• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Quelle formation linguistique pour les futurs enseignants du premier degré  - Approche par projet
 

Quelle formation linguistique pour les futurs enseignants du premier degré - Approche par projet

on

  • 65 views

 

Statistics

Views

Total Views
65
Views on SlideShare
65
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • Apprentissage des LVE et utilisation des LVE sont deux versant du même phénomène <br />
  • L’apprenant possède des connaissances et des compétences sur lesquelles il va s’appuyer pour construire son projet. Dans la réalisation même de ce projet, il construit son savoir au fur et à mesure, en faisant et réparant ses erreurs, étapes nécessaires qui apportent autant de nouvelles connaissances que l’apprenant peut réutiliser pour pouvoir finaliser son projet. Le caractère concret des réalisations intermédiaires faites par les élèves permet d’échanger, de critiquer, de réfléchir en vue de leur amélioration, en bref, d’apprendre. (Dossier d’actualité veille et analyses • n° 82 • Février 2013 Des projets pour mieux apprendre ?) .
  • Créer un musée virtuel et organiser une visite pour les élèves du primaire à l’instar de talking heads du Liverpool museum.

Quelle formation linguistique pour les futurs enseignants du premier degré  - Approche par projet Quelle formation linguistique pour les futurs enseignants du premier degré - Approche par projet Presentation Transcript

  • Quelle formation linguistique pour les futurs enseignants du premier degré ? Congrès SAES Caen 2014 Judith Barna, RECIFES, ESPE Lille Nord de France Une approche par projet Traversées Crossings judith.barna@espe-lnf.fr
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 Deux citations “He that travelleth into a country before he hath some entrance into the language, goeth to school, and not to travel.” Of Travel, by Francis Bacon (1625) . « Les enseignants sont la clé de voûte de l’édifice éducatif. Ils forment les citoyens de demain et chacun de nous se souvient de celui ou celle qui a marqué sa scolarité. » (Halimi, Suzy. (2012). Apprendre les langues, apprendre le monde : rapport du Comité stratégique des langues – Rapports, p. 41)
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 Plan • Posture scientifique • Profile linguistique des étudiants interrogés • Approche par projet • Résultats de l’expérimentations
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 Posture compréhensive • besoin de relier conception de syllabus et modèles théoriques • L’objectif n’est pas « de vérifier que si les individus fonctionnent d’une façon qui corresponde à des descriptions théoriques préalables, mais de comprendre ce qui les fait agir, et comment ils le font » (Narcy-Combes, 2005 : p. 67). • objectif de produire de connaissances pour l’action ou pour accompagner l’action > recherche d’action : « La recherche-action repose sur le principe d’un processus interventionniste conçu par ou à tout le moins avec les sujets impliqués et dont l’objectif est la modification par les praticiens de leur relation à leurs postures d’enseignement/apprentissage, voire l’évolution de ces pratiques mêmes pouvant s’étaler sur une échelle allant d’une meilleure conscience d’elles à une plus grande maîtrise, ou encore à une action sur elles en termes de modifications. » (Montagne-Macaire, 2007. p. 94)
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 Profile linguistique • Population • Répertoire plurilingue • Niveau de compétence par langue • Années d’étude pour apprendre les LVE
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 Population étudiants • 153 étudiants en formation master 1 et 2 à l’ESPE Lille Nord de France (ESPE LNF) en 2013-2014 • Enquête par questionnaire utilisant Google Drive en mars - avril 2014
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 Répertoire plurilingue
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 Répertoire plurilingue
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 Niveau par langue autoévaluation
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 Niveau global estimé par les étudiants toutes langues confondues
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 Niveaux estimés en anglais
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 Référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l'éducation (arrêté du 1-7-2013 - J.O. du 18-7- 2013) Compétence 8. Utiliser une langue vivante étrangère dans les situations exigées par son métier - Maîtriser au moins une langue vivante étrangère au niveau B2 du cadre européen commun de référence pour les langues. - Participer au développement d'une compétence interculturelle chez les élèves
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 Années d'études des LVE
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 Niveau de langue estimé par rapport au B2 Toutes langues confondu
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 Quelques traits objectivables • Compétence plurilingue réelle Le répertoire plurilingue selon Coste est la mise en ouvre de « l’ensemble des connaissances et des capacités qui permettent de mobiliser, à l’occasion et en fonction des circonstances données, les ressources d’un répertoire plurilingue et qui contribuent en outre à la construction, à l’évolution et à la reconfiguration éventuelle dudit répertoire. » (Coste, (2002, p. 117) • Niveaux linguistiques en dessous du niveau requis pour le métier (27% au dessous du niveau B2). • Durée d’études très longue : 72% des étudiants ont passé plus de 9 ans (entre 9-15 ans) pour apprendre l’anglais
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 Cont. • Déduction concernant l’interlangue de l’étudiant – futur maître : • forte variation linguistique individuelle • forte probabilité de fossilisation et de nativisation • tant que l'utilisateur d'une interlangue est en vie, il/elle demeure un apprenant potentiel (Han, 1999, cité par Dewaele (2003) en critiquant le concept de fossilisation) Pluralité dispositionnelle
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 Pluralité dispositionnelle Selon Lahire (2013), chaque individu est constitué d’une pluralité de compétences et de dispositions qui se déploient ou pas selon les contextes spécifiques d’action. « l'acteur individuel ne met pas invariablement, trans-contextuellement en oeuvre le même système de dispositions, mais l'on peut observer un mécanisme plus complexe de mise en veille / mise en action ou d'inhibition / activation de dispositions qui suppose que chaque individu singulier soit porteur d'une pluralité de dispositions et traverse une pluralité de contextes sociaux » (Lahire http://recherche.univ-lyon2.fr/grs/index.php?page=29&notice=54) Quelle formation linguistique pour les futurs enseignants du premier degré ?
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 Approche par projet • Quelques postulats concernant l’apprentissage des LVE dans le cadre de cette recherche • L’approche par projet
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 Quelques postulats • Apprentissage des LVE utilisation des LVE – communicative competence modèle Hymes (1973, 1985), (Canale & Swain (1980,1983), (Dörnyei at al 1995), speech act theory (Austin, 1962) • « La reconnaissance de la nature dynamique et adaptative du système linguistique: le savoir langagier ne constitue pas un inventaire statique, clos, transférable tel quel d’un contexte à l’autre, mais un système dont les ressources sont mobilisées et se configurent de manière adaptative, flexible en fonction de contingences locales de l’action langagière. » (Pekarek Doehler 2006)
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 L’approche par projet = apprendre par et dans l’action Dans l’apprentissage par projet, … les étudiants apprennent en étant actifs et en gardant un lien avec le monde réel, ce qui leur permet «de nourrir la communication, la coopération, la créativité et la réflexion en profondeur.» (Barron & Darling-Hammond, 2008, traduction) L’étudiant est en train d’agir et d’apprendre en même temps. D’où la perspective actionnelle qui s’ouvre aux pédagogies du projet régis par scénario afin de réaliser des tâches. L’acteur est évalué sur sa capacité à réaliser des tâches (macro-tâches, tâches intermédiaires) avec les ressources dont il dispose. (Springer, 2009).
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 Cont. Caractéristiques : • Évaluation : dossier composé des documents produits par les étudiants seuls ou en groupe lors du /des projets du semestre. L’objectif est de mesurer le degré d’opérationnalité langagière de l’étudiant, en lui restituant la dynamique d’apprentissage dans laquelle il se trouve. • Réflexivité : autoévaluation (journal de bord) • Collaboration : imbrication du travail individuel et du travail collectif • Exemple : musée virtuel • Scénario social authentique pour des cas très concrets : exemple : • Our university is organizing a multilingual « Fairy Tale with a Difference » contest. You, as a future primary school, are taking part in the contest. • You are looking for an internship position in a foreign county next summer. As many hiring professionals consider the video resume to be a plausible recruiting too, you are going to make a video CV. http://prezi.com/yq8jmgekowrx/?utm_campaign=share&utm_medium=copy&rc=ex0share
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 Premiers résultats et limites de la recherche une enquête menée auprès des enseignants participant au projet. Nous avons obtenu 17 réponses, ce qui signifie que tous les enseignants participant au projet ont répondu au questionnaire Synthèse des réponses un réel investissement des étudiants / Grande autonomie des étudiants / véritablement autonomes et responsables de leur progression / une réelle implication personnelle, Les étudiants sont plus motivés / régularité de l’investissement et de suivi / cohérence / partage possible / articulation avec le CLES / une grande assiduité en classe, Évaluation en relation avec le contenu des cours / on évalue le travail effectif des étudiants / finalisation sous forme de trace observable et valorisante pour les étudiants / on peut prendre en compte l'investissement personnel des étudiants / Les productions ont été de grande qualité, Même les élèves en difficultés parviennent à s'investir, Cela permet à l'étudiant d'être plus à l'aise avec son niveau en anglais car il a la possibilité de "retravailler" ses documents, Il a également la possibilité de les travailler de chez lui, dans de bonnes conditions et au moment qui lui convient le mieux, en autonomie, une très bonne idée et cela dédramatise son rapport à la langue , un bon moyen pour les réconcilier avec l'anglais. les étudiants peuvent travailler sur le long terme et même à distance sur un projet, très intéressant pour le travail en groupe et pour l'investissement dans les TICE Cette évaluation (nouvelle pour nous) a été source de grande satisfaction / Ce travail rend à l'enseignement des LV une véritable dimension communicationnelle. Bilan très positif. limites : besoin d'une enquête approfondie concernant l'évolution des compétences linguistiques des étudiants en LVE
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 En resituant les compétences linguistiques des étudiants dans l’action en utilisant la notion de pluralité dispositionnelle (Lahire, 2011).
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 Merci de votre attention judith.barna@espe-lnf.fr
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 Bibliographie • Adjemian, C. (1976). On the Nature of Interlanguage Systems. Language Learning, 26(2), 297-320. doi :10.1111/j.1467-1770.1976.tb00279.x • Austin, J. L. (1962). How to Do Things with Words. (S.l.) : Clarendon Press. • Bacon, Francis. (1625). Of travel. Repéré à http://www.authorama.com/essays-of-francis-bacon-19.html • Barron, B., & Darling-Hammond, L. (2008). Teaching for Meaningful Learning: A Review of Research on Inquiry-Based and Cooperative Learning. Book Excerpt. George Lucas Educational Foundation. Repéré à http://files.eric.ed.gov/fulltext/ED539399.pdf • Demaizière, F., & Narcy-Combes, J.-P. (2005). Méthodologie de la recherche didactique: nativisation, tâches et TIC. Apprentissage des langues et systèmes d’information et de communication, 8(1), 45–64. • Halimi, S. (2012). Apprendre les langues, apprendre le monde : rapport du Comité stratégique des langues - Rapports publics - La Documentation française. Repéré à http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/124000067/index.shtml) • Holec, H., & Little, D. G. (1996). Strategies in Language Learning and Use: Studies Towards a Common European Framework of Reference for Language Learning and Teaching. (S.l.) : Council of Europe. • Hymes Dell. (1985). Toward Linguistic Competence. 1985, Revue de l’AILA(2), 9-23. • Lahire, B. (2011). L’homme pluriel: Les ressorts de l’action. Paris : Fayard/Pluriel. • Lahire, B. (2013). Dans les plis singuliers du social. Paris : La Decouverte • Macaire, D. (2007). Didactique des langues et recherche-action. Les cahiers de l’Acedle, 4. Repéré à http://hal.archives-ouvertes.fr/hal- 00554863/ • Narcy-Combes, J.-P. (2011). La correction dans l’enseignement/apprentissage des langues : un problème malaisé à construire. Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité. Cahiers de l’Apliut, (Vol. XXVIII N° 3), 26-38. doi :10.4000/apliut.78 • Pekarek Doehler, S. (2006). Compétence et langage en action. Bulletin suisse de linguistique appliquée, (84), p. 9-45 • Selinker, L. (n.d.). Interlanguage. 1972, 10, Repéré à http://omar11.wikispaces.com/file/view/session2A.pdf • Springer, C. (2010). La dimension sociale dans le CECR : pistes pour scénariser, évaluer et valoriser l’apprentissage collaboratif. Canadian Modern Language Review/ La Revue canadienne des langues vivantes, 66(4), 511-523. doi :10.3138/cmlr.66.4.511
  • Judith Barna Congrès SEAS 2014 Annexe Extraits : journal de bord ESPE LNF 2013-2014 • La communication fait toujours partie intégrante des séances, ce qui m'a toujours donné une certaine volonté à apprendre d'avantage. Que des méthodes et de nouveaux apprentissages lors des séances dans une agréable ambiance • Très ludique de travailler avec des sites comme celui de prezi, aujourd'hui j’ai osé présenter mon tableau à l’oral c’est une évolution dans mon parcours…. • Aujourd’hui, c’est la journée nationale du câlin ! La création de petits poèmes en acrostiches étaient très sympathiques, j’ai beaucoup aimé cet exercice – à la fois les inventer mais aussi découvrir ceux des autres. • It was hard, even it's my fault, to record in english on skype because the person is not in front of us. • I realised that My accent is not really good when i listen myself after recording. • J'ai beaucoup aimé travailler sur le prezi c'est un outil facile à utiliser et qui permet de présenter ludiquement des œuvres ou autres choses aux enfants. . • La découverte de l'outil Prezi est une très bonne chose, je compte m‘en servir par la suite. Ce support a déjà servi à l’élaboration de mon dossier CNT. • Ce logiciel est très intéressant, il est facile à réutiliser dans d'autre matières, je suis donc contente de pouvoir maîtriser quelques notion de ce logiciel. • Une résolution : améliorer mon anglais, par étapes, petit à petit avec des brefs retours sur les notions vues... • Cela me paraissait difficile, j'étais forcée de parler, néanmoins, ça m'a fait du bien de parler en anglais. Il n'y a que comme cela que je vais progresser. • Très constructif d'échanger par deux. Les activités permettaient de discuter facilement. • Dialog with painting était très ludique et pourrait être facilement réalisé avec les enfants • I am more at ease talking to the classmates in english. I still have efforts to make and force myself to talk, and not be shy about it. • On peut penser que c'est difficile au premier abord mais finalement c'est drôle. • During interviews it was difficult to speaking without notes. • it was nice to create together a virtual museum. I think it's an activity we can do with our pupils. • Travail en groupe très bénéfique (partage des connaissances, entraide)