Mythes sur le métabolisme énergétique v1

3,458 views
3,233 views

Published on

Conférence portant sur quelques-uns ds mythes les plus populaires sur le métabolisme énergétique.

Published in: Health & Medicine
1 Comment
3 Likes
Statistics
Notes
  • interessant
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
No Downloads
Views
Total views
3,458
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2,175
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
1
Likes
3
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Mythes sur le métabolisme énergétique v1

  1. 1. Mythes sur le métabolisme énergétiqueMaxime St-Onge, Phd
  2. 2. Qu’est-ce que la dépense énergétique ?Théorie Compartiments• Représente l’ensemble • On divise la dépense des processus énergétique en 3 énergétiques de compartiments: l’organisme 1. Métabolisme de repos• Encore aujourd’hui, il demeure difficile de 2. Thermogenèse précisément mesurer la alimentaire dépense énergétique 3. Activité physique
  3. 3. Dépense énergétiqueCompartiments de la dépense énergétique 25%• Métabolisme de repos 10% 65%• Thermogenèse alimentaire• Activité physique Métabolisme de repos Thermogenèse alimentaire Activité physique
  4. 4. Métabolisme de repos Qu’est-ce ? Ça représente quoi ?• Représente l’activité métabolique • Environ 65-75% de la dépense minimale de l’organisme énergétique totale• Est principalement déterminé par • Généralement entre ~1000 et le gabarit 2000 kcal/d chez l’adulte (taille des organes) • Peut varier d’environ 5-8% d’une• Est influencé par plusieurs journée à l’autre selon les facteurs mais demeure conditions relativement constant
  5. 5. Mythes sur le métabolisme de repos• Le métabolisme de repos ralentit de façon prolongée suite à des diètes répétées• L’entraînement augmente le métabolisme de repos
  6. 6. Métabolisme lent ?Métabolisme lent ou bas ?• Métabolisme bas = faible dépense énergétique totale (kcal*d-1)• Métabolisme lent = faible dépense énergétique par kg de poids ou de masse maigre (kcal*kg-1*d-1)
  7. 7. Métabolisme lent ?Impact des diètes hypocaloriques• Ralentissement aigu du métabolisme (temporaire) - 0-5% à 10-15% jeun complet• Perte de masse grasse - 4.5 kcal*kg-1*d-1• Perte de masse musculaire - 13 kcal*kg-1*d-1
  8. 8. Métabolisme et composition corporelle Masse maigre Masse grasse Masse maigre Masse grasse 80 600 70 500 60 400 50 kcal/dkg 40 300 30 200 20 100 10 0 0 Pré Per Post Pré Per Post
  9. 9. Entraînement aérobie Métabolisme de repos Activité physique• Vise une augmentation du • ↑ Fonction de l’intensité métabolisme de repos de l’entraînement• Augmentation du •↑ Fonction du volume métabolisme causée par de l’entraînement les besoins en récupération (renouvellement du glycogène, recyclage du lactate, re- • 5-15% pour une période saturation de l’O², etc.) de 2-24h
  10. 10. Pièges de l’entraînement aérobieEffets métaboliques Effets post activité (24h) • Tant de récupération limite les• Concrètement, 15% pendant capacités physiques 24h équivaut à ~240 kcal (individu moyen) • Compensation possible: – Moins d’activité physique• L’équivalent de 60 min de sur 24h (fatigue) marche lente pour une – Moins d’activité physique personne de 70 kg sur 24h (comportements)• Mathématiquement intéressant • Réduction de 60 min/d de mais… l’activité physique annule l’effet métabolique
  11. 11. Entraînement musculationMétabolisme de repos Activité physique• Augmentation du métabolisme • Récupération possiblement plus également associé aux incapacitante que pour le cardio besoins en récupération – 6-25% pour une période de • Réponse compensatoire 30 min à 48h potentiellement plus importante (↓ importante activité physique 24h)• Augmentation du métabolisme suite à l’augmentation de la masse musculaire – 13 kcal par kg de muscle par jour
  12. 12. Pièges de l’entraînement en musculationEffets métaboliques Effets post activité (24h)• ↑ 25% pour 48h équivaut à • Une telle augmentation 800 kcal (individu moyen) métabolique est similaire à l’effet de: – Fractures multiples d’os longs• L’équivalent de 260 min de – Infection (fièvre >2oC) marche lente pour une – Brûlures sur 10-25% du corps personne de 70 kg • Donc, peu probable…• Ne vous emballez pas…
  13. 13. Mythe sur la thermogenèse alimentaire• Les diètes protéinées permettent la perte de poids sans perte de masse musculaire
  14. 14. Diètes protéinées
  15. 15. Diètes protéinées
  16. 16. Diètes protéinées: Composition corporelle6560 Poids (kg)55 Masse grasse (kg)50 Masse musculaire (kg)45403530 58.3 57.1252015 8.4 27.5 7.8 26.8105 Pré Post
  17. 17. Diètes protéinées: Activité physique1400 Activité physique (min/d) Activité physique (kcal/d)12001000 800 1307 600 1064 400 200 335 281 0 Pré Post
  18. 18. Protéines et perte de poidsDéficit énergétique Stimulation mécanique • La stimulation mécanique est essentielle pour maintenir/augmenter la• Le déficit énergétique est masse musculaire le facteur le plus puissant qui influence la composition corporelle • Le déficit énergétique influence la capacité à générer une tension mécanique
  19. 19. Diète seulement Diète et exercice Masse grasse: -4 kg Masse grasse: -6.7 kg Masse maigre: -0.9kg Masse maigre: -0.3kg9080706050 Masse Maigre40 Masse grasse3020100 DS (PRE) DX (PRE) DS (POST) DX (POST)
  20. 20. Mythes sur l’activité physique• L’entraînement aérobie modérée favorise la perte de gras• L’entraînement à jeun favorise la perte de gras• L’entraînement en musculation de type circuit favorise la perte de gras
  21. 21. Cardio intense vs modéréCardio intense (~85% Fcmax) Cardio modéré (65% Fcmax) ~85% CHO/12% TRG/3%PRO ~60%CHO/32%TRG/8%PRO• 20 minutes à 12 kcal/min = • 40 minutes à 8 kcal/min = 240 kcal/entraînement 320 kcal/entraînement• 204 kcal CHO (51g) • 192 kcal CHO (48g)• 29 kcal TRG (3g) • 102 kcal TRG (11g)• 7 kcal PRO (2g) • 26 kcal PRO (4g) Oxydation des glucides similaire (pour durée une durée différente) Oxydation des lipides quantitativement plus importante (+ 8g) Oxydation des protéines quantitativement plus importante (+ 2g)
  22. 22. Tous ces efforts pour…• Une augmentation de la quantité de lipides oxydés de 8g est équivalente à une diminution des apports en lipides de 8g• Ce qui correspond à un peu moins d’une cuillère à table de beurre (11g de gras) par jour (ou équivalent)
  23. 23. Cardio à jeun et perte de gras
  24. 24. Entraînement en circuit et perte de gras
  25. 25. Concevoir le 24h d’activité physique • Obligatoire Activités associées à la survie ~13% et la reproduction ~13% • Spontanée Activités n’étant pas orientées 75% vers l’amélioration directe de la santé • Volontaire Activités orientées vers l’amélioration de la condition physique et de la santéObligatoire Spontanée Volontaire
  26. 26. Il faut mesurer pour pouvoir modifierPerception Quantification objective • Outils maintenant• Très difficile de quantifier accessibles l’activité physique• Se fier aux perceptions est une approche vouée à l’échec• Combien d’activité physique avez-vous pratiqué hier avant- midi?
  27. 27. Patron d’activité physique 160 Lu Ma Mc Je Ve Sa 140 120 100kcal 80 60 40 20 0 0 4 8 12 16 20 0 4 8 12 16 20 0 4 8 12 16 20 0 4 8 12 16 20 0 4 8 12 16 20 0 4 8 12 16 20 Heures Modérée (kcal) Vigoureuse (kcal) Très vigoureuse (kcal)
  28. 28. Projet Calori-faireHypothèse Participants (22 ♀ / 14 ♂) Moy (SD) Étendue Age• Les gens sont en mesure (années) 30.4 (8) 19.7 – 50.4 d’augmenter leur activité physique journalière suite Taille (m) 1.70 (0.1) 1.57 – 1.95 à une consigne verbale Poids (kg) 70.9 (14) 47.6 – 102.6• « Bougez le plus possible » PAEE 1177(539) 461-2759 (kcal/d) PAEE 241 (108) 37 - 537 (min/d)
  29. 29. Calori-faireActivité physique Semaine 1 Semaine 2(n = 36) Moy (SD) Étendue Moy (SD) ÉtendueModéré kcal 823 (469) 30 – 2166 891 (531) 47 – 2230(3-6 METS)Modéré min 195 (99) 6 – 462 206 (104) 13 – 423(3-6 METS)Vigoureuse kcal 191 (107)* 25 – 393 270 (196)* 71 – 872(6-9 METS)Vigoureuse min 30 (17)* 5 – 72 42 (28)* 12 – 119(6-9 METS)Très vigoureuse kcal 162 (208)* 9 – 1208 227 (236)* 6 – 1251(>9 METS)Très vigoureuse min 15 (19)* 1 - 113 21 (22)* 1 – 117(>9 METS)* Différence significative (p < 0.05) 32
  30. 30. Le bilan?• Augmentation significative de l’activité physique: 28 min/d 212 kcal/d• Principalement grâce à une augmentation de: Activité physique vigoureuse 6-9 METS 12 min/d 79 kcal/d• Activité physique très vigoureuse >9 METS 6 min/d 65 kcal/d
  31. 31. Entraînement ou pas ? Avec entraînement Sans entraînementActivité physique(n = 36) (n=18) (n=18) Δ Moy (SD) Δ Moy (SD)Modéré kcal(3-6 METS) 9 (235) 128 (415)Modéré min(3-6 METS) 1 (55) 20 (74)Vigoureuse kcal(6-9 METS) 70 (108) 89 (218)Vigoureuse min(6-9 METS) 11 (18) 12 (31)Très vigoureuse kcal(>9 METS) 65 (125) 66 (99)Très vigoureuse min(>9 METS) 6 (12) 6 (9) 34Aucune différence significative entre les groupes
  32. 32. Impact de l’entraînement• Entraînement 3 x semaine• Entrainement concomitant (musculation/cardio)• 1 séance de tests de force• 5 séances d’entraînement• 48h de repos
  33. 33. Impact de l’entraînement Semaine 1 vs 3 -23 min à 61 min -74 kcal à 448 kcal Semaine 1 vs 2 -10 min à 30 min -70 kcal à 141 kcal
  34. 34. Impact de l’entraînement Semaine 1 vs 3 Semaine 1 vs 2 28min à 116 min 18 min à 60 min 193kcal à 718 kcal 114kcal à 344 kcal
  35. 35. ExempleDescriptif de la séance• Durée de la séance: 90 min• Capacité aérobie: 40 mL/kg/min• Musculation 40 min: 200 kcal• Cardio 30 min 85% VO2 max: ~300 kcalTotal: 500 kcal
  36. 36. Contribution de l’entraînement à la dépense énergétique (24h) Métabolisme de repos 23% 50% Activité physique obligatoire + spontanée27% Activité physique volontaire
  37. 37. Contribution de l’entraînement à la dépense énergétique (7 jours) 11% Métabolisme de repos 31% 58% Activité physique obligatoire + spontanée Activité physique volontaire3 entraînements par semaine (~500kcal par entraînement)
  38. 38. Contribution de l’entraînement à la dépense énergétique (7 jours) Métabolisme de repos 17% 54% Activité physique 29% obligatoire + spontanée Activité physique volontaire5 entraînements par semaine (~500kcal par entraînement)
  39. 39. -Nietzche

×