• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Les ingénieurs en France : éléments d'étude sociologique d'un groupe professionnel
 

Les ingénieurs en France : éléments d'étude sociologique d'un groupe professionnel

on

  • 4,162 views

Eléments d'approche sociologique des ingénieurs en tant que groupe professionnel. ...

Eléments d'approche sociologique des ingénieurs en tant que groupe professionnel.
Qui sont les ingénieurs ? Comment se sont-ils constitués en tant que groupe professionnel (définition essentiellement fonctionnaliste) ? Comment ont-ils acquis leur statut actuel en France ?
Réalisé à l'Université Paris IV Sorbonne

Statistics

Views

Total Views
4,162
Views on SlideShare
4,111
Embed Views
51

Actions

Likes
2
Downloads
0
Comments
0

6 Embeds 51

http://www.theabei.eu 24
http://www.slideshare.net 17
http://www.linkedin.com 6
http://www.lmodules.com 2
http://webcache.googleusercontent.com 1
http://www.yatedo.fr 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

CC Attribution-NonCommercial-ShareAlike LicenseCC Attribution-NonCommercial-ShareAlike LicenseCC Attribution-NonCommercial-ShareAlike License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Les ingénieurs en France : éléments d'étude sociologique d'un groupe professionnel Les ingénieurs en France : éléments d'étude sociologique d'un groupe professionnel Presentation Transcript

    • Jean‐Sébas?en
Ca?er
 Les
ingénieurs
français
 Un
groupe
professionnel
inachevé
?
 8
Mars
2010
 Université
Paris‐IV‐Sorbonne
 Sociologie
des
professions

    • Les
ancêtres
des
ingénieurs
 2

    • 3

    • 4

    • 5

    • Les
ingénieurs
d’aujourd’hui
 6

    • 7

    • 8

    • 9

    • 10

    • 11

    • 12

    • 13

    • 14

    • Ingénieur V. engeigneur (ancien français) : engin, machine de guerre 1.  Personne que ses connaissances rendent apte à occuper des fonctions scientifiques ou techniques actives, en vue de prévoir, créer, organiser, diriger, contrôler des travaux qui en découlent (recherches, études, fabrications, constructions, exploitations, etc.) ainsi qu’à y tenir un rôle de cadre 2.  Titre donné à quelqu’un qui a accompli certaines études et a obtenu un diplôme en vue de l’exercice de ce métier. Qui est qualifié pour assurer diverses fonctions dans certaines activités Grand
dic)onnaire
Larousse
 15

    • Les
aHributs
de
l’ingénieur
 Forma?on
 Spécialisa?on
 Statut
et
privilèges
 16

    • Les
aHributs
de
l’ingénieur
 Forma?on
 Spécialisa?on
 Statut
et
privilèges
 17

    • Forma?on
 Spécifique
 
 Ecoles
d’Ingénieur,

 
 
 
 
 
 quasi
exclusivement
 Longue
 
 
 
 
 
 5
ans
minimum
 
 Sélec?ve

 
 
 
 
 Concours
d’entrée
 
 Prise
en
charge

 Indépendance
vis‐à‐vis
de
l’Etat
 par
les
pairs

 
 18

    • Rôle
 Direc=on
 Organisa)on
corpora)ve
 Organisa)on
éta)que
 Technique
 Organisa)on
managériale
 CraA
organisa)on
 Forma=on
 Appren=ssage
 Diplôme
 D’après
P.Bouffar?gue,
C.Gadéa.
Les
ingénieurs
français.
Spécificités
na)onales
et
dynamiques
récentes
d’un
groupe
professionnel.

 19
 Revue
Française
de
Sociologie,

38,
1997,
301‐326.

    • Les
aHributs
de
l’ingénieur
 Forma?on
 Spécialisa?on
 Statut
et
privilèges
 20

    • Technicité
des
tâches
 •  Concep?on
 •  Produc?on
ou
maîtrise
d’ouvrage
 •  Maintenance
et
cer?fica?on
 Réalisa?ons
visibles
 •  Grands
travaux
:
ouvrages
d’art,
architecture
 •  Innova?ons
technologiques
:
aéronau?que,
spa?al,
 informa?que,
…
 La
reconnaissance
de
ceHe
technicité
est
un
pas
important
vers
 la
professionnalisa?on
 21

    • Les
aHributs
de
l’ingénieur
 Forma?on
 Spécialisa?on
 Statut
et
privilèges
 22

    • “ Du seul fait de leur diplôme, les ingénieurs échappent à la nécessiter de prouver leur qualification professionnelle et semblent avoir d’emblée la préférence des recruteurs » Sarah
Ghaffari
 Le
diplôme
d’ingénieur
à
l’épreuve
des
conven)ons
na)onales
 23
 in
Sociologie
des
groupes
professionnels.
Acquis
récents
et
nouveaux
défis.
Ss.
dir.
Didier
Demazière
et
Charles
Gadéa.
La
Découverte,
Paris,
2009.

    • Les
aHributs
manquants
 Une
spécialisa?on
permeHant
un
 monopole
 Une
associa?on
professionnelle
 Une
déontologie
ayant
force
de
loi
 24

    • Une
unité
 25

    • d’études
 de
produc?on
 qualité
 commercial
 Ingénieur…
 informa?cien
 travaux
 concep?on
 méthodes
 logis?que
 financier
 26

    • CNISF Conseil National des Ingénieurs et Scientifiques de France Anc. Société des Ingénieurs Civils. Reconnu d’utilité publique en 1860 « Représentant du corps social des ingénieurs reconnus par leurs diplômes ou par leur fonction » 27

    • Le
problème
du
nombre
 28

    • 50
000
avocats

inscrits
aux
Barreaux
 29

    • 50
000
avocats

inscrits
aux
Barreaux
 200
000
pra?ciens
à
l’Ordre
des
Médecins
 30

    • 50
000
avocats

inscrits
aux
Barreaux
 200
000
pra?ciens
à
l’Ordre
des
Médecins
 Ingénieurs
 30
000
diplômés
par
an
 31

    • Comment
les
regrouper
?
 32

    • Corps
 Corps
 Corps
du
 Corps
 des
 des
 Génie
 des
Ponts
 Mines
 Telecom
 Rural
 33

    • Corps
 Corps
 Corps
du
 Corps
 des
 des
 Génie
 des
Ponts
 Mines
 Telecom
 Rural
 Ecole
 Ecole
des
 Ecole
 Na?onale
 Ponts
&
 Polytechnique
 Supérieure
 Chaussées
 des
Télécoms
 Ecole
des
 Mines
 Ecole
Centrale
 34

    • Corps
 Corps
 Corps
du
 Corps
 des
 des
 Génie
 des
Ponts
 Mines
 Telecom
 Rural
 Ecole
 Ecole
des
 Ecole
 Na?onale
 Ponts
&
 Polytechnique
 Supérieure
 Chaussées
 Informa=que
 des
Télécoms
 Industrie
 automobile
 Aéronau=que
 Ecole
des
 Mines
 Ecole
Centrale
 35

    • Corps
 Corps
 Corps
du
 Corps
 des
 des
 Génie
 des
Ponts
 Mines
 Telecom
 Rural
 Produc=on
 Ecole
 Ecole
des
 Ecole
 Na?onale
 Ponts
&
 Polytechnique
 Supérieure
 Chaussées
 Informa=que
 des
Télécoms
 Industrie
 Concep=on,
R&D
 automobile
 Aéronau=que
 Ecole
des
 Mines
 Ecole
Centrale
 Maintenance
 36

    • Corps
 Corps
 Corps
du
 Corps
 des
 des
 Génie
 des
Ponts
 Mines
 Telecom
 Rural
 Produc=on
 Ecole
 Ecole
des
 Ecole
 Na?onale
 Ingénieurs
 Ponts
&
 Polytechnique
 Supérieure
 Chaussées
 Informa=que
 des
Télécoms
 Industrie
 Concep=on,
R&D
 automobile
 Aéronau=que
 Ecole
des
 Mines
 Ecole
Centrale
 Maintenance
 37

    • Historique
de
la
forma?on
d’ingénieur
en
France
 1747
 
 Ecole
des
Ponts
et
Chaussées
 1780
 
 Ecole
des
Arts
et
Mé=ers
 1783
 
 Ecole
des
Mines
 1794
 
 Ecole
Polytechnique
 1827
 
 Ecole
Centrale
 André
Grelon.
L’Ecole
polytechnique,
une
école
d’ingénieurs
?

 38
 in
La
forma)on
polytechnicienne,
1794‐1994.
Ss.
dir.
Bruno
Belhoste,
Amy
Dahan
Dalmedico
et
Antoine
Picon.
Dunod,
Paris,
1994.

    • Direc?on
 Contremaîtres
 Main‐d’oeuvre
 39

    • Historique
de
la
forma?on
d’ingénieur
en
France
 1747
 
 Ecole
des
Ponts
et
Chaussées
 1780
 
 Ecole
des
Arts
et
Mé=ers
 1783
 
 Ecole
des
Mines
 1794
 
 Ecole
Polytechnique
 1827
 
 Ecole
Centrale
 1857
 
 Ecole
centrale
de
Lyon
 1860
 
 Ecole
des
Arts
Industriels
et
des
mines
de
Lille
 Après
1870
 Mul=ples
écoles
d’ingénieurs
spécialisés
 
 
 
 Mécanique,
chimie,
agronomie,
électricité,
aéronau=que,
etc.
 André
Grelon.
L’Ecole
polytechnique,
une
école
d’ingénieurs
?

 40
 in
La
forma)on
polytechnicienne,
1794‐1994.
Ss.
dir.
Bruno
Belhoste,
Amy
Dahan
Dalmedico
et
Antoine
Picon.
Dunod,
Paris,
1994.

    • Direc?on
 Ingénieurs
spécialisés
 Contremaîtres
 Main‐d’oeuvre
 41

    • Le
modèle
«
Grande
Ecole
»
 Excellence
scien?fique
 Excellence
industrielle
 1804
 1827
 42

    • 1934 Créa?on
de
la
Commission
des
Titres
d’Ingénieur

 (CTI)
 43

    • Spécificité
 Statut
élargi
 Valeur
 Cohérence
 Luc
Boltanski.
Les
cadres.
La
forma)on
d’un
groupe
social.
Les
Edi?ons
de
Minuit,
Paris,
1982.
 44

    • Une
recherche
du
?tre
d’ingénieur
qui
démontre
 le
statut
social
qu’il
procure
 Ecoles
d’Ingénieurs
 spécialisés
 1934
 1975
 45

    • “ De
l’ingénieur
au
cadre
 La monde ouvrier n’a plus le respect du patron financier de l’entreprise, mais il a encore celui de l’ingénieur qu’il assimile au savant (…) L’ingénieur qu’on respecte déjà parce qu’il a le savoir devient trait d’union indispensable entre le capital et le travail. » Note sur la formation de l’ingénieur Echo de l’USIC, novembre 1934 46
 Luc
Boltanski.
Les
cadres.
La
forma)on
d’un
groupe
social.
Les
Edi?ons
de
Minuit,
Paris,
1982.

    • Une
posi?on
acquise

 malgré
la
diversité
des
profils

 47

    • Une
forma?on
décorrélée

 des
postes
tenus
par
les
ingénieurs


 48

    • “ Ce que sanctionne le titre, c’est moins une compétence technique spécialisée – laquelle a de grandes chances de devenir obsolète avec le temps – qu’une dignité essentielle qui s’inscrit au-delà de la question de la compétence. » D’après
Pierre
Bourdieu
 La
Noblesse
d’Etat
 49
 Pierre
Mounier.
Pierre
Bourdieu,
une
introduc)on.
La
Découverte,
2001.
p.
151

    • Grande
et
pe?te
porte
 50

    • La
ques?on
de
l’autonomie
 et
de
la
déontologie
 Dépendance
à
l’Etat
ou
à
son
employeur
 L’absence
de
Code
de
Déontologie
liée

 à
l’absence
d’organisa?on
professionnelle
 51

    • Une
pra?que
libérale
limitée…
 …
qui
s’accompagne
d’une
dimension
commerciale

 Un
savoir
et
un
savoir‐faire
difficile
à
objec?ver
 Une
autorité
et
un
pouvoir
essen?ellement
symbolique
 52
 Odile
Henry.
L’impossible
professionnalisa)on
du
mé)er
d’ingénieur‐conseil
(1880‐1954).
Le
Mouvement
Social,
n°214,
2006/1,
p.37‐54

    • Déontologie
des
ingénieurs
:

 une
comparaison
France
/
Québec
 Organisa?on
 CNISF,
CTI
 Ordre
des
Ingénieurs
du
Québec
 Protec?on
 Diplôme
d’Ingénieur
 U?lisa?on
du
?tre
d’Ingénieur
 Code
 Charte
d’Ethique
de
l’Ingénieur(1)
 Code
de
déontologie(2)
 Contenu
 Valeurs
et
objec?fs
 Loi
 (1) CNISF,
2001
 (2) Associa?on
créée
en
1898,
code
révisé
en
1993
 Christelle
Didier.
Les
ingénieurs
et
l’éthique
professionnelle
:
pour
une
approche
compara)ve
de
la
déontologie
 53

    • En
conclusion…
 54

    • 

Une
profession
définie
principalement
par
sa
forma=on

 55

    • Qui
a
sacrifié
sa
cohérence
et
un
éventuel
monopole

 pour
un
statut
élargi
mais
plus
élevé
 56

    • Dont
certaines
caractéris=ques
l’empêchent
de
rejoindre
 médecins
ou
avocats
au
firmament
des
professions
 57

    • Parvenue,
en
France,
à
un
statut
inégalé
 58

    • Bibliographie
 Luc
Boltanski.
Les
cadres.
La
forma)on
d’un
groupe
social.
Les
Edi?ons
de
Minuit,
Paris,
1982.
 Paul
Bouffar?que,
Charles
Gadéa.
Les
inégnieurs
français.
Spécificités
na)onales
et
dynamiques
récentes
d’un
groupe
 professionnel.
Revue
Française
de
Sociologie,
XXXVIII,
1997,
301‐326.
 Pierre
Bourdieu.
La
Noblesse
d’Etat.
Grandes
Ecoles
et
esprit
de
corps.
Les
Edi?ons
de
Minuit,
Paris,
1989.
 Pierre
Mounier.
Pierre
Bourdieu,
une
introduc)on.
La
Découverte,
Paris,
2001.
 André
Grelon.
L’Ecole
polytechnique,
une
école
d’ingénieurs
?

 in
La
forma)on
polytechnicienne,
1794‐1994.
Ss.
dir.
Bruno
Belhoste,
Amy
Dahan
Dalmedico
et
Antoine
Picon.
Dunod,
 Paris,
1994.
 
 
 Odile
Henry.
L’impossible
professionnalisa)on
du
mé)er
d’ingénieur‐conseil
(1880‐1954).
Le
Mouvement
Social,
n°214,
 2006/1,
p.37‐54.
 Christelle
Didier.
Les
ingénieurs
et
l’éthique
professionnelle
:
pour
une
approche
compara)ve
de
la
déontologie
 Sarah
Ghaffari.
Le
diplôme
d’ingénieur
à
l’épreuve
des
conven)ons
na)onales
 in
Sociologie
des
groupes
professionnels.
Acquis
récents
et
nouveaux
défis.
Ss.
dir.
Didier
Demazière
et
Charles
Gadéa.
La
 Découverte,
Paris,
2009.
 Les
professions
et
leur
sociologie.
Modèles
théoriques,
catégorisa)ons,
évolu)ons.
Ss.
dir.
Pierre
Michel
Menger.
Ed.
de
 la
Maison
des
Sciences
de
l’Homme,
Paris,
1999.
 Ingénieurs
au
quo)dien.
Ethnographie
de
l’ac)vité
de
concep)on
et
d’innova)on.
Ss.
dir.
Dominique
Vinck.
Presses
 Universitaires
de
Grenoble,
1999.
 59