"Au Fil Des Mots: Mars 2009"

  • 837 views
Uploaded on

AFDM: March 2009 Issue …

AFDM: March 2009 Issue

"Au Fil Des Mots" is the first French journal officially published from Nepal. Moreover, this journal was published from the initiation of the French language students from Alliance Française of Kathmandu - Nepal. I am the founding Editor-in-Chief and had worked as the Editor-in-Chief and Graphic Designer of the journal for one year.

More in: Education
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
837
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
3
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. 1 re année - N DES MOT – mars 2009 è Numéro 03TS AU FIL MA ARS 2009 9 Au F l D Mo s u Fil Des ots   -Les informati ions sur le es étud en Fran des nce -Les écrits des étudiants s s -Des jeux -Des blagues                  Nou uveau -L’A ANNÉE D DU Spécia ial   TOUURISME AU NÉPAL A  - LA P PRÉFACE DE PHHILIPPE MARTI   E IN EN 2011-LA SE EMAINE D LA FR DE RANCOPH HONE 200   09                   afdm_afk@yahoo.fr Page 1
  • 2. AU FIL DES MOT TS MA ARS 2009  9   Nou voulons remercier us ournal « Au F Des Mots » e publié Le jo Fil est mennsuellement p les étudia par ants de Philippe Martin le directeur de l’AFK po e our l’All liance Française de Katmmandou. écrire sa préface dans ce numéro s o. PROODUCTION/ PROMOTI / ION Benoît Gillet pour nous aider à faire des G r Allia ance Françai de Katma ise andou, Népal l corrections CammpusFrance- Népal Ashok R. Shakya ( R (Pour nous conseiller sur r RÉDDACTEURS EN CHEF les lois de copyrig d ght et no ous donne la er Jaya Jung Maha (Niveau-6) a at permission d’utiliser s photos) n ses ) Kyaron Dhoju (N Niveau-8) Niranjan Neupane et Mira Thapa (P n Pour Sam Khatiwa (Niveau-9 mira ada 9) envoyer le journal au lecteurs et collecte les e ux er CONNSEILLERS S Beno Gillet oît articles des étudiants pour le jou s urnal) Davi Baillat idRemerciements  Dr. Gynandra R. Tu uladhar de Nepal Tourism May Gillet ya Board (NT pour l’a TB) article sur N 2011. NTY Mira Thapa a Nira anjan Neupan ne Ashok Shakya, Be S enoît Gillet Cindy B t, Bahy, Séba astien Barré David Baillat, Deepkar Shak kya, Math hilde Honigman Maya Gillet, Sébast n, tien Barré p pour ONT COLLABORÉ A CE NUM T R MERO Deeppajn Raj Pra adhan (Nivea au-5) nous aider à disposer des inform r mations Tej B Bahadur Sin (Niveau-8 ngh 8) Les étud l’AFK (Pour envoyer les diants de l TIR RAGE suggestion et des articles pour améli ns iorer Allia ance Français de Katmand se dou, Népal notre journal)  GRAAPHISTE Et toute les personnes qui nous ont do es onné Jaya Jung Maha a at leur appui/ soutien moral pou publier c / ur cette Envo oyez vos courr riels et vos sug ggestions pour r newsletter  amélliorer ce journ à l’adresse suivante ou nal e envo oyez-les en lign à l’adresse électronique ne afdm m_afk@yahoo. .fr L’Allliance França de Katm aise mandou (AFK Le K), ADR RESSE Camp pusFrance-NNepal et l’équ d’Au Fi Des Mots uipe il « Au Fil Des Mot » u ts (AFD ; ne ven DM) ndent jamais ce journal. I est disponi Il ible C/o A Alliance Frannçaise de Katm mandou gratui itement de l’ ’AFK par en nvoi d’un e-m aux mail B. P. 452, Tripure eshwor adress électroni ses iques generaal.afk@gma ail.com et Katm mandou, Népa al afdm m_afk@yaho oo.fr  Visit le groupe « VIENS ! P tez PARLE Les pphotos dan les pag 1 et 20 sont pris ns ges 0 ses FRAANÇAIS » su FaceBook p ur pour plus par M Ashok R. Shak M. k kya de l’A AFK. On a n d’inf formations. © AFDM, 2 2009 Tous dro réservés oits utilisé ses pho otos dans ce journ avec sa s nal permmission.   afdm_afk@yahoo.fr Page 2
  • 3. AU FIL DES MOT TS MA ARS 2009  9   Comme chaque an nnée, au m de ma lAllia mois ars, ance Française de K Katmandou célébrera la u a Francop phonie. Constat : les lang t gues et les cultures s sont insépa arables. L langue f La française se doit dê être mobile, car une langue imm l mobile est une lang qui ag t gue gonise. Le français e la lang est gue materne de 130 millions d personn à trave le mond et 80 mi elle 0 de nes ers de illions lap pprennent. Organis sation, doonc, à vo ocation un niverselle, la Fran ncophonie est par nature u une commun nauté ouv verte sur le monde ainsi qu sur les peuples et les cul ue ltures qui la i compose ent. Pour l’eessentiel la Francop a phonie ente réunir autour d end r delle des v valeurs de ffraternité, de ,La préface du directeur de l’AFK  toléranc et d’uni ce iversalité ddont la lang frança est po gue aise orteuse, et d pays tr divers p des rès par leur histoire, leur culture et leur nive de développemen mais qu veulent t r t eau nt ui tous affirm mer leur identité dans le mouvem ment de la mondiali a isation act tuelle. C’es à cette f st francopho onie ouverte, généreus et entrep , se prenante q je pens aujourd que se laquelle je veux rendre d’hui et à l e un hom mmage part ticulier, à tous ceux qui contr x ribuent chaque anné davanta à la fa ée age aire vivre da le mond entier. ans de Un hom mmage spé écial égalem ment à de véritables acteurs d cette Fra s de ancophoni au Népa : ie al les étud diants de lAlliance f l française, en partic culier Kyar Dhoju Jaya Ju Mahat et ron u, ung t Samira Khatiwada qui mon ouvert l da nt lespace de leur publication, " e "Au fil des mots" ; u s une publicattion entièr rement ani imée par ce esprit fr et rancophonne. Plusieur animati rs ions sont a ainsi prévu à cette occasion : projecti ues e ions de film concours ms, nque, notr soirée d 20 mar où vous pourrez découvrir des pièce de théâ de pétan re du rs r es âtre francop phones pré éparées pa nos étu ar udiants ain quun concours décriture Et puisq nsi e. que nous soommes à lintérieur du maga l r azine "Au fil des mmots", amusons-nou un peu et us u replongeons pour un temp dans l années 1920, lo r ps les s orsque les surréalis s stes franç çais rédigeai ient leurs « cadavre exquis », mettant b e bout à bout des morc t ceaux de phrases qui se i prétenda aient sans queue n tête. Le Printemp est aux poètes c que la rose est a s ni e ps x ce aux amoureux : rien qu’une par du rêve de ceux d q rt dont le rêve est permanent. Jau cerise ou e une bleu des merles du Sud, le quotidien se détourne en qu s d e n uadrille. M Merci Mad demoiselle, Je vous en prie Mon nsieur, N’e faites ri Chère amie, venez juste ve en ien ersifier ce p de dan pas nse avec nouus. Et si lo reprend le progra on d amme de ccette Fran ncophonie dans cette veine du sens dess e u sus dessous, le ciel de mars dég , e goulinera de masala de beigne dauberg a et rgines alor qu’au lo rs oin, très loin de la Fr n rance, not Allianc disputer le série de la l tre ce ra eux ançaise à ses langue fra adaptatiions fusion nnelles…e justemen pour l et nt, occasion L Bistrot misera su la fusio : Le t ur on lardons grillés et orang ges dans une sou upe potir ron-poirea pour la sema au aine gastronoomique; saaveur exot tique pour un restau urant franc co-népalaiss. L’heure est donc à la fantasmagorie et cela tom bien. Ce mois ci deux évè e mbe i, ènements qui feront e ensemble des étincell : la cél d les lébration d la Fran de ncophonie et la venu de OZM ue MA, groupe de jazz fra ançais qui garde en commun avec les é i écrivains c cette envie de façonn e ner son mon à sa mesure, sa frontiè et san limite, q entraîn le lecte nde m ans ère ns qui ne eur/laudite eur dans des espaces qui l’affra s q anchissent des entrav de son quotidien. ves . Bonne F de la Francophonie et à b Fête F bientôt ! Philippe Marrtin Di irecteur AF FK   afdm_afk@yahoo.fr Page 3
  • 4. AU FIL DES MOTS MARS 2009                 La semaine de la Francophonie 2009                                                afdm_afk@yahoo.fr Page 4
  • 5. AU FIL DES MOT TS MA ARS 2009  9   Organisé par le min ée nistère de la Culture et de la Communication et le minist a t n tère des Afffaires étrangère la Semai de la lan es, ine ngue françai est l’exte ise ension franççaise de la J Journée inte ernationale de la Fraancophonie, célébrée ch haque année le 20 mars depuis 198 Elle s’ad e s 88. dresse à tout les tes personne qui parlen français, soit plus de 180 million de person es nt e ns nnes dans le monde, po leur e our offrir l’occasion de vivre leur la v angue comm un patrim me moine linguistique com mmun, en dé écouvrant ses multi iples formes et différences. s Il s’agit, une semain par an, de célébrer la langue, pr ne e a remier socle de partage de la fêter en tant e e, r que lien e de la valo et oriser en tan que proje : pour l’a nt et accès de chacun à la cul lture et au p plaisir de la langue pour la va e, alorisation d la solidar francop de rité phone intern nationale, et pour la pré t ésence du français comme lang internat gue tionale.La semaine de la Francophonie 2009  Par ailleu en 2009 la Semain de la lang français prendra p urs, 9, ne gue se place dans l cadre des le célébrations du 50e anniversair du minist re tère de la Cuulture et de la Commun nication (19 959-2009). Lédition 2009 : "Des mot pour dem ts main " La Semai de la lan ine ngue française donne à chacun la p possibilité d s’appropr sa langu ses de rier ue, mots, d’e découvrir et dévoiler la richesse sous les formes les plu diverses p en r r e us possibles. L principe Le fédérateu de la sem ur maine de la l langue franç çaise consist à propose dix mots, prétextes à poèmes, te er , contes, nouvelles, pe ensées, channsons, etc. Il sont sélectionnés cha ls aque année p un comi par ité composé de personn nalités du monde franco ophone. Afin de v valoriser la capacité du français à exprimer le enjeux et les préoccu c u es upations da avenir de nos conte emporains, « dix mots » seront mis à lhonneu en mars 2 s ur 2009. À chaacun de mon ntrer, à loccasion de la XIV Semaine d la langue française (16-23 mars 2009), que notre langu est riche n Ve de e ue dinnovation, de poé ésie, dinven ntivité pour dire aujour rdhui et pennser demain n. Les dix mots pour d demain… AILLEU URS : adv. Un endroit q U quelconque et indéfini à lexclusion du lieu où se trouve le locuteur. n e CAPTEU : n.m. 1. Celui/ce qu sempare de quelque chose ou d quelquun UR . ui e de n. 2. (maarine) Navir qui a capt re turé un autre navire CLAIR D TERRE : 1. (astron DE E nautique) L éclairemen de la Lune ou dun ob dans le nt e bjet espace par la lumièr solaire re re envoyée par la Terre. "N Notre globe projette sur la Lune un intense cla de e r n air Terre" (A André Breto Clair de terre, 1923) on, ). CLIC : 1 interj. On 1. nomatopée e exprimant u claqueme sec. un ent 2. n.m. EEnfoncement puis relâch hement rap pides du bouuton de la soouris dun mmicro-ordinateur COMPA ATIBLE : ad 1. Qui pe saccord ou coexis avec au chose. dj. eut der ster utre 2. (médec cine) Qui prrovoque peu ou pas de rejet immu u unitaire de la part du su receveu a ujet ur. 3. (techni ique) Qui peut être con nnecté, sans avoir à ajoouter dinter rfaces, avec du matérie de el nature di ifférente. DÉSIRER : v.t.1. So ouhaiter la ppossession o la réalisa ou ation de 2. Éprrouver une a attirance ph hysique, sexxuelle, à lég gard de quel lquun. GÉNOM : n.m. En ME nsemble des gènes portés par les ch s hromosome es. PÉRENN : adj. Se dit de ce qu dure long NE ui gtemps ou d depuis longt temps. TRANSF FORMER : v.t. Rendre quelque ch e hose différen en chang la forme laspect, m nt, ger e, modifier ses caracctères généraux. VISION : n.f. 1. Fon nction qui permet lexer rcice du sen de la vue. ns . 2. Maanière de vo de conce oir, evoir, de commprendre q quelque cho ose. 3. Percep ption imagin naire dobje réels ; ha ets allucination. 4. Appar rition surnat turelle.   afdm_afk@yahoo.fr Page 5
  • 6. AU FIL DES MOT TS MA ARS 2009  9             Francoph honie:  La Franco ophonie, consciente des s liens que c crée entre se es membres s le partage  de la langue e française eet de La semaine de la Francophonie 2009  valeurs uuniverselles,  œuvre au s service de laa paix, de la  coopération n, de la solid darité et du  développem ment  durable.  Les instituti ions de la Francophonie e concouren nt, pour ce qqui les conce erne, à la ré éalisation dee ces  objectifs.    Membre LOrganis es:  sation  inter rnationale  d la  Francophonie  regroupe  56 États  et  gouvernem de  6  ments  membres s et 14 obseervateurs répartis sur le es cinq conti inents, rasseemblés auto our du partage dune lan ngue  commun ne : le françaais. Parlé par 200 millions de personnes dans le e monde, le e français a s statut de lan ngue  officielle,, seul ou ave ec dautres la angues, dans 32 États et t gouvernem ments memb bres de lOIF. .    Missions s: LOrganisaation interna ationale de laa Francopho onie mène une action po olitique en faaveur de la paix,  de la dém mocratie et  des droits d de lHomme e et anime d dans tous les domaines  une concer rtation entree ses  membres Elle  appo s.  orte  à  ses  États  et  goouvernemen membre un  appu dans  léla nts  es  ui  aboration  o la  ou  consolida ation  de  leurs  politiqu sectorie ues  elles.  LOIF  mène  des  actions  de  coopératio multilatérale,  on  conformé ément aux g grandes miss sions tracéess par le Sommmet de la Fr rancophonie e.    Structure Placée  sous  lautorité  de  ses instances  politiques, lOrganisa e:  s s  ,  ation  internnationale  de la  e  Francoph honie  est  dirigée  par  so Secrétaire général.  L on  e  LOIF  compre un  Adm end  ministrateur,  une  Déléga ation  aux  droi de  l’Hom its  mme,  à  la  paix  et  à  la  démocrat des  dir tie,  rections  de  programme des  orga es,  anes  subsidiaires, des dire ections dappui, des services ainsi q que des repr résentations s permanent tes, des bureeaux  régionau ux et des antennes régionales    Partenaires:  LOrgan nisation  internationale  de  la  Fran ncophonie  c conduit  ses  activités  ppolitiques  et de   t  coopérat tion  en  sap ppuyant  en  priorité  su les  opéra ur  ateurs  direc de  la  Fr cts  rancophonie et  les  au e,  utres  institutio ons de la Fra ancophonie. Elle associe e la société  civile, et agit en partennariat avec les organisat tions  internationales et régionales.    Historiqu ue: La Francophonie a c connu depuis sa création n en 1970 des évolution ns notamme ent au niveau de  sa  dénomination  :  lAgence  d coopérat de  tion  culturelle  et  technique  (ACC devenue Agence  d la  CT)  e  de  Francoph honie  en  19995,  est  désoormais  lOrg ganisation  innternational de  la  Francophonie.  Une  histoire  de  le  plus de 335 ans au ser rvice dune ssolidarité acttive.      afdm_afk@yahoo.fr Page 6
  • 7. AU FIL DES MOT TS MA ARS 2009  9   Membres s  LOrganisa ation  internationale  de  la  Francophonie  regroupe  56  Éta et  gouvernements  membres  et 14  ats  t  observateeurs.           Albanie     Croatie **     Maroc c      Andorre e     Djibouti      Maurice      Arménie e *    Dominiq que      Maurit tanie      Autrichee **    Egypte     Moldaavie      Belgiquee   Ex‐Répu ublique  yoougoslave  de    Monac co        Bénin   Macédo oine      Mozam mbique ** La semaine de la Francophonie 2009     Bulgariee     France     Niger      Burkina Faso     Gabon     Polognne **     Burundi     Géorgie e **     Répubblique Tchèqu ue **     Cambod dge     Ghana * *     Rouma anie      Camerou un     Grèce     Rwand da      Canada     Guinée      Sainte e‐Lucie      Canada Nouveau‐Bru unswick     Guinée Bissau      Sao To omé et Princip pe      Canada Québec     Guinée équatoriale     Sénégal      Cap‐Vert t     Haïti      Serbie e **     Centrafrrique     Hongrie e **     Seycheelles      Chypre * *    Laos      Slovaq quie **     Commun nauté françai ise de Belgiqu ue     Lettoniee **     Slovén nie **     Comores     Liban      Suisse      Congo     Lituaniee **     Tchad      Congo R RD     Luxemb bourg      Thaïlande **     Côte dIvvoire     Madaga ascar      Togo    *   Memb bres associés. .      Mali      Tunisie e   ** Observ vateurs.     Ukrain ne **     Vanuaatu      Vietna am                           -Par N eupane et Ja Jung Mahat  Niranjan Ne aya   afdm_afk@yahoo.fr Page 7
  • 8. AU FIL DES MOT TS MA ARS 2009  9       Le Mac chin U njjour, près du grand lac, B ret u Bobo léléph hant ramasse un drôle de machin. A e e Après lavoir tourné dans tous les sen il décrète quil sagit dun chapea Mais tou le monde ns, e ne pas de ce avis. Kiki lalligator si est et au. ut imagine que cest une ca Zaza la brebis, une e ape, belle jup Juju le canard, une écharpe, jus pe, c squà la four qui pren le machi pour une rmi nd in confortab couvertu Larrivée dun petit g ble ure. e garçon tout n met fin à c nu cette discuss sion animée : cest du culotte quil sagit ! une qLes nouvelles collections à la bibliothèque      Lar rousse des Débutant ts CP/C - 6/8 ans CE C ’est le premier vrai dictio onnaire dap sa découverte de la langu écrite et l s ue 800 dessins et photos 44 plaches th 8 4 pprentissage dès le CP qu accompag lenfant dans laide à déve hématiques d ui elopper ses c dans ce dict gne capacités de expression. I y a Il tionnaire et aussi il y a une nomenclature ennrichie et 300 mots nouveaux.  0 Mon Im magier Un livme qui imagmet tradition petitschaqusapproprierrrrespond unqmot, cest oure.véritable vre comm un perm aux tou ier us nnel, à de ue photo cor lunivers qui les ento n un u Conçu livre dév veil.       Exe ercices de G Grammaire niveau A1 versio internat on tionale liv vre Christian b beaulieu C e cahier dexercices sad français. Il p Européen commun de r dresse à des apprenants de niveau d nt débutant à fa débutant en présente des activités dentraînemen correspond s aux dant au nive A1 du C eau ts Cadre référence po les langu Ce cahier peut être utilisé en cl our ues. lasse ou en autonomie  n e       Exercic de gram ces mmaire ni iveau B1 v version int ternationa livre ale Christian Beaulieu C e cah dexerci hier dent ices sadress à des app se traînement corresponda au nive ant prenants en ffrançais. Il p eau B1 du Cadre Eur présente des activités ropéen commmun de référence pour les lan e ngues. Ce caahier peut êtr utilisé en classe ou en autonomie.  re n     afdm_afk@yahoo.fr Page 8
  • 9. AU FIL DES MOT TS MA ARS 2009  9   10 BONNES RAIS SONS DAPPR RENDRE LE FRANÇAIS. 1. Une lanngue parlée da le monde e ans entier Plus de 200 millions de personnes parlent français su les 5 contine p ur ents. La Franco ophonie regrou 68 Etats et gouvernement Le upe ts. français es la langue étra st angère la plus l largement appr après l’ang rise glais et la neuv vième langue la plus parlée d a dans le monde. C’est également la seule langu avec l’angla que l’on peu apprendre d ue ais ut dans tous les pa du monde. La France dis ays . spose du plus g grand réseau d’éttablissements culturels à l’étr c ranger où sont dispensés des cours de frança à plus de 75 000 personn ais 50 nes. 2. Une lanngue pour trouuver un emplo oi nçais et anglais est un atout pour multiplie ses chances sur le marché international de l’emploi. L connaissance du Parler fran s er é La français ouuvre les portes des entrepris françaises en France com s ses mme à l’étrannger dans tous les pays fran s ncophones (Caanada, Suisse, Beelgique et conntinent africain La France, cinquième p n). , puissance commmerciale et trroisième terre d’accueil pou les ur investissem ments étrangers est un parten s, naire économiq de premier plan. que 3. La lang de la culture gue Le français est la langue internationale pour la cuisin la mode, le théâtre, les art visuels, la da s ne, ts anse et l’archit tecture. Connaî le ître français, c’est avoir accè en version originale aux grands textes de la littératu française et francophone mais égaleme au ès ure t ent cinéma et à la chanson. Le français est la langue de V L Victor Hugo, d Molière, de Léopold Senda Senghor, d’Edith Piaf, de Jean- de ar Paul Sartre d’Alain Delo ou de Zined Zidane. e, on dineQuelle  belle langue  4. Une lanngue pour voya ager La France est le pays le plus visité au monde avec p u plus de 70 mil eurs par an. Av des notion de français, il est llions de visite vec ns tellement p agréable de visiter Paris et toutes les ré plus d égions de Franc (de la douce de la Côte d ce eur d’Azur aux som mmets enneigé des és Alpes en p passant les côt sauvages d la Bretagne) mais aussi d comprendre la culture, les mentalités et l’art de vivre à la tes de ) de s t e française. L français est tout aussi utile lorsqu’on vis l’Afrique, l Suisse, le Ca Le e site la anada, Monaco les Seychelle o, es…. 5. Une lanngue pour étud dans les u dier universités fra ançaises Parler fran nçais permet nootamment de poursuivre ses é études en Fran dans des un nce niversités réput tées ou dans le grandes écol de es les commerce et d’ingénieu classées pa ur, armi les meillleurs établissements supérie eurs en Europe et dans le monde. Les é élèves maîtrisant le français peu uvent bénéficie de bourses d gouverneme français po suivre un tr er du ent our roisième cycle d’études en F France dans toutes les disciplines et obtenir un diplôme intern s nationalement reconnu. 6. L’autre langue des relations intern e nationales Le français est à la fois langue de trav et langue officielle à l’O vail ONU, dans l’U Union européennne, à l’UNES SCO, à l’OTAN au N, Comité In nternational Ollympique, à la Croix Roug Internationa a ge ale…et de plu usieurs instanc juridiques internationales. Le ces français est la langue des trois villes siè s èges des institu utions européen nnes : Strasbou Bruxelles e Luxembourg urg, et g. 7. Une lan ngue pour s’ou uvrir sur le moonde Après l’anglais et l’allem mand, le frança est la troisiè langue sur Internet devan l’espagnol. C ais ème r nt Comprendre le français perm de e met poser un a autre regard sur le monde en communiquan avec les fran r nt ncophones sur tous les contin nents et en s’informant grâce aux grands méd internation dias naux en langue française (TV France 24, Radio France I e V5, Internationale) ). 8. Une lanngue agréable à apprendre Le français est une langu facile à app s ue prendre. De no ombreuses méth hodes existent pour apprend le français e s’amusant q t dre en qu’on soit un enf ou un adult On peut aus très vite atte fant te. ssi eindre un nivea permettant d communiqu en français. au de uer 9. Une lan ngue pour apprendre d’autr langues res Apprendre le français aide à apprendre d’autres lang e e gues, notamme les langues latines (l’espa ent s agnol, l’italien le portugais ou le n, roumain) m aussi l’ang mais glais puisque le français a fou plus de 50 du vocabula anglais act urni 0% aire tuel. 10. La langue de l’amou et de l’esprit : Apprendre le français, c’e d’abord le p ur est plaisir d’apprendre une belle langue, riche e et mélodieuse qu’on appelle souvent la lan e e ngue de l’amou Le français est aussi une l ur. langue analytiq qui structur la pensée et que re développe l’esprit critiqu ce qui est trè utile dans les discussions o des négociat ue ès s ou tions. -Par N Niranjan Neup pane   afdm_afk@yahoo.fr Page 9
  • 10. AU FIL DES MOT TS MA ARS 2009  9  Campus France, Katmandou, Népal  Agence CampusFr rance est une agenc gouvernementale q ce qui a pour fonction de promou r uvoir nement supé l’enseign érieur et la recherche frfrançaise et d’offrir aux étudiants e aux cherc x et cheurs étran ngers l’ensemb des serv ble vices qui faaciliteront le arrivée et leur séjo en Fran eur our nce. Nous v vous informmons gratuitem ment et nou travaillon en étroite collaborati avec l’A us ns e ion Ambassade d France. de Plus de 2 000 étudiants étran 260 ngers, soit e environ 12% de la population étud % diante, ont c choisi d’étu udier en Franc ce qui fa d’elle le troisième p ce, ait pays d’accueil au mond après les États-Unis et le Roya de s s aume Uni. Assurer la qualité d sa formation r de Plus de 20% du bu udget nation est cons nal sacré à l’éd ducation. Ce financement assure l’exigence e la et garantie de qualité des diplôm délivrés Dans les é e mes s. établissemen publics, l’État prend directemen en nts d nt charge un part très importante d coût réel des études d chaque ét ne du de tudiant (de 6 6000 à 15 00 euros par an). 00 r Ce dispoositif nation permet d mainteni le coût de frais dinscription à l’un des niv nal de ir es veaux les m moins élevés du monde, to en garan u out ntissant la qualité des ddiplômes déllivrés. Il n’est fa aucune di ait istinction en les étudiants étrangers et les étud ntre diants frança : les exige ais ences d’accè ès sont idenntiques, les diplômes déli d ivrés et les c coûts dinscri iption sont les mêmes, qquelle que so la nationa oit alité des étudi iants. Les diplôômes Les diplô ômes de l’e enseignemen supérieur français son structurés autour d’u architecture européenne nt nt s une commune - LMD - qui prend po référence les années ou semestres d’études validés depu l’entrée dans q our e s uis l’enseignnement supér rieur et leur corresponda ance en ECT : TS* Licence = 6 semestres = 180 ECT (Baccalauréat + 3 an s TS nnées) Master = 1 semestres = 300 ECT (Baccala 10 s TS auréat + 5 années) Doctorat = 16 se emestres (Ba accalauréat + 8 années) t - Les uni iversités dél livrent des ddiplômes na ationaux qu possèdent la même va ui aleur quel q soit que l’établisssement où il ont été dé ls élivrés. - Le dipl lôme d’ingénieur est un diplôme n n national et le écoles qui le délivrent sont habilit es i t tées par la Commiss sion des Titr d’Ingénie (CTI). res eur - Une ha abilitation an nalogue existe pour les écoles de co ommerce et de gestion r reconnues pa l’État, don ar nt les diplôm sont vis par le min mes sés nistère de l’É Éducation na ationale, ou encore ont o obtenu des la abels ou des accréditaations internaationales.   afdm_afk@yahoo.fr Page 10
  • 11. AU FIL DES MOT TS MA ARS 2009  9   - Les éco d’art, le écoles spé oles es écialisées sont égalemen soumises à des certific nt cations nationales. Principaux diplômes de l’enseig gnement suppérieur fran nçais + 9 ans • Diplôm d’État de docteur en M me d Médecine + 8 ans - 16 semestrees DOC CTORAT + 6 ans • Diplôm d’État de docteur en C me d Chirurgie den ntaire • Diplôm d’État de docteur en P me d PharmacieCampus France, Katmandou, Népal  + 5 ans - 10 sem mestres - 300 ECTS 0 MASTE : M1+M2 ER 2 • Master de recherche • Master professionnel • Diplôm d’ingénieu me ur • Diplôm des École dingénieu et de Gest mes es ur tion + 3 ans - 6 sem mestres - 180 ECTS 0 LICENCE : L3 • Licence e • Licence professionn e nelle L1 + L2 (+ 2 ans - 4 seme estres) • Diplôm Universita de Techn me aire nologie (DU UT) • Brevet de Technicie Supérieur (BTS) en r Fin d’é études seconndaires + Ba accalauréatt = Entr dans l’en rée nseignemen supérieur nt *Crédits ECTS : (European Cre Transfer System), sy s edit r ystème europpéen de transfert de «cré édits» académiq ques capitali isables et tra ansférables en Europe (60 ECTS pou une année). 0 ur http://ec.europa.eu/eeducation/liffelong-learniing-policy/do oc48_fr.htm m À savooir Tous les étudiants étrangers en cours d’étu é n udes supérieures dans leur pays pe euvent dem mander une inscripti dans l’en ion nseignemen supérieur français s’i réponden aux critères d’admis nt r ils nt ssion. Cartouche : Les dip plômes de l’enseigneme supérieu français b ent ur bénéficient d la garant de l’État de tie t. Ven étudier en France nir Que ce soit au nivea Licence, Master ou D au Doctorat, il est nécessaire de bien définir son projet d’étu udes et sa finaalité afin de pouvoir ch e hoisir le curs et le typ d’établiss sus pe sement d’en nseignement supérieur t adaptés. Une réel adéquation de nivea et de cont lle au tenu avec le parcours a e antérieur auugmente les chances d’admiss sion.   afdm_afk@yahoo.fr Page 11
  • 12. AU FIL DES MOT TS MA ARS 2009  9   Une des r richesses de l’enseignem supérieu français tient à la dive ment ur ersité des pa arcours et des formations s pour une même filièr Il existe p re. partout sur le territoire fr e rançais des é établissemen de très gr nts rande qualité é, dans tous les domain : universi s nes ités, mais au écoles de manageme écoles d’ ussi e ent, ’ingénieurs, écoles d’art de premier pplan. S’insccrire dans u établissem un ment supéri ieur françai is En Franc les frais d’inscription à l’universi et dans les établissem ce, d n ité ments publics (de 160 € à 500 € par a s an), sont parm les moins élevés du m mi monde, la ma ajeure partie du coût réel étant prise en charge pa l’État (de l ar 6000 à 155000 euros par an par ét p tudiant). Ainsi tou étudiant ét ut tranger, au m même titre qu u’un étudian français, g nt grâce à ce disspositif natio onal, bénéfic cie de ce fina ancement et de la garant qu’il cons tie stitue en ce q concerne la qualité d diplômes français. qui e des s L’inscrip ption dans un établisse u ement supér rieur frança s’effectue en 3 étapes ais eCampus France, Katmandou, Népal  • Obtent tion de l’atte estation d’aadmission da l’établiss ans sement supé érieur choisi, nécessaire p , pour obtenir le r visa d’enntrée sur le te erritoire fran nçais. • Inscripption administrative qu valide l’ad ui dmission. El s’effectue à l’arrivé en France dans lle e, ée e, l’établiss sement d’ens seignement. Elle est conditionnée au paiement d droits d’in u des nscription. L certificat de Le scolarité et la carte d’étudiant con nstituent les preuves de cette inscrip ption pour la demande de la carte de e séjour. • Inscripption pédago ogique, grat tuite. Sur co onvocation, s suite à l’insc cription admiinistrative, e finalise elle l’admission : choix des horaires des cours ob d bligatoires, c choix des op ptions, modaalités d’exammen. À savo oir Il n’y a p d’équiva pas alence régleementaire en les dipl ntre lômes étran ngers et les d diplômes fra ançais. La demande d’équivalen qui perm d’évaluer le nombre d’années d’e e nce met r enseignemen supérieur français nt correspon ndant aux ét tudes effectuuées dans le ppays d’origin se met en place au m ne n moment de la demande d’admiss sion par l’étaablissement. Elle peut pr rendre en com égalem les expé mpte ment ériences proffessionnelles s dans le ddomaine conc cerné. Seul ll’établissem ment d’accue est habili à accepte l’admissi et à eil ité er ion détermin le niveau de cette a ner admission. Droits dinscription dans les éta n ablissement français d ts d’enseignem ment supérie eur En Franc les droits de scolarit annuels d ce, s té dans les étab blissements publics sont fixés par l l’État. 2008-20 009 169 euros pour les étud diants en Lic cence, 226 euros pour les étu udiants en M Master, 342 euros p pour les étud diants en Dooctorat, 538 euros pour l étudiants en Ecoles d les d’ingénieurs. À ces pri peuvent s’ ix ’ajouter des frais supplém mentaires po des prest our tations spéci ifiques ou po certains our programm et ladhé mes ésion obligattoire à la séc curité sociale étudiante. e Le coût d inscriptio dans les établisseme privés, n des ons ents notamment le écoles de commerce, est plus élev es vé (elles var rient en géné entre 3 0 et 10 000 euros par a éral 000 an). Contacte nous pou toute info ez ur ormation su lenseigne ur ement supér rieur en Fraance: Espace C CampusFra ance Alliance française de Katmand d dou Teku Ro oad, Tripure eshwor Tél: (977 1) 42 41 16 / 42 42 83 7 63 32 Fax: (977 1) 42 4 2 6 21 Email: kkatmandou@ @campusfrance.org; W Web: www.c campusfrance.org   afdm_afk@yahoo.fr Page 12
  • 13. AU FIL DES MOT TS MA ARS 2009  9   Commenc ou contin cer nuer ou arr rêter ? Savez-vo combien de gens aut ous n tour de vous fument ? B s Bien sûr, ce n n’est pas fac de comp parce qu y cile pter u’il en a trop Les gens savent que le tabagisme est mauvais pour la san et pour l’environnem p. s e s nté ment. Malgré cela ils fumen toujours ou ils comm nt mencent à ffumer. Pourrquoi les gens fument ? Je ne sais pas. Donc, j’ai , demandé à mes amis qui fument et ils m’ont répondu ain : é nsi ‐ C’est légal et facilement d C disponible. ‐ On O fume pour être chic. r ‐ C’est une exc C cuse pour preendre 10 min nutes de pau chaque d use demi-heure. ‐ On O fume pour être plus én r nergique. ‐ C’est très agr C réable. ‐ Les L cigarettes aident à se reposer et à soulager la tension. s ‐ C’est une hab C bitude. ‐ J’ une addic ’ai ction à la cig garette. Je su accro à la cigarette. uis a Vraiment ? C’est pou t urquoi les ge fument ? Aucune n’ ens ’offense à to les fumeurs mais per ous rsonnelleme je entLes écrits  déteste la fumée, son odeur et l’odeur qu’ell laisse sur l’haleine de gens, les cheveux et l vêtemen Il a n le es les nts. peut y av beaucou de raison pour le ta voir up ns abagisme ma il n’y a p de bonn raisons p ais pas nes pour justifie les er dangers. Une réso olution commmune de Nou an est d uvel d’arrêter de fu fumer. En av vez-vous déjà fait une co à omme ça où v vous voulez essayer d’arr rêter de fum ? Pour vo aider à décider j’ai énuméré qu mer ous i uelques poin pourquo les nts oi gens doiv arrêter de fumer. J’e vent d espère qu’ils pourraient être utiles et encouragea s t ants. Arrêter d fumer de ‐ Pour éviter le cancer des lèvres, du ne de la lang de la go e ez, gue, orge et des p poumons. ‐ Pour améliore votre hale er eine, votre se olfactif e gustatif. ens et ‐ Pour plus d’éénergie et de résistance p pour que vou puissiez gr us rimper des e escaliers et m marcher sans être s à bout de sou uffle. ‐ Pour réduire l’essoufflem l ment. ‐ Pour réduire des rides. d ‐ Pour que vou soyez plus patient et calme. us s ‐ Pour être libre de la toux du matin. ‐ P Pour empêch vos enfan de fumer her nts r. ‐ Pour économ miser beaucou d’argent. up ‐ Pour que votr famille ne s’inquiète p de vous t re e pas tout le tempss. ‐ Pour avoir plu de contrô sur la vie. us ôle . En génér je crois que le mond serait un meilleur en ral, de ndroit sans c cigarettes. Il faut être ca apable de chhoisir entre fum ou arrête de fumer. Si vous vou continu de souffri et mourir, commencez ou continu à mer er ulez uer ir , z uez fumer. MMais, si vous voulez app s précier et prrendre plaisir dans votr vie avec vos amis, ar re rrêtez de fu umer. Cependan la décisio de fumer doit être prise soi-même Donc, vou devez décider vous-m nt, on e. us même. SARIL SHAKY NIVEA -6 LA YA, AU   afdm_afk@yahoo.fr Page 13
  • 14. AU FIL DES MOT TS MA ARS 2009  9   Demain n… Safal est né dans un petit village très loin de katmandou la capitale du Népal, d e e u, dans une fam mille très pau uvre. Il a fait ses études dans une éc d cole où il a étudié jusqu u’au niveau 5. Puis, il est venu à k katmandou pour continuer ses études. Il s’est insc dans une école publique et il a f son nive 10 en 19 r . crit e fini eau 998. Après, i est il allé à l’u université Trribhuvan et il obtenu so diplôme en sciences humaines en 2001. Sa était un bon on s afal étudiant et aussi une personne se erviable. Il a avait une dev « Je dois faire quelq chose po améliore les vise que our er condition sociales et économiqu de mon v ns e ues village, mon district, mo pays et fi n on finalement le monde » qu e uand il n’a eu que 7 ans. Pendant sa vi comme élève dans son école, il aid ses prof P ie n dait fesseurs / ma aîtres à organniser des évène ements qui défendaient d causes sociales. Il a développé s vision de c d des sa changer les vvies Il a déveeloppé sa vis sion de channger les vies des gens pauvres pend s dant les festi qu’il a organisés dan sa ins ns société av des aide de ses maî vec es îtres. Quand il y avait de manifestat es tions, des gu uerres intérie eures, il deve enait triste ma en il pen ais nsait comme il peut r ent réduire au mminimum la fréquence de ces type d’événem a es ments inutiles. Parce qu’il pensait « Même une per p rsonne peut changer le m monde ». Et bien sûr, il a fait beauc t l coup d’efforts pour amélio la situati de sa soc orer ion ciété.Les écrits  Après ses études, Saf a décidé de faire le to du mond pour bien connaître les cultures di s fal our de ifférentes dans le monde en ntier. Il a eu de la chance et le gouve e ernement du Népal lui a fourni de l’a u argent pour s voyages. ses . Quand il a fini de fai le tour du monde et qu’a connu beaucoup de gens et de cultures div ire u e vers, il a pen à nsé un autre v voyage intér ressant « un voyage dans la lune ». s Quand to le monde a entendu s nouvelle d out e sa décision, ils ont été surpr qu’il veui voyager dans la lune ris ille e. Quelques jours après, Safal a or s rganisé une conférence de presse o il a racon les buts du voyage q où nté qu’il projetait de faire. Pendant la con nférence, il a dit : « tout le monde d t dans ce mon a une vis nde sion dans sa vie. a Tout le mmonde veut transformer ses rêves d r dans la réalit La nature humaine e comme ç et le gén té. est ça, nome humain e différent dans chaque personne m encore tout le mond veut aller ailleurs et l gens désirent est e mais de r les obtenir u vie presti une igieuse dans leur société pour vivre une vie heur s é reuse qui soit pérenne ju usqu’à leur m mort. Dans not monde, il y a des c tre choses très communes et d’autres choses très rares. Tout le monde peut t connaître les choses communes m pour tra e mais ansformer nnotre monde, il faut qu’on voie et ess de conn saie naître des chose rares et pu il faut qu es uis u’on utilise l choses ra pour am les ares méliorer les situations maauvaises de n notre monde. Donc, je ve visiter la lune et pu je veux voir la terre de la lune pour savoir bien ce qu ça eux uis, e r ue signifie, le clair de terre. Est-ce que c’est compatible a t avec le clair de lune ou non. Puis to le mond l’a out de soutenu ppour visiter la lune et bie connaître la vie. l en Maintena on atten de savoir s’il peut obt ant, nd tenir ses rêve en voyage es eant dans la lune ou non On saura s a n. s’il des capte eurs de sensa ations et des clics, une i s incidence ou pas ! On at u ttend ! Mais on souhaite bonne chan à e nce Safal. Remarque : Cette histoire est écrite pour fournir les dix mots q sont cho h r s qui oisis pour la semaine d la a de francophhonie 2009, dans un arrticle. Donc si cette hi c, istoire resse emble à la v de quelq vie qu’un vivan ou nt mort, ça ne sera qu’ a ’une coïncid dence !!! Jaya Jung M J Mahat-Nive 6 eau   afdm_afk@yahoo.fr Page 14
  • 15. AU FIL DES MOT TS MA ARS 2009  9   La Cuisine Prov C vençale Mon Pay Mon Nép ys, pal La  Pro ovence,  cest une  région en  France. Cest  la  t  n  Bhaktapu est à l’est de la capit ur t tale du Népa al. C’est la pplus petite v ville au Nép C’est un pal. ne région qui  se  trou dans  le  s n  uve  sud‐est  de  la France.  a  ville qui e très propr très authe est re, entique et pl lus Cest  l région  aut la  tour  de  la  M Méditerra Mer  anée.  On  historique C’est une petite vill Newar tr e. e le rès peut  y trouver  un bon  climat Cest  très  agréable  y  n  t.  belle. C’e plus repos que la c est sant capitale. parce  quil fait beaucoup de soleil. Marseille e, cest la  Il y a bea aucoup de ch hoses à voir à Bhaktapu r ur. capitale de la région. Cest une v ville maritimee. Cest la  Par exemp il y a du ple, urbar square, la porte d’o , or,Les écrits  troisiè ème  plus  gran ville  en  France  après Paris  et  nde  s  la statue du roi Bhu upatindra Malla, le pala ais Lyon.  aux 55 f fenêtres, le temple de Nyatapola, la place de p potiers, etc. Cest  une  région  qui  est  trè connue  p ès  pour  ses  Il y a des maisons tr s raditionnelles à Bhaktap pur spécialités gastrono omiques. Nous pouvons y y manger  et des vieux temple Il y a beaucoup de es. de  la bouillabais a  sse,  de  la  ratatouille,  de  la  monumen à explore Il ya des musées. C’e nts er. est pissalaadière,  de  la  tapenade,  d lanchoïad laïoli,  de  de,  amusant. Il y a beauucoup de bo restauran ons nts pour ma anger aussi On peu faire d i. ut des de  la  s soupe  au  pisstou,  de  la  sa alade  niçoise, du  tian,  ,  promenad vers Changu Naray des yan, Nagarkoot, de  la  d daube  et  les  desserts  de  Noël.  Il  y  a  t tellement  Sankhu, e facileme d’ici. Ça a l’air géni etc. ent a ial de  spé écialités  de  cuisine  en  p provence.Voic les  10  ci  à Bhaktappur. spécialités  de  Prov vence  les  plus  connues.  L cuisine  La  Kyaron Dh hoju-Niveau 8 u proven nçale, cest beeaucoup de p plats de légum mes et de  poissoons,  préparés avec  de  lhu dolive  et de  lail.  s  uile  t  Trois Haïk kus Spirituels  Les gens mangent b beaucoup de fruits de Mer. Ils sont    L’ombre e et la lumièree  de groos mangeurs d de poissons. Ils adorent le poisson.  La lumièère dit  A l’ombr re de s’en alle er  La cuissine Provença ale est très cé élèbre dans le monde  L’ombre e vint chez mo oi !  entier.  Cest  très  bon  pour  la  s b santé  parce  q nous  que    utilisons de lhuile d dolive et pass beaucoup  dde beurre  Le créateur  Épouser r l’ombre  qui neest pas bon pour la santé.  Embrass ser la lumièree  Inventerr son monde !  Cest  l région  à  cô de  lItalie Donc,  la  cu la  ôté  e.  uisine  du    sud‐es st est marqué ée par des influences italie ennes. On  Le yin ett le yang  se sert t de lhuile d erbes aromatiques, de  olive, des he Creuser un puit noir  Y trouveer la lumière  lail et de la tomatee.  Telle est t ma nature !  Kyar Dhoju-N ron Niveau 8 Ashok R. Shakya ( (professeur de françai is)   afdm_afk@yahoo.fr Page 15
  • 16. AU FIL DES MOT TS MA ARS 2009  9   Expr ressions sur la nourritu À vous de jouez !!! r ure- ! 1. Êt dans le pé tre étrin 2. Mettre la main à la pâte M n a) a On ne peu pas faire d ut deux choses en même te emps 3. On ne peut pas être au fou et au moul n ur lin b) b Avoir des problèmes s 4. Ja du pain su la planche ai ur c) c Aider que elquun 5. Cest du gâteauu d) d Jai beauc coup de trava à faire. ail 6. Ce nest pas de la tarte. e e e) e Ce nest p facile à f pas faire 7. en faire tout un fromage n n f) Cest très facile à fair re. 8. Ce nest pas te oignons e es g) g Exagérer h) h Soccuper des affaires des autres. r s 1. Que sig gnifie "Panam en m" 2. Quest-c quune clo ce ope? 3. Q Quelquun a d "Bombay Rockers", dit y argot? a) un cloporte ces nase ? st a) le pain b) une voiture e a) cest null b) Paaris c) une cigarette e b) cest choouette c) le pantalon c) cest très bon. s 4. Il y a co ombien de ré égions en 5. Il y a co ombien de 6. Q est le no de lauteu qui a gagn Quel om ur né France ? départemen en Franc ? nts ce le p Nobel de littérature en 2008? prix e a) 222 a) 96 a) Jean- M Marie Gustave Le Clézio e o b) 233 b) 98 b) Maupasssant c) 266 c) 94 c) Nicolas SarkozyLes écrits  7. "Bordeaux", cest un chef-lieu 8. Qu’est-c que le u ce ou capital de quelle région en le r "Roquefort" ? France? a) du pain a) Boordeaux b) un fromage b) Aqquitaine c) du vin c) Buurgonde 9. Comme on dit "F ent French 10. Quel es le nom de la st e toast" en f français ? "Bretagne" en anglais? " ? a) Pain français n a) Briittany b) Pai Perdue in b) Breetagne c) Toa français ast c) Bor rdeaux Kyaron D Dhoju-Nive 8 eau Une U blagu favorit des Fr ue te rançais Pourquoi les Belges prennent une porte quan ils vont da un desse ? i p e nd ans ert Parce qu’ils veulent ouvrir la por quand il f chaud et ils peuvent fermer la po quand il fait froid ! o rte fait t orte l   afdm_afk@yahoo.fr Page 16
  • 17. AU FIL DES MOT TS MA ARS 2009  9   Des Mémmoires Mémoire 1 e C’était dans la class de niveau 8 avec le prof fesseur Beno On était en train de d oît. discuter du v verbe “manq quer” et je lui ai demandé- « Qu’est-c qui va te manquer au Népal si tu pars en Fr ce u u rance ? » et il a plaisant en té riant- « le embouteil es llages et les coupures. » Mémoire 2 e Mon frèr est aux Etats-Unis. Un jour, un ho re n omme chinoi s’asseyait devant lui. I se présen is Ils ntent et quell est le la premiè question de l’homm ère n me….. « Est- que c’est vrai qu’il y a 16 heur de coupu -ce t res ures au Népa »al? Complète ement surpri mon frère n’a pas pu parler pend is, e u dant 2,3 seco ondes, mais il a acquiesc d’un sign de cé ne tête. Après il a dit « oh là…à, ce n’est pas p e possible. C’e extraordin est naire la vie a Népal san électricité » au ns é… et en disa ca il est parti. ant p Mémoire 3e Quelque jour avant j’étais en tra de lire “T Himalay Times” qu ain The ya uand j’ai vu le titre « Co u oupure dans une s expositio d’énergie alternative ». J’étais pe on erplexe et j’a dit “Mon d ai dieu….c’est une histoire de fou.” C’est la s situation du Népal. Quel lquefois j’essaye d’imag giner que c’e juste un rê mais quelques situat est êve tions que j’ai é écrites d’abo arrivent e je suis obl de croir que c’est l réalité. C’ triste, ca Bien que je rie ord et ligé re la ’est a. à la cond dition et essa de ne pas penser à ça je suis tro triste prof aye a, op fondément dans mon cœ Les Népalais œur. discutent toujours de ça mais pe t e ersonne ne f rien. Mo je me pos la questio : « Qu’est ce que je p fait oi, se on t peuxLes écrits  faire? » L problème est trop g Le e grand pour ê résolu p un adole être par escent inexppérimenté co omme moi m mais j’essaye de faire de mon mieux. Je suis le co de la circulation. J’u m ode utilise le passage clouté ppour travers la ser rue. Avec les coupur il n’y a pas grand-c res, chose que je peux faire mais j’essay d’économ e ye miser l’électr ricité quand je peux. Bien que ce soit un cliché d dire que “si tout le m n t de monde fait s petites ch ses hoses, rien nn’est impossibble.”, je pens que ça ma se arche. Sarthak Giri (nivea 8) k au Bonnes bl lagues Une étud récente a essayé de dé de éterminer po ourquoi les hhommes se l lèvent au milieu de la nu 5%, a co uit. onclu l’étude se lèvent pou aller aux to e ur oilettes. Les autre 95% se lèv pour rentrer chez eu es vent ux. …………………… ……………. Femme :- Comme c’est étrange ! Vous ressem mblez à mon quatrième mari. n Homme :- Mon Dieu ! Vous-en a u avez eu com mbien ? Femme :- Trois ! …………………… …………… Il sortait avec une insstitutrice. Ch haque fois qu lui écriv une lettre d’amour el la lui renv u’il vait e lle voyait corriggée. …………………… …………… Vous con nnaissez queelque chose c concernant l’amour ? -Ça ne risque pas, je suis marié. …………………… …………… Qu’est-ce que vous diriez si je vo demanda en mariag ? e d ous ais ge Rien, je n peux pas rire et parler en même te ne r emps/ à la foois. …………………… …………… Un conte de fée amér e ricain comm mence :<Eh toi fils de pu**** tu ne v pas croire cette connerie, mais…. vas e …………………… …………… C’est très simple de se montrer in s s ntelligent. Il suffit de pen à une ch nser hose stupide et de dire le contraire. e e Ne vous y trompez pas. Le poste me plait bie C’est le t en. travail que je déteste. e …………………… ……………. Quelle di ifférence y-a en Australie entre un mariage et un enterrem ? a-il n ment Il y a un ivrogne de moins à l’ent m terrement. Te Bahadur Singh-Niveau-8 ej   afdm_afk@yahoo.fr Page 17
  • 18. AU FIL DES MOT TS MA ARS 2009 9    MOTS-CRO OISES NUMERO: 3 (LES DIX MOT POUR DE TS EMAIN)        2                5          1                    9                                                            4    10            7                                                                    3                                                           Remue­Méninges                                            8                                                          6                            Horizontalement Verticale ement 1. C’est en n avoir envie  2. Dans un autre endroitt  3. Donner r à quelque chhose une autre forme  4. Vous  l’avvez humaine  6. C’est pa areil  5. Vous le vvoyez quand v vous regardez z la terre de la  7.Ça dure longtemps  lune  8. Senser    9. Vous faaites un bruit avec ça    10. C’est n nécessaire poour obtenir du u succès dans s la vie  SUDO OKU Numér : 3 ro 1 7 9 5 1 4 8 5 2 3 7 3 9 1 8 6 4 Difficulté : Difficile é 7 1 8 6 9 7 2 Complétez tou la grille a C ute avec des chiff ffres allant de 1 à 9. Chaq e que 1 3 2 9 chiffre ne doit être utilisé qu’une seule fois par ligne, par c e r colonne et pa ar 6 carré de n neuf cases. -Ja Jung M aya Mahat et Sam Khatiw mira wada   afdm_afk@yahoo.fr Page 18
  • 19. AU FIL DES MOTS MARS 2009    Venez ! Célébrons NTY 2011 ! Savez-vous où sont les Pyramides ? C’est facile, non ? Alors, savez-vous quand le temple de Pashupathinath a été créé ? C’est difficile, non ? C’est-à-dire que vous ne connaissez pas bien la culture de votre pays et aussi vous n’avez pas essayé de découvrir des monuments de votre pays.L’Année du Tourisme au Népal 2011 (NTY 2011)  Beaucoup de népalais visitent des pays étrangers pendant leurs vacances. Mais ils ne pensent pas à des lieux romantiques, de beaux paysages, des Himalayas dans leur pays quand ils prennent la décision de partir en vacances. Pour la première fois, Nepal Tourism Board (NTB) avec des soutiens du gouvernement népalais va célébrer l’année 2011 comme l’Année du Tourisme au Népal 2011 (NTY 2011). Donc, NTB a confié a fonctionner comme le secrétariat de NTY 2011. Un employé a NTB dit que NTY 2011, ce n’est pas comme Visit Népal 1998, mais au contraire, c’es une occasion pour tous les Népalais introduire leur région et les lieux touristiques dans leur région aux touristes internationaux et se développer leur région pour y attirer des touristes durant NTY 2011. Les gens dans chaque région du népal en profiteront pour y organiser différents types d’événements touristiques. Donc, NTB croit que tous les népalais auront une occasion d’améliorer la situation sociale et économique de leur district. Pendant NTY 2011, NTB, avec sa devise « Naturally Nepal, Once is not enough » (le Népal, naturellement ce n’est pas suffisant de visiter une fois), va promouvoir des lieux touristiques autour du Népal en organisant beaucoup de fêtes dans toutes les régions avec l’aide des locaux. Tous les Népalais croient aux thèmes « Atithi Devo Bhava » (Les invités sont des dieux) et « Atithi Satkar Nepaliko Sansar » (L’hospitalité est la culture népalaise). NTB veut souhaiter la bienvenue à au moins un million de touristes internationaux pendant NTY 2011. Continuera dans le prochain numéro….   afdm_afk@yahoo.fr Page 19
  • 20. AU FIL DES MOTS MARS 2009   Joyeuse semaine de la Francophonie 2009       afdm_afk@yahoo.fr Page 20