Apprendre et enseigner à l'ère numérique : entre virage pédagogique et mirage technologique ?
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Apprendre et enseigner à l'ère numérique : entre virage pédagogique et mirage technologique ?

on

  • 8,799 views

Conférence donnée le Lundi 6 février 2012 à Sao-Paulo (Brésil) à l'invitation de l'Alliance française : un de mes classiques revu et actualisé pour le XXIème siècle. Il s'agit de la ...

Conférence donnée le Lundi 6 février 2012 à Sao-Paulo (Brésil) à l'invitation de l'Alliance française : un de mes classiques revu et actualisé pour le XXIème siècle. Il s'agit de la conférence inaugurale du Colloque : "Apprendre et enseigner au XXIe siècle - Changement de paradigme dans la relation enseignant-apprenant-savoir

Statistics

Views

Total Views
8,799
Views on SlideShare
4,992
Embed Views
3,807

Actions

Likes
12
Downloads
202
Comments
1

12 Embeds 3,807

http://www.scoop.it 2181
http://sbrousseau.wordpress.com 1372
http://india.salledesprofs.org 184
http://campus.institutfrancais.es 31
http://salledesprofs.org 19
http://www.twylah.com 8
http://hachache.kazeo.com 6
http://a0.twimg.com 2
http://webcache.googleusercontent.com 1
http://arformation.fr 1
http://paper.li 1
http://www.pearltrees.com 1
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

CC Attribution-NonCommercial-ShareAlike LicenseCC Attribution-NonCommercial-ShareAlike LicenseCC Attribution-NonCommercial-ShareAlike License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Apprendre et enseigner à l'ère numérique : entre virage pédagogique et mirage technologique ? Apprendre et enseigner à l'ère numérique : entre virage pédagogique et mirage technologique ? Presentation Transcript

  • Marcel LebrunInstitut de Pédagogie universitaire et des Multimédias IPM Université Catholique de Louvain UCL marcel.lebrun@uclouvain.be Blog de M@rcel : http://bit.ly/blogdemarcel
  • Une formation à ce sujet est disponible en vidéo sur : http://www.fffod.org/epresentations/neuviemes-rencontres/
  • Nos Objectifs !Vous rendre davantage capables de : • comprendre les (nouveaux) rôles des enseignants et des étudiants dans « l’école » de demain • faire de la cohérence pédagogique votre porte d’entrée dans toute réflexion TICe • profiter des TICe pour repenser l’enseignement traditionnel • imaginer des usages « à valeurs ajoutées » des TICe et du numérique
  • Plan de routeApprendre et enseigner : • Mise en route : est-ce que je peux vous apprendre à rouler à vélo ? • L’alignement pédagogique ... • Des objectifs ... pour savoir où on va • Des méthodes, une carte pour y aller • Des outils, ça peut toujours servir • Apprendre à l’ère numérique ... un fameux désordre
  • Enseigner ... ... pour quoi faire ?© M. Lebrun, Janvier 2012
  • Et pour vous ?• C’est quoi enseigner ? Former ? Éduquer ?• C’est quoi apprendre pour vous ? Oui, pour vous ?
  • APPRENDRE Meirieu, P. (2010). Apprendre…Oui,Écouter le professeur mais comment ? Paris : ESF Frenay, M., Noël, B., Parmentier, Ph.Acquérir des connaissances & Romainville, M. (1998). L’étudiant- apprenant : grille de lecture pourAccroître ses connaissance l’enseignantauniversitaire. Bruxelles : Säljö (1979 et b), Entwistle (1988) De Boeck Université Frenay, M., Noël, B., Parmentier, Ph.Mémoriser, étudier et reproduire des connaissances & Romainville, M. (1998). L’étudiant- apprenant : grille de lecture pour Chevaleyre, C. (1998). Les Bruxelles : l’enseignant universitaire. différentsComprendre plutôt que connaître par cœur modèles de l’apprentissage De Boeck Université Stordeur, J. (1996). Enseigner et/ouConstruire et organiser ses connaissances par son action propre apprendre. Bruxelles : De Boeck Frenay, M., Noël, B., Parmentier, Ph.Stocker des connaissances à mettre en pratique & Romainville, M. (1998). L’étudiant- apprenant : grille de lecture pourAcquérir des faits et des méthodes qui sont retenus et réutilisés si nécessaire l’enseignantauniversitaire. Bruxelles : Säljö (1979 et b), Entwistle (1988) De Boeck Université Chevaleyre, C. (1998). Les différentsCommettre des erreurs modèles de l’apprentissage Meirieu, P. (2010). Apprendre…Oui,Modifier ses représentations mais comment ? Paris : ESF Frenay, M., Noël, B., Parmentier, Ph.Dégager du sens & Romainville, M. (1998). L’étudiant- apprenant : grille de lecture pourPercevoir les relations à l’intérieur de la matière et entre la matière et la réalité l’enseignantauniversitaire. Bruxelles : Säljö (1979 et b), Entwistle (1988) De Boeck UniversitéInterpréter et comprendre le monde Säljö (1979 a et b), Entwistle (1988) Frenay, M., Noël, B., Parmentier, Ph.Agir et interagir avec son environnement & Romainville, M. (1998). L’étudiant- apprenant : grille de lecture pour Aumont, B. & Mesnier, P-M. (2005). :Interagir avec ses pairs l’enseignant universitaire. Bruxelles L’acte d’apprendre. Paris : De Boeck Université L’Harmattan Aumont, B. & Mesnier, P-M. (2005).Interagir avec des personnes extérieures L’acte d’apprendre. Paris : L’HarmattanSe développer personnellement Marton, Dall’alba & Beaty (1993) Reboul, O. (2010). Qu’est-ceAméliorer sa qualité de vie qu’apprendre ? Paris : Presses Universitaires de France
  • Conceptions de l’apprentissage Relation positive entre la performance des étudiants et la manière dont ils perçoivent les buts du cours (Volve & Chalmers, 1992) Relation étroite entre la conception de l’apprentissage de l’étudiant et sa performance académique (Ramsden, 1998 ; Martin & Ramsden, 1986) Leclercq, D. & Poumay, M. (2005) The 8 Learning Events Model and its principles. Release 2005-1. LabSET. © M. Lebrun, Janvier 2012 University of Liège, available at http://www.labset.net/media/prod/8LEM.pdf p 10/11
  • Dis-moi comment tu conçois l’enseignement, jete dirai comment tes étudiants apprennent ! Enseigner c’est ... Transmettre de l’information Faire passer un savoir Gérer des interactions Accompagner l’apprentissage Favoriser un changement de conception Adapté de Kember (1997) in M. Romainville : L’échec dans l’université de masse Paris : LHarmattan, 2000 Contenus Dispositifs Apprenants © M. Lebrun, Janvier 2012
  • Alignement pédagogique© M. Lebrun, Janvier 2012
  • Alignement pédagogiqueBiggs, J and Tang C. (2007). Teaching for Quality Learning at University, (McGraw-Hill and Open University Press, Maidenhead)http://www.johnbiggs.com.au/constructive_alignment.html© M. Lebrun, Janvier 2012
  • L’histoire de Susan et Robert© M. Lebrun, Janvier 2012 http://www.daimi.au.dk/~brabrand/short-film/john-biggs.html
  • Alignement : Graal pédagogiqueDans un contexte donné ... Pour quoi ? OBJECTIFS Compétences et activités de lapprenant METHODES OUTILS Comment ? Avec quoi ? © M. Lebrun, Janvier 2012 Adapté de Biggs, J. (1996)
  • OBJECTIFS Compétences et activités de lapprenant METHODES OUTILS Des objectifs ... ... pour quoi faire ?© M. Lebrun, Janvier 2012
  • Et pour vous ?• Quels sont les objectifs «généraux» d’une formation ?• De quelles compétences vos étudiant(e)s auront -elles (ils) besoin demain ?
  • Taxonomie de Bloom (1956)6. Evaluation5. Synthèse4. Analyse3. Application2. Compréhension1. Acquisition de connaissancesBLOOM B S (ed.) (1956) Taxonomy of Educational Objectives, the classification ofeducational goals – Handbook I: Cognitive Domain New York: McKay© M. Lebrun, Janvier 2012
  • Taxonomie de De Ketele (1986) Savoirs (connaissances, savoir redire, refaire) Savoir faire Psychomoteurs Cognitifs Convergents (application) Divergents (résolution de problèmes) Savoir-être (attitude personnelle, comportement, habitude) Savoir-devenir (réflexivité, projection, projet) Distinction à faire au niveau des capacités et des contenus …et ça va plus loin que le cognitif © M. Lebrun, Janvier 2012
  • Taxonomie revisitée (2009) © M. Lebrun, Janvier 2012 http://www.celt.iastate.edu/teaching/RevisedBlooms1.html
  • Des objectifs aux LO’s • L’étudiant sera capable de ... Capacités • mobiliser connaissances et capacités dans un contexte donné ... Compétences • Learning outcomes are statements of what a learner is expected to know, understand and/or be able to demonstrate after a completion of a process of learning LO’s
  • Développer des compétences ? Les compétences sont la mobilisation d’un ensemble intégré de connaissances et de capacités et permettant de résoudre des situations-problèmes et de réaliser des projets ! ! ! ! ! (De Ketele, 1998) Une compétence est définie comme un savoir-agir complexe qui prend appui sur la mobilisation et la combinaison efficace dune variété de ressources internes et externes à lintérieur dune famille de situations ! ! ! !© M. Lebrun, Janvier 2012 ! (Tardif, 2006)
  • Développer des compétences ? Des Contenus Des Contextes CCC Des Capacités© M. Lebrun, Janvier 2012
  • Des cadres de référence ...
  • Des cadres de référence ...Article 8. - Pour atteindre les objectifs généraux visés à larticle 6, les savoirs et les savoir-faire, quils soientconstruits par les élèves eux-mêmes ou quils soient transmis, sont placés dans la perspective delacquisition de compétences. Celles-ci sacquièrent tant dans les cours que dans les autres activitéséducatives et, de manière générale, dans lorganisation de la vie quotidienne à lécole. A cet effet, laCommunauté française pour lenseignement quelle organise, et tout pouvoir organisateur, pour lenseignementsubventionné, veillent à ce que chaque établissement :1° mette lélève dans des situations qui lincitent à mobiliser dans une même démarche des compétencestransversales et disciplinaires y compris les savoirs et savoir-faire y afférents;2° privilégie les activités de découverte, de production et de création;3° articule théorie et pratique, permettant notamment la construction de concepts à partir de la pratique;4° équilibre les temps de travail individuel et collectif, développe la capacité de consentir des efforts pouratteindre un but;5° fasse respecter par chaque élève lobligation de participer à toutes les activités liées à la certificationorganisée par létablissement, et daccomplir les tâches qui en découlent;6° intègre lorientation au sein même du processus éducatif, notamment en favorisant léveil aux professions eten informant les élèves à propos des filières de formation;7° recoure aux technologies de la communication et de linformation, dans la mesure où elles sont des outils dedéveloppement, daccès à lautonomie et dindividualisation des parcours dapprentissage;8° suscite le goût de la culture et de la créativité et favorise la participation à des activités culturelles etsportives par une collaboration avec les acteurs concernés;9° éduque au respect de la personnalité et des convictions de chacun, au devoir de proscrire la violence tantmorale que physique et met en place des pratiques démocratiques de citoyenneté responsable au sein de lécole;10° participe à la vie de son quartier ou de son village et, partant, de sa commune, et sy intègre de manièreharmonieuse notamment en ouvrant ses portes au débat démocratique.
  • Des cadres de référence ... BACs MASTERs Descripteurs de Dublin
  • Recommendation 2006/962/EC of the European Parliament andof the Council of 18 December 2006 on key competences forlifelong learning [Official Journal L 394 of 30.12.2006] LifeLong Learning competences These key competences are all interdependent, and the emphasis in each case is on critical thinking, creativity, initiative, problem solving, risk assessment, decision taking and constructive management of feelings
  • Recommendation 2006/962/EC of the European Parliament andof the Council of 18 December 2006 on key competences forlifelong learning [Official Journal L 394 of 30.12.2006] This framework defines eight key competences and describes the essential knowledge, skills and attitudes related to each of these. These key competences are: 1. communication in the mother tongue, which is the ability to express and interpret concepts, thoughts, feelings, facts and opinions in both oral and written form (listening, speaking, reading and writing) and to interact linguistically in an appropriate and creative way in a full range of societal and cultural contexts; 2. communication in foreign languages, which involves, in addition to the main skill dimensions of communication in the mother tongue, mediation and intercultural understanding. The level of proficiency depends on several factors and the capacity for listening, speaking, reading and writing; 3. mathematical competence and basic competences in science and technology. Mathematical competence is the ability to develop and apply mathematical thinking in order to solve a range of problems in everyday situations, with the emphasis being placed on process, activity and knowledge. Basic competences in science and technology refer to the mastery, use and application of knowledge and methodologies that explain the natural world. These involve an understanding of the changes caused by human activity and the responsibility of each individual as a citizen; 4. digital competence involves the confident and critical use of information society technology (IST) and thus basic skills in information and communication technology (ICT); 5. learning to learn is related to learning, the ability to pursue and organise ones own learning, either individually or in groups, in accordance with ones own needs, and awareness of methods and opportunities; 6. social and civic competences. Social competence refers to personal, interpersonal and intercultural competence and all forms of behaviour that equip individuals to participate in an effective and constructive way in social and working life. It is linked to personal and social well-being. An understanding of codes of conduct and customs in the different environments in which individuals operate is essential. Civic competence, and particularly knowledge of social and political concepts and structures (democracy, justice, equality, citizenship and civil rights), equips individuals to engage in active and democratic participation; 7. sense of initiative and entrepreneurship is the ability to turn ideas into action. It involves creativity, innovation and risk-taking, as well as the ability to plan and manage projects in order to achieve objectives. The individual is aware of the context of his/her work and is able to seize opportunities that arise. It is the foundation for acquiring more specific skills and knowledge needed by those establishing or contributing to social or commercial activity. This should include awareness of ethical values and promote good governance; 8. cultural awareness and expression, which involves appreciation of the importance of the creative expression of ideas, experiences and emotions in a range of media (music, performing arts, literature and the visual arts).
  • Aujourd’hui, les LO’s, c’est surtout une démarche ... Sur mon Blog© M. Lebrun, Janvier 2012
  • 28
  • Un point de synthèse Savoirs Savoir-faire Savoir-être Savoir-devenir S SF SE SDAPPRENDRE L’importance de la « bonne » information et de savoir la trouver, la traiter, l’analyser et l’évaluer L’importance du contexte général (économique, social, politique, etc.) L’importance des compétences de haut niveau (analyse, synthèse, esprit critique) L’importance des facteurs liés à la communication, au travail d’équipe L’importance de construire qcq de personnel, de créer, d’évaluer son propre travail © M. Lebrun, Janvier 2012
  • Et le digital age alors ? Et vous ? Déjà sur le Web 2.0 ?© M. Lebrun, Janvier 2012
  • Des compétences pour le digital age ? Les « digital natives » (Marc Prensky) 70 % des adolescents passent plus de 2 heures par jour sur Internet 4h17, c’est le temps moyen passé chaque jour devant un écran 85 % des 9 millions de blogs français sont tenus par des 15-25 ans 34% des 12-15 ans et 23% des 16-19 ans gèrent quotidiennement leur blog Nombre moyen de contacts par adolescent 94 numéros enregistrés sur leur portable 78 contacts sur MSN 86 amis sur des sites communutaires 71% des 16-20 ans utilisent plusieurs médias en même temps 30% des 11-15 ans participent à des jeux de réseau en ligne En 7 ans, la connexion à Internet à triplé, la possession de mobiles a quadruplé En 3 ans, la proportion de lecteurs MP3 a été multipliée par 12 (Avril 2008) Source : TNS Media intelligence et G2 Paris© M. Lebrun, Janvier 2012
  • Ce que les « jeunes » en font ?© M. Lebrun, Janvier 2012
  • Ce que les wallons en font ? Baromètre TIC 2010 (AWT)© M. Lebrun, Janvier 2012
  • La génération «C» est làLa génération Cdésigne, selon leCentre francophonedinformatisation desorganisations(CEFRIO), lensembledes personnes néesentre 1984 et 1996.Elle se caractérise parle fait quelle a grandiavec les technologiesde linformation etInternet, dont elle sesert pourcommuniquer,collaborer et créer © M. Lebrun, Janvier 2012
  • Les «jeunes» ? Génération Y© M. Lebrun, Janvier 2012
  • Les «jeunes» ? Génération Y© M. Lebrun, Janvier 2012 HELMo (Liège)
  • OBJECTIFS Compétences et activités de lapprenant METHODES OUTILSDes méthodes ... sans modèle Un chemin ... sans carte ?© M. Lebrun, Janvier 2012
  • Et pour vous ?• Quels sont les facteurs d’apprentissage sur lesquels «vous allez jouer» ?• Apprendre et méthodes d’apprentissage, ça vous fait penser à quoi ?
  • Un modèle « pragmatique d’apprentissage Pr ag èle mettremat place od Enseigner, en iq méthodes ... sans ue des M modèle d’apprentissage ... ! Apprendre S’aventurer en montagne sans guide et sans carte ? Apprentissage Former© M. Lebrun, Janvier 2012
  • Apprendre ? Une « vieille » histoireJean Piaget 1896-1980 Lev Vigotsky 1896-1936Jerome Bruner 1915 -© M. Lebrun, Janvier 2012
  • Apprendre ? Une « vieille » histoire Ibn-Khaldoun (1332-1406) Les objectifs de tout acte d’enseignement/apprentissage sont atteints par l’utilisation de supports didactiques et la concrétisation des notions scientifiquesJean Piaget 1896-1980 Le développement des compétences est atteint par la discussion, l’apprentissage collectif et la résolution des conflits cognitifs par le co-apprentissage Lev Vigotsky 1896-1936 On trouve souvent dans nos littératures le terme de « méthode traditionnelle d’éducation à éviter ». Ceci est souvent à l’origine d’une conception trop souvent erronée, que tout ce qui est ancien est dévalorisé et àJerome Bruner rejeter. 1915 -© M. Lebrun, Janvier 2012
  • Un modèle pragmatique ... Une organisation possible …Ressources Contexte ProjetsProblèmes Buts MOTIVATION« INFORMATIONS » « ACTIVITES » « PRODUCTIONS » INTERACTION Groupe Coopération© M. Lebrun, Janvier 2012
  • Un lien entre objectifs et méthodes Savoirs Savoir-faire Savoir-être Savoir-devenir S SF SE SDAPPRENDRE L’importance de la « bonne » information et de savoir la trouver, la traiter, l’analyser et l’évaluer INFORMER L’importance du contexte général (économique, social, politique, etc.) MOTIVER L’importance des compétences de haut niveau (analyse, synthèse, esprit critique) ACTIVER L’importance des facteurs liés à la communication, au travail d’équipe INTERAGIR L’importance de construire qcq de personnel, de créer, d’évaluer son propre travail PRODUIRE © M. Lebrun, Janvier 2012
  • Méthodes « actives » ? Enfin, une définition Ces méthodes (dites actives) sont relativement proches de la manière par laquelle un individu apprend !Elles sont ancrées dans un contexte actuel et qui fait sens,!Elles offrent un large éventail de ressources,!Elles mobilisent des compétences de haut niveau,!Elles s’appuient sur des interactions entre les divers partenaires dela relation pédagogique,!Elles conduisent à la production de "quelque chose" de personnel(nouvelles connaissances et compétences, projets, solutions d’unproblème, rapports, objets techniques …) © M. Lebrun, Janvier 2012
  • Méthodes « actives » ? Enfin, une définition Ces méthodes (dites actives) sont relativement proches de la manière par laquelle un individu apprend  Situations concrètes!Elles sontInfos concrètes contexte ancrées dans un actuel et qui fait«Problème» Approches sens,!EllesRecherche d’informations de ressources, offrent un large éventail!Elles mobilisent des compétences de haut niveau, critique Esprit!Elles s’appuient sur de groupe Travaux des interactions entre les divers partenaires... Analyse, argumentation dela relation pédagogique,sociaux Réseaux!Elles conduisent à la production de "quelqueprojets de personnel Tâches, chose"(nouvelles connaissances et compétences, projets, solutions d’un Le «chef d’oeuvre»problème, rapports, objets techniques …) © M. Lebrun, Janvier 2012
  • Le connectivismeQuelques tendances et constatations sur l’apprentissage : George Siemens * De nombreux apprenants vont rencontrer des domaines de connaissances et de compétencesvariés et parfois sans liaison au cours de leur carrière * L’apprentissage informel devient de plus en plus une partie de l’expérience d’apprentissage.L’apprentissage actuel survient au travers de communautés de pratiques, de réseaux personnels et au travers desdifférentes tâches dans les situations de terrain * L’apprentissage est un processus continu qui se déroule tout au long de la vie.Apprentissage et situation de travail sont de moins en moins séparés. Dans certains cas, ils sont confondus. * Les technologies sont en train de changer fondamentalement nos façons depenser. Elles modifient notre «cablage cérébral» * L’institution ou l’organisation et l’individu sont des organismes. L’apprentissage devient un processus communaux apprenants, aux acteurs de la société et aux institutions * Pas mal de processus jadis du domaine de l’apprentissage (par exemple, chez les cognitivistes de l’information)sont actuellement de plus en plus et de mieux en mieux assumés par les TIC. * Le Savoir et le savoir-faire sont en train d’être supplantés par le «savoir où et quand», les connaissancesconditionnelles (c) Traduction-Interprétation par M. Lebrun (2009) http://www.elearnspace.org/Articles/connectivism.htm © M. Lebrun, Janvier 2012 http://www.connectivism.ca/
  • Apprendre et former ?La formation peut être regardée comme la mise àdisposition du futur formé doccasions où il puisseapprendre. Cest un processus interactif et une activitéintentionnelle. Les buts … peuvent être des gains dans lesconnaissances, un approfondissement de la compréhension,le développement de compétences en "résolution deproblèmes" ou encore des changements dans les perceptions,les attitudes, les valeurs et le comportement. Brown & Atkins (1988) Effective teaching in HE© M. Lebrun, 2010
  • Apprendre et former ? I never teach my pupils; I only attempt to provide the conditions in which they can learn Je répète. Que transmettre ? Le savoir ? Le voilà, partout sur la Toile, disponible, objectivé. Le transmettre à tous ? Désormais, tout le savoir est accessible à tous. Comment le transmettre ? Voilà, cest fait. Dune certaine manière, il est toujours et partout déjà transmis. Eduquer au XXIe siècle http://bit.ly/poucette© M. Lebrun, 2010
  • Votre formation, votre dispositif Des contextes Des Des finalitésressources Des méthodes Des acteurs Nous entendons par dispositif un ensemble cohérent constitué de ressources, de stratégies, de méthodes et d’acteurs interagissant dans un contexte donné pour atteindre un but © M. Lebrun, Janvier 2012
  • Encore un modèle : apprendre dans undispositif orienté compétences Des Contenus Des Contextes Des Capacités © M. Lebrun, Janvier 2012
  • Un outil pour construire votre dispositif !© M. Lebrun, Janvier 2012
  • Principes pour le dispositif• Un modèle pragmatique d’apprentissage • Sur quels facteurs d’apprentissage pouvons-nous jouer ? • Quelles méthodes pour favoriser les apprentissages ?• Le principe de cohérence • Construire un dispositif cohérent (Objectifs-Compétences- LO’s - Méthodes-activités - Outils-Ressources matérielles et humaines - évaluations)• Le principe de variété .... motivations, styles cognitifs ...
  • eLearning : formes Médiatisation des ressources ... Médiation des interactions ...
  • eLearning hybride ...Un dispositif de formation hybride secaractérise par la présence dans undispositif de formation de dimensionsinnovantes liées à la mise à distance.Le dispositif hybride, parce qu’il supposel’utilisation d’un environnementtechnopédagogique, repose sur desformes complexes de médiatisation et demédiation (Peraya, Uni. Genève) Aussi, une nouvelle considération des concepts présence/distance et enseigner/apprendre ... d’espace (mobilité) / de temps (flexibilité)
  • Quand espace-temps interfèreavec enseigner-apprendre Présence Distance Synchrone Asynchrone Enseigner Apprendre
  • Quand espace-temps interfèreavec enseigner-apprendre Présence Distance Synchrone Asynchrone Enseigner FLIPPED CLASSROOMS LECTURES AT HOME & HOMEWORK IN CLASS Apprendre
  • Un exemple ... ACTIVER & Faire INTERAGIR MOTIVER PRODUIRE INFORMER© M. Lebrun, Janvier 2012
  • Un exemple ... TRAVAIL D’EQUIPE ESPRIT CRITIQUE COMMUNICATION RECHERCHE D’INFO CREATIVITE© M. Lebrun, Janvier 2012
  • LA FORMATION DES ETUDIANTS ?  Ces compétences ne viennent pas toutes seules et le «learning by doing» ne suffit pas ...  Formation, réflexivité, évaluation sont nécessaires© M. Lebrun, Janvier 2012
  • OBJECTIFS Compétences et activités de lapprenant METHODES OUTILS Aux outils maintenant ! On y va ?© M. Lebrun, Janvier 2012
  • Fossilisation des pratiques?! Faire les mêmes choses autrement … "In other words, we end up automating the past, as we continue beating the rug with a fancy, new electric vacuum cleaner" D.M. Gayeski (1993), Multimedia for Learning. Educational Technology Publications (New Jersey) Ou faire d’autres choses ?© M. Lebrun, 2010
  • Fossilisation des pratiques?! Faire les mêmes choses autrement … Ou faire d’autres choses ?© M. Lebrun, 2010
  • Et le NSD ?© M. Lebrun, 2010
  • A l’ère numérique !Technologies et Pédagogies ... l’oeuf et la poule ? Les technologies peuvent contribuer au développement pédagogique Technologies Pédagogies L’impact positif des technologies nécessite des dispositifs centrés sur l’apprentissage des étudiants
  • Un résultat «général» ... Notre analyse apporte des évidences convaincantes que les technologies de l’information peuvent augmenter l’apprentissage quand la pédagogie est de bonne qualité et quand il y a une bonne cohérence entre les outils, les méthodes et les objectifs Our review provides convincing evidence that information technology can enhance learning when the pedagogy is sound, and where there is a good match of technology, techniques and objectives Kadiyala and Crynes (2000) A review of literature on effectiveness of use of Information Technology in Education Journal of engineering education© M. Lebrun, 2010
  • Serait-ce construire des dispositifs dans lesquels l’étudiant(e) apprendra à mettre ... de l’ordre dans le désordre ?© M. Lebrun, Janvier 2012
  • L’ordre .... « Nous devons envisager létat présent de lunivers comme leffet de son état antérieur, et comme la cause de celui qui va suivre. Une intelligence qui, pour un instant donné, connaîtrait toutes les forces dont la nature est animée et la situation respective des êtres qui la composent, si dailleurs elle était assez vaste pour soumettre ces données à lanalyse, embrasserait dans la même formule les mouvements des plus grands corps de lunivers et ceux du plus léger atome : rien ne serait incertain pour elle, et lavenir, comme le (Beaumont-en-Auge, passé, serait présent à ses yeux » 1749-1827) Pierre-Simon Laplace, Essai philosophique sur les probabilités (1814)© M. Lebrun, Janvier 2012
  • Oui, mais ... « Une cause très petite, qui nous échappe, détermine un effet considérable que nous ne pouvons pas ne pas voir, et alors nous disons que cet effet est dû au hasard...Mais, lors même que les lois naturelles nauraient plus de secret pour nous, nous ne pourrons connaître la situation initiale quapproximativement. Si cela nous permet de prévoir la situation ultérieure avec la même approximation, cest tout ce quil nous faut, nous dirons que le phénomène a été prévu, quil est régi par des lois ; mais il nen est pas toujours ainsi, il peut arriver que de petites différences (Nancy, dans les conditions initiales en engendrent de 1854-1912) très grandes dans les phénomènes finaux... » Poincaré H. Science et méthode. Edition Ernest Flammarion, page 68. Paris 1908© M. Lebrun, Janvier 2012
  • Et l’ordre jaillit du désordre [...] Les développements récents de la physique et de la chimie de non équilibre montrent que la flèche du temps peut être une source dordre. Il en était déjà ainsi dans des cas classiques simples, comme la diffusion thermique. Bien sûr, les molécules mettons dhydrogène et dazote au sein dune boite close, évolueront vers un mélange uniforme. Mais chauffons une partie de la boite et refroidissons lautre. Le système évolue alors vers un état stationnaire dans lequel la concentration de lhydrogène est plus élevée dans la partie chaude et celle de lazote dans la partie froide. Lentropie produite par le flux de chaleur, qui est un phénomène irréversible, détruit lhomogénéité du mélange. Cest donc un processus générateur dordre, un processus qui serait impossible sans (Moscou, le flux de chaleur. Lirréversibilité mène à la fois au 1917-2003) désordre et à lordre. Ilya Prigogine, la Fin des certitudes, Paris, Odile Jacob, 1996.© M. Lebrun, Janvier 2012
  • Deux nouvelles définitionsApprendre « faire naître l’ordre du désordre »Enseigner « mettre del’énergie dans lesystème » dans certainscontextes, sous certainesconditions ...
  • Notre modèle et le Web 2.0« Donner à l’apprenant des occasions où il puisse apprendre » •Des motivations (contextes, compétences, valeurs) •Des informations (contenus et dispositifs, s’abonner) •Des activités (publier, critiquer, construire, synthétiser) •Des interactions (partager avec les autres et les enseignants) •Des productions (« faire oeuvre », analyse, synthèse)
  • OBJECTIFS Compétences et activités de lapprenant METHODES OUTILS Le temps des métaphores, les pieds sur terre, l’esprit dans le nuage© M. Lebrun, Janvier 2012
  • Curateur Zieuteur La collectivité et moi, nous contribuons à récolter, sélectionner, diffuser, à émettre des Des données données sélectionnées, filtrées, reviennent vers moi ...Nourisseur Réseauteur J’alimente mon réseau ... Un peu inspiré de : http://web.me.com/dallasm Vers la mer de l’oubli ...
  • MOTIVATIONS Curateur Zieuteur La collectivité et moi, PRODUCTIONS nous contribuons à récolter, sélectionner, diffuser, à émettre des Des données données sélectionnées, INFORMATIONS filtrées, reviennent vers moi ...Nourisseur INTERACTIONS Réseauteur J’alimente mon réseau ... ACTIVITES Vers la mer de l’oubli ... Un peu inspiré de : http://web.me.com/dallasm Vers la mer de l’oubli ...
  • Enseigner 2.0 ?My definition of a good teacher has changed from “one who explainsthings so well that students understand” to “one who gets students toexplain things so well that they can be understood.”(Steven C. Reinhart, “Never Say Anything a Kid Can Say!” Mathematics Teaching in the MiddleSchool 5, 8 [2000]: 478)
  • OBJECTIFS Compétences et activités de lapprenant METHODES OUTILS Le temps de conclure !© M. Lebrun, Janvier 2012
  • Une base pour votre-notre réflexion! Lebrun, M. & al. (2011). Comment construire un dispositif de formation ? Bruxelles : De Boeck! Lebrun, M. (2007). Théories et méthodes pédagogiques pour enseigner et apprendre. Quelle place pour les TICs ? Bruxelles : De Boeck (2ème ed.)! Lebrun, M. (2005). eLearning pour enseigner et apprendre. Louvain-la-Neuve: Academia-Bruylant! http://www.uclouvain.be/ipm © M. Lebrun, Janvier 2012
  • Quelques référencesDocq, F., Lebrun, M. & Smidts, D. (2008). A la recherche des effets dune plate-forme denseignement/apprentissage en ligne sur les pratiques pédagogiques dune université : premières approches, Revue Internationale des Technologies en Pédagogie Universitaire, 5,1. http://www.ritpu.org/IMG/pdf/RITPU_v05n01_45.pdf Lebrun, M., Docq, F. & Smidts, D. (2009). Claroline, an Internet Teaching and Learning Platform to Foster Teachers’ Professional Development and Improve Teaching Quality : First Approaches. AACE Journal, 17(4), 347-362. Chesapeake, VA: AACE. http://www.editlib.org/p/29355 Lebrun, M. (2007). Quality Towards an Expected Harmony: Pedagogy and Technology Speaking Together About Innovation. AACE Journal, 15(2), 115-130. Chesapeake, VA: AACE. http://www.editlib.org/p/21024 © M. Lebrun, Janvier 2012
  • Et finalement ... Bienvenue sur le « Blog de M@rcel »
  • Merci pour votre attention Et bienvenue sur le Blog de M@rcel http://bit.ly/blogdemarcel