Your SlideShare is downloading. ×
Newsletter n6 fr
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Newsletter n6 fr

280
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
280
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Newsletter N.6 13/1/11 Premier discours de Joan Laporta au Parlement de CatalogneDébat dinvestiture IX LégislatureDiscours de son excellence Joan Laporta , député au Parlement de Catalogne.Honorable Président du Parlement, honorable Président de la Generalitat de Catalunya,M. candidat à la présidence du gouvernement de la Catalogne: il est le temps desengager à la population de la Catalogne, si vous êtes élu président de cette Chambre,de proclamer Catalunya nouvel état de lUnion européenne pour être en ligne avec lespays les plus avancés dans le monde, ou se résigner à un niveau dautonomie incapablede faire face à la situation extrême de notre pays et la poursuite du processus dedénationalisation, lappauvrissement et la désindustrialisation.La dépendance de la Catalogne dans lÉtat espagnol a conduit la nation catalane dansune profonde crise morale, économique, culturel, écologique, institutionnelle etidentitaire. Et vous, monsieur candidat à la présidence de la Generalitat, avez axé votreintervention dhier sur la crise économique, à cette crise nous a conduit tous vous, tousles partis qui ont pouvoir de décision à la Chambre des trente dernières années. Je discela parce quil est très frustrant de vous entendre parler de crise, sans proposer desolution et dautant plus contradictoire pour confirmer que vous ne voulez pas, nepouvez pas ou nosez pas soulever à la Chambre la solution pour assurer le bien-êtredes Catalans , cette solution ne dépend que de la seule volonté de la majorité de lapopulation de la Catalogne. Je parle de lindépendance de la Catalogne. Monsieur Mas,lindépendance de la Catalogne est la seule alternative viable à la continuité du projet
  • 2. nationale catalane.Hier, vous avez exprimé, en matière culturelle, dagir comme si nous étions un paysindépendant. Monsieur le candidat: ce nest pas sérieux. Les Catalans ne peuvent pasagir dans le monde, nous devons être, nous devons aller, comme Catalans avec la têtehaute.Dans son discours, nous avons également entendu une déclaration de propositionsnationales, mais ne nous dit pas où allons-nous trouver les ressources pour les fairerespecter, surtout si nous continuons installés sur lautonomie. Peut-être que vousoubliez que le Statut, ce qui votre formation politique a coupé à Madrid avec lacomplicité du Premier ministre espagnol, a été ralentie irrémédiablement par la Courconstitutionnelle. La décision de la Cour constitutionnelle réduit Catalogne a unecommunauté autonome du système commun. Catalunya ne peut pas faire face auxdéfis mondiaux avec des pouvoirs limités que la Constitution espagnole de 1978 donneà une communauté autonome. L’autonomie nous met dans une situation extrême quimenace notre survie en tant que nation industrielle avancée. Le changement unilatéralde l’Statut votée par le peuple catalan lors dun référendum, il est impossible de rétablirde toute autre loi, ou toute autre mesure. Il reste lacte de soumission à la force desespagnols et se résigner à être une simple région espagnole, ou se bénéficier de droitinternational pour proclamer lindépendance.Maintenant, vous nous parle d’ un pacte fiscal, la version courte, on imagine, de laccordéconomique que vous avez promis pendant la campagne électorale. Dans tous les cas,laccord ou de concert, font partie de cette capacité, je dirais que le vice- trop installésdans le Parlement, de créer des attentes élevées pour après causer une immensefrustration. Pendant ce temps, les Catalans sont plus pauvres.La réduction de Catalogne à une région autonome générale a été appliquéprincipalement dans le financement du gouvernement et labsence de dépenses de lÉtaten Catalogne. Cela a causé un déficit chronique non durable du solde budgétaire entre laCatalogne et lEtat espagnol, plus de 10% du PIB annuel, 22.000 millions deuros(3.000 euros par personne et par an qui ne sera pas de retour en Catalogne). Unesituation pillage ne se produit pas dans nimporte quelle autre nation sans Etat dumonde.Cette carence entraîne que divers services publics ne peuvent être attendus et obligentles familles catalanes à se procurer par leurs propres moyens, le paiement des péages,les écoles privées , les soins pour les personnes âgées, en laissant les plus faibles, sanssécurité sociale.Pour cette raison Catalunya a une triple crise: la crise internationale de naturefinancière, la crise du modèle espagnol de la croissance fondée sur lemprunt, laconstruction, de la culture de la hauteur et services à faible valeur ajoutée, et enfin lacrise catalane dérivé du pillage financier.
  • 3. À cause de cet déficit la crise catalane c’est la plus grave des pays industrialisés delEurope. Nous avons près de 700.000 chômeurs dans notre pays, 18% de la population.Sans le pillage financier, en Catalogne, il y aurait, beaucoup moins de gens auchômage. C’est une bonne solution à la crise économique.La capacité de production et dexportation sont essentielles pour sortir de la crise. Maisles entreprises catalanes ont besoin de lélan que seulement un Etat propre peut fournir,comme la formation professionnelle, linfrastructure de recherche et les activités depromotion que développe avec toute lintensité lappareil diplomatique d’un Etat àtravers le monde.Trente années dautonomie signifient que, pour la première fois dans lhistoire du siècledernier, les nouvelles générations ont une espérance de lavenir pire que leursprédécesseurs, même avec un niveau dinstruction supérieur. Le progrès de laCatalunya a été basée sur le fonctionnement de léchelle sociale qui a permis au fils etles filles avoir plus doccasions que leurs parents. Mais comme le systèmeconstitutionnel espagnol a brouillé les schémas de comportement et de valeur de laCatalogne, son ascenseur social a cessé de fonctionner. Il a également cessé de travaillerà lintégration nationale des immigrés.Il ne peut y avoir de cohésion sociale sans la cohésion nationale. Ne peut y avoir decohésion nationale sans cohésion sociale. Lautonomie au sein du Royaume dEspagnen’a pas permis créer un niveau élevé de cohésion sociale et cohésion nationale commeont les pays dEurope centrale et septentrionale, qui ont été développées comme desterritoires durables et responsables. Seulement la formation dun État catalan pourraitatteindre le double objectif de la cohésion sociale et la cohésion nationale.Depuis 1978, et nous parlons de la langue, a poursuivi la minorisation de la languecatalane et la culture parce que lEspagne ne reconnaît pas le champ dapplicationterritorial ou géographique des Països Catalans , les territoires de langue et la culturecatalane.Cela a favorisé un bilinguisme à sens unique qu’a perpétué lexistence de secteurs de lapopulation qui sont monolingues espagnols et que sont utilisés par le gouvernementespagnol pour nier et combattre la réalité nationale de la Catalogne et la stagnation de
  • 4. lusage social du catalan. Le processus de changement de langue du catalan pourl’espagnol na pas cessé. Seulement un Etat propre peut infirmer la substitution quiconduit à la dépendance.Après la sentence de la Cour constitutionnelle les partis et les institutions catalanes ontété limitées à adopter des motions contre la sentence et ont continué sa routineinstitutionnelle, comme si le gouvernement espagnol navait pas violé sa propreConstitution et des principes démocratiques. Trois jours après la manifestation du 10Juillet, le Bureau du Parlement à lunanimité bloque rassembler des signatures pour unréférendum sur lindépendance et ensuite ont été incapables dexprimer une réponseminimale unifiée de la décision du Tribunal constitutionnel offrent un spectacle, si jepeux dire, grotesque au Congrès des députés espagnols. Solidaritat Catalana per laIndependència veut entrer dans lordre du jour du Parlement de Catalunya la déclarationde Catalunya comme état de lUnion Européenne.Dans la Chambre et le Gouvernement de la Generalitat il y a députés et partis pro-indépendance, mais jusquà présent ont été limités à demander, comme vous lavez faithier, monsieur Mas , pactes fiscaux ou nouveaux Statuts dAutonomie. SolidaritatCatalana per la Independència introduira la déclaration dindépendance le premier jouret demandera à la majorité catalane de cette Chambre à se joindre à nous. Avec plus de100.000 citoyens qui nous ont donné confiance dans les élections, lindépendancecontinuera présent à chaque session parlementaire .Les forces autonomistes etindépendantistes progressives devront nous expliquer pourquoi elles retardent laproclamation de létat catalan, ayant le catalanisme une majorité au Parlement. Nousl’avons dit pendant la campagne et maintenant nous le répétons: nous allonsconditionner le choix du président de la Generalitat et la formation du nouveaugouvernement à l’approbation de la Déclaration dIndépendance et lactivation duprocessus vers la création dun Etat.Solidaritat Catalana est déterminé à lutter sans relâche pour lindépendance. Necacherons pas la réalité aux citoyens: la Generalitat na ni le pouvoir ni largent pourrésoudre les graves problèmes de la Catalogne et sa situation financière est tellementdésastreuse que a même difficulté à faire face aux dépenses courantes et payer lessalaires des fonctionnaires.Comme vous, monsieur candidat à la présidence de la Generalitat, êtes préoccupé par lafeuille de route de lindépendance de la Catalogne, permettez-moi de proposer ce queSolidaritat Catalana per la Independència considérant fera au Parlement parce que nousn’avons pas la majorité pur déclarer lindépendance dans ce terme:Nous mettrons en évidence l’ autonomisme dans chaque débat, chaque votation , chaqueloi ; nous démontrerons léchec de lautonomie pour régler la situation extrême quesouffre le peuple catalan.
  • 5. Nous dénoncerons que , dans les conditions actuelles, les institutions autonomes ne peutprendre aucune décision importante sur toute question pour le manque de ressources etde linvasion continue des pouvoirs de lEtat.À campagnes semblables à ceux des consultations, nous expliquerons à tous lessecteurs sociaux les avantages de lindépendance et les menaces de notre avenir en tantque nation de l’autonomisme.Si le Parlement ou le gouvernement espagnol refuse de consulter sur lindépendance,nous proposons la collection de centaines de milliers de signatures dirigés à desorganisations internationales (ONU, UE) dinviter instamment lÉtat espagnoldorganiser un référendum sur lautodétermination. Sera la première étape danslinternationalisation du conflit entre la Catalogne et lEspagne.Promouvrons toutes les possibilités ouvertes par le droit international pour exigerque lEspagne respecte le principe de la démocratie et la volonté du peuple deCatalogne.M. Mas , nous vous proposons un pacte pour que la Catalogne soie létat suivant enEurope.Nous vous proposons un accord pour tous mieux vivre et pour sortir de la crise. Sansle pillage financier, on pourrait augmenter un 70% du budget de la Generalitat.Nous vous proposons de destiner les cotisations payées par les employés et lesentreprises catalanes à nos retraités, et incrémenter 2.500 € par an la pension dechaque retraité et chaque veuve.Nous vous proposons de créer un système de subventions salaires pour les jeunes pouratteindre lexcellence dans leurs études et pour avoir toutes les chances de progrès.Nous vous proposons un pacte pour que Catalunya aie des infrastructures depremière classe. Avec la fin du pillage financier, les travailleurs bénéficient de meilleurssalaires, les entreprises catalanes paieront moins dimpôts et auront plus de soutien àlinnovation et la recherche.Et je vous demande de ne pas avoir peur: lincertitude de lindépendance a disparu.LEspagne ne peut pas arrêter ça : aujourdhui, au sein de lUnion européenne, lEspagnene peut pas recourir à lusage de la force pour arrêter le processus dindépendance dupeuple catalan.Avec la mondialisation, dautre part, le marché espagnol a perdu du poids pour les
  • 6. entreprises catalanes. Aujourdhui, notre marché est mondial.Resterons dans lUE: avocats internationaux stipulent clairement que la Catalogne,lEcosse et la Flandre resteront dans lUnion européenne quand ils déclarentlindépendance.La proclamation de lindépendance est la route juridique que nous donne lONU pourobtenir lindépendance. La décision de la Cour internationale de Justice delOrganisation des Nations Unies a analysé le cas du Kosovo, a statué que le tracé de ladéclaration unilatérale dindépendance daccès à la condition d’Etat légitime sintègreparfaitement avec le droit international.Notre objectif est clair: faire la Catalogne un des Etats les plus avancés et démocratiquesdu monde. Solidaritat Catalana per la Independència propose à tous les membres decette Chambre à participer, avec intelligence, responsabilité et courage, de cet objectif.Je vous remercie beaucoup. Limportance de nous présenter aux élections municipales Il y a celui qui controverse queSolidaritat Catalana per lIndependència,créée pour proclamer lindépendance de lanation catalane depuis le Parlement deCatalunya, à partir de la représentationobtenue dans quelques électionscatalanes, veut aussi se présenter auxélections municipales.Dans son premier "assaut" au Parlement,pour mettre fin à la dépendance politiqueet spoliation fiscale, SI a fortement réussià entrer dans le Parlement de Catalunya, mais non avec assez de force comme pourréussir à forger une majorité politique pour proclamer lindépendance. À partir dici, ce dont nous avons besoin pour réussir à conformer la majorité politiquepar lindépendance dans le proche "assaut" trois cents ans après loccupation espagnole,il se résume dans six mots; croître, croître et croître, crédibilité, crédibilité, crédibilité. Deux éléments indispensables : croître et crédibilité quils seront seulement possibles àpartir dun travail rigoureux, tenace et constant, depuis le Parlement, mais, aussi, etsurtout, depuis le travail de proximité peuple à peuple, en construisant centaines dedynamiques locales qui arrivent à toute la citoyenneté de Catalunya et qui confluent
  • 7. dans un seul et le même point : construire la majorité suffisante disposée à voter laDéclaration Unilatérale dIndépendance 2014. Et cette force territoriale peut être obtenue seulement en nous enracinant dans leterritoire et à son pouls, à son jour à jour, en étant utiles, croyables à tout moment, danschaque municipalité, avec des gens préparés, en mettant les institutions locales auservice de la citoyenneté et de la cause nationale; cest-à-dire, en nous présentant à desélections municipales pour obtenir des Conseils municipaux compromis avec leprocessus dindépendance et impliqués dans la construction nationale, et aussi Conseilsmunicipaux compromis avec la démocratie participative et la régénération démocratiqueau service de toute la citoyenneté. La République Catalane de 1931 sest proclamée après quelques élections municipalesqui ont octroyé une majorité écrasante aux candidatures républicaines. La force dechaque empan du territoire est la force de la nation. La force qui nous faitindestructibles.Uriel Bertran, diputé de Solidaritat Catalana per la Independència.SI dénonce la destruction de limmersion linguistiqueSI réclame le candidat à la Présidence de la Generalitat de Catalunya, Artur Mas,ne pas honorer la sentence du tribunal Suprême, qui annule deprévalence du catalan dans lécole. Le Tribunal Suprême espagnol a émis trois sentences qui obligent la Generalitat deCatalunya à utiliser lespagnol comme langue dune manière proportionnelle et équitableau catalan dans tous les cours dans les écoles Solidaritat Catalana per la Independència dénonce cette nouvelle agression de lÉtatespagnol vers la langue, la culture et lidentité de la nation catalane et réclame que lecandidat à la présidence de la Generalitat de Catalunya, Artur Mas, dit dans un siègeparlementaire, durant le deuxième tour de son discours dunvêtement que songouvernement nhonorera pas la sentence du Suprême, une sentence qui met un pointfinal aux concurrences dont Catalunya disposait jusquau moment en matière de laPolitique Linguistique.
  • 8. Selon le député Toni Strubell, ce "comportement du Tribunal Suprême casse quelquespactes de la transition qui étaient déjà ténus et qui ne donnent pas doption à la survie etla bonne santé de la langue catalane à lintérieur de la communauté éducative etla société en général" et que nous nous trouvons devant "le commencement dungénocide linguistique et culturel contre Catalunya, pleinement ourdi depuis les hautesinstitutions de létat espagnol, quaucune langue européenne ne serait dans desconditions de surpasser". Strubell a rappelé que les sentences du Tribunal Suprême qui ordonnent la Generalitatde garantir l’espagnol comme langue vehicular dans les écoles "se fondent dans lasentence du tribunal Constitutionnel sur lEstatut provoquée par le recours qua présentéle PP, Parti politique espagnol de droite".
  • 9. Solidaritat Catalana per la Independència devant lerecours au Tribunal Constitutionnel du gouvernement espagnol sur la Loi de ConsultationsLe conseil des ministres du gouvernement espagnol, présidé par José Luís RodríguezZapatero, sest mis daccord de présenter un recours au TC pour quils examinentlinconstitutionnalité de la loi catalane de consultations. La décision arrive le jour suivant quand, il a été connu, la sentence du Suprême quiliquide limmersion linguistique dans les écoles, et le même jour que Artur Mas a étéinvesti président avec lappui du PSC-PSOE. Comme il est habituel, le gouvernementespagnol na pas donné le visage et Alfred Pérez Rubalcaba, premier vice-présidentet porte-parole, a étouffé la décision pendant la conférence de presse postérieure auconseil des ministres. Devant cette nouvelle attaque frontale à la dignité du peuple de Catalunya dans le cadredune hispanisante offensive imparable, Solidaritat Catalana per la Independènciaconstate : 1. Que la Sentence du Tribunal Constitutionnel (STC) sur le Statut, expliquait déjàque la Generalitat de Catalunya na pas de concurrences en matière des référendums,étant donné que le Tribunal laissait aux mains de lÉtat espagnol la concurrenceexclusive dans la convocation de référendums.2. Quétant avancé à la possibilité de ce que le gouvernement espagnol recourût laloi devant le TC, les promoteurs de Solidaritat Catalana per la Independència AlfonsLópez Tena et Uriel Bertran ont présenté une Initiative Législative Populaire (ILP) quipermettrait à la Generalitat de convoquer la consultation malgré la STC et des recourspossibles, parce que la STC reconnaît expressément la concurrence catalane dans desconsultations populaires non referendarias, comme lorganisée par le Conseil municipalde Barcelone sur la réforme de la Diagonale.3. Que lILP (Initiative Legislative Populaire) présentée a été repoussé par tousles partis politiques présents de lépoque sur la Table du Parlement de Catalunya (CiU,PSC, ERC, ICV-Euia et PP), en réalisant le travail sale que le TC nétait pas arrivé àfaire.
  • 10. 4. Que Solidaritat Catalana, tandis que les autres partis parlaient de voyager à Ítaca, des droits de décider un concrets, des référendums déclarés inconstitutionnel ou de récupérer les miettes de statut par la porte postérieure, porte des mois en dénonçant que la STC est le commencement dune hispanisante offensive avec la connivence des deux forces principales politiques espagnoles et les appareils dÉtat qui a comme objet de changer Catalunya en pauvre région soumise et espagnole. Solidaritat Catalan per lIndependència exige au reste de partis : 1. Quils cessent de regarder vers un autre côté et de mentir au peuple de Catalunya : nous sommes devant un conflit avec Espagne dune grande portée, et faut planter un visage. 2. Qui dénoncent le caractère profond antidémocratique du gouvernement espagnol et la justice espagnole. 3. Qui combattent la tentative de génocide culturel et les déficits démocratiques qui se produisent et soient dignes du peuple vaillant et mûr quils représentent de la forme unique digne possible : linsoumission. Très spécialement, SI demande à monsieur Mas sil ne voit pas incompatible le fait de sêtre déclaré président grâce à une formation politique que insulte et méprise les catalans et la démocratie jour après jour, en attendant que le candidat Mas portait dans son programme une réforme de la Loi plus ambitieuse de Consultations. Monsieur Mas a loccasion de démontrer sil a été choisi Président de Catalunya ou un représentant ordinaire de lÉtat espagnol dans Catalunya. Solidaritat Catalan per la Independència insiste la société civile catalane et le peuple de Catalunya à être mobilisé devant les agressions que comme peuple nous souffrons et à exiger une réponse digne de la part des institutions du pays. Solidaritat Catalan per la Independència présentera le janvier suivant dans le Parlement deux Propositions de Loi : la Loi de déclaration dIndépendance de Catalunya et la Loi de Consultations Populaires non referendarias. Relacions Polítiques Internacionals de Solidaritat Catalana per la Independènciarelacionspolitiquesinternacional@solidaritatcatalana.cat http://www.solidaritatcatalana.cat/