Proposition de Développement touristique de L'Ile à Vache.
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Proposition de Développement touristique de L'Ile à Vache.

on

  • 5,409 views

Proposition de Développement touristique de L'Ile à Vache.

Proposition de Développement touristique de L'Ile à Vache.

Statistics

Views

Total Views
5,409
Views on SlideShare
5,366
Embed Views
43

Actions

Likes
2
Downloads
52
Comments
4

2 Embeds 43

https://twitter.com 42
https://www.facebook.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • Tout sa Govènman Martelly Lamothe la antrepran'n gen yon gwoup moun ki kanpe ki di li pa bon san yo pa jan'm pote projè pa yo, ou pa konen KI kote yo te ye ni ko kote yo kanpe. Moun ki vle travay ap kòde yo men y'ap dekòde. PWOBLEM PAP FINI.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • Cette proposition est très suspecte. Dévéloper le tourisme de masse sur l'ile-a-vache est une très mauvaise idée. Cela détruira rapidement toute la beaute naturelle qui fait la valeur de cet endroit magnifique. Et comme on a souvent mentionné, c'est le dernier coin tout à fait vierge de la Caraibes.

    La construction rapide de la route de l’aeroport en est la preuve. Construite rapidement dans seulement une semaine, sans étude d’impacte écologique au préalabre, cette route ressemble déjà à une autoroute voiturable, au plein milieu de l'ile-a-vache (les habitants de l'ile sont totalement démunis: pas d'éléctricite, eau potable, écoles, hopitaux, ...). Il existe maintenant plus de 1000 motocyclettes sur l'ile, seulement 2 mois la construction de la route. Ces engins sont très bruyants et pollulent l’air de la campagne.

    La construction d’un aéroport international sur l’ile est aussi une enterprise risqué et insensée. L'impact du tourisme de masse sera néfaste pour l'ile. L’économie mondiale est en récession et on n’a qu’à constater le résultat par le nombre d’hotels fermé et à vendre en République Dominicaine (No 1 du tourisme de la Caraibe). Donc, il est fort probable que les touristes de masses n’arriveront pas comme prévu et le projet échouera lamentablement. L’aéroport sera donc vite abandonné. Cela occasionnera une perte énorme pour le pays.

    Le gouvernement pourrait construire un aéroport dans beaucoup d’autres localités qui servira mieux la population et facilitera le development économiqe de telles zones, comme Les Cayes, Jérémie, St-Marc, Gonaives, Port-de-Paix, …

    Le dévelopement touristique de l’ile-a-vache est un projet qui pue la corruption à tous les niveaux. Ce projet ne servira qu’à enrichir un petit groupe d’individu, au détriment de la population locale et du pays.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • @nouffoutbouke
    MEZANMI, POU JAN AYITI FEN POUNOU NAP MANDE TOUCHE LAJAN TOUJOU??
    POU JAN NOU BAFLE ECONOMI PEYI SA A!!!
    HM! SI M TE NOU M TA WONT METE TÈT MWEN NAN YON SITIYASYON PARÈY! NOU TOUT BEZWEN BAY PWOJÈ MALATCHONG NAN FIF AYITI POU N A L MANDE LAJAN POU PLEN POCH NOU. NOU PAP JANM FINI SOUSE ZO GRANNNNNNN!!!!!!!!! DEMEN SE KOD TETE A KAP RETE NAN MEN NOU!
    MÈSI, AYISYEN ONÈT!
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • IMPORTANT! Bonjour M.Lamothe, Je vous informe que je suis le concepteur et l'auteur des premiers documents originaux sur l'aménagement et le développement touristique d’Abaka et de l'Île-à-vache réalisé entre 2008-2011.

    Ces documents ont été transmis à Fernand Sajous et à Robert Dietrich, son partenaire d’ABAKA BAY que vous connaissez bien.

    Depuis novembre 2010, et, malgré de nombreux rappels et mises en demeure de payer les honoraires professionnels arriérés (108 000 $ CAN, à l'époque) pour l'élaboration desdits documents, ils ont refusé systématiquement.

    Robert Dietrich m'a appelé à maintes reprises pour m'informer de ses rencontres avec votre gouvernement et avec des firmes de Floride au regard de l'utilisation de mes documents à leurs fins personnelles. Il m'a demandé en janvier 2012 de lui céder les droits d'auteur car mes documents sont protégés par l'OPIC au Canada.

    Je lui ai répondu qu'ils n'avaient, lui et son partenaire, qu'à honorer leur engagement contractuel consenti de gré-à-gré en 2008. Ils ont passé outre mes demandes et mes mises en garde, pensant sans doute, qu'ils auront une quelconque forme d'immunité en cas de poursuite légale, étant vos amis.

    Depuis, ils ont coupé les ponts. Mes documents ont été transmis respectivement à 2 firmes de la Floride, une firme canadienne, qui ont repris en grande partie le contenu de mes travaux. Ceci est en train d'être analysé par un bureau d'urbanisme indépendant qui fera rapport à mes avocats de Montréal, spécialisés dans les litiges relatifs aux droits d'auteur.

    Une lettre de mise en demeure vous sera acheminée par voie de huissier la semaine prochaine à MM. Viard et Liautaud, respectivement consul général et ambassadeur du gouvernement, afin d'obtenir réparation complète au regard de l'utilisation non-autorisée de mes documents ainsi que pour refus de payer.

    Par ailleurs, M. Javier Hernandez Fuentes, de la Banque Interaméricaine de développement, pourra aussi témoigner éventuellement. En terminant, sachez que je n'ai nullement l'intention de compromettre les efforts de votre gouvernement dans le processus de réhabilitation du pays. De plus, je ne fais pas partie non plus d'aucun groupe sociopolitique de quelque nature que ce soit. Mon objectif consiste essentiellement à être payé pour mes travaux, comme l'ont été les firmes étrangères qui ont produit leurs documents pour le territoire de l'Ile-à-vache!

    Pour le moment, je n'ai pas contacté les médias canadiens qui SONT au courant de mes travaux depuis 2008. Je préfère vous informer afin d'éviter des débats inutiles et fastidieux sur la place publique.

    Vos initiatives sont importantes pour le pays, mais ceux qui vous ont entrainé dans cette dernière intervention sur l'île-a-vache, ne sont pas honnêtes et vous ont caché la vérité. Je vous demande respectueusement de rectifier la situation.

    Entre-temps, agréez M. Lamothe, l'expression des meilleurs sentiments.

    Jean-Olthène Tanisma, consultant, Montréal jeanotanis@yahoo.com
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Proposition de Développement touristique de L'Ile à Vache. Proposition de Développement touristique de L'Ile à Vache. Presentation Transcript

  • !"#$$%$$&()# PROPOSITION DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE GOUVERNEMENT DE LA RÉPUBLIQUE D’HAÏTI MINISTÈRE DE LA PLANIFICATION ET DE LA COOPÉRATION EXTERNE
  • *+,+-./#$$$0+/10"# OC É AN ATLAN TIQU E PORT-DE-PAIX CAP-HAÏTIEN Côte-Nord FORT-LIBERTÉ CRÉATION DE GONAÏVES RÉGIONS DE GOLFE DE LA GONÂ V E DÉVELOPPEMENT SAINT-MARC HINCHE Côte des TOURISTIQUE Arcadins JÉRÉMIE PORT-AU-PRINCE Côte-Nord MIRAGOÂNE Côte des Arcadins Côte des JACMEL Côte des Caraïbes LES CAYES Caraïbes MER DE S C AR AÏBE S
  • 23+#$$$4#5$$$2,67#5 PORT-AU-PRINCE LES CAYES Côte de Fer JACMEL Île-à-Vache OFFRE TOURISTIQUE Port-Salut TOURISME COMPLÉMENTAIRE DE VOLUME OFFRE TOURISTIQUE COMPLÉMENTAIRE
  • &/5/10$$$4#$$$4-8#"199#:#0+ L’Île à Vache représente une des dernières véritables îles au trésor de toutes les Caraïbes. Naturelle, non foulée, non exploitée et tout à fait unique, une rareté dans le monde d’aujourd’hui. Ici, le tourisme progresse doucement, de manière durable, en cherchant à mettre sur pied des endroits de paix et de bien-être, tout en aidant les communautés locales.
  • ;,/0(/9#5$4#$4-8#"199#:#0+Les principes directeurs de développement touristique proposésici s’inspirent du tourisme durable : 1) Le respect de l’intégrité culturelle 2) Transports : Absence marquée de voitures 3) Environnement : Prendre soin de Mère Nature 4) Esprit communautaire : main dans la main 5) Développement : Construire à long terme 6) Ressources énergétiques : La quête de l’indépendance 7) La pérennité du produit touristique 8) La répartition équitable des retombées 9) Le rôle facilitateur de l’État et la synergie avec le secteur privé
  • ;"0$(10(#9+ !"#$%& !"#$%& !"#$%&
  • ;,1.,::#$9,1915- Capacité proposée de 1500 unités – très faible densité – répartie en une vingtaine de hameaux RENOUVEAU ARCHITECTURAL Le style architectural de l’Île à Vache, tout comme ses multiples sentiers, transcende les époques : les matériaux employés proviennent directement de l’île elle-même; le calcaire puisé à même le sol, la paille de vétiver qui a longtemps servi de toiture et le bois. Tous ces éléments ont été revitalisés par l’application d’un design contemporain qui fait de l’Île à Vache une destination incontournable pour les passionnés d’architecture.
  • HORS DES SENTIERS BATTUSSe promener à pied de village envillage sur Île à Vache représenteune expérience tout simplementinoubliable. Les visiteurs auront droità plusieurs scènes peignant le portraitde la vie traditionnelle sur l’île. À CinqueTerre, cette expérience a été optimisée :le trajet dure entre un et plusieurs jours,le parcours est parsemé de merveilleuxrestaurants et offre une multitude depanoramas à couper le souffle.
  • ACCÈS PAR VOIE AÉRIENNELa présence d’un aéroport à Île à Vachereprésenterait un élément dominant quichangerait considérablement la donne.À Tortola et à Anguilla, les aéroports équipéspour desservir les avions de transport régionalet les avions à turbopropulseurs possèdentdes pistes longues de 5 500 pi. (1 676 mètres).La présence d’un petit aéroport à Île à Vachepermettra d’établir des voies de correspondancesavec Port-au-Prince, Miami, Santo Domingoet San Juan; ce qui permettra en retourd’ouvrir bon nombre de nouveaux marchés.
  • TRANSPORT DU MATÉRIELET DES GENSDans le but de transporterles visiteurs et leurs bagagesde l’aéroport aux villages,d’approvisionner adéquatementles hôtels et les bungalows,d’effectuer la livraison de nourritureet de procéder à l’enlèvement desordures au moyen de navettesélectriques hautement efficaces, unsystème de chemins dotés d’unrecouvrement de qualité se doitd’être déployé à travers l’île.
  • FERMES INSULAIRES L’agriculture représente l’une desprincipales activités sur Île à Vacheet bon nombre de touristes ayantdes connaissances en la matièreraffolent de la nourriture et desfermes de l’île.Il existe la possibilité de mettre sur piedune espèce de ferme communautairequi serait gérée par les habitants locauxet qui offrirait aux visiteurs la possibilitéde prendre part aux activités agricoles.
  • ENVIRONNEMENT – ZONE DECONSERVATION MARINEUne telle croissance de la populationrésidente et des visiteurs à l’Île à Vachedevra nécessairement être accompagnéed’une gestion efficiente des ressourceshalieutiques et terrestres, et ce tant pourdes considérations alimentaires qu’écologiques.Un important programme de sensibilisation despêcheurs et exploitants agricoles, ainsi que lamise en place de pratiques de rotation tant pourles zones de pêche que pour les aires d’élevageet culture sera requis.
  • LE VILLAGE DE MARY ANNEUn village situé sur la côte nordreprésenterait un lieu de rassemblementparfait pour les visiteurs des bungalows dela portion ouest de l’île. Celui-ci offrirait unevariété de restaurants, de cafés, de galeries etde marchés de toutes sortes et servirait de pointd’orgue aux nombreux festivals et célébrations.Nommé en l’honneur des deux plus célèbresfemmes pirates des Caraïbes et situé sur la côtenord, à l’est de Madame Bernard, le village est Ramon Resort Belizefacilement accessible à pied de la plupart desquartiers touristiques.
  • ;)5#$<$=$:&#//3%+0&*53.+$*+;3%:&& /50%&1%&85.,#*+5-&!53.&& 4 0%$&%,!0594$&1%&0<"=*%0:&& /50%&1%&85.,#*+5-&!53.& 4 0#&-#2+6#*+5-:&& 3$4%&1%&!+.#*%$& ,:&& 0+-+;3%&1%&$5+-$&1%&$#-*4& /:&& 0+-+;3%&1%&$5+-$&%$*"4*+;3%$ /:&& 40+!5.* ":&& %$*#3.#-*$>&(#.$ .:&& 53*+;3%$&1<#.*&&%*&&& ( 1<#.*+$#-#*&&05/#0%$:&#,!"+*"4)*.%
  • ()*+,%-*&!.+-/+!#0&1%&$%.2&+/%$ & & &.%$*#3.#-*& & & &!+$/+-%&!.+-/+!#0% & &&&&&&&&&&&&&&&&&.4/%!*+5-&(3-6#057$ && (3-6#057$2+00#$& /"#,(.%$ (#.&805**#-* ,#.+-# "91.#2+5- 2+00#$
  • CAYO LARGO DEL SUR, CUBA Île de 38 km2 Aéroport international / piste de 3 000 m Plan directeur permet un maximum de 2 000 chambres
  • 1) ACTIONS GOUVERNEMENTALES Définition d’une politique nationale de développement des îles d’Haïti Préparation d’un projet d’arrêté déclaratif sur la zone touristique et zone de conservation de l’Île à Vache Résolution au Conseil du Gouvernement sur le plan de développement touristique et la création d’une Commision de développement de l’île et autorité de gestion Enquête domaniale sur le terrain
  • 2) ROAD SHOW – RECHERCHE D’INVESTISSEURS Présentation du Plan directeur à des investisseurs potentiels : RD, Caraïbes, Qatar, Chine, autres3) INFRASTRUCTURES DE SERVICES Plans et devis techniques d’exécution des infrastructures pour une phase 1 de développement touristique - Définition d’un budget d’investissement à court terme (de l’enveloppe déjà attribuée des Fonds PC) Plans et devis techniques d’exécution de l’aménagement de l’aéroport
  • 4) PROJET HÔTELIER ET VILLAS Phase 1 - Secteur de Anse Dufour dans la pointe ouest de l’île5) CAHIER DES NORMES D’AMÉNAGEMENT, DE PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT ET D’URBANISME Préparation de la réglementation qui régira le développement touristique et urbain de l’île; l’architecture et l’aménagement des installations touristiques; la protection des milieux sensibles (littoral, mangroves, habitat du poissons) et du paysage
  • 6) INGÉNIERIE SOCIALE Préparation et mise en œuvre du programme d’ingénierie sociale avec les communautés locales (villages), Mairie sur l’île, et la Délégation du Sud Définition d’un budget d’investissement à court terme de 1M$ (de l’enveloppe déjà attribuée des Fonds PC) pour les besoins prioritaires identifiés avec la communauté (centre de services communautaires, assainissement local, éclairage solaire...) Identification des autres projets prioritaires à inscrire au budget 2013-2014 (juin 2013) en coordination avec les secteurs (santé, affaires sociales, éducation, sécurité, autres)
  • 4-8#"199#:#0+$4#$"$>?"# INVESTISSEURS L’ÉTATFIRMESCONSULTANTES ONG ORGANISMES COMMUNAUTAIRES OPÉRATEURS LOCAUX SECTEUR PRIVÉ SECTEUR ACADÉMIQUE ET RECHERCHE
  • LES AXES STRATEGIQUES D’INTERVENTION
  • GOUVERNEMENT DE LARÉPUBLIQUE D’HAÏTIMINISTÈRE DE LA PLANIFICATIONET DE LA COOPÉRATION EXTERNE