Business IntelligenceEnterprise Performance Management :          On refait le match      Gad Benchimol (Directeur de l’ac...
Pourquoi ce séminaire ?                   Les principaux acteurs du monde de la                 Business Intelligence et d...
Agenda08h00 - 08h30 :   Accueil08h30 - 09h15:    Plénière : « Business Intelligence et la Gestion de la Performance       ...
Business & Decisionest un groupe internationalde consulting et d’intégration de systèmesCA 2010 : 237 M€ dont 49 % à l’int...
La Business Intelligence et l’Enterprise Performance         Management chez Business & Decision                          ...
Une expertise reconnue par les analystes   indépendants                  • “Magic Quadrant for Global Business Intelligenc...
Avez-vous trouvé votre Sabermetrics ?                                                                               *Sourc...
Business Intelligence, où en est-on ?                                              Un marché de 10 Md$, dynamique+13 %    ...
Repenser la BI jusque dans ses fondations au regard des               besoins, des best practices et des technologies disp...
Information Management : exploiter le capital   informationnel au-delà de la BI                             • Notion de di...
L’information Management au-delà de la BI :        l’exemple de la direction financière        Challenges métiers         ...
La prise de décision dans l’entreprise : un « sport »             individuel ou un « sport » d’équipe ?         D’ici 2013...
Prévoir, planifier, superviser  L’innovation dans               l’Enterprise Performance Management                      ...
Le gestion de la performance au-delà de la fonction         finance -> Le processus de l’Enterprise Performance Management...
Big Data, ou le principe de la longue traîne, appliqué à             la gestion de l’information         « Aujourd’hui, no...
Un exemple : le Big Data appliqué au secteur des        sciences de la vie (équipements médicaux)   Systèmes              ...
Le dernier kilomètre de la BI                                18
Un exemple : un conseiller de confiance au bout de vosdoigts pour mieux gérer vos finances                                ...
La BI Agile, ou comment concilier les enjeux globaux et      locaux                                                       ...
Le marché : des consolideurs bien installées, des spécialistesà la pointe de l’innovation et de nouveaux courants perturba...
“Rebooting BI”, ou comment réinventer la Business          Intelligence au regard des nouveaux enjeux Gestion des porte - ...
La parole aux partenaires !                              23
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Tendances BI et EPM 2011 (Matinales performance Business & Decision) [french]

2,649 views
2,458 views

Published on

BI : on refait le match:
Etat de l'art de l'art BI et l'Enterprise PErformance Management réalisé à l'occasion des Matinales de la Performance 2011

Published in: Technology
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
2,649
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
16
Actions
Shares
0
Downloads
38
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Tendances BI et EPM 2011 (Matinales performance Business & Decision) [french]

  1. 1. Business IntelligenceEnterprise Performance Management : On refait le match Gad Benchimol (Directeur de l’activité BI et PM, Business & Decision) et Jean-Michel Franco (Directeur Solutions, Business & Decision). 9 Novembre 2011, Paris, Pavillon Gabriel
  2. 2. Pourquoi ce séminaire ? Les principaux acteurs du monde de la Business Intelligence et de la Gestion de laRassembler Performance, afin de proposer un état de l’art unique en France. L’adoption de la Business Intelligence etAccompagner de l’Enterprise Performance Management en tant que bonne pratique de gestion En continu sur les axes processus, Innover technologies, et bonnes pratiques 2
  3. 3. Agenda08h00 - 08h30 : Accueil08h30 - 09h15: Plénière : « Business Intelligence et la Gestion de la Performance dans les entreprises : on refait le match», animée par Gad Benchimol (Directeur de l’activité BI et PM) et Jean-Michel Franco (Directeur Solutions).09h30 – 11h30: Business Intelligence, Enterprise Performance Management : Bonne pratiques, « next practices »11h30-13h00 : Plénière « jeu, set et match » animée par P. Dominguez Avec la participation de - Guy Forget, Henri Leconte et Thierry Tulasne. - Jérôme Courgenay (Microsoft), Laurent Dechaux (Oracle) et Patrick Bensabat (Business & Decision) 3
  4. 4. Business & Decisionest un groupe internationalde consulting et d’intégration de systèmesCA 2010 : 237 M€ dont 49 % à l’international BI E-bus EPM EIM CRM2 800 collaborateurs 19 pays dans le monde Multi-spécialiste 17 agences en France 4
  5. 5. La Business Intelligence et l’Enterprise Performance Management chez Business & Decision Analyse prédictive Consolidation financière PREVOIR et reporting légal MESURER Reporting réglementaireVentes et marketing CommunicationR.H …… financièreFinance APPLICATIONS SIMULER EPM PLANIFIER Pilotage par objectifsAchats AGIR Plan, Budget, Prévision, Simulation, ANALYSERLogistiqueRisque …… Consolidation budgétaire, Reporting de gestion CONTROLER Analyse des coûts DECIDER et de la rentabilité BI / EPM ALERTERBI mobile CAPTURER DECOUVRIR EIM Big DataVisualisation de MDMdonnées Entrepôts et magasins ECM DWHE des donnéesAnalyse Ad Hoc …… RESTITUTION Dématérialisation ORGANISER Modèle de donnéesAnalyse prédictive ANALYSER MANIPULER BI temps réelAnalyse vectorielleDashboard PARTAGER …… Qualité de donnéesBI Agile STOCKER Référentiels DIFFUSERBI collaborative 5
  6. 6. Une expertise reconnue par les analystes indépendants • “Magic Quadrant for Global Business Intelligence and Performance Management Service Providers,”. 2009 & 2011 Gartner • “2010 BI Service Provider Short-Listing Tool“ 2010 and 2011 Forrester • “Business Intelligence Service Vendor Guide” 2011 GartnerA paraître : Gartner Market scope for BI and Performance Management Service Providers 6
  7. 7. Avez-vous trouvé votre Sabermetrics ? *Sources : wikipedia(*) L’histoire met en scène l’arrivée de Billy Beane comme manager général dans l’équipe debaseball des Oakland Athletics.Avec son assistant il utilise une approche statistique (sabermetrics) dans le but de fonder ungroupe compétitif avec un budget très restreint par rapport aux grandes équipes de la Ligue. 7
  8. 8. Business Intelligence, où en est-on ? Un marché de 10 Md$, dynamique+13 % De croissance en 2010 contre vents et marées Part de l’EPM et applis ana- A la croisée des plates-formes & des36% lytiques dans le marché BI applications, des « métiers » & de l’IT Parts de marché pour les Mais toujours une forte demande72% BI(g)5 (IBM, MS, Oracle, SAS, SAP) pour le « best of breed » Mais 26% des initiatives BI sont jugés Des entreprises ont adopté69% des standards BI très satisfaisantes, 34% ayant un impact business conséquent De croissance du Data Un marché sensible à l’innovation,+30% Discovery -> 1 Md$ en 2013 prêt à se réinventer en permanence. *Sources : Gartner, BI Scorecard 8
  9. 9. Repenser la BI jusque dans ses fondations au regard des besoins, des best practices et des technologies disponibles Augmenter le pouvoir de décision de “Big Data” Collecter/fédérer/diffuser de grands tous (Client, “Opérationnels,” volumes de données “multi- fournisseurs…) avec des services structurées” en juste-à -temps numériques au bout des doigts L’Information Le dernier Kilomètre Management au de la BI delà de la BIDes approches plus flexibles pour L’Information et les règles de gestionconcevoir, déployer la BI et per- en tant que service au travers desmettre à chacun de se l’approprier systèmes et des processus La BI Agile Prévoir, planifier, superviser Optimiser et aligner les processus de Gérer la prise de décision Décisionnel gestion en amont, pas seulement en phase d’exécution comme un processus collaboratif, collaboratif partager les bonnes pratiques 9
  10. 10. Information Management : exploiter le capital informationnel au-delà de la BI • Notion de dimensions conformes : Définition deDisposer de référentiels dimensions, d’attributs et de hiérarchies communestransverses aux projets au travers des magasins de données pour lesBI : un pré requis à la BI analyses cross domaines • Une approche de modélisation mature d’entrepriseQualité de données : un • Une barrière sérieuse au succès de la BI… enjeu critique pour les • …qui ne peut être franchie qu’en organisant les contributions des « lines of business », au traversdirections fonctionnelles d’une approche de gouvernance de données et l’IT • Un référentiel de données, sidéfinit comme un Une valeur ajoutée service autonome indépendamment des usages, qui ne se limite pas au donne plus de sens et de valeur à n’importe seul périmètre quelle données : transactionnelle/décisionnelle, traditionnel de la BI données structurées / non structurées 10
  11. 11. L’information Management au-delà de la BI : l’exemple de la direction financière Challenges métiers BesoinsObtenir de la transversalité malgré  Cohérence cross systèmes, BUl’existence de silos  Consolidations métiers et analytiquesGarantir une vue locale (autonomie optimiséesd’action) et globale (contrôle)  Réduction des délais de clôtureAnticiper les Fusions / Acquisitions ,  Rapidité de rationalisation financièrechangements d’organisation et  Analyse à périmètre courant etmesurer leurs impacts constantAccroitre l’agilité  Alignement des systèmes BI avec leAjuster la stratégie en fonction des Businessrésultats  Modèle référentiel souple  Propagation automatisée dans le SI  Historisation des versions de donnéesGarantir la conformité réglementaire  Traçabilité des actions  Certifications des résultats 11
  12. 12. La prise de décision dans l’entreprise : un « sport » individuel ou un « sport » d’équipe ? D’ici 2013, 15% des applications BI intégreront une dimension collaborative. • Constitution de groupes de travail Orchestrer le • Partage de contenu (analyses, documents…) processus • Organisation de session collaboratives décisionnel • Traçabilité du processus • Fonctions « sociales » • Intégration aux réseaux• Annotations Organiser les Faciliter le sociaux• Forums de discussion• Threads de discussion échanges partage • Fonctions de publication et abonnements Quelques cas d’usage « immédiats » : la planification et la prévision, la gestion de portefeuille projets, la gestion de l’allocation des ressources, le référencement des fournisseurs. 12
  13. 13. Prévoir, planifier, superviser  L’innovation dans l’Enterprise Performance Management • Référentiels transverses • Glossaires, bibliothèques d’indicateurs et de règles de gestion processus de • Maitrise des Partage et publication transparence Vitesse Coordination et Maitrisée collaboration Leviers• Pilotage dynamique d’innovation • Mise à disposition des outils financiers à tous les niveaux de l’entreprise• Des cycles (budget, clôture, forecasting) dans l’EPM raccourcis et ajustables • Responsabilisation de chacun sur la performance d’entreprise• L’alignement du long et court terme, • Coordination des processus de du local et du global planification et d’exécution de la stratégie 14
  14. 14. Le gestion de la performance au-delà de la fonction finance -> Le processus de l’Enterprise Performance Management Valo- Plani- Super- Ana- Rendre Définir riser fier viser lyser compte -> Les cas d’usage au travers des activités de l’entreprise Achats, Projets Risques & Marketing, Ressources supply Produit Perfor- conformité ventes, humaines chain mance IT Environ- services nement•Scorecard • Suivi des •Coût et •Gestion de la • Gestion des •Risque fournisseur opportunités profitabilité masse salariale portefeuilles industriel•Respect des • Segmentation détaillée •Fidélisation et projets •Fraude délais client, •Prix gestion des •Respect SLA •Reporting NRE•Optimisation territoires •Gestion des talents •Coûts par •Empreinte d’utilisation des quotas promotion • Gestion des activité écologique ressources • Revenue •Cross selling, affectations •Gouvernance •Eco-efficience• planification Performance up-selling • Plans de IT de la demande management successions• Qualité •Reporting SLA 15
  15. 15. Big Data, ou le principe de la longue traîne, appliqué à la gestion de l’information « Aujourd’hui, nous avons vendu plus de livres qui ne se sont pas vendus hier que nous n’avons vendu de livres que nous avons vendu aussi hier» (amazon.com, via Josh Petersen & Wikipedia) La BI telle qu’on la connait - information provenant de SI internes de l’entreprise - information en temps différé - information modélisée à prioriPopularité La BI telle qu’on la voudrait - La BI telle qu’on la connait - information externe - information en « juste à temps » - information non structurée - information enrichie au fil de l’eau Information disponible 16
  16. 16. Un exemple : le Big Data appliqué au secteur des sciences de la vie (équipements médicaux) Systèmes Données externes Données « non (web, réseaux sociaux, Internet des objetstransactionnels partenaires) structurées » Hub de données Modèles Sémantique d’entreprise Données de Métriques Règles de gestion référence et Et KPI’s catégorisation Automatisation des BI opérationnelle et Performance Management et décisions temps réel Applications décisionnelles (règles et gestion d’evts complexes) Architected Data marts Data marts Ad hoc 17
  17. 17. Le dernier kilomètre de la BI 18
  18. 18. Un exemple : un conseiller de confiance au bout de vosdoigts pour mieux gérer vos finances 19
  19. 19. La BI Agile, ou comment concilier les enjeux globaux et locaux Les services de Le réservoir Les vues consommation de données métiers d’information Contrôle AutonomieDonnées certifiées, auto décrites , Magasins de données Reporting factory, Planning eten mode Self Service  Gouvernan- “industrialisés” forecasting, Bac à sable/ce, traçabilité , enrichissement Magasin de données ad hoc manipulation de données,permanent, réutilisabilité Accès à l’information au fil de l’eau intégration données externes 20
  20. 20. Le marché : des consolideurs bien installées, des spécialistesà la pointe de l’innovation et de nouveaux courants perturbateurs Les consolideurs Les Les perturbateurs spécialistes 21
  21. 21. “Rebooting BI”, ou comment réinventer la Business Intelligence au regard des nouveaux enjeux Gestion des porte - Modèles de donnéesfeuilles de projet réutilisablesGouvernance de Adapter les Core Models, datal’information Adapter warehouse d’entrepriseAmélioration continue l’organisation méthodologies Applications analytiquesDélégation des rôles pour généraliser Méthodes agileset responsabilités autour de centres de compétences et accélérer les BI déploiements BI / EPM Fondations Information Définir & délivrer le Industrialiser (re)définir management Roadmaps BIcatalogue de l’”usine” pour pro- l’architecture Performanceservices Définir et délivrer (plate-forme BI, managementles SLA duire les projets Information Mgt et frameworksChoisir le bon BI et EPM Gestion de lamodèle de “shoring” Performance) 22
  22. 22. La parole aux partenaires ! 23

×