• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Private Content
Valeur De L Information dans la presse ecrite on line ou off line
 

Valeur De L Information dans la presse ecrite on line ou off line

on

  • 8,430 views

La tentation est grande de traiter l’information comme de la data qu’on peut ...

La tentation est grande de traiter l’information comme de la data qu’on peut
mettre dans plusieurs tuyaux et de considérer le journaliste comme un homme
orchestre qui peut retranscrire l’information en texte, son, vidéo, flux RSS pour
tous les canaux simultanément ?

Et ceci alors que l’information, dans un monde complexe et en mouvement
rapide, est au cœur de toutes nos décisions, de nos actions, et qu’elle attise les
convoitises de ceux qui peuvent avoir intérêts à manipuler l’opinion où influencer
le comportement des masses : politiques, industriels, publicitaires…

Comment augmenter la valeur perçue de l’information pour que
l‘écosystème de l’information soit pleinement viable pour toutes les parties
prenantes les médias, les journalistes, les lecteurs et les annonceurs ?

Le danger vient non moins de la presse gratuite d'information qui attire les
lecteurs qui n'ont jamais été tentés par le payant, que par le Web.

En effet, l 'information émanant du Web est gratuite, claire, immédiate, efficace,
mise en images et en vidéo, on demand. Elle se diffuse à chaque seconde, en
même temps que l'évènement qui la fait, en même temps que l ‘événement qui se déroule.

Et c’est sans compter sans les autres médias…la TV et la radio…

Jusqu’alors la presse faisait particulièrement autorité face à d’autres grands
médias comme la télévision ou la radio. Mais les gens ont accès à de plus en
plus de sources ultra ciblées, que ce soient des médias presse, la télé…là ou ils
veulent, quand ils veulent.

De plus, tout le monde aujourd’hui peut devenir producteur de contenu,
Journaliste amateur ou spectateur ou simple commentateur et diffuser via les
plateformes de blogging ou micro-blogging.

Il faut se rendre à l’évidence : l’information n’est plus maîtrisable et maîtrisée.
Nous assistons à la montée d’un besoin grandissant de filtrage, de
hiérarchisation et de simplification de l’information.

Il va falloir s’organiser.

Alors que le web devient un grand lieu de conversation : sous les articles, entre
les gens dans les réseaux sociaux, dans google…

Et que les contenus ne sont plus solidaires des supports médias : on tape une
requête et on tombe par hasard sur le site d’un titre de presse, ou sur un extrait
d’un article d’un titre de presse sur un autre site.

Il est vital que les titres de presse deviennent des marques médias fortes avec
une charte éditoriale claire, un contrat de lecture approprié, un style et des
valeurs propres et uniques.

De plus, ils doivent servir mieux encore des communautés choisies afin de
redevenir « leur journal » en adoptant un posture intra communautaire (type «la voix du nord ou psychologies) ou inter communautaire (type package le monde + new york times).

Ainsi, une dernière question évidente: comment communiquer une information ?

Statistics

Views

Total Views
8,430
Views on SlideShare
6,511
Embed Views
1,919

Actions

Likes
1
Downloads
103
Comments
0

20 Embeds 1,919

http://www.levidepoches.fr 1575
http://levidepoches.blogs.com 185
http://www.journalatelier.fr 62
http://www.levidepoches.blogs.com 29
http://blogs.mediapart.fr 18
http://www.mediapart.fr 12
http://cgi.ebay.fr 7
http://www.lepost.fr 5
http://vi.ebaydesc.fr 4
http://www.slideshare.net 4
http://www.journalatelier.net 3
http://www.google.fr 2
http://webcache.googleusercontent.com 2
http://www.mefeedia.com 2
http://archives-lepost.huffingtonpost.fr 2
http://www.lemague.net 2
http://wildfire.gigya.com 2
http://www.courtscircuits.fr 1
http://courtscircuits.fr 1
http://209.85.229.132 1
More...

Accessibility

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

CC Attribution-ShareAlike LicenseCC Attribution-ShareAlike License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Valeur De L Information dans la presse ecrite on line ou off line Valeur De L Information dans la presse ecrite on line ou off line Presentation Transcript

    • La valeur de l’information dans la presse écrite Photos: A N D R's
    • Un rapport d’innovation de courts circuits : Photos: A N D R's www.courtscircuits.fr
    • Un rapport d’innovation de courts circuits : Courts circuits est un cercle d’innovation transversal composé de 500 professionnels des médias, de la communication, du marketing et de la créativité. En petit groupe, en fonction de leurs compétences, ils partagent leur point de vue et leur expérience sur un thème d’innovation clefs pendant deux mois. Le résultat de leur échange est ensuite compilé dans un rapport d’innovation largement diffusé et mit a disposition de tous. Une initiative de pourquoitucours? (l’agence des idées) www.pourquoitucours.fr
    • Les contributeurs de ce rapport d’innovation : Photos: JVallée
      • - Alain Giraudo, fondateur du "Monde interactif"
      • - François Sergent, rédacteur en chef Libération
      • - François Kermoal, rédacteur en chef Stratégies
      • - Eric Scherer, directeur analyse stratégique AFP
      • - Jean Maxence Garnier, directeur et fondateur de Think Out
      • - Philippe Plassart, rédacteur en chef, Le Nouvel Economiste
      • - Michel Lévy Provençal, nouveaux medias, France 24
      • - Lisa Ernst, journaliste, audiovisuelle et éditoriale
      • - François Laurent, Consumer Insight
      • - Bruno Ricard, directeur, syndicat de la presse régionale
      • - Marie-Estelle Rybinski, Directrice cross media, Mondadori
      • Marcelle Blandel, Directrice audience marketing, Orange
      • Géraldine Mulhmann, Professeur agrégée de science politique. Université Panthéon-Assas Paris II
    • Les contributeurs de ce rapport d’innovation : Photos: JVallée
      • - Marc-Philippe Dubreuil, Ad&So Consulting – Cohom
      • - Judith Sautereau, Project manager, Symantec
      • - Benoît Raphael, Rédacteur en chef lepost.fr
      • - Stéphane Chirie, COO Yoowalk
      • - Leila Berrached, connaissance média (Argus presse).
      • - Eve Demanges, blogueuse, spécialiste du web
      • - Xavier Dordor directeur APPM
      • Marie laure Lerole, directrice pôle presse, Ipsos média
      • Marie-Catherine Beuth, Journaliste & auteur
      • Catherine Malaval historienne et économiste de formation, conseil en communication d'entreprise.
      • - Alain Joannes, journaliste et créateur de "Multimédia" et du "Journal du Web" sur LCI, créateur de la webradio d'Arte, animateur de quatre blogs.
    • Les contributeurs de ce rapport d’innovation : Photos: JVallée - Decuyper Nathalie, professeur droit de l’information et de la communication. - Gerry McGovern, Web content management solutions, founder and CEO of Customer Carewords. - Marie Bénilde, enseignante et journaliste collaboratrice au Monde Diplomatique - Olivier Tredan, doctorant CRAPE Université de Rennes. - Goupil, blogeur www. blogoergosum . com - Annabelle Klein, Directrice du département de Sciences politiques, Facultés universitaire Notre-Dame de la Paix. - Marc François Bernier, professeur au Département de communication de la Faculté des arts de l’Université d’Ottawa. - Roger Nifle, sémiologue. - Justine Andanson et Nelly Giordano, journalistes et blogueuses.
    • Les contributeurs de ce rapport d’innovation : Photos: JVallée
      • - Paul Bradshaw, online journalist
      • - Jeff Mignon, Product Strategist, Creative Director & CEO
      • - Thibault Michal, créatif EURO RSCG
      • - Cédric Motte, expert en stratégie éditoriale, journaliste rédacteur, blogueur et formation de journalistes web.
      • - Jerome Capirossi, Director, ARISMORE sur Ziki.com
      • - Nikos Smyrnaios, maître de conférence, Université de Toulouse.
      • Nathalie Quint, journaliste
      • Franck Rebilliard,professeur Université Lyon.
      • François Guillot, consultant en communication, associé du groupe i&e, en charge des stratégies Internet.
    • Les contributeurs de ce rapport d’innovation : Photos: JVallée
      • Gilles Masson (interviewé), président de l’agence de publicité Léo Burnett.
      • Chris Saad, Co-Founder at Media 2.0 Workgroup.
      • - Benoît Tostain, Formateur Consultant Communication e-learning.
      • Thierry Picard, Co-fondateur de Digit, cabinet de conseil en stratégie digitale.
      • Samuel Grange, sémiologue et Directeur Associé, Added Value
      • Emilie Couffrand, Allcontents (agence interactive, numérique, gestion des contenus).
      • Encadrés par Jérémy Dumont, directeur du planning stratégique de pourquoi tu cours, assisté par Anne Charlotte Dela î tre
    • Tous les jours nous sommes victimes de vols. Les banques grignotent nos comptes avec l'air de ne pas y toucher, les multinationales nous vendent leurs produits a des prix injustifiés pour générer de super profits, l’état nous ponctionne de tous côtés comme au temps du moyen-âge, la monnaie se dévalue a une vitesse vertigineuse, et ceux mêmes qui se croyaient à l’abri ont été victimes des récents scandales financiers .En fait nous avons généré une société de voleurs.Ca ne peut plus durer. D’ailleurs la révolte couve et même se fait jour. Partout dans le monde des initiatives et des groupes de réflexion se mettent en place pour changer le système et inventer un nouveau modèle de société ou le talent, la créativité et les idées prendront le pas sur la spéculation financière. www.lesaperosdujeudi.com Le rapport d’innovation a été présenté : Lors des apéros du jeudi du jeudi 29 Janvier, Le Nouvel économiste «Au voleur, Au voleur»
    • L’ambition de ce rapport d’innovation:
    • De nombreux journaux sont dans l’impasse économique ou s’y acheminent. Les états généraux de la presse écrite sont se sont tenus pour remédier à une baisse tendancielle de la diffusion, un déficit chronique d’un certain nombre de titres, et de nombreuses menaces de disparition de journaux, un vieillissement du lectorat, ainsi qu’à une contraction des rédactions. Confrontés à un redoutable effet de ciseaux, avec la hausse des coûts d’un côté, la baisse des recettes de l’autre, qu’il s’agisse des ventes, de la publicité, ou des annonces, de nombreux journaux sont dans l’impasse économique ou s’y acheminent. Les groupes de presse qui évoluent suivant une logique économique ne se sentaient pas en péril tant que leurs lecteurs estimaient payer le prix acceptable pour leur publication.
    • Aujourd’hui, la valeur de l’information est mise en péril… La tentation est grande de traiter l’information comme de la data qu’on peut mettre dans plusieurs tuyaux et de considérer le journaliste comme un homme orchestre qui peut retranscrire l’information en texte, son, vidéo, flux RSS pour tous les canaux simultanément ? Et ceci alors que l’information, dans un monde complexe et en mouvement rapide, est au cœur de toutes nos décisions, de nos actions, et qu’elle attise les convoitises de ceux qui peuvent avoir intérêts à manipuler l’opinion où influencer le comportement des masses : politiques, industriels, publicitaires… Comment augmenter la valeur perçue de l’information pour que l‘écosystème de l’information soit pleinement viable pour toutes les parties prenantes les médias, les journalistes, les lecteurs et les annonceurs ?
    • la presse doit retravailler son offre… Le danger vient non moins de la presse gratuite d'information qui attire les lecteurs qui n'ont jamais été tentés par le payant, que par le Web. En effet, l 'information émanant du Web est gratuite, claire, immédiate, efficace, mise en images et en vidéo, on demand. Elle se diffuse à chaque seconde, en même temps que l'évènement qui la fait, en même temps que l ‘événement qui se déroule. Et c’est sans compter sans les autres médias…la TV et la radio… Comment la revaloriser ? Comment l’intégrer dans une boucle avec le digital ?
    • L’information n’est plus que objective, la presse exprime des opinions et des fois est partisane… Le danger vient non moins de la presse gratuite d'information qui attire les lecteurs qui n'ont jamais été tentés par le payant, que par le Web. En effet, l 'information émanant du Web est gratuite, claire, immédiate, efficace, mise en images et en vidéo, on demand. Elle se diffuse à chaque seconde, en même temps que l'évènement qui la fait, en même temps que l ‘événement qui se déroule. Alors que faire d'une information qui n'a semble-t-il plus de valeur car posée sur le papier, figée, dépassée ? Comment la revaloriser ? Comment l’intégrer dans une boucle avec le digital ?
    • La mise en contexte de l’information dans la presse doit être poussée encore plus loin pour qu’elle reste un repère Le danger vient non moins de la presse gratuite d'information qui attire les lecteurs qui n'ont jamais été tentés par le payant, que par le Web. En effet, l 'information émanant du Web est gratuite, claire, immédiate, efficace, mise en images et en vidéo, on demand. Elle se diffuse à chaque seconde, en même temps que l'évènement qui la fait, en même temps que l ‘événement qui se déroule. Alors que faire d'une information qui n'a semble-t-il plus de valeur car posée sur le papier, figée, dépassée ? Comment la revaloriser ? Comment l’intégrer dans une boucle avec le digital ?
    • Les nouveaux medias poussent la presse a inventer de nouveaux modes d’interaction autour de l’information
    • Un besoin de réduire la complexité Jusqu’alors la presse faisait particulièrement autorité face à d’autres grands médias comme la télévision ou la radio. Mais les gens ont accès à de plus en plus de sources ultra ciblées, que ce soient des médias presse, la télé…là ou ils veulent, quand ils veulent. De plus, tout le monde aujourd’hui peut devenir producteur de contenu, Journaliste amateur ou spectateur ou simple commentateur et diffuser via les plateformes de blogging ou micro-blogging. Il faut se rendre à l’évidence : l’information n’est plus maîtrisable et maîtrisée. Nous assistons à la montée d’un besoin grandissant de filtrage, de hiérarchisation et de simplification de l’information. Il va falloir s’organiser.
    • Etre un média communautaire à l’heure du social média Alors que le web devient un grand lieu de conversation : sous les articles, entre les gens dans les réseaux sociaux, dans google… Et que les contenus ne sont plus solidaires des supports médias : on tape une requ ê te et on tombe par hasard sur le site d’un titre de presse, ou sur un extrait d’un article d’un titre de presse sur un autre site. Il est vital que les titres de presse deviennent des marques médias fortes avec une charte éditoriale claire, un contrat de lecture approprié, un style et des valeurs propres et uniques. De plus, ils doivent servir mieux encore des communautés choisies afin de redevenir « leur journal » en adoptant un posture intra communautaire (type « la voix du nord ou psychologies) ou inter communautaire (type package le monde + new york times)
    • Le plan de ce rapport d’innovation :
    • PLAN GÉNÉRAL: PARTIE 1 : LES ENJEUX DE LA LIBRE CIRCULATION DE L’INFORMATION PARTIE 2 : NOUVEAUX SYSTEMES D’ORGANISATION DE L’INFORMATION PARTIE 3 : L’ACCES AUTOMATISÉ A L’INFORMATION PARTIE 4 :COMMENT COMMUNIQUER ET TRANSMETTRE L’INFORMATION.
    • PARTIE 1 : LES ENJEUX DE LA LIBRE CIRCULATION DE L’INFORMATION Section 1 De l’analyse des médias : des moyens de communication devenus progressivement de plus en plus interactifs. Section 2 Les nouveaux moyens de communication ont entra î né de nouvelles pratiques et engendré de nouvelles attentes d’inter activité avec les medias, les gens et contenus informatifs. Section 3 La libre circulation de l’information qui passe plus que jamais de main en main et qui se diffuse rapidement d’un support a l’autre exige un questionnement de fond sur la gestion de l’opinion publique. Section 4 Les enjeux de la concurrence face à la TV et la radio : ces mass médias attisent l’émotion du public pour faire de l’audience alors que la presse doit faire preuve de discernement.
    • PARTIE 2 : NOUVEAUX SYSTEMES D’ORGANISATION DE L’INFORMATION Section 1 Réorganiser les médias pour leur faire passer le cap du digital. Section 2 Valoriser les contenus a travers la marque média, le rich média, en fonction des supports ou du contexte d’utilisation. Section 3 Réorganiser les comités de rédaction pour leur permettre de s’adapter aux nouvelles conditions de collecte, de traitement et de diffusion de l’information.
    • PARTIE 3 : L’ACCES AUTOMATISÉ A L’INFORMATION Section1- Comment la presse organise le participatif ? Section 2- L’accès personnalisé à l’information, service ultime ? Section 3- Les communautés medias : rédacteurs et lecteurs réunits.
    • PARTIE 4 :COMMENT COMMUNIQUER ET TRANSMETTRE L’INFORMATION. Section1- Comment communiquez vous? Section 2- Dans quelle mesure laissez vous la parole? Section 3- Dans quelle mesure prenez vous en compte la réponse?