Cliko le cafard
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Cliko le cafard

on

  • 720 views

 

Statistics

Views

Total Views
720
Views on SlideShare
720
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Cliko le cafard Presentation Transcript

  • 1.  
  • 2.
    • Cliko était un cafard qui habitait un endroit très sale plein de poussière et malodorant. Un endroit où l’on n’avait pas envie d’habiter.
    • Néanmoins, il se sentait à l’aise et arrivait à y trouver un confort hygiénique. Cliko était un insecte soigné, a la carapace brillante et propre, aux pattes fines et délicatement parfumées.
    • Un jour, par curiosité, il a décidé d’aller visiter un peu les alentours. Il est allé dans la proche nature et il a été captivé par les jolies couleurs et les fraîches odeurs du bois.
    • « C’est bien joli tout ça ! » se dit-il.
  • 3.
    • Mais bien vite, il a subit une forte déception. En effet, il a choqué avec les injures des résidents locaux qui l’ont accueilli durement.
    • « Quoi ? Un cafard chez nous ? Mais tu n’as rien à faire là !
    • Retourne dans ta saleté ! » a crié le corbeau.
    • « Les cafards, c’est dégoûtant ! Ce sont de sales animaux, c’est bien connu ! » un écureuil a ajouté.
    • « Pas de ça chez nous ! » a dit un hérisson.
    • « Mais, mais, mais,… » Cliko a balbutié.
    • Mais il s’est retrouvé face à un mur de visages agressifs et il a jugé plus prudent de faire un demi-tour. C’était joli la forêt, mais ses habitants n’étaient pas franchement hospitaliers.
  • 4.
    • Cliko a décidé alors d’aller vers le marais. Là aussi, il a trouvé la nature forte belle : de grands joncs qui se balançaient, les ondes qui glissaient sur l’eau, l’atmosphère rosée qui y régnait.
    • Toutefois Cliko a été désagréablement reçu.
    • « Un cafard par ici ? Mais qu’est-ce qu’il cherche ? Notre marais serait-il devenu insalubre ! »
    • a coassé une grenouille.
    • « Beurk ! Ne vous approchez pas à lui, des fois, ils
    • portent de microbes, une poule d’eau a crié.
    • « Quand ce type d’individu débarque, après, on est envahi et c’est la fin de tout ! »
    • a ajouté une couleuvre.
  • 5.
    • Cliko a pensé protester mais il a deviné que ses efforts seraient inutiles, alors quand il allait quitter le marais il a écouté une petite voix qui disait :
    • « He l’ami ! Attends, viens par ici ! Approche-toi à fin que je puisse te voir ! »
    • Cliko a découvert une petite araignée d’eau qui arrivait en bougeant ses pattes sur l’eau.
    • « Bonjour ! Je suis Cathy, et j’habite le marais ! Bienvenue chez nous ! Voilà, je te présente Marguerite la grenouille, Germaine la poule d’eau et Line la couleuvre… »
  • 6.
    • Cliko s’est retourné vers les trois dames et les a salué gentiment :
    • « Bonjour, je m’appelle Cliko… »
    • « Bonjour, ont répondu les habitants du marais au bout d’un long silence.
    • « Eh d’où viens-tu, où vas-tu, que cherches-tu ? Cathy a demandé.
    • « Je viens du pays des cafards, un endroit moins joli que chez vous, mais ne vous inquiétez pas, je ne resterai pas longtemps.
    • « Ah, alors tu ne connaissais pas le marais ? Viens je vais faire le tour ! » a proposé Cathy.
    • Et Cliko le cafard a découvert le lieu avec l’araignée. La grenouille, la poule d’eau et la couleuvre suivaient les évènements de loin.
    • Bientôt, Cliko a établi des liens d’amitié avec tous les habitants du marais qui ont oublié son air de cafard et l’ont trouvé finalement bien sympathique.
  • 7.
    • À la fin du voyage Cliko a remercié ses nouveaux amis :
    • «  Merci beaucoup pour votre accueil. J’ai été très heureux de faire votre connaissance et de découvrir votre magnifique pays… »
    • Marguerite la grenouille l’a serré dans ses bras, Germaine la poule d’eau a versé une petite larme et Line la couleuvre lui a proposé de le raccompagner sur son dos. Cliko a salué tout le monde, a embrassé Cathy et il a monté sur la couleuvre.
    • En chemin, Cliko lui a raconté qu’il avait été mal reçu dans la forêt et Line lui a proposé d’y aller faire un petit détour. Elle lui a expliqué qu’elle allait souvent chasser et qu’elle connait tous les habitants.
  • 8.
    • Ils sont arrivés dans le bois et ont retrouvé le corbeau, l’écureuil et l’hérisson.
    • « Salut les gars ! » dit Line, « Je vous présente Cliko, c’est un petit insecte. Il ne connaît pas la forêt, pourriez-vous lui organiser une visite ? »
    • Finalement devant l’air insistant de la couleuvre, ils ont fini par céder.
    • « Bon, d’accord, on va l’accompagner ton cafard ! » ils ont grogné.
    • Ils lui ont montré les arbres, les fleurs, les champignons et ont fini par oublier sa condition de cafard.
    • Quand ils ont conduit Cliko à côté de la couleuvre, tous les quatre étaient devenus amis.
  • 9.
    • Cliko a remonté sur le dos de Line et il a promis qu’il reviendrait bientôt les voir, après elle a raccompagné le cafard chez lui.
    • Una fois qu’ils sont arrivés au pays des cafards, il l’a invité à leur rendre visite. Les habitants ont été très accueillants et très sympathiques et Line à oublié complètement la poussière et la couleur sombre.
    • Et c’était ainsi que des peuples qui semblaient si différents ont pu se découvrir et s’apprécier mutuellement.