B    etween Us                                                             Sommaire                                       ...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Page sommaire icone 63 ok

2,595 views
2,549 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
2,595
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1,016
Actions
Shares
0
Downloads
2
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Page sommaire icone 63 ok

  1. 1. B etween Us Sommaire N°63 Février 2011 Par Mansour DiengMenaces sur laRépublique…«L es forces de l’ordre (gendarmes et policiers confondus) sont indésira- bles à Médina Baye ! La fatwa a été prononcée par les jeunes mara-bouts de la cité religieuse qui ont violemment EN COUVmanifesté hier contre les arrestations opérées dansleur rangs – Des pneus ont été brûlés. Totalementdéchaînée, la foule s’en est prise au Commissairede police venu s’enquérir de la situation». Nous Le meilleur deavons blêmi en parcourant le chapeau du papier rela-tant, dans l’AS du 14 janvier 2011, la violente manifes-tation à Médina Baye contre les arrestations de jeunes la mode 2010marabouts. D’après ce quotidien, les manifestants, noirsde colère, ont décrêté que «tout policier ou gendarmequi entrerait à Médina Baye serait tué». C’est vrai- POTINS D’ICI FASHION CANAILLEment le comble ! L’on se rappelle que les policiers étaient venus arrêter, Le «Garouwalé» de Double Less P.4 Taille basse, «patiale», dos nu, mini… P.20dans la cité religieuse, de jeunes marabouts interpelléssouvent pour escroquerie à travers le phénomène du«door marteau»*. Des arrestations rendues possibles par SPÉCIALE SAINT-VALENTINle canal de services diplomatiques. Et c’est le ministre L’amour entre diverses interprétations P.23saoudien des Affaires Etrangères, sans doute acculé parles plaintes de ses compatriotes, qui avait saisi sonhomologue sénégalais de ces affaires nébuleuses. NEY METY Ainsi, on a frôlé le pire quand le commissaire de Le prince héritier et le Boy LébouNdorong (un quartier de Kaolack), venu aux nouvelles, self made man P.30a été pris à partie par une foule surexcitée qui s’estruée sur lui en balançant des pierres et autres projecti- POTINS D’AILLEURSles. Pris de panique, le jeune commissaire aurait détalé EVA LONGORIA invite ses fans à necomme un lièvre dans l’espoir d’échapper à la furie desmanifestants. Et le journal de conclure que le mouve- pas l’oublier P.5ment de ces derniers, qui venaient de réussir un grandcoup (sic) avait la bénédiction des autorités religieuses. Mais dans quel pays sommes-nous ? Les «doomu BOURSE DES PEOPLEsoxna», au nom de leur ascendance religieuse, sont-ils TOP : Les femmes de la Casamancedes citoyens au dessus de la loi ? Certaines localités, TOC : Abdoulaye Touré P.7 CLASH DE STARSfussent-elles religieuses, sont-elles des zones de non-droit au point que les lois sacro-saintes de la GASTON envoie SIDY LAMINE chez «Ardo » P.33 3 SUR LE PODIUMRépublique ne peuvent pas ou ne doivent pas s’y appli-quer dans toute leur rigueur ? La République, c’est le BOUBACARrespect des lois ! CAMARA, ancien ENTRETIEN EXCLUSIF AVEC… Une institution républicaine comme la police qui, dans Directeur général BABA TANDIANun pays démocratique est au service du citoyen, doit-elle de la Douane «Madiambal et moi nous nousêtre banalisée et menacée par ce même citoyen ? sénégalaise P.9 Dans une République, chaque citoyen est justicia- retrouverons en enfer pourble au même titre que les autres. Par conséquent, cha- régler nos comptes» P.34cun doit répondre de tout acte qui va à l’antipode deslois qui la régissent. Mais bon, puisque nous sommes TOP 5 2010au Sénégal, pays, comme l’a si bien dit l’économisteSanou Mbaye, malade de ses hommes politiques et de • Les Golden boys qui ont retenu l’attention des lectrices de Icône SARGALses chefs religieux… • Ceux qui nous ont séduits ME MAME BASSINE NIANG, Première • Ceux qui nous ont agacés femme avocate du sénégal P.39 • Les figures de proue P.10 DAKAR QUI BOUGE*«Door marteau» : pratiques de certains individus maîtrisant l’arabeet le Coran qui consistent à soutirer des pétro-dollars à des habitants UNE FEMME DANS LE SYSTÈME - Soirée Salam à la Villa Krystaldes pays du Golfe de façon délictueuse. AMINATA TALL, L’indomptable P.18 - Soirée Pape Diouf au NIRVANA P.54 LE MAGAZINE DE REFERENCE N° 63 • FÉVRIER 2011 • 1

×