Your SlideShare is downloading. ×
Les gagnants du 1er Grand Prix littéraire du web
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Les gagnants du 1er Grand Prix littéraire du web

10,970
views

Published on

http://chroniquesdelarentreelitteraire.com

http://chroniquesdelarentreelitteraire.com

Published in: Education

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
10,970
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
18
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. présente le 1 er
  • 2. Prix du « Roman français » La Perrita d’Isabelle Condou « Un livre qui montre bien comment l'histoire avec un grand H entre en collision avec l'intime des individus. Une histoire de femmes qui concernera  tous les hommes. Dommage que l'écriture soit si banale. » « De beaux personnages de femmes, nuancés, émouvants. » « Rendre la parole aux disparus et leur raconter leur histoire, comme une grand-mère au coin du feu. » « Une émotion qui ne cesse d’augmenter pour exploser à la fin. Une belle réflexion sur l’attente et l’absence. » « Bouleversant d'humanité. » « Un roman bouleversant qui met la lumière sur une des nombreuses périodes troubles de l'Histoire, une époque politiquement instable. On y lit une histoire atroce mais que l'auteur a su mettre en mots avec beaucoup de douceur, avec des mots qui sonnent vraiment juste. »
  • 3. Prix du « Roman étranger » Le livre des choses perdues de John Connolly « Un très joli livre sur le pouvoir de l'imagination et le celui de la lecture. Lire ce livre des choses perdues est l'occasion de retrouver des émotions que l'on croyait disparues. » « Pour une surprise... c'est une surprise ! J'ai retrouvé avec délices et frissons des émotions littéraires de jeunesse. » « Avec ce livre, le lecteur renoue avec les contes de son enfance. Des contes où la censure ne serait pas encore passée. On tremble, on rit au fil de pages ! » « Quand un roman nous propose un voyage dans notre citadelle intérieure avec une telle maîtrise de l'écriture, on ne peut qu'avoir envie de le relire. » « Un chef d'œuvre qui explore avec subtilité et finesse les tourments de l'adolescent confronté subitement à la perte et au deuil. » « Un véritable roman d'initiation dans lequel l'auteur nous embarque corps et âme. » « L’auteur signe ici une fable cruelle dans laquelle le héros va prendre conscience de la difficulté à grandir, de l'aigreur du monde des adultes.»
  • 4. Prix du « Premier Roman » L’homme de cinq heures de Gilles Heuré « Une révélation. Une joyeuse érudition, un livre inventif, toujours surprenant et jamais lassant. La réussite de la rentrée. » « Kaléidoscope brillantissime de tout ce que j'aime dans le roman : humour, érudition, vérité psychologique des personnages. » « Une fantaisie érudite et absurde, sans se prendre la Teste. » « Pour un premier roman, voici un récit bâti sur une intrigue originale. L’auteur possède une culture littéraire manifeste. » « Surprenant, érudit, léger. Un régal. » « Quand un auteur arrive à ce point à restituer un Paul Valéry dans ses complexités, son talent et son humanité tout en conservant la part d'imaginaire, il est difficile de ne pas célébrer L'homme de Cinq heures. » «  Un style puissant et ciselé au service d’une rencontre hors du temps. » 
  • 5. Prix spécial du jury Conquistadors d’Eric Vuillard « Les amateurs des poèmes épiques adoreront ce livre à l'écriture maîtrisée. On a beau connaître - et pour cause - la fin, l'écriture est si belle que l'on a envie d'aller plus loin. L'anti "turning page", un livre qui donne envie de s'arrêter à la fin de chaque phrase. » « C'est exigeant mais cette route est un bonheur si vous aimez l'épique » « Œuvre parfaitement originale par son thème et sa forme, mais parfaitement classique par son écriture. Grande et belle puissance d'évocation des faits historiques mais aussi des sentiments des protagonistes. » « Ecrit avec la lame de l'épée de Pizarre, acre, ferme, précis, et d'un autre temps. » « Parfois l’absolue maîtrise de la langue met à distance les personnages et l’histoire. C’est dommage car le sujet était porteur… »
  • 6. Prix du « Meilleur Chroniqueur » Chatperlipopette sur « La dure loi du karma » Chatperlipopette est né, en décembre 2006, d'une envie de conserver la mémoire de mes pérégrinations de lectrice et surtout d'une envie de les partager aussi bien avec des dévoreurs qu'avec des picoreurs de pages. Chatperlipopette, réceptacle de mes modestes chroniques littéraires, est une halte qui s'offre au lecteur de passage comme au lecteur plus assidu: un chat botté les accueille autour d'une tasse de thé, pour deviser, ronronnantes pattes de velours, des dernières lectures, enthousiasmantes ou décevantes. Le mois d'août est celui des frémissements, des bruissements des pages des romans tout juste sortis de presse, des romans tout frais, étincelants sous leurs belles couvertures. Septembre est l'apogée de cette saison bien particulière. Aussi, lorsque Ulike.net m'a contactée pour m'embarquer dans l'aventure d'une lecture en avant-première, je n'ai pu y résister: ni une ni deux, me voilà en train de choisir un des romans proposés....choix très difficile à finaliser car je me trouvais telle une gamine ne sachant que choisir devant une profusion de bocaux remplis de friandises plus alléchantes les une que les autres. Par ailleurs, cerise sur le gâteau, le fait qu'Ulike.net offre une possibilité aux blogueurs de s'exprimer, quasiment dans la lignée des critiques littéraires professionnels (pourvu qu'un "vrai critique" ne me jette pas l'anathème!), sur des titres de la rentrée littéraire fut également un élément moteur de ma motivation....un peu comme si le monde du livre reconnaissait la pertinence des ressentis de lecture des "vrais gens" que sont les blogueurs ordinaires.
  • 7.