Promouvoir une agriculture intelligente face au climat : Agir ensemble, pour faire la différence.En Afrique de l’Ouest, le...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Rédaction Publipresse CCAFS

77

Published on

Mission de réécriture et de reformulation du contenu.

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
77
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Rédaction Publipresse CCAFS

  1. 1. Promouvoir une agriculture intelligente face au climat : Agir ensemble, pour faire la différence.En Afrique de l’Ouest, les changements climatiques font peser des menaces additionnelles sur le quotidien déjà précaire despopulations. Pour atténuer l’impact de ces changements et assurer la sécurité alimentaire des populations de la sous-région,le renforcement du dialogue entre acteurs clés permettrait de faire la différence.Selon les projections du GIEC, dans 7 À travers son programme de recherche sur Le programme CCAFS entend, pour les 10ans, près de 75 à 250 millions d’Africains le changement climatique, l’agriculture et la années à venir, s’appuyer sur les synergiespourraient manquer d’eau en raison sécurité alimentaire (CCAFS), le CGIAR et ses et interactions possibles entre décideursdes changements climatiques. Ce stress partenaires souhaitent renforcer le dialogue politiques, secteur privé, producteurs,hydrique compromettrait irrémédiablement pour l’identification de politiques et stratégies chercheurs, vulgarisateurs et membres de lal’accroissement de la production agricole du favorables à l’émergence d’une agriculture société civile pour promouvoir une nouvellecontinent, ce qui nous plongerait dans une forme d’agriculture à même de soutenir intelligente face au climat*.clastique alimentaire. durablement une sécurité alimentaire, une En instaurant une dynamique proactive, le amélioration des moyens de subsistance etAssurer durablement la sécurité alimentaire programme CCAFS et ses partenaires en une meilleure gestion de l’environnementde millions d’individus dans un contexte Afrique de l’Ouest s’investiront sur les axes face au changement climatique.de variabilité et de changement climatique prioritaires suivants :constitue l’un des principaux défis du 21 • l’implication et la prise en compte des * Terme introduit par la FAO en 2010.siècle, et tout le monde s’accorde désormais besoins des producteurs par la recherche, etpour affirmer que les réponses sporadiques ce à travers une démarche participative et la Le programme de recherche du CGIAR sur lene suffisent plus. C’est en s’alliant les uns aux capitalisation de pratiques et savoirs locaux ; changement climatique, l’agriculture et la sé-autres pour changer les mentalités et profiter • L’élaboration de politiques et plans de curité alimentaire (CCAFS) vise à promouvoirdes connaissances et expériences de chacun développement du secteur agricole qui un monde en sécurité alimentaire à travers laque nous parviendrons à changer le court des intègrent les recommandations du monde mise à disposition d’initiatives fondées sur deschoses. scientifique pour une prise en compte connaissances scientifiques à même de soute- durable des dimensions sociale, économique nir une agriculture durable et d’améliorer lesAujourd’hui, décideurs politiques,agroindustriels, chercheurs, vulgarisateurs, et environnementale dans le contexte du moyens de subsistance tout en permettantpaysans, société civile…, tous cherchent changement climatique. de s’adapter au changement climatique etensemble à changer les mentalités pour • Le financement des actions d’adaptation de conserver les ressources naturelles et lesproposer une nouvelle forme d’agriculture et d’atténuation dans le cadre plus élargi services environnementaux. En Afrique deplus productive et résiliente face au climat du développement de politiques agricoles l’Ouest, le programme CCAFS oeuvre danstout en réduisant durablement les émissions nationales et régionales (PANAs, PNIAs, PRIAs, 5 pays pilotes: Le Burkina-Faso, le Ghana, lede gaz à effet de serre. ECOWAP, PAU…). Mali, le Niger, le Sénégal. Liens entre chercheurs et décideurs politiques pour une agriculture intelligente face au climat : actions concrètesEn octobre, le CCAFS a organisé une session de haut niveau présidée par le Ministre de la Recherche et de l’innovation du Burkina Faso, Isaie Gnissa KONATE.Cette session regroupait des acteurs du niveau sous régional (en Afrique de l’Ouest) – CORAF, ROPPA, CEDEAO, WASCAL, Banque Mondiale,… – et du niveaunational – Ministère de l’Agriculture et de l’Hydraulique, Ministère de l’Environnement et du Développement Durable et le Ministère des Resssources Animales.

×