"Au Fil Des Mots: Avril 2009"
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

"Au Fil Des Mots: Avril 2009"

on

  • 815 views

AFDM: May - Avril 2009...

AFDM: May - Avril 2009

"Au Fil Des Mots" is the first French journal officially published from Nepal. Moreover, this journal was published from the initiation of the French language students from Alliance Française of Kathmandu - Nepal. I am the founding Editor-in-Chief and had worked as the Editor-in-Chief and Graphic Designer of the journal for one year.

Statistics

Views

Total Views
815
Views on SlideShare
815
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

"Au Fil Des Mots: Avril 2009" "Au Fil Des Mots: Avril 2009" Document Transcript

  • 1 re ann - Numér 04 – avri 2009 è née ro ilAu F l D Mo s u Fil Des ots AU FIL DES M L MOTS   AV VRIL 2009 9                                        -La préfa de Prabin Rana a ace a   -L L’inter rview d Séb de bastien Barré n é   -Le po oisson d’avril n     -Les inform mations sur l étu les udes en n   France e  -L’AN NNÉE DU TOURISM AU ME -Les é écrits d étu des udiant tsNÉPA EN 201 AL 11   -Des b - blagues afdm_afk@yahoo.fr Page e 1
  •   AU FIL DES M L MOTS AV VRIL 2009 9  Le jouurnal « Au Fi Des Mots » est publié il Nous vo oulons rem mercier   mensu uellement par les étudiants de   Prabin Rana le directeu adjoint d l’AFK ur   de l’Allia ance França de Katm aise mandou. pou écrire sa préface dan ce numé ur   ns éro. PROD DUCTION/ PROMOTI ION Benoît Gillet pour nou aider à fa des t us aire Allian Français de Katma nce se andou,   corrrections Népall Ashok R. Sh A hakya (Pou nous co   ur onseiller sur r Camp pusFrance- N Népal les lois de copyright et nous donner la c   a RÉDA ACTEURS E CHEF EN perm mission d’u utiliser ses p photos) Jaya J Jung Mahat (Niveau-6) t )   Sé ébastien Barré (Pou nous d B ur donner du u Kyaro Dhoju (N on Niveau-8)   tem pour l’interviewe mps er) Samir Khatiwad (Niveau- ra da -9) Tej Ba ahadur Sing (Niveau- gh -8) Niranjan Neupane et Mira Th N N   t hapa (Pour r envooyer le jou urnal aux le CONS SEILLERS   ecteurs et c collecter les sRemerciements  Benoî Gillet ît artic des étu cles udiants pou le journal) ur David Baillat d   Dr. D Gynandr R. Tuladhar de Nep Tourism ra pal m Maya Gillet a Board (NTB) pour l’articl sur NTY 2011. p   le Mira Thapa Ashok Shak A kya, Benoît Gillet, Cindy Bahy, t , Niran njan Neupan ne   Sébas stien Barré David Baillat, Deepkar Shakya, Mathilde , r e   Hon nigman, Maya Gillet, Sébastien Barré pour M r TIRAAGE nou aider à di us isposer  des informatio ons Allian Français de Katma nce se andou, Les étudiant de l’AF (Pour e ts   FK envoyer less Népall sugggestions et des arti icles pour améliorer r GRAP PHISTE   notre journal)  Jaya J Jung Mahat t   Et toutes les personnes qui nous ont donné s s é Envoy vos courr yez riels et vos su uggestions leur appui/ so r outien  mor pour pu ral ublier cette e pour aaméliorer ce j journal à l’a adresse newwsletter  suivan ou envoye nte ez-les en lign à l’adresse ne e   électro onique afdm_ _afk@yahoo o.fr L’Allianc Française de Katmand (AFK), Le ce e dou CampusF   e France-Nepa et l’équipe d’Au Fil Des Mots al ADRE ESSE « Au Fi Des Mots » il (AFDM) ; ne venden jamais ce j nt journal. Il es disponible st   gratuitem de l’AF par envoi d’un e-mail aux ment FK l C/o Allliance Français de Katmando se ou adresses électronique general.afk@gmail.c es com et B. P. 45 Tripureshw 52, wor afdm_af fk@yahoo.fr  r   Katman ndou, Népal Visitez le groupe « VIIENS ! PARLLE   FRANÇ ÇAIS » sur Fa aceBook pour p plus Les phot dans les pages 1 et 1 sont prise par M. tos 18 es d’inform mations. Ashok R Shakya de l’AFK. On a utilisé se photos R. e n es © AFDM, 20 Tous dro réservés  009 oits dans ce j journal avec sa permiss c sion.     afdm_afk@yahoo.fr Page e 2
  •   AU FIL DES M L MOTS AV VRIL 2009 9  C’est  avec plaisir  que j’accept te d’écrire c ces quelques s mots pour  la quatrièm me édition d’ « Au fil des s  mots », la revue  entièrement t éditée en français. Qu uelle belle in nitiative des s étudiants d de l’Alliance e  França aise  de  Kat tmandou,  c c’est  un  vra travail  d ai  d’équipe  des  étudiants  qui  aimen ce  qu’ils nt  s  appre ennent.  C’est  déjà le quat trième numé éro d’« Au fi il des mots » ». Le temps  passe vite e et je ne pens sais pas que e  mon t tour d’écrire e quelques m mots, viendr rait aussi tôt t ! Tout de m même, en ta ant que franc cophone du  pays,  j’aimerai  vo dire  que c’est  un  vr bonheur  de  pouvoir lire  en  fran ous  e  rai  r  nçais,  avec  e plus  une en  e La préface de Prabin Rana  tion faite pa rédact ar les étudia ants qui app prennent le f français. Je  dis vraiment bravo à to ous ceux qui  partic cipent à la re echerche des sujets, à la a plus difficil le des tâches, la rédaction, et puis b bien sûr à la  mise e en forme.  Je salu ue également tous les é étudiants qu ui se motive ent pour app prendre le fr rançais que  j’aime tant,  malgr que le  fra ré  ançais  soit  p répandu au  Népal.  Mais  ceux  q peu  u  qu’ils  appren nnent cette  langue, par r  essionnels du tourisme,  les guides,  les employé exemple les profe és des hôtels s et des rest taurants, les s  vende eurs des bou utiques, ne r regrettent ab bsolument p pas et trouve ent leur com mpte dans la a vie grâce à  la  con nnaissance  du  cette  langue.  Le  no épal  augmente  chaque ombre  de  touristes  français  au  Né e  année e. Le nombre d’apprena ants de la langue frança aise aussi, no ous pouvons le voir par r le nombre e  criptions  dan les  cours  de  français à  l’Alliance Française  de  Katmandou.  Actuellement  400 d’insc ns  s  e  0  étudia ants viennen nt tous les jo ours pour apprendre le f français à l’A Alliance.   Cette  newsletter  est  un  out très  préc til  cieux  d’appr rentissage  p pour  les  élèv de  l’AFK et  est  un  ves  K  dable  outil  d’informatio pour  les  francophon vivant  au  Népal  et  pour  les  fra formid on  nes  ancophones s  amoureux du Nép pal vivant à l’étranger…. Bravo o à tous.  Prabin Bik kram RANA A Direct teur Adjoint t Française de Katmandou  Alliance F u   afdm_afk@yahoo.fr Page e 3
  •   AU FIL DES M L MOTS AV VRIL 2009 9  1. Ça fa combien de temps q vous ait que mes m étudiant népalais. C ts Cest très sim mple, enseiignez à l’All liance Française (vous à raison de ddeux heures de cours par r travaaillez pour l’Alliance Française)? l jour, les étud j diants indien finissaient en ns t ‐ Jense eigne dans le alliances f es françaises quatre mois le programm enseigné ici q me depui 2004. Jai dabord ense is eigné à en e 5 sessions, cest-à-dir en plus du re un lAlliance françai de Chenn dans le ise nai, an. a sud d lInde, pen de ndant un an. Jai ensuite De D plus, je p pense que les étudiants s enseiigné pendant deux ans da une t ans népalais ont, pour un cer n rtain nombree annex de lAllian française de xe nce dentre eux, de gros prob d blèmes de Chen nnai, à Coimb batore très eexactement, méthodologi dapprenti m ie issage. Ils petite ville située à la frontièr e e re veulent appr v rendre mais i ne savent pas ils t entre le Tamil Na et le adu comment fai c ire. Keral la. 7. Q Quels sont vos projets d dans l’avenir ?L’interview de Sébastien Barré  2. A l’Al lliance Frannçaise de Vous voulez encore cont V tinuer à Katmmandou ? enseigner le français ? ‐ Jenseeigne ici dep juillet puis ‐ Je vais dans u premier te e un emps rentrer en r 2007. France et rest avec ma famille et m F ter mes am Je vais essayer dy e mis. enseigner le 3. Qu’es st-ce que vou faites quand vous us fr rançais dans une institution de languues. êtes li ibre ? Je compte ensuite repartir Je pense e e r. entre ‐ Je lis beaucoup, surtout des r s romans au utres aller au Canada, au Chili ou en u u n népal et indien … mais en anglais lais ns n Argentine. M je ne peu pas chois A Mais ux sir bien eentendu. Sin je regard des films non, de une u destinatio aussi faci on ilement. Jira là ai et je p passe du tem avec mes amis. mps où il y aura d travail pou moi. Et bi du ur ien en ntendu, je va continuer à enseigner le ais r r 4. Est-ce que vous avez appris le e a fr rançais, cest ma profession. t Népal ? lais ‐ Jai essayé mais jai vite aban ndonné. 8. E Est-ce qu’il y a quelque chose au N Népal Jétud langlais qui reste pou moi une die ur qui q va vous m manquer ? langu étrangère. Dailleurs, j vais ue . je ‐ T Tous ceux qu jai rencon ue ntrés. passe un examen danglais tr er n rès prochhainement. 9. E Est-ce que vo voulez d ous donner quelques con q nseils aux éttudiants de 5. Comm ment vous avez trouvé l Népal et le l’ ’Alliance Frrançaise ? les Néépalais ? ‐ D conseils ? Mes collèg Des gues et moi en ‐ Je me sens très bi ici mais j ne me e ien je donnons cons d stamment m je nai pa mais as vois p y rester toute ma vie Il y a pas t e. limpression qquils soient toujours sui ivis. beauccoup trop de choses qui me e Ce C que je sou uhaiterais, ce que les est manq quent. Dison que Katma ns andou, pour éttudiants épro ouvent un pe plus de pl eu laisir une c capitale, nest pas très an nimée. dans ce quils font. Cest d d s difficile Sinon jai fait de belles renco n, ontres mais dapprendre u langue. U cours de d une Un je ne peux pas dir que jador tous les re re fr rançais, un e exercice de g grammaire par Népaalais. exxemple, na aucune final en soi. L but lité Le de d tout ce travvail, est de r réutiliser la 6. Quelle différence avez-vous trouvé e e la angue appris et dy pren se ndre du plais sir. entre les étudiant népalais e les autres ts et s Les L personne qui partici es ipent à étudiaants de l’All liance Française ? lélaboration de "Au fil de mots" ont es t ‐ Les d différences sont relativem ment compris cela. Jaimerais q . quils soient un importantes. Globbalement, m étudiants mes peu plus nom mbreux à y pa articiper. indien travaillaie beaucoup plus que ns ent p   afdm_afk@yahoo.fr Page e 4
  •   AU FIL DES M L MOTS AV VRIL 2009 9  LE PO OISSON D’A AVRIL   Un poiss davril es une plaisa son st anterie quon fait le 1er A n Avril à ses a amis ou à se connaissa es ances. Cest aus une coutu ssi ume de faire des canula dans la p e ars presse (Radio télévision internet, é o, n, écrite, etc.). Pou les enfant cela cons ur ts, siste à accroocher un poisson de pap dans le d de perso pier dos onnes dont on veut se gauusser. « Poisson davril » est aussi llexclamation pour aver la victim du n rtir me canular q lhistoire quon vient de lui racon est fauss que e nter se. Poisson ddavril est au connu comme « le jour des fous », le jour d ceux qui n ussi s de nacceptent p la pas réalité ou la voient autrement. Cette tradit u tion est née en France en 1564. O raconte quen e On France, jusquen 196 lannée c 64, commençait le 1er avril. En 1564, le roi Charle IX a décla le e es aré commenc cement de lannée le 1er janvier. To le monde a célébré ( r out e (fête) le 1er janvier en d disant « bonne année », en offrant de cadeaux etc. mais c n es étaient pas contents avec le ceux qui né changem ont fêté le 1er Avril comme le d ment début de lannnée. Comme ce nétait pl le vrai d lus début de lan nnée et que l cadeaux furent de fa cadeaux des les aux x, cadeaux pour rire, sa valeur; A partir de ce jour là, cha ans e aque année a 1er Avril tout le mon a au l, nde pris lhab bitude de se faire des bl lagues et de farces aux pêcheurs e jetant des harengs da la es x en s ansLes écrits  rivière et on avait peu t ut-être dit « Poisson d’A Avril » Et la c coutume du Poisson – d’Avril est re estée. Certains racontent au que le poisson d’A ussi Avril serait d devenu “Poi isson” parce qu’au débu du e ut Avril, la lune sort du sign Zodiacal d Poissons mois d’A e ne des s. Traditionnnellement, les Français plaçaient de Poissons morts sur le dos de leu victimes mais l es es urs maintena on accro ant, oche des pooissons de ppapier dans le dos des ppersonnes q se promè qui ènent parfois to la journ avec ce p oute née poisson d’Av qui fait b rire les a vril bien autres. Le 1er AAvril, les jou urnaux et télé évisions eur ropéens diffuusent des ca anulars, préparent des ar rticles très bien tournés. En réalité ce ne sont que des farces que les lecteurs ou le téléspecta n n s es ateurs s’amusen à découvr Le lende nt rir. emain on ret trouve la lis de tous l poissons d’Avril dan les ste les ns quotidien et on sour souvent. ns rit Cette couutume de fai des plaisa ire anteries exis aussi dan de nombre pays, bie que le po ste ns eux en oisson ne soit pa toujours exporté en m as e même temps: • L Britanniq Les ques le fêtent comme « A t April fool’s d » day • L Allemand le fêtent c Les ds comme « Ap prilscherz » • E plus de la France, c En l cette coutum existe a me aussi aux Et tats-Unis, au Pays-Ba en ux as, Belgique, au Canada, en Italie, en Suisse, etc. D B Dans notre p pays aussi, o le fête co on omme « April fool’s day » mais ce n’est pas une habitud s s de.  Gagnons l’Afrique où un bègue chasse avec un américa Soudain il voit un hippopotam s o e c ain. n, me foncer su l’américai qui regard de l’autre côté. ur in de e - Hip………hip………hip H p………hip, crie le bègu ue. - Hourrah !!! Répond l’am H R méricain.   afdm_afk@yahoo.fr Page e 5
  •   AU FIL DES M L MOTS AV VRIL 2009 9  Les cinq sens s L’ouïe :  Quand un bruit arriv à votre ore n ve eille, il entre par un ento e onnoir, gliss dans un tu se unnel jusqu’à une à peau de t tambour qu’ fait vibrer Les vibrat ’il r. tions passent par trois os t ssètes, puis dans un limaçon, rempli de liquide. Là elles sont t e à, transformées en signaux menés au c s x cerveau. Une zone spécia e alisée décode le message, vous reconna e v aissez le brui it. La vue : Quand v vous regarde un enfant l’image de cet enfant passe à tra ez t, e t avers un tro noir, se c ou cogne contre un lentille tra ne ansparente qqu’elle traverse. Puis elle est plaquée, à l’envers sur un écra au e s, an fond de l’œil. Là, elle est tradu et trans e uite smise au cer rveau par un facteur. L cerveau r n Le remet l’image à l’endroit et vous fait co t omprendre q vous voy un enfant. que yez L’odorat : tLes écrits  Quand vous sentez une fleur, so odeur ent dans votr nez par d u on tre re monte jusqu’à un deux trous, m tapis fait de minuscu t ules cils. Ceeux-ci confi ient l’odeur à un facteu qui la tra ur ansporte jusq qu’au cerveau. Le cerveau reçoit l’odeu et vous la fait reconna r ur aître. Le touch : her Sous votr peau, se trouvent des petits récep re t pteurs qui avvertissent vot cerveau q vous tou tre que uchez un objet, qu’il est cha ou qu’il est froid. Il y a aussi de petits nerf pour que v aud es fs vous vous ren ndiez compte q vous ave mal. que ez Le goût : Votre lan ngue est recoouverte de to petits boutons : les p out atives, chacu reconnaît une papilles gusta une sensation : le sucré (un bonbon), le salé (du sel), l’acide (un citron), l’amer (une endive). Q n , e , e Quand vous man ngez un bon nbon, les pap pilles du sucr envoient un message au cerveau. Celui-ci l’é ré étudie et vous re econnaissez que ce que v vous mangez est sucré. z çais, en voya aux Etats-Unis doit payer une a Un franç age amende pou excès de v ur vitesse. - C’est cinq do C ollars, dit le p policier. - Tenez, répon le frança Voici dix dollars parce que je suis bien décid à quitter T ndit ais. x dé vo salle vil aussi vite que j’y suis arrivé !!! otre lle e s     afdm_afk@yahoo.fr Page e 6
  •   AU FIL DES M L MOTS AV VRIL 2009 9  Le Parc N National de Rara e Ce parc a été fondé en 1976. Il est situé da les districts Népalai « Mugu » et « Jumla ». Sa ans is superficie est de 106 km2. Le la de Rara e l’attractio principale pour les vi 6 ac est on e isiteurs loca et aux étrangers Ce lac es très connu par son s s. st u surnom « Mahendra T ». Il es situé entr les Taal st re moyenne, la longueur de ce lac fait 5 km, et la largeur atte 3 himalaya et la forêt verte. En m as t e a eint km. Il fai 167 mètres de profond it deur. Ce lac es le plus gra lac du N st and Népal. Il y a t trois himalay très conn autour d ce lac. Ce sont yas nus de e Churema Takura (4 ara 4087 mètres Room Ka s), andh (6731 mmètres) et M Malika Kand (3444 mè dh ètres). Ces himaalayas ont au ugmenté la b beauté nature du lac R elle Rara. Comme d dans les autr parcs nat res tionaux du N Népal, on y t trouve beauc coup d’anim maux sauvage en es, particulie les anim er maux qui hab bitent dans les himala ayas. Beaucooup d’oisea aux migrateu y urs viennent pour se prottéger du froi ou du chau id ud. Vous pou uvez y aller en avion de Nepalgunj. Il y a un eLes écrits  aéroport à Gamgadhi, la capitale du district Mugu, et e le lac es à 2 heure de march de la cap st es he pitale. Le climat y est très irré égulier, don il est très difficile nc s d’obtenir un billet d’avion parc qu’en gé r d ce énéral les billets d’avion sont déjà vendu un ou de us eux mois avant. Mais si vous voule vous am ez muser bien p pour une promenade à pied, vo pouvez p ous prendre un a avion pour Ju umla. Ce par est à deux jours de ma rc x arche de Khala anga Bazaar, la capitale d Jumla. de Au coin de la rue, une vendeuse de billets d la loterie nationale crie : e de - Gagnez le gro lot ! G os Un monsieur s’appro oche et dem mande : - Quand a lieu le tirage ? Q - A Après-demai in. Dommag ! J’avais besoin de ce argent pou demain !!! ge b et ur Une dam voulait ac me cheter une p poupée. Un jeune vende lui en pr eur résenta une et expliqua : - Celle-ci est très belle. En outre, quand on la cou C n uche, elle fe erme les yeux comme un vrai bébé. Eh bien, monsieur, dit la dame, on voit que vous n’ave jamais eu d’enfants !!! d e ez   afdm_afk@yahoo.fr Page e 7
  •   AU FIL DES M L MOTS AV VRIL 2009 9  Un gros monsiieur sonne à la porte d’u villa sur laquelle est écrit : Atte une r t ention au ch hien ! Le propri iétaire vient ouvrir, en c compagnie dd’un tout pe chien a l’air aussi cra etit aintif qu’inoffe fensif. - Pourqu avez-vou mis cette pancarte ? - uoi us -demande le gros mons e sieur. - Parce q j’ai peur qu’on lui m que r marche dessus !!! Les L riches s...et les pa auvres Qu uand les rich mangeaie du poulet tous les jou c’était co hes ent t urs, onfort. Qua les pauvres mangent du poulet to les jours c’est dégue and t ous s, eulasse. Quand le riches ava es aient une aut c’était un événement. to, n . Quand les pauvres ont une au c’est une calamité d uto, e Quand les riches allaient aux bains d Mer, c’éta une curio Q t de ait osité. Quand les p pauvres von aux bains d Mer, c’es une invasio nt de st on. Quand les riches se droguaien c’était pit nt, ttoresque.Les écrits  Quand l pauvres s droguent, c’est un fléa national. les se au Quand les riches p d prennent l’av vion, c’est pr restigieux. Quand les pauv le prenn vres nent, c’est la cohue. Quand les rich font du s c’est sub hes ski, blime. Quand les pauvres fon du ski, c’e bassemen commercia nt est nt al. Quan les riches sont riches, ils ont de la classe. nd s a Quand l pauvres s les sont riches, c sont des “ ce “Parvenus”. Un bègu rencontre un copain et lui demande : ue e -Dis…dis…dis donc mon…mon vieux, as-t une…un demi-heu à me…m consacrer ? c tu ne ure me r -Oui, mo vieux, po on ourquoi ? Je…je…je voudrais te…te…te p t parler cinq m minutes. Quelque temps aprè le même bègue renco e ès, ontre le mê ême ami qui s’enquiert : i - Alors, es-tu content de ce spécialiste qui deva te débarr u ait rasser de ton bégaiemen ? n nt Voyons, dis-moi quelqu chose. V ue - Un chasseu sachant ch ur hasser chasse sans son ch e hien. - Extraordinaire, mon vieux ! Je te f félicite !!! - Oui…oui...oui… …je… je… j sais... sais… sais…sais je … s...que ça !!!   afdm_afk@yahoo.fr Page e 8
  •   AU FIL DES M L MOTS AV VRIL 2009 9  Un U soir, les Martin décid M dent d’aller au cinéma a avec un bébé. Le directe de la salle fait eur d’abor des diffic rd cultés pour l laisser en les ntrer, puis fin nalement ac ccepte en dis sant : - Si votre bébé crie vous n’avez qu’à so ortir et je vo rembour ous rserai vos pla ! aces Les Martin s’installent et bébé se montre m merveilleuse ement sage. Au bout d’ momen M. ’un nt, Martin-m martine se p penche vers s femme et dit ; sa t - Vraiment, ce film est idiot ! Tu devrais pincer un peu bébé !!! , La Vie d dans le Village Vous pouvez respire l’air frais Vous pou er s. uvez marche tranquillem er ment. Vous pouvez voi les ir montagnes. Vous po ouvez vous r reposer dans la nature. Vous pouve prendre l’ s ez ’inspiration de la nature. C’est loi de l’agita in ation, de la p pollution et du bruit. Il n’y a pas d’embouteil l llage aussi. VousLes écrits  pouvez pprofiter de la nature. Vou pouvez vous amuser dans les forêts. Vous po a us ouvez entend la dre mélodie d oiseaux. des Il ne faut pas travail tout le te t ller emps. Sinon la vie dev n, vient monotoone. Donc, il faut débran l ncher dans la v Allez déb vie. branchez. Vo pouvez aller aux cam ous mpagnes du Népal. C’es très beau. Vous st pouvez reegarder où votre vie va ? Vous pouv réfléchir à votre projet. v vez Un vagab bond deman à un aut paysan : nde tre - Je ne suis pas mon gras. Un pe plus loin, tu trouvera une bonne kilométr n eu , ais rique. - Une boonne ! Mais je ne sais pa lire. as - Ça tom bien, pa qu’il n’y a rien d’écrit sur la bourre !!! mbe arce y Deux mooustiques so posés sur le bras de R ont r Robinson Crusoë endor au pied d’un arbre. Ils rmi bavarden puis l’un des moustiq nt, ques s’envol en disant à l’autre : le - Au A revoir, à vendredi !!!!  v   Monsieu pigeon-vo ur oyageur arrive en retard chez lui et explique à s femme : d sa - Il faisait si beau que je su revenu à pied ! uis Une parisienne regar avec cur rde riosité des pi ieds de tabac et finit par demander : c r - À quel moment les cigar rettes sont-e elles mûres ?      afdm_afk@yahoo.fr Page e 9
  •   AU FIL DES MOTS AVRIL 2009  L’Année du Tourisme au Népal en 2011 Le prospectus de l’Année du Tourisme au Népal en 2011: Les paysages naturels, les hautes montagnes, les héritages culturels incomparables et d’autres spécialités ont aidé le Népal à être un pays très populaire parmi les touristes dans le monde entier. Pourtant, le développement du tourisme est limité en nombre et dans quelques lieux de ce pays. Le nouveau gouvernement a montré plus d’intérêts sur la valeur réelle du tourisme et son rôle pour développer notre pays. Donc, le gouvernement donne beaucoup de priorités au secteur du tourisme dans notre pays pour que lesNTY 2011  citoyens ici présentent leur culture unique aux touristes étrangers. Les buts de NTY 2011: • Etablir le Népal comme le premier choix des touristes pour passer leurs vacances. • Améliorer et construire des infrastructures dans les vieux lieux touristiques et les nouveaux lieux touristiques. • Rehausser l’aptitude des services rendus. • Fournir des cours de formation professionnelle aux gens dans les nouveaux lieux touristiques pour bien servir les touristes. • Promouvoir le tourisme domestique pour rendre l’industrie durable.    Venez ! Célébrons l’Année du Tourisme au Népal en 2011 !!!  - La suite au prochain numéro…    afdm_afk@yahoo.fr Page 10
  • katmandou@campusfrance.org    AU FIL DES M L MOTS AV VRIL 2009  9   afdm_afk@yahoo.fr Page e 11
  •   AU FIL DES M L MOTS AV VRIL 2009 9  Portrait de lenseigne ement supér rieur français. ... Découvre les caract ez téristiques gé énérales de l lenseigneme supérieur français. N ent r Notre système e nest pas figé : il prop pose de nom mbreuses pass serelles entre les différen types dé e nts établissement et ts de forma ations. Quel typ détabliss pe sement choisir ? Il existe e France de grands ty en eux ypes détabli issements : l université et les écol spécialisé les és les ées.katmandou@campusfrance.org  Les unive ersités sont des établisse d ements publi Elles rec ics. coivent les ét tudiants titul laires du baccalaur français ou du diplô étranger permettant laccès aux é réat s ôme r études unive ersitaires du pays dorigine. Universi itaires du pa dorigin ays ne. Les univ versités Les unive ersités offren des forma nt ations fondam mentales, de formations technologiques ou à fin es s nalité professio onnelle. Elles couvrent lensemble de disciplines et préparen également les étudiant à s es nt t ts la recherc ou à len che ntrée dans la vie professi ionnelle. Les étudiants p s peuvent préparer des diplômes nationaux ou des dipl s x lômes spécif fiques à chaq universi que ité. Les unive ersités franç çaises ont acc cueillent un peu plus de 1,5 million détudiants. Parmi eux figurent e environ 10 % détudiants internation s naux de toute nationalité es és. Les école spécialisé es ées Les école sont très sélectives et accueillent b es s beaucoup m moins détudia que les u ants universités. Les école sont des établissements publics ou privés d es é dont lenseig gnement pré épare à des pratique profession es nnelles spéc cialisées... Elles form des pro ment ofessionnels dans des do omaines auss variés que les sciences de lingénie si s eur, du manag gement, de lart, de larch l hitecture ou de la magist trature. Les "Grandes Ec coles" sont à ranger da cette caté ans égorie. Elles constituent une particul s t larité française : ce sont des établissem ments origin naux, prestig gieux mais daccès diffici ile. Les "Gra andes Ecoles forment de ingénieurs et des man s" es nagers de hau niveau, m aussi des ut mais s spécialist de lart, des lettres et des sciences humaines. tes d Leurs étu udiants sont particulièrem recherc ment chés sur le m marché intern national du tr ravail.   afdm_afk@yahoo.fr Page e 12
  •   AU FIL DES M L MOTS AV VRIL 2009 9  Formations courtes, formation longues ou spécialisat ns u tion ? Les form mations cour rtes, en géné deux ou trois années détudes, co éral u s oncernent le secteurs de es es affaires, de lindustrie ou des serv e vices. Ces fo ormations so en généra dispensées par des instituts ont al s pluridisciplinaires rat ttachés aux u universités ( (Les Instituts Universitai de Techn s ires nologie - IU UT) ou des éc coles spécial lisées. Les curs intègren toujours d stages en entreprise et offrent de réelles p sus nt des n es t perspectives sur s le march du travai Une sélec hé il. ction rigoure euse est de r règle...katmandou@campusfrance.org  Parmi le formation courtes p es ns proposées en France, les sections de Technicien supérieur n s e n r méritent lattention. t Ces form mations const tituent les classes supérieures de len nseignement secondaire. Elles perme ettent dobtenir le Brevet de Technicien Supérieur ( e n (BTS) qui pr ropose 100 s spécialités di istinctes... Le BTS e conçu po une entré directe dan la vie pro est our ée ns ofessionnelle Ce diplôm très prisé dans e. me, les doma aines de lhôt tellerie, de li industrie, de arts appliq es qués, de la ge estion et de lagriculture, permet ég galement de rejoindre ce ertaines form mations longues. On rejoin ces section avec un b nt ns baccalauréat ou un diplôm jugé équivalent. me Formations courtes, formation longues ou spécialisat ns u tion ? La constr ruction de le espace europ péen de lens seignement s supérieur, iss du proce sue essus Sorbon nne- Bologne, associe aujo , ourdhui près de 45 pays dEurope. E vise à bâ un systèm européen s Elle âtir me n, dans chaq pays, se que elon une arch hitecture clar rifiée, favori isant la lisibi ilité, lattract tivité et la mobilité. En France, cette démarche a pris le nom désorm popular de " LM " : Licenc e mais risé MD ce- Doctorat. Master-D LM : Licenc MD ce-Master r-Doctorat t. Les form mations long gues sont dis spensées par les universi ou les gr ités randes écoles, et sont organisée différemm selon le type détablissement. es ment e A luniv versité... Les étude sont organ es nisées en 3 g grades : Lice ence : (3 ann nées détudes correspond à 6 s) dant semestres et validée par lobtentio de 180 cr p on rédits ECTS.   afdm_afk@yahoo.fr Page e 13
  •   AU FIL DES M L MOTS AV VRIL 2009 9  Master : (5 années détudes), soie 4 semestr validés p lobtentio de 120 cré ent res par on édits ECTS. Deux voi sont prop ies posées : le m master "reche erche" (ancie DEA) con en nduit normal lement au Doctorat alors que le master "pro e ofessionnel" (ancien DES précède lentrée dan la vie activ SS) ns ve. En foncti de leurs parcours pré ion éalables dans lenseignem supérie les étudi ment eur, iants étrange ers peuvent r rejoindre dir rectement les classes de Master pour effectuer un ou deux a s r ne années de spécialisation. Doctorat (8 années détudes) corr d respond à 6 s semestres et validé par lobtention de 180 crédits t e s ECTS. D Danskatmandou@campusfrance.org  Grand Ecoles... des Les form mations longu au sein d grandes é ues des écoles et des écoles spéc s cialisées seff fectuent en 5 ans, incluant d deux années de préparat s tion initiales, soit au sein de létablissement lui-m n même, soit d dans des établissements se econdaires. I sagit alors de "classes préparatoire ou "prépa" qui Il s es" permetten de présen un ou plu nt nter usieurs conc cours dadmis ssion, très sé électifs. A li issue de ces 5 années, les étudiants reçoivent le grade de M e Master. Commen fonctionn nt nent les dipl lômes en Fr rance ? Les diplô ômes propos en France sont généra sés e alement reco onnus par lE Etat, qui veille à la qualit té des ensei ignements. Ce sont notam C mment les d diplômes nati ionaux des é établissemen publics nts (écoles et universités Les diplôm et titres délivrés par les Grandes Ecoles din s). mes r s ngénieurs et de managem sont sou ment umis par aill leurs à des procédures dhabilitation extrêmemen strictes. nt Il existe a aussi une gra ande variété de diplômes spécifiques à chaque é établissement. Cette gra ande variété de diplôm proposés par lensei mes s ignement su upérieur ne doit pas vous rebuter : cest au co ontraire une des richess du système français e ses s. Chaque d diplôme corr respond à un parcours et à une qualif n t fication stric ctement défin ce qui n nis, nest pas toujo le cas ai ours illeurs. Votre diplôme fra e ançais est un label qui in n ndique claire ement ce que e vous avez étudié et ce que vous ê capable de faire. c êtes Avec le s système LMD, les diplôm sont acc mes compagnés d supplém dun ment. Ce doc cument détaille le parcours de létudiant : les conna aissances acq quises, les ac ctivités en lie avec la fo en ormation... Il ne faut pas confond grade et diplôme : le grade est un niveau cer t dre e n rtifié indépen ndamment d des discipline ou spécialités. Le dipl es lôme au con ntraire atteste de votre résussite dans le parcours e détude entrepris. ivalences Les équi   afdm_afk@yahoo.fr Page e 14
  •   AU FIL DES M L MOTS AV VRIL 2009 9  Il nexiste pas en Fran déquiva e nce alence autom matique entre diplômes étrangers et d e diplômes français. Chaque étab blissement d détermine ses propres cri s itères dadmi ission, en fon nction du parcours préalable de létudiant e des exigen e et nces de la for rmation envi isagée. Cela permet de constitue des promo er otions homog gènes et de g garantir le ni rmations dispensées. iveau des for Le systèm europée de transfe de crédit me en ert La valida ation interna diplômes et d formatio repose, a sein de la Communau ationale des d des ons au uté Européen sur un système de c nne, s crédits comm muns, appelé ECTS (Syst tème Europé de Trans éen sfert de Crédit - European Credits Tr ts n ranfer System Les crédits ECTS ob m). btenus sont c capitalisables et skatmandou@campusfrance.org  transférab bles, par exe emple dans l cas dun pa le arcours détu udes à traver plusieurs é rs établissemen nts européen Commen sont organ ns. nt nisées les ét tudes en Fra ance ? Dans lenseignement supérieu français, on distingu deux type de cours : ur ue es s Les cour magistrau : Il sagit de cours en amphithéâtr de 100 à 1 rs ux re 1000 places s sous forme dexposé par un profe esseur où lét tudiant pren des notes. Ces cours fo souvent lobjet de nd font brochure polycopiée éditées pa le profess es es, ar seur et dispon nibles en fin de session p n pour la préparati des exam ion mens. Les travaux dirigés- les travaux pratiques : Les TP (Tra - x avaux Pratiqu et les TD (Travaux ues) Dirigés) ont lieu en groupes restr g ennent illustr les cours magistraux par la mise en reints, ils vie rer pratique et lapprofon ndissement d connaissances théori des iques exposé dans les c ées cours magistrau Ils sont obligatoires, au contraire des cours m ux. o e magistraux o les absenc ne sont p où ces pas contrôlée es. Lannée académiqu ue Lannée a académique commence e France au mois de Se en u eptembre ou doctobre et se termine e t en mai ou en juin selon les établisse n ements et les formations suivies. s Lannée u universitaire est ponctué de vacances : e ée Deux sem maines en dé écembre-janv vier, engloba les fêtes de Noël et d jour de la ant du an, deux sem maines en fév vrier: vacanc dhiver, ces deux sem maines au pri intemps, fin mars ou déb avril, app but pelées "vacan nces de pâqu ues". Le mois de mai est en ntrecoupé de nombreux jours fériés : 1er mai (fê du travail 8 mai e ête l), (Armistic de 1945), Jeudi de las ce scension, lun de pentecôte. ndi Les vaca ances dété du urent plus de deux mois, et incluent systématiqu e , uement les m de juille et mois et daoût.   afdm_afk@yahoo.fr Page e 15
  •   AU FIL DES M L MOTS AV VRIL 2009 9  Le contr des conn rôle naissances e la validat et tion des acq quis... On renco ontre deux ty ypes de contr des conn rôle naissances d dans lenseignement supé érieur frança ais... Le contr continu qui permet de valider l acquis au fils dépreu rôle u, t les u uves succinct réparties tout tes au long d lannée da chaque m de ans matière ensei ignée. Les exam mens, qui reg groupent le c contrôle des connaissanc pour len ces nsemble des matières sur r quelques jours. Il sag alors dun examen co git n omplet, répét deux fois dans lannée té e. ersité, les cou sont regr A lunive urs roupés le plu souvent so forme de modules (g us ous e groupes cohérents de matières) capitalisab : le dipl s bles lôme va com mporter "n" m modules : cer rtains sontkatmandou@campusfrance.org  obligatoi ires, dautres optionnels. Ces module sont obten une fois p es nus pour toutes. Combien vont coûte mes études ? n er Dans les Universités, le coût des formations est extrêmem compét , ment titif. Pour un année ne complète (deux seme e estres, tous n niveaux), les droits dinsc s criptions à luniversité dé épassent rarement 300 Euros. Dans les éco dingéni t oles ieurs publiqu les frais de scolarité représentent ues t environ 6 Euros po une anné 600 our ée. Dans les autres établi issements, n notamment le écoles de managemen la fourche de prix e es nt, ette est plus éten ndue, selon la nature des enseigneme proposés et le type d a ents s détablisseme ent. LEnseig gnement sup périeur en F France, grâc à leffort accompli chaque anné par lEtat au ce ée t bénéfice de tous les étudiants, e très abor est rdable !La c contribution de lEtat r n représente e en moyenne 6000 Euro par étudiant - e os  Où faire s ses études en n France ?  Vous ave peut-être déjà des atta ez d aches en Fran : amis, p nce parents. Dans ce cas, vou souhaitere us ez sans dout vous insta te aller non loin deux. Si te nest pas le cas, la répo n el e onse à la que estion "Où d dois- je faire m études" dépend des m mes d moyens finan nciers que vous pouvez mobiliser po votre séjour. our Le coût d la vie en France est co de F omparable à celui des au utres pays dE Europe occid dentale. Il nest pas homo ogène sur le ensemble du territoire. A Paris, la vie est plus chère quen pro e ovince, particuliè èrement en ce qui concer le logem c rne ment. Sachez-le : il nest pr e ratiquement p possible de trouver un logemen bon march à Paris. Cest plus nt hé pourquoi nous conseillons toujou aux étudi i urs iants interna ationaux détu udier en Province, comm le me font 80% des étudian français. % nts Il existe partout en province de établissem es ments de trè grande qu ès ualité, dans tous les domaine : universi es ités, bien sûr...   afdm_afk@yahoo.fr Page e 16
  •   AU FIL DES M L MOTS AV VRIL 2009 9  ...Mais c cest en prov vince aussi q se trouv que vent la majo orité des éco de management et des oles écoles dingénieur de premier p d plan. Paris est certes la des stination la p connue et la plus de plus emandée par les étudiants internation naux. Ce nest p à Paris quil est le plu facile de bien vivre n de bien étu pas q us ni udier. Les de estinations en n province sont variées et la qualit de la vie d niveau s s, té dun souvent exce eptionnel. Précison bien un point : lexce ns ellence en m matière dens seignement supérieur n nest pas lapanag de Paris. ge Et si la V Ville-Lumièr vous attire à juste titre Elle nest q une heur de Lille o dOrléans, re e e, quà re ou ,katmandou@campusfrance.org  deux heu de Lyon de Nantes, de Poitiers, de Rennes o de Dijon, trois heures de Marseill de ures n, ou , s le, Montpell ou de La Rochelle av le TGV. lier a vec En provin vous po nce, ourrez étudie selon vos préférences dans de gra er, s, andes villes ou de moins s grandes, à proximité de la mer, d la montagne ou de la r de riche campag français gne se. Vous y v vivrez moins stressés, plu confortablement et y n us nouerez des contacts bie plus en facilemen nt. Quels so les autre facteurs à prendre en considérat ont es n tion ? En Franc la très gra ce, ande majorit des format té tions sont di ispensées en Français. U connaissance Une préalable de la langu française e donc fort e ue est tement recom mmandée. Cette donnée conditionne pour une large part le succ de votre séjour détud e cès de. Entre le m moment où vous comme v encez vos dé émarches pou rejoindre lenseignem supérieu ur ment ur français e votre arriv en Franc plusieurs mois vont sécouler... et vée ce, ...Profitez de ce délai pour vérifie et amélior si nécess z i er rer, saire, votre n niveau de fra ançais. Il exi iste de nombr reuses possib bilités dans chaque pays s. Contacter n nous pour tou ute linformation sur lens seignement s supérieur en France:    Espace Ca ampusFrance e  Alliance française de K Katmandou   Teku Road, Tripureshw wor  Tél: (977 1) 42 41 163 / 42 42 832  Fax: (977 1) 42 4 2 6 21  1 tmandou@ca Email: kat ampusfrance.org  Web: ww ww.campusfra ance.org    afdm_afk@yahoo.fr Page e 17
  •   AU FIL DES MOTS AVRIL 2009      Joyeuse  Nouvelle  Année des  Népalais  2066!!!!     afdm_afk@yahoo.fr Page 18