Your SlideShare is downloading. ×

Tribune eco-centres-interco

674

Published on

Article signé par Richard Collin et Anne Paillet …

Article signé par Richard Collin et Anne Paillet
dans Intercommunalités de l'ADCF

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
674
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Développement économique TRIBUNE Richard Collin, professeur, directeur de lInstitut de lEntreprise 2.0 (Grenoble Ecole de Management), président du Cluster Green and Connected Cities, et Anne Paillet, chef de projet Ecocentres 2.0, responsable Innovation Cluster Green and Connected Cities Réinventer le travail, renforcer lattractivité et la compétitivité des territoires avec les Écocentres 2.0 Elargissement de la palette de services aux entreprises, soutien à l’économie numérique, management de la mobilité des salariés… Ces enjeux s’inscrivent à l’agenda des politiques publiques des collectivités locales, par le biais des plans de déplacements inter-entreprises, des futurs schémas de mutualisation des services communes-communautés, ou encore de l’équipement à très haut débit des parcs d’activité. Le Cluster Green and Connected Cities offre une réponse : les Ecocentres 2.0. Une nouvelle génération de lieux d’activités, qualifiée de “tiers lieux d’activité”, présentée par deux de ses plus fervents promoteurs : Richard Collin et Anne Paillet. L  e télétravail concerne 9  des salariés fran- % teurs, des autoentrepreneurs et de tous les nouveaux © tangi bertin çais, contre 18  en moyenne en Europe et % talents de la nouvelle génération incitent à avancer plus de 30 % dans les pays scandinaves et les vite, et de manière pragmatique, si nous voulons États-Unis. «  Notre pays est très en retard  est », rentrer efficacement dans cette économie nouvelle devenu le constat général. qui émerge. Dans ce moment particulier dune Ce n’est pas tant la question du télétravail, mais coévolution accélérée des technologies et de leurs bien celle de la transformation profonde du travail usages, des modèles d’organisation et de manage- - travail nomade, en mobilité, et de la transforma- ment, et des modèles de création de valeurs et de tion du travail qui se réinvente dans de nouveaux mesures de la performance, il convient de proposer modèles de création de valeur - qui est au cœur de concrètement des modalités de travail nouvelles. la problématique. Cest aussi la question critique de lattraction et de la rétention des talents pour Des lieux d’intermédiation les territoires, dans une économie numérique en Cest tout le travail conduit depuis bientôt trois accélération qui nous fait découvrir des nouveaux ans par le Cluster Green and Connected cities, modèles daffaire. dans le cadre de son programme des Ecocen- Les projets et les créations de lieux de mutualisa- tres 2.0. Quatre constats : A l’instar d’autres agglomérations comme la commu- tion du travail et de tous types d’activités connec- • Travailler et avoir toutes ses activités chez soi n’est nauté urbaine de Strasbourg, Grenoble ou le Grand pas la solution. C’est une question de socialisation, Lyon, Rennes Métropole s’engage en faveur du déve- d’espaces disponibles dans un habitat urbain et loppement de projets de tiers lieux avec la Cantine« Après la ville foire, la ville   périurbain de plus en plus cher, donc réduit. Numérique Rennaise, espace de co-working inauguré en novembre 2010.industrielle, se dessine la ville   • Les transformations des modes de travail sont très rapides et loin d’être finies. Les générationsnumérique dans laquelle le sens,   d’outils et de services numériques sont tellement nomiques : boucles locales, économie de lusagela création, les solidarités nouvelles, rapprochées que l’on a besoin de coaching perma- et de la fonctionnalité, achats sur Internet, fablab,deviennent essentielles.  » nent et de confrontation quotidienne avec d’autres etc., suggère la création de lieux d’intermédiation, utilisateurs. La mobilité, les nouvelles générations lieux physiques de services numériques, dans une dapplications professionnelles sur les tablettes et approche globale de développement durable. Ils tées sont en effervescence : co-working, telecentres, smartphones, le cloud computing accélèrent éga- concernent les produits et services classiques de espaces publics numériques, cafés et hall d’hôtels lement la transformation des entreprises qui se consommation mais aussi des services culturels, connectés et demain, pôles d’échanges multimo- rapprochent de leur marché dans une démarche éducatifs, de loisir… daux avec la mise en concurrence de la gestion des dinnovation de services. gares… Mais sur quoi faut-il donc jouer pour que • Chacun a besoin de se réapproprier son envi- Un lien social nouveau le mouvement se concrétise vraiment au quotidien ronnement immédiat, son quartier. Cela demande C’est à tout cela que doivent répondre les nou- pour des millions de salariés? Bien sûr, pèsent les une cohérence d’espace et de temps de vie entre veaux tiers lieux urbains de nouvelle génération, questions juridiques et de relations avec les parte- son ou ses lieux de travail et son domicile. les Ecocentres 2.0, véritables outils de création naires sociaux… mais la demande des collabora- • Le développement des nouvelles approches éco- de valeur dans une démarche globale de qualité de vie durable et de solidarité. Outils favorisant également la réduction de lempreinte carbone, Cluster Green and Connected Cities répondant au défi du coût croissant de lénergie et Depuis 2008, le Cluster Green and Connected Le cluster fédère quatre clubs qui mettent leurs de lessence qui limite les déplacements, réduisant Cities rassemble territoires, grandes entre- expériences et savoir-faire pour accompagner le le stress et les mobilités pendulaires, et offrant un prises, experts et chercheurs, associations et déploiement d’un réseau d’Ecocentres 2.0 : le club design et un environnement, autant de plaisir au institutions, avec pour ambition de « réinventer des Villes et Territoires innovants et durables, le travail que dagencement dun lien social nouveau. et faire exister la ville verte et interconnectée Club Entreprises, le Club des Investisseurs des Une chance pour les territoires qui peuvent réin- du XXIème siècle ». Il accompagne la création Ecocentres, la Communauté des utilisateurs et venter des dispositifs nouveaux et innovants pour et le déploiement des Ecocentres 2.0, nouvelles porteurs de projets. Ensemble, ils accompagnent soutenir la création de valeur dans ce monde où, générations de tiers lieux adaptés au travail et les projets de création d’Ecocentres. après la ville foire, la ville industrielle, se dessine la aux activités mobiles distantes et collaboratives Le Cluster Green and Connecetd Cities a édité ville numérique dans laquelle le sens, la création, sur les territoires, nouveau lieu de vie, de créa- un benchmark international sur les tiers lieux / l’innovation, les solidarités nouvelles, deviennent tivité et d’activités, véritable hub de services de télécentres et rédigé un guide méthodologique essentielles. Une chance pour aborder ce passage proximité pour le développement économique et de création d’un Ecocentre (en ligne sur www. subtil que nous vivons, dun monde tourné stric- la créativité des territoires. greenandconnectedcities.eu). RC/AP tement vers la logique de résultat vers celui dune logique de devenir. 6 N° 165 - Mars 2012 • AdCF • Intercommunalités

×