• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Toute iniquité est un péché
 

Toute iniquité est un péché

on

  • 520 views

 

Statistics

Views

Total Views
520
Views on SlideShare
520
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
2
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Toute iniquité est un péché Toute iniquité est un péché Document Transcript

    • Zekeniam YISCHRaELSherut haRitztzuy(le ministère de la réconciliation)par qui nous avons maintenant reçu la(Expiation)Réconciliation de lHaRitztzuy de DvarQue ce jour soit un jour de réconciliation et de régénération["EHYEH ASHER EHYEH"](HaYaH (il était), Howeh (il est) et Yihyeh (il sera).JE SUISMon Mémorial de génération en génération".Shemot 03:13-16Cest mon nom pour toujours,JE SUIS / SERA CE QUE JE SUIS / SERA :YaHuWaH, les de la ALuaHiYM de votre père Abraham, Yitzchak [Isaac],et Yaaqob [Jacob], ma envoyé vers vous. Cest mon nom pour toujours,et cest mon Mémorial de génération togeneration."et je me suisprésenté à Abraham, à Yitzchak, et Yaaqob comme hashadday [tout-
    • puissant]. et mon nom, YaHuWaH, ne était pas connue (célèbre) poureux.est son nom.Le ministère de la réconciliationMessage de réconciliationTorah shBichtav(Torah écrite)Qui a des oreilles pour entendre, quilentende« Sola Scriptura »(lEcriture seule fait autorité pour la foi)(en son nom)YaHuWaH[Yah - hoo-Wah]est le nom du créateur.YaHuWSCHuA(YaHuWSCHuA) est son filsALuaHiYM
    • [Heem-u-Al - ALHYM] signifie « Puissants » ou « Power »Qadoshmoyens ensemble-apart, Pure.Kodesh(Qodesh) signifie aussi « Set-apart »Ruwach (esprit) est le nom de Serge (hébreu) pour sa « présence »,décrit comme le conseiller, dassistance et avocat, celui qui « procède dupère »Teh 27: 5Pour le jour de détresse il gardera me secrètement dans sa cabine. Dansla couverture de sa tente il cachera moi Sur un rocher il me soulève versle hautCest pour vous aussi !Lécriture parle dun lieu secret où nous pouvons simplement aller, êtreseul, être protégés, prier et entendre parler de Yahuahshua. Sachantquil y a un tel endroit est une question de foi. Revenir maintes etmaintes fois, cest une question de construire une relation. Vous nedoivent pas avoir un diplôme détudes supérieures dans nimporte quelsujet, pas besoin ont mémorisé lécriture du début à la fin, mais au
    • contraire Sachez la YaHuWaH de YISCHRaEL a une place pour chaqueJuifs et les Gentils qui ouvriront leurs esprits et les cœurs lui.Mt 6:5-8Quand vous priez, vous ne serez pas comme les faussaires-rôle, car ilsaiment à se lever et prier dans les synagogues et aux coins des rues,quils peuvent être perçus par les hommes. Très certainement, je vous ledis, ils ont reçu leur récompense. Mais vous, quand vous priez, entrezdans votre chambre intérieure et après avoir fermé votre porte, prierpour votre père qui êtes dans le secret, et votre père qui voit dans lesecret, vous rendra. En priant, ne pas utiliser de vaines répétitions,comme les païens ; car ils pensent quils sont entendues pour beaucoupleur parler. Donc ne soyez pas comme eux, vous ne voyez pas que votrepère sait ce que les choses dont vous avez besoin avant que vous luidemandent.La vérité en réalité est visitée en ce lieu secret et doit être partagée parceux qui vivront, sinon... ils périront... dans lobscurité.Il est écritLu 11:33"Nul, quand il a allumé un feu, le met dans une cave ou dans un panier,mais sur un stand, que ceux qui viennent en peuvent voir la lumière.Teh. 119: 105Ta parole est une lampe à mes pieds et une lumière (aur) pour monchemin.
    • La lampe du corps est le œil. Donc quand votre œil est bon, tout votrecorps est aussi plein de lumière ; mais quand cest mal, votre corps estaussi rempli de ténèbres. Donc voir si la lumière qui est en vous nestpas lobscurité. Si donc votre corps tout entier est plein de lumière,nayant aucune partie sombre, il doit être entièrement plein de lumière,comme quand la lampe avec sa lumière brillante vous donne la lumière.»Dans cet esprit, la force et lâme de cœur nous faire étudier ensembledans la RuwachEt maintenant les frères et sœursSortez de la demeure secrète portant la lumière !qui voit de loin. Le Secret Place, ici, brille un peu de lumière afin quebeaucoup peuvent voir de loin. Les sujets que nous avons choisi sontadressent aux Juifs et les Gentils ensemble. Nous faisons cela parce quecest ce que la Bible. Cela ouvre la fenêtre pour donner un sens plus ceque nous dit lécriture !Dans le lieu secret est un langage simple, quelque chose de simple à lire.Il sagit dun simple point de départ pour examen plus profond.appel françaisSi vous vous sentez touchée par le Ruwach HaQodesh dans la traduction de la Bible enallemand sil vous plaît aider Ruwach de lappareil, sil vous plaît me contacter àkeironjohn@outlook.com.Ce nest pas un travail de main-dœuvre, mais la joie de lapproche, pensez à votre vocation,.Ecrire à lange de lassemblée qui est à Laodicée: «Le Amein, le témoin de confiance et vrai,la tête de la création Aluhiym, dit ces choses:"Je connais tes œuvres, que tu nes ni froid ni bouillant: O que tu étais froid ou chaudAinsi, parce que tu es tiède / es indifférent [aise dans leur système de croyance - voient pasla nécessité daugmenter], et ni chaud ni froid, Will.! je te vomir de ma bouche. parce quevous dites, Rich, je suis riche, et je suis devenu riche et nai pas besoin de [ils pensent quilsont «la vérité et / Nom" et se sentent à coup sûr!], et ne réalisez pas que vous avez cassé,misérable, aveugle et nu, je te conseille dacheter de moi de lor éprouvé par le feu, afin que
    • vous serez riche, et des vêtements blancs revêtir, afin que la honte de ta nudité ne soit pasperçue;! [ils ne sont pas "couverts - Labash" de la robe de lYahuwshuwah de justice].Quiconque pèche aussi commet anarchie [pauses Torah]. En fait, péchéest liniquité [étant sans Torah].Tout ce que nous disons, faire et agir nest rien quand pas dans lesroyaumes de sa droiture, comment pouvons-nous apprendre la justice ouson sens moins nous étudier les EcrituresComment pouvons-nous espérer dans notre propre résurrection etimmortalité ?Il nest pas possible.Mais ils nécoutent ni tourner leur oreille, mais marchent dans leurspropres conseils et à lobstination de leur cœur maléfique et est allé verslarrière et non en avantLécriture est sur le murIl sagit de la nation qui na pas écouté la voix de YaHuWaH leurAluahiym, ni reçu dinstructions : vérité est ont péri et coupée de leurbouche.Peu importe combien nous nous appuyons sur notre propre bonté, il nesuffit pas, comment pouvez-vous être si aveugle à la vérité qui vouslibère et accorde laccès au self-vie immortelle
    • Car alors que nous sommes encore des pécheurs, il nous pardonne(Quelque chose que lhomme est incapable de le faire sans le trèsRuwach HaQodesh demeurant dans nos cœurs)De YaHuWaH Pacte est lun de lobéissanceH3772kârathKaw-rathUne racine primitive ; couper (off, en bas ou "Asunder") ; par voie deconséquence de détruire ou de consommer ; spécifiquement à Alliance(qui est, faire une alliance ou la bonne affaire, initialement encoupant la chair et en passant entre les morceaux):-être mâchés, êtrecon-[feder-] mangé, Alliance, couper (en bas, éteint), détruire, échouer,Feller, être libéré, tailler (en bas), faire une ligue ([Pacte]), X perdre,périr, X totalement, X veulent.Arbres du peuplement de la justiceArbres dautomne de linjusticeG2476ἽΣΤΗΜΙhistēmison - tay - meeUne forme prolongée dun staō στάω de mot primaire (de la mêmesignification et irriguée dans certains temps) ; déligibilité (transitivementou intransitivement), utilisés dans diverses applications (littéralement oumétaphoriquement):-respecter, nommer, apporter, continuer,
    • Alliance, établir, hold up, jeter, présenter, (configurer), étancher,stand (en, en arrière, fixes, maximum). Comparer G5087.Bayith TsayadChasseur de la justiceDans cette écriture sont plus que rencontre loeilMarquer à 08:22YaHuWSHuWaH se Bayith Tsayad. Ils lui avait apporté un aveugle et lepria de le toucher. YaHuWSHuWaH sest emparée de laveugle par lamain et lui fait sortir du village. Quand il avait cracher sur ses yeux etposait ses mains sur lui et lui a demandé sil voyait quelque chose il levales yeux et dit, « je vois les hommes ; car je les vois comme desarbres marche."Et puis YaHuWSHuWaH posait ses mains sur ses yeuxet le fit chercher, et il a été restauré et tout le monde a vu clairement.Cest lui qui nous donne à voir, à entendre. Et à piedMais /Miltha être des acteurs de la paroleet pas seulement desauditeurs, pas tromper votre propre selves.GARDER LES COMMANDEMENTS(Veuillez lire lécriture suivante)Hébreux 08:10Mais voici lAlliance que je ferai avec les gens de Ysraal que de jour, ditYaHuWaH : je mettrai ma Torah dans leur esprit afin quils comprendrontleur, et je vais les écrire sur leurs cœurs afin quils obéiront à eux. Jeserai leur Aluahiym, et ils seront mon peuple.YaHuWaH de lAluahiym a élaboré un Pacte (contrat) et cest nonnégociable,
    • IL NOUS COMMANDEYirmeYahuw 07:23mais cette chose je leur commanda, disant : Écoutez ma voix et je seraivotre Aluahiym, et vous serez mon peuple ; et marcher tout le cheminque je vous commande, quil peut être bien avec vous.YaHuWShuWaH a acheté croyant, corps, âme et Ruwach par son propresang. Laissez-nous, par conséquent, veillez à ce que nous faisons avecautrui. Laisser notre corps être conservés comme sa ils sont et sadapterà son usage et de la résidence.Les gens qui étaient assis dans les ténèbres a vu une grande lumière, àceux qui étaient assis dans la région et dombre de la mort, leur lumièrea laube".YaHuWSHuWaH a dit, est le plus important de tous les commandementsShaMa Ysraal YaHuWaH "AluHaYNuw YaHuWaH, eCHaDEntendre, Ysraal : YaHuWaH est notre Aluahiym ! YaHuWaH estun ! (Ecoute, Ysraal ! YaHuWaH est notre Aluahiym ! YaHuWaHseule!) et tu aimeras [longtemps] aleph-taw YaHuWaH votreAluahiym de tout ton cœur et avec tout votre être et de toutes vosforces. (meode)Traduction en Hébreu.Ici, O Ysraal, je suis celui qui est autonome existante, le grand Al detoute augmentation ; Je suis celui qui est autonome existante, le seul].
    • Longtemps pour : ou, lamourêtre passionnément engagée à.Détermination : littéralement, le cœur — le centre plus profond de notreêtre, où nous trouvons notre équilibre--le siège de notre motivation,détermination et inclinaisons. Avant dentreprendre toute entreprise,nous devons nous demander comment il lui mettra tout dabord. Sil estincapable, there is no place pour elle. À la différence des païens, noussommes de chercher dabord son Royaume et sa justice.Mais cherchez règne de YaHuWaH premier et sa justiceMat. 06:31-34Donc ne soyez pas inquiet, disant: « Ce que Nous mangerons? », ce quenous boirons?"ou, Avec ce que nous ne serons habillés? Pour les païensrecherchent après tout ces choses ; pour votre shamayim père sait quevous avez besoin de toutes ces choses. Mais cherchez règne deYaHuWaH premier et sa justice ; et toutes ces choses seront donnésaussi bien à vous. Cest pourquoi ne soyez anxieux pour demain, cardemain sera inquiet pour lui-même. Chaque mal de la journée estsuffisante.Comment pouvons-nous faire cela ? En obéissant à la Torah, qui estrésumée ici. Il sagit dune racine signifiant cuire le pain.1 Corinthiens 10:17Car dès lors que le pain est lun, si nous, qui sommes nombreux, sont unseul corps ; pour nous tous prendre part à un pain.Participer : âme, force vitale ou lappétit, dune inspiration sens racine ouactualisation de soi. Ce que la faim méchante pour laissera lui affamé,mais ce que les justes « mange » lui satisfera.
    • Prov. 13:25Les justes, on mange à la satisfaction de son âme,mais le ventre des méchants faim.Satisfaisant : le même mot utilisé en Hébreu pour « beaucoup », duneracine signifiant dengranger brûlure charbon ou les braises ensemble.Ce qui doit brûler en nous, cest lamour pour YaHuWaH. Comment nousaimer avec nos ressources ? En les donnant à son usage. Nous leurgaspillerait si nous leur passé tout sur nous-mêmes, mais si elles sontdans son « compte », ils durent éternellement. Lorsque nous lesabandonner, ils pèsent nest plus nous qui est vers le bas.YaHuWSHuWaH dit que ce verset est le plus grand commandement dansla Torah. Mais il a dit une seconde a été "comme elle" — celle daimernotre prochain comme nous-mêmes.WaYiqra (et il a appelé) 19:18Vous ne doit pas se venger, ni supporter aucune rancune contre lesenfants de ton peuple ; mais tu aimeras ton prochain comme toi-même.Je suis YaHuWaH.Cest parce que ceux du troupeau même aimer — littéralement, qui senourrissent du même pâturage comme nous le faisons — est dunegrande partie de ce que YaHuWaH veut de nousBadbiteman 6:8,Il a montré à vous, Ô homme, ce qui est bon. Ce qui nécessite YaHuWaHdentre vous, mais dagir avec justice, aimer la miséricorde et de marcherhumblement avec votre Aluahiym ?donc si nous ne le faisons pas, nous ne seront pas vraiment aimerYaHuWaH non plus.1 Yahuwchanan 04:20-21
    • Si un homme dit, « Jaime YaHuWaH, » et hait son frère, cest unmenteur ; car celui qui naime pas son frère quil voit, comment peut ilaimer YaHuWaH quil ne voit pas ? Ce commandement, nous avons delui, que celui qui aime YaHuWaH doit aussi aimer son frère.Cest le premier et grand commandement. Un deuxième de même est-ce,Vous devez aimer votre prochain commevous-même »(dans le manuel dinstruction/décideurs, le manuel de la vie humaine,nous guide dans lamour de notre prochain)Aimer ceux voisin est de marcher dans la Torah, qui est de marcher aYaHuWSHuWaH fait, la parole écrite de YaHuWaH, qui est devenu chairet le sang, où aucun péché a été trouvé en lui,SA JUSTICE,est la lumière le même manteau de YaHuWaHAluahiym ditLet there be Light [YaHuWSHuWaH]", et le feu est venu à être.Aluahiym a dit: « faisons des êtres à notre image, selon notreressemblance : et quils ont la domination sur les poissons de la mer etsur les oiseaux des cieux et sur le bétail et sur toute la terre et sur tousles reptiles qui se meut sur la terre. "Image :Le mot « image » veut vraiment dire « ombre » et en effet, nousprésentons un « aperçu » de ce quil ressemble, mais dans lécriture, «lombre » est souvent utilisé pour signifier être sous sa protection.
    • Aluahiym nous a créés a œuvres inachevées des êtres Ruwach dans sapropre image [et le puissant One rempli lhomme avec son ombre].Image de Aluahiym il le créa ; mâle et femelle il les créa.« Adam antique »une fois portait la « pleine image de YaHuWaH », qui a en elle les deuxmasculin et les qualités féminines, jusquà ce que les deux ont étéséparés afin de pouvoir revenir volontairement ensemble. Ainsi, limage aété perdu, mais au bon moment dans lhistoire le Messager et leMessage de YaHuWaH a "fait chair" (YaHuWaH) et existait encore unhomme « chez qui la plénitude de la nature de Aluahiym demeuraitcorporellement », qui pourrait légitimement être appelé « limage delinvisible Aluahiym »Colossiens 01:15Qui est la ressemblance de la Aluah invisible, le premier-né de toutecréature.Colossiens 2:9Pour lui, toute la plénitude de le Mightiness habite corporellement,qui a révélé et qui manifeste dans la mesure du possible celui personnene peut jamais voir.Yahuwchanan 01:18Personne na jamais vu YaHuWaH ; mais le fils unique, qui est dans lesein du père, il a fait connaître.Son obéissance
    • au point précis où le premier Adam a échoué,Philippiens 2:6Qui, lorsquil était semblable à celle du Aluahiym, ne considérait pas cepéché dêtre légaux de Aluahiym ?Qui, existant en forme de Aluahiym, ne considère pas légalité avecAluahiym une chose à saisir, (comme la fait Huwah et Adam)Genèse 3:6Puis la femme vit que larbre était bon à manger [la convoitise de lachair], et que cétait un délice [désir] aux yeux [la convoitise des yeux],et que larbre était à désirer faire un sage [orgueil de la vie], elle prit deson fruit et mangé ; elle en donna à son mari avec elle, et il a mangé.« be like Aluahiym »permis aux autres davoir lespoir de partager la restauration dans le jouroù on le voit.1 Yahuwchanan 3:2Bien-aimés, nous sommes maintenant YaHuWaH Bney, et il nest pasencore révélé ce que nous serons. Mais nous savons que, quand il estrévélé, nous serons comme lui ; car nous lui verrons tout comme il est.Mâles et femelles : la racine des mots eux-mêmes moyenne « marqué »et « percé »--la description même de celui qui plus tard a fait ce qui étaitnécessaire pour restaurer limage complète de Aluahiym.Par sa connaissance mon serviteur juste, rend les nombreuxjustes,SA CONNAISSANCE DE LA JUSTICE
    • Yash. 53 ;Qui a cru à notre prédication ? À qui le bras de YaHuWaH a été révélé ?Car il a grandi devant lui comme une centrale dappel doffres et commeune racine sur un sol sec. Il na aucune forme ni la propreté. Quand onle voit, il ny a aucune beauté que nous devrions désirer lui. Il étaitméprisé et rejeté par les hommes ; un homme de la souffrance et laconnaissance de la maladie. Il a été méprisé comme un dont leshommes cachent leur visage ; et nous ne le respecte pas. Sûrement, il aemporté nos infirmités et portait notre souffrance ; Pourtant nousconsidéraient miné, frappé par la Aluahiym, et affligés, mais il a ététranspercé pour nos péchés. Cétait à cause de notre sinuosité quil a étéfrappé aussi durement. La punition qui a amené notre shalom était surlui ; et par ses meurtrissures nous sommes guéris! Avons tous nouscomme des moutons égarés. Tout le monde sest tourné vers son proprechemin ; et YaHuWaH a retomber sur lui liniquité de nous tous. Il a étéopprimé, pourtant quand il était atteint, il nouvre pas la bouche. Commeun agneau qui est conduit à labattage et comme une brebis qui avanttondent est muette, ainsi il nouvre pas sa bouche. Il a été emmené de laprison et dune procédure régulière ; et pour ce qui est de sa génération,qui considéraient quil était retranché de la terre des vivants et frappépour la transgression de mon peuple? Pur, et il a été nommé une tombeavec les méchants et avec un riche homme dans sa mort ; bien quilnavait fait aucune violence, ni a aucune tromperie dans son mouth.0mais il a plu YaHuWaH pour lui meurtrir. Il lui a causé à souffrir, quelorsquil a lui-même fait une offrande pour la culpabilité, il verra sapostérité. Il doit prolonger ses jours, et le plaisir de YaHuWaH doitprospérer dans sa main. Il verra les résultats de la souffrance de sa vieet être satisfait. Par sa connaissance mon serviteur juste, rend lesnombreux justes, et il porte leur sinuosité. Cest pourquoi je lui partageune partie avec le grand et il doit partager le butin avec les puissants,parce quil déversera son être à mort et a été numéroté avec lestransgresseurs ; pourtant, il a porté le péché du plus grand nombre etfaite dintercession pour les transgresseurs.ZKH. 12:10
    • Je répandrai sur la maison de Dawiyd et sur les habitants deYahrushalom, le Ruwach dacceptation/de faveur et de supplication[mendicité faveur] ; et ils regarderont sur moi, wTaw Aleph, quils onttranspercé ; et ils seront lamenteront pour lui, quon pleure pour son filsunique et il va pleurer amèrement pour lui, comme on pleure sur sonpremier-né. (Mest YaHuWaH... Lui est YaHuWSHuWaH)... le Piercing de YaHuWaH... Je répandrai sur la maison de Dawiyd etsur les habitants de Yahrushalom, le Ruwach de grâce et de supplication,afin quils regarderont à moi quils ont transpercé ; et ils pleureront pourlui, comme on pleure pour un fils unique, et ils pleureront amèrementsur lui comme les larmes amères sur un premier-né. La première chose ànoter est que lobjet direct pointeur a-t (aleph-taw) est destiné à montrerà quelle partie de la phrase reçoit action. Dans ce cas, la partie qui reçoitlaction est YaHuWaH, qui est lui-même percé ! Ce fait soulèvecependant une question inconfortable : YaHuWaH étant Ruwach,comment peut il être percé ? La réponse est quelques mots plus tarddans le même verset. Lexpression « fils unique » et cest une singularitéexclusive, ce qui signifie que seulement lHaMaSHiYaCH a un événementde nature de YaHuWaH, par opposition à une nature distincte de laMighty-like, qui serait de lidolâtrie. Et alors, garanties que HaMaSHiYaCHest le seul homme qui a eu, ou auront jamais, un accident de la naturede Mighty-comme un vivant séparément et encore côte à côte, dans sanature dhomme. Il ne faut pas aller aux évangiles puis pour obtenir lavérité sur cette affaire. En outre, le Ruwach de YaHuWaH est censéreposer sur HaMaSHiYaCH, et donc, si la chair de lhomme contenantRuwach du YaHuWaH est percée, puis métaphoriquement parlant esttellement YaHuWaH percé. Par conséquent, en cas de ZekarYahuw, leplacement de la-t (aleph-taw) laisse sans doute que ce soit quil estYaHuWaH recevant laction de percer, et pourtant ils pleurent pour lui(HaMaSHiYaCH) comme un fils unique ! Ce seul fait prouve clairementque YaHuWaH est en quelque sorte percé et encore il ne meurt pas,mais il montre aussi que son fils ne ! Mais, si le fils peut mourir,comment il est alors « égal » avec YaHuWaH qui ne peut jamais mourir ?La réponse est dans la compréhension de la différence entre « égalité »en araméen et en anglais. Quand nous disons « égal », nous entendonsun sens déquivalence, tels que 2 + 2 = 4. Cependant, de dire « même
    • avec Aluahiym » dans ce contexte ne signifie pas identiques, mais plutôt"de la même substance que Aluahiym". Quelle est la différence ? Ehbien, leau et la glace sont la substance même, mais sont identiques ?Pose chaque un acte ou est capable de faire la même chose exacte queles deux autres ? De la même façon, HaMaSHiYaCH est composé de lamême « Mighty-comme la substance » comme YaHuWaH, mais il estdonné une fonction subalterne par la nature même du fait quil estdevenu humain. Cest aussi pourquoi il peut dire « Je ne suis rien sansmon père », parce que sans cette partie puissant, il est juste un autrehomme ! Au cours dun premier-né : il sagit de lultime en pleurant.YaHuWSHuWaH est en effet appelé le « premier-né ». (Luc 2:7 ; ROM.08:29 ; 01:15, 18 ; Hébreux 11:28 ; 12:23) Et cest ce qui est décrit —lacceptation massive de YaHuWSHuWaH par les Juifs dans la terre, car ildoit être roi sur lensemble des Ysraal. (Une terre peut être né à unjour?) Fait intéressant, alors quil était de la tribu des Yahuwdah cepremier ancêtre couronné de YaHuWSHuWaH David, Yahuwdah a été ladernière tribu de laccepter en retour après la rébellion de Abshalom, quiest une image de la HaMaSHiYaCH de fausse monnaie. (Shmuel 2 2:4 ;19:11)Parce quil a fait un moyen de nous revenir à le « unité », rétablissant lapossibilité de relation quAdam avait avec YaHuWaH, on nous dit quenlui il ny a ni mâle ni femelle.Galates 03:28Il nest donc plus Yahuwdite ou gentile, esclave ou libre, mâle oufemelle. Car vous êtes tous Nätsärim--vous êtes un dans HaMaSHiYaCHYaHuWSHuWaH.Image de Aluahiym, il a créé Adam. Quil a placé au-dessus desmessagersYaHuWaH Aluahiym parmi les arbres du jardin.(Arbres de justice)
    • pour Adam a été créé le fils de YaHuWaHencore péché lui fait inachevéTu étais en Éden, le jardin de Aluahiym ; chaque pierre précieuse ornévous : rubis, topaze, émeraude, chrysolite, onyx, jasper, saphir,turquoise et béryl. La fabrication de vos instruments de percussion etvotre prise de courant-cavités ont eu raison en vous ; le jour où vousavez été créé, ils étaient solidement fixés et en mode prêts.Le Royaume de YaHuWaH,H4410melûkâhMel-oo-kaw; quelque chose, cest-à-dire, dirigea un Royaume:-Royaume, roi de, Xroyalmalkûth malkûth malkûyâhune règle ; concrètement un dominion:-empire, Royaume, Royaume,règne, royal.Comment pouvez-vous avoir un roi des rois, sans un Royaume, descitoyens, un roi royal à régner sur son peuple choisi par la Loi, la loimême qui émane de notre père, qui est écrit sur le coeur par le RuwachHaQodesh
    • http://www.youtube.com/watch?v=Z8ZF6FVcSdQ1Jean 1:8-10Si nous disons que nous navons pas de péché, nous nous séduisonsnous-mêmes, et la vérité nest pas en nous. Si nous confessons nospéchés, il est digne de confiance et justes afin quil pourrait libérer lespéchés de notre part et pour nous purifier de toute iniquité. Si nousdisons que nous navons pas péché, nous font de lui un menteur, et saparole nest pas en nous.Iniquité estG458ἈΝΟΜΊΑanomiaan-om-ee-ahDe G459 ;illégalité,autrement dit, la violation de droit ou de méchanceté (en général):-iniquité, X transgress (-ion de) la Loi, linjustice.Si vous violez la loi vous violez les commandements très de YaHuWaHLev_4:13Et il déclara, à vous, son alliance, quil commanda que vous souhaitezexécuter, même les dix commandements ; et il les écrivit sur deux tablesde Pierre.Cest une loi spirituelle de lhomme spirituel
    • Comment pouvez vous proclamer la sincérité de cœur, quand vousmarchez contre le commandement très « Aimer ceux voisin » qui estenseigné dans le livre de vie2 Timothée 03:16Toute écriture est respiré par YaHuWaH et est utile pour enseigner, pourconvaincre, pour remettre pendules, pour instruire dans la justice, quelhomme de Aluahiym peut être monté, équipé pour toute bonne œuvre.ROM 15:4Pour tout écrit dautrefois a été écrit pour notre instruction (Torah), quepar la patience et à travers lencouragement des Écritures nouspossédions lespérance.YaHuWaH dit à vous, "combien de temps refuses-tu de garder mescommandements et mes Instructions ? Voici, parce que YaHuWaH vousa donné le SabbatLobservance du Sabbat est un signeShemot 31: 13"Parler aussi aux enfants de Ysraal, disant:" très certainement vous doitgarder mes sabbats : cest un signe entre moi et vous , vosdescendants ; que vous sachiez que jai AM YaHuWaH qui vousdistingue.Mark 02:27-28Il a dit à eux, "le Shabbath a été effectuée pour le bien de lhomme, nonlhomme pour lamour du Shabbath. Cest pourquoi le fils dAdam estmaître même du Shabbath."
    • Matthieu 19:16Et voici, un est venu et lui dit : bon maître, quelle bonne chose je feraique je puisse avoir la vie éternelle ? Et il lui dit : pourquoi mappelles-tubon ? Il ny a rien de bon, mais un, cest-à-dire Dieu : mais si tu ne veuxpas entrer dans la vie,Garder les commandements.Il lui dit, qui ? Jésus a dit : tu ne feras aucun meurtre, tu ne commettraspas ladultère, tu ne voleras pas, tu ne porteras pas de faux témoignage.Honore ton père et ta mère : et, tu aimeras ton prochain comme toi-même.Le jeune homme lui dit, toutes ces choses ont jai gardé de ma jeunesse: ce que jai nont pas encore ? Jésus lui dit : si tu veux être parfait, allezet vends ce que tu as et donne-le aux pauvres, et tu auras un trésordans le ciel :et viens et suis-moi.Ch_15:12Et ils ont conclu un Pacte de chercher la YaHuWShuWaH HaMaSHiYaCHde leurs pères, de tout leur cœur et de toute leur âme ;Afin que vous ne le faites pas tous mes commandements, mais qui vousrompre mon alliance :
    • De quel droit est notre propre justice, être quavec toutes les bonnesintentions du monde, lamour de YaHuWaH est au-delà de notrecompréhension de son amourCar alors que nous sommes encore des pécheurs, il nous pardonne(Quelque chose que lhomme est incapable de le faire sans le trèsRuwach HaQodesh demeurant dans nos cœurs)YaHôWâH tsidqênûYaHuWaH (est) nos justes ;épithète dymbolical sA de la HaMaSHiYaCH et de Yahrushalom :YaHuWShuWaH notre justice.Si nous disons que nous navons pas de péché, nous nous séduisonsnous-mêmes, et la vérité nest pas en nous.Et si quelquun pèche, nous avons un avocat auprès du père,YaHuWShuWaH HaMaSHiYaCH les justes :1 Jn_3:4Quiconque pèche transgresse la Loi ; car le péché est la transgression dela Loi.Qui est faible, et je ne suis pas faible ?ROM 7:1Ne savez-vous pas, frères, (car je parle à des gens qui connaissent laLoi) que la loi a domination sur un homme aussi longtemps quil vit ?
    • Traduction moderneOu vous êtes ignorants, frères et sœurs (parce que je madresse à ceuxqui sy connaissent en matière juridique) que la loi tient domination surun homme que tant quil est vivant ?Questions juridiques : ou, la Torah (en particulier).ROM 07:14Car nous savons que la Loi est Ruwachual : mais je suis charnel, venduau péchéROM 07:15Pour ce que je fais, je ne le permettent pas : pour ce que je voudrais,que je nai pas ; mais ce que je déteste, que je fais.Nimporte quelle hauteur nos idéaux, nous ne sommes pas équipés pourvivre selon les lois de la nature pure, quand nous nous sommescorrompus.ROM 07:16Si donc je fais que que je ne le ferais pas, je consens à la loi quil estbon.Je suis entièrement daccord, mais la nature déchue me rend incapablede répondre à cette nouvelle à tirer vers le haut en raison de la forcenaturelle supérieure du mauvais penchant qui, comme une loi spirituellede gravité, est également présent. Échec de la Torah pour nous justifierdevant YHWH se trouve pas de défaut dans les enseignements eux-mêmes, mais en nous qui abusent de leur. (Berkowitz) Plus digne delouanges : Araméen, belle. Encore une fois, il sagit davis de racine deSaint-Paul sur la Torah, par lequel nous devons interpréter toutes sesautres déclarations !ROM 07:17
    • Maintenant, il nest pas plus jai que faire, mais le péché qui habite enmoi.Habite /habite : Aram., domine, comme un maître de lesclave qui peutcommander un à agir contre son meilleur jugement. Enchaînée à laconstitution génétique mutante dAdam, nos habitudes sont encoremaléfiques, mais une fois que nous sommes daccord avec le verdict deYHWH et larrêt essayant de justifier nous-mêmes, nous recevons unenouvelle option, bien que lancien est encore avec nous jusquà ce que lamort physique nous libère dit.ROM 07:18Car je sais quen moi (cest-à-dire dans ma chair,) rien de bon nhabite :car la volonté est présente avec moi ; mais comment faire ce qui estbon, je ne trouve pas.Rien dutile réside en moi : Lamsa restitue laraméen, « mais je sais quilne pas entièrement domine moi. » Présent avec moi : proche à portéede main, mais encore juste hors de portée — une atroce source defrustration. (v. 24) araméen, facile (simple) pour moi.ROM 07:19Pour le bien que javais, je nai pas ; mais le mal que je ne voudrais pas,quiOui.ROM 07:20Maintenant, si je fais ce que je ne voudrais pas, cest pas plus je qui lefont, mais le péché qui habite en moi.La nouvelle nature reste emprisonnée par une faiblesse des nos corpsrestants, mais YHWH ce compte nest plus notre vrai soi--voir 8:1, 2 ; Ilne reconnaît pas nous que ceux vivant sur nos vieilles tendances, maisjette le blâme sur lesclavagiste qui a donné les ordres, comme le plus
    • élevé aux commandes sont considéré comme le véritable criminel deguerre, celui pas obligé de les réaliser.ROM 07:21Je trouve alors une loi, que lorsque je voudrais faire le bien, mal estprésent avec moi.Droit : ici, un principe, pas une commande, bien quutilisant le mêmeterme renforce le sentiment de tension entre notre inclination naturelleet exigences de YHWH. Stern rend, "une sorte de"torah"pervers". Plusproche, à portée de main : me distraire de ce que je veux vraiment faireattention à. Cest notre « plus proche parent » qui fait obstacle à unmeilleur échange nous.(Ruth 03:12) « Jai trouver une Torah qui unit avec mon esprit, quidésire faire le bien. »Son manteau de justice que je chercheCar en moi il ny a aucune arrogance, mais par le biais de son pardon,qui apporte bonté : je peux rien faire me sauvera, je tendre la mainaveugle de trébucher dans la vie vers sa lumièreROM 07:22Car je me plais dans la Loi de YaHuWaH, après lhomme vers lintérieur :Que jai reçue de lui,ROM 07:23Mais je vois dans mes membres guerroyant contre la Loi de monentendement et qui me en captivité à la loi du péché qui est dans mesmembres une autre loi.
    • « law », le même mot utilisé ici pour la Torah. Esprit : motif, capacité dela vérité spirituelle des grossissements de lâme de reconnaître le droit etdéteste le mal.O malheureux homme que je suis ! qui doit me délivrer du corps decette mort ?Quel homme misérable que je suis ! Qui me sauvera de ce corps qui estconsacré aux [ce qui apporte seulement] mort ?Misérable : misérable, troublé, affligé. Rescue me : ou, mattirer sur lui-même. Consacré à: ou vendus en esclavage pour « ce paquet ensemblemorbid des tendances frustrants » !ROM 07:25Je remercie YaHuWaH, par lintermédiaire de YaHuWShuWaHHaMaSHiYaCH notre ALuaHiYM. Ainsi donc, avec lesprit, je me suisservir la loi du YaHuWaH ; mais avec la chair de la loi du péché.Ce qui a été accompli ? La rupture de la peine dans la Torah pour ce quenos penchants naturels tendent toujours vers. Service : ou "Envoyer",pour céder docilement à.Nous devons marcher non selon la chair, mais selon le Ruwach.ROM 8:2Du droit de la Ruwach de la vie, YaHuWShuWaH HaMaSHiYaCH, a mafait exempts de la loi du péché et la mort.Seule lapproche change, comme lemporte sur la Loi delaérodynamique, mais nannule pas, la Loi de la pesanteur. (Bedell)Nous avons le pouvoir sélever au-dessus de notre mauvais penchant
    • alors quil vivait encore dans un corps soumis à son influence. Justice (v.11) ayant été satisfait, nous pouvons encore voir commandes deYaHuWaH en tant quexpression de son souhait que la vie soit le meilleurpossible dans un monde déchu, plutôt que de quelque chose qui nouscondamne. Ils sont des bases solides à la terre les « dents » sontsupprimés et ils deviennent principalement instructifs--nos amis--une foisque nous sommes libres de peur au sujet de savoir si nous avonsobservé leur assez bien.Une Ruwachual Torah pour lhomme de RuwachualQue la justice de la Loi (Torah) saccomplisse en nous, qui marchons,non selon la chair, mais selon le Ruwach.Parce que lesprit charnel est inimitié contre YaHuWaH : car il nest passoumis au droit dYaHuWaH, ni en effet peut être.Rom_6:6Mais sachez ceci, que ce vieil homme est crucifié avec lui, que le corpsdu péché peut être détruite, que désormais nous servons pas péché.Notre vieil homme : ou lhumanité--la nature héritée de Adamah, avecses traits corrompus ; sous-jacent « péché » qui se traduit seulementpar « péchés », les cas particuliers. Contraste avec le « homme nouveau» des Éphésiens 02:15 ; 04:24 ; 03:10. Cesse de fonctionner comme :ou, que le corps du péché peut être privé de son efficacité en désuétude; Araméen, être annulée. Il sagit dune réponse indirecte à laccusationque la Torah a été étant « faite disparaître » — le même mot utilisé en03:31. A cet égard explique sa logique dans les deux prochains chapitresque cest nous, pas la Torah, qui se sont fait disparaître. Supprimant lespéchés nest pas suffisant ; le pécheur doit être exécuté, la motivationelle-même facteur changements, non seulement les actions, bien que demême, les actions doivent changer ou il ny a aucune preuve que leMat_18:21
    • Puis vint Philippe à lui et dit : maître, combien de fois est mon frèrepéchera contre moi, et je lui pardonne ? jusquà sept fois ?Matthieu 18:22Jésus lui dit, je ne dis pas de toi, jusquà ce que sept temps : mais,jusquà soixante-dix fois sept fois.Par ce droit, je nai aucun le droit de demander pardon, ce qui en moiest tout ce qui est faux, les larmes sont la tristesse dune âme triste,Matthieu 18:23Par conséquent, le règne de YaHuWaH est comme un certain roi, quivoulait réconcilier les comptes avec ses serviteurs. Il avait commencé àconcilier, une a été portée à celui qui lui devait dix mille talents. Maisparce quil ne pouvait pas payer, son souverain lui avait ordonné dêtrevendus, avec son épouse, ses enfants et tout ce quil avait et paiement àeffectuer. Le serviteur est donc tombé et sagenouilla devant lui, disant:« mon maître, aie patience envers moi, et je vais vous rembourser tous!» Le souverain de ce serviteur, être ému de compassion, la libéré et alibéré de lemprunt. « Mais ce serviteur sortit et trouvé un de sescompagnons de service, qui lui devait cent deniers, et il lui et lui a pris àla gorge, disant: « Payez-moi ce que tu dois! » "Donc son serviteurfellow tomba à ses pieds et pria, disant :"aie patience envers moi, et jevais vous rembourser!" Il ne le ferait pas, mais est allé et lui a jeté enprison, jusquà ce quil devrait rembourser ce qui était dû. Si sescompagnons de service a vu ce qui était arrivé, ils étaient extrêmementdésolés et est venu et a dit à leur souverain, tout ce qui a été fait. Puislappelait dans son souverain et lui dit: vous méchant serviteur ! Jaisorti vous tous que la dette, parce que vous me pria. Ne devrait pasvous aussi avez eu pitié de ton serviteur fellow, alors même que jai eupitié de toi? » Son souverain était en colère et livra pour les bourreaux,jusquà ce quil devrait faire tout ce qui était à cause de lui. Donc monshamayim père aussi feront pour vous, si vous ne relâchez chacun votrefrère de votre cœur pour ses méfaits. »
    • Si vous reconnaissez quil est juste, vous savez que tout le monde quipratique la justice est né de lui.Malgré cela, laissez votre lumière brille devant les hommes ; quils voientvos bonnes œuvres et louer votre père qui est dans le shamayim.Nos œuvres sont la lumière dautres pointant vers lui.Éphésiens 2:8-10YaHuWaH vous sauvé par sa faveur spéciale quand vous avez cru. Etvous ne pouvez pas prendre le crédit pour ce (croyance) ; Cest uncadeau de YaHuWaH. Délivrance nest pas une récompense pour lesbonnes choses que nous avons fait [œuvres], donc aucun de nous nepeut se vanter à ce sujet.Car nous sommes fabrication/réalisation deYaHuWaH. Il a créé nous de nouveau dans haMashiyachYaHuWSHuWaH, afin que nous puissions faire les bonnes choses quilavait prévu pour nous il y a longtemps.Exécution : le même mot doù nous tirons le mot anglais « poème ».Date de création : créé, habitable, ou transformé [entièrement]. Avectous les versets de lattention, 8 et 9 ont reçu, ce verset qui suitimmédiatement leur met tout dans la bonne perspective, parce que lefait que nos propres réalisations (égarées quils devaient être en raisonde notre position comme décrit précédemment dans le chapitre) ne sontpas ce qui nous a apporté en faveur de YHWH ne veut pas dire que nousne devrions pas être impliqués dans des œuvres nobles ; au contraire,œuvres nobles sont par nature ce que la Torah est composée de, et cestnotre guide. Mais le pied, sur quil nous a mis est beaucoup plus ferme,et si nous suivons les travaux quil a décrété il y a longtemps, plutôt quece que nous avons imaginé pourrait être ce quil voudrait, le résultat serabeaucoup plus defficacité, manque nest plus la cible, mais réellementplaire à lui.Et nos œuvres doit être fondée sur la Torah :
    • Matt 05:17Ne pense pas que je sois venu pour desserrer [démêler/mal interpréter]la Torah ou le Nebim. Je nest pas venu pour desserrer [éclaircir], maisafin de sacquitter [donner linterprétation correcte - pour les faire sortiren plénitude].Je suis venu : un idiome hébreu pour « mon but est ». Pour leur donnerleur pleine signification : comme on le voit par le reste de ce discours, oùil développe les interprétations courantes de son époque pour entrerdans le vif du sujet. « Remplir » (ou terminer) était également un termetechnique utilisé par les rabbins pour décrire une interprétation correcte,qui « établi » il. Il révèle ce que YaHuWaH vraiment prévue par lescommandements par énonçant des cas particuliers une méthodecommune de rabbinique. En MattithYahuw il réitère, fait allusion à et/ouamplifie sur chacun des dix commandements.Matt 05:18Pour très certainement, je vous dis, jusquà ce que shamayim et la terrepassent, [Philippe 2 03:11-12] pas même un seul Yodh (‫)י‬ ou un accentmarque (taga) doit en quelque sorte passer loin de la Torah, jusquà ceque tout se passe. [Debarim 30: 11-20 ; Yasha 40:12-25]Yodh : la plus petite lettre hébraïque, mais il nest nullement négligeable.Taga : une notation DIACRITIQUE sur certaines lettres pour ajouter desnuances dintonation. Du Tillet Heb., un hameçon. Peshitta araméenne,accident vasculaire cérébral. Shem-Tob Hébreux, pas une lettre ou dot...parce que tous seront accompliront. Il a garanti quils viendront passer,mais pas tous sont encore venus à accomplissement encore.mat 05:19
    • Celui qui, par conséquent, doit desserrer un de ces plus petitscommandements moins et enseigner aux autres de le faire, doit êtreappelé le plus petit dans le règne de YaHuWaH ; mais celui qui doit faireet denseigner leur sera appelé grand dans le règne de YaHuWaH.Enseignants dautres encourent le jugement plus strict. (Yaaqov/Jacques3:1) Comparer Deutéronome 4:2.La lumière qui brille chez nous est à garder ses commandementsMatt 05:20Car je dis vous quà moins que votre justice est supérieure à celle desscribes et des Prushim, il ny a aucun moyen vous entrera dans le règnede shamayim !LAISSEZ PAS ANARCHIE FAIRE PARTIE DE VOTRE VIEAu-delà de la Prushim: A choquante déclaration, car pour la plupart, ilsont semblé être lincarnation de la justice en leur temps. Mais il les aappelées sans foi ni loi au coeurMatt 23:28Même si vous semblez aussi extérieurement justes aux hommes, maisintérieurement vous êtes pleins dhypocrisie et diniquité.Bien quils prétendaient être gardant la Torah mieux que tout le mondeautour deux. Vous devez faire mieux queux, dit-il. Leur interprétationest sur pied défectueux.Matt 07:26-27
    • Quiconque entend ces paroles de mes amis et ne fait pas leur seracomme un homme sans se soucier, qui a bâti sa maison sur le sable. Lapluie est tombé, les inondations sont venus, et le vent soufflait et battresur cette maison ; et il est tombé, et grande fut sa chute. »Il se couche la Torah retour sur sa création originale. Shem-Tob :supérieure à la Prushim et les sages.Il garde la commande garde sa vie, celui qui méprise ses voies meurtIl sagit dun message invariable et central tout au long de lécriture :obéissance à ses commandements (sa voix) mène à la vie –désobéissance conduit à la mort !Béni soit, en son nom
    • Nêtre ne pas aveugle à la véritéEt hinnei, deux aveugles, assis en passant côté, lorsquils ont entenduque YaHuWSCHuA passé, sécria, disant, aie pitié de nous, O YaHuWaH,[tu] Ben David. Un YaHuWSCHuA sarrêta, et appelé à eux et dit, ce quiva vous que je vais te fassent ils lui disent, YaHuWaH, que nos yeuxpeuvent être ouvertes. Ainsi fut ému de compassion [sur les]YaHuWSCHuA et toucha leurs yeux : et immédiatement leurs yeux areçu la vue, et ils le suivirent.Son serviteur et le vôtreshalowm en justicepar la grâce de YaHuWaHkeiYAHnätzräyaSe souvenir de moi et de prier pour moi queYaHuWaHsera gracieux àmoi et être miséricordieux envers mes péchés que jai péché contre lui.Que la paix soit à eux que lire et quentendre ces choses et à leursserviteurs :Fabien et FabienLibrement vous avez reçu, gratuitement, donnez gratuitementUne règle nécessaire et de grande ampleur. Un serviteur dans levignoble de lÉvangile, bien quedigne de son soutien confortable dans le travail. Devrait jamais prêcherpour la location, ou faire un trafic séculaire de la Ruwach (travailspirituel): quel scandale est-il pour un homme de faire le trafic avec lescadeaux dont il fait semblant, au moins, avoir reçu de la Ruwach
    • HaQodesh, dont il nest pas le maître, mais le distributeur. Celui quiprêche pour obtenir une vie, ou de faire fortune, est coupable de la plusinfâme sacrilège