• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Vivre et Travailler à l'étranger
 

Vivre et Travailler à l'étranger

on

  • 1,169 views

Cette rencontre me permettra de vous présenter mon dernier livre, qui porte sur les possibilités de mobilité de l'emploi à l'étranger, pour vous ou vos enfants....

Cette rencontre me permettra de vous présenter mon dernier livre, qui porte sur les possibilités de mobilité de l'emploi à l'étranger, pour vous ou vos enfants.

A titre d'exemple :
Connaissez-vous l'existence du réseau européen de l'emploi (Eures) ? Etes-vous informés du rôle de la Caisse des Français de l'étranger ou des Comités consulaires pour l'emploi ? Comment accéder aux différents réseaux internationaux qui recensent les possibilités d'emploi dans le monde ? Quelles sont les formalités administratives à accomplir pour mener à bien sa mobilité vers l'emploi ?"

Jean-Pierre Pont

Statistics

Views

Total Views
1,169
Views on SlideShare
1,116
Embed Views
53

Actions

Likes
0
Downloads
4
Comments
0

1 Embed 53

http://jeanpierrepont2012.fr 53

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Vivre et Travailler à l'étranger Vivre et Travailler à l'étranger Presentation Transcript

    • VIVRE ET TRAVAILLERÀ L ÉTRANGER  Réussir sa mobilité  
    • Afrique du Sud! ! Madagascar!Angola! ! ! Malawi!Arabie saoudite! ! Maurice!Bahreïn! ! ! Mozambique!Bénin! ! ! ! Namibie!Botswana! ! ! Nigéria!Burundi! ! ! Oman!Cameroun! ! ! Ouganda!Comores! ! ! Qatar!Congo!! ! ! Rép. centrafricaine!Djibouti! ! ! Rép.démocratique du Congo!Egypte! ! ! Rwanda!Emirats arabes unis!! Sao Tomé-et-Principe!Erythrée! ! ! Seychelles!Ethiopie! ! ! Somalie!Gabon! ! ! Soudan!Ghana! ! ! Swaziland!Guinée équatoriale! ! Syrie!Irak! ! ! ! Tanzanie!Jordanie! ! ! Tchad!Kenya!! ! ! Togo!Koweït! ! ! Yémen!Lesotho! ! ! Zambie!Liban! ! ! ! Zimbabwe!
    • AVANT DE PARTIR  •  La préparation •  Une décision qui ne se prend pas à la légère •  Bien se renseigner sur les réalités du pays •  Faire une visite de reconnaissance sur place, ou solliciter des liens physiques ou en ligne •  Penser à ses proches : conjoint, enfants... – Une des raisons les plus fréquentes de l’échec d’une expatriation est liée à la situation du conjoint – Préparer leur arrivée avec des éléments concrets (école...)
    • AVANT DE PARTIR    •  Adresses utiles •  Assemblée des Français de l’étranger (AFE) – 155 élus pour 6 ans par les Français résidants à l’étranger pour les assister et défendre leurs droits et intérêts. – www.assemblee-afe.fr •  Association démocratique des Français à l’étranger (ADFE) – www.francais-du-monde.org  
    • AVANT DE PARTIR  •  Adresses utiles •  Centre d’information sur l’Europe – www.touteleurope.fr •  Comité national des conseillers du commerce extérieur de la France (CNCCEF) – www.cnccef.org •  Maison des Français de l’étranger – www.mfe.org  
    • AVANT DE PARTIR    •  Adresses utiles •  Ubifrance – www.ubifrance.fr •  Union des chambres de commerce et d’industrie françaises à l’étranger (UCCIFE) – www.uccife.org •  Union des Français à l’étranger (UFE) – www.ufe.org  
    • AVANT DE PARTIR  •  La protection sociale •  Le détachement dans un pays de l’Espace économique européen (EEE) et en Suisse – Même couverture sociale que si vous étiez sur le sol français – Formulaires sur www.vivrealetranger.com •  Le détachement dans un pays ayant signé une convention bilatérale avec la France – Durée initiale du détachement varie entre 6 mois et cinq ans  
    • AVANT DE PARTIR    •  La protection sociale •  L’expatriation – Ne relève plus du régime français •  Les cotisations à titre volontaire – Pour les salariés : la Caisse des Français de l’étranger gère les risques maladie-maternité-invalidité, les accidents du travail et les maladies professionnelles et la vieillesse. – www.cfe.fr •  Autres catégories d’expatriés – Du travailleur indépendant au retraité, en passant par l’étudiant, la Caisse des Français de l’étranger gère seulement les risques maladie-maternité.  
    • AVANT DE PARTIR  •  La protection sociale •  La Caisse des Français de l’étranger (CFE) – Spécialisée dans la protection sociale des expatriés. – Fournir une attestation de votre employeur, copie de contrat de travail, trois derniers bulletins de salaire ou justification de vos revenus. – Cotisations calculées sur le salaire à l’étranger pour les salariés et sur les revenus professionnels bruts du dernier exercice imposé avant l’adhésion pour les non- salariés – Adhérents : salariés, étudiants, retraités... – Permet de rester affilier en France – Évite des pertes de droits – Des accords de tiers payants établis avec des établissements étrangers  
    • AVANT DE PARTIR  •  La protection sociale •  Première question à se poser : la qualité du système local de remboursement •  La couverture complémentaire – Certains organismes ont passé un accord avec la CFE et proposent des garanties complémentaires – Les frais réels peuvent être pris en charge jusqu’à 100 % en cas d’hospitalisation – Soins en France en cas de retour pour un traitement ou hospitalisation sont également remboursés  
    • AVANT DE PARTIR    •  La protection sociale •  Caisse des Français de l’étranger (CFE) – Dédiée aux Français expatriés – Permet d’assurer la continuité des droits avec le régime général français de Sécurité sociale – Prestations sociales sont les mêmes qu’en France •  GMC Services – Leader de la protection sociale des salariés – Couverture des frais médicaux en complément de la Sécurité sociale, de la CFE – Intervient notamment en complémentaire et propose des services de prévoyance  
    • AVANT DE PARTIR  •  La  protec*on  sociale  :  la  retraite   – Connaître  son  statut   •  Expatrié  :  co*sa*ons  vis  à  vis  du  système  français   sont  faculta*ves   – Co*sa*on  volontaire  :  éviter  une  rupture  avec  le  système   français,  bénéficier  de  la  totalité  de  ses  droits.  La  pension  de   retraite  se  calcule  sur  une  durée  de  carrière  complète   – La  retraite  de  base  (régime  vieillesse)  :  avec  la  CFE  
    • AVANT DE PARTIR  •  La protection sociale •  La retraite complémentaire : contrats CRE-IRCAFEX – Contrats collectifs » entreprises domiciliées en France qui envoient leurs salariés expatriés à l’étranger » entreprises sises à l’étranger qui emploient des salariés sous contrat de travail local : n’est pas obligatoire » salariés peuvent être français, ressortissants de l’union économique européenne, ou d’une autre nationalité (si déjà connus des régimes ARRCO/ AGIRC ou adhérents à la Caisse des Français de l’étranger et sans travailler dans leur pays d’origine)
    • AVANT DE PARTIR  •  La protection sociale •  La retraite complémentaire : contrats CRE- IRCAFEX – Contrats individuels : salariés sous contrat de travail français ou local qui ne sont pas couverts par leur employeur et qui choisissent de le faire à titre individuel. – Contact : Groupe Novalis Taitbout, 93 rue Marceau 93187 Montreuil (sur rendez-vous). Tél. pour les entreprises : 09 69 39 71 71. Tél. pour les particuliers : 09 69 39 70 70. www.novalistaitbout.com
    • AVANT DE PARTIR  •  La protection sociale : le chômage – La participation au régime français est obligatoire pour les entreprises dont les siège est situé en France qui concluent un contrat de travail avec des salariés de nationalité française ou des ressortissants de l’UE ou de l’EEE, exerçant leur activité à l’étranger. – Elle est facultative pour les entreprises situées à l’étranger et employant du personnel expatrié. A défaut d’affiliation par l’employeur, les salariés concernés ont la possibilité d’adhérer à titre individuel.  
    • AVANT DE PARTIR  •  La protection sociale : le chômage •  Vos droits – Vous suivez votre conjoint : allocations de chômage pendant trois mois si, avant votre départ, vous étiez inscrit(e) comme demandeur d’emploi en France et si vous avez transmis les documents justifiant de votre qualité de conjoint et du motif professionnel de transfert de résidence – Au retour en France : « les droits aux allocations chômage au titre de l’emploi exercé en France sont préservés pendant 4 ans. Dans ce cas, votre retour et votre inscription comme demandeur d’emploi en France doivent impérativement intervenir dans les 4 ans suivant la fin de vos fonctions exercées en France »
    • AVANT DE PARTIR      •  La protection sociale : le chômage •  Vos droits – Vous rentrez en France après avoir perdu votre emploi à l’étranger : pour bénéficier des allocations chômage, vous devez remplir certaines conditions, comme avoir contribué à l’assurance chômage pendant une certaine durée et ne pas avoir démissionné de votre précédent emploi.
    • TRAVAILLER À L ÉTRANGER  • Réseau Eures (Services de l emploieuropéen) – 3 missions principales / 31 pays membres » Informer, guider et conseiller les travailleurs » Assister les employeurs » Conseiller et guider les travailleurs et les employeurs des régions transfrontalières – Un réseau de coopération crée en 1993 qui rassemble plusieurs membres (établis dans l Espace économique européen) » Les services publics de l emploi et les partenaires comme les syndicats » Les organisations patronales et les collectivités locale et régionales
    • TRAVAILLER À L ÉTRANGER  •  Réseau Eures – Conseillers répondent à des questions diverses : » Marché du travail » Logement » Enseignement » Coût de la vie » Santé » Législation sociale » Fiscalité – Favorise l’émergence d’un véritable marché européen du travail.  
    • TRAVAILLER À L ÉTRANGER  •  Le  portail  EURES  sur  la  mobilité  de  l emploi   hJp://ec.europa.eu     – Un  moteur  de  recherche  d’emploi   – Une  sélec*on  de  postes  vacants  dans  l’Europe   en*ère   – Une  base  de  données,  de  CV  en  ligne   » Les  PME  peuvent  se  servir  de  l’ou*l  Eures  pour   rechercher  un  savoir-­‐faire  précis  sur  le  marché  du  travail   européen  
    • TRAVAILLER À L ÉTRANGER  •  Les stages professionnels – Le programme Leonardo da Vinci » Promouvoir les échanges dans le cadre de la formation professionnelle » Permet de compléter sa formation professionnelle par une expérience à l’étranger » Impératif de passer par son école ou son université » Concerne les demandeurs d’emploi, les jeunes diplômés, les personnes sous contrat de travail (hormis l’apprentissage) et les apprentis » www.europe-education-formation.fr/leonardo.php  
    • TRAVAILLER À L ÉTRANGER  •  Les stages professionnels – Faire un stage au sein de la Commission européenne » Stages de 5 mois » Être en possession d’un diplôme universitaire ou de niveau équivalent » Avoir une connaissance approfondie d’une langue communautaire et la maîtrises suffisante d’une autre langue communautaire » http://ec.europa.eu/stages  
    • TRAVAILLER À L ÉTRANGER  •  Les  stages  professionnels   – Faire  un  stage  dans  une  organisa*on   interna*onale   » Souvent,  non  rémunéré   » Coordinateur  des  stages,  Siège  de  l’Organisa*on  des   Na*ons  unies,  OHRM_intern@un.org,  www.un.org   » Centre  régional  d’informa*on  des  Na*ons  Unies,   info@unric.org,  www.unric.org  
    • TRAVAILLER À L ÉTRANGER  •  Les stages professionnels – Les associations proposant des stages » L’AIESEC (Association internationale des étudiants en sciences économiques et commerciales), www.aiesecfrance.org » Le CIEE (Council on International Educational Exchange), contact@ciee.org, www.ciee.org » Le Club Teli, www.teli.asso.fr » L’IAESTE (International Association of Exchange for Students of Technical Experience), alexandre.rigal@cdefi.fr, www.iaeste.fr » L’OFQJ (Office franco-québécois pour la jeunesse), info@lojiq.org, infor@ofqj.org » Parenthèse, contact@parenthèse-paris.com, www.parenthese-paris.com  
    • TRAVAILLER À L ÉTRANGER  •  Des réseaux au service de l emploi – Réseau Pôle emploi international •  Les accords d’échanges de jeunes professionnels » 18-35 ans » CDD de 3 à 18 mois dans l’un des pays signataires de l’accord : Argentine, Bulgarie, Canada, Estonie, Etats-Unis, Hongrie, Maroc, Nouvelle-Zélande, Pologne, Roumanie, Sénégal, Slovaquie, Tunisie » S’adresse à des personnes ayant terminé leurs études et entrées dans la vie active, qui veulent exercer une activité salariée dans un autre pays en vue de se perfectionner    
    • TRAVAILLER À L ÉTRANGER  •  Des réseaux au service de l emploi – Le réseau Eures http://ec.europa.eu/eures/home.jsp?lang=fr •  Les offres ne concernent pas les postes au sein des institutions européennes. Ces dernières sont publiées sur le site de l’Office européen de sélection de personnel : http://europa.eu/epso  
    • TRAVAILLER À L ÉTRANGER  •  Des réseaux au service de l emploi – Les travailleurs transfrontaliers •  20 partenaires transfrontaliers EURES associant plus de 13 pays •  France (Nord-Pas-de-Calais) / Belgique (provinces belges de Flandre occidentale et du Hainaut) / Angleterre (comté britannique du Kent) : www.eureschannel.org •  France (Lorraine) / Belgique (province du Luxembourg) / Luxembourg : www.eureslux.org •  France (Lorraine) / Belgique (Rhénanie-Palatinat et Sarre) / Luxembourg (110 000 « navetteurs ») : www.eures-sllrp.eu •  France (Alsace), Allemagne (une partie du Land Bade- Wurtemberg et une partie du Land Rhénanie-Palatinat, Suisse (Nord-Ouest) : www.eures-t-oberrhein.eu  
    • TRAVAILLER À L ÉTRANGER  •  Des réseaux au service de l emploi –  Le volontariat international •  Partir avec des garanties »  18-28 ans »  Partir pour 6 mois à deux ans »  Bénéficier d’un statut public protecteur »  1 300 à 3 500 euros par mois, sans distinction de niveau d’études •  En entreprise (VIE) ou dans une administration (VIA) »  VIE : entreprise française installée à l’étranger. »  VIA : ambassades ou consulat, service de coopération et d’action culturelle, établissement culturel, laboratoire, institut de recherche public étranger... »  www.civiweb.com (ou démarcher les entreprises) »  www.ubifrance.fr  
    • TRAVAILLER À L ÉTRANGER  •  Des places insuffisantes – En 2011 : 6 545 jeunes sont partis en VIE – Les démarches et la gestion administrative sont directement prises en charge par Ubifrance, et l’entreprise, qui verse une indemnité mensuelle, est exonérée des charges sociales – Les démarches d’inscription •  Déposer son CV sur le site Internet du Civi afin d’enregistrer son inscription •  Pour postuler, directement adresser son dossier de candidature au recruteur  
    • TRAVAILLER À L ÉTRANGER  • Les fonctionnaires internationaux – 170 organisations internationales – 16 500 Français travaillent à l ONU, à la Banque européenne d investissement, à l OMS ou encore à la FAO – Des postes répartis entre les différents pays » Si la France verse environ 6,5 % du budget des Nation Unies, le même pourcentage de candidats devra être attribué à des postes pour des ressortissants français. » Quotas concernent les postes « professionnels » » Emplois contingentés assez limités » ONU : programmes conjoncturels dépend des décisions des politiques qui engendrent des programmes qui peuvent provoquer des vagues de recrutement
    • TRAVAILLER À L ÉTRANGER  •  Les  fonc*onnaires  interna*onaux   – Adresses  u*les   •  Mission  des  fonc*onnaires  interna*onaux  (MFI)   Oriente  et  conseille  les  candidats   Programme  des  jeunes  experts   www.diploma*e.gouv.fr/mfi   •  VNU  (volontaire  des  Na*ons  Unies)  www.unv.org   8  000  volontaires  /  an   Géré  par  le  PNUD   Droits  de  l’homme,  agriculture,  santé,  éduca*on,  TIC...   Candidature  en  ligne  :  candidats  qualifiés,  dès  25  ans  sans   âge  limite,  connaissance  de  l’anglais   Des  3  à  24  mois  
    • TRAVAILLER À L ÉTRANGER  •  L enseignement  à  l étranger   – Les  enseignants  expatriés   •  Offres  sur  le  site  de  l’AEFE  et  sur   www.educa*on.gouv.fr   •  Être  *tulaire  du  ministère  de  l’Educa*on  na*onale  et   être  recruté  hors  du  pays  d’affecta*on   •  Postes  ouverts  pour  une  période  de  2  fois  3  ans   •  www.aefe.fr   – Les  enseignants  résidents   •  Qui  vivent  depuis  au  mois  3  mois  dans  un  pays   •  S’applique  au  conjoint   •  Un  revenu  brut  et  une  indemnité  spécifique  locale   •  Pas  de  limita*on  de  durée  légale  
    • TRAVAILLER À L ÉTRANGER  •  L enseignement à l étranger – Les enseignants sous contrat local •  Le professeur se met en disponibilité pour l’occasion •  Durée du séjour implique une carence et la progression de votre carrière est freinée. •  Le système d’assurance sociale dépend de l’établissement local, ou des frais que vous engagez pour votre assurance de complémentaire de santé et de retraite – Les écoles d’entreprises •  L’enseignant bénéficie du statut de « fonctionnaire détaché » •  Conditions d’enseignement attractives •  Nécessité d’une certaine polyvalence •  www.mlfmonde.org  
    • TRAVAILLER À L ÉTRANGER  •  L enseignement  à  l étranger   – Les  enseignants  dans  les  écoles  européennes   •  Nommés  pour  neuf  ans     •  Sélec*on  sévère  (outre  la  langue  du  pays  d’accueil,   anglais  et  allemand  sont  quasiment  obligatoires)   •  www.educa*on.gouv.fr   – L’Alliance  française   •  Contrat  local   •  Condi*ons  parfois  difficiles   •  www.alliancefr.org  
    • TRAVAILLER À L ÉTRANGER  •  Le  programme  de  mobilité  interna*onale  Jules   Verne   – Lancé  en  2009   – Permet  aux  enseignants  *tulaires  du  premier  et   second  degré  d’enseigner  dans  un  établissement   scolaire  étranger  durant  une  ou  deux  années   scolaires.   – Le  pays  dépend  des  académies  
    • PROFESSION DE FOI   10 grands thèmes :1.  Emploi 6. Créations dentreprise2.  Education primaire et 7. Sécurité secondaire 8. Binationalité3.  Etudes supérieures et 9. Culture et communication formation professionnelle 10. Fiscalité4.  Protection sociale5.  Administration consulaire
    • SOUTIEN DES PMEFRANÇAISES À L ÉTRANGER  Avec la participation de :- lAFD ,- lUCCIFE- la COFACESoutenir par de nouvelles mesures les créations et les entreprises en développement par :- lextension du dispositif VIE à ces sociétés locales- la création dun système de protection des investissements dans les pays à risque.- la création de nouvelles CCI française ou Européenne .- étudier en partenariat avec lAEFE et lACFCI le développement de filières de formations professionnelles ....- avec lAFD , création dun fond dinvestissement complémentaire à la PROPARCO pour les TPE!
    • L ADMINISTRATIONCONSULAIRE  Quelques priorités :• FORMATION DES PERSONNELS DACCUEIL• SIMPLIFICATION DES PROCEDURES ET ACCELERATION DES PROCESSUS DE NUMERISATION• RESOUDRE LE PROBLEME DES DELAIS DE DELIVRANCE DES- Certificats de nationalité- Actes de naissances- Actes de mariages- Certificats de vie...• REDÉPLOIEMENT DES COMITES CONSULAIRES POUR LEMPLOI AVEC PLAN DE FORMATION DU PERSONNEL• AUGMENTATION DU BUDGET DE FOND DAIDE SOCIALE• DEVELOPPER LA COLLABORATION PUBLIC/ PRIVE POUR LE SOUTIEN DES ASSOCIATIONS LOCALES DE BIENFAISANCE
    • L ENSEIGNEMENTÀ L ÉTRANGER POUR TOUS  LAEFE (Agence pour lenseignement Français à létranger) est tenue dassurer vis àvis des enfants Français les missions de service oubli relatives à léducation et enparticulier selon les articles L-111-1 à 3 et , L113-1 du code léducation sans pouvoirévoquer labsence de places disponibles.!Tout enfant doit pouvoir être accueilli à lâge de 3 ans dans une Ecole maternelle si safamille en fait la demande.!De plus LAEFE a aussi pour mission daccorder des bourses tout en veillant à lastabilité des frais de scolarité. (article L-452-2 )!Sur cette base, la cour administrative dappel de Paris vient de condamner le 20 mars2012 lAEFE à inscrire les 2 enfants de M. Christophe Chauvet au Lycée Jean Renoirde Munich pour non-respect de son obligation de service public.!Environ 25% des Français de létranger ont moins de 18 ans.!Pour leurs parents la question de leur éducation est dont primordiale.!Le réseau de lagence pour lenseignement Français à létranger (AEFE) gère 485établissements dans 133 pays (dont 174 en Afrique ) .!
    • L ENSEIGNEMENTÀ L ÉTRANGER POUR TOUS  Ils accueillent 306.000 élèves dont 37% sont Français, 51 % nationaux et 12 % dedifférentes nationalités (beaucoup de Francophones et d Européens).!Le financement de ce réseau universel unique est assuré à 60% par les parentsdélèves à 40% par les crédits et subventions du ministère des affaires étrangères . !Nous ne pouvons échapper à un audit complet de ce dispositif qui est au bord delexplosion pour plusieurs raisons :!! !! - la gestion catastrophique du personnel enseignants avec plusieurs
 catégories de contrats.!! - louverture de nouveaux établissements dans des pays émergents comme la
 Chine et lInde, au détriment de pays francophones comme Madagascar.!De plus aucune filière professionnelle nexiste alors que la demande est très forte,surtout dans notre circonscription.!Des formations à certains métiers permettraient à certains de nos étudiants derester dans leur pays daccueil où sont leurs racines.!Ce qui est certain cest que une vraie réforme est à engager pour sortir ce réseaude cette impasse!La gestion de ce dossier sera donc lune de mes priorités avec le soutien !des élus de lassemblée des Français de létranger et de certains sénateurs quiconnaissent déjà bien ce sujet.!
    • LES ÉTABLISSEMENTSSCOLAIRES FRANÇAISÀ L ÉTRANGER  3 structures cohabitent :!LAEFE!La MISSION LAIQUE!et LAFLEC !En plein développement dans les pays du golfe et sur le pourtour méditerranéen.!POURQUOI ???!
    • L ENSEIGNEMENTSUPÉRIEURLe dossier social étudiant ( D S E )!Document unique de demande de bourse et de logement en résidence universitaire!Période : entre le 15/01 et le 30/04 sur le site du CROUS !ou de lacadémie de votre 1er choix ( 4 choix possibles )!www.crous.fr/_vie_373.htm!Un conseil : consultez le site officiel www.admission-postbac.fr!
    • NEWSLETTERS
    • NEWSLETTERS