Université Mohammed premièreUniversité Mohammed première
Faculté Pluridisciplinaire de NadorFaculté Pluridisciplinaire de ...
But du TravailBut du Travail
 Étudier les évolutions remarquable dans laÉtudier les évolutions remarquable dans la
faune ...
Contexte GéographiqueContexte Géographique
 La lagune de Nador ou Sebkha
Bou-Areg ou MAR chica.
 La plus importantes lag...
Pollution de la LagunePollution de la Lagune
 La lagune de Nador a été classée « Hotspot » deLa lagune de Nador a été cla...
Plan de dépollution de la MarchicaPlan de dépollution de la Marchica  
 trois mégaprojets sont effectués par letrois méga...
Paramètres physico-chimiqueParamètres physico-chimique
 Mesure in situ de: pH, Salinité, Température, et OxygèneMesure in...
RésultatsRésultats
 Résultats de Mai 2013:Résultats de Mai 2013:
pHpH : compris entre: compris entre 7,147,14 etet 8,3.8,...
InterprétationInterprétation
pH:pH:
 En 2010 :En 2010 : des fortes valeurs du pH sontdes fortes valeurs du pH sont
enregi...
Température:Température:
 Les variations de la température des eauxLes variations de la température des eaux
de la lagune...
Salinité:Salinité:
 En 2010 on distingue deux partie marquant une fortsEn 2010 on distingue deux partie marquant une fort...
Oxygène dissous:Oxygène dissous:
 Le niveau d’oxygène dissous est assezLe niveau d’oxygène dissous est assez
élevé au niv...
Les Macro AlguesLes Macro Algues
 Des bons bio indicateurs de la pollution.Des bons bio indicateurs de la pollution.
 Ec...
Résultats du premier siteRésultats du premier site
 Milieu eutrophique dont 3 espèces ont étéMilieu eutrophique dont 3 es...
Résultats du deuxième siteRésultats du deuxième site
 Six espèces ont été récolter de la vase sableuse:Six espèces ont ét...
Caulerpa prolifera Alsidium spCaulerpa prolifera Alsidium sp Cymodocea nodosaCymodocea nodosa
Teneurs en pigments chlorophylliensTeneurs en pigments chlorophylliens
0
2
4
6
8
10
12
14
Chl a
(Site1)
Chl a
(Site2)
Ulva...
 La chlorophylle b:La chlorophylle b:
0
2
4
6
8
10
12
Chl b(site1) Chl b(site2)
Ulva
Gracilaria
Chaetomorpha
CaroténoïdeCaroténoïde
0
0,5
1
1,5
2
2,5
3
3,5
(Site1) (Site2)
Ulva
Gracilaria
Chaetomorpha
Eutrophisation des eaux : (Près de L’oued Kabayou),Eutrophisation des eaux : (Près de L’oued Kabayou),
Photo prise le 22/0...
(coté Arekmane, visite le 11 mai 2012).(coté Arekmane, visite le 11 mai 2012).
Coté Al mouhandis : (prise dans la visite duCoté Al mouhandis : (prise dans la visite du
23/05/2013)23/05/2013)
Présentation1
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Présentation1

461

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
461
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
11
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Présentation1

  1. 1. Université Mohammed premièreUniversité Mohammed première Faculté Pluridisciplinaire de NadorFaculté Pluridisciplinaire de Nador EVALUATION DE L’ETAT DE LA LAGUNEEVALUATION DE L’ETAT DE LA LAGUNE MARCHICA APRES LES TROIS PROJETS DUMARCHICA APRES LES TROIS PROJETS DU PLAN D’AMENAGEMETPLAN D’AMENAGEMET ((Assainissement, Ouverture d’une nouvelle passe, et GestionAssainissement, Ouverture d’une nouvelle passe, et Gestion des déchets solides)des déchets solides) Projet de fin études réalisé par:Projet de fin études réalisé par: Kaoutar El khattabi & Anas HilouaKaoutar El khattabi & Anas Hiloua Encadré par:Encadré par: Dr. Mustapha AkodadDr. Mustapha Akodad
  2. 2. But du TravailBut du Travail  Étudier les évolutions remarquable dans laÉtudier les évolutions remarquable dans la faune et la flore de la lagune Marchicafaune et la flore de la lagune Marchica pour avoir une idée générale sur son étatpour avoir une idée générale sur son état de santé après 3 ans de suivis par lede santé après 3 ans de suivis par le grand plan d’aménagement :grand plan d’aménagement : -Ouverture d’une nouvelle passe.-Ouverture d’une nouvelle passe. -Gestions des déchets solides.-Gestions des déchets solides. -Assainissement.-Assainissement.
  3. 3. Contexte GéographiqueContexte Géographique  La lagune de Nador ou Sebkha Bou-Areg ou MAR chica.  La plus importantes lagune de la mer Méditerranée.  un écosystème qui présente une forme ovale avec une superficie de 115 km2 ..  Classé comme SIBE par laClassé comme SIBE par la convention RAMSAR en 2005.convention RAMSAR en 2005.  Une grande diversité d’habitatsUne grande diversité d’habitats pour la flore et la faunepour la flore et la faune  Une zone de repos, de nidificationUne zone de repos, de nidification et/ou d’hivernage d’oiseaux rareset/ou d’hivernage d’oiseaux rares ou d’intérêt mondial.ou d’intérêt mondial.  Le Seul site marocain avec certaines espèces marines gravement menacées (posidonies, grandes nacres)
  4. 4. Pollution de la LagunePollution de la Lagune  La lagune de Nador a été classée « Hotspot » deLa lagune de Nador a été classée « Hotspot » de pollution en Méditerranée par le PAM.pollution en Méditerranée par le PAM.  Les principales sources de pollution sont liées aux :Les principales sources de pollution sont liées aux : 1.1. Dysfonctionnements du système de collecte et deDysfonctionnements du système de collecte et de traitement des effluents liquides et des déchets solidestraitement des effluents liquides et des déchets solides sur le bassin versant;sur le bassin versant; 2.2. Pollutions d’origine agricole (herbicides, pesticides,Pollutions d’origine agricole (herbicides, pesticides, intrants azotés et phosphatés, sédimentationintrants azotés et phosphatés, sédimentation importante liée à la dégradation des sols...)importante liée à la dégradation des sols...) 3.3. Pollutions liées aux activités industrielles, portuaires etPollutions liées aux activités industrielles, portuaires et minières (en particulier par les métaux lourds).minières (en particulier par les métaux lourds).
  5. 5. Plan de dépollution de la MarchicaPlan de dépollution de la Marchica    trois mégaprojets sont effectués par letrois mégaprojets sont effectués par le gouvernement :gouvernement : -Fondation d’une nouvelle passe:-Fondation d’une nouvelle passe: pourpour une meilleure navigabilité entre le complexe lagunaire et le milieu marin. -Gestion des déchets Solides:-Gestion des déchets Solides: une nouvelle décharge contrôlée ainsi qu’une bonne gestion des déchets au niveau des eaux de la lagune. -Construction d’une station d’assainissement:-Construction d’une station d’assainissement: qui traite les effluents urbains du Grandqui traite les effluents urbains du Grand Nador.Nador.
  6. 6. Paramètres physico-chimiqueParamètres physico-chimique  Mesure in situ de: pH, Salinité, Température, et OxygèneMesure in situ de: pH, Salinité, Température, et Oxygène dissous.dissous.  Un nombre de cinq Stations pour couvrir l’ensemble duUn nombre de cinq Stations pour couvrir l’ensemble du écosystème.écosystème.
  7. 7. RésultatsRésultats  Résultats de Mai 2013:Résultats de Mai 2013: pHpH : compris entre: compris entre 7,147,14 etet 8,3.8,3. TempératureTempérature : comprises entre: comprises entre 17 °C17 °C etet 19 °C19 °C de la surface.de la surface. SalinitéSalinité : comprise entre: comprise entre 19.619.6 etet 21.5.21.5. Oxygène dissousOxygène dissous : compris entre: compris entre 1414 mgO2/lmgO2/l etet 1717 mgO2/l.mgO2/l.  Résultats de Mai 2010:Résultats de Mai 2010: pHpH :: compris entrecompris entre 7,87,8 etet 9,0.9,0. TempératureTempérature :: comprises entrecomprises entre 20,8 °C20,8 °C etet 25 °C25 °C de la surface.de la surface. SalinitéSalinité :: comprise entrecomprise entre 35,735,7 etet 39,4.39,4. Oxygène dissousOxygène dissous :: compris entrecompris entre 6,66,6 mgO2/lmgO2/l etet 9,29,2 mgO2/l.mgO2/l.
  8. 8. InterprétationInterprétation pH:pH:  En 2010 :En 2010 : des fortes valeurs du pH sontdes fortes valeurs du pH sont enregistrées au voisinage des agglomérationsenregistrées au voisinage des agglomérations de la villede la ville d’Arekmaned’Arekmane (9),(9), Bni-enzarBni-enzar (8.6) et de(8.6) et de NadorNador (8.6) .Ces cites sont caractérises par des(8.6) .Ces cites sont caractérises par des apports en ions carbonates, et une intenseapports en ions carbonates, et une intense activité anthropique.activité anthropique.  En 2013 :En 2013 : le pH prend une valeurs normale etle pH prend une valeurs normale et plus stable compris entre 7,14 et 8,3.plus stable compris entre 7,14 et 8,3.
  9. 9. Température:Température:  Les variations de la température des eauxLes variations de la température des eaux de la lagune de Nador suivent étroitementde la lagune de Nador suivent étroitement les variations de la températureles variations de la température atmosphérique. La température suratmosphérique. La température sur l'ensemble du bassin est relativementl'ensemble du bassin est relativement homogène tant en surface qu'au fond.homogène tant en surface qu'au fond.
  10. 10. Salinité:Salinité:  En 2010 on distingue deux partie marquant une fortsEn 2010 on distingue deux partie marquant une forts taux de salinité: secteurtaux de salinité: secteur d’Arekmaned’Arekmane (39.4 %°) et(39.4 %°) et secteur desecteur de Beni-enzarBeni-enzar (39.1 %°) .ces anomalies(39.1 %°) .ces anomalies peuvent être liées aux condition de confinement quipeuvent être liées aux condition de confinement qui favorisent la concentration des eaux. S’ajoute à cela lefavorisent la concentration des eaux. S’ajoute à cela le déficit hydrique et l’évaporation intense qui conduisentdéficit hydrique et l’évaporation intense qui conduisent aussi à une salinisation des eaux. Ce paramètre dépendaussi à une salinisation des eaux. Ce paramètre dépend des apports de la marée, de l’apport naturel direct desdes apports de la marée, de l’apport naturel direct des précipitations et de l’ensoleillement estival qui conduit aprécipitations et de l’ensoleillement estival qui conduit a l’évaporation des eaux de la lagune et l’augmentation del’évaporation des eaux de la lagune et l’augmentation de sa valeur.sa valeur.  Actuellement, la salinité des eaux de la lagune varieActuellement, la salinité des eaux de la lagune varie 19.619.6 % et% et 21.5 %21.5 % ce qui est normale pour une lagunece qui est normale pour une lagune
  11. 11. Oxygène dissous:Oxygène dissous:  Le niveau d’oxygène dissous est assezLe niveau d’oxygène dissous est assez élevé au niveau de toute la lagune il varieélevé au niveau de toute la lagune il varie entre (entre (1414 etet 1717 mg/lmg/l), par contre, EN 2010), par contre, EN 2010 il variait entre (il variait entre (6.5 et 9 mg/l6.5 et 9 mg/l), sachant que), sachant que les valeurs d’oxygènes dissous sontles valeurs d’oxygènes dissous sont importantes dans les eaux de fondimportantes dans les eaux de fond certainement liées à la présencecertainement liées à la présence d’herbiers et des algues au long du bassind’herbiers et des algues au long du bassin et aussi modifiée par les bactérieset aussi modifiée par les bactéries aquatiques.aquatiques.
  12. 12. Les Macro AlguesLes Macro Algues  Des bons bio indicateurs de la pollution.Des bons bio indicateurs de la pollution.  Echantillonnage Dans deux sites:Echantillonnage Dans deux sites: Le premier :Le premier : près de l’oued Kabayou à Nador deprès de l’oued Kabayou à Nador de coordonnées géographiques : (N : 35°.10, 385’-coordonnées géographiques : (N : 35°.10, 385’- W : 002°54, 993’).W : 002°54, 993’). Le deuxième :Le deuxième : à Mouhandis site prèsà Mouhandis site près d’Arekmane, les coordonnées géographiques :d’Arekmane, les coordonnées géographiques : (N : 35°08,856’-W : 002°47,227’).(N : 35°08,856’-W : 002°47,227’).  Identification, et extraction des pigmentsIdentification, et extraction des pigments chlorophyliens.chlorophyliens.
  13. 13. Résultats du premier siteRésultats du premier site  Milieu eutrophique dont 3 espèces ont étéMilieu eutrophique dont 3 espèces ont été identifier:identifier: Ulva fasciataUlva fasciata Gracilaria sp Chaetomorpha spGracilaria sp Chaetomorpha sp
  14. 14. Résultats du deuxième siteRésultats du deuxième site  Six espèces ont été récolter de la vase sableuse:Six espèces ont été récolter de la vase sableuse: Ulva fasciataUlva fasciata Gracilaria sp Chaetomorpha spGracilaria sp Chaetomorpha sp
  15. 15. Caulerpa prolifera Alsidium spCaulerpa prolifera Alsidium sp Cymodocea nodosaCymodocea nodosa
  16. 16. Teneurs en pigments chlorophylliensTeneurs en pigments chlorophylliens 0 2 4 6 8 10 12 14 Chl a (Site1) Chl a (Site2) Ulva Gracillaria Chaetomorpha  La chlorophylle a chez les espèces du premier etLa chlorophylle a chez les espèces du premier et deuxième sites étudiés.deuxième sites étudiés.
  17. 17.  La chlorophylle b:La chlorophylle b: 0 2 4 6 8 10 12 Chl b(site1) Chl b(site2) Ulva Gracilaria Chaetomorpha
  18. 18. CaroténoïdeCaroténoïde 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 3,5 (Site1) (Site2) Ulva Gracilaria Chaetomorpha
  19. 19. Eutrophisation des eaux : (Près de L’oued Kabayou),Eutrophisation des eaux : (Près de L’oued Kabayou), Photo prise le 22/05/2013.Photo prise le 22/05/2013.
  20. 20. (coté Arekmane, visite le 11 mai 2012).(coté Arekmane, visite le 11 mai 2012).
  21. 21. Coté Al mouhandis : (prise dans la visite duCoté Al mouhandis : (prise dans la visite du 23/05/2013)23/05/2013)
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×