• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Afterwork de la recherche : structuration de la recherche sur les usages et la mesure du numérique en Région Bretagne
 

Afterwork de la recherche : structuration de la recherche sur les usages et la mesure du numérique en Région Bretagne

on

  • 1,173 views

Ce premier afterwork de la recherche présente le dispositif régional de recherche sur les usages du numérique. Depuis 2002 et à l'initiative de la région, les chercheurs des 4 universités ...

Ce premier afterwork de la recherche présente le dispositif régional de recherche sur les usages du numérique. Depuis 2002 et à l'initiative de la région, les chercheurs des 4 universités bretonnes, de Telecom Bretagne et de l'ENSAI travaillent en réseau sur les usages, les représentations et la mesure du numérique. Nous présenterons le dispositif MARSOUIN ainsi que son laboratoire d'expérimentation LOUSTIC, les enjeux et les approches méthodologiques. Mais nous ouvrirons également sur la question des tests et expérimentation à l'échelle de la ville et des territoires à travers les imagineurs que nous recrutons en ce moment dans le cadre d'Imagin Lab.

Intervenants : Sylvain Dejean (Marsouin), Severine Erhel (LOUSTIC), Raphaël Suire (UR1 - CREM- CNRS)

Statistics

Views

Total Views
1,173
Views on SlideShare
1,082
Embed Views
91

Actions

Likes
0
Downloads
3
Comments
0

2 Embeds 91

http://www.lacantine-rennes.net 88
http://www.ppc.labocommunicant.net 3

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • Comparison of different scenari

Afterwork de la recherche : structuration de la recherche sur les usages et la mesure du numérique en Région Bretagne Afterwork de la recherche : structuration de la recherche sur les usages et la mesure du numérique en Région Bretagne Presentation Transcript

  • L’afterwork de la recherche #1 – 14/12/10
    • #2 – 5 janvier 2011,
    • Les fractures numériques : l’état des savoirs Pascal Plantard (CREAD – UR2 – MARSOUIN),
    • #3 – 2 février 2011,
    • Que nous apprennent les communautés Bittorrent sur le management des communautés ?
    • Raphaël Suire (CREM – CNRS – UR1 – MARSOUIN)
    • Une présentation de la recherche sur les usages et la mesure du numérique en Bretagne
    • Sylvain Dejean (MARSOUIN)
    • Séverine Erhel (LOUSTIC)
  • Un dispositif unique OBSERVATOIRE LABORATOIRE D’EXPERIMENTATION 2 Plateformes Aux services de 50 chercheurs répartis dans 4 universités et 2 grandes écoles
      • Economie information et de la communication Droit Psychologie cognitive et sociale
      • Science de l’éducation Ergonomie Management Sociologie Science politique
  • Intégré dans le territoire
  • Nous intervenons
    • Aux niveaux académiques.
      • Projets de recherche ANR et européen.
      • Axe TIC de la MSHB.
      • De nombreuses conférences et publications scientifiques.
    • Auprès des acteurs et décideurs publics
      • Observatoire des TIC de la région Bretagne.
      • Evaluation des politiques publiques.
      • Sensibilisation et vulgarisation.
    • Auprès des partenaires industrielles
      • Projet collaboratif (Ex. ImaginLab).
      • Démarche d’Innovation par l’usage.
      • Prestation scientifique.
  • Les forces de M@rsouin
    • Un support indéfectible du conseil régional de Bretagne
    • L’interdisciplinarité
      • Diversité des expertises, des méthodologies, des connaissances.
    • M@rsouin permet de coordonner et d’intégrer ces différentes approches
    • Un séminaire annuel
      • Qui mêle chercheurs, acteurs de la société civile et etudiants.
    • Mettre l’utilisateur au cœur des processus
      • Enquêtes, observation, expérimentation.
      • Adapte les publics d’utilisateur en fonction des problématiques et des besoins.
  • Benchmarking
      • Des observatoires:
        • AEC (Bordeaux), Ardesi (Midi Pyrénées), PACA.
      • Des plateformes d’observation:
        • Metz (PergoLab), Paris (Lutin), Grenoble (Multicom), Lille (EvaLab).
      • Des coopérations:
        • Raudin (Bordeaux), AWT (Namur).
    • M@rsouin reste une structure unique en France
    • Des modèles:
      • Oxford Internet Institute, TNO (Hollande), OECD.
  • 4 axes de recherche
    • Espaces publics et TIC
      • Aide à la décision public et aux citoyens dans l’administration et la vie de la cité.
    • Marchés et stratégies
      • Impact économique des technologies numériques, e-business et modèle d’affaire, économie des réseaux.
    • Apprentissage / cognition
      • Contribution des technologies numériques aux nouvelles formes d’apprentissage.
    • Interactions sociales/ sociabilité
      • Voit-on émerger de nouvelles sociabilités? A quoi ressemble les nouvelles formes d’échange, de production de savoir et de connaissance.
  • Des projets marquants
    • Pratiques de téléchargement.
      • Piratage et HADOPI.
      • Téléchargement à l’épreuve de la morale.
      • régime juridique du CCU (contenu créé par l’utlisateur)
    • Fractures numériques
      • Construction d’indicateur de non usage.
      • Le rôle de l’isolement, de l’estime de soi et de la distance culturelle.
      • Usages des TIC et empowerment.
    • Nouvelles pratiques culturelles
      • Enquête Don giovanni.
      • Convergence médiatique.
  • L’observatoire OPSIS
    • L’originalité de l’observatoire.
      • Associer les chercheurs à la construction des enquêtes, les questionnaires sont donc enrichis des problématiques scientifiques.
    • OPSIS assure toutes les étapes des enquêtes quantitatives.
      • Méthodologies.
        • Contextualisation, élaboration du questionnaire, quota, échantillonnage, choix du mode d’administration du questionnaire (téléphone, papier, web)
      • Contenus.
        • Attentes des usagers, pré-tests, suivi terrain, incitation à la réponse
      • Traitements.
        • Tests de cohérence, redressement, statistiques classiques (tris à plat et croisés, statistiques spécifiques (analyse de données, analyse factorielle, économétrie)
  • Les enquêtes
    • 3 terrains récurrents
      • Les particuliers et les ménages (enquête annuelle)
        • 2000 individus
        • Usages et non-usage, équipements, téléchargement, E-inclusion…
      • Les communes (enquête biennale)
        • 1300 communes
        • Fractures numériques, E-administration, EPN cybercommunes.
      • Entreprises, PME et artisans (enquête biennale)
        • En collaboration avec la CRCI
        • Appropriation, performance, formation aux TIC, ressources
    • Des enquêtes ad hoc en fonction des besoins
      • Etudiants, presse, santé, grande entreprise
  • Un rôle important
    • OPSIS est fondateur et membre actif du réseau SOURIR (réseau des observatoires régionaux).
    • M@rsouin/OPSIS est en relation avec Science Po Paris (CEVIPOF) pour rejoindre le World Internet Project.
    • OPSIS est régulièrement consulté par L’OCDE sur des questions méthodologiques.
  • LOUSTIC
    • Objectifs de la plate-forme
      • Placer l’utilisateur au centre du processus de conception
      • Créer une plate-forme technique en lieu public pour:
        • Tester les produits TIC en cours de conception
        • Analyser leurs usages
        • Elaborer de nouvelles méthodes
      • Renforcer les laboratoires existants et les fédérer en Bretagne
      • Mettre les compétences de la recherche en « conception centrée utilisateur» au service des entreprises.
    • Chiffres clés en 2010
      • Une 15 aine de projets collaboratifs par an labellisés LOUSTIC
        • 3 FUI, 2 PME I&R, 2 ANR, 1 Serious Game, etc.
      • - Prestations scientifiques avec de nombreux industriels.
  • LOUSTIC
    • Des compétences pluridisciplinaires
  • Une plate-forme, 3 sites
    • Financée dans le cadre d’un CPER pour la période 2007-2013
  • La plateforme Rennaise
  • La plateforme Rennaise
  • La plateforme Rennaise, c’est aussi….
    • Un lieu de formation
      • - Université Rennes 1
        • Master informatique professionnel (MITIC)
        • Diplôme d'ingénieur en informatique et communication (ESIR)
        • Master Sciences, Technologies, Santé (STS), Domotique et Réseaux Intérieurs (DRI)
        • Master Métiers de la formation en Économie Gestion, Ingénieur en E formation
        • Master Comportement animal et humain
        • Master Economie et conseils en TIC et e-buiness
      • - Université Rennes 2
        • Master psychologie, Ergonomie
        • Master Communication, Pranet
        • Master Sciences de l'éducation TEF
    • Un lieu d’accueil de stagiaires
    • Un lieu de rencontre chercheurs – entreprises
    • Une base de données de plus de 500 testeurs créée en quelques mois
  • Quelques exemples de projets
    • MIRIAD - Rechercher et développer des mesures d’efficacité publicitaire novatrices
    • Usages des écrans tactiles chez des personnes âgées
    • Interface mobile d’apprentissage par le serious game pour les AV
    • E volusim Mesurer l'acceptabilité des salles immersives pour les visioconférences (C@mpus numérique).
    • Interfaces domotiques
    • DUO TV (FUI)
    • Interfaces professionnelles innovantes (ANR mobisketch)
    • SIVE : Ecrans d’information dans les transports en commun (FUI)
    • Partage : acceptabilité des aides à la conduite (ANR)
  • La conception centrée utilisateur
    • Démarche en ergonomie
      • - Prendre en compte les besoins et les attentes des utilisateurs tout au long du processus en conception.
    • Objectifs
      • - Accroitre l’utilisabilité et l’utilité des systèmes de façon à ce qu'ils permettent de mieux atteindre les objectifs fixés, en apportant une meilleure satisfaction des besoins liées à l’utilisateur et à l’organisation.
    • Quatre principes fondamentaux de la CCU
      • Répartir les fonctions entre l’utilisateur et l’application.
      • - Faire participer activement les utilisateurs à l’amélioration du système.
      • - Utiliser un procédé de conception itérative.
      • - Faire collaborer des experts de différents domaines.
  • La conception centrée utilisateur
    • Mise en application de cette démarche
      • - Implication de l’utilisateur dès les premières phases de conception :
        • Analyse des besoins et caractéristiques de l’utilisateur avant la conception
        • Evaluation des difficultés d’usage en phase de conception
        • Evaluation des difficultés d’usage lors des premières confrontations
    • La démarche de CCU à trois niveaux d’élaboration d’une technologie
    • Avant la conception.
    • Au cours de la conception
    • Après la conception
  • Comment travaillons-nous ensemble? Une démarche d’innovation par l’usage
  • Innovation par l’usage
    • Héritage de Von Hippel
      • Idée de l’innovation ascendante qui bouleverse la relation entre ingénieurs et usagers.
    • Popularisé notamment par Dominique Cardon
      • « observer les besoins non perçus qui entraînent des détournements de fonctionnalités, les évolutions que les usagers apportent aux outils, services et techniques proposés »
    • Magnifie le rôle des SHS dans les processus de développement industriel.
  • Innovation par l’usage
    • Démarche innovante centrée sur les usages
      • Implication de l’utilisateur dés le début de la conception des produits et services.
    • Des panels d’utilisateurs et d’expérimentateurs issus des enquêtes OPSIS et des expérimentations LOUSTIC.
    • Les SHS peuvent apporter leurs expertises à chaque étape du processus de production et de développement des produits et services
  • En amont du processus
    • Besoin de savoir qui utilise les produits et services
      • Caractéristiques socio-économiques
        • Age, revenu, formation, localisation
      • Analyse de son environnement
        • Equipement, usage en relation avec les nouveaux produits et services
    • Besoin d’analyser les besoins
      • Que manque-t-il aux usages actuels?
        • Barrières d’usage, freins sociaux et individuels
      • Du point de vue de l’utilisateur où se crée la valeur.
        • Evaluation des dispositions à payer, fonctionnalités valorisables.
    • Etude de contexte
      • Comment l’environnement est structuré
        • Concurrence, contexte financier et social
  • Au cours de la conception
      • Comment les utilisateurs perçoivent un produit/service et ses fonctionnalités ?
        • - Est-il perçu comme utile par les futurs utilisateurs ?
        • - Est-il perçu comme facile à utiliser par les futurs utilisateurs ?
        • - Ont-ils l’intention d’utiliser le produit et le service ?
      • Conception impliquant l’utilisateur au cours de la conception ?
        • - Tests itératifs
          • Evaluations expertes sur la base de critères ergonomiques
          • Tests utilisateurs
          • Expérimentations
        • - Visant à recueillir
          • Données objectives ( erreurs, efficience, mouvements oculaires, log)
          • Données subjectives (satisfaction, utilisabilité, utilité)
        • - Jusqu’à une validation du produit service pour un déploiement
  • Au cours de la conception
      • Les méthodes pour améliorer l’utilité et l’utilisabilité
        • - Evaluation experte
          • Quelques experts inspectent le prototype à partir de critères ergonomiques.
          • Données : adéquation à des règles ergonomique
        • - Tests d’utilisabilité
          • Utilisateurs interagissent avec un prototype à partir de différents scénarii.
          • Observation assistée : Eye tracking, enregistrement audiovisuel, log.
          • Données : acceptabilité, performance et satisfaction.
        • - Expérimentations
          • Comparaison expérimentale de plusieurs versions d’un même prototype avec des utilisateurs (15/15) à partir de différents scenarii.
          • Observation assistée : Eye tracking, enregistrement audiovisuel, log.
          • Données : acceptabilité, performance et satisfaction, choix de conception.
  • Après la conception
      • Evaluer la satisfaction des consommateurs
        • - Comment le produit final peut satisfaire les attentes des consommateurs ?
      • Evolution des usages
        • - Les utilisateurs se sont ils approprié le produit / service ?
        • - L’usage du produit/service a t-il modifié les représentations des utilisateurs ?
      • Les méthodes pour l’évaluation des usages réels
        • - Retours d’usage sur plate-forme technique
          • Population appartenant à un panel de testeurs
          • Recueil de traces informatiques en usage réel
          • Enquête sur l’acceptabilité des produits / services.
          • Données : freins, incitations, améliorations, usages réels, besoin d’aide.
        • - Retours d’usage sur le terrain
          • Population ciblée d’utilisateurs.
          • Acceptabilité des produits et des services.
          • Données : freins, incitations, améliorations, usages réels, besoin d’aide.
  • Innovation par l’usage
  • Une plateforme technique
    • 3 plateformes technologiques
      • Lannion : Connexion très haut débit (FTTH, FTTO)
      • Brest : reseaux mobile trés haut debit (LTE/4G)
      • Rennes : Télévision numérique (DVB-T2)
    • …… et des « imagineurs »
      • Un panel d’expérimentateurs équipés et mobilisables.
      • Que l’on peut solliciter à tous moments dans le processus de production
  • Les « imagineurs »
    • Des usagers partis intégrante des processus d’innovation et de recherche.
  • Structurer le territoire Une plateforme technique Un réseau de chercheurs et deux plateformes d’usage + = Un LivingLab intégré à l’échelle de la Bretagne.