0
Enquête auprès du réseau des Espaces Régionaux Internet Citoyen (ERIC)Les Espaces Régionaux Internet Citoyen tissentleur t...
Les ERIC se positionnent de plus en plus comme des                                                                      li...
Rapport d’enquête sur les Espaces Régionaux Internet Citoyen                                                              ...
157                lieux d’accès à Internet                        labellisés ERIC maillent                        le terr...
Enquête régionale ERIC - ObTIC 2011                                      5
50/50                Les ERIC sont portés                           autant par des                          36 %          ...
14                                                                  12  69 %                des ERIC prévoient le         ...
11          C’est le nombre d’ordinateurs                  en moyenne qu’un espace met                      52 %          ...
Des activités collectives et des                                                                                          ...
590                c’est le nombre moyen                          d’adhérents d’un espace                     2590        ...
70 %   des ERIC accueillent des                                      personnes en situation     « Nous avons construit un ...
31 %            des ERIC sont présents                         sur un réseau social                     98 %              ...
Plus de  40 % des ERIC ont régulièrement des échanges au sein du réseau des ERIC et un peu moins         d’un tiers (32 %)...
74 %            des ERIC considèrent le                      niveau régional comme                      pertinent pour la ...
75 % des ERIC souhaitent que les rencontres régionales   54 %   des ERIC ont participé aux                                ...
Crédit photo : Anaïs Triolaire                                                                                            ...
« Le rôle des chargés de développement numérique est de définir une                                                       ...
L’ERIC s’adapte aux besoins et se colore                                                      de thématiques              ...
Encore aujourd’hui, une partie de la population n’est pas sensibilisée aux technologies numériques                       e...
Ce centre local de ressources TIC - de soutien aux initiatives locales - permettra un plus grand maillage entre           ...
« les usages du Web augmentent et évoluent, les outils aussi, nous souhaitons pouvoir faire évoluer notre                 ...
Enquête sur le réseau des ERIC (espaces régionaux internet citoyen) en région PACA
Enquête sur le réseau des ERIC (espaces régionaux internet citoyen) en région PACA
Enquête sur le réseau des ERIC (espaces régionaux internet citoyen) en région PACA
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Enquête sur le réseau des ERIC (espaces régionaux internet citoyen) en région PACA

2,268

Published on

Enquête quantitative sur le réseau régional des EPN en région Provence-Alpes-Côte d'Azur (ERIC : Espace Régional Internet Citoyen). Lancée en 2011 auprès des 106 structures porteuses, l'enquête vise à aller au-delà des usages et des équipements actuels. Elle donne la possibilité de faire remonter les besoins, les attentes, les perspectives d'évolution sur le métier de "médiateur multimédia", les structures, le réseau des ERIC, mais également les expériences de terrain.

Published in: Technology
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
2,268
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
4
Actions
Shares
0
Downloads
23
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Enquête sur le réseau des ERIC (espaces régionaux internet citoyen) en région PACA"

  1. 1. Enquête auprès du réseau des Espaces Régionaux Internet Citoyen (ERIC)Les Espaces Régionaux Internet Citoyen tissentleur toile en région Provence-Alpes-Côte d’AzurEnquête réalisée dans le cadre de l’Observatoire des TIC en régionProvence-Alpes-Côte d’Azur. Février 2012
  2. 2. Les ERIC se positionnent de plus en plus comme des lieux de ressources numériques, ancrés territoriale- ment et en lien direct avec les utilisateurs.ERIC Logis des Jeunes de Cannes (06) Crédit photo : Jézabel RoulléeERIC, un label régionalEspace Régional Internet Citoyen : c’est le label régio-nal qui désigne, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, des EspacesPublics Numériques (EPN) ou plus largement des lieuxd’accès public à l’Internet.Ils sont animés par des «médiateurs numériques» qui ontpour mission d’accompagner tous les citoyens et les acteursdes territoires dans la société de l’information et de lacommunication, pour la comprendre et pour y vivre, en lesinitiant ou en les perfectionnant aux outils du numérique.Cela se concrétise par des ateliers collectifs, de l’accompa-gnement individuel ou simplement de l’accès libre. Pour quechacun puisse y accéder, le coût d’accès à ces services estmodique.Au-delà des services proposés, les ERIC se positionnent deplus en plus comme des lieux de ressources numériques, Suivre et participer à la vie des ERICancrés territorialement et en lien direct avec les utilisateurs.Ils sont appelés à évoluer et à devenir tout à la fois des emergences-numeriques.regionpaca.frlieux d’expérimentation, d’élaboration de projets de dévelop-pement territorial, de test d’innovations sociales et écono-miques centrées sur les usages.
  3. 3. Rapport d’enquête sur les Espaces Régionaux Internet Citoyen Sommaire(ERIC) en région Provence-Alpes-Côte d’Azur en partenariat avecle Projet RAUDIN : Recherches Aquitaine sur les Usages pour leDéveloppement des dispositifs Numériques. L’enquêtehttp://raudin.u-bordeaux3.fr/ • Le maillage territorial des ERIC 04Édition : Hervé Rannou - Items International • L’accès public à Internet : un paysage foisonnant 06Conception cartographique :Service du Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur • Plus que des espaces numériques : des lieux de vie 08Conception graphique : Péricard Conseil • Une fréquentation régulière qui s’intensifie 10Crédits photos : Axelle Benaïch / Gino Bontempelli / Nathalie CrubezyJézabel Roullée / Anaïs Triolaire / Icom Provence / Région Provence- • La médiation numérique, un savoir-faire 12Alpes-Côte d’Azur • Des structures de proximité bien implantées 13 Tous droits réservés : Toute reproduction ou transmission, même • Un réseau à dimension régionale 14partielle, sous quelque forme que ce soit, est interdite sans autorisationécrite du détenteur des droits. • Dynamique de projet et innovation 16 L’ObTIC est cofinancé par l’Union Européenne. L’Europe s’engage enProvence-Alpes-Côte d’Azur avec le Fonds Européen de Développe-ment Régional (FEDER). Perspectives pour l’avenirL’ObTIC est un projet piloté par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur • L’ERIC s’adapte aux besoins et se colore de thématiques 18avec le soutien de la Préfecture de région, cofinancé dans le cadredu volet Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) • L’ERIC, centre de ressources numériques 20du Contrat de Projets Etat-Région 2007-2013 ; il est réalisé, animéet administré avec l’appui opérationnel d’Items International. • Le rappel aux réalités 21 • Méthodologie 22
  4. 4. 157 lieux d’accès à Internet labellisés ERIC maillent le territoire régional. Ils sont portés par 106 structures différentes. Crédit photo : Jézabel Roullée Le maillage territorial des ERIC Le delta de 51 lieux (différence entre 157 et 106) relève d’une particularité du réseau, qui combine des lieux fixes (à hauteur de 80%) et des ERIC itinérants ou en «étoile» (20%). Ces derniers offrent, à partir d’une implantation centrale, une moyenne de 4 autres lieux d’accès et d’animation sur leur terri- toire d’intervention. L’organisation en étoile des ERIC, impliquant la mutualisation des moyens de fonctionnement, est une spéci- ficité du milieu rural et péri-urbain, surtout dans les départe- ments des Hautes-Alpes et du Vaucluse. 64% des ERIC localisés sur un territoire de projet organisé comme un Etablissement Public de Coopération Intercommunal (EPCI)1. Les ERIC sont pour moitié localisés en milieu urbain (50%). L’autre moitié est répartie à 35% en zone rurale et à 15% en zone péri-urbaine. « L’évolution des activités de l’ERIC dépendra de sa Crédit photo : Jézabel Roullée L’Argentière-la-Bessée (05) faculté à mettre en place des actions spécifiques 64% des ERIC sont implantés sur un territoire de projet struc- turé autour d’un EPCI (29%), d’un Pays (26%), ou encore pour en fonction des besoins des territoires et des une minorité d’entre eux d’un Parc naturel (9%). L’enquête demandes des acteurs locaux. » révèle leur implication sur ce territoire, puisque la moitié des ERIC déclare avoir un projet qui s’intègre dans le plan d’action « Notre mission, c’est d’être identifiés comme les du territoire (25%), être consultés sur des actions de dévelop- pement du territoire (19%), être membres d’une commission référents numériques du territoire. » (11%).4 (1) Les EPCI sont des regroupements de communes ayant pour objet l’élaboration collectivités locales. Les communautés urbaines, communautés d’agglomération, Enquête régionale ERIC - ObTIC 2011 de « projets communs de développement au sein de périmètres de solidarité ». communautés de communes, syndicats d’agglomération nouvelle, syndicats de Ils sont soumis à des règles communes, homogènes et comparables à celles de communes et les syndicats mixtes sont des EPCI. (source : INSEE)
  5. 5. Enquête régionale ERIC - ObTIC 2011 5
  6. 6. 50/50 Les ERIC sont portés autant par des 36 % des ERIC sont multi-labels, 25 % portent seulement collectivités territoriales le label ERIC que par des associations Loi 1901 ERIC ICOM PROVENCE à Marseille (13) - Crédit photo : Icom Provence L’accès public à Internet : un paysage foisonnant La diversité des structures porteuses Sauf exception, l’ERIC est systématiquement adossé à une 40 structure existante ayant son propre objet social. Pour les ERIC 35 associatifs, le secteur socioéducatif est dominant (35%), les 36 30 34 associations culturelles (9%) et de développement économique 25 (5%) sont moins nombreuses. 20 25 15 11,5% des ERIC disposent d’un numéro d’agrément et sont re- 10 connus comme organisme de formation. Ces derniers sont très 5 souvent, voire toujours une association qui se déclare à carac- 0 tère économique. Ceux-ci portent rarement d’autres labels. Multilabels Deux labels Label ERIC Labellisation des ERIC (en%) Pour la majorité d’entre eux, les ERIC cumulent des labels natio- somme différente de 100 du fait des réponses multiples et des suppressions naux tels que Netpublic2, Relais de Service Public (RSP)3, Cyber- 35 base4, Espace Ouvert d’Education Permanente (EOEP)5. 30 31 25 25 20 23 19 « Les modèles d’association et de coopérative sont Parmi les différents labels, NetPublic est le plus ré- 15 16 15 des modèles qui permettent d’allier financements pandu. Viennent ensuite, par ordre d’importance, les 10 11 labels Cyber-base, Point-Cyb, Espace Ouvert d’Educa- 5 9 publics et privés. » tion Permanente et Relais de Services Publics. 0 RSP EOEP Autres réseaux et labels PointCyb Cyberbase OF Aucun Label NetPublic Les ERIC portés par les collectivités cumulent souvent « Notre structure étant une association portant un plusieurs labels. centre social, nos tarifs sont très bas afin que tous En termes de localisation, les RSP sont essentielle- puissent avoir accès aux activités. » ment localisés en zone rurale, les Cyber-bases et les OF en milieu urbain et péri-urbain. Répartition des labels (en%) somme différente de 100 du fait des réponses multiples et des suppressions (2) Netpublic : label de la Délégation aux Usages de l’Internet (DUI) pour désigner les lieux d’accès public au niveau national (en savoir plus : www.netpublic.fr/net-public/espaces-publics-numeriques/charte- (5) Espace Ouvert d’Education Permanente : label régional qui désigne des lieux qui offrent des moyens label-netpublic) (3) Relais de Service Public: label accordé par l’Etat pour désigner un service de proxi- d’accès aux savoirs, pour que chacun puisse exploiter gratuitement et au mieux le temps dont il dis-6 mité qui permet, en un même lieu, d’effectuer des démarches administratives relevant de plusieurs pose pour développer son accès à la connaissance et accroître son capital de savoirs (en savoir plus: Enquête régionale ERIC - ObTIC 2011 administrations ou organismes publics. (4) Cyber-base : programme et label de la Caisse des Dépôts et www.regionpaca.fr/formation/service-public-regional-de-formation-permanente-et-dapprentissage/ Consignation pour désigner les lieux d’accès public au niveau national (en savoir plus : www.cyber-base.org ) espaces-ouverts-deducation-permanente/espaces-ouverts-deducation-permanente.html ).
  7. 7. 14 12 69 % des ERIC prévoient le maintien de leur budget 10 8 d’ici les 3 prochaines 6 4 années 2 0 > 2.000.000 entre 1 000 000 entre 500 000 entre 300 000 entre 250 000 entre 90 000 entre 40 000 < 10 000 et 2 000 000 et 900 000 et 400 000 et 100 000 et 50 000 et 10 000 Budget de la structure porteuse ERIC (en euros)Le budget des structures porteusesSur le plan économique, 69% des ERIC prévoient le maintien deleur budget d’ici les 3 prochaines années. Si 7% envisagent unehausse, 24% d’entre eux envisagent plutôt en baisse.Ils prévoient, à 54%, de nouveaux investissements sans pourautant modifier la politique tarifaire des animations proposéespar l’ERIC (à 78%).« Nos tarifs sont associatifs donc très bas afinque tous puissent avoir accès aux activités. Ducoup, nous n’avons que très peu de rentrées Crédit photo : Région Provence-Alpes-Côte d’Azur Printemps des Lycéens et des Apprentis 2010d’argent. Pour que notre ERIC continue de vivrenous avons besoin de plus de soutien financier parles institutions ou alors nous pourrions peut-êtredevenir un centre de formation. »« Le budget est celui de la communauté decommunes. S’il peut paraître élevé, il est grevépar de nombreuses dépenses obligatoires. Notrecapacité d’animation de l’ERIC est limitée. » Enquête régionale ERIC - ObTIC 2011 7
  8. 8. 11 C’est le nombre d’ordinateurs en moyenne qu’un espace met 52 % des ERIC sont ouverts entre 20 et 35 heures 67 % des ERIC ont une connexion wifi et 83 % à disposition par semaine d’entre eux offrent cet accès à leurs usagers Plus que des espaces numériques : des lieux de vie L’ERIC est caractérisé par sa faculté à créer des lieux de vie. Ces espaces qui sont « devenus un lieu d’échanges, de conseil et de consultations sur le multimédia où toutes les générations se croisent » se distinguent d’un cybercafé et d’un club informatique par les services et l’accompagnement proposés par les animateurs/médiateurs. Des équipements plutôt satisfaisants pour les usages Les animateurs sont plutôt satisfaits du parc informatique mis à disposition, même si pour la majorité, il date de plus de 3 ans (58%). Si le souhait d’avoir des équipements plus récents est plébiscité, les animateurs reconnaissent pour autant que cela ne « L’ERIC est aujourd’hui un vrai lieu social dans notre freine pas les usages courants du public accueilli. Seule une di- structure où se côtoient différentes catégories zaine d’animateurs se sent contrainte par le matériel (mémoire insuffisante, ports et logiciels inadaptés) et se plaint de ne pas d’âges provenant de différents milieux sociaux. » pouvoir proposer des ateliers plus créatifs faute de moyens (logiciel vidéo, tablette tactile). « Dans le cadre du projet “éco-responsable”6 nous Si la société de consommation fait entrer plus facilement dans sommes à même de renouveler notre parc qui les foyers des équipements performants, les ERIC trouvent dif- Crédit photo : Design The Future Now retrouvera une nouvelle vie. » ficilement les ressources financières pour renouveler régulière- ment leur parc qui est soutenu dans 59% des cas par des fonds Atelier PrintMe #1 FutureLab « Nous avons opté pour un serveur client léger (il propres et par des subventions dans 56% des cas. n’y a plus d’unités centrales) : réduction de notre Pour autant des solutions alternatives tendent à se généraliser : si consommation énergétique et des nuisances la configuration d’une architecture réseau “client-serveur léger” sonores. Cela a renforcé notre engagement dans émerge, le choix d’un système d’exploitation ouvert et de logi- ciels libres est une pratique courante, sans compter le recours un développement durable. » à des ordinateurs type “seconde vie”, utilisés par 40% des ERIC.8 (6) L’appel à projet ERIC « éco-reponsable » vise à réduire les flux économiques Enquête régionale ERIC - ObTIC 2011 et énergétiques liés au fonctionnement des espaces (bâtiments, consommations usagers à la nécessité d’adopter de nouvelles pratiques en matière d’usages des énergétiques, matériels informatiques, déchets, recyclage) et à sensibiliser les TIC au quotidien afin de réduire leur impact environnemental.)
  9. 9. Des activités collectives et des Jeux en réseau Accès à la FOAD 7services individualisés Initiation images animées Accompagnement TPE/PMEL’accès libre à Internet, l’initiation à la bureautique, à la naviga- Initiation audiotion web, à l’e-administration sont les services essentiels qu’un Manifestationsespace offre à ses usagers. Le service à la carte ciblé pour Participation aux réseaux sociauxcertains professionnels se conjugue avec des ateliers collectifs. Initiation vidéoLes services essentiels de l’ERIC sont principalement couplés Accompagnement scolaireavec un accompagnement à l’emploi. L’ERIC est également un Initiation au Web 2.0 8lieu d’apprentissage ouvert sur des pratiques plus ludiques Sensibilisation «informatique & libertécomme la photo numérique (retouche et partage de photos). Initiation retouche d’imagesCette activité est souvent très pratiquée en zone péri-urbaine. Aide aux démarches en ligneSi l’accompagnement vers l’emploi est quant à lui souvent se- Accompagnement vers l’emploicondaire en zone rurale, l’initiation au web 2.0 est rarement Recherche d’information/documentaireune activité principale pour un ERIC implanté en zone urbaine. Initiation bureautique/navigation internetL’enquête révèle quelques éléments de dépendance entre la loca- Accès libre à internetlisation de l’espace et les 3 types d’activités pré-citées. 0 20 40 60 80 100 Activités numériques pratiquées au sein des ERIC 4 types de services se dessinent 1 « services essentiels » : navi- gation, initiation, recherche d’infor- 2 « services thématisés » : emploi, démarches en ligne, scola- 3 « services avancés » : photo, vidéo, web 2.0, qui touchent les 4 « des services de niches » pour des publics ciblés, comme les mation, qui campent l’ERIC comme rité, qui positionnent l’ERIC comme loisirs et les pratiques créatives jeunes ou encore les artisans, indé- un service essentiel de lutte contre un facilitateur pour l’accès aux ser- de tous les publics ou encore sen- pendants, TPE-PME en recherche la fracture numérique ; vices publics, face à la désertifica- sibilisation et prévention autour de d’initiations à divers outils numé- tion des zones rurales et/ou encore l’utilisation d’internet et des outils, riques pour rapidement devenir l’accélération de la dématérialisa- connaissance des lois ; autonomes. tion de ces services publics ;« Les usagers ne fréquentent plus seulement nos « Si la plupart des usagers viennent pour apprendreespaces dans le seul but de s’initier à l’informatique. l’outil informatique, d’autres viennent pour une aideIls souhaitent explorer les différentes thématiques à la maintenance de leur propre matériel. » « A l’origine, les personnes venaient pour apprendrerelatives au multimédia (la retouche photo, le montage les usages de base : PC, mail, traitement devidéo, la navigation Internet et les démarches en « Aujourd’hui, l’augmentation du nombre d’usagers texte. Depuis quelques années l’ERIC est devenuligne...). Leurs pratiques au sein de l’ERIC relèvent est liée à Pôle Emploi même si la fracture centre de ressources permettant à chacun de sedavantage du cadre des loisirs, favorisant la créativité numérique existe encore. Les personnes sont sous former, d’accéder à des nouvelles pratiques commeet la communication. C’est ainsi que beaucoup la contrainte d’utiliser Internet pour répondre à une les réseaux sociaux, l’achat en ligne, l’accès auxviennent également chercher du lien social. » offre d’emploi. » nouvelles formes d’expressions web 2.0. »(7) FOAD : Une formation ouverte et/ou à distance est « un dispositif souple de formation organiséen fonction de besoins individuels ou collectifs (individus, entreprises, territoires). Elle comporte des (8) Le Web 2.0 est une évolution du Web vers plus de simplicité (ne nécessitant pas de grandesapprentissages individualisés et l’accès à des ressources et compétences locales ou à distance. Elle 9 connaissances techniques ni informatiques pour les utilisateurs) et d’interactivité (permettant à chacunn’est pas exécutée nécessairement sous le contrôle permanent d’un formateur. » de contribuer sous différentes formes) L’internaute devient, grâce aux outils mis à sa disposition, une Enquête régionale ERIC - ObTIC 2011(source : encyclopédie wikipédia) personne active sur la toile. (source : wikipédia)
  10. 10. 590 c’est le nombre moyen d’adhérents d’un espace 2590 c’est le nombre moyen de visites sur une 50 % des ERIC sont ouverts au public entre 20 et 35 en 2009 année dans un espace heures par semaine et 71 % labellisé ERIC sont ouverts pendant les vacances scolaires Une fréquentation régulière qui s’intensifie 74% des ERIC dénombrent moins de 800 adhérents sur l’année Les ERIC utilisent des outils d’évaluation de leurs activités 2009 et 18% entre 800 et 1600. Depuis les 3 dernières années, comme le comptage de la fréquentation (46%), des indicateurs la moitié des ERIC constate une augmentation de leurs adhérents de suivi (38%) ou encore un questionnaire de satisfaction (30%). (pour 50%) ou une fréquentation constante (pour 35%). Seulement la moitié des espaces a mis en place un système de conservation des données de connexion, même s’ils sont 72% Les femmes sont les plus nombreuses à fréquenter ces lieux (56% à connaître la loi8. Plusieurs raisons sont évoquées: le manque contre 44% d’hommes). Si les retraités (36%) et les demandeurs d’information pour mettre en place les dispositions de la loi, le d’emplois (29%) sont les plus assidus, le public scolaire (19%) et souhait de respecter la vie privée des usagers, la difficulté à « L’ERIC est gratuit et il le restera ! » les actifs (17%) fréquentent également les ERIC. mettre en place ce type d’outils au vue des publics accueillis et du matériel disponible. « Nous ouvrons exceptionnellement sur demande Les services proposés sont souvent gratuits ou alors symboli- quement payants afin de responsabiliser les utilisateurs. C’est dans le cas de structures rattachées à des Mairies d’ailleurs une des conditions de l’obtention du label et rares sont Retraités 36 ou des Offices de Tourisme, pour des fêtes de les structures qui veulent y déroger. Demandeurs emploi 29 quartier, des projets et actions spécifiques, etc. » Scolaires 19 Les espaces adaptent les horaires d’ouverture en fonction du Actifs 17 rythme et des disponibilités des usagers. 1/3 des espaces Autres 10 « Nous conduisons des actions personnalisées au ouvrent régulièrement en soirée après 18h (32%), 27% les fins Etudiants 6 coup par coup pour rendre les personnes autonomes de semaine et 20% entre midi et deux. La moitié des espaces 0 5 10 15 20 25 30 35 40 dans l’utilisation d’Internet et de l’ordinateur. L’ERIC assure des ouvertures exceptionnelles lors de la Fête de l’Inter- net, des Linux Install Party ou encore des vernissages, mais devient un espace d’écoute et d’échange où on ne aussi pour assurer des sessions de formation. Cette flexibilité Plus de 60 ans 30 se sent pas jugé » permet de toucher d’autres types de public, dont les jeunes Entre 46 et 60 ans 29 après l’école et les actifs. Entre 26 et 45 ans 19 Entre 19 et 25 ans 12 « Sur notre centre, il y a maintenant des publics Le volume horaire d’ouverture dans la semaine distingue un ERIC Entre 12 et 18 ans 12 en «autonomie relative». De plus, la gratuité de citadin d’un ERIC rural. En zone urbaine, il ouvre rarement, voire Moins de 12 ans 7 plusieurs «ateliers» a favorisé la fréquentation des jamais, moins de 20h par semaine ; en zone rurale, l’ERIC est 0 5 10 15 20 25 30 35 rarement ouvert entre 35 et 50h. A contrario, un ERIC en zone animations mises en place. » périurbaine est ouvert souvent plus de 50h/semaine. Typologie du public accueilli au sein d’un ERIC (moyenne exprimée en %)10 (8) Opérateurs télécoms, Fournisseur d’Accès à Internet, Cybercafé doivent Enquête régionale ERIC - ObTIC 2011 conserver un an les données de connexion, relatives au trafic des communica- tions électroniques.
  11. 11. 70 % des ERIC accueillent des personnes en situation « Nous avons construit un partenariat avec l’association de handicap ‘A perte de vue’ qui assure une permanence tous les 15 jours, et nous disposons de matériel dédié. » ZOOM SUR LES ERIC : des lieux accessibles à tous Si seulement 28% des ERIC disposent d’équipement ou de logiciels informatiques adaptés aux personnes atteintes d’un handicap moteur, ils sont 70% à les accueillir sans pour autant conduire des actions spécifiques. Il arrive que des ateliers personnalisés soient dédiés, mais la règle est que les personnes en situation de handicap puissent être accueillies avec d’autres publics. L’adaptabilité des animateurs et le croisement des publics sont des caractéristiques de l’ERIC. Des actions régulières sont organisées lorsque des partenariats sont noués avec des hôpitaux, maisons de retraite, centres ESAT, associations de mal -voyants, etc. La moitié des animateurs souhaite se former pour l’accueil de ce public, d’autant que leurs lieux sont plutôt accessibles : 70% ont une porte d’entrée conforme, 59% permettent la circulation d’un fauteuil entre les postes et la moitié des lieux ont des toilettes adaptées.Crédit photo : icom Provence Sur l’ensemble de ces chantiers, ICOM PROVENCE http://www.icomprovence.net, centre de ressources TIC et Handicap, est labellisé ERIC. Il sensibilise et forme sur ces questions d’accessibilité et d’accueil des personnes en situation de handicap... Enquête régionale ERIC - ObTIC 2011 11
  12. 12. 31 % des ERIC sont présents sur un réseau social 98 % des ERIC ont moins de 5 ETP (Equivalents Temps 287 c’est le nombre d’animateurs en charge de l’animation des Plein) ERIC. 42 % d’entre eux ont un niveau bac+2 La médiation numérique : un savoir-faire Workshop - Rencontre régionale des ERIC (fév. 2011) Crédit photo : Région PACA « 80% des formations sont réalisées sous logiciels libres. » Les ERIC estiment que leur démarche de communication est insuf- Seuls 24% des animateurs ont pu accéder à des formations fisante pour 52% d’entre eux. Pour autant ils sont 20% à avoir des qualifiantes au cours des deux dernières années. Ce pourcen- idées originales comme d’être présents sur les réseaux sociaux, tage souligne la difficulté de libérer du temps pour la formation « Nous incitons nos usagers à télécharger de diffuser leur programme d’activités sur le panneau numérique continue, et ce d’autant plus lorsque l’animation est supportée des logiciels libres plutôt que de télécharger de la ville, d’être présents sur la place du marché mais surtout de par une seule personne. illégalement. » participer à des événements culturels ou nationaux, comme la Fête des voisins, qui n’ont pas forcément de lien avec les TIC. L’envie est là : les animateurs souhaitent acquérir des compé- tences autant techniques (75%), que de développement local « Avec l’appui d’une vraie stratégie de communication Les structures qui portent les ERIC comptent moins de 5 (70%), de gestion de projet (75%), de recherche de finance- et de diffusion de la part de la Région, il faut faire Equivalents Temps Plein (ETP). S’il y a 287 animateurs recensés, ment (74%) ou encore une formation juridique sur l’accès public savoir notre savoir-faire. » en moyenne ce sont 1,55 ETP qui sont consacrés à l’animation à internet (73%). de l’espace.12 Enquête régionale ERIC - ObTIC 2011
  13. 13. Plus de 40 % des ERIC ont régulièrement des échanges au sein du réseau des ERIC et un peu moins d’un tiers (32 %) rarement, alors que seuls 27 % vivent isolés sans échange sur les pratiques d’accueil.Des structuresde proximitébien implantéesLes missions menées par les ERIC sont très diverses. Pouraccompagner les structures, le programme ERIC mobilise desmoyens conséquents dont l’impact est jugé moyen ou fort enmatière de diversification des publics (78%), de développementde nouvelles activités (74%), comme de développement de nou-veaux partenariats (65%).Pour réussir dans leurs missions, 81,5% des ERIC ont noué despartenariats avec des institutions et des organismes présents Réseau des ERIC / Cyberbase TPM (83)sur leurs territoires, et 63% ont pris l’habitude de travailler avecles agents de développement des communes ou des intercom-munalités, que ce soit régulièrement (33%) ou occasionnelle- Crédit photo : Jézabel Roulléement (30%). Les relations au sein du réseau sont constituéesessentiellement par des échanges interpersonnels (53%), desréunions de travail autour d’un projet commun (41%) et deséchanges de services (31%). Les trois-quarts des ERIC sou-haitent poursuivre dans cette voie, conscients des apports dontils bénéficient.« A 5 ans, l’évolution des missions des ERIC est de réussir à consolider un espace de culture et d’expérimentation aux pratiques et aux outils numériques, àaccompagner les publics dans la compréhension de la société de l’information et l’utilisation des outils multimédia, à devenir un véritable service public multimédiaau centre de l’espace public. Pour cela, il faut augmenter les liens entre les autres administrations publiques et les associations avec les ERIC et ainsi, devenir unespace ressources multimédia, à la fois pôle documentaire et pôle de compétences techniques. » Enquête régionale ERIC - ObTIC 2011 13
  14. 14. 74 % des ERIC considèrent le niveau régional comme pertinent pour la mise en réseau des structures d’accès public à Internet Un réséau à dimension régionale Crédit photo : Région Provence-Alpes-Côte d’Azur Si le niveau régional est plébiscité par les ERIC, les activités pro- se partage entre ceux qui pensent le contraire et ceux qui sont posées le sont aussi. 54% des ERIC ont participé au cours des 24 sans opinion. Et donc, si 54% ont le sentiment de participer à un derniers mois à des ateliers/formations organisés dans le cadre programme régional, 30% ne font pas le lien avec la dimension du dispositif régional d’animation. Pour ceux qui ne se sont pas régionale du dispositif. mobilisés, c’est leur indisponibilité aux dates proposées (21%) ou la distance géographique (16%) qui les a freinés. Mais ils sont S’impliquer de façon accrue dans le réseau nécessite plus de dis- 78% à consulter régulièrement ou occasionnellement le site des ponibilité (52%), des financements au bénéfice des structures ERIC pour publier un programme d’activité, valoriser un projet, (41%) et des contenus de rencontres plus intéressants (25%). « Les rencontres régionales doivent permettre de télécharger des appels à projet ou encore s’informer sur les pro- jets des autres ERIC. Le recours à plus de services web 2.0, l’utilisation d’outils débattre des enjeux et des pistes de projets des collaboratifs, le recours à la visioconférence pour pallier les ERIC dans l’avenir ; surtout d’élargir la participation distances d’un territoire à l’autre, la création de reportages vidéo 75% des ERIC souhaitent que les rencontres régionales comme par des apports extérieurs au réseau et par les ateliers soient ouvertes aux acteurs des autres dispositifs sur la vie des ERIC, l’utilisation des réseaux sociaux pour faire de l’invitation d’autres partenaires hors réseau ERIC, régionaux. Et si 48% pensent être suffisamment associés à l’or- la veille et communiquer, dans l’animation du réseau est évoqué ganisation et à la mise en oeuvre des différentes actions du dis- pour à la fois renforcer la participation de chacun et donner plus mais de la région. » positif régional d’animation et d’accompagnement, le reste (52%) de visibilité aux actions.14 Enquête régionale ERIC - ObTIC 2011
  15. 15. 75 % des ERIC souhaitent que les rencontres régionales 54 % des ERIC ont participé aux cours des 24 derniers mois à des ateliers formations comme les ateliers soient ouvertes aux acteurs organisés dans le cadre des autres dispositifs régionaux. du dispositif régional d’animation Plateau tv participatif - Rencontre régionale des ERIC Crédit photo : Gino BontempelliAtelier ERIC Cyberbase de Berthe (83) - Crédits photo : Anaïs Triolaire Enquête régionale ERIC - ObTIC 2011 15
  16. 16. Crédit photo : Anaïs Triolaire 53 % des ERIC souhaitent développer une action en 45 % des ERIC souhaitent plus d’actions communes matière d’appropriation entre eux sociale des TIC Workshop autour de l’arbre de compétences d’un ERIC Cyberbase Dynamique de projets et innovation Pour 72% la rencontre entre l’accès public à Internet et les 14% ont candidaté dans le cadre d’autres dispositifs (y compris L’existence des chargés de développement numérique emporte autres thématiques régionales est un élément positif, à l’instar hors région) et ils sont 30% à n’avoir candidaté à aucun d’entre l’adhésion. Pour l’avenir, à partir de leur socle solide de connais- du dispositif ERIC éco-responsable né d’un croisement entre le eux, principalement par manque de temps (19%), ou manque de sances et d’usages, les ERIC souhaitent les voir développer la programme ERIC et le programme A.G.I.R9. moyens financiers (8%). transversalité et favoriser les innovations techniques, sociales et territoriales. Ils sont déjà 29 à en avoir bénéficié. C’est l’emploi (44%) qui s’avère la thématique la plus sujette à Par ailleurs, quelques ERIC sont également associés à des pro- des actions communes, suivi de l’économie sociale et solidaire jets PACA Labs10 du fait de la participation de leur structure (27%), de l’éducation (26%) et de la culture (25%). C’est cohé- porteuse (8%). Ils sont aujourd’hui 27% à souhaiter s’impliquer rent avec le fait que les ERIC considèrent avoir un impact moyen dans ce programme. ou fort en termes de développement du lien social (91%), de l’accès gratuit aux TIC (90%) et à de nouveaux services (85%). Les ERIC souhaitent s’impliquer plus avant dans le réseau régional par une meilleure connaissance des opportunités, un La participation des espaces aux appels à projets lancés dans accompagnement sous forme d’aide au montage de projets et la le cadre du programme ERIC met en lumière leur capacité à constitution d’une intelligence collective. Crédit photo : Région Provence-Alpes-Côte d’Azur s’inscrire dans une dynamique de projet et d’innovation. Ce qui les retient ce sont les contingences quotidiennes liées Ils sont ainsi près de 40% à avoir candidaté dans le cadre du à des budgets serrés et de multiples contraintes de calendrier dispositif régional de soutien à l’appropriation sociale des TIC et comme de personnels. 53% souhaitent y participer ; Sur la dynamique de projets, ce sont 3 associations (Le Portail 18% ont candidaté dans le cadre du dispositif des Chargés de des Savoirs à Pertuis dans le Vaucluse, Mode à Draguignan Développement Numérique et 35% souhaitent s’y inscrire ; dans le Var et Le Hublot à Nice) qui sont nommées par les ERIC pour être et/ou avoir été partenaires de projets. Ces 3 struc- et enfin, 14% dans le cadre du dispositif éco-responsable; 34% tures installées en zone périurbaines ont la particularité d’avoir souhaitent aujourd’hui y participer, preuve de l’importance que bénéficié du dispositif «Chargé de Développement Numérique» représente le développement durable pour les ERIC. dont le rôle est justement de développer des projets et des partenariats de territoire. Atelier de travail sur l’avenir des ERIC - Rencontre régionale des ERIC16 (9) Lancée en 2007 par la Région, la démarche A.G.I.R permet d’expérimenter (10) PACA Labs est un dispositif régional qui vise à promouvoir et soutenir l’ex- Enquête régionale ERIC - ObTIC 2011 de nouvelles façons de gérer l’énergie et de développer auprès des acteurs du périmentation en grandeur nature de technologies ou de services numériques territoire une approche favorisant la solidarité et des visions plus globales. innovants.
  17. 17. « Le rôle des chargés de développement numérique est de définir une Crédit photo : Anaïs Triolaire cohérence d’animation numérique au sein d’un même territoire, d’arti- culer les actions entre les ERIC, de définir un plan de communication, de planifier un programme commun d’animation, d’élaborer, d’accom- pagner et d’évaluer les actions. » Cartographie des dynamiques territoriales autour d’un ERIC Cyberbase Axes de politiques régionales à croiser avec l’accès public à Internet (en %) Education 26Crédit photo : Région Provence-Alpes-Côte d’Azur Economie Sociale et Solidaire 26 Culture 25 Jeunesse 23 Développement économique 18 Lutte contre les discriminations 17 Vie associative 14 Politique de la ville 12 Aménagement du territoire 12 Tourisme 8 Transport 4 Agriculture 3 Habitat 2 0 5 10 15 20 25 30 « Notre souci est de trouver des idées innovantes « Internet représente la révolution de cette fin de « L’innovation, c’est par l’expérimentation pour pouvoir mettre en place des actions siècle. Avec ce nouveau moyen de communication, permanente et la mise en commun des résultats, qui répondent aux besoins de notre public, le monde s’ouvre, communique, tout en faisant indicateurs, méthodes, outils et par l’élaboration essentiellement les demandeurs d’emploi. L’emploi disparaître les barrières. Internet constitue un de challenges co-animés par les ERIC en et l’insertion sont deux facteurs importants sur progrès social extraordinaire. Mais il engendre aussi leur permettant de tester des collaborations notre territoire rural. Une aide régionale pour des litiges, des insécurités. Les dangers sont donc croisées. » établir régulièrement un diagnostic local serait bien réels. Le chargé de développement numérique la bienvenue et permettrait d’établir les réels doit aussi maîtriser cet aspect en matière de droit « Ce qui nous motive pour aller plus loin, c’est besoins. » de l’internet. » l’ambition du projet que nous portons ! » Enquête régionale ERIC - ObTIC 2011 17
  18. 18. L’ERIC s’adapte aux besoins et se colore de thématiques Les fonctions initiales de l’accès public L’insertion sociale au cœur à Internet perdureront des préoccupations Perspectives Le devenir des ERIC passe par un effort sur des thématiques distinctes sans toutefois changer le modus operandi, à savoir Compte tenu des circonstances, où la crise frappe plus pré- cisément certains publics défavorisés, cette activité principale pour l’avenir des partenariats, notamment au plan local, essentiels au déve- loppement de la structure. devrait se déplacer vers l’emploi et l’insertion (accueil, écoute) avec l’ambition de rompre l’isolement et de tisser des liens so- ciaux par des initiations collectives. Si quelques-uns pensent à des actions spécifiques (primauté Les perspectives sont exprimées par les à l’insertion par l’économique, accompagnement sur les e-ser- Aussi, les partenariats avec Pôle Emploi, les missions locales, vices, etc.), tous considèrent qu’il est nécessaire de poursuivre les plans locaux d’insertion par l’économie (PLIE) devraient-ils se animateurs et responsables des ERIC en ré- l’initiation, la sensibilisation et l’accompagnement aux TIC. renforcer. Pour réussir, les ateliers d’insertion sociale et profes- ponse à une question ouverte : “En vous pro- sionnelle devront voir leurs moyens renforcés. Si le public jeune jetant dans 5 ans, comment imaginez-vous Encore aujourd’hui, une partie de la population n’est pas sensibili- est habitué à naviguer sur Internet, il n’a pas pour autant la l’évolution des activités de votre ERIC ?” sée aux technologies numériques et aux possibilités qu’elles offrent. capacité à s’en servir pour effectuer des recherches raisonnées, Certes, on peut s’attendre à moins d’initiation et à plus de projets notamment en matière de formation et d’emploi. Il devra donc Un très grand nombre de réponses nous d’échanges sur diverses thématiques utilisant les nouvelles tech- faire l’objet d’une attention particulière. est parvenu, avec une forte densité de pro- nologies comme levier, et non plus, comme simple moyen. Mais combler la fracture numérique restera toujours l’une des priori- positions. A l’évidence chacun s’accorde tés, même si les besoins des usagers vont encore évoluer et, en De nouvelles formes d’actions à reconnaître que l’évolution des activi- regard, les objectifs des ERIC nécessairement s’adapter. tés des ERIC dépendra de leur faculté à Sur certaines des nouvelles thématiques pressenties, le déve- loppement de prestations sous forme de parcours d’accompa- mettre en place des actions spécifiques Les ERIC s’adapteront plus encore gnement aux usages sur plusieurs jours peut s’envisager dans en fonction des besoins des territoires aux territoires des domaines comme la mise en place d’actions de e-santé ou et des demandes des acteurs locaux. de renforcement du lien social pour les personnes âgées. Les activités développées tiennent compte du contexte Ce qui est rappporté ci-après est significatif socio-économique des territoires. L’emploi, la formation, le Certains des animateurs anticipent un développement de la créa- développement durable, le patrimoine, la culture, l’insertion socio tion artistique multimédia (audio, vidéo, etc.) et de la mise en de leur vision de l’avenir, non pas du fait de professionnelle... sont au coeur des préoccupations parfois élar- place d’activités ludiques, avec l’ambition d’un meilleur maillage la redondance des points de vue, mais de des partenaires socio-culturels du territoire. Mais même en cas gies en direction des TPE, des auto-entrepreneurs notamment. par leur caractère prospectif et novateur. de spécialisation, ils pensent intéressant de garder une large Mais en étant plus impliqués dans des projets, les espaces ver- ront croître les demandes en lien avec le développement des terri- ouverture des activités afin de pouvoir répondre au plus grand toires, utilisant des fonctions avancées de centres de ressources. nombre.18 Enquête régionale ERIC - ObTIC 2011
  19. 19. Encore aujourd’hui, une partie de la population n’est pas sensibilisée aux technologies numériques et aux possibilités qu’elles offrent... Combler la fracture numérique restera toujours la priorité.Une capacité à prendre en comptetransversalité et nouveaux besoinsDe même, nombreux sont ceux qui soulignent l’importance desateliers transversaux. Il existe énormément de projets passion-nants à mettre en place entre le multimédia et les autres activi-tés qui permettent de rendre les usagers acteurs et diffuseursde leurs projets.En somme, avec les ERIC, il apparaît possible de sortir du «repliindividuel de consommateur» pour aller vers des activités multi-média non tributaires des difficultés techniques. Ceci implique demoins en moins d’ateliers pour béotiens et un nombre croissantd’ateliers pour des publics aux pratiques numériques avancéesqui conjuguent l’ensemble des éléments numériques : images,vidéos, sons, etc.De surcroît, les ERIC devront savoir s’adapter aux nouveauxmoyens de communication tels que les smartphones, ou lestablettes tactiles, sans oublier l’informatique dans les nuages,ainsi que la dématérialisation de nombreux services. Si « initier », « former » et « accompagner » sont les 3 premiers mots les plus cités par les répondants pour définir l’ERIC d’aujourd’hui. « former », « développer », Crédit photo : Anaïs Triolaire « créer /créativité » sont ceux qui ont été le plus choi- sis pour qualifier l’ERIC de demain, dans un nuage qui grossit du fait de la diversité croissante des fonctions.Eco-balade : « Sortir les ERIC de leurs murs et les mettre au vert » Enquête régionale ERIC - ObTIC 2011 19
  20. 20. Ce centre local de ressources TIC - de soutien aux initiatives locales - permettra un plus grand maillage entre espaces équipés, mise en réseaux, partage d’actions pédagogiques, veille et conseils technologiques. L’ERIC : centre de ressources numériques Des visions diverses aux activités multiples Accompagnement de projets La vision de l’ERIC de demain s’apparente à celle d’un centre de De façon active, l’ERIC pourra être un centre de ressources ressources numériques avec des activités multiples : veille, conseil numériques et de rencontres autour d’un projet. Les usagers et vulgarisation. Leur reconnaissance sera largement admise par identifieront, par exemple qu’un soir dans la semaine, un ate- les usagers, qu’ils soient citoyens, collectivités et entreprises. lier sur la création d’affiches permet d’accompagner des projets graphiques personnels. Plutôt qu’une personne réalise seule son Ce centre de ressources pourra prendre la forme, par exemple, affiche - avec des logiciels parfois piratés ou non adaptés, elle d’un MediaLab où l’art, les cultures numériques, l’innovation profiterait de l’atelier pour la créer et aurait ainsi la possibilité, ouverte, auront toute leur place, en valorisant les liens entre les outre d’être accompagnée, de rencontrer d’autres personnes artistes/les publics/les entreprises au bénéfice du développe- dans la même dynamique et bénéficierait par là-même des outils ment culturel des territoires. On peut ainsi imaginer un espace adaptés à ses besoins. de création entre artistes résidents et usagers de proximité. Ce centre local de ressources TIC – de soutien aux initiatives L’ERIC deviendra, pour d’autres, un centre d’accompagnement locales - permettra un plus grand maillage entre espaces équi- aux usages du numérique dans la vie quotidienne : e-services, pés, la mise en réseaux, le partage d’actions pédagogiques, la e-learning, lieu d’échanges de savoir et d’informations, centre de Le Portail des Savoirs - Pertuis (84) veille et les conseils technologiques. ressources en matière d’emploi, de contact avec les innovations Crédit photo : Jézabel Roullée technologiques. La fréquentation ne cessera d’augmenter tant la Sans oublier certains publics en difficulté ou en recherche d’in- situation économique de certains des publics le justifie. formations techniques, l’ERIC sera tout à la fois lieu d’accompa- gnement administratif et professionnel avec une ouverture vers Ces activités ne sont pas un frein au développement d’un pro- les réseaux sociaux. Ainsi, il augmentera sa capacité à répondre gramme orienté vers des personnes en situation de handicap ou au aux attentes par des activités diverses en capacité de susciter développement des ERIC nomades, proposant des outils de pointe des projets innovants. pour familiariser un plus grand nombre d’acteurs sur les territoires.20 Enquête régionale ERIC - ObTIC 2011
  21. 21. « les usages du Web augmentent et évoluent, les outils aussi, nous souhaitons pouvoir faire évoluer notre accompagnement à ces nouveaux usages et nouveaux outils. » Le rappel aux réalités « 1. Statu quo - 2. Fusion ERIC et Relais de Service Public en un lieu unique - 3. Intégration de l’ERIC à la future médiathèqueERIC Cyberbase de Berthe, La Seyne sur mer (83) intercommunale » Pour dépasser ces difficultés, c’est aussi aux usagers de se mobiliser et de faire entendre leur voix. Attentifs aux évolutions des ERIC - permises par les appels à projets, leur implication dans la gouvernance de l’espace devrait faciliter le cheminementCrédit photo : Anaïs Triolaire vers une meilleure adéquation des dispositifs de soutien à leurs besoins et donc à ceux des territoires. Adaptation aux évolutions Nombreux aussi sont les responsables qui réclament plus de visibilité pour la mission des ERIC. Cela passe par la demande Adéquation aux ressources humaines Apparaît de surcroît la perspective d’orienter les ERIC vers des d’un peu plus de considération de la part de l’Etat et des pou- activités rémunératrices, car, du fait des difficultés budgétaires, voirs publics en termes d’aides financières. Car la crainte existe et budgétaires les dispositifs de financements publics ne seront plus le seul que, sans une reconversion ou un changement majeur, les ERIC horizon. Comme évoqué ci-avant, nombreux sont ceux qui s’in- soient voués à la fermeture sauf dans le cas des structures Mais envisager des perspectives porteuses de sens nécessite quiètent et redoutent une fermeture liée aux contraintes pesant rattachées à des activités directement productives (tourisme, de consolider les ressources humaines en charge des espaces. sur les financements publics. formation, etc.). Certains animateurs et responsables rappellent les réalités de l’ERIC tributaire de son environnement. Dans les territoires ruraux plusieurs scénarios peuvent exister. Comme le mentionne l’un des propos recueillis, finalement très Contraint aux niveaux des ressources humaines et budgétaires, Un des interlocuteurs résume ainsi de façon lapidaire : réaliste : « les usages du Web augmentent et évoluent, les outils l’ERIC est susceptible de perdre sa capacité à développer des aussi ; nous souhaitons pouvoir faire évoluer notre accompagne- actions et à rayonner. ment à ces nouveaux usages et nouveaux outils. » Enquête régionale ERIC - ObTIC 2011 21
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×