Le bunker de wiki leaks
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Le bunker de wiki leaks

on

  • 843 views

 

Statistics

Views

Total Views
843
Views on SlideShare
824
Embed Views
19

Actions

Likes
0
Downloads
3
Comments
0

1 Embed 19

http://radoubdelacourtine.blogspot.com 19

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Le bunker de wiki leaks Le bunker de wiki leaks Presentation Transcript

  • Envie de plonger au cœur de ce bunker nucléaire futuriste ? Source :skynet & web Le bunker de WikiLeaks 17-12-2010 Musical & manuel
    • L'endroit ressemble au repaire secret des bandits dans un film de James Bond... En fait, il s'agit du bâtiment qui héberge le très controversé site web WikiLeaks. Les serveurs de WikiLeaks sont en effet logés dans un impressionnant ancien bunker nucléaire, à Bahnhof dans les montagnes suédoises. Un parfait symbole de la guerre de l'info qui fait actuellement rage...
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    • WikiLeaks est devenu célèbre en diffusant des informations sensibles sur des gouvernements et d'autres organisations de renom. Le site a créé un énorme buzz médiatique en publiant des documents secrets sur les guerres en Irak et en Afghanistan. Des fuites qui n'ont pas rendu WikiLeaks très populaire auprès du gouvernement américain.
    • WikiLeaks ne néglige aucun détail pour contrer les attaques extérieures. Par souci de sécurité, le site a donc installé ses serveurs dans un bunker atomique suédois hautement sécurisé. Bien à l'abri sous 30 mètres de roche et derrière des portes en acier de 50 cm d'épaisseur, les serveurs sont parfaitement protégés.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    • WikiLeaks est également paré pour résister aux attaques parce que le site n'est pas centralisé en un seul lieu. Des copies sont en effet installées sur de nombreux ordinateurs, disséminés dans le monde entier. Chaque fois qu'un internaute visite WikiLeaks, il atterrit soit sur une copie canadienne, soit sur un "alias" suédois.
    • Le bunker de 1 200 m² dans lequel les serveurs de WikiLeaks  sont installés a été construit 30 mètres sous terre pendant la guerre froide. Ces installations ont été réouvertes en 2008 après d'importantes rénovations confiées au bureau d'architecture Albert France-Lanord. Ses créateurs ont puisé leur inspiration dans les films de science fiction des années '60 et '70 et dans les décors conçus par Ken Adams pour des films -comme 'Dr No', 'Moonraker' et 'L'espion qui m'aimait' (de la série des James Bond) ou  'Docteur Folamour, de Stanley Kubrick.
  •  
    • La guerre froide est finie mais, ici, il en reste quelques traces. C'est ainsi que ce sont les moteurs de deux anciens sous-marins allemands qui servent de générateurs électriques pour les copies de sécurité des serveurs. Les sirènes du système d'alarme sont, elles aussi, certifiées d'origine.
  •  
  •  
  •  
  •  
    • Au-dessus de la pièce où se trouve le serveur principal, un couloir de verre "coulissant" mène à une salle de réunion circulaire et transparente qui semble sortie d'un film de James Bond. Sur le sol, le tapis-plain orné de motifs lunaires en relief, ajoute encore à ce décor de science-fiction.
  •  
  •  
    • Pour égayer un peu la vie des techniciens qui vivent en permanence sous terre, les parois souterraines de roche brute ont été aménagées avec des plantes, des petites cascades et un aquarium.
  •  
  •  
    • Le fournisseur suédois Bahnhof hébergeait WikiLeaks jusqu'il y a a peu. Mais comme la société s'est révélée incapable de faire face aux innombrables attaques sur les serveurs de son site, WikiLeaks a du déménager vers le géant Amazon. Lequel a lui aussi fini par tourner le dos à WikiLeaks. EveryDNS, qui a pris le relais, a jeté l'éponge car les attaques DDoS incessantes sur WikiLeaks mettaient son propre réseau en danger. Depuis lors, les serveurs sont retournés en Suède, d'abord, en France ensuite.
    • Mais en France comme ailleurs, WikiLeaks n'est plus franchement le bienvenu. D'après le gouvernement français, les implications diplomatiques de la présence de WikiLeaks dans l'Hexagone pourraient constituer un danger pour des personnalités sensibles. Pour le moment, donc, les données de WikiLeaks sont stockées dans un bunker suédois, alors que le site travaille sous un nom de domaine suisse.
    • WikiLeaks est un site web fondé par des journalistes, des scientifiques et des dissidents. Le site a publié des documents secrets émanant de gouvernements et d'entreprises du monde entier. L'originalité du site est qu'il garantit l'anonymat absolu aux sources qui lui fournissent ces pièces. De quoi faire sortir de très grosses affaires du bois, sans gros risques pour l'auteur des fuites.
    • En vérifiant et revérifiant les pièces reçues, WikiLeaks s'est taillé une grande réputation de sérieux. Le matériel publié sur le site provient bien de documents authentiques. Le fondateur du site, le journaliste australien Julian Assange, résume sa philosophie de travail en parlant de "fuites responsables". Assange est parti en Suède avec l’ensemble de ces informations car les pays scandinaves car ce sont eux qui protègent le mieux la liberté d’expression.
  •