Your SlideShare is downloading. ×
Cocoa Grafting Cote D Ivoire (French)
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Cocoa Grafting Cote D Ivoire (French)

901
views

Published on

Rationale for Cocoa Grafting in Cote d\'Ivoire

Rationale for Cocoa Grafting in Cote d\'Ivoire


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
901
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
17
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. La diffusion des clones améliorés par greffage: une approche de revitalisation du verger Dr. Juan Carlos Motamayor MARS, Incorporated 1
  • 2. ContexteQuel est l’intérêt de MARS à produire du matériel végétal amélioré en Coted’Ivoire (CI)?• La CI est le premier producteur de cacao au monde mais il y a un besoin derevitaliser le secteur pour assurer que la CI maintienne sa position du leadermondiale•On court le risque que la demande du chocolat soit plus importante que laproduction (ceci est dû en grande partie à la croissance de la demande du chocolatdans les marchés émergents)•L’on estime qu’une croissance significative de la production de la CI est doncnécessaire pour satisfaire la demande projetée pour l’année 2020 à hauteur d’unmillion de tonnes supplémentaires• Augmenter la productivité des cacaoyers et les revenus des producteurs est pourMARS une des solutions face à la pauvreté et au déclin de la communauté desproducteurs de cacao 2
  • 3. Matériel Végétale Amelioré: Le facteur le plusimportant pour améliorer la productivité 3
  • 4. Contexte Quel est le problème?• Presque 90% des cacaoyers sont des variétés non génétiquement améliores, vieillissants et leur production est en baisse. Les insectes et les maladies sont à l’origine de pertes importantes. 4
  • 5. Contexte Quelles sont les contraintes liées à la dissémination à grande échelle du matériel génétiquement amélioré?• La capacité à produire du matériel végétale est plus basse par rapport à lademande des producteurs• Le méthodes scientifiquement démontrées accessibles aux producteurs pour larevitalisation des anciens cacaoyers en baisse de productivité ne sont pas unepratique courante• Peu de variétés de haute productivité et résistantes aux insectes et aux maladiessont disponibles aujourdhui afin d’être distribués aux producteurs mais aussi laplupart des producteurs ignorent leur existence et leur avantage• Les ressources disponibles pour le création de nouvelles variétés qui satisfont auxbesoins des producteurs et de l’industrie chocolatière sont très limitées 5
  • 6. Le matériel végétale amélioré a eu un impact majeurdans d’autres pays importants producteurs de cacao.Deux exemples:- Equateur- Indonésie 6
  • 7. L’Equateur •Des le début du 17e siècle, la production du cacao a apporté le développent et la prospérité à l’Equateur •Au titre de l’année 1830, 70% des revenus du pays provenaient de la production du cacao •En 1900, l‘Equateur était le premier pays producteur 7
  • 8. Mais les maladies ont frappé l’EquateurEn 1915, “Monilia” (Moniliophthora roreri ) a été détecté près de la ville de QuevedoEn 1916, le Balais des Sorcières (M. perniciosa) a été détecté en Equateuret quelques années après, 70% de la production du cacao s’est effondrée 8
  • 9. Le clone CCN-51 amorce une nouvelle étape dans la production de l’Equateur à partir de l’année 1965ICS-95 IMC-67 (Trinitario) (Forastero: Iquitos) Canelos F1 (Forastero) CCN-51 9
  • 10. Avantages du clone CCN-51• Haute productivité (2,5 - 3 Ton/Ha)• Tolérant vis à vis de la maladie Balais des Sorcières• Grandes fèves (1.4 – 1.5 gr)• Petit arbre facile à entretenir• Bon index de cabosse (8 cabosses = 1lb de cacao marchand) 10
  • 11. Evolution de la production du cacao dans l’Equateurpendant les 110 dernières années 160000 140000 120000 100000 Tonnes 80000 60000 40000 20000 0 1900 1910 1920 1930 1940 1950 1960 1970 1980 1990 2005 Années 11
  • 12. Les pépinières de CCN51 ont joué un rôle essentielLa méthode demultiplication la plusutilisée est le greffagesur les semenceauxhybrides dans despepinières privées 12
  • 13. Pépinières du clone CCN-51• La multiplication asexuelle est aussi effectuée par bouturage comme le montrent les photos à la ferme “Cañas”. Le principal revenu de cette ferme est généré par la vente de matériel végétal aux producteurs.• Il y a plus de 350 pépinières industrielles du clone CCN-51 aujourd’hui et les producteurs ne sèment plus de semenceaux comme dans le passé 13
  • 14. Un des aspects importants du succès des clones en Equateur s’explique par la division desresponsabilités où les institutions de recherchese focalisent sur le développement de nouvelles variétés plutôt que dans leur dissémination. 14
  • 15. Des nouveaux clones sont libérés tous lesdeux à troins ans 15
  • 16. 16
  • 17. Une dizaine de clones dotés d’une productivitéde plus de 3 tonnes par hectare est disponible 17
  • 18.  En Equateur, la majorité du succès des clones est dûà leur usage comme jeunes plants Par contre en Indonésie, les clones se sont révélésparticulièrement importants dans la revitalisation deschamps vieillis ainsi que dans leur utilisation pourremplacer les plants improductifs 18
  • 19. Avant le greffage 19
  • 20. Préparation pour le greffageTailler Appliquer de l’engrais 20
  • 21. Techniques de greffagePrendre des greffons clonés-brunâtres/verts etdécoupés comme indiqué, en laissant 2-3 bourgeons Insérer le greffon et attacher comme indiqué 21
  • 22. Techniques de greffage- Tailler regulièrement l’arbre mère afin que la greffereçoive assez de lumière- Tailler complètement l’arbre mère au plus tard 9 moisaprès le greffage 22
  • 23. 5 mois après 23
  • 24. 20 mois après 24
  • 25. 20 mois après – Des producteursheureux ! 25
  • 26. Un réseau de pétites pépinières privées s’estconsidérablement dévéloppé au Sulawesi 26
  • 27. Un réseau des Centres de Développement du Cacao a joué unrôle clé en apportant cette nouvelle approche aux producteurs 27
  • 28. Comme dans le cas de l’Equateur, la sélection dumatériel végétal amélioré en collaboration avec lesinstituts nationaux de recherche est une composanteimportante du succès de cette approche. 28
  • 29. Le modèle indonésien marche aussi en CI 29
  • 30. Grâce à la disponibilité de clones à haut rendement 30
  • 31. Le clone C151-61 (C1) produit aussi environ3 Tonnes/ Ha 31
  • 32. Cette approache a aussi de contraintes:Il a trois contraintes:1) Le presence de hors-types dans les champs clonaux INIAP ESTACIÒN EXPERIMENTAL TROPICAL PICHILINGUE PROGRAMA NACIONAL DE CACAO Y CAFÉ CROQUIS DE LA COLECCIÒN AMAZONICA DE CHALMERS N 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1 UNAP - 2 G78 G78 G78 G78 G78 G78 G78 G78 G78 G78 2 AMAZ - 10 G17 G17 G17 G17 G17 G17 G17 G17 G17 G10 3 AMAZ - 2 G8 G8 G8 G9 G8 G8 G8 G10 G8 G8 4 CUR - 15 G37 G37 G37 G37 G37 G37 G37 5 NAP - 25 G32 G32 G47 G47 G47 G47 G32 6 TAP - 21 G73 G73 G73 G73 G73 G73 G74 G73 G73 VÍA COLECCIÒN NACIONAL 7 NAP - 30 G48 G12 G49 G50 G50 G50 G50 G50 9 G50 8 VILL - 6 G30 G30 3 G30 G30 G61 G61 G61 9 G30 9 SM - 9 G59 G60 G61 G61 G61 G62 G12 G61 G61 G60 G13 G51 G76 G55 G39 10 10 G69 10 G28 10 G41 G19 G78 G7 G22 G21 G20 G11 10 10 TAP - 12 G12 G12 G12 G12 G12 G12 G12 G12 9 G12 G16 G51 G76 G53 G55 G28 G31 G69 G42 G27 G12 G41 G68 G78 G6 G19 G20 G20 G11 9 11 TIP - 4 G41 G41 G41 G41 G77 G41 7 G41 G77 10 G13 G51 G76 G53 G55 G38 8 G29 G69 G12 G6 G43 G67 G78 G6 G19 G18 G20 8 8 12 NAP - 1 1 G40 G40 G40 G40 6 G41 G41 G40 G40 G15 G51 G76 7 G55 G35 G6 G30 G69 G64 G6 G71 G41 G12 G7 G22 G18 G24 G11 7 13 SM - 8 G57 G57 G57 G58 G58 G58 G58 8 9 G57 G14 G52 G76 G53 G55 G37 G28 G29 G69 G63 G27 G12 G75 G19 G78 G7 G19 6 G25 G12 G56 6 14 TAP - 5 G63 G63 G12 G63 G63 G63 G67 G63 G63 G63 G13 5 G76 G53 G55 G35 G28 G30 G69 G43 G28 G12 G41 G12 G78 G6 G19 G19 G24 G12 5 15 TAP - 11 G12 G12 G12 G12 G12 G12 7 G12 G12 G12 G13 G52 G76 G53 G55 G35 G28 G29 G69 G20 G6 4 G41 G12 G78 G7 G19 G18 G20 G11 4 16 COC - 3335 G32 G32 G32 G32 G33 G32 G32 G32 G32 G32 G13 G52 G76 G53 G55 G36 G28 3 G69 G20 G27 G43 G41 G19 G78 G6 G19 G18 G20 G11 3 17 COC - 3338 G34 G34 G34 G34 5 G34 G34 G34 G34 G13 G51 G76 G54 G55 G35 G28 2 G70 G42 G6 G43 G41 G66 G78 G6 G19 G18 G23 G11 2 18 AGU - 17 G1 G1 G1 G1 G1 G1 G1 G1 G1 G1 G13 G51 G76 G53 G79 G35 G28 G29 G69 G42 G26 G12 G41 G65 G78 G6 G19 G18 G23 G11 1 19 TAP - 6 G12 G12 G12 G12 G12 G12 G12 G12 G12 G12 COC - 3328 AMAZ - 12 AMAZ - 14 AMAZ -11 20 NAP - 3 G42 G43 G44 G44 G44 G44 G44 G44 G44 G44 AMAZ - 9 AMAZ - 1 AMAZ - 4 UNAP - 1 CUR - 16 NAP - 34 NAP - 41 BOB - 8 BOB - 3 CUR - 3 TAP - 3 TAP - 1 TAP - 7 TAP - 2 VILL - 2 TIP - 2 TIP - 1 SIL - 1 21 NAP - 23 G45 G45 3 4 G45 6 G46 8 G46 10 22 TAP - 10 G12 2 G12 G12 G12 G12 G12 G12 G72 G42 23 AGU - 5 G2 G3 3 G5 G4 G3 G3 G3 G3 G3 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 32
  • 33. Genotypage a large scale 33
  • 34. Contraintes:2) Si l’arbre est trop âgé pour le greffage latéral,le greffage devra être pratiqué sur un gourmand: - Si l’écorce est rougeâtre (comme dans laphoto) – ne faites pas la greffe – dans ce cas,il est préférable de procéder à la greffe dugourmand –l’on peut stimuler la croissancedu gourmand en coupant 1/3 de l’écorce aupieds de l’arbre 34
  • 35. Greffage sur le gourmand 35
  • 36. Contraintes: 3) L’arbre que l’on doit réhabiliter peut être infecté par le CSSV et n’en présente pas les symptômes, dans ce cas, la greffe présente les symptômes alors l’arbre infecté peut être enlevé 36
  • 37. Dans les cas des jardins clonaux, tous les arbres peuvent être controlés• Diagnostique basé sur la PCR• 4 amorces couvrent toute la diversité du CSSV au Ghana• Méthode peu coûteuse, rapide et applicable à grande échelle 37
  • 38. Les nouvelles infections peuvent être aussiprévenues dans les nouveaux jardins clonaux• Cribler et certifier régulièrement les arbres clés attestant qu’ils ne sont pas infectés par les virus (tous les 3 mois)• Former du personnel dans le domaine d’identification des symptômes• Inspecter visuellement les arbres du voisinage• Cartographier la présence du CSSV à proximité en utilisant des tests de diagnostiques et du GPS• Échantillonner 5, 10, 25, 50 et 100m à partir du site• Eliminer les arbres infectés• Eliminer les arbres hôtes• Utilisation des barrières de plantes non hôtes de 10m de largeur• Réinspection faite chaque 6 mois 38
  • 39. Conclusions1. Le matériel clonal a démontré son importance pour améliorer la productivité et apporter des solutions telle la résistance aux maladies dans d’autres pays producteurs de cacao importants2. Les clones sont particulièrement efficaces pour la revitalisation des cacaoyers lorsque des clones performants sont disponibles3. La revitalisation par greffage a déjà montré des résultats positifs en Côte d’Ivoire. 39
  • 40. Conclusions4. Il y a trois contraintes attachées à la revitalisation à travers le greffage en Côte d’Ivoire mais il existe des solutions.5. Pour que la revitalisation marche, il est nécessaire d’avoir de solides institutions de recherche qui fournissent continuellement des variétés génétiquement améliorés afin de satisfaire les besoins des agriculteurs ainsi que ceux de l’industrie chocolatière.6. Les établissements privés de pépinières ont accéléré la diffusion rapide des clones que produisent les instituts de recherche. 40

×