Industrie : évolution et tendances sur le marché de l'emploi cadre
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Industrie : évolution et tendances sur le marché de l'emploi cadre

on

  • 521 views

Dossier élaboré à partir des résultats de l’enquête annuelle de conjoncture menée par l’Apec auprès des entreprises. APEC mars 2013

Dossier élaboré à partir des résultats de l’enquête annuelle de conjoncture menée par l’Apec auprès des entreprises. APEC mars 2013

Statistics

Views

Total Views
521
Views on SlideShare
521
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
2
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Industrie : évolution et tendances sur le marché de l'emploi cadre Document Transcript

  • 1. – INDUSTRIE : ÉVOLUTIONET TENDANCES SUR LEMARCHÉ DE L’EMPLOI CADRE–Si l’emploi salarié dans l’industrie souffre durement depuisle début des années 2000 et particulièrement depuis lacrise de 2008, l’emploi cadre y connaît une progressionrégulière.L’innovation et le développement d’activités à plus fortevaleur ajoutée sont le moteur de cette évolution. Elle setraduit notamment dans la part importante quereprésentent les recrutements de cadres dans la fonctionétudes-recherche et développement (27 % des embauchesde l’industrie en 2012).Innovation et développement nécessitent autant des profilsd’experts que des compétences en encadrement d’équipesde grande taille ou en gestion de projets complexes. Cesbesoins se manifestent dans le recrutement plus fréquentqu’en moyenne de cadres très expérimentés (33 % desembauches de l’industrie ont concerné des cadres ayantplus de 10 ans d’expérience contre 26 % pour l’ensemble dumarché).Après deux années de hausse du volume de recrutements decadres, l’industrie a enregistré en 2012 un recul de 2 %.Pour 2013, les entreprises prévoient une baisse plusprononcée, reflet d’une conjoncture défavorable.LESÉTUDESDEL’EMPLOICADREDossier élaboré à partir desrésultats de l’enquête annuellede conjoncture menée par l’Apecauprès des entreprisesN°2013-09MARS 2013
  • 2. APEC – INDUSTRIE : ÉVOLUTION ET TENDANCES SUR LE MARCHÉ DE L’EMPLOI CADRE2–DES CADRES DE PLUS EN PLUS PRÉSENTS DANS LESEFFECTIFS DE L’INDUSTRIE––LE TAUX D’ENCADREMENT DANSL’INDUSTRIE A ENREGISTRÉ UNE FORTEHAUSSE EN 20 ANS–La structure de l’emploi dans l’industrie s’est modifiéeau cours des vingt dernières années. L’élément mar-quant est la progression de l’effectif cadre tandis quel’effectif salarié a diminué de façon constante surcette période (Figure1). Ainsi, en 20 ans, l’industriea créé plus de 90 000 emplois cadres. A l’inverse,entre 1992 et 2010, elle a détruit plus d’un milliond’emplois salariés.Sources:pourleseffectifssalariés:Pôleemploi,2011Pourleseffectifscadres:Apec,2013Effectifs cadres de l’industrie607080901001101201301402012201120092008 20102007200620052004200320022001200019991998199719961995199419931992Crise de 1993Crise financièreet de ladette publiqueÉconomie de l’aprèsbulle InternetBulle InternetEffectifs salariés de l’industrie–Figure 1–Évolution comparée de l’effectif salarié et de l’effectif cadre dans l’industrie entre1992 et 2012 (base 100 en 1992)Note : les données pour l’effectif salarié ne sont pas disponibles pour 2011 et 2012.L’évolution de l’industrie dans son ensemble a étémarquée par le passage d’une industrie manufactu-rière nécessitant une main d’œuvre ouvrière impor-tante et un encadrement restreint, à une industrie àplus forte valeur ajoutée, avec de moins en moinsd’ouvriers et des cadres plus nombreux et très spécia-lisés.Le secteur de l’industrie a aussi été soumis au coursdes dernières années à de fortes restructurations ex-pliquant les pertes importantes d’emplois salariés.Les entreprises ont en effet procédé à une externali-sation croissante des fonctions auxiliaires ou supportafin de se recentrer sur leur cœur de métier. En outre,un certain nombre de délocalisations de sites deproduction se sont opérées, laissant sur le territoireles activités à plus forte valeur ajoutée. En parallèle,le recours à l’intérim s’est accru fortement dans lesecteur industriel permettant aux entreprises de bé-néficier de davantage de flexibilité.
  • 3. APEC – INDUSTRIE : ÉVOLUTION ET TENDANCES SUR LE MARCHÉ DE L’EMPLOI CADRE 3Le deuxième élément explicatif est la conséquence dela baisse des effectifs salariés concomitante à l’aug-mentation des effectifs cadres. Entre 1992 et 2010,la population salariée du secteur de l’industrie a dimi-nué de 29 % tandis que l’effectif cadre a progresséde 20 % (+24 % entre 1992 et 2012)2. Les pertesd’emploi cadre dans l’industrie ont en effet été limi-tées. Elles ont fait suite à des crises économiquesmajeures : en 1993 et 1994, en 1996 puis en 2009et 2010.Mécaniquement, le taux d’encadrement (rapportentre les effectifs cadres et les effectifs salariés) dansl’industrie s’est accru de 7 points entre 1992 et 2012 :de 10 % en 1992 à 17 % en 2012.Le premier élément explicatif de cette progression setrouve dans les gains de productivité qui ont étécontinus dans le secteur industriel entre 1997 et2006 : +3,5 % en moyenne par an1. Ces gains, grâceà une utilisation plus intensive du capital et du tra-vail, favorisent au final la création d’emploi cadre. Laprogression du taux d’encadrement a d’ailleurs étésignificative dans les secteurs où les capacités d’inno-vation sont les plus élevées, par exemple dans l’indus-trie aéronautique, ferroviaire et navale.Taux d’encadrement fin 2012 dans les secteurs del’industrieÉquipements électriques et électroniques 29 %Industrie pharmaceutique 25 %Automobile, aéronautique et autre matériels de transport 19 %Mécanique, métallurgie 19 %Chimie-caoutchouc-plastique 18 %Ensemble de lindustrie 17 %Meubles, textiles et autres industries manufacturières 14 %Bois, papier, imprimerie 13 %Énergies-eau-gestion des déchets 11 %Industrie agroalimentaire 9 %Source:Apec,2013–Tableau 1–Au sein de l’industrie, le taux d’encadrement varieselon les secteurs (Tableau 1). Des secteurs à faibletaux d’encadrement, comme l’industrie agroalimen-taire avec un ratio de 9 cadres pour 100 salariés,coexistent avec d’autres secteurs dont les taux d’en-cadrement sont plus élevés et davantage proches deceux observés dans les services, comme les équipe-ments électriques et électroniques (29 %) ou l’indus-trie pharmaceutique (25 %).Au travers du taux d’encadrement se dessinent deuxtypes d’industries : d’une part, celles principalementaxées sur la production de biens (industrie agroali-mentaire, industrie du bois, papier, imprimerie, indus-trie des énergies, eau et gestion des déchets, et l’in-dustrie des meubles, textiles et les autres industriesmanufacturières…) et, d’autre part, celles dont laproduction s’est enrichie d’une forte intensité tech-nologique et de capacités d’innovation élevées (équi-pements électriques et électroniques, industrie phar-maceutique, automobile, aéronautique et autresmatériels de transport…).1. « L’industrie en France », Insee,Édition 2009.2. Apec 2013
  • 4. APEC – INDUSTRIE : ÉVOLUTION ET TENDANCES SUR LE MARCHÉ DE L’EMPLOI CADRE4–L’EMPLOI CADRE INDUSTRIEL OCCUPEUNE PLACE SIGNIFICATIVE DANS LESRÉGIONS–En 2012, 17 % des cadres3travaillaient dans uneentreprise du secteur de l’industrie. Pour l’ensemblede la population salariée, cette proportion s’élevait à18 % en 20114.3. Apec 20134. L’emploi salarié en France au 31décembre 2011. Repères & AnalysesStatistiques, Octobre 2012, n°51, Pôleemploi.–Carte 1–Part des effectifs cadres de l’industrie dans l’emploi cadrede chaque région en 2012Poids de lindustrie dans leffectif cadre inférieur au niveau national8 %13 %9 %20 %44 %28 %33 %17 %19 %20 %23 %31 %22 %29 %23 %19 %23 %23 %26 %21 %17 %France entière17 %Poids de lindustrie dans leffectif cadre proche du niveau nationalPoids de lindustrie dans leffectif cadre supérieur au niveau nationalPoids de lindustrie dans leffectif cadre très supérieur au niveau nationalPoids de lindustrie dans leffectif cadre le plus élevéLe poids de l’industrie dans l’emploi cadre est trèsdisparate selon les régions (Carte 1). Néanmoins,dans la très grande majorité des régions, l’emploicadre industriel a un poids égal ou supérieur au ni-veau national. Seules trois régions présentent unepart de l’emploi cadre industriel inférieure à lamoyenne : Languedoc-Roussillon, Ile-de-France et Pro-vence-Alpes-Côte d’Azur et Corse.Cette disproportion s’explique par le poids très élevéde l’Ile-de-France et de Provence-Alpes-Côte d’Azur etCorse dans l’emploi cadre et la place prépondérantequ’y occupent les services. Le Languedoc-Roussillonprésente la plus faible proportion de cadres tra-vaillant dans l’industrie en raison d’un marché del’emploi cadre extrêmement concentré sur les Nou-velles Technologies de l’Information et de la Commu-nication (NTIC), le commerce et la santé, action so-ciale.Parmi les régions à fort tissu industriel, la Franche-Comté occupe de loin la première place avec prèsd’un cadre sur deux travaillant dans l’industrie. EnAuvergne et en Alsace, un cadre sur trois est salariédans l’industrie. En région Centre et en Bourgogne,près de 30 % des cadres en emploi sont dans l’indus-trie. Il s’agit de régions dans lesquelles le tissu indus-triel est ancien.Source:Apec,2013En Franche-Comté, 44 % des cadres travaillent dans l’industrie
  • 5. APEC – INDUSTRIE : ÉVOLUTION ET TENDANCES SUR LE MARCHÉ DE L’EMPLOI CADRE 5–UNE HAUSSE TENDANCIELLE DU NOMBRE DERECRUTEMENTS DE CADRES DANS L’INDUSTRIE––LES RECRUTEMENTS DE CADRES SONTPORTÉS PAR LES ACTIVITÉS À FORTEVALEUR AJOUTÉE–Sources:pourleseffectifssalariés:Pôleemploi,2011Pourleseffectifscadres:Apec,20135010015020025019991998199719961995199419931992198919881987 2010200920082007200620052004200320022001200019911990Industrie Ensembledes secteursTendance linéaire(Ensemble des secteurs)Tendance linéaire (Industrie)2011 2012–Figure 2–Évolution du nombre de recrutements de cadres dans l’industrie et dans l’ensembledu marché entre 1987 et 2012 (base 100 en 1987)Source:Apec,2013Le lissage des effets de la conjoncture montre que leniveau des recrutements dans l’industrie est restéextrêmement stable : de 30 000 en moyenne entre1987 et 1992 à 30 500 en moyenne entre 2006 et2012. Tendanciellement, les recrutements de cadressont même légèrement à la hausse dans le secteur(Figure 2).Il n’en reste pas moins que la tertiarisation de l’éco-nomie au cours des 25 dernières années a eu desconséquences sur le marché de l’emploi cadre engénéral et dans l’industrie en particulier : le poids desservices sur le marché de l’emploi cadre a progressé,(de 47 % des recrutements de cadres en 1987 à68 % en 2012) alors que celui de l’industrie a dimi-nué (de 27 % des embauches de cadres en 1987 à16 % en 2012).L’économie française, basée sur des activités indus-trielles, est donc passée à une économie tertiaire oùle capital humain, les investissements immatériels ouencore l’information sont aujourd’hui les principauxmoteurs de croissance5.5. « Emploi cadre et cyclesconjoncturels – prévisions à 5 ans »,Apec, Juillet 2009.
  • 6. APEC – INDUSTRIE : ÉVOLUTION ET TENDANCES SUR LE MARCHÉ DE L’EMPLOI CADRE6–LE NOMBRE D’EMBAUCHES DE CADRESCONTINUERAIT À BAISSER EN 2013DANS L’INDUSTRIE–Le redressement du nombre de recrutements decadres observé dans le secteur de l’industrie en 2010(+14 %) s’est confirmé en 2011, avec une progressionde 17 % des embauches. En revanche, en 2012, ellesont marqué le pas, en affichant une très légère baissede 2 %.Nombre de recrutements de cadres dans lessecteurs de l’industrieRecrutementsréalisés en 2012Tendance 2013 Recrutements prévuspour 2013Industrie agroalimentaire 2 360 Baisse Autour de 2 100Automobile, aéronautique et autre matériels detransport4 690 Baisse Moins de 4 500Bois, papier, imprimerie 1 200 Baisse Autour de 900Chimie-caoutchouc-plastique 3 710 Baisse Autour de 3 400Energies-eau-gestion des déchets 1 660 Baisse Autour de 1 500Equipements électriques et électroniques 5 320 Baisse Autour de 5 100Industrie pharmaceutique 1 170 Baisse Autour de 1 000Mécanique, métallurgie 6 760 Baisse Moins de 5 900Meubles, textiles et autres industries manufac-turières1 940 Baisse Moins de 1 500Ensemble de l’industrie 28 810 Baisse Entre 23 600 et 27 900Source:Apec,2013–Tableau 2–Par ailleurs, le moral des entreprises de l’industrieconcernant l’évolution de leur effectif salarié pour2013 est nettement pessimiste (Figure 3) : ellessont en effet plus nombreuses à envisager des des-tructions d’emplois salariés (18 %) que des créations(13 %). Les entreprises préservent davantage leureffectif cadre, puisque seules 8 % d’entre ellesémettent des intentions de réduction. Néanmoins,elles ne sont que 9 % à en prévoir la croissance, illus-trant leur grande prudence face à une conjoncturedéfavorable.–Figure 3–Les perspectives des entreprises de l’industrieconcernant l’évolution de leurs effectifs en 2013Effectif salariéEffectif cadre13 %9 %18 %8 %% dentreprises qui prévoient daccroître leurs effectifs% dentreprises qui prévoient de réduire leurs effectifsSource:Apec,2013Cette tendance à la baisse perdurerait en 2013 avecdes recrutements qui pourraient diminuer de 3 % à18 % (Tableau 2). Tous les secteurs de l’industrieseraient concernés. Toutefois, le recul serait plus li-mité dans le secteur automobile, aéronautique etautres matériels de transport, porté essentiellementpar l’aéronautique, et dans les équipements élec-triques et électroniques.Pour 2013, 9 % des entreprises de l’industrie envisagentd’augmenter leur effectif cadre et 8 % de la réduire
  • 7. APEC – INDUSTRIE : ÉVOLUTION ET TENDANCES SUR LE MARCHÉ DE L’EMPLOI CADRE 7–DANS LA MAJORITÉ DES RÉGIONS,L’INDUSTRIE CONSTITUE AU MOINS UNQUART DU MARCHÉ DU RECRUTEMENTDE CADRES––Carte 2–Part des recrutements de cadres de l’industrie dans l’ensemble du marchéde l’emploi cadre de chaque région en 2012Poids de lindustrie dans les recrutements de cadres inférieur au niveau national8 %7 %8 %20 %47 %34 %29 %26 %25 %22 %27 %39 %25 %32 %25 %16 %46 %35 %32 %41 %15 %France entière16 %Poids de lindustrie dans les recrutements de cadres proche du niveau nationalPoids de lindustrie dans les recrutements de cadres supérieur au niveau nationalPoids de lindustrie dans les recrutements de cadres très supérieur au niveau nationalPoids de lindustrie dans les recrutements de cadres les plus élevésSource:Apec,2013Dans 8 régions sur 21, l’industrie a effectué au moinsun tiers des embauches de cadres réalisées en 2012(Carte 2). On retrouve logiquement les régions àfort ancrage industriel, comme la Franche-Comté etla Champagne-Ardenne, dans lesquelles près d’uncadre recruté sur deux a été embauché dans l’indus-trie.En Franche-Comté, sur 100 recrutements de cadres réalisés en 2012,47 ont été effectués dans l’industrie
  • 8. APEC – INDUSTRIE : ÉVOLUTION ET TENDANCES SUR LE MARCHÉ DE L’EMPLOI CADRE8–LES PROFILS DE CADRES RECHERCHÉS : DE LAPRODUCTION À L’INNOVATION––LES CADRES D’ÉTUDES-R&D SONTEN TÊTE DES RECRUTEMENTS DANSL’INDUSTRIE–2012Achat, qualité, maintenance, sécurité, logistiqueProduction industrielle, chantierÉtudes-R&D201120102009200820072006200520042003200212%32%5% 1% 6%7%5%24%20%37%39%37% 33%25%19%19%27%23% 24%20%27%20%21%11% 13%17%16%14%13%15%15%16%13%–Figure 4–Évolution de la part des recrutements de cadres dans trois fonctions clés dansl’industrie de 2002 à 2012En 2002, la fonction études-R&D représentait 5 % de l’ensemble des recrutements decadres dans l’industrie. En 2012, elle en représente 27 %.Source:Apec,2013Conséquence de l’évolution structurelle de l’industrievers davantage de valeur ajoutée, le secteur a connuun double mouvement : les cadres des fonctions deproduction industrielle, chantier ont perdu du terraindans l’ensemble des recrutements au profit descadres en études-R&D. La rupture est très nette àpartir de 2007 quand les entreprises du secteur del’industrie n’ont embauché que 7 600 cadres de pro-duction industrielle, chantier après en avoir recruté13 300 en 2006. Inversement, dans la fonctionétudes-R&D, les recrutements s’élevaient à 2 300 en2006, contre plus de 9 000 en 2007. Cette tendances’est confirmée au-delà de la crise économique de2008-2009 qui n’a pas eu d’impact sur la structuredes recrutements par fonction (Figure 4). Elle de-vrait perdurer dans les prochaines années.L’effort mis sur l’innovation et la recherche a aussiété porté par une volonté politique. L’objectif dutraité de Lisbonne instaurant un objectif de dépensesen R&D supérieur à 3 % du PIB pour l’Europe a favo-risé la mise en place d’un certain nombre de mesures.Parmi celles-ci, on peut citer la création des pôles decompétitivité dont les premiers effets ont commencéen 2007-2008, ou la mise en place du Crédit ImpôtRecherche et son impact sur les dépenses en R&D desentreprises industrielles, commerciales ou agricoles.
  • 9. APEC – INDUSTRIE : ÉVOLUTION ET TENDANCES SUR LE MARCHÉ DE L’EMPLOI CADRE 9La progression dans les recrutements des profils decadres en études-R&D au détriment des cadres deproduction industrielle, chantier se retrouve danstous les secteurs de l’industrie. La part des embauchesdans la fonction études-R&D y dépasse nettement les10 %.L’industrie agroalimentaire fait exception. La part descadres en études-R&D dans les recrutements y a aug-menté mais de façon moins nette (6 % en 2012),tandis que la part de la fonction production indus-trielle, chantier est restée majoritaire. La productionlocalisée en France reste au cœur de l’activité de cesecteur tandis que l’innovation intervient davantagesur des éléments de packaging ou de marketing, soiten aval du secteur.Plus récemment, les préoccupations environnemen-tales, sanitaires ou encore en faveur d’un développe-ment durable sont devenues incontournables danstous les secteurs d’activité, et particulièrement dansl’industrie. Elles ont fait émerger la recherche de nou-velles compétences cadres que l’on retrouve plusparticulièrement dans la fonction qualité, mainte-nance, sécurité, logistique. La part de cette fonctiondans les embauches du secteur de l’industrie est ainsipassée de 12 % à 17 % entre 2002 et 2012 et pour-rait, dans l’avenir, prendre davantage d’ampleur.–LES JEUNES ET LES SÉNIORS RÉPONDENTÀ DES BESOINS CIBLÉS DE L’INDUSTRIE–Répartition par niveauxd’expérience des recrute-ments de cadres réalisés en2012 dans l’industrieCadresdébutantsde moinsd1 andexp.Cadres de1 à 5 ansdexp.Cadres de6 à 10 ansdexp.Cadres de11 à 15 ansdexp.Cadres de16 à 20 ansdexp.Cadres deplus de 20ans dexp.TotalEnsemble du marché 21 % 30 % 23 % 12 % 7 % 7 % 100 %Ensemble de lindustrie 17 % 27 % 23 % 15 % 9 % 9 % 100 %Industrie agroalimentaire 15 % 26 % 23 % 18 % 12 % 6 % 100 %Automobile, aéronautique etautre matériels de transport27 % 33 % 16 % 12 % 6 % 6 % 100 %Bois, papier, imprimerie 9 % 18 % 27 % 18 % 10 % 18 % 100 %Chimie-caoutchouc-plastique 19 % 28 % 24 % 15 % 9 % 5 % 100 %Énergies-eau-gestion desdéchets19 % 28 % 27 % 14 % 8 % 4 % 100 %Équipements électriques etélectroniques17 % 27 % 24 % 13 % 10 % 9 % 100 %Industrie pharmaceutique 15 % 27 % 39 % 8 % 6 % 5 % 100 %Mécanique, métallurgie 14 % 25 % 22 % 16 % 10 % 13 % 100 %Meubles, textiles et autresindustries manufacturières8 % 23 % 30 % 19 % 12 % 8 % 100 %Source:Apec,2013–Tableau 3–Dans l’industrie, 9 % des recrutements de cadres réalisés en 2012 ont concerné des cadresde plus de 20 ans d’expérience contre 7 % sur l’ensemble du marché
  • 10. APEC – INDUSTRIE : ÉVOLUTION ET TENDANCES SUR LE MARCHÉ DE L’EMPLOI CADRE10Au global, dans l’industrie, les entreprises recrutentmoins souvent des débutants ou des cadres de 1 à 5ans d’expérience que l’ensemble du marché. Parcontre, elles recrutent plus fréquemment des cadresayant plus de 10 ans d’expérience. Leurs besoinsconcernent en effet davantage que dans les servicesdes profils de cadres pour des fonctions d’encadre-ment ou de gestion de projets complexes, donc desprofils logiquement expérimentés.Des différences notables existent néanmoins d’unsecteur industriel à l’autre (Tableau 3).Certains secteurs misent plus souvent qu’en moyennesur les débutants. C’est particulièrement le cas del’automobile, aéronautique et autres matériels detransport dont 27 % des recrutements en 2012 ontconcerné des cadres ayant moins d’un an d’expé-rience. C’est d’ailleurs le secteur qui a recruté la partla plus élevée de débutants après les activités infor-matiques et télécommunications (33 %). Un tiers deses recrutements ont concerné aussi des cadres de 1à 5 ans d’expérience. Au final, 60 % de ses em-bauches de cadres ont concerné des cadres peu expé-rimentés. Les besoins de ce secteur, très concurrentielet en recherche constante d’innovation, sont concen-trés sur le développement et la maîtrise des dernièrestechniques et technologies. Près de la moitié de sesrecrutements de cadres en 2012 ont d’ailleurs étéeffectués dans la fonction études-R&D. Cela néces-site donc de faire appel à des profils récemment for-més. De plus, certaines activités du secteur, commel’aéronautique, bénéficient d’une bonne attractivitéauprès des salariés. Cela favorise particulièrementl’embauche de cadres de 1 à 5 ans d’expérience.D’autres secteurs se tournent plus souvent qu’enmoyenne vers des profils très confirmés. C’est le casdes activités bois, papier, imprimerie, meubles, tex-tiles et autres industries manufacturières, de la méca-nique, métallurgie et de l’industrie agroalimentaire.Bois, papier, imprimerie est d’ailleurs le secteur qui arecruté en 2012 la part la plus élevée de cadres deplus de 20 ans d’expérience (18 %).Ce ciblage d’une expérience longue reflète les be-soins en compétences d’encadrement d’équipes detaille importante dédiées à la production. Peut-on yvoir aussi un certain manque d’attractivité de cessecteurs auprès de cadres plus jeunes ? Ce défautd’attractivité serait aussi alimenté par la méconnais-sance des transformations qu’ont connues ces sec-teurs dans les années récentes en lien avec les évolu-tions technologiques (par exemple, le développementdes textiles techniques, la haute technicité des ma-chines destinées à d’autres industries, etc.).Enfin l’industrie pharmaceutique se distingue : 39 %de ses embauches de cadres ont concerné des profilsde 6 à 10 ans d’expérience et plus d’un tiers ont étéeffectuées dans la fonction achats, qualité, mainte-nance, logistique, sécurité. Les entreprises du secteursont à la recherche de cadres expérimentés et mo-biles, sur des métiers en développement et straté-giques (achats, process et méthodes,…).
  • 11. APEC – INDUSTRIE : ÉVOLUTION ET TENDANCES SUR LE MARCHÉ DE L’EMPLOI CADRE 11–MÉTHODOLOGIE–Les données utilisées dans cette étude sont issues del’enquête annuelle de conjoncture sur l’emploi descadres menée par l’Apec auprès des entreprises dusecteur privé. Cette enquête est réalisée auprès d’unéchantillon permanent de 11 000 entreprises ou éta-blissements.Cet échantillon est représentatif de la répartition parrégion, par taille et secteur d’activité des entreprisesdu secteur privé (cotisant à Pôle emploi pour leurssalariés) d’1 salarié et plus. Il représente 1 150 000salariés dont 200 000 cadres.Les résultats complets de cette étude sont publiésdans les documents « Perspectives de l’emploi cadre »,déclinés au niveau national et pour 21 régions.
  • 12. www.apec.fr05NOVEMBRE2013© Apec, 2013Cet ouvrage a été créé à l’initiative de l’Apec, Associationpour l’emploi des Cadres, régie par la loi du 1erjuillet 1901,et publié sous sa direction et en son nom. Il s’agit d’une œuvrecollective, l’Apec en a la qualité d’auteur.L’Apec a été créée en 1966 et est administrée par lespartenaires sociaux (MEDEF, CFDT Cadres, CFE-CGC,FO-Cadres, UGICA-CFTC, UGICT-CGT).Toute reproduction totale ou partielle par quelque procédéque ce soit, sans l’autorisation expresse et conjointe de l’Apec,est strictement interdite et constituerait une contrefaçon(article L122-4 et L335-2 du code de la Propriété intellectuelle).ISBN 978-2-7336-06735MARS 2013L’étude a été réalisée par le département Études etRecherche de l’Apec :Valérie Bazin, responsable Activité Marchédu recrutement et ProspectiveVéronique Lagandré, responsable d’étudesKamel Yahyaoui, assistant d’étudesDaniel Le Henry, maquettisteASSOCIATION POUR L’EMPLOI DES CADRES51 BOULEVARD BRUNE – 75689 PARIS CEDEX 14CENTRE DE RELATIONS CLIENTS0810 805 805*DU LUNDI AU VENDREDI DE 9H À 19H*prix d’un appel localEDOBSA0156–03.13–LES ÉTUDESDE L’EMPLOI CADREDE L’APEC–Observatoire du marché de l’emploi cadre, l’Apec analyse et anticipeles évolutions dans un programme annuel d’études et de veille :grandes enquêtes annuelles (recrutements, salaires, métiers et mobilitéprofessionnelle des cadres, insertion professionnelle des jeunes diplômés…)et études spécifiques sur des thématiques clés auprès des jeunesde l’enseignement supérieur, des cadres et des entreprises.Le département Études et Recherche de l’Apec et sa quarantainede collaborateurs animent cet observatoire.Toutes les études de l’Apec sont disponibles gratuitementsur le site www.cadres.apec.fr > rubrique Marché de l’emploi