Le Community planning
gestion de marque – le conseil en trois dimensions




                                             ...
Les mots qui Buzzzz
                                                  Dialogue
Consommateur infra individuel
             ...
Une prise de conscience




           « We are the market »
           Francois LAURENT
Une ambition …


Passer du planning stratégique de marque
au community planning parce que une
marque c’est avant tout une ...
Des exemples annonciateurs d’un changement…

 Tremor de Procter et Gamble plateforme de co création avec les jeunes : www....
Des exemples annonciateurs d’un changement…
 Disney qui met en scène l’expérience « Disneyland ».

 La fondation Bill Gate...
Marketing / Communication / Média / Corporate
LA TROISIÈME DIMENSION
1     LA DEMANDE


Aujourd’hui, il y a moins de « vraies » innovations purement technologiques,
ou scientifiques. Aujourd’...
2     LES ÉCHANGES

             1     LA DEMANDE


Avec l’avènement de l’open-source, l’entreprise se conçoit de moins en...
LES IDÉES
                                                    3

                                                         ...
3    LES IDÉES


      LES ÉCHANGES
 2


      LA DEMANDE
 1




L’entreprise se pense désormais comme un écosystème, dans...
LES IDÉES
                            3    Je progresse


                                 LES ÉCHANGES
                  ...
Marketing / Communication / Média / Corporate
LA SYNCHRONISATION
Marketing / Communication / Média / Corporate
LA SYNCHRONISATION




         ICI    1                                 3  ...
JE M’AMÉLIORE
          MA CULTURE = NOTRE STYLE DE VIE
  3
          La culture utile et vivante de la communauté


     ...
ÉCHANGE
   3   MÉDIAS COMMUNAUTAIRES
        COMME NOUS VOULONS



       REALISATION
   2   MÉDIAS INTERACTIFS
        ...
CONTENUS ACTIVABLES
3     Des élèments utilisables dans
      un contexte donné



      CONTENUS CHAUDS
2
      Des opini...
ÉVOLUER
3    PERSPECTIVES
    Accès à plus de possibilités de
    progresser : moyens, réseau…


    S’ENRICHIR
     EXP...
REPLAY
                 3      OUVERTURE À DE NOUVELLES POSSIBILITÉS
                        MEMBRE



                   ...
ENSEMBLE
  3     REGLES
        Comment on s’organise


        MAINTENANT
  2     PROJETS
        Ce que on pourrait en f...
ADHÉRER
                  3
                       MEMBRES

                       S’IMPLIQUER
                  2
       ...
QUEL STYLE ?
3
    SEXE / MARIAGE / ENFANTS / …


    CHAMP DE RÉALISATION
2   CULTURE / AMOUR / SPORT / …


    TERRITOIR...
Marketing / Communication / Média / Corporate
LES NOUVEAUX SYSTÈMES
BIEN IMMATERIEL
3   VALEUR D’ACCES
    Accès à un service utilisable
    ponctuellement.


    SERVICE PERSONNALISÉ
2   VA...
ACTIVATION
3 CONTEXTUALISATION DES CONTENUS
    Communication intégrée : toi, ici, maintenant.


    INTERACTION
2 PRODUCT...
MEDIAS « ON DEMAND » (flux, presse
    quotidienne ou hebdo…)
3
     CONTENUS « CONTEXTUALISES »
    Accès aux éléments l...
DES MOUVEMENTS CULTURELS
3   Une énergie collective.


    DES SYSTEMES DE REALISATION
2
    Des façons de s’accomplir épr...
DE LA POLITIQUE DE MARQUE A LA MARQUE
POLITIQUE

A l’instar de la Cité en quête d’un « Etat idéal », d’une
association cit...
Un nouveau système qui nécessite de
nouveaux équilibres économiques
entre les parties prenantes.

                        ...
CONCLUSIONS

Les marques de demain auront abandonné le
marketing de l’offre pour le marketing de la
demande.

Les marques ...
LES CONTRIBUTEURS DE COURTSCIRCUITS

Jérémy Dumont, directeur de pourquoitucours
Philippe Noël, planneur stratégique, Alte...
Présenté lors de lesaperosdujeudi du 29 Novembre 2007
« FLATEURVILLE » chez pourquoitucours, 8 rue Myrha
PARIS.


Pour rej...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

courts circuits : le community planning (la gestion de marque en 3D "ici, maintenant, ensemble" )

5,533 views
5,448 views

Published on

Voici l'output de courts circuits présenté lors de lesaperosdujeudi du mois de novembre (le soirée jesuisbeau à Mediavillage).

Nous avons reflechit à l'évolution du planning stratégique, et avons envisagé la possibilité de passer a l'engagement planning, mais au final nous avons décidé de lancer le community planning.

Voici la liste des membres de courtscircuits qui ont participé à cette réflexion :

- Jérémy Dumont, directeur de pourquoitucours (l'agence des idées)
- Philippe Noël, planneur stratégique chez Altedia
- David Hanau, responsable contenues chez Isobar
- Thomas Barnard, projets spéciaux, WARNER CHAPELL Musique
- Julien Veillon, nouveaux médias, BETC Eurorscg‏
- Don Hogle, directeur du planning startégique, Euro RSCG New-York
- Emmanuel Bernes, responsable études, HEAVEN
- François Gomez, bloggeur, www.marketing-evenementiel.com

Cette réflexion dresse les constats suivants :

- La marque est aujourd'hui un eco système de parties prenantes qui évoluent ensemble. Elle s'apparente à un parti politique ;

- Ces parties prenantes ont différents niveaux d'implication (nouveau membre / spectateur, contributeur, membre) et la marque doit réussir à les synchroniser ;

- Quelles sont les implications de cette nouvelle structure de la marque dans les domaines du marketing, de la communication et des medias?

Vos remarques sur le sujet nous intéressent, alors n'hésitez pas : participez à la réflexion !

Bonne lecture !

jeremy dumont, directeur de pourquoi tu cours (l agence des idees)

Published in: Business
1 Comment
7 Likes
Statistics
Notes
  • Voici l'output de courts circuits présenté lors de lesaperosdujeudi du mois de novembre (le soirée jesuisbeau à Mediavillage).

    Nous avons reflechit à l'évolution du planning stratégique, et avons envisagé la possibilité de passer a l'engagement planning, mais au final nous avons décidé de lancer le community planning.

    Voici la liste des membres de courtscircuits qui ont participé à cette réflexion :

    - Jérémy Dumont, directeur de pourquoitucours (l'agence des idées)
    - Philippe Noël, planneur stratégique chez Altedia
    - David Hanau, responsable contenues chez Isobar
    - Thomas Barnard, projets spéciaux, WARNER CHAPELL Musique
    - Julien Veillon, nouveaux médias, BETC Eurorscg‏
    - Don Hogle, directeur du planning startégique, Euro RSCG New-York
    - Emmanuel Bernes, responsable études, HEAVEN
    - François Gomez, bloggeur, www.marketing-evenementiel.com

    Cette réflexion dresse les constats suivants :

    - La marque est aujourd'hui un eco système de parties prenantes qui évoluent ensemble. Elle s'apparente à un parti politique ;

    - Ces parties prenantes ont différents niveaux d'implication (nouveau membre / spectateur, contributeur, membre) et la marque doit réussir à les synchroniser ;

    - Quelles sont les implications de cette nouvelle structure de la marque dans les domaines du marketing, de la communication et des medias?

    Vos remarques sur le sujet nous intéressent, alors n'hésitez pas : participez à la réflexion !

    Bonne lecture !

    jeremy dumont, directeur de pourquoi tu cours (l agence des idees)
       Reply 
    Are you sure you want to  Yes  No
    Your message goes here
No Downloads
Views
Total views
5,533
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1,170
Actions
Shares
0
Downloads
87
Comments
1
Likes
7
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

courts circuits : le community planning (la gestion de marque en 3D "ici, maintenant, ensemble" )

  1. 1. Le Community planning gestion de marque – le conseil en trois dimensions Images : Lichtfaktor crew
  2. 2. Les mots qui Buzzzz Dialogue Consommateur infra individuel Mobilité Points de contact WEB 2.0 Community Manager Participatif Créatifs culturels Révolution des contenus Branded entertainment Communautés Transversalité Expérience de marque Interconnexions Engagement Planning stratégique Centres d’intérêts Instantanéité Révolution des contenus Open source La facteur Temps Conso acteur Co production Connexion planning Accomplissement de soi Rich média Développement durable Ultra moi Holistique Hyper modernité
  3. 3. Une prise de conscience « We are the market » Francois LAURENT
  4. 4. Une ambition … Passer du planning stratégique de marque au community planning parce que une marque c’est avant tout une communauté d’intérêts : des parties prenantes qui évoluent ensemble et que la marque doit pouvoir impliquer et fédérer.
  5. 5. Des exemples annonciateurs d’un changement… Tremor de Procter et Gamble plateforme de co création avec les jeunes : www.tremor.com La communauté de surfeurs Rip Curl : www.wikiriders.com Le design transversal Apple : ordinateur, télèphonne, des baladeurs et bientôt des voitures ? Leroy Merlin et sa gestion des contenus autour de « du coté de chez vous » Société Génèrale et sa campagne « tremplin pour l’avenir ». Jeep et son site de libre expression autour de la mqrque : www.jeepreviews.com NOKIA et son approche ROO de la relation client (retour sur opinion vs retour sur investissement..) dont NOKIA TRENDS est un exemple de “traitement”.
  6. 6. Des exemples annonciateurs d’un changement… Disney qui met en scène l’expérience « Disneyland ». La fondation Bill Gates : www.gatesfoundation.com Coca Cola et l’opération « on est tous fou de football ». NIKE+ : Kit sport avec i phone Les équipes d’innovation d’Orange Lab qui travaillent en sytème intégré (3P). Arcelor Mittal et leur webtv 2.0 interne et externe : www.arceormittal.tv Mac DO : programmes nutrition, consos mags “teens”, technos services (wifi ; etc..), pubs sur CDI… STARBUCKS (qui créé des écosystèmes “favorables” allant même jusqu’à “signer” paul mac cartney sur SON propre label musical..)
  7. 7. Marketing / Communication / Média / Corporate LA TROISIÈME DIMENSION
  8. 8. 1 LA DEMANDE Aujourd’hui, il y a moins de « vraies » innovations purement technologiques, ou scientifiques. Aujourd’hui l’innovation vient de l’observation de « la vraie vie », de l’appropriation de l’innovation par les gens… Le « marketing de l’offre » évolue définitivement vers le « marketing de la demande ».
  9. 9. 2 LES ÉCHANGES 1 LA DEMANDE Avec l’avènement de l’open-source, l’entreprise se conçoit de moins en moins comme un « provider » de produits ou de services, et de plus en plus comme un « intégrateur » de parties prenantes – entreprise, état, associations, collaborateurs, employés, consommateurs… L’entreprise devient le lieu d’échange privilégié des parties prenantes.
  10. 10. LES IDÉES 3 LES ÉCHANGES 2 LA DEMANDE 1 Plus il y a d’échange entre les parties prenantes, plus il y a création de valeur immatérielle – plus il y a d’idées, opinions, concepts, visions, comportements qui se diffusent, et dont chacun s’empare à sa façon. Avoir de l’influence devient alors aussi important pour une entreprise que de produire.
  11. 11. 3 LES IDÉES LES ÉCHANGES 2 LA DEMANDE 1 L’entreprise se pense désormais comme un écosystème, dans lequel les échanges entre parties prenantes s’intensifient, s’équilibrent et se stabilisent dans le temps. La troisième dimension c’est une vision en « volume » qui apparaît avec la prise de conscience du facteur temps.
  12. 12. LES IDÉES 3 Je progresse LES ÉCHANGES 2 J’expérimente LA DEMANDE 1 Je veux Les parties prenantes sont des individus tour à tour employés, actionnaires, consommateurs, prospects… Pour retrouver un sens et une cohérence d’ensemble, il faut parler d’individus, de moi, de toi, de nous. Il faut nous synchroniser sur un même écosystème.
  13. 13. Marketing / Communication / Média / Corporate LA SYNCHRONISATION
  14. 14. Marketing / Communication / Média / Corporate LA SYNCHRONISATION ICI 1 3 ENSEMBLE 2 MAINTENANT
  15. 15. JE M’AMÉLIORE MA CULTURE = NOTRE STYLE DE VIE 3 La culture utile et vivante de la communauté JE RESSENS MON LIEN SOCIAL = DES EXPERIENCES SIMILAIRES 2 L’intuition plus importante que l’intelligence, une même 1 sensibilité qui rapproche et crée des liens. JE FAIS 1 MON IDENTITÉ = MES ACTIONS Unité d’action et cohérence transversale La liberté individuelle. Un cycle d’expérimentation personnel et collectif.
  16. 16. ÉCHANGE 3 MÉDIAS COMMUNAUTAIRES  COMME NOUS VOULONS REALISATION 2 MÉDIAS INTERACTIFS  CE QUE JE VEUX CONNEXION 1 MÉDIAS ACCESSIBLES  OU JE VEUX La convergence des médias. Une perception concentrée de l’espace et du temps. L’émergence d’une « énergiequot; commune
  17. 17. CONTENUS ACTIVABLES 3 Des élèments utilisables dans un contexte donné CONTENUS CHAUDS 2 Des opinions personnelles partagées CONTENUS FROIDS 1 Des faits généraux communiqués à tout le monde. Le rich media. L’organisation des communautés autour de contenus culturels.
  18. 18. ÉVOLUER 3  PERSPECTIVES Accès à plus de possibilités de progresser : moyens, réseau… S’ENRICHIR  EXPÉRIMENTATION 2 Le goût du collectif – partage de ressentis / énergie autour de centres d’intérêts… S’IDENTIFIER  ESTIME DE SOI 1 Chercher à s’accomplir. Sens et cohérence par ses actes (légers ou lourds) L’accomplissement de soi. LE moteur des communautés
  19. 19. REPLAY 3 OUVERTURE À DE NOUVELLES POSSIBILITÉS MEMBRE PLAY 2 PARTAGE DES EXPÉRIENCES CONTRIBUTEUR START 1 QUÊTE D’ACCOMPLISSEMENT NOUVEAU MEMBRE LE PARTICIPATIF Chacun contribue à ces communautés d’accomplissement, mais pas au même moment et en fonction de son niveau d’implication
  20. 20. ENSEMBLE 3 REGLES Comment on s’organise MAINTENANT 2 PROJETS Ce que on pourrait en faire ICI 1 VALEURS Ce qui a de la valeur Les Créatifs Culturels. Porteurs d’une culture alternative : « ici, maintenant, ensemble ».
  21. 21. ADHÉRER 3 MEMBRES S’IMPLIQUER 2 CONTRIBUTEURS SE PROJETER 1 NOUVEAUX MEMBRES Le community planning. Générer une expérience de marque impliquante et la mettre en scène pour donner envie de se projeter et de la vivre.
  22. 22. QUEL STYLE ? 3 SEXE / MARIAGE / ENFANTS / … CHAMP DE RÉALISATION 2 CULTURE / AMOUR / SPORT / … TERRITOIRE D’ACCOMPLISSEMENT 1 PRIVÉ / PROFESSIONNEL / SOCIAL / … La scénarisation de l’expérience.
  23. 23. Marketing / Communication / Média / Corporate LES NOUVEAUX SYSTÈMES
  24. 24. BIEN IMMATERIEL 3 VALEUR D’ACCES Accès à un service utilisable ponctuellement. SERVICE PERSONNALISÉ 2 VALEUR D’USAGE Abonnement à un service donné PRODUIT MATERIALISÉ 1 RAPORT QUALITÉ / PRIX Achat dans un point de vente (revente ou recyclage) MARKETING. Le nouveau système produit.
  25. 25. ACTIVATION 3 CONTEXTUALISATION DES CONTENUS Communication intégrée : toi, ici, maintenant. INTERACTION 2 PRODUCTION DE CONTENUS Communication ciblée et interactive COMMUNICATION DIFFUSION DES CONTENUS 1 Communication de masse unidirectionnelle. COMMUNICATION. Le nouveau système de communication.
  26. 26. MEDIAS « ON DEMAND » (flux, presse quotidienne ou hebdo…) 3  CONTENUS « CONTEXTUALISES » Accès aux éléments les pertinents « on demand ». MEDIAS INTERACTIFS (internet, portable…) 2  CONTENUS « CHAUDS » Production horizontale : échange entre les contributeurs. MEDIAS DE DIFFUSION (TV, packaging…)  CONTENUS FROIDS 1 Diffusion verticale de contenus d’intérêt général. MÉDIAS. Le nouveau système média.
  27. 27. DES MOUVEMENTS CULTURELS 3 Une énergie collective. DES SYSTEMES DE REALISATION 2 Des façons de s’accomplir éprouvées. DES ACCOMPLISSEMENTS 1 Hommes / Immeubles / Créations qui inspirent le désir CORPORATE. Le nouveau BRAND SYSTEM.
  28. 28. DE LA POLITIQUE DE MARQUE A LA MARQUE POLITIQUE A l’instar de la Cité en quête d’un « Etat idéal », d’une association citoyenne, d’une éthique au sens pratique, la marque peut et doit peut être offrir un contexte propice aux échanges, permettre à des groupes d’individus)de partager des objectifs similaires, et de s'allier afin de promouvoir un projet commun. La marque devient l'arène démocratique moderne et se pose plus que jamais la question du sens et des valeurs.
  29. 29. Un nouveau système qui nécessite de nouveaux équilibres économiques entre les parties prenantes. IDÉOSPHÈRE  LA PRIMAUTE DES CONCEPTS Valeur d’influence 3 Pourcentage reversé aux parties prenantes en fonction de l’attractivité de l’entreprise (prospectif) RÉSEAUX  ACTIONS FINANCIÈRES Valeur d’échange virtuelle 2 Épargne salariale en fonction des opportunités de développement du secteur (en cours de réflexion). MATÉRIALISATION  FAITS ÉCONOMIQUES 1 Valeur comptable Augmentation des salaires en fonction de la performance de l’entreprise (une réalité ?)
  30. 30. CONCLUSIONS Les marques de demain auront abandonné le marketing de l’offre pour le marketing de la demande. Les marques de demain auront été sensibles à leur contexte. Les marques de demain auront su créer, entre les parties prenantes, les meilleures conditions d’échange. Les marques de demain fonctionneront comme des partis politiques (leaders, programmes, mouvement), ont leur demandera « d’arbitrer » la collectivité, les business models seront des « community model ».
  31. 31. LES CONTRIBUTEURS DE COURTSCIRCUITS Jérémy Dumont, directeur de pourquoitucours Philippe Noël, planneur stratégique, Altedia David Hanau, responsables contenus, Isobar Thomas Bernard, projets spéciaux, WARNER CHAPELL Musique Julien Veillon, nouveau médias, BETC eurorscg Don Hogle, directeur du planning stratégique, Euro RSCG New-York Emmanuel Bernes, responsable études, HEAVEN François Gomez, bloggueur, www.marketing-evenementiel.com
  32. 32. Présenté lors de lesaperosdujeudi du 29 Novembre 2007 « FLATEURVILLE » chez pourquoitucours, 8 rue Myrha PARIS. Pour rejoindre le cercle d’innovation transversal : www.courtscircuits.fr Pour plus d’informations contacter Jérémy Dumont, directeur de pourquoitucours : jeremy@pourquoitucours.fr

×