Ppt fr chansellerie 23012012
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Ppt fr chansellerie 23012012

on

  • 469 views

 

Statistics

Views

Total Views
469
Views on SlideShare
467
Embed Views
2

Actions

Likes
2
Downloads
6
Comments
0

1 Embed 2

http://www.linkedin.com 2

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Ppt fr chansellerie 23012012 Ppt fr chansellerie 23012012 Presentation Transcript

    • FORMATION À L’APPROCHE INTÉGRÉE (GM)ENGENDER ASBL
    • I. L’EGALITE HOMMES-FEMMES, CONCEPTS ET OBJECTIFS1. Concepts de genre et sexe2. Différences liées au genre ou au sexe3. Fondements des différences4. Objectif global en matière d’égalité des femmes et des hommes 2
    • Exercice gender race• Dessins H/F 3
    • Genre et sexe• Sexe = différences biologiques entre les femmes et les hommes (fixes)• Genre: différences sociales et culturelles entre hommes et femmes (pas fixes) 4
    • Différences liées au sexe et différences liées au genre Concepts• Différences liées au sexe = différences biologiques entre les femmes et les hommes (universelles).• Différences liées au genre = différences sociales et culturelles entre les femmes et les hommes (contextuelles, variables).Différences liées au genre =constructions socio-culturellesdérivées desdifférences biologiques. 5
    • Différences liées au sexe et différences liées au genre FondementsDifférences biologiques entre hommes et femmes=>Différenciation sexuée des rôles et desstatuts dans la société (différences degenre).Schématiquement :• femmes cantonnées dans la « sphère privée »• hommes actifs dans la « sphère publique »Bien que progrès significatifs, situation actuelleencore influencée par ce schéma traditionnel. 6
    • Bedankt, wordt vervolgd deze namiddag!
    • FORMATION À L’APPROCHE INTÉGRÉE (GM)ENGENDER ASBL
    • Genre et sexe• Sexe = différences biologiques entre les femmes et les hommes (fixes)• Genre: différences sociales et culturelles entre hommes et femmes (pas fixes) 9
    • ExerciceLes différences entre hommes et femmes quisuivent sont-elles d’après-vous liées au sexe,au genre, ou au sexe et au genre ? 10
    • Différences liées au sexe et différences liées au genre Exercice• Les femmes disposent d’un congé de maternité de 16 semaines ; les hommes ont un congé de paternité de 3 à 10 jours.• Les postes de bourgmestres sont en grande majorité occupés par des hommes.• Les hommes obtiennent moins souvent la garde des enfants en cas de séparation. • Carte rouge = genre • Carte Vert = sex 11
    • Différences liées au sexe et différences liées au genre Concepts• Différences liées au sexe = différences biologiques entre les femmes et les hommes (universelles).• Différences liées au genre = différences sociales et culturelles entre les femmes et les hommes (contextuelles, variables).Différences liées au genre =constructions socio-culturellesdérivées desdifférences biologiques. 12
    • Différences liées au sexe et différences liées au genre FondementsDifférences biologiques entre hommes et femmes=>Différenciation sexuée des rôles et desstatuts dans la société (différences degenre).Schématiquement :• femmes cantonnées dans la « sphère privée »• hommes actifs dans la « sphère publique »Bien que progrès significatifs, situation actuelleencore influencée par ce schéma traditionnel. 13
    • Objectif politique global en matière d’égalité hommes- femmesEmancipation des individusvis-à-vis des contraintesliées aux rôles traditionnelsdes hommes et des femmes.Accès égal des femmes et des hommes aux« ressources socialement valorisées » (revenus,travail, responsabilités, savoir, santé, temps-libre,…) + exercice égal des droits fondamentaux(civils, sociaux, politiques) 14
    • Exemples d’objectifs politiques européens en matière d’égalité hommes-femmes• Indépendance économique des femmes (taux d’emploi, qualité des emplois, conciliation vie privée - vie professionnelle, création d’entreprises, accueil des enfants,…)• Egalité de rémunération• Egalité dans la prise de décision (politique et économique)• Dignité, intégrité et fin des violences fondées sur le sexe• Egalité entre hommes et• femmes dans les politiques• extérieures. 15
    • II. DIFFÉRENCES ET INÉGALITÉS 16
    • Différences et inégalités (1)Il existe des différences entre la situation desfemmes et des hommes dans de nombreux domaines : – Economie (ségrégation horizontale-verticale dans l’emploi, régime de travail, type de contrat, travail rémunéré-non rémunéré, attitudes de consommation, entreprenariat,…) – Vie privée (répartition des tâches domestiques, des revenus, garde des enfants, violence conjugale subie) – Politique (investissement et représentation politique, responsabilités au sein de l’administration publique,…) – Société civile (place dans le monde associatif, académique, médiatique,…) 17
    • Différences et inégalités (2)Il existe des différences entre la situation des femmes et des hommesdans de nombreux domaines : – Mobilité (utilisation des transports privés-public, type de trajet effectués,…) – Education (études suivies, résultats scolaires, diplômes,…) – Justice (obtention des gardes d’enfants, type de délits commis, nombre d’hommes et de femmes incarcérés,…) – Sécurité (lieux fréquentés, types d’agression commises- subies, types d’accidents de la route subis-provoqués,…). Idéal : que chaque département dresse un aperçu des principales différences qui existent entre hommes et femmes dans son domaine de compétence. 18
    • Différences et inégalités (3)Ces différences ne constituent pas nécessairement desinégalités entre hommes et femmes, mais elles en sontsouvent le fondement.De manière générale, on considère qu’il y a inégalité entrehommes et femmes lorsque :l’accès des femmes ou des hommes aux ressourcessocialement valorisées (revenus, travail,responsabilités/pouvoir, santé/bien-être, sécurité,savoir/éducation, mobilité,…) ou l’exercice des droitsfondamentaux (droits civils, sociaux et politiques) estfortement différencié en fonction du sexe et des rôles quilui sont liés. 19
    • Différences et inégalités (4)• Exemple : Seules les femmes peuvent être enceintes = différence biologique Les femmes se consacrent largement aux soins et à l’éducation des enfants = différence de genre qui se répercute sur la situation respective des femme et des hommes. Taux d’emploi des hommes : 67% Taux d’emploi des femmes : 57% Taux d’emploi des hommes avec enfants à charge : 91,4% Taux d’emploi des femmes avec enfants à charge : 62,4% (inégalité d’accès au travail, aux revenus, aux responsabilités,…) 20
    • III. LES APPROCHES DEL’ÉGALITÉ 21
    • Approches de l’égalité Lutte contre les Politiques discriminations spécifiquesInterdire les Corriger les inégalités inégalités EGALITE hommes-femmes GENDER MAINSTREAMING Eviter les inégalités 22
    • 1. Lutte contre les discriminations Domaine politique XInterdiction de toute discrimination entre hommes et femmes 23
    • 2. Politiques spécifiques Domaine politique XAdoption de mesures correctrices spécifiques (pour les femmes ou les hommes) 24
    • 3. Approche intégrée (GM) Domaine politique X, Y, ZIntégration de la dimension de genre dans le contenu des politiques publiques 25
    • 4. Différences entre les approches• Lutte contre les discriminations – A posteriori - curatives – Un domaine particulier – Basée sur l’égalité de droit• Les actions spécifiques – A posteriori - curatives – Un domaine particulier – Basées sur un constat d’inégalité• Le gender mainstreaming – A priori - préventif – Transversal - tous les domaines – Systématique• Sont complémentaires pour renforcer l’égalité 26
    • 5. GM et efficacité des politiques publiquesObjectif du GM : renforcerl’égalité hommes-femmesContribution indirecte du GM :renforcer la qualité et l’efficacitédes politiques publiques.Comment ? En contribuant à ce que les autoritéspubliques ne considèrent pas la populationcomme un groupe homogène auquel lespolitiques s’appliquent de manière uniforme. 27
    • IV. L’INTÉGRATION DE LA« DIMENSION DE GENRE » DANSUNE POLITIQUE PUBLIQUE 28
    • Les phases du « cycle politique »1. Analyse (ex ante) de la situation sur laquelle lespouvoirs publics souhaitent agir2. Définition de la politique3. Mise en œuvre des mesures et actions prévues+ contrôle4. Evaluation (ex post)de l’impact réelde la politique menée 29
    • Intégrer la dimension de genre dans une politique publiqueIntégrer la dimension de genre dans unepolitique =• réfléchir sous l’angle du genre tout au long du « cyclepolitique »• intégrer les résultats de cette réflexion à la politique,afin de renforcer l’égalité hommes-femmesCette intégration concerne prioritairement lesphases qui précèdent l’adoption des politiques(phases d’analyse et de définition) 30
    • 3.1. Identifier la présence d’une « dimension de genre »Une politique, mesure, action,… présente une « dimensionde genre » quand elle a ou peut avoir un impact sur lasituation respective des femmes et des hommesEn principe, toute mesure qui touche(directement ou indirectement)les personnes présente une dimension de genre 31
    • Exercice :Sur quels thèmesvotre département travaille-t-ilhabituellement?Attention, on parle du contenu des politiques.- A votre avis, y a-t-il une « dimension de genre » dans les thèmes qui relèvent de la compétence de votre département?
    • Plan d’action Gender Mainstreaming SPF CHANCELLERIE DU PREMIER MINISTRE SERVICE D’ENCADREMENT P&OOS1. Changer les mentalités au sein de laChancellerie et rompre avec les structures etles modes de pensée figés• OO1.1 La gestion des connaissances• OO1.2 La communication interne• OO1.3 Formations• OO1.4 Partnerships
    • OS2. Positionner le SPF Chancellerie comme une organisationfavorable à l’égalité des chances hommes- femmes• OO2.1 L’employer branding orienté égalité hommes- femmes• OO2.2 Recruter et sélectionner sans discriminer les femmes• OO2.3 Avantages extra-légaux sensibles à la dimension du genre• OO2.4 Prêter attention à l’implémentation du talent managementOS 3 : Prêter attention à l’impact de la politique sur les femmes et leshommes• OO3.1 Budget tenant compte de la dimension du genre via l’application des aspects suivants :• OO3.2 Prévoir une ventilation H/F des statistiques• OO3.3 Le test gender• OO3.4 Les marchés publics
    • OS 4 : Surveiller les actions entreprises et assurerune qualité permanente• OO4.1 Rédaction d’une charte de genre• OO4.2 1 indicateur de genre par service (horizontal)• OO4.3 Indicateurs de genre pour mesurer l’ampleur de l’intégration du genre dans la politique, domaine par domaine (statistiques, marchés, budget et plan de management)• OO4.4 Récompense• OO 4.5 Evaluation des actions
    • 3.2. Analyser sous l’angle du genreUne « analyse de genre » est une analysequi prend en compte l’impact (potentiel)de la politique envisagée sur la situationrespective des femmes et des hommes.Cette analyse se concentre sur : – la composition sexuée du groupe-cible concerné par la politique – l’identification des éventuelles différences qui existent entre hommes et femmes dans le(s) domaine(s) concerné(s) – l’identification des éventuelles inégalités qui sont liées à ces différences=> évaluation de l’impact (potentiel) de la mesure envisagée sur lasituation respective des femmes et des hommes 36
    • 3.2. Analyser sous l’angle du genreDans le cadre du gender mainstreaming, l’analyse de genrevise donc principalement à éviter que l’on traite leshommes et les femmes de manière identique quandils se trouvent parfois dans des situations différentesvoire inégalitaires 37