Your SlideShare is downloading. ×
Guide ergonomie des modules e learning et apprentissages multimédia
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Guide ergonomie des modules e learning et apprentissages multimédia

273
views

Published on

Guide regroupant les grands principes ergonomiques et apprentissages multimédia appliqués aux mudules e-learning.

Guide regroupant les grands principes ergonomiques et apprentissages multimédia appliqués aux mudules e-learning.


1 Comment
1 Like
Statistics
Notes
No Downloads
Views
Total Views
273
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
12
Comments
1
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Pour gagner en efficacitéCliquez pour modifier le style du titreGuide des critères et recommandationsergonomiques et multimédia Laura CRESPIN 1
  • 2. SOMMAIRE Introduction : En quoi une bonne ergonomie est bénéfique pour l’apprentissage ? 1. Principes ergonomiques Guidage Charge de travail Contrôle explicite Homogénéité/cohérence 2. Apprentissage multimédia Qu’est ce qu’un multimédia ? Le principe multimédia Le principe de modalité Le principe de redondance Le principe de contiguïté spatiale Le principe de contiguïté temporelle Le principe de cohérence Le principe d’indiçage (signaling) Les différences individuelles Quiz 2
  • 3. Cliquez pour modifier le style du titreIntroduction : En quoi une bonne ergonomieest bénéfique pour l’apprentissage ? 3
  • 4. En quoi une bonne ergonomie est bénéfique pour l’apprentissage Une mauvaise ergonomie requiert des ressources chez l’apprenant. Ces ressources mobilisés pour l’ergonomie ne pourront plus être utilisées pour le traitement de l’information, soit l’apprentissage. Un document multimédia efficace diminue les ressources dues à l’ergonomie et augmente les ressources utilisées pour l’apprentissage. Une bonne ergonomie permet donc de gagner en efficacité. Apprentissage Apprentissage Ergonomie Ergonomie Document non efficace Document efficace 4
  • 5. Cliquez pour ergonomiques du titre1. Principes modifier le styleGuidageLisibilitéCharge de travailContrôle expliciteHomogénéité/cohérence 5
  • 6. Principes ergonomiquesGuidage Titre de Logo N° Chapitre Titre chapitre l’animation Certaines informations doiventapparaître sur chaque page :  Un logo  Le N° du chapitre  Un titre  Possibilité de revenir à la page d’accueil (généralement le logo en haut à gauche)  Possibilité de revenir en arrière Possibilité de revenir à la page d’accueil Possibilité de revenir en arrière 6
  • 7. Principes ergonomiquesGuidage Concernant les titres :  Ils doivent être compréhensibles et concis  Ils doivent contenir les mots clé du texte  Le premier mot doit apporter le plus d’informations possible  Eviter de commencer tous les titres par le même mot 7
  • 8. Principes ergonomiquesLisibilité - Eviter l’italique - Eviter les textes en capitales - Contraste texte/arrière-plan soutenu - Préférer un fond léger - Rédiger des textes qui soient au moins deux fois plus courts que des textes destinés à être imprimés - Faire en sorte que les apprenants naient pas de longs blocs de texte à lire : utiliser des paragraphes courts, des titres et sous-titres et des listes de puces, utiliser des pop-up pour diviser les blocs dinformations longs 8
  • 9. Principes ergonomiquesLisibilité - Justifier le texte à gauche (pas gauche et droite) - Éviter les caractères clignotants (les mettre en gras ou augmenter la taille de police), car ils attirent lattention de l‘apprenant au détriment des autres informations disponibles sur la page - Éviter les messages défilant (posent des problèmes à la lecture compte tenu de la vitesse variable de défilement) => utiliser du texte statique - Utiliser des polices sans sérif (de type Arial), qui sont recommandées pour la lecture sur écran contrairement aux polices avec sérif (de type Times) qui sont recommandées pour la lecture sur papier. Arial Times Sans sérif Avec sérif 9
  • 10. Principes ergonomiquesLisibilité Remarque : le temps de lecture à REMARQUE : LE TEMPS DE LECTURE A L’ECRAN EST SUPERIEUR DE 25- lécran est supérieur de 25-30% 30% COMPARATIVEMENT A UNE comparativement à une lecture faite LECTURE FAITE SUR UN SUPPORT sur un support papier, bien qu’il se soit PAPIER, BIEN QU’IL SOIT REDUIT réduit fortement depuis les écrans FORTEMENT DEPUIS LES ECRANS LCD. LCD. PAR AILLEURS ON ESTIME QUE LA Par ailleurs, on estime que la PROPORTION DE SURFACE LIBRE proportion de surface libre nécessaire NECESSAIRE DANS UN DOCUMENT PAPIER REPRESENTE 25 A 40% DE LA dans un document papier représente SURFACE TOTALE ; SUR UN ECRAN, de 25 à 40% de la surface totale ; sur LA PROPORTION DE SURFACE LIBRE un écran, la proportion de surface libre EST DE 40 A 60% DE LA SURFACE est de 40 à 60% de la surface totale. TOTALE. Bonne lisibilité Mauvaise lisibilité Pourquoi le texte de droite n’est pas lisible ? 10
  • 11. Principes ergonomiquesLisibilité Remarque : le temps de lecture à REMARQUE : LE TEMPS DE LECTURE A L’ECRAN EST SUPERIEUR DE 25- lécran est supérieur de 25-30% 30% COMPARATIVEMENT A UNE comparativement à une lecture faite LECTURE FAITE SUR UN SUPPORT sur un support papier, bien qu’il se soit PAPIER, BIEN QU’IL SOIT REDUIT réduit fortement depuis les écrans FORTEMENT DEPUIS LES ECRANS LCD. LCD. PAR AILLEURS ON ESTIME QUE LA Par ailleurs, on estime que la PROPORTION DE SURFACE LIBRE proportion de surface libre nécessaire NECESSAIRE DANS UN DOCUMENT PAPIER REPRESENTE 25 A 40% DE LA dans un document papier représente SURFACE TOTALE ; SUR UN ECRAN, de 25 à 40% de la surface totale ; sur LA PROPORTION DE SURFACE LIBRE un écran, la proportion de surface libre EST DE 40 A 60% DE LA SURFACE est de 40 à 60% de la surface totale. TOTALE. Bonne lisibilité Mauvaise lisibilité Pourquoi le texte de droite n’est pas lisible ? • Texte en italique • Texte justifié à gauche et à droite • Texte en capitale • Police avec sérif • Mauvais contraste fond/forme • Pas de mise en forme avec les • Fond non uniforme idées importantes en surbrillance 11
  • 12. Principes ergonomiquesCharge de travail Les listes d’items doivent être courtes (pas plus de 7) car les études en psychologie cognitive ont mis en évidence les capacités limitées et de la mémoire de travail*, or la mémoire de travail intervient dans le traitement des informations. Mémoire de travail : La mémoire de travail est la capacité à retenir des informations à court terme (quelques secondes) pour réaliser des opérations mentales sur ces informations (par exemple mémoriser et comprendre des informations). La capacité limitée de la mémoire de travail contraint les activités mentales complexes comme la mémorisation d’informations, c’est pourquoi il faut en tenir compte dans la présentation de l’information. 12
  • 13. Principes ergonomiquesCharge de travail La densité informationnelle concerne la charge de travail du point de vue perceptif et mnésique (relatif à la mémoire). Recommandations : - Éliminer sur chaque page, les informations superflues pouvant distraire l‘apprenant. - Le nombre d’éléments cliquables sur un écran ne doit pas être supérieur à 7 (cf mémoire de travail). 13
  • 14. Principes ergonomiquesContrôle explicite L‘apprenant doit toujours "avoir la main" sur le fonctionnement du module, cest-à-dire quil doit pouvoir contrôler son déroulement (interrompre, reprendre, revenir en arrière etc.). Ses actions doivent pouvoir être anticipées grâce à des options appropriées qui doivent être fournies pour chaque cas. Recommandations : - Pour les sons : éviter quils soient téléchargés et déclenchés automatiquement. De plus, lors de lécoute, un panneau de contrôle doit être fourni. Les sons peuvent être utilisés en complément de linterface visuelle pour informer l‘apprenant dévénements darrière-plan. Des sons de bonne qualité enrichissent le site. - Les animations périphériques (cest-à-dire secondaires, qui n’entrent pas en jeu dans la compréhension) sont à éviter. Elles mobilisent l’attention des apprenants ce qui engendre des difficultés pour lire les autres informations. - Les animations sont à minimiser au maximum et éviter celles qui bouclent sans fin. 14
  • 15. Principes ergonomiquesHomogénéité/cohérence Les choix de conception de linterface (codes, dénominations, formats, procédures, etc.) doivent être conservés pour des contextes identiques, et doivent être différents pour des contextes différents. Recommandations : - Les icônes doivent être utilisées de manière cohérente, cest-à-dire une même icône utilisée pour une même fonction et dans le même format. - Tous les écrans du module doivent avoir la même structure : utilisation de formats identiques pour les titres, les alignements, les dispositions dimages, etc. - Les mêmes séquences daction doivent avoir les mêmes effets pour lensemble du module. - Les termes employés sur le module doivent être homogènes : un même mot renvoie toujours à la même signification. 15
  • 16. Cliquez pour modifier le style du titre2. Apprentissage multimédiaQu’est ce qu’un multimédia ?Le principe multimédiaLe principe de modalitéLe principe de redondanceLe principe de contiguïté spatialeLe principe de contiguïté temporelleLe principe de cohérenceLe principe d’indiçage (signaling)Les différences individuelles 16
  • 17. Apprentissage multimédiaQu’est ce qu’un multimédia Les recommandations concernant l’apprentissage multimédia vont permettre aux concepteurs pédagogiques d’organiser aux mieux les modules e-learning pour permettre une meilleure intégrations des informations et donc un meilleur apprentissage. Un document multimédia est un support composé d’au moins deux moyens de représenter l’information, tel que : - Du texte - Des images - Du son - Des animations Une personne assise devant un ordinateur et qui reçoit des informations textuelles, graphiques, animées ou encore sonore. Une présentation avec un discours oral et des informations graphiques. Support avec du texte et des images. 17
  • 18. Apprentissage multimédiaLe principe multimédia Le principe multimédia suggère que les illustrations se révèlent bénéfiques pour aider à la compréhension d’un texte. Les apprenants retiennent et comprennent mieux avec un texte + une illustration qu’avec un texte seul. Néanmoins il faut que le contenu de l’illustration soit nécessaire à la compréhension et cohérente avec le contenu du texte. La poulie est un engin en forme La poulie est un engin en forme de roue servant à transmettre un de roue servant à transmettre un mouvement. Dans le cas ou on mouvement. Dans le cas ou on utilise une poulie fixe, utilise une poulie fixe, la force de traction change. Ceci la force de traction change. Ceci consiste à ce que le poids à faire consiste à ce que le poids à faire bouger ne se divise ou ne se bouger ne se divise ou ne se multiplie, mais à ce que la multiplie, mais à ce que la direction dans laquelle on doit direction dans laquelle on doit tirer change et qu’on pourra se tirer change et qu’on pourra se suspendre à la corde pour hisser suspendre à la corde pour hisser la charge. la charge. Texte seul Texte + illustration 18
  • 19. Apprentissage multimédiaLe principe de modalité Le principe de modalité suggère que la compréhension et la mémorisation est meilleur à partir d’une image et d’une narration entendue qu’à partir d’une image et d’un texte lu. Lorem ipsum dolor sit > amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Illustration + narration > Illustration + texte 19
  • 20. Apprentissage multimédiaLe principe de redondance Le principe de redondance suggère que la compréhension et la mémorisation est meilleur à partir d’une illustration accompagnée d’une narration qu’à partir d’une illustration accompagnée d’une narration et d’un texte. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur > adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Illustration + narration > Illustration + narration + texte 20
  • 21. Apprentissage multimédiaLe principe de contiguïté spatiale Le principe de contiguïté spatiale suggère que l’apprentissage est meilleur lorsque les mots et les illustrations correspondantes sont physiquement proches. axe (point d’appui) > roue force charge Présentation séparées où les Présentation intégrée informations textuelles sont qui relie les informations textuelles à l’illustration grâce à des flèches. > présentées à l’aide de fenêtres disposées sur les côtés de l’illustration. 21
  • 22. Apprentissage multimédiaLe principe de contiguïté temporelle Le principe de contiguïté temporelle suggère que l’apprentissage est meilleur lorsque les mots et les images sont présentés simultanément plutôt que successivement. Si délai entre narration et image est nul ou court, les apprenants peuvent faire des connexions entre les représentations verbales et picturales. Si ce délai est long, les apprenants ont des difficultés à faire ces connexions, ce qui perturbe la compréhension.Le principe de cohérence Le principe de cohérence suggère que les informations non cohérentes perturbent l’apprenant. 22
  • 23. Apprentissage multimédiaLe principe d’indiçage (signaling) Le principe d’indiçage suggère que l’apprentissage des individus est amélioré par l’ajout d’informations au document, tel que des flèches directionnelles, des consignes, ou des couleurs ayant pour but d’orienter leur attention sur les éléments pertinents de la leçon. NB : Indicer un texte (c’est-à-dire le mettre en forme grâce à des titres, des paragraphes, des listes à puces si nécessaire etc.) est plus efficace que le fait d’utiliser des indices tels que des flèches. 23
  • 24. Apprentissage multimédiaLes différences individuelles • Le rôle des connaissances préalables : Les effets bénéfiques d’un support multimédia sont plus importants pour les apprenants avec des connaissances préalables peu élevées. Les apprenants avec des connaissances préalables compensent le manque de guidage en utilisant leurs connaissances. Un design inapproprié entraîne une charge de travail (cf mémoire de travail) importante chez les apprenants à faibles connaissances préalables. • Le rôle des capacités de visualisation spatiale* : Les effets bénéfiques d’un support multimédia sont plus importants pour les apprenants avec des capacités de visualisation spatiale élevées. Capacité de visualisation spatiale : Capacité à visualiser et manipuler mentalement des objets aux formes complexes et de les faire bouger dans lespace. 24
  • 25. Apprentissage multimédiaSynthèse • Utiliser des illustrations lorsque celles-ci peuvent être bénéfiques pour la compréhension. • Lors de l’utilisation d’une illustration, préférer l’accompagner d’un texte oral plutôt que d’un texte écrit (par exemple utilisation d’une mascotte). • Lors de l’utilisation d’une image, ne pas l’accompagné d’un texte oral + un texte écrit qui reprendrait les même termes. Lors de l’utilisation d’une mascotte, ne pas retranscrire le contenu du discours à l’écrit. Le contenu écrit peut compléter ou reprendre les points essentiels du discours de la mascotte mais il ne doit pas le reprendre mots pour mots. • Veiller à ce que les illustrations soit physiquement proches de leur équivalent textuel. • Veiller à ce que les illustrations apparaissent en même temps que leur équivalent textuel. • Eviter les illustrations non cohérentes avec l’information. • Veiller à indicer l’information grâce à des flèches directionnelles, des consignes, ou des couleurs ayant pour but d’orienter l’attention des apprenants sur les éléments pertinents de l’information. 25
  • 26. Cliquez pour modifier le style du titreQuiz 26
  • 27. Quiz Question 1 Une bonne ergonomie : Libère des ressources chez l’apprenant qu’il pourra utiliser pour l’apprentissage Diminue les ressources utilisées pour l’apprentissage Augmente les ressources utilisées pour l’apprentissage Améliore le design 27
  • 28. Quiz Question 1 Une bonne ergonomie : Libère des ressources chez l’apprenant qu’il pourra utiliser pour l’apprentissage Diminue les ressources utilisées pour l’apprentissage Augmente les ressources utilisées pour l’apprentissage Améliore le design Un document multimédia efficace diminue les ressources dues à l’ergonomie et augmente les ressources utilisées pour l’apprentissage. 28
  • 29. Quiz Question 2 Comment mettre les informations importantes en surbrillance ? Mettre l’information en gras Augmenter la taille de police Mettre l’information d’une couleur différente du reste du texte Faire clignoter l’information 29
  • 30. Quiz Question 2 Comment mettre les informations importantes en surbrillance ? Mettre l’information en gras Augmenter la taille de police Mettre l’information d’une couleur différente du reste du texte Faire clignoter l’information Il faut éviter les caractères clignotants, car ils attirent lattention de l‘apprenant et perturbe la lecture des autres informations disponibles sur la page. S’il est intéressant d’attirer leur attention sur les informations importantes, il ne faut pas que cela soit au détriment d’autres informations. 30
  • 31. Quiz Question 3 Le(s)quel(s) de ces textes répond(ent) au principe de lisibilité ? Lorem ipsum dolor sit Lorem ipsum dolor sit Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur amet, consectetur amet, consectetur adipisicing elit, sed do adipisicing elit, sed do adipisicing elit, sed do eiusmod tempor eiusmod tempor eiusmod tempor incididunt ut labore et incididunt ut labore et incididunt ut labore et dolore magna aliqua. dolore magna aliqua. dolore magna aliqua. Lorem ipsum dolor sit Lorem ipsum dolor sit Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur amet, consectetur amet, consectetur adipisicing elit, sed do adipisicing elit, sed do adipisicing elit, sed do eiusmod tempor eiusmod tempor eiusmod tempor incididunt ut labore et incididunt ut labore et incididunt ut labore et dolore magna aliqua. dolore magna aliqua. dolore magna aliqua. 31
  • 32. Quiz Question 3 Le(s)quel(s) de ces textes répond(ent) au principe de lisibilité ? Lorem ipsum dolor sit Lorem ipsum dolor sit Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur amet, consectetur amet, consectetur adipisicing elit, sed do adipisicing elit, sed do adipisicing elit, sed do eiusmod tempor eiusmod tempor eiusmod tempor incididunt ut labore et incididunt ut labore et incididunt ut labore et dolore magna aliqua. dolore magna aliqua. dolore magna aliqua.  Texte en italique + police avec sérif  Texte justifié  Police avec sérif Lorem ipsum dolor sit Lorem ipsum dolor sit Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur amet, consectetur amet, consectetur adipisicing elit, sed do adipisicing elit, sed do adipisicing elit, sed do eiusmod tempor eiusmod tempor eiusmod tempor incididunt ut labore et incididunt ut labore et incididunt ut labore et dolore magna aliqua. dolore magna aliqua. dolore magna aliqua.  Police avec sérif 32
  • 33. Quiz Question 4 De quelle longueur doivent être les liste d’items ? Entre 4 et 7 Moins de 7 Ça dépend du type d’item 33
  • 34. Quiz Question 4 De quelle longueur doivent être les liste d’items ? Entre 4 et 7 Moins de 7 Ça dépend du type d’item Les listes d’items doivent ne doivent pas dépasser 7 car les études en psychologie cognitive ont mis en évidence les capacités limitées et de la mémoire de travail, or la mémoire de travail intervient dans le traitement des informations. 34
  • 35. Quiz Question 5 Lorsque le module contient du son : Celui-ci doit être téléchargés et déclenchés automatiquement L’apprenant doit pouvoir arrêter le son Un panneau de contrôle doit être fourni Le son doit être de bonne qualité 35
  • 36. Quiz Question 5 Lorsque le module contient du son : Celui-ci doit être téléchargés et déclenchés automatiquement L’apprenant doit pouvoir arrêter le son Un panneau de contrôle doit être fourni Le son doit être de bonne qualité Dans tout les cas, l’apprenant doit avoir le contrôle sur le module. Pour ce qui est du son, l’apprenant doit pouvoir décider de si il veut ou non le déclencher, il doit pouvoir l’arrêter et modifier le volume comme il le souhaite. 36
  • 37. Quiz Question 6 Le principe multimédia suggère que les illustrations se révèlent bénéfiques pour aider à la compréhension d’un texte : Si le contenu de l’illustration est nécessaire à la compréhension Si l’illustration est séduisante Si l’illustration est cohérente avec le contenu du texte 37
  • 38. Quiz Question 6 Le principe multimédia suggère que les illustrations se révèlent bénéfiques pour aider à la compréhension d’un texte : Si le contenu de l’illustration est nécessaire à la compréhension Si l’illustration est séduisante Si l’illustration est cohérente avec le contenu du texte Les apprenants retiennent et comprennent mieux avec un texte + une illustration qu’avec un texte seul. Néanmoins il faut que le contenu de l’illustration soit nécessaire à la compréhension et cohérente avec le contenu du texte. 38
  • 39. Quiz Question 7 La compréhension et la mémorisation est la meilleure à partir d’une illustration accompagnée d’un texte à partir d’une illustration accompagnée d’une narration à partir d’une illustration accompagnée d’une narration et d’un texte 39
  • 40. Quiz Question 7 La compréhension et la mémorisation est la meilleure à partir d’une illustration accompagnée d’un texte à partir d’une illustration accompagnée d’une narration à partir d’une illustration accompagnée d’une narration et d’un texte La compréhension et la mémorisation est la meilleure à partir d’une illustration accompagnée d’une narration. 40
  • 41. Quiz Question 8 Lors de l’utilisation d’une mascotte Le contenu du discours de la mascotte doit être retranscrit à l’écrit Un contenu écrit peut compléter ou reprendre les points essentiels du discours de la mascotte Les informations les plus importantes doivent apparaitre à l’écrit et non dans le discours de la mascotte 41
  • 42. Quiz Question 8 Lors de l’utilisation d’une mascotte Le contenu du discours de la mascotte doit être retranscrit à l’écrit Un contenu écrit peut compléter ou reprendre les points essentiels du discours de la mascotte Les informations les plus importantes doivent apparaitre à l’écrit et non dans le discours de la mascotte Lors de l’utilisation d’une mascotte, il ne faut pas retranscrire le contenu du discours à l’écrit. Le contenu écrit peut compléter ou reprendre les points essentiels du discours de la mascotte mais il ne doit pas le reprendre mots pour mots. 42
  • 43. Quiz Question 9 Les effets bénéfiques d’un support multimédia sont plus importants pour les apprenants avec des connaissances préalables élevées pour les apprenants avec des connaissances préalables peu élevées pour les apprenants avec des capacités de visualisation spatiale élevées pour les apprenants avec des capacités de visualisation spatiale peu élevées 43
  • 44. Quiz Question 9 Les effets bénéfiques d’un support multimédia sont plus importants pour les apprenants avec des connaissances préalables élevées pour les apprenants avec des connaissances préalables peu élevées pour les apprenants avec des capacités de visualisation spatiale élevées pour les apprenants avec des capacités de visualisation spatiale peu élevées Les effets bénéfiques d’un support multimédia sont plus importants pour les apprenants avec des connaissances préalables peu élevées, en effet ceux qui ont déjà des connaissances sur le sujet peuvent compenser le défauts d’un support moins efficace par leurs conaissances. Les effets bénéfiques d’un support multimédia sont plus importants pour les apprenants avec des capacités de visualisation spatiale élevées, car ces capacités sont nécessaire à la compréhension d’un document qui utilise plusieurs médias. 44
  • 45. Quiz Question 10 Pour une meilleur compréhension, les illustrations doivent Etre accompagnés par le discours d’une mascotte Apparaitre en même temps que leur équivalent textuel Etre indicées Être physiquement proches de leur équivalent textuel 45
  • 46. Quiz Question 10 Pour une meilleur compréhension, les illustrations doivent Etre accompagnées par le discours d’une mascotte Apparaitre en même temps que leur équivalent textuel Etre indicées Être physiquement proches de leur équivalent textuel Pour une meilleur compréhension, les illustrations doivent être accompagnés d’un discours oral (pas forcément une mascotte), apparaitre en même temps que leur équivalent textuel, être indicées et être physiquement proches de leur équivalent textuel. 46