3293 110738 1_krys_ocean_r

  • 510 views
Uploaded on

numero spécial Paris Match, le 28 juin 2012

numero spécial Paris Match, le 28 juin 2012

More in: Sports
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
510
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
3
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Krys Match 2011, deux MOD70 s’affrontent le 8 octobre 2011 : Stève Ravussin vire en tête devant Michel Desjoyeaux.Supplément de 16 pages au n° 3293 de Paris Match du 28 juin au 4 juillet 2012. ©Vxxx xx. Ne peut être vendu séparément. Krys Ocean Race À armes Égales sur l’ Atlantique nord Cinq équipages relèvent le défi Arrivée au cœur des Tonnerres de Brest les 13 ou 14 juillet
  • 2. New York Brest A Brest, des milliers de plaisanciers et de vieux grééments réunis à l’occasion des Tonnerres de Brest (ici, en 2008) accueilleront la flotte des MOD70 qui auront quitté New York une semaine plus tôt.Six jours pour joindre les deux rivesChristophe Colomb et Jacques Cartier avaient sillonné l’Atlantique en ­Bibégorry, mais son périple motive toujours les plus grands. La preuve, lacinglant vers l’est mais c’est Charlie Barr qui, partant de l’ouest, a changé Krys Ocean Race... offre une bagarre idéale entre New York et Brestla donne en 1905, faisant de l’océan le cadre d’une régate mémorable. puisque tous les concurrents disposent de la même arme absolue, leLançant un défi plus que jamais d’actualité un bon siècle plus tard. Pour MOD70. Comme si, en formule 1, les pilotes avaient tous une Ferrari. Auarriver en vainqueur Charlie était prêt à tout, y compris à cadenasser ses départ le 7 juillet, au pied de la statue de la Liberté, cinq équipages réunis-drisses pour empêcher son équipage de réduire la voilure pendant ses sant trente marins au palmarès étincelant, des spécialistes haut de gammerares heures de sommeil. Ses douze jours sont devenus trois avec Pascal à la barre d’un bateau qui conjugue performances et sécurité.
  • 3. L’honneur de battre le record de Charlie Barr r eviendra à Eric ­ Tabarly soixante-quinze ans plus tard. Le 31 juillet 1980, « Paul ricard », trimaran de 16,50 mètres, relève le défi du cap Lizard après dix jours et cinq heures de navigation. C’est le triomphe du multicoque moderne : les premiers ont navigué il y a plus de trois mille ans dans l’océan Indien. Tabarly confirme la qualité du multicoque. Le multi devient le roi des mers, carbone et époxy boostent ses performances. Après la disparition tragique de Morvan, Caradec, Gilard, les règlements renforcent la sécurité en encadrant les performances. Les records tombent toujours. Serge Madec le bat deux fois, celui de 1990, six jours et treize heures, tiendra onze ans : Fossett réussira quatre jours et dix- sept heures. Les Français en font leur défi préféré. Bruno Peyron en 2006, Franck Cammas et enfin Pascal Bidegorry en 2009 qui réussi trois jours et quinze heures, à la moyenne fabuleuse de 32,94 Alain Colas nœuds : New York n’est plus qu’à un week-end prolongé de Brest  ! « Manureva » (ex-« Pen Duick IV »), 1972. La fabuleuse épopée Olivier de Kersauzon des multicoques « Kriter IV », 1979. Florence Arthaud « Groupe Pierre Premier », 1988.Eric Tabarly« Pen Duick IV », 1968.
  • 4. Un trimaran sûr et performantMOD70, un nom qui claque au vent comme un conditions naguère inconciliables : efficacité, fiabilité,é­ tendard, facile à mémoriser. Multi One Design, autre- s ­ écurité. Longueur hors tout : 21,2 mètres. Largeur horsment dit un monotype d’exception de 70 pieds. Qui tout : 16,8 mètres. Tirant d’eau : 4,50 mètres. La coquea­ utorise des performances importantes tout en réduisant centrale est plus longue de dix pieds que les flotteurs,les risques car la croissance pharaonique des multicoques pour retarder l’enfournement. La hauteur des bras est plusgéants avait entraîné des coûts impossibles à supporter élevée pour faciliter le passage dans la vague. Le plan de­aujourd’hui, et provoqué beaucoup de casse. Le MOD70 voilure est réduit de 5 % pour résister à la force de l’océan : c’est le projet abouti d’aller vite, et bien, en créant les 310 mètres carrés au près et 409 mètres carrés au portant.
  • 5. michel desjoyeaux 46 ans, « Foncia » “ Six mecs dans 3 mètres carrés pendant six jours, la technologie a beau évoluer, cela reste une aventure ” par Anne-Cécile Beaudoin Paris Match. Depuis le début du XXe siècle, peu de courses en équipage sport magnifique. Le Mod70 est très performant. En entraînement, se sont déroulées sur la route de l’Atlantique Nord, d’ouest en est... nous avons atteint les 36,8 nœuds. On ne peut pas y arriver juste avec Michel Desjoyeaux. Parce que jusque-là, la place était prise ses deux bras. Avoir un bateau qui va vite et s’en servir seul à 70 % par un record historique : en 1905, douze jours et quatre heures suf- serait très frustrant. firent à Charlie Barr et à son équipage pour franchir la ligne au cap Quelle est la particularité du Mod70 ? Lizard, à bord de la goélette “Atlantic”. Cette première course of- Il est issu de l’histoire des multicoques français, notamment, et de ficielle, la Kaiser Cup, était l’initiative de l’empereur d’Allemagne, toutes les expériences qui en résultent. C’est un bateau abouti. Pour Guillaume II. Depuis, personne ne s’était dit que l’on pourrait refaire tendre la main vers le milieu anglo-saxon, en train de découvrir le mul- cette magnifique traversée, dans le sens des vents dominants. ticoque, on a fait des bateaux monotypes de 70 pieds (21,33 mètres). A Quelles sont les difficultés du parcours ? l’intérieur comme à l’extérieur, tout est identique. Nous sommes donc Il faudra d’abord s’extraire de l’influence des côtes américaines, tous au même niveau. Sauf qu’il faut être le plus fort. C’est pour cela tout en jonglant avec le Gulf Stream. On se retrouve alors comme sur que l’on navigue beaucoup, afin d’intégrer tous les cas de manœuvres un tapis roulant : il nous emmène à 4 nœuds dans le bon sens, puis à dans toutes les conditions météo. 2 nœuds dans le sens inverse. Cette difficulté majeure dure jusqu’aux Et le confort dans tout ça ? bancs de Terre-Neuve. A partir de là, on s’engage dans la traversée de Le Mod70 reste un bateau de compétition avec les contraintes l’Atlantique proprement dite, avec un courant de plus en plus diffus. de recherche de performance. Très dépouillé à l’intérieur, à peine La proximité des côtes américaines jusqu’aux bancs de Terre-Neuve a protégé à l’extérieur, pas confortable du tout. aussi sa complexité : la glace est partout, surtout au mois de juin, avec Rien n’a donc progressé de ce côté-là. beaucoup de brouillard. Et donc aucune visibilité. Ah non, on a même plutôt régressé. On finit par s’accommoder Quel peut être le plus grand danger ? de bien peu de chose et de se passer de ce qui ne nous sert à rien. Percuter des pêcheurs. On sera alors en mer depuis à peine vingt- Comment s’organise la vie à bord ? quatre heures. Il y a un responsable pour tout, mais la cuisine sera faite à tour de Ensuite, on bascule dans un régime océanique où ce sera plus rôle. On part pour huit jours de nourriture. Si c’est plus, il faudra se simple… serrer la ceinture. Sinon on pourra se jeter sur les barres chocolatées Le terrain de jeu s’élargit, avec moins de fréquentation et de pro- avant l’arrivée. Nous sommes six à bord. La nuit, il y aura trois quarts blèmes climatiques. On entre dans de la stratégie météo à long terme. de deux  un quart sur le pont pour manager le bateau, un quart de : La dernière partie de parcours, l’arrivée à Brest, est une formalité. veille en cas de manœuvres complexes, et un quart au repos sauf en Une promenade de santé ! cas d’urgence ou de grosse manœuvre. Oui, en espérant que les conditions nous permettent d’aller vite On a aujourd’hui l’impression qu’il y a plus de haute technologie“Si nous ne sommes et d’arriver avant le deuxième ! Comment avez-vous constitué votre équipage ? que d’aventure. N’avez-vous pas troqué le rêve contre la perfor- mance ?pas des guerriers, Il y a mes fidèles, comme Antoine Carraz du team Foncia, et ceux Mettez six mecs dans 3 mètres carrés pendant six jours et vousnous serons combatifs. qui naviguent avec moi depuis l’époque du trimaran “Géant” : Manu allez voir si ce n’est pas une aventure humaine ! La technologie évolue, Le Borgne, avec qui j’ai gagné la Transat Jacques-Vabre en 2007, et ce n’est pas pour revenir à l’âge de pierre et j’en suis ravi. L’aventureJ’ai hâte d’y être !” Xavier Revil, qui a remporté le Trophée Jules-Verne cette année. est différente. Mais elle est là. Jérémie Beyou nous rejoindra s’il arrive à se libérer de sa préparation Vous n’êtes toujours pas croyant. au Vendée Globe. Nous avons aussi un petit nouveau, Sébastien Col. Je suis athée comme une tasse ! A son palmarès, entre autres, deux participations à l’America’s Cup. Ni superstitieux. Comme dans les équipages adverses, il n’y a pas de femmes ! Surtout pas, ça porte malheur ! Parce qu’elles nous rendent la vie insupportable dans un environ- Vous embarquez quand même votre poule en chiffon. nement restreint ! [Rires.] En réalité, c’est parce qu’il n’y en a pas assez Oui, mais c’est pour rassurer ma chérie. Au moins, elle sait avec dans ce milieu. Si vous avez des candidates, nous sommes preneurs. quelle poule je pars en mer. Comment s’harmonise l’équipage pour être au top de ses capa- Quels sont les défis qui vous intéressent dans la voile et qui vous cités ? font encore rêver ? Moi, je fais ce que ma maman m’a appris : je beurre les sandwichs Tous ceux que je n’ai pas encore faits. Ça tombe bien, je suis et les autres font le reste ! Quand on tourne autour de trois bouées, jeune. Après la Krys Ocean Race, je vais partir sur l’European Tour, chacun a des postes spécifiques en fonction de ses compétences toujours en équipage, à six, sur un Mod70. Je prépare également la majeures. Là, au large, tout le monde fait tout. Certains sont plus à logistique du World Tour, un mélange de performance, de vitesse et l’aise à la manœuvre, au réglage, en tactique, en stratégie… Chacun d’endurance. Il faudra gérer l’imprévu et s’en démerder. Le pied ! se retrouve dans sa catégorie en cas de situation de crise. Moi, j’ai la J’ai beau avoir fait le tour du monde, je n’ai pas encore fait le tour chance de faire beaucoup de courses en solitaire. Cela permet d’être de la question. polyvalent. Je suis bon à rien mais prêt à tout. Vous ne serez donc pas au départ du prochain Vendée Globe. Finalement, êtes-vous plutôt solitaire ou équipage ? Non. Je n’ai pas le temps. Et puis il faut bien que je laisse les autres Les deux mon capitaine ! Cela fait partie de la pluralité de ce gagner de temps en temps ! [Rires.] nA.-C.B. www.teamfoncia.com
  • 6. yann Guichard 38 ans, « Spindrift Racing » “Ce sera ma dixième traversée ! Mais cette transatlantique-là a un goût de ­ première fois : j’ai créé mon écurie de course et choisi ­mon équipage” Quand on est originaire de l’Ile-­aux-Moines, le joyau du golfe du Morbihan, il est ­mpossible de ne pas se laisser i pousser des voiles. Yann a ­ ébuté dans les disciplines d olympiques ­ Tornado) puis il a entendu les ­ irènes du ( s grand large. Créatif et très expérimenté, il sait tout faire . C’est le ­ oncurrent que les autres redoutent c p ­ articulière­ ent quand l’homme domine la ­ achine. m m Stève ravussin 43 ans , « Race for Water »“ Un rêve de championnat et un point de mire : la défense de l’eau pour les générations” En remportant la Route du rhum 1998, ce marin qui a grandi sur les rives PHOTOs Philippe Petit du Léman est devenu un maître, élève surdoué ayant beaucoup appris avec Franck Cammas pendant les transatlantiques : sur l’océan, il est chez lui. Stève a joué un rôle essentiel dans l’organisation du circuit des MOD70 ; il est en outre le messager de la Fondation Multi One attitude qui le soutient : « Je vis cette aventure comme un rêve. Mais je ne perds jamais de vue notre p ­ rojet : la défense de l’eau que nous allons laisser aux générations futures. » www.spindrift-racing.com www.multioneattitude.com
  • 7. Sébastien Josse 37 ans, « Groupe Edmond Sidney de Rothschild » S’il se prénomme Sidney, à cause“ T sur une même ous de la passion de son père pour Sid- Gavignet ney Bechet et le jazz, la musique monture à l’assaut d’une qu’il préfère c’est la symphonie du vent. Signe caractéristique, course sportive” 43 ans, « Musandam » belle humeur. Ce parfait équipier, « Musandam » photo “Attentif à l’autre repéré par le « prof » Desjoyeaux, manquante pour l’échange Bon camarade, ses adversaires reconnaissent qu’il est toujours est devenu une référence : vain- là pour aider ses concurrents qui plaisantent : « Il a beaucoup queur de la Volvo Ocean Race et et le partage progressé, trop ! » Capable de remporter une étape du Figaro marin de l’année 2006. Il se réjouit alors qu’il était largué. Niçois d’origine avec un patronyme très d’affronter ses rivaux à armes de l’expérience. breton, ce codétenteur du Trophée Jules-Verne 2002 est un égales. A son bord, des marins ex- hybride parfait du Méditerranéen et du Breton. Un sourire, périmentés mais aussi des Omanais certes, mais carnassier ! Il ne lâche jamais sa proie. Sébastien se fait une joie d’arriver en pleine fête à Brest au terme d’un Et arriver qui découvrent la course au large. « Attentif à l’autre, j’aime échan- combat qui l’enchante : « Nous disposons tous de la même monture pour monter à l’assaut. L’homme fera la différence. » meilleur” ger et partager nos expériences. On en ressort toujours meilleur. » www.gitana-team.com www.omansail.com
  • 8. Joel plat directeur de Krys tout savoir Une fondation pour l’or bleu“ Entre des opticiens et des marins, il y a sur la course Lorsque l’homme d’affaires vaudois Marco Simeoni a dit banco pour une com- beaucoup de points Newport reviendra sur les temps forts de la course mande de cinq Mod70, il communs !” 28 juin : date limite d’arrivée des Mod70. 2 juillet : départ du prologue vers New York City. dans la tranche 18 heures-20 heures. Du 6 au 15 juillet, sur M6, un programme court a ajouté une condition sine qua non : la préservation de l’eau. Ainsi est née, en Paris Match. Cette   sera diffusé à 20 h 35. 2009, la fondation Multi One Attitude, aventure sportive à New York City Le 18 juillet, la chaîne Eurosport International basée à Lausanne. Objectif : utiliser la la voile est-elle un North Cove Marina, diffusera un vingt-six minutes consacré voile comme moyen de sensibilisation et nouveau défi pour au cœur de Manhattan à l’intégralité de la Krys Ocean Race. d’éducation. Vertige abyssal des chiffres. Krys ? 3 juillet : arrivée du prologue Newport-New York Côté pollution d’abord. Six millions de Joël Plat. N o u s dans la matinée. Site Internet  tonnes de polluants divers se répandent sommes déjà im- 5 juillet : New York Speed Match sur l’Hudson Chaque jour sur le site officiel, annuellement dans la mer. Sans parler du pliqués dans le sport, notamment à River. www.krys-oceanrace.com, retrouvez à 12 h 15 plastique : sur les 225 millions de tonnes travers l’une nos enseignes, Vision 7 juillet : départ de la Krys Ocean Race au pied de les vacations en direct avec les marins et produites chaque année, 10 % finissent plus. Depuis dix ans, nous accompa- la statue de la Liberté à 11 heures (heure locale) ou notre live show de 18 heures à 19 heures animé dans les océans. C’est la mort d’un mil- gnons le Tour de France. D’un côté, 17 heures (heure française). par un journaliste de RMC Sport. lion d’oiseaux, de 100 000 mammifères c’est l’énergie, la résistance des marins. Quant à l’eau douce, elle devient champions du vélo qui domine. De Brest La Virtual Krys Ocean Race  aussi rare que la pluie dans le désert. Elle l’autre, avec la Krys Ocean Race, Port du Château Envie de vous lancer sur l’Atlantique Nord à armes ne représente que 3 % de l’eau totale sur nous allons vivre, sur l’Atlantique, 13 juillet : ouverture des Tonnerres de Brest égales, à la lutte avec toute une communauté de terre. Durant les cinquante dernières la stratégie des équipages pour et du village de la Krys Ocean Race au port “gamers” ? Vous pouvez vous aussi vous lancer années, la demande a triplé. Comment g ­ érer, entre autres, la force du vent. du Château à Brest. dans l’aventure ! De New York City à Brest, avec faire face à cette pénurie annoncée alors Les défis du sport font partie de 13 ou 14 juillet : arrivée estimée des Mod70. des données météo ad hoc, vous pourrez mener que nous utiliserons 40 % d’eau douce l’histoire de notre groupe. 14 juillet : remise des prix de la Krys Ocean Race d’une main de maître votre MOD70 sur la Virtual en plus d’ici à vingt ans ? Parce que les Quels points communs peut-on à 22 heures. Krys Ocean Race ! Il vous est possible dès à pré- navigateurs sont les gardiens de nos trouver entre un navigateur et un 16 juillet : Brest City Race. sent de vous exprimer sur des courses inshore et de mers, c’est le trimaran de Stève Ravus- opticien ? 19 juillet : Grande parade de Brest vers vous échauffer sur un parcours type prologue de sin, « Race for Water », que la Fondation Ils sont nombreux. Le skipper Douarnenez – Clôture de la Krys Ocean Race. Newport à New York City. a choisi comme messager. La fondation est un chef d’orchestre à la barre de   Le 7 juillet prochain à 17 heures, il sera temps alors Multi One Attitude coordonne, par ail- son bateau, à la tête de son équipe Suivre la course de prendre le départ de la première édition de la leurs, des actions d’éducation dans les tout comme l’est le chef d’entreprise Le village de la Krys Ocean Race sera Virtual Krys Ocean Race ! Le vainqueur écoles à travers des ateliers pédago- des magasins de notre enseigne. implanté en plein cœur des Tonnerres de Brest, passera du virtuel au réel en venant naviguer giques, des rencontres avec les skippers, Pour voir loin, il faut voir bien. Le à proximité du port du Château où seront en course, à bord d’un MOD70 sur des sorties en mer. Des séminaires sont marin ajuste les voiles. Nos opti- amarrés les MOD70. une étape de l’European Tour également organisés dans les entreprises ciens produisent, avec un souci de Ouverture du village : 13 juillet en septembre 2012 ! afin de réapprendre l’éthique de l’eau. précision, les verres correcteurs. Fermeture du village : 19 juillet   Pour ne pas détruire la ressource la plus C’est unique en France. Derrière Horaires : de 10 heures à 1 heure du matin. Réseaux Sociaux  précieuse de la planète. Et la vie de l’hu- ces mentalités de “sportifs de haut NB : Le site sera ouvert au public sur présentation Facebook : https ://www.facebook.com/ manité. n Anne-Cécile Beaudoin niveau”, il y a autant d’humilité que d’un billet d’entrée disponible dès à présent en MultiOneDesign. www.multioneattitude.com de performance, autant d’actions ligne sur http://www.lestonnerresdebrest2012. Twitter : https ://twitter.com/MOD70. que d’innovations. getaticket.com/Information.aspx. YouTube : http://youtube.com/   Supplément de 16 pages au numéro de Paris Match Vous qui êtes un sportif engagé multionedesign. n° 3293 du 28 juin au 4 juillet 2012, édition nationale. dans des marathons de l’extrême,  Rendez-vous dans les médias Imprimé par SIEP. Sous la direction d’Olivier Royant, diriez-vous que la pratique d’un Du 7 au 14 juillet, sur BFM TV : du lundi la rédaction en chef de Régis le Sommier, sport peut contribuer à améliorer les au samedi à 13 h 55 puis à 15 h 55 et le dimanche la direction artistique de Michel Maïquez assisté résultats de chacun dans son activité à 14 h 55 et 16 h 55. de Valérie Livolsi, ont réalisé ce supplément : professionnelle ? Du 7 au 14 juillet, sur RMC Sport, la rédaction Anne-Cécile Beaudoin, Muriel Chassain, Oui, le sport prépare à la ges- Vanina Daniel, Françoise Josse, François Pédron, tion de l’imprévu. Il prédispose aux Matthias Petit, Edith Serero. enjeux de l’équipe. Il enseigne aussi Directeur de la communication : Philippe Legrand. bien la notion d’équilibre que la Crédits photo : couverture : Th. Martinez/Sea&Co/MOD S.A. prise de risque calculée. Il impose P.2-3 : Andia, DR. P.4-5 : J.-P. Biot/Paris Match, Paris Match, P. un code éthique qui fixe les règles. Jarnoux/Paris Match, B. Auger/Paris Match, B. Wis/Paris Match, Le sport est probablement l’une des P. Petit/Paris Match, DPPI. P.6-9 : Y. Zedda. P.11 à 14 : P. Petit/ clés pour faire le lien entre le corps Paris Match. P.14-15 : Th.Martinez / Sea&Co/MOD S.A. et l’esprit. n Directeur de la publication : Bruno ­Lesouëf, Propos recueillis par Régis Le Sommier CPPAP Paris Match : 0912C82071. et Philippe Legrand