François Villon   Ballades En Jargon
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

François Villon Ballades En Jargon

  • 450 views
Uploaded on

François Villon Ballades En Jargon

François Villon Ballades En Jargon

More in: Education
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
450
On Slideshare
450
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
1
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Ballades en jargon François Villon
  • 2. Ballades en jargon Table of ContentsBallades en jargon...............................................................................................................................................1 François Villon........................................................................................................................................1 I ..............................................................................................................................................................1 II .............................................................................................................................................................2 III............................................................................................................................................................3 IV ...........................................................................................................................................................4 V.............................................................................................................................................................4 VI ...........................................................................................................................................................5 VII ..........................................................................................................................................................6 VIII.........................................................................................................................................................7 IX ...........................................................................................................................................................8 X.............................................................................................................................................................9 XI ...........................................................................................................................................................9 i
  • 3. Ballades en jargon François VillonThis page copyright © 2001 Blackmask Online.http://www.blackmask.com•I• II• III• IV•V• VI• VII• VIII• IX•X• XI IA Parouart le grant mathegaudieOu accolez sont duppez et noircizEt par les anges suivans la paillardieSont greffiz et prins cinq ou sixLa sont bleffleurs au plus hault bout assisPour le eviage et bien hault mis au ventEscheques moy tost ces coffres massisCar vendengeurs des ances circoncisSen brouent du tout a neant Eschec eschec pour le fardis.Broues moy sur ces gours passansAdvises moy bien tost le blancEt pictonnes au large sus les champsQuau mariage ne soiez sur le bancPlus quun sac nest de plastre blancSi gruppes estes des carieuxRebignes moy tost ces enterveuxEt leur monstres destrois le brisQuenclaves ne soies deux et deux Eschec eschec pour le fardis.Ballades en jargon 1
  • 4. Ballades en jargonPlantes aux hurmes vos piconsDe paour des bisans si tres dursEt aussi destre sur les joncsEnmahes en coffres en gros mursEscharices ne soies point dursQue le grand Can ne vous face essorezSongears ne soies pour dorezEt babignes tousjours aux ysDes sires pour les desbouses Eschec, eschec pour le fardis.Prince froart des arques petisLun des sires si ne soit endormisLuez au bec que ne soies greffizEt que vos emps nen aient du pis Eschec, eschec pour le fardis. IICoquillars en aruans a ruelMen ys vous chante que gardesQue ny laissez et corps et pelQuon fist de Collin lescaillerDevant la roe babillerIl babigna pour son salutPas ne scavoit oingnons pellerDont lamboureux luy rompt le suc.Changes voz andosses souventEt tires tout droit au templeEt eschiques tost en brouantQuen la jarte ne soiez empleMontigny y fut par exempleBien ataches au halle grupEt y jargonnast il le trempleDont lambourex luy rompt le suc.Gailleurs bien faitz en piperiePour ruer les ninars au loingA lasault tost sans suerieQue les mignons ne soient au gaingFarciz dun plumbis a coingQui griffe au gard le ducEt de la dure si tres loingDont lambourex luy rompt le suc.II 2
  • 5. Ballades en jargonPrince, arriere du ruelEt neussies vous denier ne plucQuau giffle ne laissez lappelPour lambourex qui rompt le suc. IIISpelicansQui en tous tempsAvances dedans le pogoizGourde piardeEt sur la tardeDesbousez les pouvres nyaisEt pour soustenir voz poisLes duppes sont prives de caireSans faire haireNe hault braireMetz plantez ilz sont comme jonczPar les sires qui sont si longs.Souvent aux arquesA leur marquesSe laissent tous desbousesPour ruerEt enterverPour leur contre que lors faisonsLa fee les arques vous responsEt rue deux coups ou troisAux galloisDeux ou troisNineront trestout au frontzPour les sires qui sont si longs.Et pour ce bevardzCoquillarsRebecquez vous de la montjoyeQui desvoyeVostre proyeEt vous fera du tout brouerPar joncherEt enterverQui est aux pigons bien chairPour riflerEt placquerLes angelz de mal tous ronsPour les sires qui sont si longs.III 3
  • 6. Ballades en jargonDe paour des hurmesEt des grumesRasurez voz en droguerieEt faierieEt ne soiez plus sur les joncsPour les sires qui sont si longs. IVSaupicquez frouans des gours arquezPour desbouses beaus sires DieuxAlles ailleurs planter voz marquesBevards vous estes rouges gueuxBerart sen va chez les joncheursEt babigne quil a plongisMes freres ne soiez embraieuxEt gardez les coffres massis.Si gruppes estes des grappezDe ces angelz si graveliffesIncontinant mantheaulx et chappesPour lemboue ferez eclipsesDe vos farges feres besiflesTout debout nompas assisPour ce gardes destre griffezEn ces gros coffres massis.Niaiz qui seront attrappezBien tost sen brouent au hallePlus ny vault que tost ne happesLa baudrouse de quatre talleDestires fait la hirenalleQuant le gosier est assegisEt si hurcque la pirenalleAu saillir des coffres massis.Prince des gayeuls les sarpesQue vos contres ne soient greffizPour doubte de frouer aux arquesGardes vous des coffres massis. VJoncheurs jonchans en joncherieIV 4
  • 7. Ballades en jargonRebignez bien ou joncherezQuOstac nembroue vostre arerieOu accoles sont voz ainsnezPoussez de la quille et brouezCar tost seriez rouppieuxEschec quaccolez ne soies Par la poe du marieux.Bendez vous contre la faerieQuant vous auront desbousesNestant a juc la rifflerieDes angelz et leurs assosesBerard si vous puist renversezSi greffir laisses vos carrieuxLa dure bien tost ne verres Par la poe du marieux.Entervez a la floterieChanter leur trois sans point songerQuen astes ne soies en surieBlanchir vos cuirs et essurgezBignes la mathe sans targerQue voz ans nen soient ruppieuxPlantes ailleurs contre assegier Par la poe du marieux.Prince bevardz en esterieQuerez couplaus pour ramboureuxEt autour de vos ys luezie Par la poe du marieux. VIContres de la gaudisserieEntervez tousjours blanc pour bisEt frappes en la hurterieSur les beaulx sires bas assisRuez des fueilles cinq ou sixEt vous gardes bien de la roeQui aux sires plante du grisEt leur faisant faire la moe.La giffle gardes de rurieQue voz corps nen aient du pisEt que point a la turterieEn la hurme ne soies assisPrens du blanc laisse du bisVI 5
  • 8. Ballades en jargonRuez par les fondes la poeCar le bizac avoir advisFait aux beroars faire la moe.Plantez de la movargiePuis ca puis la pour lurtisEt nespargne point la flogieDes doulx dieux sue les patisVoz ens soient assez hardisPour leur advancer la droeMais soient memoradisQuon ne vous face faire la moe.Prince qui na bauderiePour eschever de la soeDanger de grup en arderieFait aux sires faire la moe. VIIEn Parouart, la grant matte gaudyeOu accolez sont caulx et agarcizNopce ce sont, cest belle melodie:La sont beffleurs au plus hault bout assis,Et vendengeurs, des ances circoncisComme servis, sur ce jonc gracieux,Dance plaisant et mes delicieux.Car Coquillart ny remaint grant espaceQue, vueille ou non, ne soit fait des sieurs;Mais le pis est mariage − Men passe !Reboursez tous, quoy que len vous en dye,Car on aura beaucoup de vous mercys.Ronde ny vault ne plus quen Lombardie.Eschec, eschec pour ces coffres massis !De gros barreaulx de fer sont les chassis.Poste a Gautier e serez un peu mieulx.Plantez picons sur ces beaulx sires dieulx;Luez au bec que roastre ne passe,Et mabatez de ces grains neufz et vieulx.Mais le pis est mariage − Men passe !Que faites−vous ? Toute menestrandieAntonnez poiz et marques six a sixEt les plantez au bien en paillardie:Sur la sorne que sires rassis,Sornilles moy ces georgetz si farciz,VII 6
  • 9. Ballades en jargonPuis eschequez sur gours passants tous neufz.De seyme oyez, soiez beaucoup breneulx.Plantez vos hiscz jusques elle reppasse,Car qui est grup il est tout roupieulx,Mais le pis est mariage − Men passe !Prince planteur, dire verte vous veult:Mais Coquillart, pour les dessuditz veultAvant ses jours piteusement trespasse,Et a la fin en tire ses cheveulx.Mais le pis est mariage − Men passe ! VIIIVous qui tenez vos terres et vos fiefzDu gentil roy, Davyot appele,Brouez au large et vous esquarrissezEt gourdement aiguisez le pelle[Loing de la roue ou Bernard est alle]pour les esclos qui en peuvent issir,Voyez ce jonc ou len fait maint souppir:Mines taillez et chaussez vos besicles,Car en aguect sont, pour vous engloutir,Anges bossus, rouastres et scaricles.Coqueurs de pain et pommeurs affectez,Gaigneurs aussi, vendengeurs de coste,Belistriens perpetuels des piez.Qui sur la voue avez lardons clamezEn jobelin ou vous avez estePar le terrant pour le franc ront querirEt [qui] aussi pour la marque fournirAvez tendu au pain et aux menicles,Pour tant se font adoubter et cremirAnges bossus, rouastres et scaricles.Rouges goujons, fargets embabillez,Gueux gourgourans par qui gueux sont gourez,Quant a brouart sur la sorne abrouez,Levez les sons et si tastez lesquelz,Quil ny ait anges desclaus empavezEn la vergne ou vostre han veut loirrir,Car des sieurs pourriez bien devenirSe vous estiez happez en telz bouticles:Pour tant se font ataster et cremirAnges bossus, rouastres et scaricles.VIII 7
  • 10. Ballades en jargonPrince, planteurs et bailleurs de saffirsQui sur les dois font la perle blandir,Belistriens, porteurs de vironicles,Sur toutes riens doivent tel gens cremirAnges bossus, rouastres et scaricles. IXUn gier coys de la vergne Cygault,Lue lautryer en brouant a la Loirre,Ou gierement on macquilloit riffault;Et tot a cop veis jouer de lescoirreUng maquonceau a tout deux gruppelins,Brouant au bay, a tout deux walequins,Pour avancer au solliceur de pye.Gaultier lua la gauldrouse gaudye,Et le marquin, qui se polye ey coinsse,Babille en gier en pyant a la sye,Pour les duppes faire brouer au mynsse.Apres moller lue ung gueux qui voultPour mieux hyer desriver la touloire,Cest pour livrer aux arques ung assaultDe missemont maquilles a lesquerre.Puis dist ung gueulx :«Jai paulme deux florins. »Lautre pollist marquins et dollequinsEt la marque souvent le gain choisit.Adraguangier puis dist, le mieulx fourny,«Picquons au veau, saint Jacques, je mespince.Eschequer fault quant la pye est juchiePour les duppes faire brouer au mynsse. »Puis dist ung gueulx qui pourluoit en hault:«Jai paulme tout le gain de ma choirre,Et ma joue la marque du giffaultJen suis mieult prins que vollant a la foireElle est brouee envers ses arlouys;Cest tout son fait que dengandrer les gainsA hornangier, ains quelle soit lubie.De la hanter ma fueille est desgaudie;Quant de gain nay plus vaillant une sainceMais tous jours est gourdement entrongniePour les duppes faire brouer au mynsse. »Prince gallant, quant vous sauldrez la hye,Luez la grime selle est desmaquillieEt retrallez se le bizouart sainceIX 8
  • 11. Ballades en jargonQuelle ne soit de lassault de turquie,Pour les duppes faire brouer au mynsse. XBrouez, benards, eschequez a la saulve,Car escornez vous estez a la roue.Fourbe, joncheur,chacun de vous se saulve,Eschec, eschec,coquille si sembroue !Cornette court, nul planteur ne sil joue !Qui est en plant, en ce coffre joyeulx,Pour ces raisons il a, ains quil sescroue,Jonc verdoiant, haure du marieux.Maint coquillart, escorne de sa sauveEt desbouse de son ence ou poue,Beau de bourdes, de blandy de langue fauve,Quide au rond faire aux grimes la moue,Pourquarre bien affin quon ne le noe.Couplez vous trois a ces beaulx sires dieux,Ou vous aurez le ruffle en la joueJonc verdoiant, haure du marieux.Qui stat plain en gaudie ne se mauve.Luez au bec que len ne vous enclous !Cest mon advis tout conseil sauvecar quoy aucun de lassault ne se loue:La fin est telle que de loue,Car qui est au grup il a mais cest au mieulxpar la vergne tout au long de la voueJonc verdoiant, haure du marieux.Vive David ! saint archquin la baboue !Jehan mon amy, qui les feuilles desnoue !Le vendangeur, beffeur comme une choue,Loing de son plain, de ses flos curieulx.Noe beaucoup,dont il recoit fressoue,Jonc verdoiant, haure du marieux. XIDe devers quay par un temps divernoisVeiz abrouer a la vergne cygaultMarquez de plant, dames et andinasX 9
  • 12. Ballades en jargonEt puis merchants, tous telz quau mestier fault........................................Gueulx affinez, allegrins et floars,Mareus, arves, pimpres, dorelotz et fars,Qui par usaige a la vergne jolyeAbrouerent au flot de toutes parsPour maintenir la joyeuse folye.Pour mieux abbatre et oster le broullartAdraguerent de Grenoble maint crupaultDe rumatin et puis molt sives gras;Crouge marir sans avancer ravault,........................................Babillangier sur tous fais et sur arsTant quil ny eust de larton sur les cas,Brocquans, dorelots, grain, guain, aubeflorye,Que tout ne fust desploye [et] en pars,Pour maintenir la joyeuse folye.Pour mieulx polir et desbouserOn polua des luans bas et haultTant quil ny eust de vivres en caras;Puis feist on faire a saint arquin un saut.Apres, doubtant de anges lassault,On verroulla et serra les busarsPour mieux blanchir et desbouser coquars.La ot un gueulx son endosse polye,Qui puis alla emprunter aux lombarsPour maintenir la joyeuse folye.X 10