Emballage Alimentaire: un ami de l'environnement et un partenaire intelligent

  • 324 views
Uploaded on

Les tendances socioculturelles en pleine mutation, une demande toujours plus grande pour la sécurité, le respect de l’environnement et le confort sont les principaux moteurs de l’innovation en …

Les tendances socioculturelles en pleine mutation, une demande toujours plus grande pour la sécurité, le respect de l’environnement et le confort sont les principaux moteurs de l’innovation en emballage alimentaire.

More in: Education
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
324
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
3
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. PROCÉDÉS ET TECHNOLOGIE54 | | V10N3PAR ISLEM YEZZADirecteur technique et développement des Affaires, Cascadesislem_yezza@cascades.com | Twitter : @IslemYezzaEMBALLAGE ALIMENTAIRE :un ami de l’environnement etun partenaire intelligentLES TENDANCES SOCIOCULTURELLES EN PLEINE MUTATION, UNE DEMANDE TOUJOURS PLUS GRANDE DE SÉCURITÉ, LE RESPECT DEL’ENVIRONNEMENT ET LE CONFORT SONT LES PRINCIPAUX MOTEURS DE L’INNOVATION DANS LE DOMAINE DE L’EMBALLAGE ALIMENTAIRE.Éphémères, parfois encombrants, lesemballages font partie intégrante denotre quotidien depuis de nombreusesannées. Ils n’ont eu de cesse de se transfor-mer. L’industrie agroalimentaire, premièreutilisatrice d’emballages, est aussi le prin-cipal vecteur d’innovation dans ce secteur.Aux emballages standards, simplifiés, compé-titifs et dotés de fonctions essentiellementtechniques, répondent d’autres emballagesspécifiques, sophistiqués et particularisés, quitissent une relation entre marques et clients.Les nouveaux emballages doivent contribuerà la préservation de la salubrité et des pro-priétés organoleptiques et nutritionnelles duproduit emballé, à la prolongation de la duréede vie des aliments, à la protection de l’envi-ronnement, à l’accroissement de la rentabilitéde l’entreprise, à la commodité, de l’utilisationet à la différenciation des produits.L’EMBALLAGE N’EST PAS UN DÉCHET !L’EMBALLAGE N’EST PAS INUTILE !Souvent décrié et accusé d’être une sourcede contamination et de pollution, on oublieque l’emballage remplit de nombreuses fonc-tions aussi bien techniques que sur le plan dumarketing. Sa principale fonction est d’être auservice du produit. L’emballage doit conser-ver et protéger le produit tout au long de lachaîne allant du fabricant au consommateurenpassantparletransportetlestockageinter-médiaire.Iléviteainsiqu’unepartieduproduitne se perde ou ne s’abîme, ce qui impliqueraituneperteéconomiqueetécologiquebeaucoupplus importante que celle causée par l’embal-lage. Un emballage adéquat constitue aussiune garantie pour la santé et la sécurité desconsommateurs. Enfin, il a d’autres fonctionscomme celles de la mise à disposition d’infor-mations, du marketing, de la diversificationet de la présentation des produits en portionsadaptées.« LE PROBLÈME VIENTDAVANTAGE DU SUR-EMBALLAGE QUE DEL’EMBALLAGE LUI-MÊME. »ÉCOCONCEPTION : RÉCONCILIERL’ENVIRONNEMENT ET L’EMBALLAGEDe point de vue de l’environnement, l’embal-lage est toujours montré du doigt. Pourtant, leproblème vient davantage du suremballageque de l’emballage lui-même. Un phéno-mène qui coûte cher au fabricant et agaceénormément le client. Au Québec, l’adoptionde nouvelles normes environnementales leslois 102 et 130, est susceptible d’amorcer unchangementdanslaconceptiondel’emballage.Pourtouteslesentreprisesdusecteuragroali-mentaire, il devient donc urgent de « produiremieuxavecmoins ».Lasolutionpourraitvenirde l’écoconception, une démarche novatriceet préventive, qui vise à minimiser l’impactdes emballages sur l’environnement tout aulongdeleurcycledevie.Ils’agitessentiellementde privilégier la réduction à la source, d’en-courager la réutilisation et le recyclage et depromouvoir la mise au point de matériauxrenouvelables. Cette démarche est aussi pro-fitable à l’entreprise puisque, dans la majoritédescas,ellecontribueàaugmentersesprofits,soit par une augmentation des ventes, soitpar une réduction des coûts de production.Elle renforce son image de marque, témoi-CONCEPT D’EMBALLAGE ÉCOLOGIQUE RÉALISÉ PAR LA DESIGNER JOANN ARELLO.PHOTO :WWW.LEMBALLAGEECOLOGIQUE.COM
  • 2. PROCÉDÉS ET TECHNOLOGIE| 55V10N3 |gnant de son réel engagement dans la voiede la responsabilité environnementale, et elleest un excellent moyen de se différencier dela concurrence.PRATIQUE ET FLEXIBLEDans le monde de l’emballage, la praticité estune valeur porteuse. Par praticité, on entendla facilité d’ouverture et la commodité d’uti-lisation d’un emballage. L’augmentation desconsommations nomades et les nouvellesexigences des consommateurs poussent versde plus en plus d’emballages flexibles pluspratiques. Ceux-ci affichent un meilleur bilanenvironnemental ;moinslourds,ilsnécessitentmoins de matériaux et consomment moinsd’espace lors du transport. Ils auront uneplacedominantedansl’emballagealimentaire.Aussi appréciés par les consommateurs quepar les industriels, ils n’ont qu’un seul défaut :ils échappent, dans la plupart des cas, auxfilières de recyclage.L’industriedel’emballagetravailleactivementau développement de solutions de rechangeauximpénétrables,polluantes,frustrantes,dé-testablesetdangereusescoquillesenplastiquerigide, sources principales de la bien connue« rage de l’emballage », frustration ressentiepar l’individu qui tente de libérer un produitd’un empaquetage à peu près indestructible.DE PASSIFS À ACTIFSLesemballagesactifsoffrentbienplusqu’unesimple protection, ils interagissent avec l’ali-ment, et dans certains cas, répondent à deschangements du milieu environnant ou duproduit lui-même. Les possibilités offertespar les emballages actifs sont prometteuses.La conservation prolongée des produits etla réduction des pertes dues à la dégrada-tion des aliments procurent des avantageséconomiques considérables à l’industrie del’alimentation. Au Québec, on s’en tient àquelques absorbeurs d’oxygène ou d’hu-midité et aux emballages sous atmosphèremodifiée. Le marché est encore balbutiantet le principe de précaution, adopté dansplusieurs pays, demeure un frein majeur audéveloppement des emballages actifs.Leur avenir dans l’industrie alimentairesemble être conditionné par la réduction deleur prix, combinée à une plus grande accep-tation de ces produits par tous les acteurs dela chaîne, et surtout par la prolongation de ladurée de vie de l’aliment sans compromettreses propriétés organoleptiques.METTEZ DE L’INTELLIGENCEDANS VOTRE ÉTIQUETTELes progrès technologiques ont permis ledéveloppement d’emballages dits intelligentsintégrant de nouveaux systèmes d’étiquetage.Cesnouvellesétiquettesmettentàladispositiondu consommateur une information claire etobjectivesurl’étatdeconservationd’unproduit.En proposant des dispositifs d’information qui« parlent » directement au consommateur, lesemballages intelligents devraient permettre degarantirlatraçabilité,laqualitéetlasécuritédesproduits jusquà celui-ci.Les emballages intelligents devraient con-naître, dans les prochaines années, unecroissance rapide, notamment grâce àl’émergence d’indicateurs temps-tempéra-ture (ITT) à prix abordable. À cela s’ajouteune véritable prise de conscience par leconsommateur du rôle que peuvent jouer cesITTdans la sécurité alimentaire. Ceux-ci sontgénéralement irréversibles, constituant uneméthode sûre et infalsifiable pour contrôlerla chaîne du froid. Ils apportent enfin unevaleur ajoutée aux produits et garantissentun lien de confiance entre le consommateuret le produit, et même une marque.UN VECTEURDE COMMUNICATION EXCEPTIONNELL’emballage « protège ce qu’il vend et vendce qu’il protège ». Il est devenu le supportprivilégié et le partenaire incontournabledes nouvelles méthodes de communica-tion des produits alimentaires. Formidablevecteur de communication et véritable sup-port publicitaire, l’emballage est la premièreexpression de la marque sur le lieu de vente,c’est le « vendeur muet ». Du coup, attirer leconsommateur par une offre différenciéeet très visible est un impératif pour tous lesmarketeurs de biens de consommation afinde dynamiser les ventes.« LES EMBALLAGESINTELLIGENTS DEVRAIENTPERMETTRE DE GARANTIR LATRAÇABILITÉ, LA QUALITÉ ETLA SÉCURITÉ DES PRODUITSJUSQUÀ CELUI-CI. »Il y a à peine dix ans, un consommateurmettait douze secondes en moyenne pourchoisir un produit dans une allée de su-permarché. Il ne met plus aujourd’hui quetrois secondes.Ajouté à la multiplicité et à lacomplexité de l’offre, cela fait de l’emballageun secteur où la concurrence est féroce. Lesenjeux de l’industrie alimentaire sont mul-tiples : sécurité, prolongation de la durée devie des aliments et réduction du gaspillage.Dans ce contexte, l’emballage peut offrir despistes de solutions qui méritent d’être explo-rées.Commenousl’avonsditprécédemment,les nouveaux emballages apportent une va-leur ajoutée aux produits et garantissent unlien de confiance entre le consommateur etle produit, et même une marque.Finalement, faire cohabiter innovation,fonctionnalité et responsabilité environ-nementale constitue le défi quotidien del’industrie de l’emballage.CONÇUE PAR LE STUDIO DE DESIGN AMÉRICAIN EMILY MOYER INDUSTRIAL DESIGN, LA « 360 PAPER BOTTLE » EST COMPOSÉE DE 100 % DE MATIÈRES RECYCLÉESET RECYCLABLES.PHOTO :WWW.EMILYMOYER.COM