L'art a à Nous Dire
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

L'art a à Nous Dire

  • 818 views
Uploaded on

Par Helene Mugnier

Par Helene Mugnier

More in: Business
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
818
On Slideshare
818
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
9
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. L’art contemporain est-il encore de l’art ? Pourquoi ça nous dérange ? Qu’a-t-il à nous dire ? Quelques lignes de force depuis 1 siècle
  • 2.  
  • 3. 1/ Ni œuvre unique, ni recherche esthétique
  • 4. David la Chapelle, Amanda Lepore en Marylin 1/ Triomphe ou peur de la laideur ?
  • 5. Ron Mueck, A girl , 2006 1/ Triomphe ou peur de la laideur ?
  • 6. 1/ Fin de l’œuvre unique, Fin de la Beauté : les sources Andy Warhol, 100 Campbell Soup cans, 1972
  • 7. 1/ Abandon de la beauté : 2 sources de rupture Gustave Courbet, Les baigneuses, 1855 Pablo Picasso, Les demoiselles d’Avignon, 1907
  • 8. 1/Esthétique du kitsch, du bling bling ? Pierre et Gilles, Fleurs de Shangaï, 2005 David La Chapelle, A luxury item
  • 9. 2/ Comment les artistes commentent-ils notre environnement ? David La Chapelle, Déluge, 2008
  • 10. 2/ Comment les artistes commentent-ils notre environnement ? Cai Guo Quang, Meute de loups, 2009
  • 11. Joseph Kosuth, « Ni apparence, ni illusion », Paris, Musée du Louvre, 2010 2/ Comment les artistes commentent-ils notre environnement ?
  • 12. 2/ Comment les artistes commentent-ils notre environnement ? Jean-Michel Alberola, Tout va bien, 1988
  • 13. 2/ Comment les artistes commentent-ils notre environnement ?
  • 14. 8 601 diamants incrustés sur un crâne humain du XVIIIe siècle Vendu 100 M $ (74 M €) Damien Hirst, For the love of God , 2007
  • 15. L’artiste, publicitaire « bling-bling » ? Jeff Koons, Puppy (Bilbao), 1997
  • 16. L’artiste en industriel ? Andy Warhol, Marilyn , 1960
  • 17.  
  • 18. L’artiste face à ses contemporains, par temps de crise: La source: Picasso, Guernica , 1937
  • 19. 3/ Rien à dire, tout à re-voir
  • 20. 3/ Rien à dire ? Rien à voir ? Joseph Kosuth, Three and one hat , 1985
  • 21. 3/ Rien à dire, tout à re-voir Jeff Koons, Hanging heart (coll Pinault)
  • 22. 3/ Rien à dire, tout à re-voir
  • 23. Turner, 1842 Malevitch, 1913 3/ Rien à dire, rien à voir : les sources
  • 24. 3/ Rien à dire, rien à voir : les sources René Magritte, 1929
  • 25. 4/ L’art comme processus « à l’œuvre » (versus œuvre achevée)
  • 26. - 4/ L’art comme processus « à l’œuvre » (versus œuvre achevée)
  • 27. 4/ L’art comme processus « à l’œuvre » (versus œuvre achevée)
  • 28. 4/ L’art comme processus « à l’œuvre » (versus œuvre achevée)
  • 29. 5/ L’art sorti de ses cadres, hors-cadre
  • 30. 5/ L’art sorti de ses cadres, hors-cadre
  • 31.  
  • 32. 6/ Expertise et autorité de l’artiste
  • 33. - Julien Prévieux, Lettres de non-motivation , 2007 6/ Expertise et autorité de l’artiste
  • 34. Catherine Gier, Tirer sur la corde , 2006-2008 Post-it extrait du blog projet Arte (phase post-production) 6/ Expertise et autorité de l’artiste
  • 35. 6/ Expertise et autorité de l’artiste
  • 36. 6/ Expertise et autorité de l’artiste : la source remonte aux Impressionnistes
  • 37. 7/ L’art immatériel, sans objet produit Jean-Baptiste Farkas, Bureau IKHEA©SERVICES, Grand Palais Paris, avril 2009
  • 38. La « phrase ou l’extrait du jour » (c’est une expression de travail) seront donc annoncés à l’entrée de la manifestation, au moyen d’un haut parleur. Cette annonce indiquera au public qu’il est possible, afin d’en savoir plus ou d’engager un débat, d’entrer en contact avec le bureau IKHÉA©SERVICES en se rendant à tel endroit, dans le Grand Palais. ces discussions avec le public (qui me semblent beaucoup plus intéressantes qu’une énième « démonstration d’art  ». Jean-Baptiste Farkas 7/ L’art immatériel, sans objet produit
  • 39. 7/ L’art immatériel, sans objet produit Jean-Baptiste Farkas, Bureau IKHEA©SERVICES, Grand Palais Paris, avril 2009
  • 40. Marcel Duchamp, Ready Made (Roue de bicyclette sur un tabouret, 1913) 7/ L’art immatériel : les sources
  • 41. Yves Klein, IKB, 1960 7/ L’art immatériel : les sources
  • 42. Synthèse :
    • Renoncement à la compétence fondée sur l’expertise ou l’excellence :
    • Ré-évaluation de la compétence artistique comme capacité
    • d’apprentissage, somme d’expériences faites et potentiel en devenir
    • Renoncement à l’œuvre finie (performance, perfection) au profit du projet ouvert :
    • Fait appel à une co-création collective, donc fait le postulat de sa possibilité !
    • (versus défiance généralisée)
    • Vision à long terme rend possible l’action de court terme
  • 43. Synthèse :
    • L’art, de l’objet à l’expérience partagée :
    • Prise en compte de son environnement global, de son contexte
    • // Économie du « toujours plus » ou de l’avoir se transforme en économie du « toujours mieux » ou de l’être
    • - Renoncement à « l’autorité » traditionnelle de l’artiste :
    • Collectifs d’artistes, horizontalité des liens, leadership mobile
    • // changement culturel du management (statut versus action)
  • 44.  
  • 45.