Le sucre
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Le sucre

on

  • 510 views

 

Statistics

Views

Total Views
510
Views on SlideShare
510
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
2
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Le sucre Le sucre Document Transcript

    • CULTURE NEXT 2013 LE SUCRE
    • « Inventer un lieu artistique et culturel exigeant et convivial, en phase avec les enjeux de son époque, capable de conjuguer ouverture sur le monde et ancrage territorial fort » Le Sucre est un ERP catégorie 2 type L.N.P. de 750 m² sur 2 espaces : la Terrasse de 400 m² et le Club  de 350 m². Il permet une modularité exemplaire de l'espace. Pouvant accueillir jusqu’à 800 personnes, le lieu peut-être configuré et scénographié en fonction des besoins et des projets. Soirée Club : 780 personnes Concert : 750 personnes Cocktail Dînatoire : 600 personnes Repas à tables : 300 personnes Conférence : 320 personnes 1. Ascenseur / Accueil 2. Terrasse 3. Club 4. Bar 5. Scène 6. Loges 7. Office traiteur 8. Toilettes LE SUCRE OPENING : ÉTÉ 2013 Au tout début de l’été 2013, Lyon accueille un nouveau lieu culturel et artistique : Le Sucre. Rooftop installé au cœur de la Confluence, le nouveau quartier innovant et créatif de Lyon, le lieu est perché sur le toit de la Sucrière, magnifique bâtiment industriel des années 30, qui a accueilli les premières éditions du festival électronique Nuits sonores, avant de devenir, entre autres, le principal site de la Biennale internationale d’Art Contemporain. Le Sucre se veut un lieu de partage d’expériences, un espace social nouvelle génération, revendiquant une véritable trandisciplinarité. Le Sucre offrira au public, aux créateurs ainsi qu’aux entreprises des programmations innovantes et exigeantes dans les domaines des musiques électroniques et indépendantes, de la création visuelle, des cultures numériques, de l’image, du graphisme ou de la jeune cuisine. Le Sucre est également une boite à outils configurable, destinée à accueillir tous types de projets artistiques ou événementiels, concerts, festivals, soirées club, brunchs, événements corporate, workshops ou ateliers pour les enfants. Un lieu contemporain et convivial, dédié aux nouvelles pratiques culturelles et aux nouveaux usages. SOMMAIRE 1. Le territoire 2. Le lieu 3. Le projet culturel 4. L’équipe Page 4 à 9 Page 10 à 15 Page 16 à 27 Page 28 à 31
    • LE TERRITOIRE « Faire du Sucre un lieu fédérateur et transversal pour tous les acteurs créatifs et les entreprises de la Confluence » LE TERRITOIRE 1 CONFLUENCE, UN QUARTIER EXCEPTIONNEL La taille du projet urbain, la rupture entre patrimoine industriel et modernité architecturale, la situation géographique exceptionnelle (à la fois au cœur de la ville et dans un ailleurs autrefois abandonné et aujourd’hui reconquis), tout concourt à faire de la Confluence : — l’un des plus grands chantiers urbains d’Europe de la décennie — un ensemble territorial exceptionnel. Longer la Saône, traverser ce musée d’architecture à ciel ouvert, puis monter au Sucre, sur le toit de la Sucrière, permet de prendre la pleine mesure de ce panorama unique en son genre. Le projet culturel du Sucre souhaite apporter sa contribution à l’ambition de la Confluence : faire de ce nouveau territoire du cœur de Lyon un quartier qui rassemble, interconnecte les forces créatives et l’esprit d’entreprendre, intègre les canons de la ville intelligente, s’adapte à l’activité du jour et à la souhaitable effervescence de la nuit. 4 5
    • LE TERRITOIRE LE TERRITOIRE L’AMBITION DU SUCRE : CONNECTER SES TROIS TERRITOIRES 1. — être un lieu fédérateur pour les acteurs de la Confluence. 2. — être un lieu d'ancrage et de partage pour tous les acteurs créatifs et innovants de la métropole. 3. — être un lieu de connexion et d'ouverture aux cultures de notre époque et du monde entier. 6 7
    • « Créer un lieu en inter­ ctivité avec la a dynamique globale du projet Sucrière » LE TERRITOIRE UNE HISTOIRE D’AMOUR SUR LE TOIT DE LA SUCRIÈRE La Sucrière est un bâtiment exceptionnel et son histoire récente en cohérence totale avec le projet du Sucre. Construit à partir de 1925 par la Chambre de Commerce, le bâtiment fonctionne dès 1928. D’abord baptisé Entrepôt Réel des Sucres, puis Générale Sucrière, il connaîtra diverses modifications, dont une extension importante au nord en 1960. L’usine ferme en 1993 et reste vide pendant près de 10 ans, jusqu’en 2002. C’est à cette date que commence sa grande histoire d’amour avec Arty Farty, structure productrice du festival Nuits sonores et qui assure la direction artistique du Sucre. Début 2002, Arty Farty repère et investit le site pour la première fois. Le festival Arty Farty — matrice de Nuits sonores qui naîtra l’année suivante — y convie une vingtaine d’artistes et rassemble plusieurs centaines de spectateurs autour de sonorités électroniques. Le lieu ne s’appelle pas encore La Sucrière (il ne sera rebaptisé que l’année suivante), mais est toujours appelé «L’entrepôt des Sucres» par certains, «La Générale Sucrière» par d’autres... En référence à ses noms historiques. En 2003, le festival Nuits sonores fait du lieu l’un des trois principaux sites de sa première édition, avec le Transbordeur et la Halle Tony Garnier. Entre 2003 et 2006, la Sucrière va devenir l’un des lieux les plus emblématiques du festival. Des dizaines d’artistes du monde entier  — parmi lesquels Trentemöller, Jamie Lidell, Jeff Mills, Wire ou Ricardo Villalobos — ainsi que des milliers de spectateurs, découvrent le lieu. L’utilisation par Nuits sonores des usines voisines des Salins du Midi, puis de 4 hectares du Marché Gare, achèveront de confirmer l’intimité du festival avec le territoire de la Confluence. À partir de 2003, la Biennale d’art contemporain investit à son tour le lieu et renforce son identité culturelle. En 2008, le directeur d’Arty Farty et de Nuits sonores, Vincent Carry, ainsi que Thierry Teodori (directeur de la Halle Tony Garnier) et Thierry Raspail (directeur du MAC et de la Biennale d’art contemporain), sont consultés pour inventer et proposer un devenir culturel à la Sucrière. Parmi les préconisations qui seront faites dans ce cadre : rendre possible la tenue de concerts au rez-dechaussée du bâtiment — en enlevant quelques piliers de la salle — et construire un établissement culturel diurne et nocturne sur le toit. Ces deux préconisations seront retenues dans la perspective des travaux d’aménagement du bâtiment. En 2011, le bâtiment sur le toit de la Sucrière est livré, en même temps que les aménagements de la «nouvelle» Sucrière. Il accueille fin 2011, dans le cadre de la Biennale d’art contemporain, six soirées (sous le nom Le Sucre) produites par la société Les Gens. Enfin, dix ans après les premiers pas d’Arty Farty à la Sucrière, Nuits sonores profite de son anniversaire, en mai 2012, pour rendre à nouveau hommage au lieu en y conviant le légendaire groupe de Manchester : New Order. En décembre 2011, le nouvel exploitant de la Sucrière — la SCI Espace Sucrière — choisit le projet porté sous la direction artistique d’Arty Farty pour faire vivre le nouveau lieu construit sur le toit. La boucle est bouclée ! La love story peut continuer et inventer son plus bel épisode : Le Sucre ! 9
    • LE SUCRE LE LIEU ET SON PUBLIC « Développer un espace unique et une boîte à outils performante au service des artistes, du public, des acteurs innovants, des créateurs et des entreprises » 2 LE LIEU CULTUREL DES ANNÉES 2010 — 2020 Ni institution, ni lieu commercial, Le Sucre possède toutes les clefs pour être un lieu culturel en phase avec les enjeux de l’époque et des 10 prochaines années. Dédié aux événements, aux entreprises et aux projets sur mesure en première moitié de semaine, il est ouvert au public du jeudi au dimanche, avec un programme transversal, connecté sur le monde et reflet de l’effervescence contemporaine, à l’heure de la globalisation créative et de la révolution numérique. 10 11
    • LE LIEU ET SON PUBLIC LE LIEU ET SON PUBLIC LE SUCRE, UN LIEU SOCIAL, DE CULTURE, DE CONVIVIALITÉ ET D’ÉCHANGES. Le Sucre est d’abord un lieu de programmation transdisciplinaire où cohabitent en bonne intelligence musique, concerts, soirées, mais aussi images, graphisme ou toutes formes de création contemporaine et de culture innovante. C’est aussi un lieu de partage. Un lieu de coopération et d’échanges avec le monde des idées et des médias. Le Sucre accueillera des formations, des workshops, des rencontres publiques ou professionnelles, des conférences. Il est surtout un hub pour toutes les initiatives pertinentes : les forums, festivals, biennales... En ce sens, Le Sucre est résolument ouvert à tous et tout particulièrement à un public sensible et joyeusement transgénérationnel. S’y retrouvent actifs curieux des nouvelles tendances culturelles et de l’innovation, population internationale de passage ou résidant à Lyon, salariés et acteurs du quartier de la Confluence,  enfants de la nouvelle génération et leurs parents, férus de nouveaux médias et de nouvelles technologies, urbains fureteurs et mobiles, amoureux de la création visuelle, musicale et numérique, en quête d’urbanité et de convivialité. 12 UN ATOUT EXCEPTIONNEL : LA TERRASSE PANORAMIQUE La terrasse est la signature du Sucre, son premier levier de communication et l’un de ses atouts majeurs. De mai à septembre, elle est un lieu de vie essentiel du Sucre. La terrasse fait pleinement partie de l’espace créatif puisque l’accueil principal du lieu se fait en amont. La terrasse est l’élément moteur des temps de convivialité : déjeuner, social time, brunchs du week-end. 13
    • LE LIEU ET SON PUBLIC LE LIEU ET SON PUBLIC ORIENTATIONS ARCHITECTURALES LA QUALITÉ DU SON Le Sucre est un espace culturel multifonctionnel, d’une capacité de 800 personnes. L’architecture du lieu permet d’accueillir un brunch le matin, une conférence l’après midi et de finir la journée par un concert de musique amplifiée. Les artistes et le public peuvent profiter d’un plateau de 350m² et bénéficier d’une terrasse de 400m². L’agence Looking For Architecture propose l’écriture d’un espace libre laissant place à une succession de « rendez vous ». Le Club est imaginé comme une boîte à outils dédiée aux cultures innovantes, aux concerts et aux évènements en écho à la vocation de la Sucrière. TRANSPARENCE DES FLUX Regroupant les objectifs attachés à la fonctionnalité et à la souplesse des usages, le projet se développe autour d’une trame permettant de rendre lisible les réseaux. Une charpente acier sur ressorts acoustiques, support des appareils techniques et scénographiques, constitue la machine du lieu. Ce gril, désolidarisé de la boite, permet une grande souplesse d’utilisation. MATÉRIALITÉ : La matérialité du Sucre s’exprimera avec trois ingrédients principaux : LE BOIS BRUT ET LE VALCHROMAT : Le bois brut et le Valchromat (dérivé de bois) seront utilisés pour la mise en œuvre des équipements bar, mange debout et pour un certain nombre de détails de menuiserie. Leurs propriétés mécaniques et esthétiques sont adaptées à des utilisations corrélées à des univers artistiques et événementiels multiples. 14 L’ACIER NOIR : Le plafond du club est composé d’une charpente métallique noire sur laquelle sont suspendus les équipements techniques nécessaires au fonctionnement de l’établissement : . Réseau aéraulique (clim, chauffage, etc.), . Système son (cluster, rappels, etc), . Dispositif lumière (éclairage de service, éclairage de sécurité, projecteurs de spectacle pour une mise en valeur du lieu et des ambiances plus club) . Dispositif Vidéo (vidéoprojecteurs) LA TÔLE PERFORÉE : La tôle perforée est l’élément singulier du projet. Sa nature et ses principes de mise en œuvre permettent d’offrir plusieurs ambiances visuelles de jour, comme de nuit. Sa matérialité autorise de jouer sur des effets de transparence, moirage et surface potentielle de projection. Ce dispositif va ainsi accompagner la vie de l’établissement en permettant d’éviter une connotation esthétique « salle de concert » inadaptée dans un certain nombre de cas de figure. Elle joue également le rôle de protection du dispositif acoustique périmétrique d’absorption « large bande ». UNE PRIORITÉ : LA QUALITÉ DU SON ET LE CONFORT D'ÉCOUTE tout artiste se produisant au Sucre. Apporter également une qualité et un confort d'écoute inégalable au public. Le Sucre offre une qualité d’écoute optimale. Les quatre façades intérieures du club sont traitées par une peau acoustique qui complète un système son ad-hoc. La trame de cette peau en métal perforé joue avec les reflets de la lumière du jour et des projecteurs et dessine les contours poreux du lieu. Avec Meyer Sound, Le Sucre devient une vitrine technologique dans laquelle les dernières innovations de la marque sont présentes. C'est à ce prix que Le Sucre pourra être cette boîte à outils entièrement adaptable à n'importe quel type de besoin (Dj set, concert, conférence, lecture, privatisation…)  LE SON DU SUCRE PAR MEYER SOUND : Le système son Meyer Sound est en particulier pensé pour répondre aux exigences hautes de notre vision de la club culture. L'habillage sonore fixe est donc constitué de 6 enceintes amplifiées de type UPQ1P à couverture large de 1275 watts chacune et de 6 enceintes amplifiées de type JM1P de 1250 watts chacune. Les graves seront restitués via 4 caissons de basses Low Frequency control, modèle 1100LFC et deux sub-bass amplifié de 2250 watts chacun. La recherche de l'excellence acoustique a été le premier critère sur lequel nous nous sommes penchés en parallèle des travaux d'insonorisation et d'aménagement du lieu. Après analyse précise du marché, de l'étude des besoins des artistes issus de plusieurs courants musicaux, de rencontres avec les marques principales d'équipement audio professionnel, nous avons décidé de nous associer à Meyer Sound. La promesse : apporter une puissance et une fidélité exceptionnelle à 15
    • LE PROJET CULTUREL LE PROJET CULTUREL 3 UN PROJET ARTISTIQUE ENGAGÉ ET CONTEMPORAIN Le Sucre naît à l’heure où la culture subit une double mutation : la révolution numérique d’abord, qui transforme en profondeur tant la façon de créer — une image, un son, un documentaire ou un texte — que celle d’appréhender la culture, de la découvrir ou de la faire partager. La globalisation des échanges et la mobilité ensuite, qui voit le monde artistique, notamment dans le domaine musical, atteindre un niveau de brassage et de croisements des influences totalement inédit. Décloisonnement, transversalité et transdisciplinarité sont devenus les maîtres mots de la création et de la vie culturelle, au milieu des années 2010. Les schémas institutionnels antérieurs à cette double révolution sont bouleversés. Il faut inventer les modèles culturels du futur. Cette époque est à ce titre passionnante, remplie d’enjeux, de questions, de pistes de réflexion. De nouveaux lieux, partout dans le monde, dans toutes les grandes métropoles, tentent aujourd’hui de réinventer la notion d’espace culturel, de lieu social de partage de la création. La modularité, la réactivité et la connectivité sont les clés de ces nouveaux lieux. Et plus encore la capacité à capter la rapidité et l’effervescence de l’époque. Le Sucre s’inscrit dans cette perspective, dans son époque et dans cette ambition de la comprendre et de la décoder.  16 17
    • LE PROJET CULTUREL UNE CERTAINE IDÉE DE LA NUIT Le bonheur de la nuit, c’est la mixité. Le Sucre se veut un antidote contre le cloisonnement nocturne et le tribalisme sectaire. Ouvert à tous les publics dès lors qu’ils sont respectueux du lieu et de son exigence artistique, Le Sucre refuse les ségrégations de tous ordres, notamment sociales, générationnelles ou d’orientation sexuelle, et revendique le mélange des genres, des âges et des origines. Le Sucre est titulaire d’une licence IV et d’une autorisation de fermeture tardive. Le lieu est signataire de la Charte de la Vie Nocturne qui établit un cadre d’échange, de dialogue, de collaboration et de concertation entre les différents acteurs. L’adhésion à cette Charte est pour le Sucre un acte volontaire et participatif pour une meilleure vie nocturne et une meilleure intégration urbaine du projet. UN LIEU CONTEMPORAIN ET TRANSDISCIPLINAIRE UNE PROGRAMMATION ÉDITORIALISÉE Le Sucre est un lieu média, à la fois dans sa dimension de partage, de prescription et de transmission, mais également dans la perspective éditoriale et rythmique dans laquelle est construite la programmation. Le rythme et les contenus du Sucre seront  ainsi construits et présentés à partir de ces deux grands principes : — des programmes éditorialisés — des cycles et rendez-vous réguliers Lieu transdisciplinaire et de décloisonnement, Le Sucre connectera sans cesse les champs de la musique, de l’image, de la création visuelle, du graphisme, du design et de la culture numérique au sens le plus large. Les champs créatifs associés au fooding, à la mode ou jeune public pourront également y trouver leur place. Tout comme un tournoi de ping-pong ou une rampe de skate estivale. Des brunchs peuvent être organisés régulièrement, à l’intérieur ou en terrasse, intégrant des activités pour les enfants. Ils peuvent être thématisés et devenir des temps de networking à l’intérieur de la communauté créative, des médias ou des industries culturelles. 18 Des concerts ont lieu, en dehors des rendezvous club du vendredi et du samedi. La programmation de concerts est événementielle et non régulière, en fonction des opportunités, notamment les mercredis, jeudis et dimanches soir. De la même façon des petites formes, projections, avant-premières, rencontres avec des artistes, performances ou lectures, peuvent avoir lieu en soirée en fonction de l’actualité culturelle. Enfin, Le Sucre sera un lieu de débat, de rencontres professionnelles, d’échange, de connexion avec les médias... L’éditorialisation du lieu passera par la création de séquences thématiques à géométrie variable : d’un week-end consacré à Brooklyn ou à Berlin, jusqu’à une saison de deux mois thématisée sur l’été, en passant par une semaine dédiée au jeu vidéo ou un mois co-programmé par un artiste, un musicien ou un cinéaste. Le lieu laissera ainsi une très large place aux cartes blanches, aux curateurs et aux points de vue extérieurs. Sa vision éditoriale tentera de décrypter les enjeux de l’époque culturelle tout autant que de les raconter à travers des programmes et des artistes. L’ensemble de cette éditorialisation du lieu trouvera également un écho important sur le web, au travers notamment de contenus complémentaires à la programmation. 19
    • CULTURE NEXT 20 LE SUCRE 21
    • LE PROJET CULTUREL LE PROJET CULTUREL UNE ENTREPRISE CULTURELLE 2.0 UNE SEMAINE TYPE AU SUCRE Privatisation Workshop Social Time Privatisation MARDI Social Time Privatisation MERCREDI Privatisation Workshop LUNDI Privatisation Privatisation Workshop Social Time JEUDI After show Privatisation Privatisation Workshop VENDREDI Live Event Social Time Live Event After show Privatisation Social Time Club Workshop SAMEDI ARCHITECTES & GRAPHISTES DU PROJET : DIMANCHE Brunch Médias & Networks Brunch Kids & Family 11h 12h 13h 14h 15h 16h Local Heroes Social Time Le projet architectural du toit de la Sucrière a été conduit par William Vassal (Z Architecture). Sunday Time 17h 18h 19h 20h 21h 22h 23h 00h 01h 02h 03h 04h 05h 06h Le projet architectural d’aménagement du lieu a été confié à LFA (Looking For Architecture). LFA est une société d’architecture basée à Lyon et créée par Antoine Trollat et Laurent Graber qui collaborent ensemble depuis 2006. Leur parcours les a menés à réaliser des projets dédiés à la culture et aux arts vivants. LA SAS CULTURE NEXT : La SAS Culture Next qui assure l’exploitation du Sucre a été créée en 2012. Elle est présidée par Vincent Carry. Parmi ses actionnaires et ambassadeurs artistiques, on compte notamment Agoria et Laurent Garnier. Le Conseil de Surveillance est présidé par Céline Mathieux et réunit Laurent Bouchacourt, Cyrille Michaud et Thierry Teodori, directeur de la Halle Tony Garnier. Le graphisme de Culture Next & du Sucre est conçu par le tout jeune studio La Direction (fondé par Aurélien Arnaud et Elsa Audouin). 22 23
    • LE PROJET CULTUREL LE PROJET CULTUREL UNE PROGRAMMATION RYTHMÉE : CYCLES ET RENDEZ-VOUS LES VENDREDIS SOIRS La soirée du vendredi est le grand rendez-vous de la club culture et de la musique électronique et indépendante. Programmée sous la direction artistique d’Arty Farty, dans l’esprit des 100 Echos sonores produits entre 2006 et 2011, elle est le socle et le reflet de l’esprit artistique du Sucre. Cette soirée fixe et régulière s’articule autour de deux concepts : LABEL INITIATIVE Synergie et résidence autour des labels qui font la musique d’aujourd’hui et feront celle de demain. Les labels sont encore et toujours les points de repère qui balisent l’émergence ou la création artistique. Les histoires qu’ils racontent ont, pour certains, plus d’une vingtaine d’années. Et tous distillent, dans une galaxie du web luxuriante, une identité exigeante, cohérente et un travail de recherche, de découverte d’artistes toujours plus efficace et ouvert sur le monde. Parmi les premiers labels invités : Warp (UK), InFiné (FR), Cómeme (ALL), Jialong  (UK), Zone (FR), Ostgut Ton (ALL), R&S (BEL). AT HOME ! La résidence d’artistes en club ou salle de concert est devenue un classique depuis une vingtaine d’années. Le Sucre propose de revisiter ce format en le décalant vers l’univers culturel élargi des personnalités invitées. Avec pour ambition de décloisonner le communautarisme électro et d’emmener le public sur un autre terrain de jeu culturel. Parmi les premiers artistes envisagés en résidence : Brodinski, Laurent Garnier, Agoria, James Murphy, Todd Terje, Caribou, Dj Harvey, Erol Alkan, Gonzales... DIRECTION ARTISTIQUE : ARTY FARTY L’association Arty Farty, structure organisatrice du festival Nuits sonores et du forum European Lab, assurera la direction artistique du Sucre. Elle apportera son réseau et son savoir-faire dans le domaine musical et plus largement dans l’ensemble des champs créatifs qui seront abordés dans la programmation du Sucre. Elle garantira la cohérence et l’exigence de l’ensemble du propos artistique du lieu, comme elle l’a fait depuis 11 ans pour le festival Nuits sonores. L’équipe artistique d’Arty Farty accompagnera l’éditorialisation du lieu, avec la volonté permanente d’en faire un lieu d’ancrage très fort pour les jeunes acteurs créatifs de la scène locale. 24 LES SAMEDIS SOIRS : Perspective. Est ainsi nommée la soirée du samedi. Perspective est un rendez-vous entre Le Sucre et son territoire. Quels sont les acteurs du monde culturel qui écriront le Lyon de demain ? Perspective se propose d’être le focus et le tremplin de ces artistes, de ces agitateurs de projets émergeants qui tous, à leur manière vont construire le rayonnement futur de cette ville. PERSPECTIVE #1 Lyon la nouvelle place forte des cultures innovantes : la scène lyonnaise, ses labels et artistes, vit une vraie révolution. Le Sucre souhaite accompagner cette perspective d’avenir en mettant au cœur de sa programmation les acteurs de ce changement. Etre une plateforme de diffusion nationale et internationale pour ces jeunes artistes est une des prérogatives que se donne la direction artistique. Le Sucre sera le lieux d’expression d’une nouvelle génération, connectée aux prochaines révolutions esthétiques. Caramelo, Courtship, PALMA, Bebup, Dawn Records, Airflex Labs, Insomnie Musique, Akivaï, Uncivil, Palmwine, Gourmets, D!fu, JFX… PERSPECTIVE #2 Les porteurs de projet et promoteurs qui agitent Lyon, ses lieux, ses temps forts, sa vie culturelle : La co-construction de projets culturels a été, dans l’histoire d’Arty Farty, la valeur fondatrice d’un projet innovant et pertinent. Dans le cadre de ce cycle Perspective #2, l’équipe du Sucre et Arty Farty souhaitent prolonger cette collaboration afin de construire un projet collectif, inventer de nouveaux formats, fédérer les acteurs déterminants du territoire. Génération Spontanée, Propagang, Ed’n’legs, Totaal Rez, Enover, Perspective Irrationnelle, L’Original, Line Up, Touche Francaise, Electro System, Art Feast, Bass Resolution, Trkpnp.pl D’AUTRES TEMPORALITÉS REVENGE OF THE NERDS Le Sucre et AF proposent un événement d’un genre nouveau. Entre E-sport et événement culturel, le projet « Revenge of the Nerds » a pour premier objectif de légitimer le E-sport en tant qu’événement culturel et dans un second temps de proposer à la communauté de joueurs une organisation nouvelle où musique électronique, art numérique et jeux vidéo se retrouvent au cœur d’une démarche unique de représentation et de création. DESIGNER RSDTCY Si les résidences de musiciens ou djs sont fréquentes dans les lieux culturels, la résidence de designer, graphiste et illustrateur est chose rare. Pourtant les designers ont historiquement été les associés essentiels des grands lieux des cinquante dernières années. Du Bauhaus, en passant par l’Hacienda mancunienne ou le Robert Jonhson de Francfort, cette association culturelle est presque devenue une évidence dans certains pays du Nord de l’Europe. Souhaitant s’inscrire dans cette démarche, la question du design et du graphisme sera donc un des champs culturels majeurs des résidences à long terme du Sucre. 25
    • LE PROJET CULTUREL UN TISSU DE PARTENAIRES NATIONAUX & INTERNATIONAUX AU SERVICE DU PROJET GROLSCH GROUPE SAB MILLER CULTURE NEXT 2.013 LE SUCRE CALENDRIER D’OUVERTURE MEYER SOUND Le groupe Sab Miller, 2ème brasseur mondial développe la marque Grolsch depuis plusieurs années en France et cultive un univers de marque proche des cultures indépendantes, des lieux et des événements créatifs et contemporains. Le partenaire brasseur naturel du Sucre. Avec Meyer Sound, le Sucre devient une vitrine technologique dans laquelle les dernières innovations de la marque sont présentes. LIXIR SCHWEPPES Schweppes proposera l’ensemble de sa gamme sur les bars du Sucre dans des conditionnements adaptés au type de service (privatisation, apéro, terrasse, soirée, club, concert…). La plateforme digitale « On vit la nuit » sera également le relai du contenu artistique produit dans le lieu. Entreprise spécialisée dans la commercialisation de spiritueux et de champagnes sur le marché français, Lixir propose une gamme de produits haut de gamme qui sera mise en avant sur les bars du Sucre. Russian Standard, Monkey Shoulder, Hendricks, Piper Heidsieck seront quelques unes des marques à être présentes à la carte et permettront le service de créations originales (cocktails & thématiques autour du fooding) 10.05 28.06 Conférence de presse de lancement. Présentation du projet, du nom et du logo. Début de la communication du Sucre à l’occasion du démarrage du festival Nuits sonores. Opération RP pendant Nuits sonores + début du teasing et lancement du plan de communication. 05.09 >08.09 10.09 +11.09 Inauguration officielle. Début de la Biennale d’art contemporain. Première ouverture au public. Début de la saison estivale du Sucre. MAIS AUSSI 26 27
    • L’ÉQUIPE L’ÉQUIPE AUX COTÉS DU SUCRE, UN ÉCOSYSTEME ET UN RÉSEAU EXCEPTIONNEL AU SERVICE DU PROJET NUITS SONORES : En un peu plus de dix ans, le festival lyonnais est devenu une référence européenne dans sa catégorie. Couronné en 2011 par l’Union européenne, Nuits sonores se distingue par son esprit pointu et défricheur mais également par sa caractéristique urbaine. Nuits sonores accueille chaque année plus de 80 000 festivaliers, 250 artistes, 300 professionnels de la musique et de l’image ainsi que 300 médias nationaux et internationaux. LA GAÎTÉ LYRIQUE : Lieu parisien dédié à la création à l’heure de la révolution numérique, créé à l’initiative de la Mairie de Paris et dirigé par Jérôme Delormas. LA HALLE TONY GARNIER : L’une des plus grandes salles de France. Depuis plus de 20 ans, la Halle Tony Garnier accueille les plus importants événements de Lyon. Thierry Teodori dirige la Halle Tony Garnier depuis plus de dix ans. Il est membre du Conseil de Surveillance de Culture Next. 28 LE TRANSBORDEUR : La salle lyonnaise emblématique des musiques actuelles. Portée par une nouvelle équipe depuis 2010, elle s’est rapidement imposée comme un lieu désormais incontournable pour l’organisation de spectacles, concerts et événements culturels, avec plus de 180 événements en 2012. LE TROISIÈME PÔLE : Agence de projets culturels et sociaux, letroisièmepôle accompagne les acteurs publics dans la conception et la mise en œuvre de leurs projets. GALERIES :  Le nouveau lieu de Bruxelles dédié à l’image, au cinéma et à la création contemporaine. EUROPEAN LAB : Créé en 2011 par Arty Farty, European Lab est le forum européen dédié à l’innovation culturelle. Il se déroule pendant Nuits sonores et rassemble plusieurs centaines de professionnels européens. 4 UN RÉSEAU UN HUB UNE ÉQUIPE Le projet du Sucre a été conçu, inventé et développé avec la complicité de nombreux acteurs et structures qui participent au même écosystème culturel. Avec Arty Farty, structure organisatrice du festival Nuits sonores et du forum European Lab, mais également en connexion amicale avec l’équipe du Troisième Pôle, agence d’ingénierie culturelle, l’équipe de la Gaîté Lyrique à Paris, celle du Transbordeur ou de la Halle Tony Garnier à Lyon ou de Galeries à Bruxelles. L’équipe opérationnelle du Sucre, ainsi que l’actionnariat et le Conseil de Surveillance de Culture Next, reflètent la diversité et la richesse de cet écosystème et font de l’entreprise une structure à l’esprit collaboratif, ouvert, familial et amical. Le Sucre, comme Culture Next, se pense également comme un hub en capacité et en désir d’accueillir et d’intégrer toute démarche, initiative ou structure dont le savoir-faire ou la pertinence peuvent venir compléter, améliorer ou enrichir le propos global. 29
    • L’ÉQUIPE L’ÉQUIPE UNE ÉQUIPE OUVERTE ET ENGAGÉE VINCENT CARRY Président de Culture Next Directeur d’Arty Farty, la structure qui organise le festival Nuits sonores depuis 2003 et le forum European Lab depuis 2011. Il a également a été vincent@culture-next.com MAT GALLET Coordinateur des contenus et de la communication Ancien journaliste culture, notamment à Lyon Capitale, il a été le directeur de la communication des Invites de Villeurbanne et des Ateliers Frappaz puis de Nuits sonores. Il est toujours coordinateur du programme Extra dans le cadre du festival. YOUENN MADEC Régisseur de production Régisseur de tournée pendant huit ans pour les principaux tourneurs français, il a également fait partie de l’équipe régie du Bataclan à Paris. +33 (0)6 38 67 97 28 youenn@culture-next.com +33(0)6 75 79 03 80 mat@culture-next.com CEDRIC DENOYEL Président adjoint Passionné d’entreprenariat social et innovant, tout jeune patron d’une société qui transforme et revalorise des containers maritimes, Cedric Denoyel est aussi le trésorier de l’association Arty-Farty. cedric@arty-farty.eu CÉDRIC DUJARDIN Directeur d’exploitation Responsable et coordinateur général du site d’événements La Plateforme entre 2005 et début 2013, il a également cultivé 20 ans d’expérience dans le domaine événementiel, notamment au travers de son expérience à Couleur3. VIRGINIE SOZZI Administratrice Investie dans les équipes des Subsistances, des Biennales de Lyon ou de la Marquise, elle a également travaillé activement à la création du festival Y Salsa et plus récemment au sein de l’Opéra de Lyon. MATTHIEU LECAN Responsable partenariats Après 2 ans passés chez Radio France Publicité et 5 ans en tant que Chef de pub dans l’édition, il a rejoint Arty Farty en 2010 pour s’occuper des partenariats privés et du mécénat. +33 (0)6 79 26 08 06 matthieu@culture-next.com +33(0)6 87 82 64 42 virginie@culture-next.com +33 (0)6 06 83 99 54 cedric@culture-next.com ANTONY FONTENEAU Régisseur général Assurant des régies générales, régies son et régies lumière dans le spectacle et l’événementiel depuis plus de dix ans, il est également habilité et formé aux questions de sécurité.  ARTY FARTY Direction artistique Sous la direction de Vincent Carry et la coordination de Pierre-Marie Oullion, l’association Arty Farty (voir page 24) assure la direction artistique du Sucre. Avec la participation active de Violaine Didier (programmatrice du festival Nuits sonores) et de José Lagarellos (conseiller artistique externe). 30 +33 (0)6 60 83 40 04 antony@culture-next.com +33 (0)6 72 41 90 52 pierremarie@arty-farty.eu 31
    • Crédits Photos : Aurélie Leplatre SPLA Lyon Confluence, Brice Robert, Denis Chaussande, DR | Numéro de licence en cours | Imprimé chez Ferreol WWW.CULTURENEXT.COM 2013 / LE SUCRE 49-50 QUAI RAMBAUD 69002 LYON