, salariés ou retraités ayantune bonne connaissance des entrepriseset du monde du travail. Issus de secteursd’activité variés, ils apportent une aide,un appui technique pour mener à bienles démarches en direction des entre-prises, en complément de l’accompa-gnement apporté par leurs conseillersréférents.Accompagnement individuelSur prescription du conseiller et avecl’intermédiation du référent parrainage,le jeune va signer avec son parrain, samarraine, un contrat de parrainage va-lable pour une durée de 6 mois.Le parrain/ la marraine et le jeune vontse rencontrer régulièrement, à raison de3 entretiens minimum.Accompagnement collectifNous impliquons les parrains/marraineslors de nos actions collectives organi-sées par la Mission Locale.Dans le cadre du club de recherched’emploi ou encore sur les forums, ilsapportent leur connaissance de l’en-treprise et réalisent des simulationsd’entretiens d’embauche, ils guident etrenforcent l’accompagnement vers laformation et l’emploi.BILAN50 parrainages ont été réalisés en 2012soit plus de 220 entretiens avec dessolutions emploi et formation retrou-vées pour 65% des jeunes, au termedes 6 mois d’accompagnement.19
  20. 20. FranconvilleSiège de la Mission LocaleLe siège de la Mission Locale, situé dansle bâtiment administratif de la ville deFranconville, accueille les jeunes rési-dant sur les communes de Francon-ville, Le Plessis-Bouchard et Sannois.En revanche les actions emploi formation organisées sur le siègebénéficient à tous les jeunes inscritsen Mission Locale, quelque soit leurcommune d’habitation.SALON DE LA FORMATIONET DE L’EMPLOIPlus de 600 jeunes ont bénéficié desconseils des professionnels de centresde formation et des entreprises venus àl’occasion de la 3ème édition du Salonde la Formation et de l’Emploi, qui s’estdéroulé le 6 mars 2012, en collaborationavec la ville de Franconville.Cette manifestation destinée à tous lesjeunes lycéens, étudiants, demandeursd’emploi, propose une aide à l’orientation,et a pour objectif d’informer le public surles réelles possibilités de formation etd’emploi qui existent près de chez eux.C’est un salon généraliste local, organiséen collaboration avec les partenaires pri-vilégiés de la Mission Locale.Le salon 2012 était placé sous le signe del’apprentissage. Les visiteurs ont ainsi eul’occasion de découvrir les organismes deformation dans le Val-d’Oise, notammentles Centres de Formation d’Apprentis(CFA), de se renseigner sur les filières deformation, les métiers, les diplômes, lepôle universitaire de Cergy-Pontoise (oùla formation en alternance se pratique) etdes Grandes Écoles.Ce Forum offre chaque année un avan-tage appréciable qui est sans doute àl’origine du succès des précédentes édi-tions : la possibilité de rencontrer direc-tement sur place des entreprises et leursreprésentants pour mieux appréhenderles métiers et les débouchés.Cette année, la priorité a été accordée auxentreprises qui recrutent des apprentis.Le salon proposait quatre espaces :• Un espace Métiers animé par lescentres de formation, les universités,les grandes écoles et les entreprises ;• Un espace Parents pour répondre àleurs questions concernant les adoles-cents ;• Un espace Conseils sur l’orientation, enprésence des conseillers du CIO et de laMission locale;• .Un espace Multimedia pour avoir accèsà toutes les informations en ligne.Parmi les entreprises qui ont participéactivement à ce salon : La Poste, GrDF,Tel Com, Carrefour, Cars Lacroix, Axa,R2T, Pole vacaciones, AIBT, Accueil Formation Conseils, Quai des Marques.Les visiteurs ont eu l’occasion d’échangeravec eux sur l’activité de leur entreprise,les métiers, les modes de recrutement etont pu postuler directement auprès desrecruteurs présents.20
  21. 21. FranconvilleJOB DATING VENTE RESTAURATIONLa Mission Locale a organisé le 3 octobre2012 une manifestation qui a reçu un ac-cueil très favorable des visiteurs, venusnombreux. 10 recruteurs étaient pré-sents pour renforcer leurs effectifs pourles fêtes de fin d’année.Un job dating, c’est un évènement à partdans le paysage du recrutement.1 opération = 10 recruteurs = 50 postesà pourvoir = 120 candidats et 10 minutespour convaincre.Les candidats venus rencontrer des re-cruteurs d’entreprises locales ont étéreçus, après inscription auprès des en-treprises qui les intéressaient, en entre-tien d’embauche. Ils disposaient alors de10 minutes, le temps imparti pour l’entre-tien, pour convaincre le recruteur.Ouvert à tous les jeunes 18-25 ans, le coupd’envoi du job dating à 14h a permis d’ins-crire en très peu de temps les 120 can-didats attendus sur les rendez-vous avecles recruteurs. A 18h, après 240 entre-tiens environ, le job dating prenait fin etl’ensemble des recruteurs étaient large-ment satisfaits.L’ensemble des offres à pourvoir ce 3 oc-tobre ont été finalisées après un 2èmeen-tretien au sein des entreprises présentes.Cette opération a été organisée avec lacollaboration d’un chantier d’insertionévènementiel « NOE Evènement » quis’est occupé de l’accueil des visiteurs etdu bon déroulement du job dating, tout aulong de l’après-midi.Les + du Job dating selon les recruteursprésents :• L’organisation : les jeunes attendaientleur tour dans une salle d’attente pouréviter les files d’attente des forumsclassiques qui mettent une pressionsupplémentaire aux candidats commeaux recruteurs.• Chaque jeune arrivé à 14h pouvait ren-contrer autant de recruteurs que sou-haité et les heures de rendez-vousétaient fixées.• La qualité des candidatures : chaquejeune était accueilli par un conseillerMission Locale qui vérifiait que lejeune ait un CV correct et pro-posait quelques conseils avantl’entretien d’embauche.• L’efficacité : tous les recruteurssont partis avec le nombre decandidatures nécessaires pourboucler leur recrutement.Une participation active du groupe NOEÉVÉNEMENT14 chargés d’événementiel âgés de20 à 25 ans, inscrits en MissionLocale et salariés d’un chan-tier d’insertion pour 6 mois,ont animé ce job dating.En 2012, ils ont participéà 7 événements emploiorganisés par les mis-sions locales du Vald’Oise et ont collaboré àleur réussite.21
  22. 22. SOS rentrée12 septembre 2012La 2èmeédition de « SOS rentrée », actionportée par le PIJ et la Mission Locale,s’adressait à tous les jeunes sans solu-tion au moment de la rentrée.Une vingtaine de professionnelsde l’orientation et de la formationétaient présents pour recevoir lesvisiteurs et explorer ensemble lespistes de solutions envisageables.Des jeunes ont ainsi obtenu une ins-cription scolaire en lycée, une pré-inscription en CFA sur des filières oùquelques places étaient encore dispo-nibles.D’autres, déjà inscrits en CFA, maissans entreprise d’accueil pour signerleur contrat d’alternance ont pu décou-vrir les services de la Mission Locale.Deux conseillers étaient à dispositionpour mener des démarches concrètesde recherche d’entreprises. Ces jeunesen demande de soutien ont été ins-crits en Mission Locale et ont bénéficiéd’un accompagnement au-delà de cetteopération.Le constat après deux ans que nous me-nons cette action, c’est qu’elle concerneassez peu de jeunes, une soixantaine,mais qu’elle est ciblée puisqu’elle permetde repérer des jeunes en grande difficul-té, souvent confrontés à des situationsdélicates.Les jeunes concernés sont souvent desjeunes de 16 à 20 ans, accompagnés pourla plupart d’un de leur parent. Il faut doncrassurer les parents et les jeunes sur lespossibilités, réelles, qui existent encore àce moment là de l’année. En fonction duprojet et du niveau scolaire, nous adap-tons les réponses et amenons les jeunesà rencontrer les partenaires les plusadaptés.Nous faisons découvrir à tous ces jeunesdes centres de formation, des parte-naires, souvent méconnus (lycée de lanouvelle chance, Epide, pôles de projetprofessionnel) mais mieux adaptés à leursituation et à leurs potentiels.Avec le public reçu, l’essentiel est deprendre le temps d’écouter le parcourssouvent chaotique de ces jeunes et deleur donner une vision, une perspective,qu’ils n’ont pas lorsqu’ils arrivent sur ceforum.Grâce à la mutualisation avec tous nospartenaires, le maillage est possible etaboutit toujours sur une proposition indi-vidualisée, construite avec le jeune et safamille.SOSRentrée, Mercredi12Septembre14h18hPas d’affectation pour la rentrée ?ScolaritéCAPBac Pro BTSLYCÉEAlternancedes solutions pour votre orientationInfos au 01 39 32 66 03Rendez-vous à la K’fêteBoulevardRhinetDanube95130FRANCONVILLE22PIJFranconvillle
  23. 23. La Fête de l’EuropeLe Réseau Information Jeunesse du Vald’Oise s’est mobilisé à l’occasion de laFête de l’Europe et a organisé sur le ter-ritoire dans les structures participantes àce projet, plusieurs ateliers, les mercre-dis après-midi en mai/juin :Les jeunes ont ainsi découvert en jouant,à travers des supports ludiques et dyna-miques, les nombreuses possibilités demobilité européenne.Faire un stage, étudier, partir travailleren Europe… Beaucoup de perspectives sesont ouvertes à eux.Du 9 mai au 6 juin, 8 temps forts ont étéproposés aux jeunes val d’oisiens :devenez volontaire en europe !Conseils, témoignages, démarches pourparticiper au service volontaire européen/ ouvert aux jeunes de 16 a 30 ansExposition «l’Europe c’est possible»du 16 avril au 18 maiLieu : point information jeunesse de Go-nessecafe linguistiqueAméliorez votre anglais, votre espagnolautour d’un verre.Lieu : café l’atelier, avenue BernardHirsch, Cergyrallye européenquiz, jeux, film, exposition, dégustationculinaire ... venez tester vos connais-sances sur l’EuropeLieu : point information jeunesse, 36 rueAlbert 1er, Beaumont-sur-Oisele bij aux couleurs de l’europeExposition sur le volontariat, informationssur la mobilité européenne.Lieu : bureau information jeunesse, 17place Foch, Enghien-les-Bainsautour du mondeDécouvrez les programmes de mobilitéen Europe et dans le monde !Ouvert aux 16 / 30 ansLieu : cij Val-d’Oise, 1 place des arts,Cergy préfecture avec la collaboration dupij de persansel européenValorisez et échangez compétences, sa-voirs et talents !Lieu : espace fontaine à Franconville avecla collaboration du pij de Franconville23PIJFranconville
  24. 24. Portrait24J’ai souhaité être accompagnée par lamission locale dans le cadre d’un par-cours d’orientation professionnelle in-dividuel afin d’élaborer mon projet , declarifier mes compétences et de voir àquoi celles-ci pouvaient correspondreen terme de métier. Je souhaitais faireprévaloir mon niveau BAC +3 et j’étaisintéressée par le secteur administratif.Le pop individuel m’a permis d’iden-tifier mes différents centres d’intérêt,mes aptitudes, mes connaissances etmes compétences professionnelles enm’appuyant essentiellement sur mesexpériences lors de mes stages sco-laires. Ce travail d’investigation m’apermis de découvrir différents métierset formations du secteur administratif.Le stage que j’ai effectué comme assis-tante de formation à confirmé mon choixprofessionnel et m’a permis de trouvermon premier emploi dans ce domaine.Le stagequej’aieffectuécommeassistante de formation à confirmermon choix professionnel et m’a per-mis de trouver mon premier emploidans ce domaine.»»Portrait de ChloéMission LocaleVallée de Montmorency
  25. 25. CIVIS25CONTRAT D’INSERTIONDANS LA VIE SOCIALEFocus sur un programme d’accompagne-ment renforcé.Le contrat d’insertion dans la vie so-ciale (CIVIS) est un dispositif réservé auxjeunes de 16 à 25 ans qui rencontrent desdifficultés d’insertion sociale et profes-sionnelle. Mis en place en 2005, le CIVISa pour but l’accès à l’emploi. Les jeunesqui signent un CIVIS bénéficient d’un ac-compagnement renforcé par un conseil-ler référent unique qui va suivre le jeunedurant toutes les étapes de son parcoursvers une insertion sociale et profession-nelle durable.Le CIVIS s’adresse aux jeunes dont leniveau de formation est inférieur ouéquivalent à un diplôme de fin de secondcycle long (niveau de formation Bac + 2non validé) et tout particulièrement auxjeunes sans qualification.Dès leur majorité, les jeunes en parcoursd’insertion ont la possibilité de bénéficierd’uneallocation.Cetteallocationpermetdesoutenir les jeunes dans leurs démarches.Par ailleurs, à la mise en place du CIVIS, unFonds d’Insertion Pour les Jeunes (FIPJ)permettait de faire financer des actions etd’en faire bénéficier en grande priorité lesjeunes signataires du CIVIS.BilanEn 2012, nous avons signés 109 contratsCIVIS Classique (Niveau V et plus), et170 CIVIS renforcé (Niveau infra V).
  26. 26. 26Le PlessisBouchardPERMANENCE PLESSISBOUCHARDMarie-Hélène Genestoux accueille, dansle cadre d’une nouvelle permanence, desjeunes plessis- bucardésiens de 16 à 25ans en Mairie.Le partenariat avec le CCAS a montré sacohérence et son efficience, sur les 71jeunes rencontrés par la conseillère dela Mission locale, plus de 10 jeunes ontfait l’objet d’un co-accompagnement parces 2 structures. Ces liens permettentd’appréhender plus efficacement les pro-blématiques rencontrées par les jeunesgrâce à une meilleure connaissance deschamps d’action du parte-naire.Marie-Hélène, conseillère psychologueet responsable du Point Santé, intervientauprès des jeunes plessis- bucardésiensavec une approche particulière due à saspécificité, cette dimension est complé-mentaire par rapport au travail réalisépar les intervenantes du CCAS.
  27. 27. 2727PortraitPortrait de FlaviaJe m’adresse à la permanence du Plessis Bouchard en septembre 2012. J’ai24 ans et je suis titulaire d’un Bac Sciences Médico-Sociales.Je suis demandeur d’emploi depuis juin 2012, suite à une fin de contrat avecl’éducation nationale en tant qu’Auxiliaire de Vie Scolaire.J’ai réussi la sélection d’entrée de l’École Pratique de Service Social deCergy, afin de suivre la formation d’éducatrice spécialisée, mais je n’ai pastrouvé d’employeur pour l’alternance.Je souhaite alors m’orienter vers les métiers du conseil et souhaite découvrirprécisément le métier de conseillère en insertion sociale et professionnelle.Sportive de haut niveau, j’entraîne et dirige un club d’athlétisme depuis2002.J’intègre le POP afin que cette période m’apporte les éléments suivants :• Validation théorique du métier visé• Précision du processus de formation à engager• Connaissance du public accueilli en Mission Locale• Observations de quelques aspects du travail de conseiller• Élargissement éventuel du projet envers d’autres structures, d’autres pu-blics, en gardant les missions principales que sont l’accueil, l’information,l’orientation d’un public jeune.J’ai réussi à tirer partie de chaque phase du POP, ma motivation et ma per-sonnalité m’ont permis d’accéder rapidement à 2 périodes d’immersion enentreprise, une au BIJ de Beauchamp et l’autre au CIJ de Cergy.J’ai effectué les tâches suivantes :• Observation de l’équipe et des usagers• Remises à jour de la documentation• Participation à l’affichage du coin presse (choix et installation)• Recherche d’informations liées à l’amélioration du coin presse• Accompagnement des jeunes pour l’élaboration de leurs outils de recherche d’emploi• Conseil aux usagers sur les questions liées à l’Information JeunesseMes évaluations de stage sont positives, j’ai su mobiliser mes aptitudes et monaisance relationnelle pour acquérir les compétences nécessaires qui me se-ront utiles pour un futur entretien d’embauche.L’opportunité de trouver un emploi dans le réseau de l’Information Jeunessese présente rapidement, puisque le Service Jeunesse de la Ville d’Eaubonnerecrute une animatrice. Je présente. Je suis aujourd’hui en poste dans ce ser-vice et envisage par la suite d’évoluer vers un poste de conseillère en MissionLocale.Mission LocaleVallée de Montmorency
  28. 28. PARCOURS SANTÉOrganisés par la Mission Locale, avecle soutien du Conseil Régional d’Ile-de-France, les parcours « bien être » ontprofité à 32 jeunes.4 parcours, de septembre à décembre2012, ont permis à 8 jeunes de seretrouver pour parler de leur santé.Conscients que les jeunes que nousaccompagnons souffrent parfois d’undéficit de confiance et ont une imagepeu valorisée d’eux-mêmes, nous avonsimaginé une action de sensibilisation à lanécessité « d’être bien dans son corps ».Marie-Hélène Genestoux, psycho-logue et responsable du PointSanté de la Mission Localeévalue au quotidien la dif-ficulté de mobiliser lesjeunes que nous recevonsen général, et les plusvulnérables en particu-lier, sur les questions desanté et sur la nécessitéde « prévenir plutôt queguérir ».L’accompagnement indi-viduel qui s’inscrit dansnos pratiques quotidiennes sur le PointSanté permet de mener de nombreusesactions pour la prise en charge de cesjeunes (bilans de santé, consultationsspécialisées, démarches liées au handi-cap).Nous avons souhaité, à travers cesparcours santé, apporter une réponsepositive, utile et concrète aux questionsdu bien-être des jeunes 16-25 ans,en complément de l’accueil et del’accompagnement déjà réalisés.Le programme, sur une semaine,prévoyait une initiation percussions/danse, une animation sur une expositionpermanenteduCRIPS,lePSC1(Préventionet Secours Civique) en collaboration avecles Pompiers d’Eaubonne, une séance decoaching personnel pour travailler lestechniques de confiance en soi et enfinun bilan de santé après un rendez-vousindividuel avec la responsable du PointSanté.Ces parcours, atypiques en MissionLocale, ont permis de créer unedynamique autour des questions desanté. La prévention ainsi faite abordaitles conduites à risque sous l’angle dubien-être et de l’estime de soi, et non passous l’angle de l’interdiction.Au terme des 4 parcours santé, la Mis-sion Locale, en collaboration avec le PointInformation Jeunesse de Franconville etgrâce au soutien de la MILDT a fait appelà la compagnie de théâtre « Le Théâtre duChaos » afin de présenter une pièce inte-ractive intitulée « La Trébuchade » abor-dant le danger de la polyconsommation.En plus des 32 jeunes qui avaient déjàparticipé aux parcours santé, plus de 60jeunes ont assisté puis participé à cettereprésentation originale, en montant surscène pour jouer leurs propositions deréactions face à la consommation.Ce temps fort a permis de mettre desmots sur des comportements à risque etd’échanger avec les jeunes sur leurs rap-ports aux autres dans ces situations detentation et d’expérimentation.Santé28
  29. 29. LE POINT SANTÉLe Point Santé / Vie sociale de la MissionLocale a accueilli 595 jeunes en 2012.42 pour leur protection sociale : ouver-ture de droits, montage dossiers CMU,CMUC, aide à l’acquisition d’une mu-tuelle, transfert de dossier.333 pour une séance d’information etd’échanges avec d’autres jeunes dans lecadre d’un Parcours d’Orientation Pro-fessionnelle, du parcours santé ou de fo-rums spécialisés (Forum départementaldu Handicap).54 pour accéder à un Foyer de JeunesTravailleurs.116 pour accéder aux soins : en urgence,en suivi, pour un dépistage, un bilan desanté, une rencontre avec un médecinpour lier santé et projet professionnel.79 pour aborder la question du handicap(en amont ou en aval de la reconnais-sance de la MDPH).7 pour présenter au Conseil Général undossier EVA « Entrée dans la Vie Active» : 8087 euros ont ainsi été alloués pouraider les jeunes à concrétiser leur projetprofessionnel.38 pour un Fonds d’Aide aux Jeunes :2240 euros ont été alloués à ces jeunespour faire face à une situation d’urgence.83 pour exprimer, au Point Écoute, unmal-être, une souffrance psychique, desinterrogations sur leurs choix de vie, pourdemander une prise en charge durablevers une structure de soins.55 pour résoudre un problème d’héber-gement d’urgence.29Santé
  30. 30. Depuis 2011, la Mission Locale répondà l’appel à projet du Conseil Régionalpour l’attribution d’aide au permis deconduire pour les jeunes 16-25 ans.Dans le processus d’autonomisationdes jeunes, la Mission Locale aide lesjeunes qui ont un projet professionnelqui nécessite d’avoir le permis (horairesdécalés, nombreux déplacements parexemple) dans les secteurs d’activitéretenus par le Conseil régional :• Aide à la personne• Bâtiment/travaux publics• Commerce• Hôtellerie/restauration• Sécurité• Nettoyage• Transport/logistique• Agriculture/espaces verts• Mécanique automobile• Santé• Métiers en horaires décalésLe conseiller établit un diagnostic et meten œuvre des actions de définition et devalidation du projet professionnel. Dèslors qu’un besoin de financement a étéidentifié par le conseiller du jeune, ledossier d’aide financière est instruit par leconseiller référent « permis de conduire» de la Mission Locale, Naïma Salek.L’attribution de l’aide financière estdécidée par une commission qui se réunittous les 15 jours.Les jeunes doivent répondre aux critèressuivants :• jeunes de – de 26 ans résidant sur le territoire de la Mission Locale• déscolarisés et accompagnés par la .. Mission Locale• sous conditions de ressources• être sans permis de conduire de catégorie B ou en cours de formation au permis• ayant un projet professionnel ou dans l’emploi nécessitant l’obtention du permis de conduire• ayant rempli les conditions préalablesà la présentation de leur demande debourse (inscription comme demandeurd’emploi, un bilan de santé et étude dedroits, participation à un atelier techniquede recherche d’emploi pour préparer leCV et l’entretien d’embauche…)Dès lors que le dossier reçoit un avisfavorable, le jeune est orienté par sonconseiller référent vers la coordinatrice.Cette dernière met en œuvre en lien avecle jeune et le conseiller référent :• le parcours d’apprentissage à la conduite : inscription du jeune à l’auto- école• le module de prévention routière en partenariat avec AGIR• suivi du jeune jusqu’à l’obtention de son permisPermis deconduire30
  31. 31. Chantier du LavoirLa Mairie de Montlignon nous a confié en 2012 larénovationduLavoirdeMontlignon,encollaborationavec le centre de formation ABC Formation.Ce chantier était intéressant pour les jeunes car ilsont participé à la rénovation d’un patrimoine de laville, précieux aux yeux de ces habitants.Le chantier a consisté à rénover le dallage du sol etla charpente du Lavoir, à remettre en état les murs,à partir de matériaux nobles et anciens.C’est un travail de qualité qui a été effectué et saluépar les élus et les habitants de Montlignon.Montlignon31
  32. 32. PortraitJe m’inscris en Mission Locale en 2008,d’une nature extrêmement timide, jen’arrive pas à communiquer et de ce fait,à avancer sur mon projet professionnel.Après un an d’accompagnement pourtenter de décrocher, en vain, un contraten Alternance en bac pro comptabilité,ma conseillère me propose un ServiceVolontaire Européen en Pologne.Ce séjour est le point de départ dema vie professionnelle. A mon retourj’intègre l’EPIDE pendant un an afin detravailler mon projet et c’est finalementdans la menuiserie que je choisis de meformer à l’AFPA en internat. Avec l’aided’une marraine de la Mission Locale, jetrouve un emploi en CAE dans les ser-vices techniques d’une collectivité terri-toriale et j’obtiens mon CAP menuiserieen candidate libre.Aujourd’hui c’est en toute autonomieque je vis à Toulouse dans un Foyer deJeunes Travailleurs afin de trouver unposte de menuisière et construire ma viedans le Sud. Ce projet, je le porte seuleet je suis enfin capable d’entreprendresans aide extérieure !C’est avec beaucoup de fierté quej’avance, seule et confiante, sous leregard bienveillant de ma conseil-lère qui m’a toujours soutenu etécouté.»»Portrait de Sophie32Mission LocaleVallée de Montmorency
  33. 33. St-PrixPERMANENCE DE SAINT-PRIXLoïc Kalbfuss intervient tous les mer-credis matin et reçoit sur rendez-vousdes jeunes saint prissiens endemande d’une aide dans leursdémarches d’insertion sociale etprofessionnelle.Ces permanences se tiennent àl’espace emploi de Val et Forêt, si-tué dans l’enceinte de la Police Inter-communale à Saint-Prix.58 jeunes ont fréquenté la permanencede la Mission Locale en 2012.Cette permanence s’est imposée pro-gressivement comme un lieu ressourcepour les jeunes de la ville qui viennentdemander une information, bénéficierde conseils pour mener à bien leursdémarches et rencontrer régulièrementleur conseiller.33
  34. 34. Portrait34J’ai rencontré la Mission Locale enallant au salon de l’emploi organisépar la cammunauté d’agglomérationVal et Forêt en novembre 2012.A l’époque, j’étais en recherche d’en-treprise pour suivre mon BTS NRC etj’étais aussi en recherche d’un emploialimentaire, qui m’aurait permis derester active.J’ai rencontré un conseiller pouressayer de trouver de l’aide sur monprojet d’alternance, mais j’étais scep-tique, puisque j’avais déjà eu uneexpérience en Mission Locale qui nes’était pas déroulée comme je l’avaisespéré.J’ai finalement accepté de rencon-trer le conseiller sur la permanencede Saint-Prix. J’ai souhaité mettre decôté mon projet en alternance et meconcentrer sur une recherche d’em-ploi, mais hors du secteur du com-merce.Finalement, au fur et à mesure de nosrecherches, le conseiller m’a proposéun emploi d’auxiliaire de vie scolairepour l’école Georges Braque, située àMontigny les Cormeilles.Depuis longtemps, j’avais quelquesidées d’orientation vers un métierplus social, mais je ne m’y étais ja-mais risquée, et au final, c’est unetrès bonne décision d’avoir acceptécette offre. Aujourd’hui, je travailleavec 2 enfants de l’école, je suis plusheureuse, plus épanouie, et j’ai plusconfiance en moi.»»Portrait de LénaïckMission LocaleVallée de Montmorency
  35. 35. PERMANENCE SANNOISLa Mission Locale intervient à raison de4 demi-journées par semaine pour rece-voir et accompagner les jeunes sannoi-siens inscrits à la Mission Locale.3 permanences sont des plages d’en-tretiens d’accueil et de suivi, dont unespécialisée sur les questions sociales(logement, aides financières, aide aupermis…)1 permanence se déroule sous formed’atelier de recherche d’emploi.Ces permanences sont très utilisées parles sannoisiens, les jeunes sont satisfaitsde pouvoir rencontrer leur conseiller ré-férent régulièrement.En 2012, nous avons reçu 483 jeunes deSannois.35Sannois
  36. 36. open pour l’avenirL’Open est une manifestation originaledestinée à réunir des entreprises localesdu bassin d’emploi de la Vallée de Mont-morency et des jeunes qui sont suivis àla Mission Locale dans le cadre de leurinsertion professionnelle.C’est une manifestation originale dansle sens où elle sort des rencontrestraditionnelles de type salon, forum,job dating… axées sur des entretiens derecrutement classiques en face à face.L’open pour l’avenir fait le pari d’une ren-contre d’abord anonyme et dynamique,dans le cadre d’activités sportives et deloisirs qui mettent l’accent sur la person-nalité, les capacités, les potentiels, lescomportements des jeunes.Le pari, c’est que nos jeunes qui ont sou-vent des parcours atypiques, avec peu dequalifications ou d’expérience, puissentconvaincre des employeurs qui portentune attention particulière aux savoir-être: ponctualité, adaptation, esprit d’équipe,présentation, fiabilité…Les activités proposées : course d’orien-tation, run bike, tir à l’arc, canoé, raftingsont autant de situations qui permettentaux jeunes et aux entreprises de s’obser-ver, de s’apprécier, de réussir ensemble etd’avoir envie de poursuivre sur le terrainde l’emploi ce qui a été amorcé sur le ter-rain du loisir.La Mission locale a réuni sur la base deloisirs de Cergy Neuville 27 jeunes et16 entreprises des secteurs du bâtiment,de la restauration, de l’aide à la personne,de la défense, de la sécurité, de l’assu-rance, de l’automobile, des collectivités lo-cales, de l’intérim ainsi que 3 partenaires,centre de formation et associations.Les jeunes et les professionnels ontété constitués en binômes pour réali-ser un challenge orchestré par les ani-mateurs sportifs de la Base de Loisirs.Les activités se sont déroulées pendant2 heures environ au cours desquelles lesbinômes ont pu enchaîner les activités.Au terme du challenge, un speed-meetinga permis de formaliser les rencontres enproposant aux jeunes et aux profession-nels d’échanger, dans le cadre d’entre-tiens en face à face, sur l’entreprise, lespostes à pourvoir, les profils, les types decontrats, les motivations, les profils pourconclure sur des propositions concrètes.Au cours du speed meeting, des jeunes ontpu décrocher des propositions d’essai enmilieu de travail en menuiserie, en anima-tion, en restauration, en aide à la personnenotamment.Un petit déjeuner avec les entreprisesparticipantes après l’action a permis deprendre connaissance de leurs réactionsquant à cette action originale. Ils étaienten majorité présents et demandeurs decette rencontre « bilan ». Les échangesfructueux ont laissé la place à une colla-boration étroite avec certains d’entre euxqui avaient des besoins en recrutement.Les entreprises ont plébiscité cette opé-ration qui selon eux a permis de lever lesa priori de certains responsables d’entre-prise sur les profils des jeunes que nousaccueillons. Certes, ils n’ont pas toujoursle cv idéal mais ils gagnent à être connus.Sannois36Pour vous inscrire merci de contacterGilles BARBA ou Max RASTOCLE01 39 32 66 03Entretiens ProfessionnelsJeudi 28 juin 2012De 12h30 à 17hBase de loisirs de CergyRue des Étangs95001 Cergy-Pontoise Cedex• Kayak• Tir à l’arc• Rafting• Jeux d’extérieur...La Mission Locale de Montmorencyvous propose de participer àChallenge Sportif
  37. 37. CHANTIER COMMISSARIATLes chantiers «découverte des métiers»sont depuis quelques années utiliséspar les conseillers de la Mission Localepour proposer un terrain de découverteet d’apprentissage à des jeunes quisouhaitent s’orienter vers les métiers dubâtiment et des espaces verts et qui ontbesoin d’être confrontés concrètementaux métiers, aux tâches pour confirmerleur projet et décider de poursuivreune formation qualifiante ou diplômante,un contrat d’apprentissage la majoritédu temps.Notre intervention sur les villes de notreterritoire d’intervention ont toujours reçuun excellent écho, ce qui nous fait béné-ficier de terrains de découverte toujoursintéressants : bibliothèque, commissa-riat, salle des fêtes, maison de quartier…des lieux de vie et des lieux de travail quede nombreuses personnes fréquentent.C’est toujours de belles rencontres entreles personnes qui utilisent ces lieux et lesjeunes qui viennent et interviennent pourrénover et embellir ces lieux.L’encadrement de ces chantiers est es-sentiel, le respect des règles de vie etdes consignes est d’emblée posé commecondition première pour intégrer ceschantiers découverte. Nous collaboronsavec le centre de formation ABC Forma-tion, qui réalise chaque année nombrede chantiers école dans le Val d’Oise. Lesjeunes bénéficiaient de l’encadrementd’un formateur sur l’ensemble de la du-rée du chantier.En 2012, nous avons, avec le soutien del’ACSE, réalisé un chantier très importantde rénovation du commissariat de San-nois.Près de 50 jeunes se sont relayés,pendant 6 mois, pour remettre à neuf lerez-de-chaussée, le premier étage ainsique les cages d’escaliers. Ainsi l’accueil,l’ensemble des bureaux, la salle dedétente, les vestiaires, la salle de sport etles couloirs ont été entièrement renovés.TEMOIGNAGE DU LIEUTENANTLes chantiers «découverte des métiers»sont depuis quelques années utiliséspar les conseillers de la Mission Localepour proposer un terrain de découverteet d’apprentissage à des jeunes qui sou-haitent s’orienter vers les métiers dubâtiment et des espaces verts et qui ontbesoin d’être confrontés concrètementaux métiers, aux tâches pour confir-mer leur projet et décider de poursuivreune formation qualifiante ou diplômante,un contrat d’apprentissage la majorité dutemps.Sannois37
  38. 38. FORUM JOB D’HIVER SANNOISLe 17 octobre 2012, à l’occasion du forumjobs d’hiver, des recruteurs étaient pré-sents pour pourvoir les offres de jobs sai-sonniers pour la période hivernale.Une dizaine de recruteurs étaient ve-nus rencontrer des candidats ; parmices jeunes, une trentaine de jeunesde la Mission Locale se sont rendussur cette manifestation.Les forums jobs saisonniers pro-posent de réelles opportunités ; passéle CDD couvrant une période de recru-descence d’activité, les entreprises pour-suivent parfois la collaboration avec cessalariés qui ont montré leur motivationsur un contrat court. C’est une passerelleintéressante vers un contrat de travailplus long. Cette première expérience estrassurante pour les employeurs.Il ne faut pas négliger ces opportunitésdans le contexte économique que nousconnaissons, sachant surtout que lesjobs saisonniers concernent en grandepartie le public jeune.Sannois38
  39. 39. 39PortraitPortrait de MorganJe m’inscris en Mission Locale en juin 2012, j’ai 17 ans et je souhaite dansun premier temps travailler dans n’importe quel métier pour gagner del’argent et aider ma mère.Ayant interrompu mes études à l’issue de la classe de 3ème, sans qualifi-cation ni expérience professionnelle,l’accès à l’emploi direct ne peut s’envi-sager sans un travail sur le projet professionnel. C’est ce que me présentemon conseiller et je dois gérer cette frustration. Ecorchée par la vie, rebelleet impulsive je voyais déjà la longue perte de temps qui s’annonçait.Apres plusieurs hésitations j’ai accepté de participer au Parcours d’Orien-tation Professionnelle.J’ai d’abord voulu m’orienter vers les métiers de la vente de fleurs, j’ai doncfait un stage chez un fleuriste . Le résultat ne fut pas tres probant, il faut direque je n’acceptais pas facilement les remarques des adultes. L’entretien quia suivi avec mon conseiller m’a fait prendre concience que je devais aussitravailler sur ma représentation du monde du travail et les exigences qu’ilimposait.Il me fallait aussi passer rapidement sur ce que je ressentais comme unéchec et la Mission Locale m’a proposé le Parcours Santé. Une semaine oùje me suis occupée de moi (cours de percussion et expression corporelle,spa, diététique, information et coaching). J’ai pu ainsi exprimer mes ressen-tis et intégrer les éléments de ma vie personnelle dans l’élaboration de monparcours professionnel .Déçue par le métier de fleuriste, mais boostée par cette semaine, je décidede m’orienter vers les métiers de l’aide à la personne. Je sentais le besoin deme rendre utile aux autres mais ne savais pas quelle aide leur apporter.Un stage dans une maison de retraite m’a permis de constater que ce projetavait du sens, je voulais désormais explorer cette voie.L’envie de reprendre mes études fut quasi automatique et c’est ainsi que j’aiobtenu mon passeport pour l’Ecole de la Deuxième Chance. Ce fut une grandejoie , je voyais là enfin une occasion de de prendre une option sérieuse sur laréalisation de mes projets et de ma vie.Aujourd’hui j’ai validé ma péridoe d’essai et continue ma remise à niveau etmes stages. J’envisage pour la rentrée de septembre d’intégrer un bac pro soitdans le service à la personne ou l’accueil et le service aux clients.Une chose est sure, j’ai de plus en plus confiance en moi et sais que le tempsde ma propre construction est important, que je ne dois pas à tout prix vouloirl’accélérer .Enfin, je reste en lien avec mon conseiller.Mission LocaleVallée de Montmorency
  40. 40. 40EN 2013 NOUVEAU SITE INTERNETNous avons modifié la charte graphique de notre siteinternet, nous l’avons souhaitée plus dynamique.Nous mettons à jour toutes les semaines notreactualité et envoyons une newsletter à nos contactstous les mois.Retrouvez notre actualité sur le :www.mlvm.asso.frSiteInternet
  41. 41. Perspectives 201341PERSPECTIVES 2013En 2013, le territoire de la Mission Locales’agrandit !Cormeilles-en-Parisis, La Frette surSeine, Herblay et Montigny-les-Cor-meilles rejoignent la Mission Locale.Tous les jeunes habitant sur ces quatrecommunes seront accueillis sur des per-manences de proximité.Une antenne sur le territoire du Parisissera ouverte courant 2013Cormeilles-en-ParisisPermanences sur RDVles lundi après-midi,jeudi matin et vendre-di matinLa Frette sur SeinePermanences sur RDV le mardiaprès-midiHerblayPermanences sur RDV les lundi après-midi, mardi matin et mercredi matinMontigny-les-CormeillesPermanences sur RDV les lundi matin,mardi matin et après-midi, mercredi ma-tin et après-midiBEAUCHAMPFRANCONVILLELE PLESSISBOUCHARDST-PRIXEAUBONNEERMONTSANNOISMONTLIGNON21843765MONTIGNYLES-CORMEILLESCORMEILLESEN-PARISISLAFRETTE-SUR-SEINEHERBLAY
  42. 42. 42Coupurede presse
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×