Programme formation IRPA 2013 2014
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Programme formation IRPA 2013 2014

on

  • 900 views

 

Statistics

Views

Total Views
900
Views on SlideShare
900
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
6
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Programme formation IRPA 2013 2014 Programme formation IRPA 2013 2014 Presentation Transcript

  • PROGRAMME DE FORMATION 2013-2014 Patrimoine Culturel Tourisme Durable Patrimoine Naturel Institut Régional du Patrimoine de Bretagne Aménagement Durable du Territoire
  • Edito A l’heure où les impératifs du développement durable sont malmenés par la crise, où dégager du temps pour se former devient parfois délicat, les réseaux qui fondent l’IRPA réaffirment la nécessité, dans un monde en pleine mutation, de croiser les regards, décloisonner les approches pour démultiplier les capacités d’innovation des territoires. C’est pourquoi l’IRPA vous propose une offre de formation renouvelée : plus dense, concentrée sur des enjeux régionaux majeurs. La Bretagne numérique et la requalification durable de nos centres-villes et centres-bourgs en sont deux piliers destinés à tous les acteurs des territoires. Parce que notre mission est aussi de sensibiliser élus, techniciens et partenaires de l’économie sociale et solidaire aux enjeux nouveaux, aux évolutions encore embryonnaires, parce que les acteurs des territoires bretons ont su montrer depuis des décennies leur capacité à s’emparer de sujets nouveaux, l’IRPA poursuit également en 2013 son travail de veille et de défrichage autour de sujets émergents ou de nouvelles approches en matière d’urbanisme et d’aménagement. La place des patrimoines dans notre quotidien est, elle, réinterrogée à travers une série de formations dédiées à leur connaissance et à leur intégration dans les projets de territoires. Enfin, une offre plus particulièrement dédiée aux professionnels de la médiation, de l’éducation et de la valorisation des patrimoines, les sensibilisera à de nouvelles problématiques et leur permettra d’approfondir leur pratique professionnelle. Les formations et cycles proposés comportent tous la marque de fabrique de l’IRPA  : un équilibre entre l’état de l’art et des mises en situation sur le territoire aux côtés d’acteurs ayant expérimenté et développé de bonnes pratiques. Parce que notre territoire régional dispose d’un maillage d’acteurs de la formation continue, l’IRPA vous propose également de découvrir un panorama des formations proposées par ses réseaux membres ainsi que par son partenaire l’Université de Bretagne Occidentale. Parce que les besoins formation sont de plus en plus divers d’un territoire à l’autre, parce que la demande de solutions spécifiques est de plus en plus fréquemment formulée, l’IRPA développe également une offre de formation « à la carte », co-construite avec les territoires pour répondre à leurs besoins propres. Claude DUVAL Président de l’IRPA
  • PATRIMOINES ET INNOVATION transmETTRE et valorisER Les patrimoines Evolutions technologiques ou sociétales, approches plus durables de nos modèles d’urbanisme et d’aménagement, nouveaux outils pour mettre en scène les patrimoines des territoires, l’IRPA a identifié des sujets pour lesquels la sensibilisation des acteurs bretons nous est apparue comme indispensable. Le patrimoine est assurément un objet de connaissances mais il est aussi un véritable outil de sensibilisation de découverte et d’éducation au territoire, et à la citoyenneté. Que l’on parle d’éducation, de médiation, de transmission et de valorisation, les questions des publics auxquels s’adressent ces actions, de leur finalité et des méthodes les plus adaptées sont omniprésentes. L’IRPA leur accorde une large place tout en abordant de nouveaux objets et champs patrimoniaux. PATRIMOINES ET TERRITOIRES Réaliser une opération d’aménagement, produire des logements pour accueillir de nouveaux habitants, re-dessiner l’espace public, gérer les patrimoines naturels, autant d’actes courants pour les collectivités locales qui impactent certes le cadre de vie local mais également l’image et donc l’attractivité de nos territoires. Comment intégrer la question patrimoniale au stade de la réflexion, des études, des réalisations ? Comment ancrer la question patrimoniale dans les enjeux du développement durable, de la performance énergétique des bâtiments anciens, de la densification des bourgs ? L’IRPA propose une série de 5 cycles pour découvrir des clés de lecture ou approfondir sa pratique professionnelle. CONNAÎTRE LES PATRIMOINES POUR AGIR Situer les patrimoines dans leur contexte historique, sociologique et territorial, leur donner sens et les placer dans un cadre régional, national, européen est un préalable à l’élaboration de politiques locales de gestion, de protection comme de mise en valeur. Ce cycle propose une série de focus sur des champs, des objets patrimoniaux ainsi que les outils de protection existants.
  • Révolution numérique et territoires 8 Cycle 8 9 > Droits, licences sur l’utilisation des textes, sons et images sur le web > Développer les usages numériques sur les territoires : wiki, cartes ouvertes, open data > Panorama des outils numériques et des enjeux pour les territoires > Se repérer dans les outils numériques > Elaborer un programme de médiation intégrant des outils numériques > Utiliser le numérique en EEDD > Guider aujourd’hui «Storytelling» : la narration, outil de valorisation des patrimoines et territoires 11 11 12 12 Cycle Sommaire 10 10 Cycle Médiation et numérique 9 10 > Pratique du « storytelling » > Visite contée : l’imaginaire du conte pour scénariser la visite > Le territoire au fil du récit : rédiger un synopsis d’interprétation > Corps et médiation culturelle 13 13 14 14 15 15 Cycle 7 URBANISME ET PATRIMOINES Page > Villes et bourgs de Bretagne : un patrimoine durable > Les outils de la politique foncière > Logements vacants et requalification des centres-bourgs > Interface ville-campagne : traitement des franges urbaines > Identité du bâti et nouvelles formes urbaines > Démarche BIMBY ou la densification des zones pavillonnaires Conduire un projet de réhabilitation durable dU bâti ancien 16 16 16 17 Cycle > Adaptation du littoral au changement climatique > Patrimoines et nouvelles pratiques touristiques > Friches industrielles, agricoles, commerciales et portuaires, quels traitements ? > Reconquête des entrées de ville et des franges urbaines 6 6 7 > Contextes et spécificités de l’intervention sur le bâti ancien > Connaître les principes constructifs et les sources de désordres > Les enduits, peintures et badigeons > Amélioration de la performance énergétique du bâti ancien Gestion de l’eau et des patrimoines naturels 17 18 18 19 19 Cycle Page PATRIMOINES ET TERRITOIRES > Gestion patrimoniale de sites naturels ou ordinaires > L’épuration des eaux par les plantes > Connaître et gérer la végétation des voiries > Gestion douce des eaux pluviales > Gestion des espèces invasives PAYSAGES DE BRETAGNE 20 20 Cycle PATRIMOINES ET INNOVATION > Lire un paysage > La définition d’une politique paysagère de territoire
  • transmETTRE et valorisER Les patrimoines > Géotourisme : découverte du territoire par la géologie > Médiation des patrimoines et publics collégiens > Eduquer par le patrimoine > EEDD et PCI – La transmission des savoirs et savoir-faire > Jouer, c’est gagné pour le patrimoine ! > Médiation des patrimoines et publics de maternelle 22 22 23 23 24 24 25 26 26 Cycle 25 Collectage et valorisation du PCI au service du territoire > Concevoir et organiser une opération de collecte du PCI > Réaliser un entretien et utiliser du matériel > Constituer, enrichir une base de données > Le PCI, outil de mise en valeur et de développement du territoire Page 27 27 28 28 29 29 30 30 Cycle ESPACES PUBLICS > Conception et gestion des espaces publics > Réussir un espace public pour et avec les habitants > Conception, entretien et valorisation des liaisons douces Cycle 20 21 21 Cycle Page CONNAÎTRE LES PATRIMOINES POUR AGIR La protection des patrimoines > Les fouilles préventives > Les obligations légales de protection du patrimoine naturel > Les obligations en matière de protection et de gestion des patrimoines bâti et mobilier Connaître pour protéger : la biodiversité > Les batraciens > Les oiseaux des campagnes > Milieux urbains et biodiversité > Bocage et biodiversité > L’accessibilité des données naturalistes FORMATIONS SPÉCIFIQUES DE L’IRPA 31 32 33 > Contrat régional emploi-formation tourisme > Formation des guides conférenciers > Membres IRPA FORMATIONS PARTENAIRES 34 38 > Formations proposées par les membres de l’IRPA > Formations proposées par l’UBO 40 INSCRIPTION ET FINANCEMENT CALENDRIER 42
  • PATRIMOINES ET INNOVATION Adaptation du littoral au changement climatique 28 -29 novembre 2013 2 jours Saint Malo (35) Patrimoines et nouvelles pratiques touristiques 20 mai 2014 1 jour RENNES (35) Contexte Contexte Le dérèglement climatique va se traduire de multiples manières et chaque territoire doit anticiper et accompagner cette évolution inéluctable. Le littoral breton devra donc s’adapter : élévation du niveau de la mer, activités économiques perturbées, etc. Les premières réflexions menées sur le Golfe du Morbihan sont riches d’enseignements pour les autres territoires littoraux de Bretagne. Alors qu’apparaissent et se développent de nouveaux modes de tourisme, de découverte des territoires  et de rencontres comme le Sightjogging, Velonotte, les toits de Stockholm, Lisbonne les yeux bandés, les greeters, le couchsurfing, c’est un enjeu pour le patrimoine de dépoussiérer son image parfois un peu vieillotte et d’entrer dans une véritable dynamique d’innovation. Objectifs Objectifs > Connaître les spécificités des impacts du dérèglement climatique sur le littoral > Connaître les mesures envisagées pour adapter le littoral et ses activités au dérèglement climatique > Connaître les comportements et les aspirations des touristes > Mieux adapter son offre aux attentes de tous les visiteurs > Oser innover dans la valorisation du territoire et de son patrimoine Contenu > Informations sur les grandes tendances touristiques, illustration par des exemples d’actions innovantes et décryptage > Questions réponses > Les projections du dérèglement climatique sur le niveau marin, les précipitations, les températures, la végétation, etc. > Les grands effets attendus du dérèglement climatique sur le littoral : le cas du Golfe du Morbihan > Les recommandations préconisées sur le Golfe du Morbihan, pour que le territoire s’adapte au dérèglement climatique Contenu Publics > Responsables de projet tourisme et patrimoine, chargés de mission Publics > Elus, agents des collectivités et de l’Etat, aménageurs, bureaux d’études, associations 6I
  • Friches industrielles, agricoles, commerciales et portuaires, quels traitements ? Mai 2014 3 jours RENNES (35) Reconquête des entrées de ville et des franges urbaines Juin 2014 3 jours RENNES (35) Contexte Contexte Les friches sont les témoins des mutations économiques des territoires, de l’évolution des modes de production. Friches portuaires, industrielles, agricoles, commerciales voire tertiaires, ces bâtis et espaces concernent les territoires urbains comme les territoires ruraux. Ils représentent un héritage qu’il faut gérer. Enjeux majeurs pour l’aménagement durable des territoires, le traitement des friches concerne l’économie comme l’habitat, la biodiversité comme la valorisation du territoire. L’intervention sur ces bâtis et espaces est donc complexe : diagnostic, émergence d’un projet requalifiant, dépollution, montages financiers, portage foncier, autant de questions qui nécessitent une approche décloisonnée et coordonnée. La croissance urbaine a dessiné aux marges des villes des espaces d’entrée souvent disgracieux, d’apparence banale car identiques dans tous les territoires. Les entrées de villes se présentent comme des entonnoirs qui canalisent la pénétration dans la ville entre des zones d‘activités. Améliorer la qualité urbaine de ces espaces en terme de fonctionnement urbain, de paysage et de qualité architecturale est un enjeu ancien qui rencontre aujourd’hui les évolutions des pratiques commerciales et qui justifie une intervention globale sur ces espaces constitutifs de l’image et de l’attractivité des territoires. Objectifs > Identifier les enjeux économiques, sociaux, paysagers, environnementaux du traitement des friches urbaines et rurales > Connaître les outils d’intervention Contenu > Méthodologie du diagnostic territorial :  portée patrimoniale et paysagère des friches, clés pour évaluer le panel des reconversions potentielles, acteurs et partenaires > Méthodologie de traitement : conduite du projet de requalification, outils juridiques et financiers Publics > Elus, chargés de mission aménagement, urbanisme, développement économique, aménageurs I7 Objectif > Disposer d’un panorama des enjeux, méthodes et outils pour engager une dynamique de réhabilitation des entrées et franges de villes Contenu > Enjeux urbains > Evolution des pratiques commerciales > Stratégies de mise en œuvre : acteurs, outils et procédures, amélioration continue > Eléments méthodologiques : prise en compte du grand paysage, fractionnement de l’itinéraire en séquences > Traitement de l’espace public, maîtrise de la publicité et du mobilier urbain, mise en valeur des différents types de patrimoine à l’échelle de séquences urbaines Publics > Elus, techniciens des collectivités et des EPL, urbanistes, architectes, services de l’Etat
  • révolution numérique et territoires La révolution du numérique, tout à la fois révolution de l’offre et des usages, fait émerger de nouveaux modes de production, de contenus et de nouvelles pratiques en terme de nomadisme et de partage. Données et objets, en s’ouvrant à l’intervention, à la manipulation, à la création de contenu par les internautes, offrent des possibilités d’interactivité et des formes éditoriales inédites. L’inventaire, la conservation, l’éducation et la valorisation des patrimoines sont au cœur de ces évolutions que ce cycle a pour ambition de vous faire partager. Droits, licences sur l’utilisation des textes, sons et images sur le web Avril 2014 2 jours LAMBALLE (22) Développer les usages numériques sur les territoires : wiki, cartes ouvertes, open data Janvier 2014 3 jours MORLAIX (29) Contexte Contexte Alors qu’il devient de plus en plus facile de trouver des textes, sons et images sur internet, se pose aussi la question des droits de réutilisation de ces informations. En parallèle se développent les licences libres qui ouvrent la possibilité de réutiliser textes, sons et images. L’encyclopédie Wikipédia, la carte OpenStreetMap, les données des collectivités libérées grâce à l’open data, etc. L’internet libre met à disposition des habitants des outils leur permettant de parler, de cartographier, de valoriser leur territoire. Mais pour quel projet ? Avec quelle synergie d’acteurs ? Objectifs > Connaître les droits de réutilisation d’informations trouvées sur internet > Connaître les licences libres et ce qu’elles permettent de faire Contenu > Rappel du droit d’auteur sur les textes, images et sons  > Les licences libres (ou copyleft) : intérêts et limites Publics > Personnes en charge de la communication, guides et animateurs Objectifs > Comprendre les enjeux de la révolution de l’internet libre pour les territoires > Cerner les conditions pour susciter, accompagner ou développer les projets numériques sur les territoires Contenu > Les principaux outils de l’internet libre : wiki, OpenStreetMap, l’obligation légale de libération de données ou l’open data > Exemples de projets numériques sur les territoires : intérêts, limites > Méthode pour inciter, structurer ou développer les usages numériques des territoires Publics Cycle > Animateurs numériques, agents des collectivités ou de l’Etat 8I
  • Panorama des outils numériques et des enjeux pour les territoires en partenariat avec l’Aric Juillet 2014 1 jour LORIENT (56) Contexte Le développement de l’internet libre conduit à l’émergence de projets citoyens sur les territoires : inventaires et valorisation de l’histoire ou des patrimoines (wiki, cartes ouvertes, etc.). Si ce mouvement peut perturber les pratiques habituelles, il peut aussi être porteur de synergies intéressantes entre élus et citoyens sur les territoires. Objectifs > Connaître les grands mouvements de l’internet citoyen impactant les territoires > Découvrir les illustrations de projets de territoires issus de mouvements citoyens Contenu > L’internet libre ou citoyen, de quoi parle-t-on ? > Présentation d’outils pour décrire et valoriser les territoires qui sont à la disposition des internautes : wiki, carte ouverte > Les dynamiques et projets observés en Bretagne et ailleurs : intérêts et limites Médiation et numérique Le numérique, ses technologies et ses univers sont de plus en plus présents dans la vie quotidienne, pendant les loisirs et dans les lieux culturels. Comment intégrer cette nouvelle dimension dans les programmes de médiation et articuler les outils en fonction des publics ? Se repérer dans les outils numériques 18 février 2014 1 jour RENNES (35) Objectifs > Connaître différents outils numériques pouvant être utilisés pour la médiation > Evaluer les points forts et les freins à l’utilisation de ces outils > Identifier les contextes où l’utilisation de ces outils sera particulièrement pertinente Contenu > Panorama illustré des différents outils susceptibles d’être utilisés dans une programme de médiations ; réalité augmentée, virtualité augmentée, reconstitution 3D Publics > Médiateurs et animateurs, chargés de projet tourisme patrimoines Publics I9 Cycle > Elus et agents des collectivités
  • Elaborer un programme de médiation intégrant des outils numériques 19 février 2014 Utiliser le numérique en éducation à l’environnement et au développement durable 1 jour RENNES (35) 19 mars 2014 1 jour BREST (29) Guider aujourd’hui 2ème semestre 2014 2 jours CONCARNEAU (29) Objectifs Objectifs Objectifs > Savoir construire la complémentarité des outils personnalisés et des outils numériques > Identifier les contextes et les publics pour lesquels les outils numériques constituent une bonne réponse > Appréhender les contextes, les types de projets dans lesquels le recours au numérique s’avère une solution intéressante voire indispensable, et à quelles conditions ; par exemple projets d’inventaires participatifs > Appréhender l’intérêt pédagogique de l’utilisation des technologies numériques > Positionner l’accompagnement de visites comme une véritable plus-value, dans un environnement saturé de nouvelles technologies > Articuler l’accompagnement avec l’expérience de visite et avec le recours à d’éventuels outils numériques (notamment reconstitution 3 D) > Scénariser sa visite pour construire un message à plusieurs niveaux Contenu Contenu > Apports théoriques, relations d’expériences, manipulation d’outils numériques de découverte du patrimoine > Sciences participatives, outils participatifs et EEDD > Relations d’expériences d’accompagnement de découverte du patrimoine ou de visites « extraordinaires » > Les attentes des publics touristiques > Intégration d’outils numériques dans les visites > Travail en petits groupes sur l’élaboration d’un projet de visite Contenu > Apports et questions-réponses sur l’intégration du numérique dans les programmes de médiation, apports méthodologiques (pour qui ? dans quel contexte ? pour faire quoi ?...), relations d’expériences Publics > Médiateurs et animateurs, chargés de projet tourisme et patrimoines Pré-requis > Avoir suivi le module précédent ou connaître les différents types d’outils numériques Publics > Animateurs, éducateurs à l’environnement, responsables associatifs Publics > Médiateurs et chargés de projet de médiation, chargés de mission tourisme Cycle 10 I
  • «Storytelling» : la narration, outil de valorisation des patrimoines et territoires Pendant que de nouveaux modes de découverte touristique émergent, la communication narrative se développe au service du marketing touristique. Et si la narration se mettait au service du patrimoine  ? Ce cycle de 4 modules indépendants mais complémentaires facilitera la mise en histoires du territoire et de son patrimoine. Pratique du «storytelling» 29-30 octobre 2013 Visite contée : l’imaginaire du conte pour scénariser la visite 2 jours RENNES (35) Objectifs > Etre en capacité de raconter le territoire, ses spécificités (patrimoine, paysage, usages) à l’oral et à l’écrit > Reconnaître , analyser, utiliser les histoires > Créer des histoires efficaces pour parler de son domaine (patrimoine, tourisme…) Contenu > Formation pratique : bases du «storytelling», méthodologie > Mise en application, entraînement en fonction des projets et situations professionnelles 21-23 janvier 2014 3 jours MONTFORT-SUR-MEU (35) > Approche et programme totalement renouvelés > Approfondissement pour les stagiaires ayant participé à la précédente session «Visite contée». Objectifs > Etre en mesure de raconter une histoire, des histoires lors de l’accompagnement d’une visite et de prendre en compte de l’imaginaire des lieux et des personnes > Aborder les structures de l’imaginaire et les figures emblématiques du conte, les mettre au service de la médiation > Scénariser sa visite à partir d’un conte Contenu Publics > Chargés de communication, chargés de projets tourisme et patrimoine, médiateurs et animateurs de visite Publics > Médiateurs, animateurs, éducateurs, toute personne ayant à accompagner des découvertes Cycle I 11 > Formation pratique > L’univers du conte et les grandes figures de l’imaginaire, jeux et techniques, visite de site, analyse d’un conte et utilisation pour scénariser une visite
  • Le territoire au fil du récit : rédiger un synopsis d’interprétation 22-24 avril 2014 3 jours Pays touristique de l’Oust à Brocéliande (56) Objectifs > Elaborer un synopsis d’interprétation ou de visite d’un territoire ou d’un site > Etre en capacité de reproduire la méthode dans son champ professionnel Contenu > Rappel des fondamentaux de l’interprétation du patrimoine et de l’art d’interpréter > Ressentir, voir, entendre, toucher, goûter, sentir > Connaître  : apport de connaissances, contraintes, obligations, ressources sur le territoire > Mettre en commun et partager : travail en petits groupes, définition d’un synopsis et parti pris d’interprétation > Restitution à l’ensemble du groupe, analyse constructive Publics > Chargés de projets et de développement, chargés de médiation, guides et animateurs, chargés de communication et acteurs du tourisme Corps et médiation culturelle 25-26 mars 2014 2 jours REDON (35) Urbanisme et patrimoines Contexte > Le médiateur : sa voix, son regard, sa posture, son déplacement sont ainsi des outils qu’il doit mobiliser pour une médiation réussie Objectifs > Maîtriser le stress généré par la prise de parole en public > Capter et garder l’attention de l’auditoire > Savoir poser son regard, maîtriser son rythme, son débit, ses silences > Utiliser l’espace au mieux Contenu > Formation pratique, exercices et entraînements : . La voix : projection, diction, mélodie, rythme . Le corps : posture, gestes parasites, déplacements . L’attention du public : suspens, langage non verbal . Utiliser le trac plutôt que le subir Publics > Animateurs, médiateurs, accompagnateurs de visites et d’ateliers, tout professionnel susceptible de manier l’expression orale Pré-requis Cycle > Avoir une expérience d’animation ou de médiation culturelle ou utiliser habituellement l’expression orale L’héritage architecturaI ne constitue pas seulement un témoignage du passé. Il est une composante de notre cadre de vie. Respecter cet héritage, ce n’est pas muséifier certains secteurs ni figer des bâtiments mais lutter contre la banalisation et l’uniformisation, penser la cohérence des formes urbaines d’hier et de demain, permettre au bâti ancien de s’adapter aux nouveaux usages, tout en préservant ses caractéristiques patrimoniales porteuse de sens et source de valorisation,   promouvoir des espaces de transition de qualité ; autant de défis collectifs abordés dans ce cycle très complet qu’il nous faut relever ensemble pour une Bretagne durable, solidaire et attractive. 12 I
  • PATRIMOINES ET TERRITOIRES Octobre 2013 1 jour RENNES (35) Contexte Le maillage du territoire breton par les villes moyennes, les villages et bourgs est une caractéristique forte du territoire régional. Connaître les spécificités de la morphologie urbaine de ces centres permet d’éclairer les questions sur leur évolution. Objectifs > Donner les clés pour comprendre les spécificités du tissu bâti existant > Rechercher la cohérence urbaine dans les projets de requalification des centres-bourgs Contenu > Morphologie, patrimoines, ambiance urbaine des villes et bourgs bretons > Les tissus bâtis traditionnels du logement au bâti, à l’îlot, au quartier : implantation, densité, performances bioclimatiques, intérêt énergétique, relation entre espace public et espace privé Publics > Elus, techniciens des collectivités locales, chargés de mission urbanisme, habitat, développement local I 13 Les outils de la politique foncière en partenariat avec Foncier de Bretagne et l’Aric Session 1 10-11 octobre 2013 PAULE (22) 1 jour pour les élus Session 2 13-14 novembre 2013 PAIMPOL (22) 2 jours pour les techniciens Contexte L’ensemble des acteurs publics s’accordent sur le constat d’une consommation excessive d’espace. La capacité de tous à gérer durablement cette ressource limitée constitue un enjeu majeur pour la Bretagne. L’établissement public Foncier de Bretagne (EPF) a conçu pour les acteurs locaux une palette d’outils pour leur permettre de développer une politique foncière active et contribuer à un aménagement durable de leur territoire. Objectif > Connaître et savoir mobiliser les différents outils permettant d’élaborer et de mettre en oeuvre une politique foncière. Contenu J1 : Les enjeux locaux d’une politique foncière à partir de visites de terrain Le référentiel foncier Les outils de maîtrise du foncier et de l’aménagement J2 : approfondissements techniques, études de cas Publics > 1er jour : élus, maires et adjoints et techniciens des collectivités en charge de l’urbanisme, de l’habitat, et du développement durable > 2e jour : techniciens des collectivités en charge de l’urbanisme, de l’habitat, et du développement durable uniquement Cycle Villes et bourgs de Bretagne : un patrimoine durable
  • Logements vacants et requalification des centres-bourgs : panorama des enjeux et des nouveaux outils Interface ville-campagne : traitement des franges urbaines en partenariat avec l’Aric 21-22 octobre 2013 SAINT-BRIEUC (22) 1 jour pour les élus 2 jours pour les techiniciens 26-27 février 2014 2 jours INZINZAC-LOCHRIST (29) Contexte Contexte Limiter la consommation d’espace, proposer une offre de logements diversifiée et énergétiquement performante, disposer d’un centre bourg attractif, autant de défis pour les communes. Quels outils choisir pour intégrer la lutte contre les logements vacants dans un projet plus global de revitalisation du cœur de bourg ? Les limites entre les bourgs et la campagne environnante sont souvent des espaces peu traités. Plutôt qu’un face à face, ne faudrait-il pas penser les franges des villes et des bourgs comme des espaces de transition, qui font rentrer la campagne, la nature en ville et rendent possible l’accès des habitants à ces espaces de respiration ? Objectifs Objectifs > Comprendre le déclin des centres-bourgs et centres-villes. > Intégrer le traitement de la vacance à une approche urbaine globale et à la politique de l’habitat. Savoir identifier les freins et leviers adaptés à son territoire > Identifier les problématiques de ruptures entre bourgs et campagnes > Découvrir les réflexions de communes travaillant à l’interconnexion entre leur bourg et la campagne environnante Contenu > Les marchés immobiliers, les types de vacance > Les besoins et attentes des ménages en matière de logement > Repenser l’urbanisme du bourg pour traiter la vacance > Présentation des outils de reconquête mobilisables > Le rôle de Foncier de Bretagne > Le constat des effets d’un urbanisme par tranche : l’effet de rupture sur les franges urbaines > Visites terrain : visites de zones d’interface ville-campagne (bonnes et mauvaises) et partage entre les stagiaires et les habitants > Le diagnostic et les recommandations des collectivités pilotes sur le traitement des interfaces entre quartiers et zones agricoles Publics Publics > 1 jour  : élus, maires et adjoints, et techniciens des collectivités en charge de l’urbanisme, de l’habitat, et du développement durable > 2e jour : techniciens des collectivités en charge de l’urbanisme, de l’habitat, et du développement durable uniquement er Contenu > Elus, agents des collectivités et de l’Etat, bureaux d’études en urbanisme et en paysage Cycle 14 I
  • Identité du bâti et nouvelles formes urbaines Mai 2014 MORBIHAN Octobre 2014 Pays de RENNES (35) Démarche BIMBY ou la densification des zones pavillonnaires 1 jour Juin 2014 2 jours TRÉGOR GOELO (22) 1 jour Novembre 2014 2 jours VITRÉ (35) Contexte Contexte Le bâti est un élément constitutif de l’identité des territoires de Bretagne. Avec l’introduction de nouveaux matériaux, de nouvelles formes, se pose la question de l’intégration des opérations de constructions et de réhabilitation dans le paysage existant. Ceci est d’autant plus vrai avec le renforcement de la réglementation thermique qui conduit à une isolation par l’extérieur, pouvant conduire à masquer la typicité du bâti local. Alors que la réglementation sur la gestion économe du foncier se durcit et qu’il va devenir de plus en plus compliqué d’étendre les villes, peut-on travailler à la densification des quartiers pavillonnaires ? C’est le pari de la démarche BIMBY qui commence à se développer en Bretagne. Objectifs > Cerner les enjeux énergétiques ainsi que les enjeux d’identité des territoires > Identifier les conditions de bonne intégration de ces différents enjeux Objectifs > Connaître les enjeux de la densification urbaine > Connaître et mettre en œuvre la démarche BIMBY qui vise à la densification des zones pavillonnaires Contenu > La réglementation thermique et le renforcement de l’isolation des bâtiments (neufs ou existants) > Les enjeux de préservation du bâti traditionnel et d’identité du bâti local > Visites d’opérations d’intégration de nouvelles formes urbaines dans un tissu urbain traditionnel > Les enjeux de la densification de l’habitat et le fort potentiel de création de logements dans les quartiers pavillonnaires > Les principes de la démarche « Build in my back yard » (BIMBY), qui vise à identifier les fonds de parcelles où il est possible de densifier les zones pavillonnaires > Le retour d’expériences des premières démarches BIMBY en Bretagne : intérêts, freins et leviers Publics Publics > Elus, agents territoriaux et de l’Etat, architectes, paysagistes I 15 > Elus, agents des collectivités et de l’Etat, géomètres, bureaux d’études en urbanisme Cycle Contenu
  • Conduire un projet de réhabilitation durable du bâti ancien Les enjeux de réhabilitation du parc de logements existants sont considérables pour notre territoire régional. L’amélioration des performances énergétiques et des fonctions d’usages doit se conjuguer avec la préservation du caractère patrimonial du bâti ancien comme avec ses autres performances. Ce cycle a pour objectif d’appréhender les enjeux environnementaux, patrimoniaux, sociaux, techniques et économiques de la réhabilitation du bâti ancien pour élaborer des réponses adaptées aux défis du plan régional bâtiment durable comme aux enjeux patrimoniaux de notre territoire. Contextes et spécificités de l’intervention sur le bâti ancien Novembre 2013 2 jours Connaître les principes constructifs et les sources de désordre Décembre 2013 Février 2014 6 jours Les enduits, peintures et badigeons Avril 2014 2 jours Objectifs Objectifs Objectifs > Connaître les contraintes légales et patrimoniales liées au bâti ancien ainsi que les normes énergétiques > Comprendre le fonctionnement du bâti ancien pour pouvoir établir un diagnostic et proposer des réponses aux problèmes posés > Mesurer les intérêts et limites de l’utilisation de ces produits au regard de la stratégie d’intervention et de la règlementation Contenu Contenu Contenu > Clés de lecture du bâti ancien > Législation en matière de protection et les enjeux de sauvegarde du patrimoine > Réglementation et normes thermiques > Eléments de montages financiers > Maçonneries (2 jours) : principes généraux de la construction en pierre, diagnostic de l’existant, projet d’intervention > Pans de bois (2 jours)  : principes constructifs, évolution, sources de désordres réaliser un relevé, exercice pratique > Terre (2 jours) : connaissance de l’architecture en terre, spécificités constructives, solutions de reprises > Enduits et mortiers de chaux : altérations, composition et conditions de mise en œuvre > Peintures et badigeons (caséine, chaux), > Traitements écologiques du bois : normalisation, composition et mise en œuvre > Rôle, composition et conditions de mise en œuvre des enduits intérieurs et extérieurs; intérêt composition et mise en œuvre des peintures écologiques Cycle 16 I
  • Lieu RENNES (35) Visites de sites dans le Pays de Rennes Publics > Architectes et leurs collaborateurs, maîtres d’œuvre, ingénieurs et techniciens des services bâtiments et patrimoine des collectivités, consultants Amélioration de la performance énergétique du bâti ancien Juin 2014 3 jours Gestion de l’eau et des patrimoines naturels L’eau et la nature ne doivent pas être perçues comme des contraintes, mais comme des richesses qui font partie intégrante des territoires de Bretagne. Aujourd’hui, un nombre croissant d’acteurs a pris conscience de l’enjeu de préserver une eau de qualité, comme la biodiversité. Le renforcement de la réglementation et l’intégration de ces problématiques dans les documents de planification (SCoT, PLU) conduit les territoires à développer la connaissance, à faire évoluer les pratiques de gestion et les acteurs de sensibilisation des habitants à ces sujets. Gestion patrimoniale de sites naturels ou ordinaires 25 -27 septembre 2013 3 jours SÉNÉ (56) Objectifs Fauche tardive, pâturage, autant de pratiques de gestion utilisées en sites protégés qui se développent aussi pour entretenir la nature ordinaire. Cette longue expérience de gestion peut alimenter les réflexions des collectivités ou autres acteurs souhaitant tendre vers une gestion douce des espaces verts ou de nature ordinaire. Contenu Objectifs > Comportement thermique et hygrothermique du bâti et des matériaux anciens > Les stratégies thermiques et hygrothermiques adaptées au bâti ancien > Comment élaborer des solutions adaptées en choisissant les matériaux les plus pertinents > Découvrir les pratiques de gestion d’espaces naturels pouvant servir en espace vert et sites de nature ordinaire > Echanger et partager sur les pratiques de gestion des sites de nature ordinaire Publics > Gestionnaires de sites de nature ordinaire ou protégée, bureaux d’études en environnement, associations de protection de l’environnement Cycle I 17 Contexte Savoir élaborer des projets de réhabilitation améliorant la performance énergétique du logement, le confort des habitants et respectant le caractère patrimonial du bâti
  • L’épuration des eaux par les plantes 10 -11 octobre 2013 MELESSE (35) 2 jours Connaître et gérer la végétation des voiries 17 octobre 2013 1 jour BREST (29) Contexte Contexte La création d’une station d’épuration n’est pas forcément adaptée aux besoins des petites communes. Il s’avère qu’il est souvent possible d’améliorer la performance des lagunes avec des bassins plantés en amont ou en aval. L’interdiction d’utiliser les pesticides dans les caniveaux s’est traduite, par le développement de la végétation sur le bord des routes, des trottoirs avec une certaine incompréhension des habitants. Faut-il laisser pousser ces végétaux, les enlever ? La démarche engagée sur l’agglomération brestoise servira de support à l’échange et au partage d’expériences sur le sujet. Objectifs > Découvrir les techniques simples d’épuration de l’eau (lagunage, phyto-épuration) et leur efficacité Contenu > Savoir identifier les paramètres déclassants de son installation d’épuration > Présentation des techniques de bassins plantés et de leur efficacité > Terrain : visite de lagunages, rencontres avec les gestionnaires ayant mis en œuvre ces techniques Publics > Techniciens territoriaux élus, bureaux d’études Objectifs > Partager sur les problèmes et solutions pour gérer la végétation des voiries > Découvrir les solutions techniques de gestion de cette végétation Contenu > Les conséquences liées à l’interdiction de traitements chimiques des caniveaux : le développement de la végétation le long des routes et trottoirs > Terrain : reconnaissance des principales espèces, de leur fonctionnement et des contraintes d’entretien qu’elles posent > Echanges sur les problèmes et les pratiques de gestion chez les stagiaires > Présentation de la stratégie menée sur Brest Métropole Océane pour contenir, mais aussi vivre avec la végétation spontanée > Retour sur la perception et l’acceptation des changements de pratiques par les habitants Publics > Gestionnaires des voiries Cycle 18 I
  • Gestion douce des eaux pluviales 15 -16 avril 2014 MONTFORT-SUR-MEU (35) 2 jours Gestion des espèces invasives Juin 2014 2 jours DINAN (22) Contexte Contexte Pour gérer les eaux pluviales, il était d’usage de créer un réseau séparatif des eaux usées et de l’enterrer. En complément de cette technique classique, on voit se développer depuis quelques années un autre modèle de gestion des eaux de pluie. Il s’agit de ralentir le cycle de l’eau pour rechercher une infiltration et de créer des bassins tampons qui peuvent être paysagés, s’intégrant mieux dans le paysage d’un quartier. Cette gestion douce des eaux pluviales est intégratrice des problématiques de l’eau, du paysage et de la préservation de la nature, pour un coût moindre à efficacité constante. Les plantes exotiques introduites peuvent parfois prendre un caractère envahissant, devenant alors une menace pour les usages (pêche, navigation), le paysage ou le maintien des espèces locales. La formation s’attachera à faire découvrir ces espèces invasives et ainsi qu’ à décrire les techniques de luttes efficaces, lorsqu’elles existent. > Amener les aménageurs à faire évoluer les pratiques de gestion des eaux pluviales vers des méthodes qui, tout en répondant aux objectifs de régulation des écoulements et d’épuration de l’eau, permettent de valoriser les paysages urbains et favoriser la biodiversité Contenu > Le tout tuyau, les nouvelles techniques de gestion des eaux pluviales : intérêts, limites, coûts, efficacité, etc. > Visites d’opérations d’aménagement urbain intégrant différentes techniques de gestion douce des eaux pluviales > Atelier : travail en groupes sur le dessin du chemin d’eau, sur les techniques à utiliser, sur l’emplacement des ouvrages Publics > Elus, techniciens et ingénieurs des collectivités, services VRD, espaces verts urbanisme, ingénieurs et techniciens de bureaux d’études, urbanistes, paysagistes, géomètres experts, CAUE I 19 > Savoir reconnaître les principales espèces invasives végétales de Bretagne > Connaître les techniques de lutte contre ces espèces invasives Contenu > Introduction aux espèces invasives > Les renouées du Japon > Reconnaissance et lutte contre les invasives aquatiques et terrestres > La mise en synergie des outils (SAGE, PNR) et des acteurs autour de la problématique «invasives» Publics > Techniciens de rivières, agents des services espaces verts des collectivités territoriales, bureaux d’études, associations de défense de l’environnement L ’Agrocampus Ouest, partenaire de l’IRPA organise des formations sur les plantes exotiques invasives. Pour tout renseignement : wwwagrocampus-ouest.fr Cycle Objectifs Objectifs
  • Paysages de Bretagne Les paysages résultent de la combinaison de facteurs naturels et de l’évolution des activités humaines qui se sont succédées sur un territoire. Comment intégrer ces marqueurs forts de l’identité d’un territoire dans l’action locale pour les préserver de la banalisation, pour qu’ils continuent à évoluer, à refléter l’identité et la diversité paysagère de notre région tout en conservant leurs références et leurs valeurs d’usages ? La définition d’une politique paysagère de territoire Lire un paysage Avril 2014 1 jour LE FAOU (29) Objectifs > Découvrir l’approche des paysages. > Acquérir les fondamentaux de la lecture du paysage... Prospective, stratégies et changement : concepts, méthodes, application Contenu > Pourquoi et comment décrypter un paysage ? > Apports méthodologiques, > La qualité des paysages Publics Cycle > Elus, chargés de mission environnement, urbanisme, foncier, aménagement du territoire. Décembre 2014 3 jours LE FAOU (29) Objectifs > Comprendre l’intérêt et les ressorts d’une identité paysagère du territoire. > Savoir intégrer le paysage dans une politique territoriale Contenu > Les outils de la qualité paysagère > Les démarches contractuelles locales (charte, plan, contrat, observatoire) : éléments de cadrage, méthodologie de mise en œuvre > Le volet paysage du PLU Publics > Responsables de services et chargés de mission, environnement, urbanisme, foncier, aménagement du territoire Pré-requis Conception et gestion des espaces publics 2-3 octobre 2013 2 jours ÉTABLES-SUR-MER (35) Contexte Les collectivités qui créent ou rénovent des espaces publics (places, parcs…) intègrent de plus en plus des démarches de développement durable : origine des matériaux, consommation en énergie ou en eau, implication des habitants. Autant de critères qui font évoluer les pratiques mais aussi la forme des espaces publics Objectif > Intégrer le développement durable dans la conception et la gestion des espaces publics (places, rues, jardins, etc.) Contenu > Le paysage culturel des espaces publics > Problématique de conception et d’entretien des espaces publics > Visites d’opérations de réhabilitation d’espaces publics Publics Elus, maires et adjoints, techniciens des collectivités en charge de l’urbanisme et des espaces verts. Bureaux d’études, architectes, paysagistes, géomètres > Connaître les bases de la lecture de paysage 20 I
  • Espaces publics Les places, les rues, les jardins publics, tous ces éléments constituent les espaces publics. Ils composent notre quotidien. Chacun comprendra l’intérêt de penser, et encore plus de réussir, ces espacesde contact et de partage qui servent au plus grand nombre. Diversité des publics et des usages, intégration des dimensions environnementales : économies d’énergie, biodiversité, voilà le difficile défi que doivent relever les élus et aménageurs. Réussir un espace public pour et avec les habitants 23 - 24 octobre 2013 2 jours PLOEMEUR (56) Conception, entretien et valorisation des liaisons douces Septembre 2013 2 jours PLOUËR-SUR-RANCE (22) Contexte Contexte Force est de constater que certains espaces publics ne fonctionnent pas, qu’ils sont parfois peu ou pas utilisés. Mieux impliquer les habitants ou visiteurs dès la phase de conception est un ressort indispensable pour en faire des lieux partagés et apprèciés. En complément du réseau routier, les territoires développent des liaisons douces, tant pour les déplacements quotidiens que de loisirs. De la création à la mise en valeur, ces liaisons douces posent des questions spécifiques auxquelles sont confrontées les porteurs de projets. > Savoir analyser la qualité d’usage d’un espace public > Savoir écouter et mobiliser les habitants pour adapter le projet Contenu > Présentation du dysfonctionnement récurrent de nombreux espaces publics : rues, places, jardins publics > Les outils d’évaluation du bon ou mauvais fonctionnement des espaces publics, sur la base de l’observation et de contact avec les habitants > Mise en pratique des outils et enquêtes d’acteurs, travail en groupe pour proposer des améliorations des espaces publics Publics > Urbanistes, aménageurs, paysagistes, élus et agents en charge de l’aménagement de l’espace, bureaux d’études, géomètres I 21 Objectifs > Identifier les freins et opportunités à la création de liaisons douces > Savoir mener à bien un projet de création, d’entretien et de valorisation de liaisons douces Contenu > Les questions juridiques posées par la création d’une liaison douce > La nécessaire interconnexion des liaisons > Terrain : parcours sur différentes liaisons douces (chemin, voie verte, etc.) et échanges sur les problématiques d’entretien et de valorisation Publics > Agents des collectivités, acteurs du tourisme, bureaux d’études Cycle Objectifs
  • TRANSMETTRE ET VALORISER LES PATRIMOINES Géotourisme : découverte du territoire par la géologie 15 octobre 2013 1 jour SAINT-JUST (35) Contexte Alors que la géologie conditionne nos paysages, peu d’acteurs savent parler de cet élément central de nos territoires. Les premiers guides sur le géotourisme en Bretagne viennent s’ajouter à la boîte à outils disponible pour avoir les clés de lecture des paysages (naturels ou bâtis) de Bretagne. Objectifs > Savoir mieux décrypter les paysages et les liens qui existent entre géologie et patrimoines (naturel ou bâti) > Faire découvrir les territoires avec le regard nouveau de la géologie > Découvrir les outils pour faire découvrir la géologie Contenu > Qu’est-ce que le géotourisme ? > En quoi la géologie conditionne-t-elle les paysages ? > Présentation des outils de découverte des sites d’intérêt géologique > Découverte des méthodes d’animation pour rendre la géologie plus accessible Publics > Chargés de mission tourisme, développement, patrimoine, médiateurs Médiation des patrimoines et publics collégiens 3-4 décembre 2013 2 jours MONTENEUF (56) Contexte Le patrimoine culturel a aujourd’hui toute sa place dans les programmes scolaires des années de collège. Cependant les classes de collégiens fréquentent peu les sites du patrimoine culturel ou naturel. Connaître les exigences des programmes scolaires et adapter ses outils de médiation à cette tranche d’âge favoriseraient probablement la rencontre collégiens/patrimoines. Objectifs > Mieux cerner les attentes des enseignants en lien avec les programmes et les disciplines > Savoir utiliser différentes approches pédagogiques comme supports de découvertes et d’apprentissages > Apprendre à centrer ses interventions sur le public, les objectifs pédagogiques et éducatifs définis en partenariat avec les enseignants plutôt que sur des connaissances à transmettre Contenu > Les attentes, questionnements et objectifs des enseignants lors de l’organisation de sorties culturelles > Parcours culturel et histoire des arts dans les programmes des classes de collège > Mise en situation de découverte du patrimoine (sur le site) > Les différentes approches éducatives et l’alternance pédagogique > Travail individuel et/ou en petits groupes : vers l’élaboration d’un projet éducatif de découverte du patrimoine par un public d’adolescents Publics > Médiateurs du patrimoine, éducateurs à l’environnement, responsables d’animation et de médiation, pédagogues 22 I
  • Eduquer par le patrimoine 21-23 janvier 2014 CONCORET (56) EEDD et PCI - La transmission des savoirs et savoir-faire 3 jours Mi-mai 2014 REDON (35) 2 jours Contexte Contexte Par éducation au patrimoine, on entend généralement toute action de transmission de connaissances sur du patrimoine. L’acte éducatif est alors centré sur la matière à transmettre et sur les meilleurs moyens pour ce faire. Cette session de formation propose de centrer la démarche éducative sur le public (ses besoins, ses attentes, ses capacités). Le patrimoine peut alors devenir un véritable terrain d’expérimentation et de découverte support d’un projet d’éducation ou de sensibilisation. Dans la définition établie par l’UNESCO,  « les connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers » font partie du patrimoine culturel immatériel. Un espace où culture et nature se rencontrent et où la transmission joue un rôle clé et peut être mise au service d’un projet éducatif. Objectifs Objectifs > Apprendre à se centrer sur le public > Etre en capacité d’élaborer une méthode d’accompagnement quel que soit le site patrimonial de façon à pouvoir accueillir, construire et animer une visite ou un atelier en cohérence avec le public > Renouveler sa palette d’outils de médiation et d’animation, notamment avec le Caddioscope à roulettes, malle pédagogique qui valorise le patrimoine en tant que ressource au service de l’éducation > Ancrer les actions de médiation et d’animation dans le territoire en valorisant et réactualisant les savoirs et savoir-faire traditionnels concernant la nature et le patrimoine > Pouvoir offrir une découverte du territoire et de son patrimoine interactive et singulière > Enrichir sa palette d’outils de médiation et d’animation Contenu Contenu > Découverte d’un site en situation d’animation (les stagiaires sont des participants à la visite), retour et analyse de cette expérience > Découverte, utilisation pour appropriation du Caddioscope à roulettes et de la démarche le sous-tendant > Apports théoriques sur les différentes approches pédagogiques et la nécessité de les croiser > Travail sur les projets des stagiaires > Approche du PCI et des ressources en Bretagne > Collecter les savoirs, se les approprier et les transmettre (ateliers jonc, jeux buissonniers) > Elaborer un programme de découvertes les intégrant Publics > Médiateurs du patrimoine, animateurs nature, animateurs jeunesse, autres pédagogues I 23 Publics > Acteurs du tourisme, éducateurs à l’environnement, médiateurs du patrimoine, pédagogues, chargés de projet médiation
  • Jouer, c’est gagné pour le patrimoine ! 2ème semestre 2014 monteneuf (56) 2 jours Médiation des patrimoines et publics de maternelle 2ème semestre 2014 CHERRUEIX (35) 2 jours Contexte Contexte Trop souvent dans la médiation et les espaces éducatifs, le jeu constitue une forme de « ruse pédagogique » et non une activité à part entière favorisant la découverte et l’investissement personnel. Une formation pour que les enfants ne disent plus « j’ai joué mais je ne me suis pas amusé » et pour que le jeu devienne réellement une activité intergénérationnelle, un moment partagé favorisant les découvertes et l’investissement afin de contribuer à faire des apprentissages à tout âge un plaisir. Recevoir de jeunes ou très jeunes enfants dans un site du patrimoine (culturel ou naturel) implique d’adapter ses outils d’animation et de médiation aux spécificités motrices et psycho-cognitives de cet âge ainsi qu’aux attentes des enseignants. Objectifs > Connaître les attentes des enseignants de maternelle et les programmes scolaires > Etre en capacité d’adapter ses outils habituels à des groupes de jeunes enfants > Enrichir sa palette d’outils de médiation > Appréhender le jeu dans son universalité et lui donner toute sa place dans son articulation avec le plaisir des découvertes et des apprentissages > Etre en capacité d’alterner des séquences pédagogiques et des approches éducatives (ludique) et cognitives dans un projet de médiation ou d’animation > Elargir sa palette d’outils d’animation et /ou de médiation Contenu > Alternance d’apports théoriques et de réflexion, de travail en petits groupes et de mises en situation (jeux) > L’importance du jeu dans l’éducation, l’universalité du jeu, le jeu au service de la médiation culturelle Publics > Médiateurs, animateurs, éducateurs, pédagogues Objectifs Contenu > Apports d’informations et de connaissances > Mises en situation > Application aux projets des stagiaires Publics > Médiateurs du patrimoine, éducateurs à l’environnement, responsables d’animation et de médiation, pédagogues Pré-requis > Aimer jouer 24 I
  • Collectage et valorisation du PCI au service du territoire Traditions, coutumes, contes, jeux, chants, danses, fêtes, savoirs, savoir-faire, constituent le patrimoine culturel immatériel. PCI est l’appellation encore récente de ces champs patrimoniaux explorés depuis longtemps par les collecteurs bénévoles, les ethnologues et les anthropologues. Plus fragiles que d’autres car liés pour une part à la mémoire des hommes, marqueurs forts de l’identité locale, ces patrimoines peuvent être mis au service du développement touristique économique et social du territoire. Des méthodes de collectage aux outils innovants de valorisation, ce cycle vous donne les clés pour intégrer le PCI à votre projet de territoire. Concevoir et organiser une opération de collecte du PCI (mémoire orale collective et savoir-faire) 26 novembre 2013 DOUARNENEZ (29) 1 jour Réaliser un entretien et utiliser du matériel 8 - 9 janvier 2014 PACÉ (35) 2 jours Objectifs Objectifs > Savoir inventorier : organiser, réaliser une collecte du patrimoine culturel immatériel local > Etre en capacité de faire d’une opération de collecte un outil de lien social et de dynamisation culturelle > Acquérir une méthodologie d’enquête > Savoir mener un entretien de collecte du PCI > Savoir utiliser le matériel (vidéo) dans le cadre d’un entretien de collecte du PCI Contenu Publics Publics > Responsables de projet de développement, patrimoine, tourisme, historiens et collecteurs locaux, animateurs, médiateurs... > Responsables de projet de développement, patrimoine, tourisme, historiens et collecteurs locaux, animateurs, médiateurs... Pré-requis > Avoir suivi le module précédent ou avoir déjà organisé une opération de collecte I 25 Cycle > Préparation et choix : objectifs, supports, etc > Créer une démarche d’enquête collective > Mettre à disposition, faire vivre le matériel collecté > Formation pratique : organisation du questionnement, déroulement d’un entretien, maniement du matériel (caméra vidéo) > Préparation de la rencontre : organiser la transmission, constituer un questionnaire > Pratique des interviews filmés (ou enregistrés), l’après enquête Contenu
  • Constituer, enrichir une base de données 11-13 février 2014 3 jours Le PCI, outil de mise en valeur et de développement du territoire 8-9 avril 2014 2 jours REDON (35) Objectifs Objectifs > Comprendre le fonctionnement d’une base de données > Comprendre les enjeux et les choix d’organisation d’une base de données dévolue au patrimoine culturel immatériel > Mettre en œuvre les techniques de traitement numérique d’une archive > Documenter et indexer dans une base de données > Appréhender les enjeux liés à la place potentielle de la mémoire orale collective et des savoir-faire dans les démarches de développement d’un territoire Mettre en œuvre des outils de valorisation du PCI dans une perspective de mise en valeur du territoire Elargir sa palette d’outils de valorisation Contenu Contenu > Structure, gestion des sources dans une base de données > Logiciels : options de gestion et enjeux > Nourrir et faire vivre une base > Etapes du traitement du document, outils de documentation, travaux pratiques Publics > Responsables de service patrimoine, chargés de projet Patrimoine culturel immatériel, archivistes, responsables de médiathèques, médiateurs, animateurs, collecteurs voulant s’initier au maniement d’une base de données > Mémoire orale et transmission > Mémoire orale et savoir-faire, ressources locales > PCI et développement culturel, touristique, économique et social Publics > Chargés de développement et chargés de projets tourisme, patrimoine, médiateurs, animateurs Pré-requis > Etre à l’aise sur un clavier d’ordinateur Cycle 26 I
  • CONNAÎTRE LES PATRIMOINES POUR AGIR La protection des patrimoines Bien connaître les cadres, objectifs et contenus des principaux instruments juridiques et financiers de protection et de mise en valeur des patrimoines est essentiel pour leur mise en œuvre adaptée aux besoins et projets des territoires. Les fouilles préventives Janvier 2014 RENNES (35) 1 jour Les obligations légales de protection du patrimoine naturel en partenariat avec l’Aric 1 jour Juin 2014 RENNES (35) Contexte Contexte Les fouilles préventives, obligation légale, ne cessent de se développer notamment à l’occasion de chantiers d’aménagement. Souvent considérées comme une contrainte coûteuse et susceptible d’augmenter les délais de réalisation des projets, elles permettent cependant de mettre à jour un patrimoine particulièrement intéressant et contribuent ainsi à augmenter la richesse culturelle de la Bretagne, pilier de son attractivité.  De nombreux textes permettent la préservation des milieux ou espèces, ce qui peut apparaître pour beaucoup comme un millefeuilles incompréhensible. La connaissance des outils juridiques est toutefois un aspect indispensable si l’on veut contribuer à l’impératif de préservation de la biodiversité.  Objectifs > Identifier les principaux outils de préservation du patrimoine naturel > Cerner les intérêts et limites des différents outils juridiques > Mieux connaître les obligations légales, le rôle des différents acteurs et les procédures à respecter > Mieux connaître les aides financières et leur mécanisme > Comprendre l’intérêt de l’archéologie pour le territoire et pour les aménageurs Objectifs Contenu Publics Publics > Aménageurs, responsables de service aménagement urbanisme, responsables opérations SPL > Elus, agents des collectivités, bureaux d’études en environnement, associations de protection de l’environnement Contenu I 27 Cycle > L’archéologie préventive aujourd’hui en Bretagne, > Aménagement du territoire et archéologie des partenariats à renforcer > Historique et évolution des textes juridiques (européens ou nationaux) contribuant à la préservation du patrimoine naturel > Présentation des différents outils : parc marin, site Natura 2000, réserve naturelle, arrêté de biotope, espèce protégée > La doctrine d’Etat : éviter, réduire, compenser, relatif à l’impact des projets d’aménagement
  • Les obligations en matière de protection et de gestion des patrimoines bâti et mobilier Fin 2014 RENNES (35) 1 jour Contexte Alors que le ministère de la Culture prépare un important projet de loi sur le patrimoine, l’IRPA propose une journée de formation pour s’informer du contenu de la nouvelle loi et appréhender les différences avec la situation antérieure.  Objectifs > Se repérer dans les différents niveaux de protection des monuments historiques (classement, inscription, périmètres de protection etc…) > Connaître les fondamentaux en matière de législation du patrimoine : obligations, contraintes, recours, financements Contenu > La protection des monuments historiques (y compris les objets) et des sites, les différents niveaux de protection, leurs contraintes et avantages. Publics > Elus locaux, techniciens des collectivités locales Connaître pour protéger : la biodiversité Identifier les espèces, leur comportement, les interactions avec d’autres espèces ou avec leur milieu, cette connaissance globale permet de mieux intégrer la biodiversité dans les projets d’aménagement, d’améliorer la qualité du cadre de vie et de proposer des actions de valorisation adaptées. Les batraciens Février 2014 SAINT-JACQUES-DE-LA-LANDE (35) 2 jours Contexte Les grenouilles et tritons font, pour la plupart, l’objet d’une protection réglementaire stricte. Aussi beaucoup de projets sont confrontés à la nécessité de préserver ces espèces peu connues.  Objectifs > Connaître la biodiversité des amphibiens de Bretagne et les enjeux de conservation > Connaître les menaces et les techniques de préservation de ces espèces Contenu > Ecologie des différentes espèces d’amphibiens présents en Bretagne > Enjeux de conservation des amphibiens, menaces (disparition des mares, zones humides, écrasements routiers) et techniques de préservation des espèces > Visites de milieux favorables et des modalités de mise en œuvre de techniques de préservation Publics Cycle > Aménageurs, bureaux d’études en environnement, agents en charge de l’aménagement (routes, bâti) 28 I
  • Les oiseaux des campagnes Mai 2014 DOL DE BREATGNE (35) Milieux urbains et biodiversité 2 jours Juin 2014 PLÉRIN (22) 2 jours Contexte Contexte Alors que la prise en compte de la biodiversité se développe, que saiton des oiseaux des campagnes en Bretagne ? La publication de l’atlas des oiseaux nicheurs de Bretagne et les travaux sur le suivi des oiseaux communs font des oiseaux un indicateur intéressant pour évaluer l’état ou l’évolution des paysages du milieu rural.   Le concept de nature ordinaire conduit à considérer, à raison, que le patrimoine naturel se développe aussi en ville. Mais quelles sont les espèces naturelles qui se sont adaptées à la ville et comment peut-on faire pour maintenir, voire développer la diversité biologique en ville ?  Objectifs > Savoir reconnaître les principales espèces d’oiseaux des campagnes > Cerner le rôle de bio-indicateur des oiseaux > Connaître la diversité biologique présente en milieu urbain, les enjeux, menaces pour la biodiversité en milieu urbain et les actions favorables à la biodiversité en milieu urbain Contenu Contenu > La diversité des oiseaux en milieu rural et leur rôle d’indicateur sur l’état du milieu rural > Les sources d’informations sur les oiseaux en milieu rural : atlas régional ou local, indicateurs stoc, etc. > Terrain : reconnaissance (visuelle et sonore) des oiseaux communs en milieu rural > Aperçu des espèces qui se sont adaptées au milieu urbain > Identification des milieux ou bâtiments propices à l’accueil de la biodiversité > Terrain : visite de milieux et identification des espèces > Echanges sur les techniques de gestion (entretien différencié) et actions contribuant au développement de la biodiversité (nichoirs, etc.) Publics Publics en partenariat avec Bretagne Vivante - SEPNB I 29 > Agents des collectivités, aménageurs, bureaux d’études en environnement Cycle > Animateurs agricoles, gestionnaires de sites naturels ruraux ou de sites Natura 2000, guides et animateurs en milieu rural Objectifs
  • Bocage et biodiversité Septembre 2014 KERNASCLÉDEN (56) L’accessibilité des données naturalistes 2 jours Septembre 2014 LORIENT (56) 2 jours Contexte Contexte Le bocage est un marqueur de l’histoire et des paysages de Bretagne, faisant l’objet d’un programme ambitieux de reconquête  : Breizh bocage permet de lutter contre la dégradation des eaux et joue un rôle important dans le maintien d’une biodiversité dans les territoires ruraux.   Les données sur le patrimoine naturel sont souvent issues du monde associatif, avec un accès souvent difficile. Par conséquent, de nombreux projets se font sans prendre en compte l’état réel des connaissances. Le monde associatif s’est donc mobilisé pour rendre plus facile l’accès à ces informations, mais aussi pour en susciter d’autres et mieux les valoriser.  Objectif > Connaître la diversité biologique des bocages de Bretagne et les conditions du maintien de la diversité biologique Contenu > La faune et la flore caractéristiques des différentes formes de bocage en Bretagne > L’évolution des bocages et les menaces de perte de biodiversité liées à la dégradation des bocages (disparition, évolution des techniques d’entretien, etc.) > Terrain : reconnaissance des espèces (faune-flore) caractéristiques des bocages, partage sur les techniques d’entretien permettant le maintien de la biodiversité Objectifs > Savoir comment accéder aux données naturalistes > Evaluer l’intérêt de projets de sciences participatives Contenu > Les acteurs qui produisent des données naturalistes > Les nouveaux outils > Données naturalistes et sciences participatives Publics > Agents des collectivités, bureaux d’études, associations de connaissance et de protection de l’environnement Publics > Animateurs Breizh bocage, gestionnaires de sites ruraux, guides et animateurs natures, bureaux d’études en environnement Cycle 30 I
  • FORMATIONS SPÉCIFIQUES DE L’IRPA Contrat régional emploi - formation tourisme Concevoir et animer une visite de site ou de monument 8-9 octobre 2013 2 jours LORIENT (56) Objectifs > Acquérir des outils et une méthodologie pour construire des visites guidées vivantes et interactives en fonction des lieux, des thèmes et des publics accueillis Contenu > L’interprétation > La place du public > Sensibiliser à l’évolution de la demande et des pratiques > Savoir parler de son patrimoine ou de son territoire > Elaborer un scénario de visite Publics > Contrat régional emploi - formation tourisme Concevoir un programme d’animations dans un établissement à vocation touristique 5-7 novembre 2013 3 jours saint-brieuc (22) Objectifs > Etre en capacité d’élaborer une méthode d’animation pouvant s’adapter à des groupes variés afin d’accueillir, construire et animer une visite ou un atelier en cohérence avec les attentes des publics touristiques et en cohérence avec le territoire et ses ressources. > Savoir centrer ses interventions sur le public, ses attentes et ses besoins, plus que sur une matière à transmettre. > Savoir utiliser différentes approches (ludique, artistique, scientifique…) comme supports de découverte et d’enrichissement Contenu > Connaître son environnement proche et identifier les ressources > Connaître les attentes des publics « spécifiques » > Elaborer un projet d’animations adapté aux publics touristiques > Les différentes approches éducatives et l’alternance pédagogique Publics > Contrat régional emploi - formation tourisme I 31
  • Formation des guides conférenciers Le gothique en Bretagne LE FAOUËT (29) Les patrimoines du XXe siècle en Bretagne ½ journée QUIMPER (29) Visites guidées ½ journée Contexte Contexte L’ouvrage réalisé par deux chercheurs du Service de l’Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, «Bretagne gothique, l’architecture religieuse» est paru en 2010. Il permet de saisir l’évolution de ce style du 12e au 16e siècle dans la région et de mieux connaître l’architecture religieuse de notre région. Objectifs Le 20e siècle c’est aussi du patrimoine  ! Quelles constructions, objets, pratiques culturelles, paysages (urbains, ruraux et péri-urbains) constitueront le patrimoine de demain  ? Se poser ces questions, c’est poser un autre regard sur notre environnement immédiat, et pour les médiateurs amener le public à regarder ce qui l’entoure d’un autre point de vue. > Mieux connaître le gothique en Bretagne > Saisir l’évolution spécifique du gothique dans la région > Nourrir ses connaissances pour mieux transmettre Objectifs Contenu > Mieux connaître le patrimoine du 20e siècle en Bretagne > Savoir s’interroger sur ce que sera le patrimoine de demain Contenu > Conférence et visite Publics > Guides conférenciers Pré-requis > Etre titulaire de la carte Guide conférencier ou adhérer à un réseau membre de l’IRPA > Conférence et visite Publics > Guides conférenciers Pré-requis > Etre titulaire de la carte Guide conférencier ou adhérer à un réseau membre de l’IRPA 32 I
  • L’archéologie en Bretagne aujourd’hui 2ème semestre 2014 1 jour RENNES (35) Animer un réseau d’acteurs aujourd’hui et demain 2014 RENNES (35) Contexte Contexte L’archéologie est une composante importante du patrimoine breton ; les fouilles programmées et préventives permettent de nombreuses découverte. Pour les médiateurs il importe de connaître l’évolution de ce domaine, afin d’en relayer les trouvailles et les informations auprès du public. Le territoire breton est reconnu pour être depuis le début des années 1980, une terre de travail en réseaux. A l’heure de l’optimisation de l’effet levier de l’argent public, de sollicitations démultipliées, de l’émergence d’une myriade d’initiatives via notamment les outils numériques, comment faire évoluer l’animation de réseau pour lui redonner toute sa valeur ajoutée ? Objectifs Objectifs > Connaître l’état des lieux de l’archéologie en Bretagne aujourd’hui > S’informer des découvertes majeures > Connaître les grandes évolutions du domaine de l’archéologie Contenu > Etat des lieux de l’archéologie bretonne, fouilles en cours et fouilles à venir, découvertes et valorisation Publics > Guides conférenciers, médiateurs du patrimoine et des territoires… > Savoir adapter un projet d’animation de réseau au contexte actuel > Réorienter ses pratiques professionnelles d’animation de réseau Contenu > Contenu théorique et méthodologique sur l’animation de réseau > Les notions et missions traditionnelles de l’animation de réseau : accompagnement, mutualisation, développement d’une expertise collective, veille, professionnalisation des équipes, représentation du réseau > Les nouveaux besoins des acteurs : dynamisation, dialogue expert > Les enjeux du travail en réseau dans une approche territoriale de développement > Repositionner le projet du réseau Publics > Directeurs, animateurs des réseaux membres de l’IRPA ET AUSSI... I 33 Les volets «eau», «paysage» et «patrimoine naturel» des études d’impacts Animer une cartopartie «patrimoine» sur un territoire Patrimoine et publics éloignés
  • FORMATIONS PARTENAIRES Formations proposées par les réseaux fondateurs de l’IRPA Education à la santé environnementale et réduction des inégalités sociales de santé En partenariat avec l’IREPS Bretagne Module 1 : Définir son champ d’intervention I 23 -24 septembre 2013 Module 2 : Choisir sa stratégie d’action I 4 -5 novembre 2013 Module 3 : Découvrir des exemples d’actions et expérimenter des outils pédagogiques adaptés I 9 -10 décembre 2013 2 jours L’esprit de la restauration L’observation attentive et méthodique d’un bâtiment permet de comprendre son histoire, son évolution et sa logique constructive. Cette analyse est un préalable indispensable pour faire les choix judicieux en restaurant dans le respect de l’authenticité. 2 jours 3 jours Brevet Professionnel de la Jeunesse de l’Education Populaire et des Sports (niveau IV) 2 jours Les enduits : terre, chaux, chanvre Module 1 : Enduits de terre Module 2 : Enduits décoratifs Module 3 : Enduits joints et finitions à la chaux aérienne Module 4 : Les mortiers et bétons de chanvre dans le bâti ancien 2 jours 2 jours 2 jours 2 jours Formation diplômante en alternance En partenariat avec les CEMEA Bretagne, Bretagne Vivante et les Eclaireurs et Eclaireuses de France 18 mois Octobre 2013 à mai 2015 630 heures Centre de formation (18 semaines ) Pour toute information, contactez le REEB  02 99 48 97 99 www.reeb.asso.fr ou twitter.com/REEBfil Pour toute information, contactez Tiez Breiz 02 99 53 53 03 secretariat@ tiez-breiz.org www.tiez-breiz.org 34 I
  • E-tourisme Les attentes et les besoins des visiteurs ont changé. La concurrence est de plus en plus vive dans le tourisme. Les technologies bouleversent nos habitudes. La FRPAT Bretagne propose plusieurs formations sur les nouvelles technologies numériques : Animateur numérique de Territoire 27 septembre 2013 Sept. 2013 10 jours Management numérique de destination 2 jours Cette formation s’adresse aux responsables de structures touristiques et leur donnera des éléments de réflexion sur les aspects stratégiques liés au e-tourisme. 2 jours Cette formation a pour but de sensibiliser élus et techniciens des structures touristiques au web et à ses conséquences dans le tourisme. Web éditorial, E-réputation, E-mailing Accompagnement des professionnels Ce programme répond aux problématiques diverses rencontrées par les acteurs locaux en matière de qualification de l’offre touristique. 2 octobre 2013 Ille-et-Vilaine Le contrat de mandature : quelle méthode pour l’élaborer ? 21 octobre 2013 1 jour Ille-et-Vilaine 25 octobre 2013 Côtes-d’Armor Communiquer pour être élu 15 novembre 2013 1 jour Ille-et-Vilaine 27 novembre 2013 Accessibilité Handicap Morbihan La FRPAT Bretagne gère le dispositif régional du label Tourisme et Handicap. Elle propose des formations sur la règlementation en matière d’accessibilité pour les quatre familles de handicap. Saint-Brieuc Pour toute information, contactez la FRPAT 02 97 51 49 94  sylvie.jezequel@frpatb.com www.frpatb.com. I 35 1 jour Morbihan S’adressant aux agents locaux de l’ensemble des structures de la branche tourisme, son objectif est de former à l’accompagnement des prestataires locaux dans l’évolution numérique. Virage numérique Constituer et animer une équipe en vue des élections 29 novembre 2013 Pour toute information, contacter l’Aric 02 99 41 50 07 info@aric.asso.fr www.aric.asso.fr
  • Savoir argumenter pour être convaincant(e) 4 octobre et 8 novembre 2013 2 jours Programmer vos projets au regard des finances de la commune Côtes-d’Armor 21 novembre 2013 4 octobre et 6 novembre 2013 1 jour Morbihan 4 décembre 2013 Ille-et-Vilaine Ille-et-Vilaine 12 décembre 2013 Maîtriser les finances locales 10 -11 octobre 2013 Côtes-d’Armor 2 jours Morbihan 17-18 octobre 2013 23 novembre 2013 Ille-et-Vilaine 14 -15 novembre 2013 23 novembre 2013 Ille-et-Vilaine 7 décembre 2013 Comprendre l’intercommunalité pour agir localement Côtes-d’Armor 20 novembre 2013 Ille-et-Vilaine 1 jour Saint-Brieuc Côtes-d’Armor 6 novembre 2013 Planification et outils opérationnels de l’urbanisme Morbihan 1 jour Utiliser les réseaux sociaux ? 6 décembre 2013 1 jour Ille-et-Vilaine Réussir ses interviews radio et média: mise en situation réelle en studio Pour toute information, contacter l’Aric 02 99 41 50 07 info@aric.asso.fr www.aric.asso.fr 13 décembre 2013 1 jour Ille-et-Vilaine 36 I
  • Animer dans et avec la nature Mars et avril 2014 An Oaled, Tréglonou (29) Formation-outil : «éducation à la nature» 5 jours (3+2) Animer sur le littoral 25-27 juin 2013 Juin 2014 3 jours 3 jours Maison des Abers, Saint-Pabu (29) Animer sur l’arbre et la forêt 18-20 septembre 2013 Septembre 2014 3 jours 3 jours CPIE Forêt de Brocéliande, Concoret (56) Printemps et automne 2014 Formation-outil : «animer sur le ciel et la nuit» Mai 2014 Manger autrement en centre d’éducation à l’environnement 5-6 décembre 2013 la Chapelle-Neuve (22) 1 jour 1 jour Centre Forêt Bocage, la Chapelle-Neuve (22) Nature et poésie : chasse aux haïkus 20 septembre - octobre 2013 Printemps 2014 Maison des Abers, Saint-Pabu (29) I 37 2 jours 2 jours 2 jours Lampaul - Ploudalmézeau (29) Créer et animer avec des jouets buissonniers 17 septembre 2013 Mai - septembre 2014 4 jours Côtes-d’Armor, Finistère, Morbihan, Ille-et-Vilaine Pour toute information contacter l’UBAPAR 09 71 26 85 77 ubapar@ubapar.org www.formation.ubapar.org 1 jour
  • Formations proposées par l’UBO L’IRPA et l’université de Bretagne occidentale sont partenaires pour organiser des formations ouvertes à tous. Elles se déroulent à l’antenne de Quimper. Si vous êtes intéressé(e), contactez l’IRPA. Agir avec une œuvre, agir avec un lieu 10 -11 Octobre 2013 Interprétation du patrimoine et mise en tourisme Novembre 2013 3 jours Contexte > L’interprétation du patrimoine, un concept et une démarche pour enrichir l’accueil, l’animation et la communication des sites et des territoires Objectifs 2 jours Etudier les pistes d’exploration possibles d’une œuvre et d’un lieu: questionner des pratiques de médiation diversifiées portant sur le langage et l’écriture, le corps et le mouvement, des activités visuelles et plastiques, le jeu et l’imaginaire. Infographie et communication visuelle 12 -15 Novembre 2013 4 jours Acquérir des connaissances informatiques indispensables à la réalisation des publications telles que les affiches et les dépliants. Découverte pour la conception de documents simples. > Etre en mesure de faire lien entre les caractéristiques d’un site naturel ou culturel, le territoire où il se trouve et les attentes des différents visiteurs > Concevoir de nouveaux outils de médiation des patrimoines et du territoire Contenu > Histoire, évolution de l’interprétation des patrimoines > Les critères de Tilden et leur application > Outils de découverte : cheminement, livret interactif, jeux et outils d’animation, expositions et panneaux d’interprétation > Prise en compte des attentes des visiteurs > Mise en tourisme des outils de découverte des patrimoines EN PROJET EN 2014... Les adolescents et l’expression artistique par les nouvelles technologies de l’information et de la communication Patrimoine gastronomique Janvier 2014 2 jours Quelle protection pour les recettes de cuisine ? Le savoir-faire, la règlementation relative à l’origine des produits : appellations d’origine, indication de la provenance… Les labels officiels : label rouge, label AB. Les concours et récompenses. Les titres à caractère promotionnel : produit de l’année, saveur de l’année. Mannequinage Janvier 2014 2 jours Présentation des vêtements sur mannequin adapté, par rapport aux époques, mise en situation (volumes, idée de mouvement des vêtements…). Notions sur l’évolution des morphologies. Prise en compte de la fragilité des tissus. Aspects juridiques des nouvelles technologies de communication Février 2014 1 jour Obligations et responsabilités dans la communication numérique, protection des données et créations, protection des droits et des personnes, la contrefaçon sur internet, le cas particulier des réseaux sociaux 38 I
  • Patrimoine et Art Contemporain Mars 2014 2 jours Découvrir des techniques de médiations culturelles alternatives pour tous les publics à propos de l’art contemporain, le démystifier. Identifier et formuler les malaises et blocages qu’il peut engendrer en explorant les relations qu’il peut tisser avec des espaces à dimension patrimoniale. Sécurité des collections et des personnes 1er trimestre 2014 2 jours Acquérir les notions et pratiques essentielles en matière de sécurité d’un établissement muséographique patrimonial. Démarches et outils pédagogiques pour classes de maternelles 10 -11 avril 2014 2 jours Pratique d’une démarche de médiation active et analyse d’outils dans les domaines du patrimoine culturel, de la nature et de l’art. Anglais appliqué au patrimoine Avril 2014 3 jours Vocabulaire du patrimoine. Approche du public anglophone (interculturalité) - Mise en situation sur le terrain (visites, téléphone…) I 39 Protection des espaces sensibles Mai 2014 1 jour Les sites et monuments historiques, les espaces naturels, le littoral Droit du patrimoine 1 Contexte La législation donne une forme légale au droit moral et aux droits patrimoniaux des créateurs sur leurs œuvres. La question peut donc se poser de concilier le droit d’auteur et le libre accès des publics aux patrimoines et à la culture Propriété intellectuelle 1 jour Octobre 2014 Objectifs > Acquérir les bases juridiques et pratiques nécessaires pour (ré)utiliser des données collectées (textes, son…) Contenu > Les institutions culturelles et les acteurs privés > Législation relative aux archives, > Loi du 4 janvier 2002 relative aux musées de France > Législation relative à l’archéologie des patrimoines Droit à l’image Octobre 2014 1 jour Objectifs > Acquérir les bases juridiques et pratiques pour l’utilisation (ou la réutilisation) d’images collectées dans le but de valoriser le patrimoine ou de créer des documents Contenu > Règles applicables en matière de droits d’auteur > Règles de droit à l’image (bâtiments, personnes...) Conservation des textiles Novembre 2014 1 jour Identification et vocabulaire, techniques de confection des textiles, principe d’inventaire, manipulation, rangement et conditionnement, les matériaux et équipements de conservation, les facteurs de dégradation.
  • L’ADHÉSION À L’IRPA L’adhésion annuelle de l’employeur à l’association IRPA est obligatoire selon le barème suivant. Collectivités LOCALEs Plus de 100 000 habitants ............................. 400 € De 20 000 à 99 999 habitants ...................... 200 € De 10 000 à 19 999 habitants ....................... 150 € De 5 000 à 9 999 habitants ........................... 100 € De 1 000 à 4 999 habitants ............................ 50 € Moins de 1 000 habitants .............................. 20 € Autres employeurs Plus de 50 salariés ........................................ 150 € De 10 à 49 salariés ......................................... 100 € Moins de 10 salariés ....................................... 50 € Pour les étudiants et les demandeurs d’emplois, l’adhésion est individuelle. La cotisation annuelle s’élève alors à 10 euros. Pour toute autre situation spécifique nous contacter : service formation IRPA 02 99 79 39 31 LES TARIFS DES FORMATIONS Les coûts de formation comprennent les coûts pédagogiques et l’adhésion à l’IRPA 1 jour 2 jours 3 jours Cycles Formations IRPA - ARIC 250€ 405€ 550€ Tarifs préférentiels : nous contacter Tarifs spécifiques VOTRE INSCRIPTION EN 3 ÉTAPES 1. 2. 3. Vous contactez notre service formation par téléphone au 02 99 79 39 31 ou formation@irpa-bretagne.org Nous vous envoyons un devis et un programme détaillé à transmettre à votre organisme financeur. Votre inscription est validée dès réception par nos services de l’accord de prise en charge de votre OPCA. Compte tenu du délai de traitement des dossiers, nous vous conseillons d’engager vos démarches auprès de votre organisme financeur, un mois avant la date de la formation. Notre service formation reste à votre écoute pour tous renseignements complémentaires ou pour vous aider dans le montage de votre dossier de prise en charge financière. N’hésitez pas à nous contacter, nous nous efforcerons de trouver une solution adaptée à votre situation. 40 I
  • INSCRIPTION ET FINANCEMENT SI vous êtes élu(e) : Le droit à la formation est ouvert aux membres d’un conseil municipal, d’un conseil général ou d’un conseil régional, ainsi qu’aux membres des organes délibérants des communautés d’agglomération, des communautés urbaines et des communautés de communes. > Les frais de formation constituent une dépense obligatoire pour la collectivité ou l’EPCI. Ils comprennent : les frais de déplacement, d’hébergement et de restauration, dont le remboursement s’effectue en application des dispositions régissant le déplacement des fonctionnaires, > Les frais d’enseignement, > La compensation éventuelle des pertes de revenu justifiées par l’élu en formation, plafonnée à l’équivalent de 18 fois 8 heures, à une fois et demie la valeur horaire du SMIC, par élu et pour la durée du mandat. L’IRPA est agréé par le Ministère de l’Intérieur pour la formation des élus. SI vOUS ÊTES SAlARIé(E) EN CDD OU EN CDI d’une association, d’un bureau d’études : Vous avez accès au plan de formation de l’entreprise et au DIF (droit individuel à la formation), et ce, même si vous êtes en contrat aidé. Concertez-vous avec votre employeur sur votre projet de formation et contactez votre organisme paritaire collecteur agréé (OPCA). I 41 SI vOUS ÊTES AGENT DE lA FONCTION PUBlIQUE TERRITORIAlE : Les demandes de formation sont gérées par la collectivité qui vous emploie. Rapprochez-vous de votre hiérarchie, du responsable des formations ou de la direction des ressources humaines. Si vous êtes travailleur indépendant : Vous pouvez aussi accéder à la formation. Vous participez obligatoirement au financement de la formation, par le versement d’une contribution à un organisme collecteur (OPCA) habilité par l’Etat par le biais de l’URSSAF. Pour connaître l’OPCA dont vous dépendez, adressez-vous à votre URSSAF. Pour toute situation particulière, n’hésitez pas à nous contacter, nous rechercherons avec vous une solution de financement. LIEUX ET FORMATIONS INTRA Nos formations sont organisées soit dans une commune de Bretagne en fonction de expériences de terrain, soit dans nos locaux 25 square de la Rance à Rennes. Nos modules peuvent être adaptés «intra entreprises» en fonction des besoins de votre structure et de vos collaborateurs. Nous élaborons également des modules spécifiques et adaptons l’offre proposée dans ce catalogue.
  • ept. ept. ept. ept. S S S S Utiliser le numérique en Education à l’Environnement et au développement durable Les batraciens Interface ville-campagne : traitement des franges urbaines Se repérer dans les outils numériques Elaborer un programme de médiation intégrant des outils numériques Constituer, enrichir une base de données Les fouilles préventives Développer les usages numériques sur les territoires : wiki, cartes ouvertes, open data Eduquer par le patrimoine Visite contée Réaliser un entretien et utiliser du matériel Connaître les principes constructifs et les sources de désordre Médiation des patrimoines et publics collégiens x Contextes et spécificités de l’intervention sur le bâti ancien x x O ct. x N ov. Concevoir et organiser une opération de collecte du PCI Adaptation du littoral au changement climatique Pratique du «storytelling» Villes et bourgs de Bretagne : un patrimoine durable Réussir un espace public pour et avec les habitants Les outils de la politique foncière Connaître et gérer la végétation des voiries Logements vacants et requalification des centres-bourgs L’épuration des eaux avec les plantes Géotourisme Conception et gestion des espaces publics Gestion patrimoniale de sites naturels ou ordinaires Septembre 2013 . Décembre 2014 CALENDRIER DES FORMATIONS Déc. Déc. Déc. Déc. x Janv . Janv . Janv . Janv . x x Fév. Fév. Fév. Fév. x x x Déc. N ov. N ov. N ov. N ov. O ct. ept. S Juill et et M ai Juin Juin Juin Juin vril A ars M
  • Jouer, c’est gagné pour le patrimoine! Médiation des patrimoines et publics de maternelle Guider aujourd’hui La définition d’une politique paysagère de territoire L’accessibilité des données naturalistes Les obligations en matière de protection et gestion des patrimoines bâti et mobilier Bocage et biodiversité Conception, entretien et valorisation des liaisons douces Panorama des outils numériques et des enjeux pour les territoires Démarche BIMBY ou la densification des zones pavillonnaires Milieux urbains et biodiversité Les obligations de protection du patrimoine naturel Amélioration de la performance énergétique du bâti ancien Gestion des espèces invasives Reconquête des entrées des villes et des franges urbaines Identité du bâti et nouvelles formes urbaines EEDD et PCI - La transmission des savoirs et savoir-faire Patrimoines et nouvelles pratiques touristiques Friches industrielles, agricoles, commerciales et portuaires Les oiseaux des campagnes Les enduits, peintures et badigeons Droits, licences sur l’utilisation des textes et images sur le web Lire un paysage Le territoire au fil du récit : rédiger un synopsis d’interprétation Gestion douce des eaux pluviales Le PCI, outil de mise en valeur et de développement du territoire Corps et médiation culturelle x x x x x x x x x x x x x x En cours de programmation x x x x x x x Déc. Nov. Oct. Sept. Juillet Juin Mai Avril Mars Fév. Janv. Déc. Nov. Oct. Sept.
  • n L’animation du réseau des chargés de mission Natura 2000 de Bretagne depuis 2001. L’organisation des formations des commissaires enquêteurs de Bretagne depuis 1999. Echanges, témoignages d’acteurs, points réglementaires, veille et prospective sont au menu de ces journées. n L’élaboration de réponses sur mesure à des besoins de formation spécifiques. L’IRPA répond aux collectivités locales, aux réseaux du patrimoine, du tourisme et de l’aménagement pour construire des formations, cycles, itinéraires destinés aux élus, salariés, administrateurs bénévoles en fonction des problématiques spécifiques identifiées à l’échelle d’un territoire ou d’une filière métier. n Des journées d’échanges, des groupes de travail rassemblant les acteurs du patrimoine de Bretagne. Parmi les thématiques traitées en 2012-2013,  vous retrouverez l’accès aux patrimoines de tous et notamment des publics éloignés, l’impact des révolutions numériques sur les outils de connaissance, de valorisation de médiation des patrimoines, les enjeux de la qualification des acteurs des patrimoines. Un site internet ressources sur les enjeux d’aménagement et de développement durable des territoires portés par les patrimoines. n Retrouvez toutes ces informations sur notre site : www.irpa-bretagne.org 25 square de la Rance 35000 Rennes - Tél. 02 99 79 39 31 - formation@irpa-bretagne.org Conception et réalisation graphique : www.isabelletreguer.fr Crédit photo : Studio Diaphane Imprimé sur du papier recyclé avec des encres d’origines végétales L’IRPA, c’est aussi...