• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
La Solidarité et Moi sur Internet
 

La Solidarité et Moi sur Internet

on

  • 4,280 views

 

Statistics

Views

Total Views
4,280
Views on SlideShare
810
Embed Views
3,470

Actions

Likes
1
Downloads
3
Comments
0

2 Embeds 3,470

http://survey.iwith.org 3434
https://survey.iwith.org 36

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    La Solidarité et Moi sur Internet La Solidarité et Moi sur Internet Presentation Transcript

    • La Solidarité et Moi sur Internet. Qu’est-ce qui nous motive à agir de façon solidaire sur internet? Principales conclusions Barcelone, le 8 octobre 201110e Anniversaire de la création de iWith.org --
    • Auteurs de l’étude➪ Two Much research studio, agence ➪ Netquest, créatrice de solutions d’enquête sociale appliquée à la technologiques d’aide à l’enquête communication. sociale sur internet. Luis Miguel Barral Oriol Llauradó luismi@twomuchrs.com ollaurado@netquest.es Twitter: @luismi_barral Twitter: @Oriol_Llaurado --
    • Conclusions --
    • Aujourd’hui, 21% des internautes espagnols possèdent un fortpotentiel d’implication dans des initiatives solidaires sur internet. Attitude ouvertement collaborative à la Intérêt enthousiaste solidarité pour internet Segment à fort potentiel: 4,2 millions de personnes --
    • Ce segment de citadins à fort potentiel… ➪ Ils montrent une plus grande motivation que les autres pour transmettre à la future génération le meilleur monde possible. ➪ Ils se sentent plus préparés à aborder les changements, même mineurs. ➪ Ils font preuve d’une plus grande disponibilité personnelle. ➪ Ils considèrent qu’Internet facilite et augmente leur capacité à s’investir dans des initiatives solidaires. --
    • EN CONSEQUENCE, ils participent beaucoup plus:Participation à des initiatives solidaires sur internet % Jamais. % Parfois. % Fréquemment: la semaine dernière 27,3 48,9 47,7 63,2 41,6 37,4 40,1 31,5 31,0 13,7 12,2 5,3 Total1 2 Fort Moyen 3 Faible 4 5 échantillon (245) (526) (413) (1184) Potentiel pour la solidarité sur internet --
    • Y’a-t-il des aspects motivants ou aidants la participation à des actions solidaires? --
    • Ingrédients clés➪ SENTIR la transparence sur trois niveaux: • Les destinataires des fonds. • Qui se trouve derrière le projet ? • La compréhension de l’objectif visé.➪ Les affinités avec l’objectif: être d’accord à 100% avec l’objectif.➪ Percevoir le professionnalisme de l’organisation qui promeut ou guide l’initiative.➪ Proximité avec les bénéficiaires: l’intérêt est plus grand si les bénéfices de l’initiative ressortent dans l’environnement le plus proche.➪ Aller plus loin que l’aide “classique”: avec des projets qui réveillent la conscience de tout un chacun et qui n’apportent pas uniquement une aide aux plus démunis.➪ Rétroaction sur les réussites: le projet montre les réussites, les avancées et les résultats. --
    • Accompagnement➪ Que le mécanisme de collaboration soit simple, sans efforts et commode.➪ Que l’organisation ait déjà eu des expériences positives et réussies.➪ Que des personnes au prestige reconnu y prennent part.➪ Un projet ambitieux aux répercussions massives: soutenu par des milliers de personnes et qu’il amorce des changements à grande échelle. --
    • Existent-ils des freins ou des discordes quiaffaiblissent l’envie de prendre part à des initiatives solidaires? --
    • Freins➪ Que des organisations ou des institutions dans lesquelles il n’existe aucune confiance, en particulier si elles sont politiques , religieuses ou de grandes entreprises, prennent part au projet (même si’il s’agit de l’idée du siècle).➪ Percevoir un manque de transparence.➪ Sentiment de “manipulation émotionnelle”: lorsque la communication est alarmiste , paternaliste, que l’on cherche la larme facile ou que l’on transmet au citoyen un sentiment de faute.➪ Peurs de faire apparaitre des coordonnées sur le site, en particulier s’il s’agit de données bancaires sur les apports économiques. --
    • Quelles sont les initiatives solidairesauxquelles nous participons sur internet? --
    • “Ci-dessous une liste des actions que d’autres personnes fontpour aider des causes solidaires sur internet. Dis-nous, s’il-te-plait, si tu le fais et dans quelle mesure.” % Habituellement % Fréquemment Base: 603 personnes ont parfois pris part à une initiative solidaire sur internet. Laisser mon nom et mon mail pour apporter 10 22,1 31,9 54,0 mon aide à une initiative Diffuser sur Facebook ou Twitter une initiative 9 qui me semble intéressante  17,8 31,5 49,3 Faire suivre des e-mails à mes contacts 8 17,8 27,9 45,7 Soutenir ou voter pour initiative, sans laisser mes coordonnées7 15,6 33,3 48,9 Aller sur un site pour atteindre un nombre de 6 visiteurs afin qu’un sponsor fasse un don 13,8 29,8 43,6 Acheter des produits en ligne afin que la somme soit reverser à des projets solidaires 1,9 5 13,1 15,0 Faire de micro-donations en ligne à des projets 9,2 concrets 1,97,3 4 Des micro-crédits à des entrepreneurs 5,8 3 1,6 4,2 2 --
    • 51% des internautes espagnols ont déjà pris part ou apporté leur collaboration à une initiative solidaire sur la toile.Les formes les plus fréquentes de participation sont les signatures ou la diffusion d’initiatives entre les contacts. Environ 50% de ceux qui prennent part à des initiatives solidaires sur internet collaborent fréquemment.Le don direct d’argent se situe très loin. 5 à 15% de ceux qui ont déjà pris part à des initiatives solidaires, collaborent avec de l’argent. --
    • Mais entre ces deux extrêmes… Le fait que 45% participent fréquemment à un projet générateur derecours économiques attire notre attention, même si le don n’est pas fait directement par le participant, mais par un sponsor. “ Aller sur un site pour atteindre un nombre de visiteurs afin qu’un sponsor fasse un don. » --
    • Le fait d’aller sur un site est moins important (on peut parler debeaucoup d’autres).Ce qui est important c’est le chiffre correspondant à cetteparticipation (45%). Cela met en évidence qu’il existe desopportunités dans la stratégie de collecte de fonds pour les ONG:Concevoir des projets sponsorisables générants un retour au “membre- sponsor” et qui mobilisent à la fois la volonté de milliers de “membres-acteurs”. Le défi est de penser à une Architecture d’échanges. --
    • Pouvons-nous estimer le nombred’internautes prêts à donner de l’argent? --
    • Imagines que l’on te propose une initiative solidaire avec laquelle tu es d’accord et dans laquelle tu aies suffisamment confiance. Quelle situation te définit le mieux?  Total muestra, 1.184 Il est normal que tu finisses par 5,7 donner de l’argent. 26,6% Je réfléchis un peu et il est possible 20,9 que je collabore financièrementJe réfléchis beaucoup et je suis assez sélectif 41,4 Normalement je ne donne pas d’argent 27,4 Ns-nc 4,6 --
    • Cette enquête nous indique que 6% des internautes espagnols sontprêts à donner de l’argent et que 21% d’entre eux le feraientprobablement.Il y a donc un total de 5,4 millions de personnes (27% des internautesespagnols) disposés aux dons directs, si les projets leur donnentsuffisamment confiance et suscitent de l’intérêt. --
    • Y’a-t-il une formule plus appréciée pour les dons d’argent? --
    • Lorsqu’il s’agit de donner de l’argent à des projets solidaires de ton choix, quelle formule te semble la plus adaptée? Total échantillon, 1184. Le soutien ponctuel à un projet 40,8 concret Le versement d’une somme 11,2 périodique à une organisationLe versement d’une micro-somme mensuelle 9,8 à une organisation Les trois sont tout autant 15,4 adaptées pour moi Aucune des trois n’est adaptée pour moi 12,7 Ns-nc 10,2 --
    • Cette tendance à soutenir des projets concrets implique que les ONGconçoivent leur activité comme un « produit » qui, à sa création,nécessite d’attirer l’attention et les soutiens. DONCLa probabilité de succès augmentera si les aspects motivants exprimés par les citadins sont intégrés et si les freins sont minimisés. --
    • 5,4 millions Formule préférée: d’internautes le soutien ponctuel prêts à donner à des projets concrets. Potentialité du crowdfunding (comme formule pour récolter des soutiens citoyens grâce à internet)Nous parlons de “potentialité” et non de réalité étant donné que seuls 5% des internautes espagnols savent de quoi il s’agit lorsqu’on leurs parle de “crowfunding”. (pour 8%, “cela leur dit quelque chose, mais ils ne sont pas sûrs.) --
    • La formule crowfunding contient deux sources de valeur du plus grandintérêt. ➪ Elle est parfaitement adaptée à la préférence citoyenne du soutien ponctuel à des projets spécifiques. ➪ Il s’agit d’une formule facilement sponsorisable, où le membre- sponsor peut mettre en avant les soutiens ponctuels des citoyens sous la forme de collaboration non pécuniaire. Opportunités de penser à une nouvelle Architecture de l’échange. --
    • Il est possible que les personnes doutent à l’heure dedonner de l’argent sous forme directe à la solidarité, mais il existe un capital d’Amour –ressource inépuisable- àmettre à disposition de projets sponsorisés intéressants et fiables, qui libèrent des ressources économiques pour la solidarité. Mais attention! --
    • L’un des freins à la participation est la présence de grandesentreprises et entrepreneurs dans des projets solidaires.Pour que les marques commerciales puissent obtenir un juste retouret ajouter de la valeur à des projets solidaires, ils doivent le faireavec un « savoir être ». “Si tu devais choisir deux mots pour illustrer CE QUE LA SOLIDARITE REPRESENTE POUR TOI, lesquels utiliserais-tu? “ (Total échantillon, 1184) --
    • Lorsque l’on invite des personnes à entrer sur le territoire de lasolidarité, nous faisons appel au matériel le plus noble des êtreshumains: Aide, générosité, partager, empathie, amour, humanité…Si une marque commerciale décide d’entrer sur ce terrain, elle doitrassembler différentes dimensions dans une danse cohérente: Qui SUIS-je? > qu’est-ce que je VEUX ? > qu’est-ce que je FAIS ? > qu’est-ce que je DIS? --
    • La cohérence de l’exposé prime toujours et associer une marque à la noblesse de la condition humaine peut sans aucun doute être une décision judicieuse.Mais si l’on franchit ce pas, il faut le faire VERITABLEMENT.Si une marque a besoin d’une APPARENCE DE VERITE, il vaut mieuxtrouver un autre moyen, parce qu’elle sera tôt ou tard démasquée parl’intelligence éthique des citoyens.Et elle en ressortira perdante. --
    • Méthodologie et échantillon --
    • Univers de l’enquête.Internautes résidents en Espagne à partir de 16 ans. (20 millions de personnes, source INE)Technique de quête de l’information.➪ Questionnaire en ligne 15 minutes environ.➪ Les questions du questionnaire ont été rédigées après une phase qualitative grâce à des interviews en ligne semi-structurées auxquelles 246 personnes ont pris part.Echantillonnage et échantillon.➪ L’échantillon est composé de 1184 personnes, qui ont été choisies à partir du panel Netquest.➪ L’échantillonnage est réalisé grâce à l’invitation aléatoire de panélistes qui n’ont pas été consultés durant les 15 derniers jours, en suivant les quotas sexe/âge proportionnels aux observations de l’univers des internautes espagnols de 16 ans et plus.➪ Le taux de réponse a été de 37% et le taux d’abandon de 4,5%.Dates de l’étude de terrain.➪ Phase qualitative: mai-juin 2011 / Enquête: 1er au 9 septembre 2011. --
    • ECHANTILLON INTERVIEWE REPARTITION SEXE / ÂGE % Hommes % Femmes 52,0% 48,0% 5 5,455 et + 5,7 55 et + 4 6,845 - 54 10,3 45 - 54 3 11,3 35-44 14,0 35-44 2 25-34 13,4 15,1 25-34 1 16-24 8,6 9,4 16-24 --