• Save
Social commerce - Emailvision
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

Social commerce - Emailvision

  • 1,129 views
Uploaded on

Ma présentation à l'occasion du petit déjeuner "Préparez-vous pour le Social commerce" avec Emailvision

Ma présentation à l'occasion du petit déjeuner "Préparez-vous pour le Social commerce" avec Emailvision

More in: Technology , Business
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
1,129
On Slideshare
1,126
From Embeds
3
Number of Embeds
2

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
2

Embeds 3

https://www.linkedin.com 2
http://www.linkedin.com 1

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1.  
  • 2. Agenda – Préparez vous pour le Social commerce
          • Les startups les plus marquantes en 2010
          • Les opportunités pour les e-commerçants en 2011
          • Au-delà : la vision de « Merchant as a Platform »
  • 3. Groupon : offres très attractives + produits sociaux = viralité
  • 4. Blippy : publier automatiquement mes achats sur les réseaux sociaux
  • 5. Etsy : un eBay de l’artisanat où l’on devient ami avec ses vendeurs
  • 6. Polyvore : le collage de photos produits comme moyen d’expression
  • 7. Agenda – Social commerce
          • Les startups les plus marquantes en 2010
          • Les opportunités pour les e-commerçants en 2011
          • Au-delà : la vision de « Merchant as a Platform »
  • 8. 1. Etre « présent » sur les réseaux sociaux
        • Animer une communauté
          • Equivalent « social » de la newsletter mail
          • Réseau social = Source de trafic
        • Vendre directement sur les réseaux sociaux
          • Boutique directement dans Facebook (F-commerce ?), ou à l’extérieur mais fortement interfacée ?
          • La question de l’intégration du système de paiement est importante
        • Entre les deux , de très nombreuses possibilités d’interaction avec ses clients :
          • Promos spécifiques
          • Source de trafic vers des liens profonds du catalogue
          • etc.
  • 9. 2. Transformer le produit en objet de discussion
        • Produits « sociaux » (on a envie d’en parler avec ses amis) : biens culturels, vêtements, applis iPhone…
        • Produits « impulsifs » (on peut acheter sur un coup de tête, sans besoin «prémédité») : restaurant, saut en parachute, etc. (plutôt des services)
        • Produits viraux = sociaux + impulsifs (billet de spectacle)
        • MAIS beaucoup plus de produits que l’on ne croit à première vue sont sociaux
          • Fixed gear bikes ? Cannes à pêche ? (achats passion)
          • Capsules de café ? (achats statut social)
        • Mettre en valeur le produit (pas le marchand) sur les réseaux
          • Exemple : Bouton Like et Open Graph Protocol
  • 10. 3. Transformer la promotion en objet de discussion
        • C’est le cœur des concepts de Groupon ou de Vente-privée
          • Les réseaux sociaux sont de très fortes sources de trafic (20-50%)
          • Deal de LivingSocial sur Amazon : 1 millions de coupons vendus en 24h !
          • Succession de pics de trafic : Twitter, puis mail, puis Facebook
        • Offres « à la Groupon » (-70%...) sur des biens physiques ?
        • Apparition de mécanismes plus complexes (par exemple, plus mes amis et amis d’amis achètent, moins c’est cher) :
          • Facebook « Buy with Friends » (avec les Credits dans un premier temps)
          • Facebook Deals
          • En France : Spreadbutton
  • 11. Facebook Deals = (Groupon + Foursquare) * 600M
  • 12. 4. Transformer l’acte d’achat en objet de discussion
        • C’est le cœur du concept de Blippy
        • Flashback : 2007 – Facebook Beacon !
        • Par définition, le consommateur qui vient d’acheter est celui qui a le plus fort pouvoir de recommandation auprès de ses amis sur le produit en question
        • Intégrer des mécanismes de partage social au sein même du processus de checkout !
          • Exemple de Voyages-SNCF
          • Dans le mail de confirmation d’achat ?
  • 13. 5. Créer son propre réseau social
        • Ne pas seulement publier vers les réseaux sociaux externes, mais mettre en place des fonctionnalités sociales sur son propre site :
          • Pages profil des clients (ceux qui le souhaitent)
          • Flux d’activités, commentaires, etc.
          • Autour de vos produits ! (pas un réseau social généraliste)
          • Utiliser une identité numérique forte (= assumée sur d’autres sites) pour garantir une certaine qualité des contenus
          • Exemple des avis consommateurs : Montrer tous les commentaires écrits par un utilisateur donné !
  • 14. 6. Favoriser, par la techno, le partage social
        • Rendre facile la réutilisation des données , notamment sur les réseaux sociaux, par les services tiers et par les utilisateurs/ consommateurs
          • Web sémantique = ajouter des métadonnées de contexte aux produits
          • En un an, Facebook a fait du Web sémantique une réalité à grande échelle
          • Programmes d’affiliation : API, pas catalogues
        • Cela amène aussi des bénéfices en référencement naturel (pas seulement en référencement « social »)
  • 15. Agenda – Social commerce
          • Les startups les plus marquantes en 2010
          • Les opportunités pour les e-commerçants en 2011
          • Au-delà : la vision de « Merchant as a Platform »
  • 16. « Merchant as a Platform »
        • Progressivement, les marchands ouvrent leur données :
          • Catalogue produits
          • Chiffres de ventes
          • Commentaires clients
          • « API » de transactions (API de dropshipping, Marketplaces, etc.)
        • L’étape suivante n’est-elle pas de laisser la possibilité au consommateur d’autoriser des applications tierces à accéder à ses données, comme sur Twitter et Facebook ?
          • Historique de transactions ? Base de clients ?!
        • Les marchands deviennent alors des plateformes, au centre d’écosystèmes d’innovation
        • Exemple : Netflix permet d’ajouter à son compte client des applications, par exemple de recommandations, développées par des tiers. Des marchands US ont mis en place des API d’export vers Mint, pour fournir au client des visualisations de son historique d’achats.
        • C’est le VRM, ou Vendor Relationship Management !
  • 17. http://prodca.st - Site grand public http://prodcast.fr - Site B2B En deux mots, ma startup:
  • 18. Photo du Produit
        • Notre objectif : favoriser la discussion autour des produits
        • Intégration avec Facebook et Twitter : au cœur même du service :
  • 19. Photo du Produit
  • 20. Photo du Produit
  • 21. Photo du Produit
  • 22. Notre offre B2B : les Social Store plugins
        • Augmenter et mesurer la viralité des produits grâce à l’intégration innovante des réseaux sociaux dans un contexte e-commerce.
        • Deux plugins complémentaires :
          • Des boutons de partage social , comparables aux boutons Facebook et Twitter, mais spécifiques e-commerce .
          • Un flux d’activités sur le produit.
        • Exemple
        • d’intégration :
  • 23. Merci !
        • http://twitter.com/julien_c
        • chaumond @ gmail.com
        • http://www.slideshare.net/julien_c