HAMANI MelissaMARZIN MatthieuSALHAB Joanne
La maladied’Alzheimer              HAMANI Melissa              MARZIN Matthieu              SALHAB Joanne
Qu’est ce que la maladie     d’alzheimer ?
Qu’est ce que la maladie      d’alzheimer ?une maladie neuro dégénérative qui provoque des lésions au cerveau. L’Alzheimer...
SYMPTOMES    ETDIAGNOSTIC
LES 10 SIGNES DE LA MALADIE D’ALZHEIMER
LES 10 SIGNES DE LA MALADIE D’ALZHEIMER   PERTE DE MEMOIRE            JUGEMENT AFFAIBLI   DIFFICULTE A EXECUTER LES   DIFF...
DIAGNOSTIC
DIAGNOSTIC  Une personne atteinte de la maladie  dAlzheimer doit être placé sous les soins dun  médecin et peut voir un ne...
DIAGNOSTIC  Une personne atteinte de la maladie  dAlzheimer doit être placé sous les soins dun  médecin et peut voir un ne...
DIAGNOSTIC  Une personne atteinte de la maladie  dAlzheimer doit être placé sous les soins dun  médecin et peut voir un ne...
La maladie d’Alzheimermodifie le cerveau tout        entier.
La maladie d’Alzheimermodifie le cerveau tout        entier. Entraine la mort des cellules nerveuses et la perte de tissu d...
La maladie d’Alzheimer      modifie le cerveau tout              entier.           Entraine la mort des cellules nerveuses ...
La maladie d’Alzheimer      modifie le cerveau tout              entier.           Entraine la mort des cellules nerveuses ...
La maladie d’Alzheimer      modifie le cerveau tout              entier.           Entraine la mort des cellules nerveuses ...
La maladie d’Alzheimer      modifie le cerveau tout              entier.           Entraine la mort des cellules nerveuses ...
La maladie d’Alzheimer      modifie le cerveau tout              entier.           Entraine la mort des cellules nerveuses ...
La maladie d’Alzheimer      modifie le cerveau tout              entier.           Entraine la mort des cellules nerveuses ...
La maladie d’Alzheimer      modifie le cerveau tout              entier.           Entraine la mort des cellules nerveuses ...
La maladie d’Alzheimer      modifie le cerveau tout              entier.           Entraine la mort des cellules nerveuses ...
La maladie d’Alzheimer      modifie le cerveau tout              entier.           Entraine la mort des cellules nerveuses ...
La maladie d’Alzheimer      modifie le cerveau tout              entier.           Entraine la mort des cellules nerveuses ...
La maladie d’Alzheimer      modifie le cerveau tout              entier.           Entraine la mort des cellules nerveuses ...
La maladie d’Alzheimer      modifie le cerveau tout              entier.           Entraine la mort des cellules nerveuses ...
Autres changements dans le cerveau
Autres changements dans le cerveauCoupe transversale du cerveau entre les oreilles : illustration des conséquences de la d...
Autres changements dans le cerveauCoupe transversale du cerveau entre les oreilles : illustration des conséquences de la d...
Autres changements dans le cerveau Coupe transversale du cerveau entre les oreilles : illustration des conséquences de la ...
Autres changements dans le cerveau Coupe transversale du cerveau entre les oreilles : illustration des conséquences de la ...
Autres changements dans le cerveau Coupe transversale du cerveau entre les oreilles : illustration des conséquences de la ...
Autres changements dans le cerveau Coupe transversale du cerveau entre les oreilles : illustration des conséquences de la ...
Autres changements dans le cerveau Coupe transversale du cerveau entre les oreilles : illustration des conséquences de la ...
Autres changements dans le cerveau Coupe transversale du cerveau entre les oreilles : illustration des conséquences de la ...
Autres changements dans le cerveau Coupe transversale du cerveau entre les oreilles : illustration des conséquences de la ...
Autres changements dans le cerveau Coupe transversale du cerveau entre les oreilles : illustration des conséquences de la ...
Autres changements dans le cerveau Coupe transversale du cerveau entre les oreilles : illustration des conséquences de la ...
Autres changements dans le cerveau Coupe transversale du cerveau entre les oreilles : illustration des conséquences de la ...
Observation au microscope
Observation au microscope
Observation au microscopeLe tissu d’uncerveau affectépar l’Alzheimercontientbeaucoup moinsde cellulesnerveuses et desynaps...
Observation au microscopeLe tissu d’uncerveau affectépar l’Alzheimercontientbeaucoup moinsde cellulesnerveuses et desynaps...
Observation au microscopeLe tissu d’uncerveau affectépar l’Alzheimercontientbeaucoup moinsde cellulesnerveuses et desynaps...
Observation au microscopeLe tissu d’uncerveau affectépar l’Alzheimercontientbeaucoup moinsde cellulesnerveuses et desynaps...
Observation au microscopeLe tissu d’uncerveau affectépar l’Alzheimercontientbeaucoup moinsde cellulesnerveuses et desynaps...
Observation au microscopeLe tissu d’uncerveau affectépar l’Alzheimercontient                       Des plaques, à savoirbe...
Observation au microscopeLe tissu d’uncerveau affectépar l’Alzheimercontient                       Des plaques, à savoirbe...
Observation au microscope                               Les cellules mortes ou                               mourantes con...
LES PLAQUES
LES PLAQUES
LES PLAQUES
LES PLAQUES
LES PLAQUES              Plaques
LES PLAQUES                                        PlaquesLes plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appel...
LES PLAQUES                                        PlaquesLes plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appel...
LES PLAQUES                                        PlaquesLes plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appel...
LES PLAQUES                                        PlaquesLes plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appel...
LES PLAQUES                                        PlaquesLes plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appel...
LES PLAQUES                                        Plaques                                        bêta-                   ...
LES PLAQUES                                        Plaques                                        bêta-                   ...
LES PLAQUES                                      LES ENCHEVÊTREMENTS                                        Plaques       ...
LES PLAQUES                                      LES ENCHEVÊTREMENTS                                        Plaques       ...
LES PLAQUES                                      LES ENCHEVÊTREMENTS                                                      ...
LES PLAQUES                                      LES ENCHEVÊTREMENTS                                                      ...
LES PLAQUES                                      LES ENCHEVÊTREMENTS                                                      ...
LES PLAQUES                                      LES ENCHEVÊTREMENTS                                                      ...
LES PLAQUES                                      LES ENCHEVÊTREMENTS                                                      ...
LES PLAQUES                                      LES ENCHEVÊTREMENTS                                                      ...
LES PLAQUES                                      LES ENCHEVÊTREMENTS                                                      ...
LES PLAQUES                                      LES ENCHEVÊTREMENTS                                                      ...
LES PLAQUES                                      LES ENCHEVÊTREMENTS                                                      ...
LES PLAQUES                                      LES ENCHEVÊTREMENTS                                                      ...
LES PLAQUES                                      LES ENCHEVÊTREMENTS                                                      ...
LES PLAQUES                                      LES ENCHEVÊTREMENTS                                                      ...
LES PLAQUES                                      LES ENCHEVÊTREMENTS                                                      ...
LES PLAQUES                                      LES ENCHEVÊTREMENTS                                                      ...
LES PLAQUES                                      LES ENCHEVÊTREMENTS                                                      ...
LES PLAQUES                                      LES ENCHEVÊTREMENTS                                                      ...
LES PLAQUES                                      LES ENCHEVÊTREMENTS                                                      ...
LES PLAQUES                                      LES ENCHEVÊTREMENTS                                                      ...
LES PLAQUES                                      LES ENCHEVÊTREMENTS                                                      ...
LES PLAQUES                                      LES ENCHEVÊTREMENTS                                                      ...
LES PLAQUES                                      LES ENCHEVÊTREMENTS                                                      ...
Les différents stades de la maladie.
Les différents stades de la maladie.
Les différents stades de la maladie.        Stade léger
Les différents stades de la maladie.        Stade légerchangements commencent 20 ans ou plus avant le diagnostic.
Les différents stades de la maladie.        Stade légerchangements commencent 20 ans ou plus avant le diagnostic.        L...
Les différents stades de la maladie.        Stade légerchangements commencent 20 ans ou plus avant le diagnostic.        L...
Les différents stades de la maladie.        Stade légerchangements commencent 20 ans ou plus avant le diagnostic.        L...
Les différents stades de la maladie.        Stade légerchangements commencent 20 ans ou plus avant le diagnostic.        L...
Les différents stades de la maladie.        Stade légerchangements commencent 20 ans ou plus avant le diagnostic.        L...
Les différents stades de la maladie.        Stade légerchangements commencent 20 ans ou plus avant le diagnostic.        L...
Les différents stades de la maladie.        Stade légerchangements commencent 20 ans ou plus avant le diagnostic.        L...
LES TRAITEMENTSAucun traitement ne peut stopper la maladie dAlzheimer
LES TRAITEMENTS        Aucun traitement ne peut stopper la maladie dAlzheimerQuatre médicaments pour traiter les symptômes...
LES TRAITEMENTS         Aucun traitement ne peut stopper la maladie dAlzheimer Quatre médicaments pour traiter les symptôm...
LES TRAITEMENTS         Aucun traitement ne peut stopper la maladie dAlzheimer Quatre médicaments pour traiter les symptôm...
LES TRAITEMENTS              Aucun traitement ne peut stopper la maladie dAlzheimer      Quatre médicaments pour traiter l...
LES TRAITEMENTSnon-médicamenteux
LES TRAITEMENTS            non-médicamenteux     Le rôle de l’aidant est essentiel pour tenir le médecin informé de la pat...
LES TRAITEMENTS            non-médicamenteux     Le rôle de l’aidant est essentiel pour tenir le médecin informé de la pat...
Où en est la recherche ?
Où en est la recherche ?Il existe actuellement de nombreuses pistes de recherche pour trouverdes thérapeutiques qui agirai...
Où en est la recherche ?      Il existe actuellement de nombreuses pistes de recherche pour trouver      des thérapeutique...
Où en est la recherche ?      Il existe actuellement de nombreuses pistes de recherche pour trouver      des thérapeutique...
Alzheimer .key
Alzheimer .key
Alzheimer .key
Alzheimer .key
Alzheimer .key
Alzheimer .key
Alzheimer .key
Alzheimer .key
Alzheimer .key
Alzheimer .key
Alzheimer .key
Alzheimer .key
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Alzheimer .key

424

Published on

Published in: Health & Medicine
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
424
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
18
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • \n
  • Alzheimer .key

    1. 1. HAMANI MelissaMARZIN MatthieuSALHAB Joanne
    2. 2. La maladied’Alzheimer HAMANI Melissa MARZIN Matthieu SALHAB Joanne
    3. 3. Qu’est ce que la maladie d’alzheimer ?
    4. 4. Qu’est ce que la maladie d’alzheimer ?une maladie neuro dégénérative qui provoque des lésions au cerveau. L’Alzheimerest la forme la plus commune de démence. Un terme général pour la perte demémoire et dautres capacités intellectuelles assez graves pour interférer avec la viequotidienne.L’Alzheimer saggrave au fil du temps. C’est une maladie progressive etirreversible, où les symptômes saggravent progressivement sur un certain nombredannées.la majorité des personnes atteintes de la maladie dAlzheimer ont 65 ans et plus.Mais la maladie dAlzheimer nest pas seulement une maladie de la vieillesse. Ellenest pas une partie normale du vieillissement, bien que le facteur de risque connuest la plus grande augmentation de lâge.Les symptômes comprennent les pertes de mémoire, la difficulté à accomplir destâches de la vie quotidienne, de même que des changements dhumeur et decomportement.Alzheimer ne se guérit pas actuellement, mais les traitements pour lessymptômes sont disponibles et la recherche continue. Bien que les traitementsactuels dAlzheimer ne peuvent pas arrêter la maladie dAlzheimer de progresser, ilspeuvent ralentir temporairement laggravation des symptômes et améliorer laqualité de vie des personnes atteintes dAlzheimer et leurs aidants.Il y a 856 000 personnes atteints par la maladie dAlzheimer en France et oncompte 250 000 nouveaux cas chaques années.
    5. 5. SYMPTOMES ETDIAGNOSTIC
    6. 6. LES 10 SIGNES DE LA MALADIE D’ALZHEIMER
    7. 7. LES 10 SIGNES DE LA MALADIE D’ALZHEIMER PERTE DE MEMOIRE JUGEMENT AFFAIBLI DIFFICULTE A EXECUTER LES DIFFICULTES FACE AUX TACHES FAMILIERES NOTIONS ABSTRAITES PROBLEME DE LANGAGE CHANGEMENTS D’HUMEUR OU DE COMPORTEMENT DIFFICULTE A AVOIR UNE CONVERSATION CHANGEMENTS DE PERSONNALITES DESORIENTATION DANS L’ESPACE ET DANS LE TEMPS MANQUE D’ENTOUSIASME
    8. 8. DIAGNOSTIC
    9. 9. DIAGNOSTIC Une personne atteinte de la maladie dAlzheimer doit être placé sous les soins dun médecin et peut voir un neurologue, psychiatre, médecin de famille, interniste, gériatre ou (un spécialiste qui traite les personnes âgées). Le médecin peut traiter les problèmes physiques et comportementaux de la personne et de répondre aux nombreuses questions que la personne et sa famille peuvent avoir. Plusieurs outils d’évaluation :
    10. 10. DIAGNOSTIC Une personne atteinte de la maladie dAlzheimer doit être placé sous les soins dun médecin et peut voir un neurologue, psychiatre, médecin de famille, interniste, gériatre ou (un spécialiste qui traite les personnes âgées). Le médecin peut traiter les problèmes physiques et comportementaux de la personne et de répondre aux nombreuses questions que la personne et sa famille peuvent avoir. Plusieurs outils d’évaluation :
    11. 11. DIAGNOSTIC Une personne atteinte de la maladie dAlzheimer doit être placé sous les soins dun médecin et peut voir un neurologue, psychiatre, médecin de famille, interniste, gériatre ou (un spécialiste qui traite les personnes âgées). Le médecin peut traiter les problèmes physiques et comportementaux de la personne et de répondre aux nombreuses questions que la personne et sa famille peuvent avoir. Plusieurs outils d’évaluation : - Tests Psychométriques - EEG avec Analyse Spectrale - IRM - PET- SCAN
    12. 12. La maladie d’Alzheimermodifie le cerveau tout entier.
    13. 13. La maladie d’Alzheimermodifie le cerveau tout entier. Entraine la mort des cellules nerveuses et la perte de tissu dans tout le cerveau. Un nette rétrécissement du cerveau
    14. 14. La maladie d’Alzheimer modifie le cerveau tout entier. Entraine la mort des cellules nerveuses et la perte de tissu dans tout le cerveau. Un nette rétrécissement du cerveauCerveau Sain
    15. 15. La maladie d’Alzheimer modifie le cerveau tout entier. Entraine la mort des cellules nerveuses et la perte de tissu dans tout le cerveau. Un nette rétrécissement du cerveauCerveau Sain
    16. 16. La maladie d’Alzheimer modifie le cerveau tout entier. Entraine la mort des cellules nerveuses et la perte de tissu dans tout le cerveau. Un nette rétrécissement du cerveauCerveau Sain
    17. 17. La maladie d’Alzheimer modifie le cerveau tout entier. Entraine la mort des cellules nerveuses et la perte de tissu dans tout le cerveau. Un nette rétrécissement du cerveauCerveau Sain
    18. 18. La maladie d’Alzheimer modifie le cerveau tout entier. Entraine la mort des cellules nerveuses et la perte de tissu dans tout le cerveau. Un nette rétrécissement du cerveau Cerveau au stadeCerveau Sain avancé de la maladie
    19. 19. La maladie d’Alzheimer modifie le cerveau tout entier. Entraine la mort des cellules nerveuses et la perte de tissu dans tout le cerveau. Un nette rétrécissement du cerveau Cerveau au stadeCerveau Sain avancé de la maladie
    20. 20. La maladie d’Alzheimer modifie le cerveau tout entier. Entraine la mort des cellules nerveuses et la perte de tissu dans tout le cerveau. Un nette rétrécissement du cerveau Cerveau au stadeCerveau Sain avancé de la maladie
    21. 21. La maladie d’Alzheimer modifie le cerveau tout entier. Entraine la mort des cellules nerveuses et la perte de tissu dans tout le cerveau. Un nette rétrécissement du cerveau Cerveau au stadeCerveau Sain avancé de la maladie
    22. 22. La maladie d’Alzheimer modifie le cerveau tout entier. Entraine la mort des cellules nerveuses et la perte de tissu dans tout le cerveau. Un nette rétrécissement du cerveau Cerveau au stade SuperpositionCerveau Sain avancé de la maladie de ces 2 cerveaux
    23. 23. La maladie d’Alzheimer modifie le cerveau tout entier. Entraine la mort des cellules nerveuses et la perte de tissu dans tout le cerveau. Un nette rétrécissement du cerveau Cerveau au stade SuperpositionCerveau Sain avancé de la maladie de ces 2 cerveaux
    24. 24. La maladie d’Alzheimer modifie le cerveau tout entier. Entraine la mort des cellules nerveuses et la perte de tissu dans tout le cerveau. Un nette rétrécissement du cerveau Cerveau au stade SuperpositionCerveau Sain avancé de la maladie de ces 2 cerveaux
    25. 25. La maladie d’Alzheimer modifie le cerveau tout entier. Entraine la mort des cellules nerveuses et la perte de tissu dans tout le cerveau. Un nette rétrécissement du cerveau Cerveau au stade SuperpositionCerveau Sain avancé de la maladie de ces 2 cerveaux
    26. 26. Autres changements dans le cerveau
    27. 27. Autres changements dans le cerveauCoupe transversale du cerveau entre les oreilles : illustration des conséquences de la disparition massive de cellules dans tout le cerveau au stade avancé de la maladie d’Alzheimer.
    28. 28. Autres changements dans le cerveauCoupe transversale du cerveau entre les oreilles : illustration des conséquences de la disparition massive de cellules dans tout le cerveau au stade avancé de la maladie d’Alzheimer.
    29. 29. Autres changements dans le cerveau Coupe transversale du cerveau entre les oreilles : illustration des conséquences de la disparition massive de cellules dans tout le cerveau au stade avancé de la maladie d’Alzheimer.Je suis sain
    30. 30. Autres changements dans le cerveau Coupe transversale du cerveau entre les oreilles : illustration des conséquences de la disparition massive de cellules dans tout le cerveau au stade avancé de la maladie d’Alzheimer. Je suis atteint d’AlzheimerJe suis sain
    31. 31. Autres changements dans le cerveau Coupe transversale du cerveau entre les oreilles : illustration des conséquences de la disparition massive de cellules dans tout le cerveau au stade avancé de la maladie d’Alzheimer. Je suis atteint d’AlzheimerJe suis sain
    32. 32. Autres changements dans le cerveau Coupe transversale du cerveau entre les oreilles : illustration des conséquences de la disparition massive de cellules dans tout le cerveau au stade avancé de la maladie d’Alzheimer. Je suis atteint d’AlzheimerJe suis sain
    33. 33. Autres changements dans le cerveau Coupe transversale du cerveau entre les oreilles : illustration des conséquences de la disparition massive de cellules dans tout le cerveau au stade avancé de la maladie d’Alzheimer. Je suis atteint d’AlzheimerJe suis sain
    34. 34. Autres changements dans le cerveau Coupe transversale du cerveau entre les oreilles : illustration des conséquences de la disparition massive de cellules dans tout le cerveau au stade avancé de la maladie d’Alzheimer. Je suis atteint d’Alzheimer Mes VENTRICULES grossissentJe suis sain
    35. 35. Autres changements dans le cerveau Coupe transversale du cerveau entre les oreilles : illustration des conséquences de la disparition massive de cellules dans tout le cerveau au stade avancé de la maladie d’Alzheimer. Je suis atteint d’Alzheimer Mes VENTRICULES grossissentJe suis sain
    36. 36. Autres changements dans le cerveau Coupe transversale du cerveau entre les oreilles : illustration des conséquences de la disparition massive de cellules dans tout le cerveau au stade avancé de la maladie d’Alzheimer. Je suis atteint d’Alzheimer Mes VENTRICULES grossissentJe suis sain
    37. 37. Autres changements dans le cerveau Coupe transversale du cerveau entre les oreilles : illustration des conséquences de la disparition massive de cellules dans tout le cerveau au stade avancé de la maladie d’Alzheimer. Je suis atteint d’Alzheimer Mes VENTRICULES grossissentJe suis sain Mon HIPPOCAMPE se rétrécie. Cette région joue un rôle essentiel dans la formation de nouveaux souvenirs.
    38. 38. Autres changements dans le cerveau Coupe transversale du cerveau entre les oreilles : illustration des conséquences de la disparition massive de cellules dans tout le cerveau au stade avancé de la maladie d’Alzheimer. Je suis atteint d’Alzheimer Mon CORTEX se rapetisse et cela endommage les régions qui me permette de pensée, de planifier et à la mémoire. Mes VENTRICULES grossissentJe suis sain Mon HIPPOCAMPE se rétrécie. Cette région joue un rôle essentiel dans la formation de nouveaux souvenirs.
    39. 39. Observation au microscope
    40. 40. Observation au microscope
    41. 41. Observation au microscopeLe tissu d’uncerveau affectépar l’Alzheimercontientbeaucoup moinsde cellulesnerveuses et desynapses quecelui d’uncerveau sain
    42. 42. Observation au microscopeLe tissu d’uncerveau affectépar l’Alzheimercontientbeaucoup moinsde cellulesnerveuses et desynapses quecelui d’uncerveau sain
    43. 43. Observation au microscopeLe tissu d’uncerveau affectépar l’Alzheimercontientbeaucoup moinsde cellulesnerveuses et desynapses quecelui d’uncerveau sain
    44. 44. Observation au microscopeLe tissu d’uncerveau affectépar l’Alzheimercontientbeaucoup moinsde cellulesnerveuses et desynapses quecelui d’uncerveau sain
    45. 45. Observation au microscopeLe tissu d’uncerveau affectépar l’Alzheimercontientbeaucoup moinsde cellulesnerveuses et desynapses quecelui d’uncerveau sain
    46. 46. Observation au microscopeLe tissu d’uncerveau affectépar l’Alzheimercontient Des plaques, à savoirbeaucoup moins des agrégats anormauxde cellules de fragments de protéine, s’agglomèrentnerveuses et de entre les cellulessynapses que nerveusescelui d’uncerveau sain
    47. 47. Observation au microscopeLe tissu d’uncerveau affectépar l’Alzheimercontient Des plaques, à savoirbeaucoup moins des agrégats anormauxde cellules de fragments de protéine, s’agglomèrentnerveuses et de entre les cellulessynapses que nerveusescelui d’uncerveau sain
    48. 48. Observation au microscope Les cellules mortes ou mourantes contiennent des enchevêtrements, composés de filaments appariés d’une autreLe tissu d’un protéine.cerveau affectépar l’Alzheimercontient Des plaques, à savoirbeaucoup moins des agrégats anormauxde cellules de fragments de protéine, s’agglomèrentnerveuses et de entre les cellulessynapses que nerveusescelui d’uncerveau sain
    49. 49. LES PLAQUES
    50. 50. LES PLAQUES
    51. 51. LES PLAQUES
    52. 52. LES PLAQUES
    53. 53. LES PLAQUES Plaques
    54. 54. LES PLAQUES PlaquesLes plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.
    55. 55. LES PLAQUES PlaquesLes plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.
    56. 56. LES PLAQUES PlaquesLes plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.
    57. 57. LES PLAQUES PlaquesLes plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.
    58. 58. LES PLAQUES PlaquesLes plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.
    59. 59. LES PLAQUES Plaques bêta- amyloïdeLes plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.
    60. 60. LES PLAQUES Plaques bêta- amyloïdeLes plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.La BÊTA- AMYLOÏDE chimiquement « adhésive » ,s’agglomère progressivement pour former desPLAQUESLa forme la plus nocive de bêta-amyloïde pourraitêtre constituée par DES GROUPES DE QUELQUESFRAGMENTS plutôt que par les plaques elles-mêmes.Ces petits amas pourraient bloquer la transmissiondes signaux d’une cellule à une autre au niveaudes synapses. Ils pourraient aussi activer lescellules du système immunitaire qui déclenchentl’inflammation et dévorent les cellules renduesinopérantes.
    61. 61. LES PLAQUES LES ENCHEVÊTREMENTS Plaques bêta- amyloïdeLes plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.La BÊTA- AMYLOÏDE chimiquement « adhésive » ,s’agglomère progressivement pour former desPLAQUESLa forme la plus nocive de bêta-amyloïde pourraitêtre constituée par DES GROUPES DE QUELQUESFRAGMENTS plutôt que par les plaques elles-mêmes.Ces petits amas pourraient bloquer la transmissiondes signaux d’une cellule à une autre au niveaudes synapses. Ils pourraient aussi activer lescellules du système immunitaire qui déclenchentl’inflammation et dévorent les cellules renduesinopérantes.
    62. 62. LES PLAQUES LES ENCHEVÊTREMENTS Plaques bêta- amyloïdeLes plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.La BÊTA- AMYLOÏDE chimiquement « adhésive » ,s’agglomère progressivement pour former desPLAQUESLa forme la plus nocive de bêta-amyloïde pourraitêtre constituée par DES GROUPES DE QUELQUESFRAGMENTS plutôt que par les plaques elles-mêmes.Ces petits amas pourraient bloquer la transmissiondes signaux d’une cellule à une autre au niveaudes synapses. Ils pourraient aussi activer lescellules du système immunitaire qui déclenchentl’inflammation et dévorent les cellules renduesinopérantes.
    63. 63. LES PLAQUES LES ENCHEVÊTREMENTS REGION SAINE Plaques • Le système de transport est organisé en filaments parallèles bien ordonnés, sembables en quelque sorte à des rails de chemin de fer. Les nutriments, constituants cellulaires et autres matériaux essentiels voyagent le long de ces "rails". bêta- amyloïde • Une protéine appelée TAU permet de maintenir ces rails bien droits.Les plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.La BÊTA- AMYLOÏDE chimiquement « adhésive » ,s’agglomère progressivement pour former desPLAQUESLa forme la plus nocive de bêta-amyloïde pourraitêtre constituée par DES GROUPES DE QUELQUESFRAGMENTS plutôt que par les plaques elles-mêmes.Ces petits amas pourraient bloquer la transmissiondes signaux d’une cellule à une autre au niveaudes synapses. Ils pourraient aussi activer lescellules du système immunitaire qui déclenchentl’inflammation et dévorent les cellules renduesinopérantes.
    64. 64. LES PLAQUES LES ENCHEVÊTREMENTS REGION SAINE Plaques • Le système de transport est organisé en filaments parallèles bien ordonnés, sembables en quelque sorte à des rails de chemin de fer. Les nutriments, constituants cellulaires et autres matériaux essentiels voyagent le long de ces "rails". bêta- amyloïde • Une protéine appelée TAU permet de maintenir ces rails bien droits.Les plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.La BÊTA- AMYLOÏDE chimiquement « adhésive » ,s’agglomère progressivement pour former desPLAQUESLa forme la plus nocive de bêta-amyloïde pourraitêtre constituée par DES GROUPES DE QUELQUESFRAGMENTS plutôt que par les plaques elles-mêmes.Ces petits amas pourraient bloquer la transmissiondes signaux d’une cellule à une autre au niveaudes synapses. Ils pourraient aussi activer lescellules du système immunitaire qui déclenchentl’inflammation et dévorent les cellules renduesinopérantes.
    65. 65. LES PLAQUES LES ENCHEVÊTREMENTS REGION SAINE Plaques • Le système de transport est organisé en filaments parallèles bien ordonnés, sembables en quelque sorte à des rails de chemin de fer. Les nutriments, constituants cellulaires et autres matériaux essentiels voyagent le long de ces "rails". bêta- amyloïde • Une protéine appelée TAU permet de maintenir ces rails bien droits.Les plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.La BÊTA- AMYLOÏDE chimiquement « adhésive » ,s’agglomère progressivement pour former desPLAQUESLa forme la plus nocive de bêta-amyloïde pourraitêtre constituée par DES GROUPES DE QUELQUESFRAGMENTS plutôt que par les plaques elles-mêmes.Ces petits amas pourraient bloquer la transmissiondes signaux d’une cellule à une autre au niveaudes synapses. Ils pourraient aussi activer lescellules du système immunitaire qui déclenchentl’inflammation et dévorent les cellules renduesinopérantes.
    66. 66. LES PLAQUES LES ENCHEVÊTREMENTS REGION SAINE Plaques • Le système de transport est organisé en filaments parallèles bien ordonnés, sembables en quelque sorte à des rails de chemin de fer. Les nutriments, constituants cellulaires et autres matériaux essentiels voyagent le long de ces "rails". bêta- amyloïde • Une protéine appelée TAU permet de maintenir ces rails bien droits.Les plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.La BÊTA- AMYLOÏDE chimiquement « adhésive » ,s’agglomère progressivement pour former desPLAQUESLa forme la plus nocive de bêta-amyloïde pourraitêtre constituée par DES GROUPES DE QUELQUESFRAGMENTS plutôt que par les plaques elles-mêmes.Ces petits amas pourraient bloquer la transmissiondes signaux d’une cellule à une autre au niveaudes synapses. Ils pourraient aussi activer lescellules du système immunitaire qui déclenchentl’inflammation et dévorent les cellules renduesinopérantes.
    67. 67. LES PLAQUES LES ENCHEVÊTREMENTS REGION SAINE Plaques • Le système de transport est organisé en filaments parallèles bien ordonnés, sembables en quelque sorte à des rails de chemin de fer. Les nutriments, constituants cellulaires et autres matériaux essentiels voyagent le long de ces "rails". bêta- amyloïde • Une protéine appelée TAU permet de maintenir ces rails bien droits.Les plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.La BÊTA- AMYLOÏDE chimiquement « adhésive » ,s’agglomère progressivement pour former desPLAQUESLa forme la plus nocive de bêta-amyloïde pourraitêtre constituée par DES GROUPES DE QUELQUESFRAGMENTS plutôt que par les plaques elles-mêmes.Ces petits amas pourraient bloquer la transmissiondes signaux d’une cellule à une autre au niveaudes synapses. Ils pourraient aussi activer lescellules du système immunitaire qui déclenchentl’inflammation et dévorent les cellules renduesinopérantes.
    68. 68. LES PLAQUES LES ENCHEVÊTREMENTS REGION SAINE Plaques • Le système de transport est organisé en filaments parallèles bien ordonnés, sembables en quelque sorte à des rails de chemin de fer. Les nutriments, constituants cellulaires et autres matériaux essentiels voyagent le long de ces "rails". bêta- amyloïde • Une protéine appelée TAU permet de maintenir ces rails bien droits.Les plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.La BÊTA- AMYLOÏDE chimiquement « adhésive » ,s’agglomère progressivement pour former desPLAQUESLa forme la plus nocive de bêta-amyloïde pourraitêtre constituée par DES GROUPES DE QUELQUESFRAGMENTS plutôt que par les plaques elles-mêmes.Ces petits amas pourraient bloquer la transmissiondes signaux d’une cellule à une autre au niveaudes synapses. Ils pourraient aussi activer lescellules du système immunitaire qui déclenchentl’inflammation et dévorent les cellules renduesinopérantes.
    69. 69. LES PLAQUES LES ENCHEVÊTREMENTS REGION SAINE Plaques • Le système de transport est organisé en filaments parallèles bien ordonnés, sembables en quelque sorte à des rails de chemin de fer. Les nutriments, constituants cellulaires et autres matériaux essentiels voyagent le long de ces "rails". bêta- amyloïde • Une protéine appelée TAU permet de maintenir ces rails bien droits.Les plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.La BÊTA- AMYLOÏDE chimiquement « adhésive » ,s’agglomère progressivement pour former desPLAQUESLa forme la plus nocive de bêta-amyloïde pourraitêtre constituée par DES GROUPES DE QUELQUESFRAGMENTS plutôt que par les plaques elles-mêmes.Ces petits amas pourraient bloquer la transmissiondes signaux d’une cellule à une autre au niveaudes synapses. Ils pourraient aussi activer lescellules du système immunitaire qui déclenchentl’inflammation et dévorent les cellules renduesinopérantes.
    70. 70. LES PLAQUES LES ENCHEVÊTREMENTS REGION SAINE Plaques • Le système de transport est organisé en filaments parallèles bien ordonnés, sembables en quelque sorte à des rails de chemin de fer. Les nutriments, constituants cellulaires et autres matériaux essentiels voyagent le long de ces "rails". bêta- amyloïde • Une protéine appelée TAU permet de maintenir ces rails bien droits.Les plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.La BÊTA- AMYLOÏDE chimiquement « adhésive » ,s’agglomère progressivement pour former desPLAQUESLa forme la plus nocive de bêta-amyloïde pourraitêtre constituée par DES GROUPES DE QUELQUESFRAGMENTS plutôt que par les plaques elles-mêmes.Ces petits amas pourraient bloquer la transmissiondes signaux d’une cellule à une autre au niveaudes synapses. Ils pourraient aussi activer lescellules du système immunitaire qui déclenchentl’inflammation et dévorent les cellules renduesinopérantes.
    71. 71. LES PLAQUES LES ENCHEVÊTREMENTS REGION SAINE Plaques • Le système de transport est organisé en filaments parallèles bien ordonnés, sembables en quelque sorte à des rails de chemin de fer. Les nutriments, constituants cellulaires et autres matériaux essentiels voyagent le long de ces "rails". bêta- amyloïde • Une protéine appelée TAU permet de maintenir ces rails bien droits.Les plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.La BÊTA- AMYLOÏDE chimiquement « adhésive » ,s’agglomère progressivement pour former desPLAQUESLa forme la plus nocive de bêta-amyloïde pourraitêtre constituée par DES GROUPES DE QUELQUESFRAGMENTS plutôt que par les plaques elles-mêmes.Ces petits amas pourraient bloquer la transmissiondes signaux d’une cellule à une autre au niveaudes synapses. Ils pourraient aussi activer lescellules du système immunitaire qui déclenchentl’inflammation et dévorent les cellules renduesinopérantes.
    72. 72. LES PLAQUES LES ENCHEVÊTREMENTS REGION SAINE Plaques • Le système de transport est organisé en filaments parallèles bien ordonnés, sembables en quelque sorte à des rails de chemin de fer. Les nutriments, constituants cellulaires et autres matériaux essentiels voyagent le long de ces "rails". bêta- amyloïde • Une protéine appelée TAU permet de maintenir ces rails bien droits.Les plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.La BÊTA- AMYLOÏDE chimiquement « adhésive » ,s’agglomère progressivement pour former desPLAQUESLa forme la plus nocive de bêta-amyloïde pourraitêtre constituée par DES GROUPES DE QUELQUESFRAGMENTS plutôt que par les plaques elles-mêmes.Ces petits amas pourraient bloquer la transmissiondes signaux d’une cellule à une autre au niveaudes synapses. Ils pourraient aussi activer lescellules du système immunitaire qui déclenchentl’inflammation et dévorent les cellules renduesinopérantes.
    73. 73. LES PLAQUES LES ENCHEVÊTREMENTS REGION SAINE Plaques • Le système de transport est organisé en filaments parallèles bien ordonnés, sembables en quelque sorte à des rails de chemin de fer. Les nutriments, constituants cellulaires et autres matériaux essentiels voyagent le long de ces "rails". bêta- amyloïde • Une protéine appelée TAU permet de maintenir ces rails bien droits.Les plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.La BÊTA- AMYLOÏDE chimiquement « adhésive » ,s’agglomère progressivement pour former desPLAQUESLa forme la plus nocive de bêta-amyloïde pourraitêtre constituée par DES GROUPES DE QUELQUESFRAGMENTS plutôt que par les plaques elles-mêmes.Ces petits amas pourraient bloquer la transmissiondes signaux d’une cellule à une autre au niveaudes synapses. Ils pourraient aussi activer lescellules du système immunitaire qui déclenchentl’inflammation et dévorent les cellules renduesinopérantes.
    74. 74. LES PLAQUES LES ENCHEVÊTREMENTS REGION SAINE Plaques • Le système de transport est organisé en filaments parallèles bien ordonnés, sembables en quelque sorte à des rails de chemin de fer. Les nutriments, constituants cellulaires et autres matériaux essentiels voyagent le long de ces "rails". bêta- amyloïde • Une protéine appelée TAU permet de maintenir ces rails bien droits.Les plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.La BÊTA- AMYLOÏDE chimiquement « adhésive » ,s’agglomère progressivement pour former desPLAQUESLa forme la plus nocive de bêta-amyloïde pourraitêtre constituée par DES GROUPES DE QUELQUESFRAGMENTS plutôt que par les plaques elles-mêmes.Ces petits amas pourraient bloquer la transmissiondes signaux d’une cellule à une autre au niveaudes synapses. Ils pourraient aussi activer lescellules du système immunitaire qui déclenchentl’inflammation et dévorent les cellules renduesinopérantes.
    75. 75. LES PLAQUES LES ENCHEVÊTREMENTS REGION SAINE Plaques • Le système de transport est organisé en filaments parallèles bien ordonnés, sembables en quelque sorte à des rails de chemin de fer. Les nutriments, constituants cellulaires et autres matériaux essentiels voyagent le long de ces "rails". bêta- amyloïde • Une protéine appelée TAU permet de maintenir ces rails bien droits.Les plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.La BÊTA- AMYLOÏDE chimiquement « adhésive » ,s’agglomère progressivement pour former desPLAQUESLa forme la plus nocive de bêta-amyloïde pourraitêtre constituée par DES GROUPES DE QUELQUESFRAGMENTS plutôt que par les plaques elles-mêmes.Ces petits amas pourraient bloquer la transmissiondes signaux d’une cellule à une autre au niveaudes synapses. Ils pourraient aussi activer lescellules du système immunitaire qui déclenchentl’inflammation et dévorent les cellules renduesinopérantes.
    76. 76. LES PLAQUES LES ENCHEVÊTREMENTS REGION SAINE Plaques • Le système de transport est organisé en filaments parallèles bien ordonnés, sembables en quelque sorte à des rails de chemin de fer. Les nutriments, constituants cellulaires et autres matériaux essentiels voyagent le long de ces "rails". bêta- amyloïde • Une protéine appelée TAU permet de maintenir ces rails bien droits.Les plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.La BÊTA- AMYLOÏDE chimiquement « adhésive » ,s’agglomère progressivement pour former desPLAQUESLa forme la plus nocive de bêta-amyloïde pourraitêtre constituée par DES GROUPES DE QUELQUESFRAGMENTS plutôt que par les plaques elles-mêmes.Ces petits amas pourraient bloquer la transmissiondes signaux d’une cellule à une autre au niveaudes synapses. Ils pourraient aussi activer lescellules du système immunitaire qui déclenchentl’inflammation et dévorent les cellules renduesinopérantes.
    77. 77. LES PLAQUES LES ENCHEVÊTREMENTS REGION SAINE Plaques • Le système de transport est organisé en filaments parallèles bien ordonnés, sembables en quelque sorte à des rails de chemin de fer. Les nutriments, constituants cellulaires et autres matériaux essentiels voyagent le long de ces "rails". bêta- amyloïde • Une protéine appelée TAU permet de maintenir ces rails bien droits.Les plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.La BÊTA- AMYLOÏDE chimiquement « adhésive » ,s’agglomère progressivement pour former desPLAQUESLa forme la plus nocive de bêta-amyloïde pourraitêtre constituée par DES GROUPES DE QUELQUESFRAGMENTS plutôt que par les plaques elles-mêmes.Ces petits amas pourraient bloquer la transmissiondes signaux d’une cellule à une autre au niveaudes synapses. Ils pourraient aussi activer lescellules du système immunitaire qui déclenchentl’inflammation et dévorent les cellules renduesinopérantes.
    78. 78. LES PLAQUES LES ENCHEVÊTREMENTS REGION SAINE Plaques • Le système de transport est organisé en filaments parallèles bien ordonnés, sembables en quelque sorte à des rails de chemin de fer. Les nutriments, constituants cellulaires et autres matériaux essentiels voyagent le long de ces "rails". bêta- amyloïde • Une protéine appelée TAU permet de maintenir ces rails bien droits.Les plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.La BÊTA- AMYLOÏDE chimiquement « adhésive » ,s’agglomère progressivement pour former desPLAQUESLa forme la plus nocive de bêta-amyloïde pourraitêtre constituée par DES GROUPES DE QUELQUESFRAGMENTS plutôt que par les plaques elles-mêmes.Ces petits amas pourraient bloquer la transmissiondes signaux d’une cellule à une autre au niveaudes synapses. Ils pourraient aussi activer lescellules du système immunitaire qui déclenchentl’inflammation et dévorent les cellules renduesinopérantes.
    79. 79. LES PLAQUES LES ENCHEVÊTREMENTS REGION SAINE Plaques • Le système de transport est organisé en filaments parallèles bien ordonnés, sembables en quelque sorte à des rails de chemin de fer. Les nutriments, constituants cellulaires et autres matériaux essentiels voyagent le long de ces "rails". bêta- amyloïde • Une protéine appelée TAU permet de maintenir ces rails bien droits.Les plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.La BÊTA- AMYLOÏDE chimiquement « adhésive » ,s’agglomère progressivement pour former desPLAQUESLa forme la plus nocive de bêta-amyloïde pourraitêtre constituée par DES GROUPES DE QUELQUESFRAGMENTS plutôt que par les plaques elles-mêmes.Ces petits amas pourraient bloquer la transmissiondes signaux d’une cellule à une autre au niveaudes synapses. Ils pourraient aussi activer lescellules du système immunitaire qui déclenchentl’inflammation et dévorent les cellules renduesinopérantes.
    80. 80. LES PLAQUES LES ENCHEVÊTREMENTS REGION SAINE Plaques • Le système de transport est organisé en filaments parallèles bien ordonnés, sembables en quelque sorte à des rails de chemin de fer. Les nutriments, constituants cellulaires et autres matériaux essentiels voyagent le long de ces "rails". bêta- amyloïde • Une protéine appelée TAU permet de maintenir ces rails bien droits.Les plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.La BÊTA- AMYLOÏDE chimiquement « adhésive » ,s’agglomère progressivement pour former desPLAQUESLa forme la plus nocive de bêta-amyloïde pourraitêtre constituée par DES GROUPES DE QUELQUESFRAGMENTS plutôt que par les plaques elles-mêmes.Ces petits amas pourraient bloquer la transmissiondes signaux d’une cellule à une autre au niveaudes synapses. Ils pourraient aussi activer lescellules du système immunitaire qui déclenchentl’inflammation et dévorent les cellules renduesinopérantes.
    81. 81. LES PLAQUES LES ENCHEVÊTREMENTS REGION SAINE Plaques • Le système de transport est organisé en filaments parallèles bien ordonnés, sembables en quelque sorte à des rails de chemin de fer. Les nutriments, constituants cellulaires et autres matériaux essentiels voyagent le long de ces "rails". bêta- amyloïde • Une protéine appelée TAU permet de maintenir ces rails bien droits.Les plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.La BÊTA- AMYLOÏDE chimiquement « adhésive » ,s’agglomère progressivement pour former desPLAQUESLa forme la plus nocive de bêta-amyloïde pourraitêtre constituée par DES GROUPES DE QUELQUESFRAGMENTS plutôt que par les plaques elles-mêmes.Ces petits amas pourraient bloquer la transmissiondes signaux d’une cellule à une autre au niveaudes synapses. Ils pourraient aussi activer lescellules du système immunitaire qui déclenchentl’inflammation et dévorent les cellules renduesinopérantes.
    82. 82. LES PLAQUES LES ENCHEVÊTREMENTS REGION SAINE Plaques • Le système de transport est organisé en filaments parallèles bien ordonnés, sembables en quelque sorte à des rails de chemin de fer. Les nutriments, constituants cellulaires et autres matériaux essentiels voyagent le long de ces "rails". bêta- amyloïde • Une protéine appelée TAU permet de maintenir ces rails bien droits. Protéine TauLes plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.La BÊTA- AMYLOÏDE chimiquement « adhésive » ,s’agglomère progressivement pour former desPLAQUESLa forme la plus nocive de bêta-amyloïde pourraitêtre constituée par DES GROUPES DE QUELQUESFRAGMENTS plutôt que par les plaques elles-mêmes.Ces petits amas pourraient bloquer la transmissiondes signaux d’une cellule à une autre au niveaudes synapses. Ils pourraient aussi activer lescellules du système immunitaire qui déclenchentl’inflammation et dévorent les cellules renduesinopérantes.
    83. 83. LES PLAQUES LES ENCHEVÊTREMENTS REGION SAINE Plaques • Le système de transport est organisé en filaments parallèles bien ordonnés, sembables en quelque sorte à des rails de chemin de fer. Les nutriments, constituants cellulaires et autres matériaux essentiels voyagent le long de ces "rails". bêta- amyloïde • Une protéine appelée TAU permet de maintenir ces rails bien droits. Protéine TauLes plaques se forment lorsque des fragmentsd’une protéine appelée bêta-amyloïdes’agglutinent ensemble. La bêta-amyloïde provientd’une protéine plus grosse présente dans lamembrane adipeuse qui entoure les cellulesnerveuses.La BÊTA- AMYLOÏDE chimiquement « adhésive » ,s’agglomère progressivement pour former desPLAQUESLa forme la plus nocive de bêta-amyloïde pourraitêtre constituée par DES GROUPES DE QUELQUESFRAGMENTS plutôt que par les plaques elles-mêmes.Ces petits amas pourraient bloquer la transmission REGION CARACTERISE PAR LA FORMATIONdes signaux d’une cellule à une autre au niveau D’ENCHEVETREMENTRSdes synapses. Ils pourraient aussi activer les • La protéine tau se désagrège en filaments appariés baptisés enchevêtrements.cellules du système immunitaire qui déclenchent • Les rails ne peuvent donc plus se maintenir droits. Ils se désagrègent etl’inflammation et dévorent les cellules rendues se désintègrent.inopérantes. • Les nutriments et autres éléments essentiels ne peuvent plus se déplacer dans la cellule, qui finit par mourir.
    84. 84. Les différents stades de la maladie.
    85. 85. Les différents stades de la maladie.
    86. 86. Les différents stades de la maladie. Stade léger
    87. 87. Les différents stades de la maladie. Stade légerchangements commencent 20 ans ou plus avant le diagnostic.
    88. 88. Les différents stades de la maladie. Stade légerchangements commencent 20 ans ou plus avant le diagnostic. L’individu est capable de gérer sa vie comme tout individu non atteint. Il Peut tenir une conversation et ne se doute pas quil a la maladie dalzheimer
    89. 89. Les différents stades de la maladie. Stade légerchangements commencent 20 ans ou plus avant le diagnostic. L’individu est capable de gérer sa vie comme tout individu non atteint. Il Peut tenir une conversation et ne se doute pas quil a la maladie dalzheimer Stade modéré
    90. 90. Les différents stades de la maladie. Stade légerchangements commencent 20 ans ou plus avant le diagnostic. L’individu est capable de gérer sa vie comme tout individu non atteint. Il Peut tenir une conversation et ne se doute pas quil a la maladie dalzheimer Stade modéré De 2 à 10 ans
    91. 91. Les différents stades de la maladie. Stade légerchangements commencent 20 ans ou plus avant le diagnostic. L’individu est capable de gérer sa vie comme tout individu non atteint. Il Peut tenir une conversation et ne se doute pas quil a la maladie dalzheimer Stade modéré De 2 à 10 ans L’individu se comporte de façon inapproprié en oubliant beaucoup plus, posant les mêmes questions à chaque fois et racontant les mêmes histoires tout le temps.
    92. 92. Les différents stades de la maladie. Stade légerchangements commencent 20 ans ou plus avant le diagnostic. L’individu est capable de gérer sa vie comme tout individu non atteint. Il Peut tenir une conversation et ne se doute pas quil a la maladie dalzheimer Stade modéré De 2 à 10 ans L’individu se comporte de façon inapproprié en oubliant beaucoup plus, posant les mêmes questions à chaque fois et racontant les mêmes histoires tout le temps. Stade sévère
    93. 93. Les différents stades de la maladie. Stade légerchangements commencent 20 ans ou plus avant le diagnostic. L’individu est capable de gérer sa vie comme tout individu non atteint. Il Peut tenir une conversation et ne se doute pas quil a la maladie dalzheimer Stade modéré De 2 à 10 ans L’individu se comporte de façon inapproprié en oubliant beaucoup plus, posant les mêmes questions à chaque fois et racontant les mêmes histoires tout le temps. Stade sévère De 1 à 5 ans
    94. 94. Les différents stades de la maladie. Stade légerchangements commencent 20 ans ou plus avant le diagnostic. L’individu est capable de gérer sa vie comme tout individu non atteint. Il Peut tenir une conversation et ne se doute pas quil a la maladie dalzheimer Stade modéré De 2 à 10 ans L’individu se comporte de façon inapproprié en oubliant beaucoup plus, posant les mêmes questions à chaque fois et racontant les mêmes histoires tout le temps. Stade sévère De 1 à 5 ans L’individu n’arrive plus à contrôler ses fonctions corporels et a besoin d’un soin complet à ce point.
    95. 95. LES TRAITEMENTSAucun traitement ne peut stopper la maladie dAlzheimer
    96. 96. LES TRAITEMENTS Aucun traitement ne peut stopper la maladie dAlzheimerQuatre médicaments pour traiter les symptômes de la maladie afind’aider à maintenir la pensée, la mémoire, et lexpression orale etdaider avec certains problèmes de comportement pour un tempslimité. Ces médicaments agissent en régulant certains produitschimiques dans le cerveau. - Donepezil (Aricept®) - Rivastigmine (Exelon®) - Galantamine (Razadyne®) - Memantine (Namenda®) Ces médicaments aide à prévenir certains symptomes de s’aggraver pour un temps limité.
    97. 97. LES TRAITEMENTS Aucun traitement ne peut stopper la maladie dAlzheimer Quatre médicaments pour traiter les symptômes de la maladie afin d’aider à maintenir la pensée, la mémoire, et lexpression orale et daider avec certains problèmes de comportement pour un temps limité. Ces médicaments agissent en régulant certains produits chimiques dans le cerveau. - Donepezil (Aricept®) - Rivastigmine (Exelon®) - Galantamine (Razadyne®) - Memantine (Namenda®) Ces médicaments aide à prévenir certains symptomes de s’aggraver pour un temps limité.Les effets Secondaires
    98. 98. LES TRAITEMENTS Aucun traitement ne peut stopper la maladie dAlzheimer Quatre médicaments pour traiter les symptômes de la maladie afin d’aider à maintenir la pensée, la mémoire, et lexpression orale et daider avec certains problèmes de comportement pour un temps limité. Ces médicaments agissent en régulant certains produits chimiques dans le cerveau. - Donepezil (Aricept®) - Rivastigmine (Exelon®) - Galantamine (Razadyne®) - Memantine (Namenda®) Ces médicaments aide à prévenir certains symptomes de s’aggraver pour un temps limité.Les effets Secondaires - Diarrhées - Nausées - Vomissements - Perte d’appétit - Hallucinations
    99. 99. LES TRAITEMENTS Aucun traitement ne peut stopper la maladie dAlzheimer Quatre médicaments pour traiter les symptômes de la maladie afin d’aider à maintenir la pensée, la mémoire, et lexpression orale et daider avec certains problèmes de comportement pour un temps limité. Ces médicaments agissent en régulant certains produits chimiques dans le cerveau. - Donepezil (Aricept®) - Rivastigmine (Exelon®) - Galantamine (Razadyne®) - Memantine (Namenda®) Ces médicaments aide à prévenir certains symptomes de s’aggraver pour un temps limité. Les effets Secondaires - Diarrhées - Nausées - Vomissements - Perte d’appétit - HallucinationsLe médecin peut être amené à prescrire d’autres médicaments lorsque le patient présente certains troubles associés à la maladie, par exemple : - Antidépresseur en cas de dépression, - Neuroleptiques en cas de délire ou d’hallucinations
    100. 100. LES TRAITEMENTSnon-médicamenteux
    101. 101. LES TRAITEMENTS non-médicamenteux Le rôle de l’aidant est essentiel pour tenir le médecin informé de la pathologie du sujet, de sontraitement médicamenteux habituel, de ses réactions en cas de prescription d’un nouveau médicament et de la prise effective du traitement prescrit.
    102. 102. LES TRAITEMENTS non-médicamenteux Le rôle de l’aidant est essentiel pour tenir le médecin informé de la pathologie du sujet, de sontraitement médicamenteux habituel, de ses réactions en cas de prescription d’un nouveau médicament et de la prise effective du traitement prescrit. - orientation dans la réalité (pense-bête, aide aux souvenirs), - rééducation orthophonique et psychomotrice, kinésithérapie - Développement des facultés d’adaptation, de l’autonomie, et des capacités relationnelles. Ces actions sont menées dans les hôpitaux de jour, de réadaptation et les accueils de jour thérapeutiques et peuvent être complétées au domicile et en institution.
    103. 103. Où en est la recherche ?
    104. 104. Où en est la recherche ?Il existe actuellement de nombreuses pistes de recherche pour trouverdes thérapeutiques qui agiraient sur les causes de la maladie, qui lapréviendraient ou qui la guériraient.Les médicaments restent aujourd’hui un élément clé dans la prise encharge de la maladie dAlzheimer. Leur impact bénéfique peut se jugerdans la vie de tous les jours. Cest pourquoi un vaccin ainsi quedifférents anti-inflammatoires et anti-oxydants supposés offrir uneprotection contre la maladie sont à l’étudeLa recherche tend surtout à préciser le dépistage précoce de lamaladie d’Alzheimer.
    105. 105. Où en est la recherche ? Il existe actuellement de nombreuses pistes de recherche pour trouver des thérapeutiques qui agiraient sur les causes de la maladie, qui la préviendraient ou qui la guériraient. Les médicaments restent aujourd’hui un élément clé dans la prise en charge de la maladie dAlzheimer. Leur impact bénéfique peut se juger dans la vie de tous les jours. Cest pourquoi un vaccin ainsi que différents anti-inflammatoires et anti-oxydants supposés offrir une protection contre la maladie sont à l’étude La recherche tend surtout à préciser le dépistage précoce de la maladie d’Alzheimer.Les scientifiques ont néanmoins déterminés différents facteurs de risques tels que :
    106. 106. Où en est la recherche ? Il existe actuellement de nombreuses pistes de recherche pour trouver des thérapeutiques qui agiraient sur les causes de la maladie, qui la préviendraient ou qui la guériraient. Les médicaments restent aujourd’hui un élément clé dans la prise en charge de la maladie dAlzheimer. Leur impact bénéfique peut se juger dans la vie de tous les jours. Cest pourquoi un vaccin ainsi que différents anti-inflammatoires et anti-oxydants supposés offrir une protection contre la maladie sont à l’étude La recherche tend surtout à préciser le dépistage précoce de la maladie d’Alzheimer.Les scientifiques ont néanmoins déterminés différents facteurs de risques tels que : • l’âge, • le gène Apo E4 • des antécédents familiaux • un antécédent de traumatisme crânien, • un événement de vie grave avant l’âge de 16 ans, • une dépression, • incidence à la moitié de la vie d’un terrain vasculaire incluant différentes pathologies : une hypercholestérolémie, une HTA, un diabète, un tabagisme, une insuffisance respiratoire, un alcoolisme.
    1. A particular slide catching your eye?

      Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

    ×