• Save
Extraits du livre de Dorie Clark "Se réinventer"
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Extraits du livre de Dorie Clark "Se réinventer"

on

  • 501 views

Extraits du livre de Dorie Clark "Se réinventer" (Pearson, 224 pages, 25,65 euros / version numérique 20,99)

Extraits du livre de Dorie Clark "Se réinventer" (Pearson, 224 pages, 25,65 euros / version numérique 20,99)

Statistics

Views

Total Views
501
Views on SlideShare
407
Embed Views
94

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

1 Embed 94

http://lecercle.lesechos.fr 94

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Extraits du livre de Dorie Clark "Se réinventer" Extraits du livre de Dorie Clark "Se réinventer" Document Transcript

  • Un peu d’introspection avant de commencer 13–­ Chapitre 2 Un peu d’introspection avant de commencer Avant de vous réinventer, vous devez établir le bilan de votre situa- tion. Chacun de nous possède une marque personnelle qui le diffé- rencie des autres, qu’on le veuille ou non c’est un fait inéluctable. Le concept de gestion de marque personnelle date de la fin des années 1990 et apparaît pour la première fois dans un article de Tom Peters, « The Brand Called You » (La marque qui se nomme vous), publié dans la revue Fast Company. Il recouvre une réalité de tou- jours qu’on nomme communément la réputation. Qu’est-ce que les autres pensent de vous ? Que disent-ils de vous dès que vous avez le dos tourné ? Avant d’entamer le processus destiné à vous réinventer, il est primordial de le savoir et d’avoir conscience du fossé qui sépare votre situation actuelle du but que vous voulez atteindre. Même si vous n’avez pas encore défini votre objectif professionnel, procédez à « l’inventaire de votre marque personnelle ». Vous connaîtrez vos points forts et les domaines dans lesquels vos collègues estiment que vous pourriez apporter de la valeur. Vous croyez savoir comment les autres vous perçoivent – un vir- tuose de la communication, un génie des chiffres ou un manager habile à motiver son équipe. Détrompez-vous, la réalité vous réserve peut-être des surprises. Un coach de dirigeants m’a rapporté la MEP-6599_SeReinventer.indd 13 13/02/14 08:31 © 2014, Pearson France, Dorie Clark, Se réinventer, définir sa marque personnelle, imaginer son futur
  • Se réinventer14 –­ ­réaction d’un de ses clients, choqué d’apprendre que ses collègues le jugeaient arrogant. Il semblait pourtant modeste et souffrait même d’un léger complexe d’infériorité. Mais sa manie d’interrompre presque systématiquement ses interlocuteurs les avait convaincus à tort qu’il s’estimait supérieur. Cette attitude nuisible à sa carrière pouvait aisément être corrigée dès lors qu’il en prenait conscience. Le message que vous faites passer peut contredire vos intentions. Suivez ce conseil de Judy Robinett, business angel : « Si trois per- sonnes affirment que vous êtes un cheval, achetez-vous une selle. » En d’autres termes, soyez attentif à ce que les autres disent de vous, parce qu’ils ont probablement raison. Comment obtenir ce retour ? Vous disposez de quatre moyens infaillibles pour savoir comment les autres vous perçoivent. Dans ce chapitre, vous apprendrez à devenir votre propre DRH – ou votre propre détective privé. Voici comment : •• Menez l’enquête en conduisant des entretiens à 360° •• Créez un groupe de discussion rassemblant amis et collègues •• Faites le point sur votre présence en ligne •• Cherchez à identifier des constantes dans vos évaluations passées ou vos lettres de recommandation Toutes ces données seront ensuite agrégées pour fournir un pano- rama complet de votre identité. À travailler Dans l’Annexe A figurant en fin d’ouvrage, vous découvrirez une fiche d’autoévaluation pour vous aider à faire le point et vous accompagner dans votre démarche. MEP-6599_SeReinventer.indd 14 13/02/14 08:31 © 2014, Pearson France, Dorie Clark, Se réinventer, définir sa marque personnelle, imaginer son futur
  • Un peu d’introspection avant de commencer 15–­ Votre évaluation personnelle à 360° Quand on travaille avec un coach, il propose tout d’abord de lancer un questionnaire à 360°, diffusé le plus largement possible. Il s’agit d’interroger tous ceux qui forment votre entourage professionnel – supérieurs hiérarchiques, pairs, subordonnés, clients, fournis- seurs – et d’essayer d’obtenir des réponses sincères et fiables sur vous et vos performances. (N’excluez personne, afin de dépister les faux frères qui flattent leur patron et se conduisent en tyrans avec leurs subordonnés). Il est plus facile de se confier à un tiers qui s’engage à respecter l’anonymat ; le coach agrège ensuite les données sans révéler l’origine des réponses. Si votre entreprise alloue un budget à la formation ou au perfectionnement du personnel, demandez à bénéficier de l’assistance d’un conseil en carrière. Sachant que la majorité des employés renâclent à faire appel à des intervenants extérieurs, qu’ils considèrent simplement comme « des aides à la formation », votre supérieur sera probablement impressionné par votre approche proactive. À défaut de financer elle-même l’intervention d’un coach, votre entreprise peut sans doute vous conseiller certains professionnels. Leurs tarifs sont élevés certes, allant jusqu’à des milliers ou des dizaines de milliers d’euros, mais les informations collectées par ces spécialistes (et les recommandations qui en découlent) compensent le sacrifice financier. Rien ne vous empêche par ailleurs de solliciter l’opinion de vos collègues. Comment procéder quand vous n’avez pas la possibilité de recou- rir à un intervenant extérieur ? Dans ce cas vous pouvez vous-même lancer votre enquête à 360°. Dressez tout d’abord une liste de ques- tions susceptibles de vous aider à mieux vous connaître. Michael Melcher, coach de dirigeants, utilise des « questions par paire » telles que : « Quels sont mes points forts ? Dans quels domaines dois-je progresser ? Quelle carrière me conviendrait ? Dans quelle carrière ne m’imaginez-vous absolument pas ? » Selon lui « ce système permet MEP-6599_SeReinventer.indd 15 13/02/14 08:31 © 2014, Pearson France, Dorie Clark, Se réinventer, définir sa marque personnelle, imaginer son futur
  • Se réinventer16 –­ aux personnes interrogées de formuler une réponse globale – et de ne pas paraître trop négatives ». Les meilleures questions sont celles qui vous ciblent le plus directement. À titre d’exemple pour com- mencer : •• Quels sont les trois mots que vous utiliseriez pour me décrire ? •• Si vous ne connaissiez pas déjà ma profession, pourriez-vous la deviner ? •• J’essaie de progresser de X vers Y ; quelles étapes me suggérez- vous ? •• Quelles sont les personnes possédant les qualités que je devrais développer ? •• Où se situent mes lacunes ? Exploitez votre réseau Identifiez ensuite les personnes à solliciter. Si un coach extérieur possède la latitude voulue pour interroger à peu près tout le monde dans l’entreprise, il n’en va pas de même pour vous. La prudence est de mise dès lors que vous prenez vous-même l’initiative de l’évalua- tion (ne risquez pas de vous dévoiler involontairement si vous avez l’intention de quitter votre employeur). Limitez-vous aux amis, aux collègues et aux membres de votre famille qui vous connaissent bien et auxquels vous pouvez faire confiance (inutile de demander à d’anciens amis avec lesquels vous êtes fâché). Phyllis Stein, ancienne directrice du service carrières au Radcliffe College de l’université d’Harvard, suggère de s’en tenir à une vingtaine de personnes repré- sentant les passions, les talents et les valeurs que l’on privilégie – des hommes et des femmes venant d’horizons géographiques et de sec- teurs d’activité variés – afin d’obtenir le panel d’opinions le plus large possible. MEP-6599_SeReinventer.indd 16 13/02/14 08:31 © 2014, Pearson France, Dorie Clark, Se réinventer, définir sa marque personnelle, imaginer son futur
  • Un peu d’introspection avant de commencer 17–­ Venons-en maintenant à la méthode proprement dite. Melcher recommande de leur indiquer clairement qu’il ne s’agit pas de conversations amicales plus ou moins superficielles mais d’un véri- table entretien censé enrichir votre connaissance de vous-même. « Si vous dites à vos amis que vous avez besoin de leur avis, ils vous prendront d’autant plus au sérieux et vous fourniront des réponses argumentées, prévient-il. Vous devez leur expliquer la raison d’être de leur participation : “Je vais vous interroger pendant vingt minutes sur mon image, parce que je veux savoir comment vous me perce- vez.” » Les discussions en face à face sont en général les plus fructueuses, dans la mesure où il est possible de dissiper immédiatement un malentendu, d’expliciter une réponse, voire d’obtenir un complément d’information en posant une question supplémentaire, mais elles ne donnent pas toujours le résultat escompté. La distance géographique peut constituer un frein – vous vous trouvez à Paris et votre corres- pondant, à Mumbai (Bombay). Votre interlocuteur est pressé et vous répond au mieux par un e-mail envoyé de son smartphone entre deux rendez-vous. Et parfois, soyons honnête, vous ne parvenez pas à gérer l’information reçue. On peut toujours prendre de la distance avec ses émotions quand on lit un e-mail ; il suffit d’éteindre l’écran et de sortir prendre l’air quelques minutes pour se calmer si le mes- sage lu ne correspond pas à ce que l’on attendait. Mais en temps réel il est moins facile de dissimuler ce que l’on ressent. La vérité peut blesser, et si vous ne savez pas bluffer comme au poker, mieux vaut vous en tenir aux échanges par voie électronique. Que vous affrontiez votre interlocuteur de vive voix ou que vous le questionniez par mail, insistez sur la sincérité que vous attendez de lui (sinon à quoi bon ?). Alisa Cohn, coach à New York, conseille de se montrer ferme à cet égard, car vos amis auront le désir de vous épargner : « Dites-leur : “J’essaie de progresser, je sais que vous m’aimez et j’apprécierais d’avoir votre avis sincère sur mes imper- fections et mes lacunes.” Ils répondront : “Tu n’en as aucune.” Vous MEP-6599_SeReinventer.indd 17 13/02/14 08:31 © 2014, Pearson France, Dorie Clark, Se réinventer, définir sa marque personnelle, imaginer son futur
  • Se réinventer18 –­ devez alors insister : “Je parle sérieusement.” Il faut les convaincre de vous prendre au sérieux. Vous devez les conduire en douceur à vous dire la vérité. » Une des astuces, selon elle, est de leur tendre la perche pour qu’ils n’aient pas l’impression d’être à l’origine d’un jugement négatif : « Dites par exemple : “On m’a dit par le passé que j’agis- sais plus en tacticienne qu’en stratège. Je me demande si tu l’as également constaté et ce que tu en penses.” Si vous leur fournissez un fil conducteur, ils le suivront et développeront leur argumen- tation. » Constituez votre groupe de discussion En complément (ou à la place) des entretiens en tête à tête, pourquoi ne pas mettre en place un groupe de discussion ? Cette méthode portera ses fruits seulement si votre réseau est proche géographi- quement, mais elle aura pour avantage de vous faire bénéficier de la sagesse des foules, tant il est avéré que l’idée émise par une per- sonne en entraîne une autre, laquelle débouche sur une troisième… Cela n’a rien à voir avec le travail d’une agence de publicité de Madison Avenue ou d’ailleurs, chargée de lancer une nouvelle bois- son, ni avec une réunion de consommateurs organisée par Procter & Gamble pour comparer les qualités de tel ou tel gel de douche. Ici c’est vous, et vous seul, le sujet du groupe de discussion que vous avez commandité. Voici comment procéder. Recrutez un groupe d’une quinzaine d’amis et de collègues fidèles (huit à dix participants est le nombre optimal, sachant que certains ne viendront pas et que d’autres auront un empêchement de dernière minute). Annoncez-leur que vous souhaitez les interroger sur votre image et que vous mettez en place un groupe de discussion pour avoir leur avis afin de progresser professionnellement. Si un de vos MEP-6599_SeReinventer.indd 18 13/02/14 08:31 © 2014, Pearson France, Dorie Clark, Se réinventer, définir sa marque personnelle, imaginer son futur
  • Un peu d’introspection avant de commencer 19–­ amis s’intéresse lui aussi au processus de réinvention pour lui-même, pourquoi ne pas lui proposer d’échanger vos groupes de discussion. Vous vous chargerez d’inviter ses amis et collègues, et vice versa. Ce procédé peut s’avérer utile si vous êtes timide ; il est souvent plus facile d’inviter les autres à s’exprimer sur un tiers plutôt que sur soi-même. Et si vous n’avez personne vers qui vous tourner ? Et si la pers- pective de monter un groupe de discussion dont vous serez le centre vous intimide ? Et si vos amis et vos collègues estiment votre projet trop contraignant ? (S’ils n’ont pas envie d’y participer, ne vous inquiétez pas, ils trouveront une excuse pour s’en dispenser.) Après tout, est-ce vraiment une bonne idée d’inviter un groupe de gens à souligner vos insuffisances ? Et si vous découvrez qu’une personne que vous respectez a une perception négative de vous, qu’elle vous juge irresponsable ou peu rigoureux, ou incompétent en tant que manager ? La perspective d’affronter une vérité désagréable a de quoi décourager. Mais n’oubliez pas que vos amis et vos collègues ne joueraient pas le jeu s’ils ne vous aimaient pas et s’ils n’étaient pas conscients de votre valeur. Tout le monde a des points forts et des faiblesses ; s’ils acceptent de se réunir, c’est parce qu’ils veulent vous aider à réussir. Que ce groupe de discussion se forme ou non, vous aurez de toute façon besoin d’eux pour mener à bien votre stratégie de réinvention. Pourquoi ne pas les intégrer dès mainte- nant dans le processus et leur demander de vous soutenir ? Ils représentent votre espoir le plus sûr d’obtenir un retour fiable sur vos qualités et vos défauts, sur l’image que vous projetez de vous- même, et généralement d’avoir des informations susceptibles de vous faire gagner du temps et de l’énergie. Plus important encore, ce sont vos alliés – ceux vers lesquels vous vous tournez pour des conseils, un avis, et (qui sait) pour obtenir de nouveaux contrats ou des références. C’est une démarche contraignante mais sachez- le, on ne se réinvente pas tout seul. MEP-6599_SeReinventer.indd 19 13/02/14 08:31 © 2014, Pearson France, Dorie Clark, Se réinventer, définir sa marque personnelle, imaginer son futur
  • Se réinventer20 –­ Fonctionnement du groupe À défaut d’un lieu dédié – ils sont généralement sophistiqués et coûteux, installés dans un centre d’affaires ou une tour de bureaux avec salles de conférence et glaces sans tain pour que le client puisse suivre les débats sans être vu –, votre salon devrait suffire. Prévoyez des chaises confortables, et à l’exemple des panels de consomma- teurs, attirez les participants en leur servant à dîner et/ou en dressant un buffet froid copieux et appétissant. Ne lésinez ni sur la quantité ni sur la qualité. Les habitués des panels de consommateurs per- çoivent en moyenne 50 euros pour quelques heures de présence. N’oubliez pas que vos amis vous font une faveur en acceptant de se déplacer gratuitement et de vous consacrer du temps ; montrez-vous généreux en retour. Si vous en avez la possibilité, remerciez-les en leur offrant un chèque-cadeau valable à la Fnac ou dans un grand magasin. N’abusez pas de leur temps, limitez la séance à 90 minutes au maximum et respectez scrupuleusement cette durée. Prévoyez envi- ron 30 minutes avant de commencer, pour laisser aux retardataires le temps d’arriver et donner aux participants l’occasion de mieux se connaître et de profiter du buffet. Il vous reste donc 60 minutes pour poser vos questions et savoir comment ils vous perçoivent, où se situent vos points forts et vos faiblesses, dans quelle carrière et dans quel environnement ils vous imaginent le mieux, etc. Dans ce type de réunion, deux personnages jouent un rôle essentiel : le faciliteur et le secrétaire de séance. Si vous possédez des talents d’animateur – si vous savez mener un débat, pousser le public à s’exprimer, poser les bonnes questions et imposer de l’ordre –, alors n’hésitez pas. Mais la plupart des gens refusent d’endosser cette responsabilité, surtout lorsqu’ils sont l’objet de la discussion. Faites appel à la bonne volonté d’un ami ou d’un collègue qui excelle dans ce domaine (et que vous avez déjà eu l’occasion de voir à l’œuvre). MEP-6599_SeReinventer.indd 20 13/02/14 08:31 © 2014, Pearson France, Dorie Clark, Se réinventer, définir sa marque personnelle, imaginer son futur
  • Un peu d’introspection avant de commencer 21–­ Dans ce cas, réservez-vous le rôle de secrétaire de séance. Asseyez- vous légèrement à l’écart, contentez-vous d’observer et de suivre le débat. Notez tout ce qui vous paraît intéressant ou important. Avec l’accord des participants, vous pouvez aussi enregistrer les échanges, de manière à les écouter et à les analyser ultérieurement. Obligez- vous à garder le silence ; au besoin, faites passer vos questions ou vos suggestions à l’animateur sans jamais intervenir. Il n’est pas inutile à la fin de la séance de laisser cinq minutes aux participants pour résumer leur opinion en quelques mots (comment ils vous perçoivent, quelles compétences ils vous conseillent de déve- lopper, etc.). Certaines personnes, en dépit de vos encouragements, n’osent pas prendre la parole ; le résumé écrit permet de savoir ce qu’elles pensent et d’obtenir des informations pertinentes. L’organisation d’un groupe de discussion demande beaucoup de travail et n’est pas à la portée de tout le monde. Mais il permet de faire le point de la situation et de se trouver des alliés pour la suite du processus. À travailler •• Dressez une liste de quinze personnes à inviter à votre groupe de discussion. •• Réfléchissez aux questions que vous voulez poser en priorité (de quatre à six). •• Sélectionnez la personne la plus apte à animer le débat. MEP-6599_SeReinventer.indd 21 13/02/14 08:31 © 2014, Pearson France, Dorie Clark, Se réinventer, définir sa marque personnelle, imaginer son futur
  • Se réinventer22 –­ Le groupe de discussion de Mary Mary Skelton Roberts est une spécialiste mondiale de la résolution des conflits(a). Il y a huit ans, elle est rentrée aux États-Unis à la recherche d’un nouveau défi à relever. « Je m’étais totalement investie dans la résolution des conflits et j’avais envie de passer à autre chose » précise-t-elle. Son ami Don lui proposa de mettre en place un groupe de discussion et de l’animer pour elle. Il me suggéra d’inviter des personnes « qui me connaissaient parfaitement et qui pouvaient parler de moi à différentes périodes de ma vie » se sou- vient-elle. Elle lui soumit une liste de dix personnes fiables et sincères, « son équipe de choc » comme elle l’appelle, composée d’amis d’enfance, d’anciens condisciples de l’université, de collègues et de membres de sa famille (frères et sœurs). Certains auraient éprouvé des réticences à demander à des collègues de les analyser et de les évaluer, mais Mary n’a pas hésité une seconde. « Mes amis me donnent un retour et des conseils chaque fois que je leur demande, de manière totalement informelle. J’entretenais donc déjà ce type de relation avec tous ceux que j’approchais. Par ailleurs, tout le monde s’accorde à dire que l’un de mes points forts est ma disponibilité aux autres et ma capacité à leur fournir une critique constructive. Certains y ont peut-être vu l’occasion de me rendre la pareille pour m’aider. » Les dix personnes invitées ont accepté. Ils se sont tous réunis dans le salon de Mary qui avait préparé quelques en-cas. Don a remis aux participants quatre feuilles à compléter, commen- çant respectivement par la phrase : •• Mary a pour principaux talents… •• J’imaginerais volontiers Mary… •• Le monde serait plus agréable à vivre si Mary… •• J’aiderai Mary en… Pendant plusieurs heures, Don a mené le débat en demandant aux par- ticipants d’échanger leurs points de vue par rapport à chaque question. Mary était assise, silencieuse, se contentant d’assimiler ce qui se disait. MEP-6599_SeReinventer.indd 22 13/02/14 08:31 © 2014, Pearson France, Dorie Clark, Se réinventer, définir sa marque personnelle, imaginer son futur
  • Un peu d’introspection avant de commencer 23–­ « Je devais uniquement écouter, commente-t-elle. Je pouvais demander qu’on clarifie certaines questions ou solliciter des informations supplémen- taires, mais l’idée était d’absorber tout sans répondre ni critiquer. » Mary trouva ce processus efficace et pédagogique. « Les autres possèdent une vision globale de votre vie, ce qui ne vous est pas possible puisque vous vivez votre existence au quotidien sans le moindre recul » explique- t-elle. Les participants firent l’éloge de ses talents de communication et de leadership et lui conseillèrent de diversifier son activité pour pouvoir les appliquer plus largement : « Ils m’imaginaient organisant une campagne électorale ou écrivant des livres pour enfant. » Mary est aujourd’hui un des principaux responsables d’une fondation connue. La séance se concentra surtout sur ses points forts, ses faiblesses n’étant pas vraiment abordées. Mary tira des enseignements précieux de la dis- cussion. « Tout le monde me jugeait extrêmement créative et pensait que je devais m’investir davantage dans ce domaine, déclare-t-elle. J’en conclus à la nécessité de compenser mon côté très intellectuel en laissant ma créativité s’exprimer davantage. » La leçon la plus inattendue qu’elle en a retirée concerne sa vie privée : « Pour la première fois quelqu’un m’a dit : “Je t’imaginerais bien avec un enfant, je crois que tu devrais y réfléchir.” Jusqu’alors la maternité ne faisait pas partie de mes projets, mais cette remarque m’a incitée à l’envisager plus sérieusement. » À l’issue de la séance, elle analysa les conclusions avec son coach pro- fessionnel et élabora une stratégie de six mois à un an sur la base des conseils reçus. Elle devait élargir son cercle de relations dans le secteur du conseil et s’investir davantage à l’échelon local. Selon Mary, « ce groupe de discussion m’a fait franchir un palier. Il m’a aidée à repenser ma pratique professionnelle en la recentrant sur la formation et le développement, qui sont des domaines que j’aime et dans lesquels je suis réellement perfor- mante ». Mais pour Mary, le changement le plus significatif fut d’ordre personnel. Un an et demi plus tard, elle donnait naissance à une petite fille. (a) Sauf indication spécifique, toutes les citations proviennent d’entretiens menés par l’auteur. MEP-6599_SeReinventer.indd 23 13/02/14 08:31 © 2014, Pearson France, Dorie Clark, Se réinventer, définir sa marque personnelle, imaginer son futur
  • Se réinventer24 –­ Votre présence en ligne Aujourd’hui notre identité est majoritairement connectée. Certes vos amis et vos collègues vous perçoivent à travers vos interactions quotidiennes, mais que vous bénéficiiez d’une célébrité relative (vous êtes chargé d’un blog sur un site professionnel) ou que vous cher- chiez du travail (les employeurs potentiels effectuent toujours des vérifications de base), le monde se forge une représentation de vous à travers Facebook et Google. Vous devez donc prioritairement réac- tualiser et contrôler votre empreinte sur le Net, parce que si vous ne prenez pas cette précaution, elle risque tôt ou tard de vous revenir en boomerang. Un article du New York Times décrit l’activité de l’entreprise Social Intelligence, qui « ratisse Internet à la recherche de tout ce que les candidats à un poste pourraient avoir dit ou fait en ligne au cours des sept dernières années » et constitue un dossier à l’intention de l’employeur1. Ont été ainsi recensés diverses remarques à caractère raciste, des allusions à la drogue, de la publicité pour du matériel à usage sexuel et des propos tenus par des partisans du lobby des armes. Vous n’entrez sans doute dans aucune de ces catégories. Mais même si vous ne collectionnez pas d’armes à feu, vous n’êtes pas forcément au-dessus de tout soupçon. Votre présence en ligne peut avoir été dûment expurgée par vous- même et se borner à vos contributions intelligentes dans des publi- cations professionnelles et à vos billets de blog incisifs sur l’avenir de votre profession. Malgré tout, vous n’apparaissez pas exactement tel que vous le souhaiteriez. Il peut s’agir d’un détail, mais il vous gâche la vie. Un exemple : vous pratiquez entre autres activités la 1. Jennifer Preston, « Social Media History Becomes a New Job Hurdle », New York Times, 20 juillet 2011, www.nytimes.com/2011/07/21/technology/social-media-history- becomes-a-new-job-hurdle.html?pagewanted=all.  », h- MEP-6599_SeReinventer.indd 24 13/02/14 08:31 © 2014, Pearson France, Dorie Clark, Se réinventer, définir sa marque personnelle, imaginer son futur
  • Un peu d’introspection avant de commencer 25–­ course à pied et la seule information qui s’affiche sur vous concerne vos records au chronomètre. La faute en revient peut-être à vos parents (si vous vous nommez Smith ou Dupond, l’optimisation du référencement sur les moteurs de recherche est une plaisanterie), ou à quelqu’un d’autre (je connaissais une personne qui portait le même nom qu’un ancien journaliste de télévision célèbre et qu’un homme politique obligé de démissionner suite à une affaire de mœurs). Parfois le portrait qui émerge est tout simplement effrayant, comme dans le cas d’une jeune femme que j’ai accepté de rencontrer à la demande d’une amie. Elle rayonnait d’intelligence, terminait ses études dans une université renommée de la côte Est et cherchait un poste dans le marketing. Nous avons eu une discussion fructueuse, mais à la fin de l’entretien elle se pencha vers moi d’un air embar- rassé. « Je dois vous préciser quelque chose, déclara-t-elle tout bas. Je ne sais pas si vous avez consulté Google avant notre rencontre, mais… des commentaires très négatifs à mon sujet circulent sur la Toile. » Un ancien petit ami, quelque peu dérangé, postait des déclara- tions diffamatoires sur elle. Dans la mesure où elle portait un nom facilement identifiable, il pouvait déverser son flot d’injures sur tout Internet. Ce qui compliquait sa vie et sa recherche d’emploi (elle avait d’ailleurs déposé plainte contre lui). Il va de soi que les fulmi- nations d’un(e) ex ne devraient pas modifier l’image d’une personne. Cependant, avec Internet, des questions d’ordre privé peuvent rapi- dement contaminer l’image publique2. 2. Lire mon article, « How to Repair a Damaged Online Reputation », sur www.dorie- clark.com/reputation. Li MEP-6599_SeReinventer.indd 25 13/02/14 08:31 © 2014, Pearson France, Dorie Clark, Se réinventer, définir sa marque personnelle, imaginer son futur
  • Se réinventer26 –­ Ne vous limitez pas à Facebook Vérifiez soigneusement les données qui figurent sur vous, sachant que des entités comme Social Intelligence sont capables de retrouver la moindre trace. Moins d’un tiers du contenu répertorié par elle provient de sites majeurs tels que Facebook ou Twitter. Pour trouver des informations, elle explore des espaces moins connus et réputés plus « sûrs » qui, finalement, conduisent les internautes à commettre des imprudences. Les commentaires sur d’anciens blogs, les messa- geries, les annonces sur Craigslist ou les archives des groupes Yahoo! constituent de parfaites cibles, sans parler des photos et des vidéos (parfois téléchargées par des amis moins avisés que vous !). À travailler •• Lancez une recherche sur vous-même non seulement sur Google, mais aussi sur d’autres moteurs de recherche tels que Bing et sur des sites communautaires qui peuvent avoir plusieurs paramètres de confidentialité comme Facebook. •• Indiquez dans votre recherche votre nom entier entre guillemets – par exemple « Dorie Clark » – pour connaître ce qui a trait à votre marque personnelle. Sans cette précaution, vous risquez de vous perdre dans une série de documents de longueur variable comportant les deux termes. Ne pas oublier de consulter les variantes de votre nom, y compris celles comportant des erreurs d’orthographe, et les sur- noms. •• Persévérez. N’abandonnez pas trop tôt, parcourez chaque page. Un commentaire fautif se cache peut-être en page 26 sur Google. S’il y a une erreur, une phrase désobligeante ou inappropriée, quelqu’un la découvrira tôt ou tard. Il vaut donc mieux que vous soyez la première personne à la repérer. MEP-6599_SeReinventer.indd 26 13/02/14 08:31 © 2014, Pearson France, Dorie Clark, Se réinventer, définir sa marque personnelle, imaginer son futur
  • Un peu d’introspection avant de commencer 27–­ Ne vous contentez pas de passer tout en revue vous-même. Demandez à quelqu’un d’autre de vérifier. Une photo de vous en train de fumer le narguilé n’est pas forcément bien intentionnée. Certaines scènes que vous avez postées sur Facebook peuvent vous paraître comiques ou anodines, mais déplaire à une personne de sensibilité différente. En se plaçant dans une autre perspective, on découvre des détails ou des informations qui ne sautaient pas aux yeux de prime abord, et on se met à l’abri des malentendus et des interpré- tations erronées. Recherchez des constantes dans vos performances antérieures Vous pouvez aussi disposer de données fiables sur la manière dont les autres vous perçoivent en consultant les entretiens d’évaluation concernant votre poste actuel ou les précédents. Tous les employeurs ne le pratiquant pas de manière formelle, il est possible que vous n’ayez pas de document précis sur lequel vous appuyer. En général, les grandes entreprises conservent une trace écrite des évaluations de leur personnel. Si vous avez posé votre candidature à une forma- tion pour cadres ou à une bourse d’études, vous pouvez vous référer à vos lettres de recommandation. Elles représentent une autre source d’information. Rassemblez le matériel dont vous disposez, puis prenez de la distance. Attention, vous allez découvrir l’opinion de tous ceux qui se sont exprimés par écrit sur vous. Une ancienne patronne se plai- gnait que vous perdiez du temps dans des détails, mais vous savez que vous agissiez ainsi pour compenser son manque d’organisation chronique ; si vous n’aviez pas été là pour suivre l’exécution des tâches pas à pas, aucun projet n’aurait abouti. Un de vos professeurs MEP-6599_SeReinventer.indd 27 13/02/14 08:31 © 2014, Pearson France, Dorie Clark, Se réinventer, définir sa marque personnelle, imaginer son futur
  • Se réinventer28 –­ à l’université vous reprochait d’avoir rendu plusieurs dissertations en retard, sans savoir que cette année-là votre père avait découvert qu’il souffrait d’un cancer… Il est normal d’adopter une attitude défensive quand on prend connaissance d’une évaluation a posteriori sans avoir la possibilité de répondre. Cela n’en vaut d’ailleurs pas la peine. Ne vous laissez pas déstabiliser par les commentaires d’esprits pointilleux à l’ex- trême (« Camille est une collaboratrice sérieuse mais elle confond toujours “ou” et “où” dans ses notes de service ! »). C’est seulement à partir du moment où tout le monde souligne vos lacunes en ortho- graphe, votre propension à vouloir tout régenter ou vos retards perpétuels que vous devez considérer ces critiques avec sérieux. Cela vaut aussi pour les qualités que l’on vous attribue. Phyllis Stein, conseil en carrière à Radcliffe, a observé que ses clients connaissent en général leurs propres faiblesses mais qu’ils ont moins conscience de leurs qualités. Compétence et cordialité Méfiez-vous des stéréotypes sur la compétence et la cordialité. Amy Cuddy, professeur à la Harvard Business School, note que la plupart des gens estiment que la cordialité est inversement proportionnelle à la compétence. Autrement dit, quelqu’un d’aimable avec ses col- lègues passe pour un incapable3. C’est doublement une mauvaise nouvelle pour les femmes car elles sont d’une part éduquées à être attentives aux autres et d’autre part perçues comme très chaleu- reuses. 3. Craig Lambert, « The Psyche on Automatic », Harvard Magazine, novembre- décembre 2010, http://harvardmagazine.com/2010/11/the-psyche-on-automatic?­ page=0,0. e- n- MEP-6599_SeReinventer.indd 28 13/02/14 08:31 © 2014, Pearson France, Dorie Clark, Se réinventer, définir sa marque personnelle, imaginer son futur
  • Un peu d’introspection avant de commencer 29–­ Cette vision stéréotypée persiste encore aujourd’hui, comme en témoigne une étude parue dans une revue de psychologie. Dans un cabinet de juristes de Wall Street, « la compétence technique pèse plus lourdement dans l’évaluation des avocats » alors que la cordia- lité dans les rapports humains constitue un des principaux critères dans l’évaluation des avocates4. Tandis que les femmes sont jugées surtout en termes qualitatifs, leurs collègues masculins sont classés d’abord selon une échelle quantitative et bénéficient de notations élevées (et devinez ce qui compte le plus pour les promotions à venir !). Je me souviens du pré-entretien d’embauche d’une jeune femme nommée Kelly. Dans ses références, son ancien patron ne tarissait pas d’éloges : « une collaboratrice exceptionnelle », à la « personnalité agréable » et avec laquelle « c’était un plaisir de travailler ». Il avait une haute opinion d’elle et voulait clairement l’aider à décrocher le poste qu’elle convoitait. Mais à l’issue de l’entretien, à force de s’être montrée conciliante, cette jeune femme finissait par donner l’impres- sion d’être faible. Aucun candidat masculin n’aurait été décrit en ces termes, et si elle s’était trouvée en concurrence avec un homme dont les références mentionnaient « l’extraordinaire compétence » et « l’en- vie de gagner », je sais d’avance lequel des deux aurait obtenu le poste. Par conséquent, restez à l’affût des stéréotypes. Ils ont la vie dure. Ils peuvent se révéler vrais ou faux (toutes les femmes ne sont pas chaleureuses, tous les Français de sexe masculin ne sont pas réservés, tous les homosexuels ne sont pas spirituels), mais ils conditionnent plus ou moins la manière dont les autres vous per- çoivent. 4. Kevin Lewis, « Liking the Women, but Promoting the Men », Boston Globe, 31 juillet 2011, www.boston.com/bostonglobe/ideas/articles/2011/07/31/uncommon_ knowledge/. Ke MEP-6599_SeReinventer.indd 29 13/02/14 08:31 © 2014, Pearson France, Dorie Clark, Se réinventer, définir sa marque personnelle, imaginer son futur
  • Se réinventer30 –­ Faites la synthèse des informations reçues Le moment est venu de synthétiser les données dont vous disposez. Tout enquêteur qui se respecte s’efforce d’obtenir un échantillon représentatif. Si votre panel comporte trop de seniors ou pas assez de personnes issues de l’immigration, le résultat peut se trouver faussé. Veillez également à accorder le même poids à chaque variable ; ne soyez pas obsédé(e) par une remarque isolée. L’important est de dégager un schéma d’ensemble. Nous avons trop tendance à nous laisser déstabiliser par des jugements négatifs ; une de mes amies évoquait si souvent une critique concernant son travail qu’il m’aurait été possible d’en citer chaque mot, pourtant cette critique datait de plus de dix ans ! Il est vrai qu’une appréciation particuliè- rement défavorable peut vous empêcher de comprendre comment les autres vous voient. N’oubliez pas que vous cherchez surtout à identifier un schéma global et des tendances. Par rapport à chaque catégorie : entretiens à 360°, groupes de discussion, présence en ligne, évaluations de vos performances et lettres de recommandation, posez-vous les questions suivantes : •• Quels adjectifs – positifs et négatifs – les autres utilisent-ils pour me décrire ? •• Quels talents me prêtent-ils ? Quelles lacunes relèvent-ils chez moi ? •• Quels aspects me concernant ou relatifs à mon image sont le plus souvent évoqués ? •• Certains sont-ils considérés comme uniques ou inhabituels ? Et maintenant, très important, vous devez déterminer si ce que vous entendez vous convient. Commencez par réfléchir aux mots que vous souhaiteriez voir utilisés dans la description de votre image. Cohn précise : « On dira peut-être de vous : “C’est une personne réfléchie, méthodique et sympathique.” Ce sont de réelles qualités professionnelles, mais que l’on n’associe pas à une personnalité de MEP-6599_SeReinventer.indd 30 13/02/14 08:31 © 2014, Pearson France, Dorie Clark, Se réinventer, définir sa marque personnelle, imaginer son futur
  • Un peu d’introspection avant de commencer 31–­ leader. Si elles ne sont pas négligeables en soi, il semble peu probable qu’elles vous propulseront au sommet de la hiérarchie. » Dans le chapitre suivant, nous vous aiderons à identifier votre objectif – qu’il s’agisse de gravir les échelons dans votre entreprise ou d’investir un autre domaine – et à remodeler votre identité professionnelle en conséquence. RAPPELEZ-VOUS •• Si trois personnes affirment que vous êtes un cheval, achetez-vous une selle. Que vous le vouliez ou non, la manière dont les autres vous per- çoivent contient une part de vérité, et si plusieurs personnes la par- tagent, il vaut mieux la prendre au sérieux. •• Les groupes de discussion constitués d’amis et de collègues peuvent vous apporter des informations utiles. Envisagez sérieusement d’orga- niser un débat ou demandez au moins l’opinion de collègues auxquels vous faites confiance. •• Incitez ceux qui vous entourent à vous donner sincèrement leur avis. Si vous avez l’impression qu’ils n’osent pas s’exprimer avec franchise, insistez pour connaître la vérité et posez des questions par paire, qui obligent à considérer alternativement un point fort et une faiblesse. •• Lancez une recherche sur Google sans vous arrêter à la première page de résultats. Vérifiez qu’il n’y ait pas en ligne d’information fausse ou accablante pour vous. S’il en existe, prenez contact avec l’administra- teur du site et demandez-lui courtoisement de l’effacer. Et dans le cas où il refuserait, envisagez de recourir aux services d’un avocat. •• Ne vous laissez pas déstabiliser par des remarques marginales ; cher- chez plutôt à identifier des schémas. MEP-6599_SeReinventer.indd 31 13/02/14 08:31 © 2014, Pearson France, Dorie Clark, Se réinventer, définir sa marque personnelle, imaginer son futur