Pourquoi cette étude, maintenant ?Et pourquoi ce thème là?               > 3 éléments        Jean-Pascal Labille, Secrétai...
Introduction   Jean-Pascal Labille, Secrétaire Général1. L’observation de différents   indicateurs depuis plusieurs années...
Introduction   Jean-Pascal Labille, Secrétaire Général2. Un moment particulier de   multi-crises  •    Les Mutations socié...
Introduction    Jean-Pascal Labille, Secrétaire Général3.     Le rôle de la Mutualité     • Un corps intermédiaire de cohé...
Thème 1Comment allons-nous ?L’état de bien-être psychologique de la population              - Principaux résultats –      ...
Méthodologie                           1000                   21 avril et le 5 mai 2012.                                  ...
Principauxrésultats …
Thème 1                 Comment allons-nous ?Mesure miroir Un autodiagnostic                          Une mesure scienti...
Thème 1            Comment allons-nous ? Autodiagnostic :                     10%      37%          25%
Thème 1           Comment allons-nous ? Diagnostic PHQ9:        5%                 45%               50%                 ...
Thème 1      Comment allons-nous ?  Une société de plus en plus anxiogène ?
Thème 1             Comment allons-nous ?Selon les professionnels de la santé …7 généralistes sur 10 pensent vraiment que ...
Thème 1           Comment allons-nous ?  12   % déclarent avoir déjà pensé à se suicider   8 %    déclarent avoir déjà ten...
Thème 1       Comment allons-nous ?          Contexte socio-économique             Confiance en l’avenir
Thème 1               Comment allons-nous ?Contexte socio-économique66   % ne sont pas du tout rassurés par le système éco...
Thème 1              Comment allons-nous ?Confiance en l’avenir …47 % ne pensent vraiment pas que les politiques vont agir...
Thème 1       Comment allons-nous ?          Les sources d’inquiétudes
Thème 1           Comment allons-nous ?Les sources d’inquiétudes      Spontanément, TOP3La Santé > 52%Les enfants > 40%Le ...
Thème 1             Comment allons-nous ?Les sources d’inquiétudes             en assisté, 1 par 157   % sont vraiment inq...
Thème 1           Comment allons-nous ?42 % sont vraiment inquiétés par le risque de tomber au chômage43 %   pour leur ave...
Thème 1             Comment allons-nous ?Et les généralistes que voient-ils ?         Les médecins                        ...
Thème 1             Comment allons-nous ?Et les « psy » que voient-ils ?              Psychologues et                     ...
Thème 1    Comment allons-nous ?          L’accompagnement …
Thème 1                Comment allons-nous ?En cas de difficultés psychologiques exprimées,   57% déclarent avoir besoind’...
Thème 1     Comment allons-nous ? 54% n’a jamais vu un « psy »: pourquoi ?                                     Illisibilit...
Thème 1            Comment allons-nous ?Les freins, qu’en disent les professionnels ?   GENERALISTES                      ...
Thème 1            Comment allons-nous ?Les freins, qu’en disent les professionnels ?   PROS, « PSY »                     ...
Thème 1       Comment allons-nous ?          Des groupes « à risques »
Thème 1       Comment allons-nous ?                              Les jeunes: 18-25 ans9% en dépression (5%)14% a déjà tent...
Thème 1         Comment allons-nous ?                            Les demandeurs d’emploi36% très anxieux, angoissés ou en ...
Thème 1         Comment allons-nous ?                       Les familles mono-parentales45% inquiets par la possibilité de...
Thème 1        Comment allons-nous ?                                         Les femmes14% très anxieux, angoissés ou en d...
Thème 1     Comment allons-nous ?            Les généralistes   Les psychologues et les psychiatres
Thème 1             Comment allons-nous ?                                            Les généralistes68% se considèrent co...
Thème 1           Comment allons-nous ?                   Les psychologues et les psychiatres49% pensent vraiment que les ...
Thème 1                 Comment allons-nous ?                                                               7 éléments   8...
Pistes de propositions
AXE 1:Un travail de communication en profondeur et à différents niveaux.Communiquer auprès du grand public          de man...
AXE 1: Information et communication1. Sur www.mutsoc.be – www.solidaris.be        Informations pratiques (qui, où, pour qu...
AXE 2:Améliorer l’accessibilité financière et la qualité de l’offrede soutien psychologique• Diminution des montants resta...
AXE 2:1. Mise sur pied d’un Groupe de Travail pluridisciplinaire: généralistes –   professionnels de la santé mentale – au...
AXE 3:Rapprocher les intervenants dans le domaine de la santépsychologique.Partenariat actif de la mutualité, des générali...
Des axes parallèles et nécessaires   En matière d’aide aux structures qui soutiennent et aident la    population par rapp...
ConclusionsJean-Pascal Labille, Secrétaire Général
Conclusion   Jean-Pascal Labille, Secrétaire GénéralCette étude est un écho clair de ce que la société nous dit.Nous somme...
Questions- réponses
Le thermomètre des Belges
Le thermomètre des Belges
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Le thermomètre des Belges

9,356

Published on

Le résumé de l'enquête

Published in: Health & Medicine
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
9,356
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
20
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Le thermomètre des Belges"

  1. 1. Pourquoi cette étude, maintenant ?Et pourquoi ce thème là? > 3 éléments Jean-Pascal Labille, Secrétaire Général
  2. 2. Introduction Jean-Pascal Labille, Secrétaire Général1. L’observation de différents indicateurs depuis plusieurs années • La consommation d’anxiolitiques • Le témoignage des généralistes • Le vécu de nos CSD • Les taux de suicide en Wallonie
  3. 3. Introduction Jean-Pascal Labille, Secrétaire Général2. Un moment particulier de multi-crises • Les Mutations sociétales • La crise • Grèce, Espagne, … • Le mécano institutionnel Belge
  4. 4. Introduction Jean-Pascal Labille, Secrétaire Général3. Le rôle de la Mutualité • Un corps intermédiaire de cohésion sociale • La modification des métiers de la Mutualité
  5. 5. Thème 1Comment allons-nous ?L’état de bien-être psychologique de la population - Principaux résultats – William Pitchot & Martin Wauthy
  6. 6. Méthodologie 1000 21 avril et le 5 mai 2012. 130 Admin: CATI (téléphone) Admin: RDV - CAWI (web)Questionnaire 1 Questionnaire 2 80 Méd. Généralistes - 1000 PI (18-75 ans, Wallonie – Bxl, 15 psychiatres – 35 représentativité sociologique) psychologues Bien-être psychologique Bien-être psychologique 102 items / 32 min. 85 items / 17 min. Marge d’erreur : ± 2,6%. Les traitements statistiques : Spirit of Data (Philippe Huynen) Analyses: UNMS & B. Scheuer (sociologue)
  7. 7. Principauxrésultats …
  8. 8. Thème 1 Comment allons-nous ?Mesure miroir Un autodiagnostic  Une mesure scientifiquevous arrive-t-il de vous sentir via un questionnaire utilisé par lesanxieux, angoissé voire en professionnels de la santé pourdépression ? détecter des troubles de laTrès souvent, … jamais dépression chez leurs patients (PHQ9) Une bonne appréciation globale des Belges francophones de leur propre état de santé mentale : autrement dit, quand quelqu’un dit qu’il va mal, il va mal !
  9. 9. Thème 1 Comment allons-nous ? Autodiagnostic : 10% 37% 25%
  10. 10. Thème 1 Comment allons-nous ? Diagnostic PHQ9: 5% 45% 50% WP
  11. 11. Thème 1 Comment allons-nous ? Une société de plus en plus anxiogène ?
  12. 12. Thème 1 Comment allons-nous ?Selon les professionnels de la santé …7 généralistes sur 10 pensent vraiment que la société est de plus enplus anxiogène 4 généralistes sur 10 déclarent que de plus en plus de patients viennent les voir pour des problèmes d’anxiété WP
  13. 13. Thème 1 Comment allons-nous ? 12 % déclarent avoir déjà pensé à se suicider 8 % déclarent avoir déjà tenté de le faire (étude 2001: 2,9%) WP
  14. 14. Thème 1 Comment allons-nous ? Contexte socio-économique Confiance en l’avenir
  15. 15. Thème 1 Comment allons-nous ?Contexte socio-économique66 % ne sont pas du tout rassurés par le système économique et financier59% pensent vraiment qu’on est loin d’être sorti de la crise
  16. 16. Thème 1 Comment allons-nous ?Confiance en l’avenir …47 % ne pensent vraiment pas que les politiques vont agir pour améliorer la qualité de vie55 % pensent vraiment que les avancées de la science constituent un réel espoir de mieux vivre demain.
  17. 17. Thème 1 Comment allons-nous ? Les sources d’inquiétudes
  18. 18. Thème 1 Comment allons-nous ?Les sources d’inquiétudes Spontanément, TOP3La Santé > 52%Les enfants > 40%Le travail, le chômage > 29%Les grands problèmes de société > 20%
  19. 19. Thème 1 Comment allons-nous ?Les sources d’inquiétudes en assisté, 1 par 157 % sont vraiment inquiets pour l’avenir de leurs enfants l’école, le sida, les accidents de voiture, la perte de dialogue, le suicide64 % pour leurs parents leur santé, la capacité de pouvoir s’en occuper
  20. 20. Thème 1 Comment allons-nous ?42 % sont vraiment inquiétés par le risque de tomber au chômage43 % pour leur avenir professionnel45 % sont vraiment inquiets de tomber dans la précarité
  21. 21. Thème 1 Comment allons-nous ?Et les généralistes que voient-ils ? Les médecins généralistes Conflits, épuisements au travail WP
  22. 22. Thème 1 Comment allons-nous ?Et les « psy » que voient-ils ? Psychologues et psychiatres Conflits, épuisement au travail / relations familiales difficiles
  23. 23. Thème 1 Comment allons-nous ? L’accompagnement …
  24. 24. Thème 1 Comment allons-nous ?En cas de difficultés psychologiques exprimées, 57% déclarent avoir besoind’un accompagnementIls se tournent, D’abord vers les proches :famille 42%, amis 35%, conjoint 26% Ensuite vers les « pros »: généralistes 11%, psychologues 7 et 5%Ceux qui éprouvent des difficultés « psy » (75% pop.) 37% n’ont jamais fait appel à un pro 27% uniquement le MG, 25% le MG et le “psy” 11% le “psy”
  25. 25. Thème 1 Comment allons-nous ? 54% n’a jamais vu un « psy »: pourquoi ? Illisibilité 90% Méfiance 62% Prix 48% Acceptation 32%
  26. 26. Thème 1 Comment allons-nous ?Les freins, qu’en disent les professionnels ? GENERALISTES Prix 48% Acceptation 44% Inutilité 32%
  27. 27. Thème 1 Comment allons-nous ?Les freins, qu’en disent les professionnels ? PROS, « PSY » Acceptation 72% Prix 64% Illisibilité 45% Inutilité 42%
  28. 28. Thème 1 Comment allons-nous ? Des groupes « à risques »
  29. 29. Thème 1 Comment allons-nous ? Les jeunes: 18-25 ans9% en dépression (5%)14% a déjà tenté de se suicider (8%)85% peur de ne pas pouvoir s’occuper de leurs parents (54%)57% inquiets de se retrouver au chômage (42%)38% peur de se retrouver seuls ( 22%)
  30. 30. Thème 1 Comment allons-nous ? Les demandeurs d’emploi36% très anxieux, angoissés ou en dépression (10%)18% a déjà tenté de se suicider (8%)53% peur de ne plus pouvoir dialoguer avec leurs enfants (37%)68% inquiets de la situation éco-fin du pays (46%)71% inquiets de la faim dans le monde ( 50%)22% en dépression (5%)
  31. 31. Thème 1 Comment allons-nous ? Les familles mono-parentales45% inquiets par la possibilité de suicide de leurs enfants (28%)18% a déjà tenté de se suicider (8%)70% peur de ne pas pouvoir s’occuper de leurs parents (54%)70% inquiets pour l’avenir des enfants (57%)52% peur de se retrouver au chômage( 42%)
  32. 32. Thème 1 Comment allons-nous ? Les femmes14% très anxieux, angoissés ou en dépression (10%-hô6%)9% en dépression (5%-hô1%)11% a déjà tenté de se suicider (8%-hô4%)51% peur de se retrouver au chômage(42%-h32%)
  33. 33. Thème 1 Comment allons-nous ? Les généralistes Les psychologues et les psychiatres
  34. 34. Thème 1 Comment allons-nous ? Les généralistes68% se considèrent comme le premier interlocuteur52% pensent vraiment qu’ils doivent le rester37% ont vraiment le sentiment que se déverse sur eux l’ensemble des problèmes de la société10% pensent avoir reçu une formation vraiment suffisante pour traiter les problèmes psy.73% pensent qu’un problème psy mal géré va donner lieu à une maladie physique53% pensent que l’offre psy est insuffisante
  35. 35. Thème 1 Comment allons-nous ? Les psychologues et les psychiatres49% pensent vraiment que les modes de vie actuels engendrent immanquablement de plus en plus de souffrances psy61% que les gens sont mal informés sur l’offre disponible59% que le droit de pratiquer des psychothérapies devrait être mieux réglementé80% que les pouvoirs publics optent plus pour le remboursement des médicaments que des psychothérapies
  36. 36. Thème 1 Comment allons-nous ? 7 éléments 8% tentative suicide (14% : 18-25 ans – 18% chez les D.E. et les F.M.) Dépression : 22% chez les D.E. (demandeurs d’emploi)10% souvent ou très souvent en état d’angoisse, d’anxiété ou de dépression Tomber dans la précarité 45% de vraiment inquiets Le travail (épuisements, conflits) =la première problématique psy avec laquelle les patients arrivent chez un professionnel de la santé. 90Freins vers les psys : %= illisibilité viennent ensuite le prix et la difficulté d’accepter que l’on est en souffrance psychologique. 59% des psy demandent plus de réglementation
  37. 37. Pistes de propositions
  38. 38. AXE 1:Un travail de communication en profondeur et à différents niveaux.Communiquer auprès du grand public de manière à modifier l’image sociétale de la santé psychologique• le bien-être psychologique est vital et indissociable de la santé globale• les gens qui souffrent de dépression ou de troubles de l’anxiété ne sont ni des simulateurs, ni des faibles, ils ont besoin, de reconnaissance, de soutien et d’accompagnement.Informer en contenus factuels et ciblés : (patients et professionnels de la santé)• quels types de professionnels pour quelles difficultés psychologiques ? Où trouver ces aides, à quel prix, dans quelles conditions et avec quelle garantie de professionnalisme ?
  39. 39. AXE 1: Information et communication1. Sur www.mutsoc.be – www.solidaris.be Informations pratiques (qui, où, pour quoi, combien ?) Test en ligne (diagnostic) + Conseils et prévention2. Dossiers dans nos supports: magazines – brochures, …3. Publications spécifiques aux publics particuliers En partenariat avec nos asbl propres (latitude Jeunes – Espace Senior – FPS, ASPH) En partenariat avec des structures externes ( Forem, Actiris, …)4. Cycle de conférences grand public : “ mieux gérer sa santé psychologique” 6 dates et 6 lieux – (2013)5. Publications de baromètres annuels consommation de médicaments + consommation de prestations psychiatriques (direction étude)
  40. 40. AXE 2:Améliorer l’accessibilité financière et la qualité de l’offrede soutien psychologique• Diminution des montants restant à charge du patient• Augmentation de la qualité de la prestation (reconnaissance)• Amélioration de la guidance (centre de diagnostic, formation des généralistes, …)
  41. 41. AXE 2:1. Mise sur pied d’un Groupe de Travail pluridisciplinaire: généralistes – professionnels de la santé mentale – autorités publiques , Solidaris et l’ensemble de son réseau. Objectif: soutenir et développer les propositions de lois réglementant les questions de la reconnaissance des psychotérapeutes d’une part et des modalités et hauteurs des interventions financières d’autre part. (La hauteur du problème nécessite un intervention de l’assurance maladie)2. Augmentation des consultations psy en CPF (15.000 / an)3. Développement d’un pass dans l’impasse4. Ouverture de SSM dans le réseau Mutu (cfr centre Ariane)
  42. 42. AXE 3:Rapprocher les intervenants dans le domaine de la santépsychologique.Partenariat actif de la mutualité, des généralistes, des psychiatres, des psychologuesdiplômés, des psychothérapeutes, …Dans cet objectif, le rôle de la mutualité est double: • rassembler la demande et l’offre afin de rapprocher les intervenants en vue d’une meilleure prise en charge. • assurer la meilleure défense des affiliésLancement d’une journée d’étude: “ vers une collaboration plus efficace entre les intervenants de l’offre psychologique” Représentants des généralistes (GBO, Maisons médicales, … ), des professionnels de la santé mentale ( Société Royale de Médecine Mentale, commission des psychologues), des patients (Solidaris) et des pouvoirs publics .
  43. 43. Des axes parallèles et nécessaires  En matière d’aide aux structures qui soutiennent et aident la population par rapport à la prise en charge des enfants et des parents - Les crèches - La prise en charge des personnes âgées - L’école  En renforcement des réseaux humains et des associations qui font du lien social … (FPS, Latitude Jeunes, ASPH, Espace Senior, maisons de jeunes, …)  En matière de prévention vers les publics particuliers ( jeunes, femmes, demandeurs d’emploi, familles mono-parentales, …)
  44. 44. ConclusionsJean-Pascal Labille, Secrétaire Général
  45. 45. Conclusion Jean-Pascal Labille, Secrétaire GénéralCette étude est un écho clair de ce que la société nous dit.Nous sommes ainsi témoins de l’état de l’opinion et de lasociété, et ce témoignage nous interpelle.Mais à côté et certainement au-delà des pistes d’actionsconcrètes que nous proposons, une question se pose: Quelle société voulons-nous ? Voulons-nous vraiment continuer comme cela ? Régression ou chemin de l’espérance ?
  46. 46. Questions- réponses
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×