L'économie numérique est-elle une voie de sortie de crise?

692 views
591 views

Published on

A l'occasion du séminaire EcoTIC (décembre 2011) de l'observatoire des TIC en région Provence-Alpes-Côte d'Azur sur les transformations numériques et les impacts numériques, JL-Gaffard (OFCE sciences po & SKEMA) s'est interrogé sur l'économie numérique : est-elle une voie de sortie de crise?

Published in: Technology
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
692
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
8
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

L'économie numérique est-elle une voie de sortie de crise?

  1. 1. L’économie  numérique  est-­‐ elle  une  voie  de  sortie  de   crise?   Jean-­‐Luc  Gaffard   OFCE  Sciences-­‐Po  &  SKEMA  Business  School  
  2. 2. Technologie  et   croissance  !   La  sortie  de  crise  (commencer  par  la  crise  des  dettes   souveraines)  est  subordonnée  au  retour  de  la   croissance  !   La  technologie  n’est  jamais  une  source  de  croissance   par  elle-­‐même  !   La  croissance  résulte  d’un  processus  de  destruction   créatrice,  pour  autant  qu’il  est  maîtrisé  
  3. 3. Economie  numérique  et   croissance  !   L’économie  numérique  est  le  reflet  d’une  technologie   structurante  ou  générique:  à  ce  titre  elle  aura  une   part  importante  dans  le  PIB  !   Pour  autant,  une  introduction  et  un  développement   réussi  de  cette  technologie  se  heurte  à  des  obstacles   globaux  et  structurels  
  4. 4. La  demande  de  produits   nouveaux  !   La  part  croissante  de  l’économie  numérique  dans  la   croissance  globale  ne  doit  pas  faire  illusion  quand   celle-­‐ci  est  faible  (0.6%  en  2012!)  !   L’insuffisance  de  la  demande  globale  des  ménages  est   un  premier  obstacle:  elle  résulte  de  l’amplification  de   la  crise  en  Europe  et  de  la  montée  des  inégalités  !   Certes,  il  existe  un  effet  pionnier  qui  permet  de  faire   émerger  les  produits  nouveaux;  mais  il  y  a  aussi  un   effet  de  taille  des  marchés  qui  doit  devenir   progressivement  dominant  
  5. 5. Les  coûts  irrévocables  !   Les  coûts  d’introduction  des  nouvelles  technologies   est  un  autre  obstacle  qui  tient  au  fait  que  ces  coûts   viennent  avant  les  recettes  correspondantes  !   Il  existe  ainsi  des  seuils  de  productivité  qui  doivent   être  atteint  pour  pouvoir  entrer  sur  les  nouveaux   marchés  (domestiques  et  a  fortiori  extérieurs)  
  6. 6. Le  dilemme  de  la   compétitivité  !   Les  entreprises  entrent  en  phase  d’apprentissage  qui   a  pour  effet  premier  de  les  placer  en  position  de   relative  faiblesse  en  termes  de  compétitivité   immédiate  !   Leur  réussite  dépend  de  leur  capacité  à  lever  les   contraintes  de  disponibilité  des  ressources  humaines   et  financières  
  7. 7. La  multiplication  des   options  de  croissance  !   L’économie  numérique  comme  l’ensemble  des   technologies  de  l’information  et  de  la  communication   favorise  une  modularité  accrue  des  activités   productives  (leur  fragmentation)  !   Elle  permet  la  démultiplication  des  options  de   croissance  (des  opportunités  de  niches)  !   Les  conditions  de  sélection  compte  autant  que  la   rentabilité  des  survivants  
  8. 8. L’instabilité  des  marchés  !   Un  défaut  de  coordination  des  croyances  et  des   investissements  conduit  à  des  déséquilibres  de  marché  !   Des  flux  accrus  de  création  et  de  destruction,  le  caractère   davantage  destructeur  de  la  concurrence  se  traduisent  par   la  constitution  de  stocks  réels  ou  financiers   involontairement  accumulés  générateurs  d’instabilité  !   L’ouverture  et  la  fluidité  des  marchés  encouragent  la   segmentation  de  la  clientèle,  les  discriminations  de  prix,  et   éventuellement  une  volatilité  accrue  des  prix    
  9. 9. La  politique   macroéconomique  !   L’économie  numérique  ne  se  développera  pas  sans   croissance  de  la  demande  globale  !   Un  terme  devra  être  mis  au  cycle  infernal  engagé  avec  la   course  à  l’austérité  budgétaire  !   L’équilibre  doit  être  maintenu  entre  l’investissement  et  la   consommation  finale  !   Un  programme  européen  d’investissements  publics  doit   être  mis  en  œuvre  à  la  fois  créateur  d’infrastructures  et  de   demande  des  produits  numériques    
  10. 10. Les  politiques   structurelles  !   Les  politiques  structurelles  doivent  rester   transversales  !   Le  financement  externe  des  entreprises  doit  être   stabilisé:  ni  excessivement  contraint,  ni   excessivement  laxiste  !   Les  comportements  prédateurs  doivent  pouvoir  être   sanctionnés.  Les  coopérations  entre  entreprises   concurrentes  ou  complémentaires  doivent  être   favorisées  

×