• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Les cadres, l’évaluation et les réseaux sociaux en entreprise
 

Les cadres, l’évaluation et les réseaux sociaux en entreprise

on

  • 5,077 views

 

Statistics

Views

Total Views
5,077
Views on SlideShare
4,675
Embed Views
402

Actions

Likes
6
Downloads
84
Comments
1

14 Embeds 402

http://paper.li 134
http://www.scoop.it 127
http://www.jbonnel.com 56
url_unknown 37
http://www.twylah.com 15
http://twitter.com 8
http://www.manpowergroup.fr 7
http://jbonnel.over-blog.com 5
https://twitter.com 4
http://spiralconnect.univ-lyon1.fr 3
http://us-w1.rockmelt.com 3
http://webcache.googleusercontent.com 1
http://tweetedtimes.com 1
http://www.linkedin.com 1
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel

11 of 1 previous next

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • Aux dires des personnes interrogées, l’utilisation des techniques pédagogiques et de supports issus des jeux vidéo peut surtout contribuer à améliorer la mémoire et les capacités cérébrales (78%) , confirmant le succès commercial de certains jeux de stimulation et de réflexion. S’agissant de l’impact positif sur l’éducation des enfants (55%) ou la formation professionnelle (54%), l’opinion apparaît plus circonspecte même si se prononcent de façon majoritaire. Concernant l’amélioration de la mémoire et des capacités cérébrales, les critères d’âge et de sexe ne révèlent pas de clivages notables. Toutefois, les employés (82%) et les ouvriers (85%) en sont davantage convaincus que les professions libérales et cadres supérieurs (73%). L’utilité pédagogique des jeux vidéo sur l’éducation des enfants n’est relevée que par 52% des femmes et 48% des personnes âgées de 65 ans et plus et convainc une courte majorité de sympathisants de gauche comme de droite (52% et 55%). Enfin, notons que les jeunes de 18 à 24 ans se montrent les plus sceptiques quant à l’utilité des jeux vidéo pour la formation professionnelle (45%).
  • Aux dires des personnes interrogées, l’utilisation des techniques pédagogiques et de supports issus des jeux vidéo peut surtout contribuer à améliorer la mémoire et les capacités cérébrales (78%) , confirmant le succès commercial de certains jeux de stimulation et de réflexion. S’agissant de l’impact positif sur l’éducation des enfants (55%) ou la formation professionnelle (54%), l’opinion apparaît plus circonspecte même si se prononcent de façon majoritaire. Concernant l’amélioration de la mémoire et des capacités cérébrales, les critères d’âge et de sexe ne révèlent pas de clivages notables. Toutefois, les employés (82%) et les ouvriers (85%) en sont davantage convaincus que les professions libérales et cadres supérieurs (73%). L’utilité pédagogique des jeux vidéo sur l’éducation des enfants n’est relevée que par 52% des femmes et 48% des personnes âgées de 65 ans et plus et convainc une courte majorité de sympathisants de gauche comme de droite (52% et 55%). Enfin, notons que les jeunes de 18 à 24 ans se montrent les plus sceptiques quant à l’utilité des jeux vidéo pour la formation professionnelle (45%).

Les cadres, l’évaluation et les réseaux sociaux en entreprise Les cadres, l’évaluation et les réseaux sociaux en entreprise Presentation Transcript

  • Juin 2011 pour Les cadres, l’évaluation et les réseaux sociaux en entreprise
  • Note méthodologique Échantillon Mode de recueil Dates de terrain Étude réalisée pour : L’Atelier de BNP-Paribas Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI – Computer Assisted Web Interviewing). Du 14 au 21 juin 2011 Échantillon de 1003 personnes , représentatif de la population des cadres français.   La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas au regard des critères de sexe, d’âge, et de diplôme après stratification par région et secteur d’activité.
  • Le jugement à l’égard de la prise en compte des compétences dans l’évaluation en entreprise Question : Estimez-vous que vos compétences sont bien ou mal évaluées par votre entreprise ?
  • Les raisons expliquant la mauvaise évaluation des compétences en entreprise Question : Pour quelles raisons estimez-vous que vos compétences sont mal évaluées dans votre entreprise ? Base  : question posée uniquement aux personnes jugeant que leurs compétences sont mal évaluées dans leur entreprise, soit 26% de l’échantillon.
  • La prise en compte de différentes compétences dans l’évaluation par l’entreprise Question : Pour chacune des compétences suivantes, indiquez si elle est prise en compte dans votre évaluation par votre entreprise ?
  • Le souhait de prise en compte de certaines compétences non évaluées Question : Pour chacune des compétences suivantes, indiquez si elle devrait être prise en compte dans votre évaluation par votre entreprise ? Base  : question posée uniquement aux personnes déclarant que l’une de ces compétences n’est pas prise en compte dans l’évaluation.. Base : 16% de l’échantillon Base : 29% de l’échantillon Base : 20% de l’échantillon Base : 43% de l’échantillon Base : 45% de l’échantillon
  • La fréquence d’utilisation de différents moyens pour échanger avec des collaborateurs Question : Dans le cadre de votre travail, à quelle fréquence utilisez-vous chacun des moyens suivants pour échanger avec d’autres collaborateurs ? 95% 66% 90% 5% 10% 67% 50% 33% 34% 50%
  • La fréquence d’utilisation de différents outils sociaux pendant les heures de travail Question : A quelle fréquence utilisez-vous chacun des outils suivant pendant vos heures de travail ? 17% 12% 12% 61% 65% 68% 11% 6% 59% 65%
  • La fréquence d’utilisation de différents outils sociaux pendant les heures de travail Question : A quelle fréquence utilisez-vous chacun des outils suivant pendant vos heures de travail ? - Récapitulatif -
  • La fréquence de publication d’informations consultables dans le cadre du travail Question : Dans le cadre de votre travail, publiez-vous de l’information consultable par d’autres personnes de votre organisation, des clients ou des partenaires ?
  • Les supports utilisés pour publier de l’information consultable dans le cadre du travail Question : Sur quels supports publiez-vous ces informations ? Base  : question posée uniquement aux personnes publiant des informations consultables dans le cadre de leur travail, soit 75% de l’échantillon.
  • Le jugement à l’égard de l’évaluation des compétences en fonction de la publication d’information Question : Et selon vous, vos compétences peuvent-elles être jugées en fonction de ce que vous publiez (courriels, documents de travail, échanges sur messagerie instantanée ou dans des réseaux professionnels...) ?
  • Le jugement à l’égard de l’évaluation des compétences en fonction de la capacité à s’exprimer sur des réseaux sociaux Question : Selon vous, la capacité à s’exprimer dans des réseaux sociaux (internes à votre entreprise, professionnels comme LinkedIn ou Viadeo ou grand public comme Twitter et Facebook) correspond-elle à des compétences qui pourraient être évaluées ?
  • L’adhésion à l’utilisation par l’entreprise d’un outil de calcul d’influence sur Internet Question : Il existe des outils gratuits pour calculer sans intervention humaine le pouvoir d’influence ou « l’importance » des internautes sur les réseaux sociaux, à partir de critères fixes (nombre de publications, nombre de liens partagés, nombre d’abonnés, etc.). Accepteriez-vous que votre entreprise utilise des outils identiques mais adaptés à l’entreprise pour calculer votre influence sur vos communautés de travail ?
  • Pour en savoir plus L’Atelier : http://www.atelier.net Ifop : http://www.ifop.com Contacts : L’Atelier : Sandra Edouard Baraud, sandra. edouardbaraud @mail.atelier.net – 01 43 16 90 22