Cloud prive cloud public pourquoi choisir tech days 2012 rdi
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Cloud prive cloud public pourquoi choisir tech days 2012 rdi

on

  • 603 views

Cloud Hybride, le meilleur des deux mondes ? Selon plusieurs études menées par le cabinet McKinsey & Company, les problèmes de sécurité des infrastructures en environnement Cloud public ne ...

Cloud Hybride, le meilleur des deux mondes ? Selon plusieurs études menées par le cabinet McKinsey & Company, les problèmes de sécurité des infrastructures en environnement Cloud public ne doivent plus être un frein à son adoption. D'après les travaux réalisés, la plupart des objections soulevées sont pour la plupart exagérées, voire obsolètes, face aux progrès des fournisseurs de solutions Cloud public notamment sur la conformité ou encore l'authentification. Et si le Cloud privé peut constituer une première étape naturelle pour l'entreprise, c'est sans doute le Cloud hybride qu'il trouvera le plus de flexibilité et de réduction des coûts. Profiter de ressources virtuellement illimités pour répondre à des pics ponctuels, rationaliser son PRA ou encore simplifier les échanges avec les entités externes ne sont que quelque uns des scénarios que nous allons détailler dans cette session

Statistics

Views

Total Views
603
Views on SlideShare
603
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
23
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • Transition Parlons maintenant de la transformation ayant lieux en ce moment même au sein de l’IT. Objectifs de cette slideEncadrer les discussions des entreprises sur le Cloud computing en mettant en valeur l’évolution des modèles traditionnels vers ceux du Cloud computing . Définir l’organisation (taxonomie) de l’industrie autour du IaaS et du PaaS.Talking Points:  IaaSAvec Infrastructure as a Service, les bas niveaux de la pile sont pris en charge par un prestataire. Certains de ces composants peuvent être fournis par un hébergeur traditionnel – il apparait même que la plupart de ces derniers on évolués pour proposer des offres virtualisées. Très peu proposent un OSLe client reste responsable de la gestion de l’OS par les applications.Pour les développeurs, un avantage évident avec IaaS est que cela les libère de plusieurs soucis apparaissant au moment d’approvisionner les machines physiques ou virtuelles. vous vous représentez votre centre de données comme une ressource regroupée virtuelle (Incluant l’exécution, le réseau et le stockage), et non pas en terme de machines virtuelles ou d’hébergements individuels. Cela dit, vous devez toujours gérer l’infrastructure virtuelle, OS et toutes les applications. PaaSAvec Platform as a Service, tout, de la connectivité du réseau jusqu’au runtime est fourni et géré par le prestataire.C’est la catégorie dans laquelle Windows Azure va le mieux aujourd’hui.Parce que nous ne permettons pas l’accès à la couche de virtualisation ou à l’OS, nous sommes souvent considérés comme ne proposant pas de IaaS.Les offres Paas réduisent le poids pesant sur le développeur en supportant le runtime de la plateforme et les services applicatifs associés.Avec le Paas, le développeur peut presque immédiatement commencer à créer de la logique business pour une application. Potentiellement, la progression de la productivité est considérable. De plus, les aspects opérationnels et hardware du Cloud étant gérés par le fournisseur de la plateforme, les applications peuvent rapidement passer du stade d’idée à celui de réalitéQuand vous êtes dans le Platform as a Service (PaaS), il s’agit de construire des applications qui seront ensuite déployées en tant que service. La plateforme vous fournit toutes les briques nécessaires à votre application. Vous n’avez plus à vous soucier de l’infrastructure, des OS ou de la plateforme des applications. Vous pouvez vous concentrer toute votre énergie sur vos applications. Windows Azure dans un premier temps propose une offre PaaS mais se dirige vers de vraies capacités en mode IaaS.SaaSEn dernier lieu, avec le SaaS, un prestataire fourni l’application et vous épargne tous les composant sous-jacents.Deux chiffres venant des recherches internes de Microsoft41% de nos clients utilisent des services à la fois avec une installation « On Premise » (sur place) et sur le Cloud public.80% de nos clients utiliserons dans les années à venir des modèles hybrides.
  • Key Points:Several key drivers to cloud adoption Top three: Agility, Focus & EconomicsThese benefits accrue to all types of clouds – private and public – although certain drivers realize greater benefits in one type of cloud over anotherTalk Track:What are the top drivers of cloud adoption? After looking at research by industry analysts and studies we've done ourselves, turns out it’s also about agility, focus and economics.  Let’s start with agility, which has several facets. Everything moves more quickly in the cloud – and that’s true of course since cloud computing makes faster delivery of applications to users and customers possible. But, at the same time, cloud also speeds up your ability to respond to changes in business demand and direction. All of the IT infrastructure you need to deliver apps or scale-up to meet demand is essentially ready for you at the “flip of a switch.” So, the next time the marketing department launches a campaign and doesn't tell anybody, your public Website won’t be under water. It's very easy to scale up and down quickly to meet demand. Cloud also makes it easy to deliver agile solutions to your end users… making it possible for your people to work from nearly anywhere, at any time, across devices – securely and efficiently. On to our second cloud driver, the one we call "focus”…Say normally you commute to the city every day, but your car is in the shop, and you decide to take light rail instead for the rest of the week. Light rail has wi-fi, so you’re able to catch up on work instead of focusing on maneuvering through traffic jams. When cloud computing takes the underlying IT infrastructure off your plate, you no longer have to worry about it. Your IT staff is able to focus on higher-level parts of the stack, managing those applications SLAs, rolling out new applications, adding value rather than running engines.  And finally, there’s economics.This is really about lowering delivery costs and increasing hardware utilization/efficiencies. Cloud pools together resources – hardware, facilities, operations and power – so you can buy broader sets of them on YOUR schedule – at a lower overall cost. As you get more and more servers in your cloud, you gain various economies of scale for both public and private clouds. We're going to talk more about types of cloud environments, but keep in mind that the cost for public cloud computing is less than private cloud for all points relative to economy of scale. That's because of additional utilization that you can get on public cloud. You can get utilization across multiple sectors, across multiple time zones, and so you can drive your utilization up, which fundamentally drives your costs down.So, agility, focus and economics are key motivating factors for companies to tap into cloud computing , and those benefits accrue to all types of clouds – public, private, etc.
  • Idéalement, nos clients nous parlent de leur « nirvana »Peut être héberger n’importe ou (Cloud ou On Premise)Passer d’AWS, à Azure, faire des aller retourEn fonction de la données, du cout, déterminer des policiesConsumerisation de l’IT. Gérer cela depuis une interface unique (en gros System Center)
  • Cloud rentre dans tous ces espaces. Et il faut regarder ce que le Cloud va impacter sur nos applications
  • App = composants = différents cloudPour passer en nouveau modèle de déploiment tirant profit du Cloud
  • Des milliers d’applications avec des développeurs qui choisissent leur modèle de déploiement. Si chaque Architecte fait son propre choix.. C’est le chaos. PC Era = new app = loss controlTechnology + solution architecture apparaisait sans enterprise architectureQuels va être les cibles d’architecture de l’entreprise?
  • Internal Sources
  • Timing: 2 minutes Key Points:A cloud conversation is more than just a cost conversation. It’s about providing the business with a competitive advantage.Microsoft believes that the cloud represents the next major evolution in computing. Script:When I ask most of our customers what they expect to achieve with cloud computing, the number one answer I get is “save money.” The cloud provides a much more efficient model for computing that can help you reallocate funds and maximize resources. However, it’s so much more than that—the real potential of the cloud is how it can help you do new things in new ways.It can increase your business’s flexibility and agility, helping you seize new business opportunities more quickly and get the edge on your competition. You can get near infinite scale on demand—and pay just for what you use.It enables new and transformative experiences with technology, so you can deliver innovative experiences that will delight your customers, your staff, and your business partners—whether by changing how you interact with each other and your business or by presenting more engaging, dynamic ways of sharing information.And it enables new business models and scenarios, opening up new markets and opportunities that simply wouldn’t have been possible or would have been cost prohibitive with a traditional IT infrastructure.Ultimately, the cloud can enhance the strategic impact of IT, by enabling IT to better support business needs and opportunities and by freeing IT resources to focus more on business-differentiating innovation rather than status quo maintenance.For these reasons, we believe that the cloud is the next evolution of computing. We’re seeing a momentous generational shift, akin in magnitude to the arrival of the client-server era in a computing world once dominated by the mainframe. While the client-server architecture won’t go away completely, we believe some workloads will move to the cloud, others will stay on-premises, and some will work across the two depending on requirements and demand. But the cloud is here to stay and is dramatically changing the way we approach computing.Transition Point: With public cloud services, you can offload IT maintenance responsibilities to a vendor that offers operational excellence, gain the benefit of pay-as-you-go pricing, and have access to unlimited scalability on demand. We offer the most comprehensive range of cloud solutions. We offer a full spectrum of cloud offerings—from private to public cloud—all designed to work together and with the traditional infrastructure already in place in your organization. First, let’s talk a bit about MS’s public cloud.
  • Microsoft est unique dans le sens où nous proposons des solutions qui tournent à la fois dans les Cloud publics et privés avec Windows Server et Windows Azure. Notre but est de proposer un ensemble d’infrastructures communes comme la gestion des identités, la virtualisation, la gestion, les outils des développeurs et une symétrie entre le Cloud public et privé en vous offrant la possibilité d’installer des services haut niveau de Windows Azure à Windows Server afin d’accroitre la portabilité de l’application.IdentitéL'identité doit être gérée à l'intérieur des entreprises qui veulent permettre un accès continu et sécurisé aux deux ressources que sont le Cloud privés et publics. Windows Azure Active Directory vous permet de profiter de vos investissements existants et de votre configuration sur l’AD, dans Windows Azure par une simple et unique opération. De plus l’AD de Windows Azure vous propose de s’occuper de la gestion d’identités de vos clients en simplifiant votre manière de travailler avec des fournisseurs d’identités comme Facebook, LinkedIn et Windows Live ID.VirtualisationWindows Azure a présenté une solution de type Infrastructure as a Service (IaaS) qui rend possible la portabilité de VM présentent sur site dans le Cloud. Maintenant, n’importe quel Professionnel de l’IT peut porter un serveur local virtualisé et le faire marcher dans Windows Azure.ManagementLes managers IT ont maintenant à faire à un environnement encore plus complexe puisque leurs applications et leurs VM peuvent tourner à la fois dans leurs centre données mais aussi dans Windows Azure. Avec le System Center, vous avez une vue global en une seule page qui permet la gestion, les opérations, le contrôle de vos serveurs ET de vos application à la fois sur le Cloud public et privé, le tout avec une interface familière. DéveloppementEn plus de la gestion des identités, de la virtualisation et de la gestion, Microsoft apporte une expérience de développement commune sur les Could Publics et privés. Elle inclue le fameux Visual Studio et la plateforme .NET, mais prend aussi en charge Eclipse et d’autres langages libres.
  • Jusqu’à quel point l’entrepris peut aller vers le cloud public. 4 opportunités uniques: Le bon chemin pour aller sur le public cloudLes couts. Débordement. Pas besoin de faire grossir son environnement privé Améliorer l’app: pousser une partie vers le public cloudDévelopper nouvelles apps: Adapt a relatively short-term, low-cost transitional strategy as an investment (hybrid computing as a means of entry and education into cloud computing) that helps define the more mature future state, and then Adopt of a longer-term transformational strategy (as cloud matures)
  • Chez votre hébergeurUnmodified format
  • Faireqq chose rapidement car + d’infra
  • Burst Requirements:Add additional capacity to existing cluster from public cloud vendor.Scale HPC jobs seamlesslyData management and control of dataConsistent ACL supportWeb based monitoring of jobsProvide estimated costs to scale out a job.Easy licensing and purchasingSupporting Features:Support for Windows Communication Foundation makes it easy and seamless to scale Embarrassingly Parallel jobs to the cloud.Once cloud compute nodes are provisioned end users can control these nodes as if they were part of the existing pool. HPC Admin Console provides a Wizard to easily purchase and provision cloud compute nodes. These new compute nodes are added to the pool of existing, on-premise compute nodes.Data can be stored and staged by the cloud vendor’s RDBes or BlobsIntegration with Sharepoint Services allows HPC admins to join domains with one set of access control lists.Sharepoint web parts for HPC make it easy to monitor jobs that use any mixture of compute nodes without regard for on-premise or cloud environments.HPC admin and end users will be able to approximate how much a job will cost based on job templates and their respective historical costs.Adhere to the general licensing and payment structure of Windows Azure without regard to HPC as particular workload.
  • Sync Framework v4 Overview
  • Now that we’ve talked about the different types of cloud and varying levels of service, let’s go back to the app framework. If you’re looking to add a new application, and it’s a commodity app you’re likely to be best served by SaaS. However, if it’s a new app that defines what you do you won’t be able to buy it from someone else so you may consider using PaaS or IaaS to build the application on top of. For existing commidty apps you want to spend as little money as possible. This may mean retiring the app in favor of a SaaS offering with lower TCO or it may mean leaving the legacy app as is but moving to IaaS and freeing up unused capacity. If you have existing apps that are also differentiating apps you may want to rewrite them on PaaS or move to IaaS.Whatever you decide, it’s clear there’s no one solution that will take care of all your applications. That’s why its important to go with a company that understands the future of IT is a hybrid environment that provides you flexibility in choice AND integrated management. Choisissez le SaaSpuis le PaaS et enfin le IaaSPublic avant le Privéavantl’hébergement chez un ISV Inclure le Cloud danstous les appelsd’offres– làoucelaest pertinent et… autorisé! TCO est la nouvelle mesure!
  • Aucune autre entreprise ne peut atteindre le niveau de Microsoft pour ce qui est de notre expérience dans la construction et l’utilisation de services. Nous savons ce qu’il faut pour faire ces choses car nous utilisons des services à l’échelle d’Internet depuis des années – de MSN en 1995, jusqu’à Hotmail, Windows Live et aujourd’hui Bing. Par exemple, nous traitons :9.9 Milliards de messages par jour via Windows Live Messenger600 Millions d’utilisateurs uniques chaque mois sur Windows Live & MSNPlus d’un pétaoctet de mises à jour distribuées chaque mois par Windows Update à des millions de serveurs et des centaines de millions de PC à travers le monde.5 Millions de minutes par an passées sur des conférences LiveMeeting.Forefront pour Exchange filtre 1 Milliard d’e-mails par moisAfin de supporter cela et nos services Cloud, nous avons, et continuons de faire des investissements significatifs dans les infrastructures de nos centres de données dans lesquels fonctionnent nos services Cloud. Cela se traduit par un certain nombre d’avantages : Des SLA supportés financièrement, un modèle de coûts d’opérations standard, un modèle de centre de données modulaire inégalé, un modèle de facturation basé sur la consommation et la possibilité d’atteindre des objectifs comme l’efficacité de l’utilisation des énergies (PUE) qui est de 1,25. Notre engagement est total dans l’ingénierie, et dans les opérations de distribution du Cloud.Plus de détails concernant Microsoft Global Foundation Services (GFS) Infrastructure Services Operations – Microsoft Global Foundation Services (GFS) gère notre réseau global de centres de données et apporte 1) Sécurité physique sur les sites 2) Apport en ressources (Energie, Eau, Surabondance) et 3) Le support technique (Compartiments, Serveurs, Commutateurs) avec une attention particulière sur l’excellence des opérations afin d’offrir des coûts réduits et un niveau de service plus élevé dans le monde entier.Innovation des centres de données– GFS procure des centres de données efficaces et efficientes qui créent de la valeur à nos clients internes. Cela signifie aujourd’hui que nos composants IT préassemblés (ITPACs) pour nos futurs centres de données modulaires vont générer des coûts CAPEX par Mega Watt bas, une vitesse augmentée, et une réduction en OPEX. Les ITPACS changent la donne.Global Capacity - Lors du choix d’un nouveau site de centre de données, nous prenons en compte plus de 35 critères pondérés, dont la proximité avec une source d’énergie largement suffisante et stable, des réseaux en fibre optique, une réserve abordable de main d’œuvre qualifiée, des prix d’électricité raisonnables, les taxes et la capacité nécessaire afin que par nos clients locaux, régionaux et globaux puisse déterminer la viabilité au long terme de chaque site.Tarification des services – GFS facture ses clients par unités de consommation et des rapports de consommation sont publiés tous les 30 jours à l’intention des clients de : Compute (VM / hour), Storage  ($ per GB), Network  (traffic), Incidents (tickets)SOC/NOC – GFS gère le Microsoft Operations Center (MOC) qui est un « Tier 1 federatedOps center » avec une possibilité de basculement à Redmond, en Inde et en Californie pour assurer la continuité du service 24 h par jour, tous les jours de l’année. Le MOC s’occupe de fournir un management des incidents et un support service avec une qualité de service exceptionnelle pour plus de 200 groupes de propriété supportant la gestion des incidents le tout intégré dans un modèle de coûts très efficient. Ce process engendre plus de 150 000 tickets d’incidents, de gestion de changement, de gestion de sorties et de gestion de problèmes par mois. Ces tickets sont la première couche de support opérationnel pour notre Cloud. Les opérations clé en main couvrent un service du début jusqu’à l’outillage disponible à travers le support. Le MOC prend aussi en charge les environnements non Windows.Le MOC utilise MS Change comme premier outil de gestion du changement. (Reconnu universellement)Le Reporting de consommation: Le nouveau modèle de coûts se concentre sur la mesure et la prévision de la capacité d’utilisation, de la transparence du pilote des coûts et de la comptabilité, de l’optimisation des investissements, et est en phase avec le thème stratégique de ‘ImpoveCost’. Les mesures clés sont : $/kW, $/Mbps, $/Incident, $/Serveur afin d’assurer la transparence, la précision des volumes et des tarifs par groupement de coûts fixés sur les coûts « réels ». “Standard rates by region, where applicable, providegreaterpredictability for BGs’ online COGS” ??Hardware Services – GFS approvisionne le matériel via des programmes standards variés comme des containers, ITPACs et les programmes Azure et MACH.

Cloud prive cloud public pourquoi choisir tech days 2012 rdi Cloud prive cloud public pourquoi choisir tech days 2012 rdi Presentation Transcript

  • palais descongrèsParis7, 8 et 9février 2012
  • Cloud Privé, CloudPublic… Pourquoichoisir?8 février 2012Julien LesaicherreResponsable plateforme Windows AzureMicrosoft France
  • Evolution de l’IT
  • Apports du Cloud
  • Notre “monde” Partagé Acces/Controle DédiéChez vous Chez un fournisseur Fournisseur
  • Le problème d’architecture Solution ArchitectureService Application Modèle de Service ApplicationIT DeploymentModel Component Deploiement Model Component Model
  • Le problème d’architecture
  • Dans quel Cloud?
  • Windows Azure : Votre DatacenterCloud Clusters applicatifs VPN Bases de données Service Bus Big Data (Hadoop) Reporting Stockage Identité CDN MarketPlace Cache distribué Des services automatisés 6 Datacenters Le choix du langage et de pour24 points de sortie du CDN l’outil de programmation vos applications
  • Microsoft Confidential - Signed NDA Required PUBLIC Identit Virtualization Management Development y PRIVEDatacenter DatacenterTraditionel virtualisé 15
  • Opportunités Public et Privé
  • « Poser » dans le Cloud On Public Premise Existant Application existante “migrée” telle qu’elle est dans le IaaS, Afin de réduire les coûts d’hébergement.
  • “batch” express On Public Premise Faire tourner en parallèle plusieurs VMs IaaS pour accélerer le traitement.
  • Windows HPC dans le Cloud Desktops Déborder dans le Cloud tout HPC Head Node en conservant le contrôle et les régles de sécurité de l’entreprise Broker Node Ajuster dynamiquement On-premise Compute Nodes combien de ressources tournent dans le cloud et on Azure premise Azure Compute Proxies Compute Instances
  • Usage du CDN On Public Premise Le site reste à sa place et les images du sites sont migrées vers le stockage Azure et distribuées via le CDN
  • Synchronisation des données SQL Azure Sur site Application Cloud Application SQL Azure SQL Server Application Application • Applications Web• Applications hybrides ; publication à géolocalisées sens unique ou partage bidirectionnel • Utilise Windows Azure Traffic Manager• Emplacements multiples (agences, points de vente, etc.) ; partage de SQL SQL Azure Azure données entre emplacements et/ou consolidation de données dans le cloud • Montée en charge via copies Application multiples des données Application • Par exemple, séparation entre les tâches de reporting et OLTP ; sites Web multiples SQL Azure SQL Server
  • App distribuée sur clients mobiles offline Configuration simple Le serveur réalise des synchronisations les ensembles à synchroniser Support des API clients SyncFx Sync Endpoints Auth / Mgmt Protocoles légers / Bus Logic (OData & Sync) Sync Sync Framework V4 SyncFx Sync Endpoints Auth / Mgmt / Bus Logic Support large et prérequis SQL Server client minimaux Windows Server / IIS
  • big data On Public Premise Tire profit de la taille du Cloud pour gérer le Big Data et rendre les résultats disponibles sur un environnement on premise
  • MickaelLenoir
  • Quel Cloud pour quelle app?  SaaS  SaaS  PaaS  PaaS  IaaS  IaaS  SaaS  SaaS  PaaS  PaaS  IaaS  IaaS
  • Que retenir de cette session? Le passage vers le Cloud ne se limite pas à une vague Rien n’oppose le IaaS, PaaS and SaaS, ils se complétent et doivent interagir
  • Prochaines Etapes
  • Next ITQuoi ? Présentation de l’IT interne par la Ils sont venus… Direction Informatique de Microsoft « Les petits comités tels quaujourd’hui sont plus intéressants que les grands messes» DSI, conseil Sessions réservées aux Décideurs régional Informatiques Petits comités pour favoriser les échanges « Partage de lexistant IT MS très enrichissant (expérience réelle) » DSI, grand groupe industrielComment ? Retrouvez-nous à l’espace projet du Lounge VIP « Echanges très intéressants avec Microsoft IT et les homologues du public , qui donne matière à réflexion pour notre organisation» DSI, industrie aérospatiale Mélanie Philippe Pascal
  • Actions• Testez Windows Azure pendant 90 jours gratuitement. http://www.windowsazure.com/fr- fr/pricing/free-trial/• Consultez les tarifs (notamment stockage) http://www.windowsazure.com/fr- fr/pricing/calculator/• Rencontrez un spécialiste technique Windows Azure pour échanger sur scénarios hybrides
  • Les Centres de donnéesCloud Microsoft