Paca observation steinfo_05_04_2012_sc
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Paca observation steinfo_05_04_2012_sc

on

  • 402 views

Présentation de Valérie Peugeot, d'Orange Labs, "Sciences du Web et humanités numériques : 
nouveaux objets de recherche, 
méthodes d'observation en émergence"...

Présentation de Valérie Peugeot, d'Orange Labs, "Sciences du Web et humanités numériques : 
nouveaux objets de recherche, 
méthodes d'observation en émergence"
Démarche d'observation de la société de l'information en région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Statistics

Views

Total Views
402
Views on SlideShare
402
Embed Views
0

Actions

Likes
1
Downloads
5
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Paca observation steinfo_05_04_2012_sc Presentation Transcript

  • 1. Sciences du Web et humanités numériques:nouveaux objets de recherche,méthodes dobservation en émergenceOrange LabsValérie Peugeot - 5 avril 2012Démarche dobservation de la société de linformation en région Provence-Alpes-Côte dAzur diffusion libre
  • 2. Sociologie des usages des TIC, digital studies, STS… : des champs de recherche en mutation Différentes approches multidisciplinaires qui s’affirment : – Web sciences / Sciences sur le Web : étude du Web qui cherchent à analyser les facteurs scientifiques, techniques et sociaux qui influent sur sa croissance ; dessiner ses futurs évolutions ; veiller à ses finalités – Digital Humanities / Humanités numériques : combinaison entre les méthodologies traditionnelles des SHS (y compris linguistique, littérature, cultural studies…) et de l’informatique / computing (data visualisation, information retrieval, data mining, statistique…) Le tout sur toile de fond de Big Data : la quantité, le croisement 2 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 3. Actuellement 4 orientations de recherche à Orange Labs qui s’inspirent de ces approches  Cartographier les données : ce que les visualisations nous apprennent des comportements sociaux  Comprendre en quoi des modes de représentation de l’information par des visualisations modifient les perceptions et les comportements  Observer les comportements sur le Web par le Web : ce que le web nous dit des goûts, des intérêts, des modes de socialisation, des pratiques des individus et des collectifs  Mobiliser le Web pour confronter les3 intentions aux perceptions Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 4. Cartographier les données pour comprendre les comportements sociaux4 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 5. Urban mobs (avec faber nobel)5 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 6. Communications mobiles et territoires (avec l’Université catholique de Louvain et le MIT)6 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 7. Visualisation d’un comportement individuel ou collectif : perception et réflexivité7 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 8. Entre 28 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 9. Téléthon9 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 10. Sensorial data (avec Sodexo)10 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 11. Observer les comportements sur le Web par le Web11 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 12. Socio Geeks (avec Fabernovel, la Fing)  Une enquête cachée derrière un jeu  Une diffusion virale  Des résultats à partager  L’image pour une interprétation immédiate12 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 13. …et fixer sa limite
  • 14. 36% 41% 13% 10% le plus conventionnel22% 10% 16% 52%15% 12% 12% 61% 59% 22% 11% 9%le plus problématique 47% 45% 5% 3%
  • 15. expo traditionnelle exhib impudeur trash - jeu
  • 16.  Autant masculin que féminin  Masculin Tout âge  Forte chez les <30 ans Droite et centre  Gauche et extrême-gauche Hétérosexuel  Bisexuel Pratiquant  Non-croyantexpo traditionnelle CSP+  exhib Tout milieu social (+ populaire) Tout niveau scolaire (+ Bac+3-5)  Sans diplôme, Bac et Bac+2 Facebook/copains d’avant  Myspace/Blog Masculin <25 et + de 41 ans Droite impudeur Homosexuel Données demandant trash - jeu Non croyant, non pratiquant analyses Milieu populaire Sans diplôme, Bac complémentaires Dailymotion/Myspace
  • 17. Lusage du web 2.0 nentraîne pas lexposition de soi Pas de corrélation entre la fréquence dusage des réseaux sociaux et le taux dexposition de soi
  • 18.  Un lien fort entre le nombre damis et le niveau dexposition de soi il faut sexposer pour faire du réseau  Expo faible : 76 amis  Expo moyenne : 87 amis  Expo forte : 107 amis
  • 19. Mobiliser le Web pour confronter les intentions aux perceptions19 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 20. Où habitez-vous vraiment ? (avec OWNI, Everydatalab, la FING)20 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 21. 16 questions des plus légères au plus sérieuses21 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 22. Un retour immédiat vers l’utilisateur22 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 23. Une partie didactique23 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 24. Premiers résultats : qui sont les répondants ? 27 000 participants (analyse sur 25000) 64,4% d’hommes / 31.6% de femmes 35 ans en moyenne, faible dispersion Une sur représentation des cadres et professions intellectuelles supérieures L’île de France (34,1%), la Bretagne (12,5%) les plus participants. Massivement urbains24 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 25. Comment se trompent-ils (ou pas) ?25 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 26. Heureux de leur territoire ? Age et taille du lieu de résidence, 2 critères discriminants26 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 27. Régions : il fait bon vivre à l’Ouest !27 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 28. Qui chérit bien son territoire… le connaît moins bien ! Ruraux : du bon sens à la connaissance28 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 29. Le soleil dans lecœur, à défautd’être dans la rue Cambriolages : peur sur la ville29 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 30. Enfants pauvre, lesinvisibles despetites et moyennesvilles ? Touristes et voyageurs d’affaires : non Paris n’est pas très accueillante !30 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 31. Médecine de proximité :âge et ruralité croisésaccroissent la perceptiondu manque Revenus : l’exception de la petite ville31 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 32. Education scolaire : à front renversé ! Pour les jeunes urbains, des étrangers très présents32 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 33. Ma petite entreprise ne connait pas la crise… sauf à Paris33 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 34. Les difficultés méthodologiques  exogènes : – peu de données ouvertes disponibles au moment de l’enquête – de granularité différente  endogènes – le biais du recrutement en ligne : une population d’internautes, « joueurs », auto- sélectionnés – l’approche par la statistique : ne nous dit rien des causes ; risque de l’interprétation normative Une mise en bouche pour de nouveaux dispositifs  sur un territoire limité proposant de nombreuses données ouvertes, à forte granularité  à compléter par des dispositifs plus traditionnels :  panels pour redresser l’échantillon  tests en face à face avec questions complémentaires sur critères politiques, revenus des interviewés… pour analyser les clivages  à mener de façon récurrente pour mesurer la réflexivité de l’ouverture des données34 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 35. Quelques questionnements transverses35 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 36.  Ce que les données numériques ne disent pas  refus du data réductionnisme, vers une sociologie des interstices  L’illusion de l’objectivité (boyd/Croawford)  assumer l’incomplétude, revendiquer les approches subjectives et le « small data » (ex : ethno)  Les politiques des algorithmes (Cardon)  vers une reprise en main par l’utilisateur  De la tentation prédictive à la volonté persuasive (Rouvroy/Berns) : du savoir au pouvoir ou la gouvernementalité algorithmique36 Orange Labs - Recherche & Développement - ObTIC – 5/04/2012 diffusion libre
  • 37. valerie.peugeot@orange.com diffusion libre