PROJET PEI SCIENCES-POLITIQUES DE LILLE
Collège Louis Pasteur, Oignies, 15 mai 2013

Bruxelles, capitale de l’Europe.

À l...
INTRODUCTION.................................................................................................................
INTRODUCTION

Bruxelles, qui existe depuis plus de 1 000 ans, est la capitale de la Belgique depuis
1830 et possède aujour...
I. LE STATUT DE BRUXELLES A L’INTERIEUR DE
L’UNION EUROPEENNE
A. Bruxelles, des origines de la construction européenne à
a...
parlementaire. La France est défavorable à cette proposition car elle ne veut pas voir le
Parlement quitter Strasbourg. Fi...
B. La place de Bruxelles aux échelles européenne et locale
1. Bruxelles à l’échelle européenne
Bruxelles est la capitale d...
Pour autant, Bruxelles reste au cœur de l’Union européenne composée de 500 millions
d’habitants, car c’est un centre cultu...
Source : Extrait du manuel Histoire Géographie 3e, Éditions Hatier, 2012, p. 339.
Destinations
depuis Bruxelles

Distance ...
2. Bruxelles à l’échelle locale
Bruxelles est une grande ville de 172 km2 qui peut accueillir les institutions
européennes...
II.

BRUXELLES,

SIEGE

DE

LA

PLUPART

DES

INSTITUTIONS EUROPEENNES
A. Les principaux locaux de l’Union européenne
Brux...
1. Le Berlaymont, siège de la Commission européenne
Le Berlaymont, situé 200 rue de la Loi à Bruxelles, a été construit en...
Charlemagne, qui a nécessité la destruction de 44 immeubles particuliers, et l'occupation de
bureaux de la rue d'Archimède...
Vue aérienne des bâtiments occupés par le Parlement européen à Bruxelles8

3. Le Justus Lipsius, siège du Conseil de l'Uni...
Vue aérienne du bâtiment " Justus Lipsius"10
Le Conseil de l’Union européenne est composé d’un ministre issu de chaque
gou...
impulse et oriente la politique de l’Union sous la présidence de Herman van Rompuy. Le
bâtiment Europa actuellement en con...
III.

L'IMPACT

DE

L'UNION

EUROPEENNE

SUR

BRUXELLES
A. L’image actuelle de Bruxelles dans l'Union Européenne et le
mon...
Grâce à l'Union européenne, les emplois augmentent à Bruxelles. Aujourd'hui 10%
d'entre eux lui sont liés. En effet, il y ...
Les Bruxellois peinent donc à reconnaître les bienfaits de la présence des eurocrates
alors qu’ils bénéficient du dynamism...
CONCLUSION

Bien que Bruxelles ne soit pas la seule ville à accueillir des institutions de l’Union
européenne, elle est in...
BIBLIOGRAPHIE :
MANUELS SCOLAIRES :
IVERNEL, Martin et VILLEMAGNE, Benjamin (Dir.), Histoire Géographie Éducation
civique ...
ENTRETIENS :
DEMEY, Thierry, auteur de l’ouvrage Bruxelles capitale de l’Europe, le jeudi 11 avril 2013.
JAISSON, François...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Bruxelles, capitale de l'Europe.

903

Published on

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
903
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Bruxelles, capitale de l'Europe.

  1. 1. PROJET PEI SCIENCES-POLITIQUES DE LILLE Collège Louis Pasteur, Oignies, 15 mai 2013 Bruxelles, capitale de l’Europe. À la découverte du quartier européen à Bruxelles, le jeudi 11 avril 2013 1
  2. 2. INTRODUCTION..........................................................................................................................................3 I. LE STATUT DE BRUXELLES A L’INTERIEUR DE L’UNION EUROPEENNE ..................4 A. BRUXELLES, DES ORIGINES DE LA CONSTRUCTION EUROPEENNE A AUJOURD’HUI ..........................4 B. LA PLACE DE BRUXELLES AUX ECHELLES EUROPEENNE ET LOCALE ................................................6 1. Bruxelles à l’échelle européenne ......................................................................................................6 2. Bruxelles à l’échelle locale ...............................................................................................................9 II. BRUXELLES, SIEGE DE LA PLUPART DES INSTITUTIONS EUROPEENNES.................10 A. LES PRINCIPAUX LOCAUX DE L’UNION EUROPEENNE .....................................................................10 1. Le Berlaymont, siège de la Commission européenne ....................................................................11 2. L'Espace Léopold, siège du Parlement européen ..........................................................................12 3. Le Justus Lipsius, siège du Conseil de l'Union européenne..........................................................13 4. L'extension du quartier européen ...................................................................................................14 B. LES PROBLEMES URBANISTIQUES LIES A L'IMPLANTATION DES INSTITUTIONS A BRUXELLES ..........15 III. L'IMPACT DE L'UNION EUROPEENNE SUR BRUXELLES..................................................16 A. L’IMAGE ACTUELLE DE BRUXELLES DANS L'UNION EUROPEENNE ET LE MONDE .............................16 B. L'INFLUENCE ECONOMIQUE ET POLITIQUE DE L'UNION EUROPEENNE SUR BRUXELLES....................16 C. L'IMPACT SOCIAL DE L'UNION EUROPEENNE SUR BRUXELLES ...........................................................17 CONCLUSION.............................................................................................................................................19 BIBLIOGRAPHIE : ....................................................................................................................................20 2
  3. 3. INTRODUCTION Bruxelles, qui existe depuis plus de 1 000 ans, est la capitale de la Belgique depuis 1830 et possède aujourd'hui plus d'1,2 million d’habitants. La Belgique est un petit royaume situé à l’ouest de l’Europe. Elle participe à la construction européenne dès 1951. Il s’agit d’une ville à proximité de nombreuses capitales d’États européens, située au cœur des influences européennes et qui possède un bilinguisme. Bruxelles, en raison de la présence de nombreuses institutions européennes, a fortement évolué en ce qui concerne sa population, son urbanisme et son économie. Depuis les débuts de la construction européenne, Bruxelles a le statut de capitale officieuse de l'Union européenne aux côtés de Strasbourg, Luxembourg et Francfort. Pourtant, ne se distingue-t-elle pas en tant que capitale de fait de l’Union européenne ? Pour répondre à cette question, nous étudierons tout d’abord le statut de Bruxelles au sein de l’Union européenne, puis nous soulignerons la présence importante des institutions européennes dans la capitale belge. Enfin, nous montrerons que l’Union européenne a un impact sur la ville. 3
  4. 4. I. LE STATUT DE BRUXELLES A L’INTERIEUR DE L’UNION EUROPEENNE A. Bruxelles, des origines de la construction européenne à aujourd’hui Le ministre des affaires étrangères français Robert Schuman propose le 9 mai 1950 une union entre la Belgique, la France, l'Allemagne de l'Ouest, le Luxembourg, l'Italie et les Pays-Bas, appelée Communauté économique du charbon et de l'acier (CECA). La CECA est instaurée en 1951. En 1952, les institutions de la CECA s'installent à Luxembourg à la demande des « petits pays qui craignent la suprématie de leurs deux gigantesques voisins »1, la France et l’Allemagne. C’est une occasion manquée pour Bruxelles car la Belgique est empêtrée dans des affaires nationales2. Ces mêmes pays fondent en 1957 la Communauté économique européenne (CEE) par le traité de Rome. Bruxelles est candidate un mois avant le début des discussions pour accueillir les sièges des nouvelles institutions et reçoit le soutien de plusieurs États membres. Bruxelles est une ville idéale pour accueillir les institutions car c'est la seule ville candidate à remplir tous les critères de sélection : • Elle est idéalement située. • Elle est ouverte culturellement et commercialement au reste de l'Europe. • Elle est un centre de commerce et de la finance très important. • Elle a une grande capacité d'hébergement. L'incapacité à faire un choix entre les différentes villes candidates joue en faveur de Bruxelles, qui accueille temporairement les institutions européennes et entame la construction de bureaux. En 1965, Luxembourg propose un compromis avec Bruxelles pour l'accueil des institutions. Bruxelles accueillerait la Commission et le Conseil des ministres européens tandis que Luxembourg accueillerait la Cour de justice européenne et l'Assemblée 1 T. DEMEY, Bruxelles, capitale de l’Europe, Badeaux, 2007, p. 173. 2 Ibid, p. 177. 4
  5. 5. parlementaire. La France est défavorable à cette proposition car elle ne veut pas voir le Parlement quitter Strasbourg. Finalement les sessions plénières sont maintenues à Strasbourg. Ce compromis est adopté par le traité de Bruxelles qui conforte Bruxelles comme capitale officieuse de l’exécutif européen. En 1992 suite au sommet d’Édimbourg, les sessions ordinaires sont maintenues à Strasbourg mais, à la demande des parlementaires, les réunions de groupes et commissions parlementaires ainsi que « six mini-sessions » par an du Parlement peuvent avoir lieu à Bruxelles. Plus que jamais ce traité conforte Bruxelles comme capitale européenne idéale. D’autant plus que les eurodéputés sont favorables à un regroupement du Parlement à Bruxelles car cela réduirait les coûts et la pollution liés aux déplacements3. Selon la Suédoise Cecilia Malmström, le maintien du Parlement à Strasbourg coûterait plus de 200 millions d'euros de frais directs (Bâtiments) et indirects (Transports). Mais sans modification des traités, cela est impossible. Le mardi 23 octobre 2012, les députés ont à nouveau voté massivement un amendement demandant un siège unique par 518 voix contre 149 et 33 abstentions. L'essentiel des votes contre vient des eurodéputés français et de la droite allemande car Strasbourg est un symbole de la réconciliation franco-allemande. Cependant, d’après le journal Libération, Paris ne pourra pas indéfiniment s'opposer au regroupement à Bruxelles, d'autant plus que les pouvoirs du Parlement vont augmenter. Cela impliquera un travail journalier incompatible avec de nombreux déplacements4. M. TERTRAIS, « Le Parlement européen doit-il rester à Strasbourg ? », www.jolpress.com, 5 février 2013. J. QUATREMER, « Entre Strasbourg et Bruxelles, le cœur des eurodéputés ne balance plus », www.liberation.fr, 29 octobre 2012. 3 4 5
  6. 6. B. La place de Bruxelles aux échelles européenne et locale 1. Bruxelles à l’échelle européenne Bruxelles est la capitale de la Belgique, un petit pays situé au carrefour des États membres de l'ancienne CECA (France, Pays-Bas, Luxembourg, RFA - aujourd'hui Allemagne - Belgique et Italie). Bruxelles s'est retrouvée excentrée au fur et à mesure de l'ouverture de l'Union Européenne, principalement en 2004 avec l'adhésion de dix pays de l'Europe centrale et de l'est. Cette situation s'est encore aggravée avec l'adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie en 2007 comme le souligne la carte ci-dessous. Bruxelles • • Source : Extrait du manuel Histoire Géographie 3e, Éditions Magnard, 2007, p. 266. 6
  7. 7. Pour autant, Bruxelles reste au cœur de l’Union européenne composée de 500 millions d’habitants, car c’est un centre culturel et commercial qui se situe dans un vaste bassin industriel. Elle est au croisement des grands axes de circulation entre l'hinterland européen et les débouchés maritimes de la Northern Range. Source : Extrait du manuel Histoire Géographie 3e, Éditions Magnard, 2007, p. 274. Bruxelles est aussi très bien reliée aux autres capitales des pays européens grâce à la Gare Bruxelles Midi par laquelle passe le Thalys, train à grande vitesse, qui relie notamment Bruxelles à la France, au Royaume-Uni et à l'Allemagne. Ainsi, Paris n’est qu’à 1h22 de Bruxelles, Londres à 2h et Francfort à 3h16. De plus, son aéroport international, Brussels Airport, dessert l’ensemble des capitales des membres de l’Union européenne en moins de quatre heures. 7
  8. 8. Source : Extrait du manuel Histoire Géographie 3e, Éditions Hatier, 2012, p. 339. Destinations depuis Bruxelles Distance (km) Durée trajet (Train) Durée trajet (Route) Durée trajet (Avion) Paris 307 1H22 2H59 22min Francfort 400 3H16 5H47 24min Strasbourg 436 4H12 5H12 30min Luxembourg 198 2H54 2H29 15min Londres 365 2H00 7H55 29min Amsterdam 211 2H50 2H43 14min Rome 1489 19H50 14H55 2H10 Madrid 1571 23H56 15H28 2H30 Berlin 767 6H40 10H50 1H10 Athènes 2089 36H37 26H00 3H30 Talinn 2269 42H38 23H30 2H25 Bucarest 2215 29H18 22H 2H45 Source : Tableau réalisé d’après le site www.voyagesncf.fr 8
  9. 9. 2. Bruxelles à l’échelle locale Bruxelles est une grande ville de 172 km2 qui peut accueillir les institutions européennes et loger les fonctionnaires européens. Elle est desservie par quatre grandes sociétés de transports nationales, régionales ou locales : • La STIB (tramways, métro, bus), société bruxelloise • De Lijn (bus), société flamande • La TEC (bus), société wallonne • La SNCB (société nationale des chemins de fer belges) Le quartier européen est très facilement accessible grâce à trois gares et à plusieurs stations de métro dont la station Schuman, au croisement de deux lignes de métro et d'une gare. Plan du métro bruxellois (Source : http://www.stib.be) 9
  10. 10. II. BRUXELLES, SIEGE DE LA PLUPART DES INSTITUTIONS EUROPEENNES A. Les principaux locaux de l’Union européenne Bruxelles accueille la plupart des institutions européennes. Le choix du quartier Schuman, en tant que quartier européen, est purement circonstanciel. Il s'inscrit dans le cadre prestigieux de la rue de la Loi, dont la vocation administrative date de l'Entre-deux-guerres. Ce quartier regroupe le siège de la plupart des institutions européennes dont le Berlaymont, l’espace Léopold et le Justus Lipsius sont les bâtiments les plus importants. Depuis quelques années, les bâtiments de l'Union européenne basculent des mains de l'Etat belge aux mains de l'Union. Plan du quartier européen de Bruxelles5 5 Consulté le 12 avril, http://fr.wikipedia.org/wiki/bruxelles_(Union_européenne) 10
  11. 11. 1. Le Berlaymont, siège de la Commission européenne Le Berlaymont, situé 200 rue de la Loi à Bruxelles, a été construit entre 1963 et 1969 d'après les plans de l'architecte Lucien De Vestel. Par sa forme originale, une grande croix blanche avec quatre ailes inégales rattachées à un noyau central, il a longtemps été le bâtiment le plus emblématique de l'Union européenne dont l'image a fait le tour du monde par media interposés. De plus, il a favorisé l'implantation d'autres institutions européennes à proximité. Il est le siège de la Commission européenne dont le Président actuel est José Manuel Barosso. Il abrite le bureau du Président et les cabinets des 27 Commissaires, qui représentent les 27 pays de l'Union. La Commission veille à l'intérêt général de l'Union et à l'application des traités européens. Elle dispose de pouvoirs de décision. Vue aérienne du Berlaymont6 Le Berlaymont n'étant pas capable d'abriter la totalité des services de la Commission, il a fallu trouver de nouveaux bureaux. Par exemple, cela a entraîné la construction du 6 Consulté le 12 avril 2013, http://www.cvce.eu/ 11
  12. 12. Charlemagne, qui a nécessité la destruction de 44 immeubles particuliers, et l'occupation de bureaux de la rue d'Archimède. Le Berlaymont est surnommé le "Berlaymonstre", car comme il est possible de le constater sur la photographie aérienne page 11, il paraît gigantesque et monstrueux à côté des maisons individuelles qui l’entourent. Il est aujourd'hui détrôné comme symbole par le nouveau Parlement européen. 2. L'Espace Léopold, siège du Parlement européen Le Bâtiment Paul-Henri Spaak, 60 rue Wiertz à Bruxelles, accueille trois semaines sur quatre les commissions parlementaires préparatoires aux sessions de vote strasbourgeoises, et ce dans l'espace Léopold, nom donné en hommage au premier roi des Belges. Le Parlement européen amende et entérine les propositions de la Commission et exerce un pouvoir de codécision avec le Conseil des ministres. L’espace Léopold est composé des bâtiments Paul-Henri Spaak et Altiero Spinelli, du nom de deux des principaux fondateurs de la construction européenne, hommes politiques respectivement belge et italien. Il a reçu le surnom de ''Caprice des Dieux'' qui s’explique par sa forme ovale mais également par son coût élevé. En effet, si les Bruxellois le désignent par ce surnom, c’est parce qu’il héberge les eurodéputés qui sont parfois perçus comme des privilégiés. Actuellement, l’hémicycle ne peut accueillir les 754 eurodéputés puisque ses fondations se sont fragilisées7. 7 F. JAISSON, Entretien du 11 avril 2013. 12
  13. 13. Vue aérienne des bâtiments occupés par le Parlement européen à Bruxelles8 3. Le Justus Lipsius, siège du Conseil de l'Union européenne Le Justus Lipsius, construit entre 1985 et 1995, est nommé ainsi en l'honneur de Juste Lipse, un linguiste du XVIe siècle. Il est situé 170 rue de la Loi en face du Berlaymont, en bordure du rond-point Robert Schuman. Il est le siège principal du Conseil de l'Union européenne à Bruxelles. Formé de plusieurs bâtiments de six à huit niveaux, il constitue un "mammouth architectural". En effet l'impression qui domine en observant ce bâtiment est celle d'un "bunker-froid et anguleux, à l'architecture uniforme et sans âme"9. 2 000 fonctionnaires y travaillent. Dimensionné à la taille de 15 États membres, le Justus Lipsius est, dès son inauguration, occupé à sa pleine capacité. Les nouveaux élargissements de l'Union imposent rapidement son extension. 8 9 Consulté le 12 avril 2013, http://www.cvce.eu/ T. DEMEY, Bruxelles, capitale de l’Europe, op. cit., p. 315. 13
  14. 14. Vue aérienne du bâtiment " Justus Lipsius"10 Le Conseil de l’Union européenne est composé d’un ministre issu de chaque gouvernement national qui varie en fonction des sujets traités. Il adopte la législation européenne et le budget annuel de l’Union conjointement avec le Parlement européen. Il coordonne la politique économique globale de l’Union et signe les accords internationaux avec le reste du monde. La présidence du Conseil est confiée par roulement à chacun des pays de l'Union, à raison de deux pays par an. Cette année, il s'agit de l'Irlande puis de la Lituanie à partir du 1er juillet 2013. 4. L'extension du quartier européen Le nombre et la superficie de bureaux occupés n'ont cessé d'augmenter au rythme des nouvelles adhésions à l'Union européenne. Par exemple, le 1er juillet 2013 avec l'adhésion de la Croatie, l'Union européenne passera à 28 États. C'est pourquoi le quartier européen est obligé de s'étendre afin d'accueillir les nouveaux fonctionnaires. De plus, depuis le traité de Lisbonne de 2009, le Conseil européen qui regroupe les chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne est une institution officielle qui 10 Consulté le 12 avril 2013, http://www.cvce.eu/ 14
  15. 15. impulse et oriente la politique de l’Union sous la présidence de Herman van Rompuy. Le bâtiment Europa actuellement en construction rue de la Loi accueillera très prochainement ses quatre réunions annuelles11. B. Les problèmes urbanistiques liés à l'implantation des institutions à Bruxelles Le quartier européen et ses immeubles traduisent une architecture sans vision d'ensemble ni souci d'harmonisation. C'est le résultat de décisions ponctuelles, prises au gré des opportunités car le choix de la capitale n'a jamais été réellement fixé. Ainsi, chaque bâtiment a été construit pour répondre à des besoins immédiats sans vision à long terme12. À l'angle des rues Wiertz et Vautier, de nombreux bâtiments historiques ont été détruits, comme l'ancienne brasserie Léopold, afin d'accueillir les institutions. De ce fait, les Bruxellois sont mécontents car leur patrimoine a été remplacé par des bâtiments sans âme comme le Berlaymont qui a conduit à la destruction d'une propriété de près de 300 ans. De plus, l'emballement spéculatif, que produit la présence des fonctionnaires européens et des employés internationaux sur les loyers et le coût de la vie, a pour effet d'exclure une partie de plus en plus importante de la population belge et d'accroître les inégalités sociales.13 . 11 Consulté le 12 avril 2013, www.europa.eu T. DEMEY, Bruxelles, capitale de l’Europe, op. cit., p. 10. 13 Ibid, p. 9. 12 15
  16. 16. III. L'IMPACT DE L'UNION EUROPEENNE SUR BRUXELLES A. L’image actuelle de Bruxelles dans l'Union Européenne et le monde L'Union européenne a donné une grande notoriété à Bruxelles. Par exemple, dans le journal Le Monde, 5 800 articles au sujet de Bruxelles ont été publiés depuis 1987 et ceux-ci parlent surtout de l'Union européenne14. De plus, en 2010, le vice-président des États-Unis, Joe Biden, a déclaré que Bruxelles, comme Washington DC, pouvait prétendre au titre de capitale du monde « libre »15. Bruxelles est aussi, avec plus de 500 cabinets-conseils, la deuxième ville de lobbies - c'est-à-dire des groupes de pression - au monde après Washington. Grâce à l'Union européenne, l'économie de Bruxelles se développe de plus en plus. Avec la construction européenne, Bruxelles est devenue une ville cosmopolite car elle accueille des citoyens de différents pays. Il y a 30% d'étrangers dans Bruxelles dont la moitié sont d'origine européenne, soit 15% des habitants de Bruxelles. Beaucoup d'entre eux travaillent pour l'Union européenne. D’ailleurs, la moitié des 3,5 millions de m2 occupés de bureaux, abrite les institutions européennes16. B. L'influence économique et politique de l'Union Européenne sur Bruxelles Une part importante de l'économie de la région dépend de la présence des institutions européennes et des organisations internationales. Le tourisme, l'immobilier, les transports, les communications en sont les principaux bénéficiaires. Consulté le 27 février 2013, www.lemonde.fr Consulté le 25 janvier 2013, http://www.foxnews.com/politics/2010/05/25/biden-says-brussels-capital-freeworld/?test=latestnews 16 T. DEMEY, Bruxelles, capitale de l’Europe, op. cit., p. 8. 14 15 16
  17. 17. Grâce à l'Union européenne, les emplois augmentent à Bruxelles. Aujourd'hui 10% d'entre eux lui sont liés. En effet, il y a un grand besoin de fonctionnaires européens, appelés eurocrates, soit environ 30 000 personnes auxquelles il faut ajouter 20 000 personnes représentant les États, les régions d'Europe, les sociétés multinationales, les lobbies, les organisations et la presse internationales17. Grâce à eux, près de 5 milliards d'euros sont injectés tous les ans dans l'économie locale, soit 13% du PIB de la région et génèrent indirectement près de 90 000 emplois dans des secteurs aussi variés que l'immobilier, l'hôtellerie, la restauration, les services, le tourisme. Bruxelles concentre les activités économiques, culturelles et sociales, et doit se positionner à l'échelle internationale pour attirer visiteurs et investisseurs car 10% de ses activités sont en lien avec l'Union européenne18. Enfin, Bruxelles est une capitale d’envergure internationale car elle est capable d'organiser de grands évènements politiques comme, par exemple, le sommet européen du jeudi 14 et du vendredi 15 mars 2013, la participation à des activités telles que les Journées portes ouvertes du Parlement européen du 9 mai, la coordination de la sécurité des quatre sommets européens annuels et la gestion des manifestations revendicatives quotidiennes auprès des institutions européennes. C. L'impact social de l'Union européenne sur Bruxelles Les Bruxellois accusent souvent les eurocrates d'être responsables de toutes les difficultés qu'ils rencontrent au quotidien. Ils leur reprochent : • De ne pas s'intégrer. Par exemple, les enfants des eurocrates ne vont pas dans des écoles bruxelloises mais internationales. • D'avoir, avec l'installation des institutions européennes, participé à l'incohérence urbanistique de Bruxelles. • D'entraîner l'augmentation des loyers et du coût de la vie à cause de leurs salaires élevés, ce qui provoque le départ des classes moyennes et populaires en banlieue pour trouver un logement à un prix abordable et accroît les inégalités sociales. 17 18 T. DEMEY, Bruxelles, capitale de l’Europe, op. cit., p. 7. Ibid, p. 8. 17
  18. 18. Les Bruxellois peinent donc à reconnaître les bienfaits de la présence des eurocrates alors qu’ils bénéficient du dynamisme économique et commercial lié à la présence des institutions de l'Union européenne, son métissage culturel et de sa réhabilitation urbanistique. Du point de vue des eurocrates, Bruxelles est considérée comme ayant une grande ouverture d'esprit et une atmosphère conviviale. Ils se sentent donc « comme chez eux » dans cette capitale à taille humaine. 18
  19. 19. CONCLUSION Bien que Bruxelles ne soit pas la seule ville à accueillir des institutions de l’Union européenne, elle est indéniablement la capitale officieuse de l’Union européenne. En effet, c’est au sein de son quartier européen que l’exécutif et une partie du législatif se réunissent pour prendre des décisions qui influent sur le quotidien de quelque 500 millions de citoyens européens. De plus, lorsque les journalistes parlent des décisions prises par l’Union européenne, ils utilisent fréquemment dans leurs propos le nom de Bruxelles à la place de celui d’Union européenne. Cependant, Bruxelles accueille aussi de nombreux groupes de pression qui tentent d’influer sur les décisions communautaires. Bruxelles n’est-elle pas au même titre que la capitale européenne, la capitale des lobbies ? 19
  20. 20. BIBLIOGRAPHIE : MANUELS SCOLAIRES : IVERNEL, Martin et VILLEMAGNE, Benjamin (Dir.), Histoire Géographie Éducation civique 3ème, Paris, Hatier, 2012. AZZOUZ, Rachid (Dir.), Histoire Géographie 3ème, Paris, Magnard, 2007. OUVRAGES GÉNÉRAUX : BETBÈZE, Jean-Paul et GIULIANI, Jean-Dominique, Les 100 mots de l’Europe, Que saisje ?, Paris, PUF, 2011. COURTY, Guillaume et DEVIN, Guillaume, La construction européenne – Troisième édition, Collection Repères, Paris, La Découverte, 2010. GLOAGUEN, Philippe, Bruxelles – Le guide du Routard, Hachette, Paris, 2012. OUVRAGES SPÉCIALISÉS : DEMEY, Thierry, Bruxelles, capitale de l’Europe, Badeaux, Bruxelles, 2007. ARTICLES DE PRESSE : TERTRAIS, Marine, « Le Parlement www.jolpress.com, 5 février 2013. européen doit-il rester à Strasbourg ? », QUATREMER, Jean, « Entre Strasbourg et Bruxelles, le cœur des eurodéputés ne balance plus », www.liberation.fr, 29 octobre 2012. « Biden says Brussels could be ‘capital of the free world’ », www.foxnews.com, 25 mai 2010. SITES INTERNET : WIKIPÉDIA – L’encyclopédie libre. Article : Bruxelles http://fr.wikipedia.org/wiki/Bruxelles_(Union_européenne) (Union européenne), Ville de Bruxelles, www.bruxelles.be Centre virtuel de la connaissance sur l’Europe, www.cvce.eu Le Monde.fr – Actualités à la Une, www.lemonde.fr STIB, www.stib.be 20
  21. 21. ENTRETIENS : DEMEY, Thierry, auteur de l’ouvrage Bruxelles capitale de l’Europe, le jeudi 11 avril 2013. JAISSON, François, conseiller parlementaire de Tokia SAÏFI, eurodéputée du PPE, de la commission du commerce international, le jeudi 11 avril 2013. 21

×