RéSeaux Sociaux  Rennes 8 FéVrier
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

RéSeaux Sociaux Rennes 8 FéVrier

on

  • 1,088 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,088
Views on SlideShare
1,088
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
9
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

RéSeaux Sociaux  Rennes 8 FéVrier RéSeaux Sociaux Rennes 8 FéVrier Presentation Transcript

  • Les réseaux sociaux Partage, échange, collaboration, mise en relation
  • Contexte de l’évolution d’Internet
    • Web 2.0 ou web social
    • simplicité d’utilisation : ouvert à tous
    • des contenus dynamiques (logique de flux)
    • internaute actif (avis, tags, partage)
    • logique d’échange et de collaboration : réseaux sociaux
    • des contenus syndiqués (rss…), partagés
    • des contenus personnalisés
    • outils : navigateur et ses plugins, téléphone portable, tablette… (multi-terminal)
    • amélioration permanente (version bêta)
    • logique de bureau en ligne (Netvibes),
    • - innovation ascendante
    • Web traditionnel :
    • difficulté technique : réservé aux experts
    • des contenus statiques (logique de stock)
    • internaute lecteur passif
    • logique de consultation : internaute solitaire
    • des contenus isolés reliés par des liens
    • des contenus identiques pour tous
    • outil : navigateur (mono terminal)
    • - logiciels améliorés par version
    • logique de bureau local (windows)
    • innovation descendante
  • Le web social c’est quoi ?
    • Le web social, un ensemble de services :
    • De publication : blogs, wiki
    • De partage de documents : Box.net , Slideshare , Youtube, Flickr
    • De travail collaboratif : Google docs , Etherpad …
    • D’agrégation de contenu : IGoogle , Netvibes …
    • De gestion de signets en ligne (social bookmarking) : Delicious , Diigo … Ex : Signets de J-P Thomas
    • De gestion de références bibliographiques ( Zotero ) avec une possibilité de travailler en mode collaboratif .
    • De catalogage social ( Babelio ) : Exemple d’utilisation par un club lecture de CDI
    • De réseautage social : Facebook, Twitter, Sonico (Amérique du Sud), Viadéo… Qui s’interpénètrent entre eux et participent d’une intelligence collective sur Internet en favorisant l’échange et le partage en s’appuyant sur la mutualisation.
  • Les médias sociaux
    • La nécessité de se créer un compte
    • La possibilité de déposer du contenu (documents, articles, avis, contributions, commentaires, signets…)
  • Médias sociaux et réseaux sociaux
    • Pour y voir plus clair : Certains services sont plus orientés sur le partage de contenus : photos (Flickr), vidéos (YouTube), signets (Del.icious), présentations powerpoint (slideshare) : le profil de l’internaute à moins d’importance que les contenus mis en ligne.
    • D’autres reposent principalement sur le profil de chaque inscrit (Facebook, Twitter)
  • La notion de réseau social
    • Le réseaux social : une notion déjà théorisée par les sociologues
    • Concept inventé par l’anthropologue John Barnes dans les années 50
    • Théorie des six degrés d’écart (Stanley Milgram, années 60). Dans une société de masse, les individus sont reliés entre eux dans un vaste réseau, la distance moyenne entre deux individus devait être d’environ 5 intermédiaires.
    • La théorie des liens faibles (Mark Granovetter, années 70)
    • La notion de capital social (Bourdieu, années 80), souligne l’importance de la possession d’un réseau durable de relations
  • Les réseaux sociaux numériques
    • La force des réseaux sociaux numériques :
    • Une articulation entre individualisme et solidarité par des coopérations faibles qui favorisent des dynamiques de bien commun à partir de logiques d’intérêt personnel
    • Des caractéristiques intéressantes :
    • Le fait de rendre public des informations génère des coopérations
    • L’intérêt de la diversité du capital relationnel (amis au sens large)
    • La souplesse des RSN génère des usages innovants au-delà de la consolidation de réseaux existants
    • L’univers peu hiérarchisé des RSN favorise une circulation horizontale de l’information qui favorise la sérendipité
    • Grande hétérogénéité des formes de participation : le travail des « petits » est nécessaire aux « grands » Voir « 10 propriétés de la force des coopérations faibles » http://www.internetactu.net/2008/02/08/10-proprietes-de-la-force-des-cooperations-faible/
  • Les réseaux sociaux numériques
    • Qu’est-ce qu’un réseau social numérique : C’est un service qui est centré sur le profil de l’individu et qui permet d’afficher la liste des connexions de cet individu (réseau de contacts ou « d’amis »). Il permet : - de construire un profil public ou semi-public dans le cadre d’un système délimité
    • - d’organiser une liste d’autres utilisateurs avec lesquels ils partagent des relations, des informations, des documents…
    • - de voir et de croiser leurs listes de relations et celles créées par d’autres à travers le système
  • Quelques éléments de définition
    • Construire et paramétrer un profil : - Facebook
  • Quelques éléments de définition
    • Organiser une liste d’autres utilisateurs :
  • Quelques éléments de définition
    • Voir et croiser les listes de relations à travers le système : - Twitter
  • Facebook
    • Qu’est-ce que Facebook ? Réseau social fondé en 2004 par un étudiant d’Harvard, il permet à ses utilisateurs de créer un profil et d’échanger avec d’autres utilisateurs.
    • Plus de 575 millions de personnes seraient inscrites à Facebook (20 millions en France), il est le deuxième site le plus visité au monde.
    • Modèle économique : Facebook est financé par la publicité. Un objectif : conserver les internautes sur la plateforme. Une denrée rare : l’attention.
    • Parmi les fonctionnalités, on trouvera :
    • - une liste de ses amis ;
    • - une liste des amis qu'il a en commun avec d’autres amis ; la possibilité de suggérer des amis
    • - une liste des réseaux auxquels l'utilisateur et ses amis appartiennent : chacun en rapport avec un lieu de travail, un lycée ou une université.
    • - une liste des groupes auxquels l'utilisateur appartient ;
    • - une boîte pour accéder aux photos associées au compte de l'utilisateur ;
  • Facebook
    • Qu’est-ce que Facebook ? - un « mini-feed » résumant les derniers événements concernant l'utilisateur ou ses amis, sur Facebook ;
    • - un « mur » ( wall , en anglais) permettant aux amis de l'utilisateur de laisser de petits messages auxquels l'utilisateur peut répondre.
    • - Une fonction de chat
    • - Une fonction de messagerie interne
    • - Une fonction de rédaction d’articles, de création de pages
    • - Des applications propres ou non à Facebook permettant de jouer, publier, partager de l’information
  • Focus sur Facebook
    • Facebook et les adolescents ? Il est nécessaire d’avoir 13 ans pour s’inscrire sur Facebook (mais beaucoup d’inscrits sont plus jeunes voire pas encore nés !)
    • 75 % des collégiens, 90 % des lycéens sont inscrits sur Facebook
    • 65 % des élèves se connectent tous les jours
    • En moyenne un adolescent à 130 « amis »
  • Focus sur Facebook
    • Facebook et les adolescents ?
    • Selon Danah Boyd, trois catégories de pratiques : la représentation de soi, la sociabilité entre pairs, la négociation avec la société des adultes
    • Mise à jour du statut : « Exprimez-vous » : humeur ou activité du moment, humour, citations, flirt
    • Mise à jour du profil (changement de la photo…)
    • Partage de documents personnels (photos, vidéos)
    • Participation à la conversation : via les commentaires, le bouton « j’aime »
    • Recommandation de documents via les fonctions « partager » des sites Internet (économie de la recommandation)
  • Focus sur Facebook
    • Facebook et les adolescents ?
    • Principaux usages :
    • Création d’une famille virtuelle via les liens de parenté dans le paramétrage du profil
    • Communication : via la messagerie interne de Facebook, la fonction de chat (qui laisse moins de traces), les pokes
    • Participation à des groupes (13 en moyenne par utilisateur)
    • Participation à des tests (« si vous étiez un personnage des bronzés », des jeux, des quizz…
    • Être de fan de…
  • Facebook : logique d’écosystème
    • Via Facebook connect :
    • Facebook Connect permet à tous les utilisateurs d'apporter les informations de leur compte Facebook, leurs amis et leur vie privée sur n'importe quel site Web, application de bureau ou périphérique tiers. Exemple de Digg :
  • Facebook : logique d’écosystème
    • Via Facebook connect :
    • Grâce à Facebook Connect, les utilisateurs peuvent bénéficier des fonctions suivantes (information Facebook) : -- Trusted Authentication - pour s'authentifier facilement sur les sites partenaires utilisant leur compte Facebook -- Real Identity - pour utiliser leur véritable identité sur le Web dans un environnement sécurisé -- Friend Linking - pour emmener leurs amis partout avec eux, ce qui leur offre un environnement social de confiance où qu'ils se trouvent sur le Web -- Dynamic Privacy - pour être certain que les mêmes paramètres de vie privée que les utilisateurs ont configurés sur Facebook les suivront, quel que soit l'endroit où ils se connecteront sur le Web -- Social Distribution - pour partager des actions sur des sites partenaires avec leurs amis, quand ils sont de retour sur Facebook, grâce aux flux d'informations
  • Facebook : les dérives
    • Publicité ciblée… La force de Facebook est de proposer, grâce aux informations déposées par les utilisateurs, une publicité très ciblée.
  • Facebook : les dérives
    • Publicité ciblée : des sollicitations douteuses
  • Facebook : les dérives
    • Publicité ciblée : un remède ?
    https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/adblock-plus /
  • Facebook : les dérives
    • Jeux d’argent :
  • Facebook : les dérives
    • Des informations diffusées à des tiers via les applications externes
  • Facebook : les dérives
    • La question de la propriété des données
    • « 1.    Pour le contenu protégé par les droits de propriété intellectuelle, comme les photos ou vidéos (« propriété intellectuelle »), vous nous donnez spécifiquement la permission suivante, conformément à vos paramètres de confidentialité et paramètres d’applications : vous nous accordez une licence non-exclusive, transférable, sous-licenciable, sans redevance et mondiale pour l’utilisation des contenus de propriété intellectuelle que vous publiez sur Facebook ou en relation à Facebook (« licence de propriété intellectuelle  »). Cette licence de propriété intellectuelle se termine lorsque vous supprimez vos contenus de propriété intellectuelle ou votre compte, sauf si votre compte est partagé avec d’autres personnes qui ne l’ont pas supprimé. 2.    Lorsque vous supprimez votre contenu de propriété intellectuelle, ce contenu est supprimé d’une manière similaire au vidage de corbeille sur un ordinateur. Cependant, vous comprenez que les contenus supprimés peuvent persister dans des copies de sauvegarde pendant un certain temps (mais qu’ils ne sont pas disponibles).
  • Facebook : les dérives
    • Protection de la vie privée ?
    • Conditions d’utilisation de Facebook :
    • 3.    Lorsque vous utilisez une application, votre contenu et vos informations sont partagés avec l’application. Nous exigeons des applications qu’elles respectent la confidentialité de vos informations. Les options que vous sélectionnerez pour cette application détermineront la façon dont elle pourra utiliser, stocker et transférer ces contenus et informations. Pour en savoir plus sur la Plate-forme, consultez notre Règlement de respect de la vie privée et la page et À propos de la Plate-forme . 4.    Lorsque vous publiez du contenu ou des informations avec le paramètre « tout le monde », cela signifie que vous permettez à tout le monde, y compris aux personnes qui n’utilisent pas Facebook, d’accéder à ces informations et de les utiliser , mais aussi de les associer à vous (c’est-à-dire, votre nom et l’image de votre profil). 5.    Nous apprécions vos commentaires et vos suggestions concernant Facebook, mais vous comprenez que nous pouvons les utiliser sans aucune obligation de rémunération (tout comme vous n’avez aucune obligation de nous les communiquer)  ».
  • Facebook : les dérives
    • Récupération de données personnelles via les failles de sécurité de Facebook (voir article du Monde « Nos amis sont ses amis », 04/02/2011)
    • Harcèlement en ligne, diffamation
    • Usurpation d’identité numérique
  • Facebook : les dérives
    • Atteinte à la vie privée via des détournements de photos, d’informations à l’insu des personnes
    • Cyberdépendance (temps moyen passé sur Facebook 55 mn par jour)
    • Vision appauvrie du web ? Facebook devient le principal portail d’accès à l’information
    • Favorise l’hyper attention au détriment d’une attention plus profonde
  • Facebook : l’importance de la gestion des paramètres de confidentialités
    • La gestion du profil
  • Facebook : l’importance de la gestion des paramètres de confidentialités
    • La gestion de la visibilité des publications : paramétrable en utilisant les listes d’amis.
  • Pistes d’usages pédagogiques de Facebook
    • Maintenir un lien hors de la classe pour communiquer avec les élèves , donner des conseils, des informations dans un espace ou l’attention est plus vive. - En SVT : http://www.facebook.com/group.php?gid=343107979330
    • Garder un contact avec les anciens élèves de l’établissement
    • Echanger avec une classe à l’étranger
    • Outil d’échange et de publication sur un projet à travers les pages, les groupes - Ex : projet Mali à Coetlogon : http://www.facebook.com/group.php?gid=45249914123#!/group.php?gid=45249914123&v=wall
    • - Ex: En histoire-géographie : travailler sur l’histoire et la mémoire :
    • Voir compte-rendu sur le site des Cahiers pédagogiques : http://www.cahiers-pedagogiques.com/spip.php?article6862
    • http://www.facebook.com/group.php?gid=272638831912&ref=mf
    • Outil pour mettre en place une classe virtuelle - Ex: En formation professionnelle (pâtisserie) au Québec : http://www.recitfp.qc.ca/spip.php?article524 h ttp://www.facebook.com/group.php?gid=272638831912&v=wall#!/profile.php?id=1598320792
    • Outil de communication vers l’extérieur : promouvoir une section spécifique dans l’établissement : - Section cinéma du lycée Hector Berlioz :
    • http://www.facebook.com/group.php?gid=45249914123#!/group.php?gid=19600353122
    • Création de faux profils :
    • Personnages littéraires, personnages historiques…
    • Mise en place d’une campagne de buzz marketing (Etudiants de BTS) :
    • http://www.lyc-prevert-stchristollesales.ac-montpellier.fr/?La-plage-a-Prevert,172
  • Twitter
    • Qu’est-ce que twitter ?
    • Twitter est un outil de réseau social et de microblogging qui permet à l’utilisateur d’envoyer gratuitement des messages brefs (140 caractères maximum), appelés tweets (« gazouillis »), par Internet, messagerie instantanée, téléphone portable.
    • Quand on se connecte sur Twitter on voit s’afficher ses « followings », les personnes que l’on suit et ses « followers », les personnes qui nous suivent. Contrairement à Facebook, Twitter est asymétrique, on peut suivre une personne mais celle-ci n’est pas obligée de nous suivre.
  • Twitter
    • Twitter en chiffre
    • 200 millions de comptes, 225 000 utilisateurs en France dont
    • 95 millions de tweets par jour
    • Assez peu utilisé par les jeunes, beaucoup par les journalistes
    • 350 salariés
  • Exemple : Twitter
    • Fonctionnalités de twitter ?
    • Une zone de saisie (« Quoi de neuf ? ») avec souvent l’utilisation d’url courtes (via un plugin de firefox comme Xrl.in ) qui permettent de garder plus de place pour le texte
    • Une zone de recherche d’utilisateurs de twitter
    • Une timeline : fil d’actualité des tweets postés par nos abonnements
  • Exemple : Twitter
    • Fonctionnalités de twitter ?
    • La possibilité de retweeter (relayer) ou de répondre directement à l’utilisateur
  • Twitter
    • Fonctionnalités de twitter ?
    • La possibilité d’envoyer un message direct à quelqu’un qui vous suit et que vous suivez
    • Le hashtag ou # : le # suivi d’un mot clé sans espace permet de définir le sujet du tweet. Ex: #MAM
    • La possibilité de gérer des listes
    • de personnes que l’on suit
  • Twitter
    • Fonctionnalités de twitter ?
    • Twitter génère un fil RSS : - à partir d’un compte - à partir des listes créées
    • Possibilité de protéger ses tweets
    • Google indexe les tweets en temps réel. Ex:http://xrl.in/77g5
    • Une API ouverte qui permet de connecter twitter à d’autres services (Facebook)
    • Logique d’écosystème
  • Twitter
    • L’écosystème Twitter : exemple de paper.li
  • Twitter
    • L’écosystème Twitter : exemple de paper.li
  • Twitter
    • A quoi sert twitter ? Innovation ascendante : usages inventés par les usagers
    • Faire circuler de l’information
    • Relater un évènement en direct (conférence…), témoigner
    • Organiser une manifestation, mobiliser (Tunisie, Egypte)
    • Faire de la veille via les personnes que l’on suit
    • Se créer un réseau, rester en contact
    • Suivre l’activité d’une personnalité (Obama, show biz)
    • Demander de l’aide
  • Twitter
    • Les limites Logique de flux : information peu structurée
    • Difficulté à gérer la surabondance d’information
  • Twitter : usages pédagogiques
    • Diffusion d’informations liées au cours
    • Converser autour d’un cours
    • Repérer des experts pour leur poser des questions
    • Ex : François Jourde, professeur de philosophie
    • http://www.cahiers-pedagogiques.com/spip.php?article6864
  • Twitter : usages pédagogiques
    • Twitter pour travailler l’apprentissage de l’écriture : en classe de CP à Dunkerque
    • http://www.youtube.com/watch?v=odt9l1WdtRk&hd=1
    • Relater un voyage scolaire : http://www.youtube.com/watch?v=fnlaYphp43c&feature=player_embedded# Voir la deuxième partie du reportage
    • Rester en contact avec les familles, créer des relations avec les parents http://twitter.com/crotenaycycle3
  • Twitter : usages pédagogiques
    • A quoi sert twitter pour l’enseignant ?
    • L’exemple de Laurence Juin, PLP Lettres-Histoire à La Rochelle. Pionnière de l’utilisation de twitter en classe, elle propose un bilan détaillé d’un an d’usage du service sur son blog :
    • http://frompennylane.blogspace.fr/2299814/Bilan-d-une-annee-d-experimentation-de-twitter-en-classe/ Voir aussi le début de la vidéo déjà citée : http://www.youtube.com/watch?v=fnlaYphp43c
  • Twitter : usages pédagogiques
    • A quoi sert twitter pour l’enseignant ?
    Autres exemples : http://www.pedago-tic.be/2009/09/utiliser-twitter-en-salle-de-classe-12-exemples-pratiques/
  • Viadéo
    • Réseautage professionnel :
    • http://www.viadeo.com
    • Objectifs : mise en relation professionnelle pour trouver des clients, des partenaires, nouer des contacts, échanger des informations, recruter ou être recruté.
    • Plus de 8 millions d’utilisateurs dont 4,5 millions en France
    • Modèle économique : version gratuite limitée, version Premium payante
  • Viadéo
    • Fonctionnalités : profil gratuit
    • Gestion de son profil
    • Partage d’actualités
    • Hubs : forums de discussion thématiques permettant de débattre
    • Communautés
    • Gestion d’évènements, annonces, questions, annuaire de blogs
    • Offres d’emplois
    • Messagerie
  • Viadéo
    • Fonctionnalités : profil payant
  • Viadéo
    • Pour aller plus loin :
    • Article sur les RSN et le recrutement, site d’Economie-Gestion de l’académie de Dijon :
    • http://economie-gestion.ac-dijon.fr/article.php3?id_article=185
  • Créer son propre réseau social privé
    • L’exemple de Ning devenu récemment payant : http://www.ning.com/
    • Exemple d’utilisation : http://apprendre2point0.ning.com
  • Créer son propre réseau social privé
    • Grou.ps plateforme gratuite : http://grou.ps/
    • Exemple de communauté : http://grou.ps/profs_doc
  • Les enjeux de l’identité numérique
    • « L’homme est un document comme les autres »
    • Olivier Ertzscheid, IUT La Roche sur Yon
    • Avec les réseaux sociaux, les blogs… les internautes laissent de plus en plus de traces en ligne (coordonnées, publications, avis, commentaires hobbies, connaissances…). Cf moteurs de recherche de personnes : 123people , WebMii
    • Ces contenus sont rattachés à un auteur et constituent son identité numérique. La place d’internet dans la vie quotidienne (recherche d’emploi…) va amener les internautes à se soucier de plus en plus de leur identité numérique.
    • Gérer son identité numérique nécessite de surveiller l’ensemble des bribes d’information que nous laissons au quotidien.
    • La majeure partie des utilisateurs ne mesure pas encore la complexité de la gestion de l’identité numérique , et ceci pour deux raisons :
    • - les occasions de laisser des traces sont de plus en plus nombreuses ;
    • - les moteurs de recherche, les réseaux sociaux, conservent chacune des ces traces pendant de nombreuses années (cf. débat récent sur le droit à l’oubli). Pistes pour travailler sur l’identité numérique avec les élèves, Site Savoirs CDI (CNDP) : http://www.cndp.fr/savoirscdi/societe-de-linformation/reflexion/identite-numerique-quels-enjeux-pour-lecole/en-parler-aux-eleves-comment.html