Your SlideShare is downloading. ×
0
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Atelier Isidore du colloque des Industries Numériques et de la Santé: "m-santé et bonnes pratiques: où en est on en France?"

865

Published on

Le Docteur Vincent Varlet, président du nouvel Isidore, a présenté lors de cet atelier les raisons de la création de l'ambitieux Think Tank de la santé digitale en France. Florence BERNARD, directrice …

Le Docteur Vincent Varlet, président du nouvel Isidore, a présenté lors de cet atelier les raisons de la création de l'ambitieux Think Tank de la santé digitale en France. Florence BERNARD, directrice santé de l'UDA, y a exposé les raisons qui ont amené cette importante organisation professionnelle à soutenir la refondation de l'association dont elle est membre d'honneur et à accompagner cette plateforme de réflexion essentielle aux développement de recommandations et bonnes pratiques responsables dans la santé digitale. Le lancement du site de l'association www.isidore-sante.fr a été annoncé ainsi que la création d'un #isidoresante sur Twitter. Les cinq collèges constitutifs d'Isidore y ont, quant à eux, présenté leur vision de la m-santé, leurs attentes et leur rôle au sein de l'association.

Published in: Health & Medicine
0 Comments
2 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
865
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
37
Comments
0
Likes
2
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Paris le 4 juillet 2013, Ministère du Redressement Productif à Bercy www.isidore-sante.fr m-santé et bonnes pratiques: Où en est-on en France?
  • 2. www.isidore-sante.frParis le 4 juillet 2013 15 h Ouverture par le Président d’Isidore le Dr Vincent Varlet (UDA et Novartis Pharma) : Pourquoi un think tank de la santé digitale? Introduction par Florence Bernard, Directrice Industrie du Médicament & Santé de l’UDA: Pourquoi l’Union des Annonceurs (UDA) soutient ce projet ? 15h20 Isidore, vu par ses 5 cinq collèges constitutifs - e-Patients, par la VP C. Cerisey - Professionnels de santé, par le VP Dr J-P. Rivière et Dr H. Garat - Annonceurs, par la VP I. De Cuniac (BMS) - Editeurs de contenus par la VP T.de Francqueville (GMS) - Agences et prestataires par le VP J. Wallut (Wallut & Associés) et le Dr G. Marchand (dmd Santé) 16h00 Lancement du nouveau site web Isidore, par Isabelle De Cuniac, VP collège annonceurs 16h15 Etat des lieux de la m-santé en France et à l’international 16h30 Ce que nous apprennent les études disponibles sur les applications mobiles santé, par Guillaume Marchand, Président de dmd Santé et Frédéric Faurennes 17h15-18h Conclusion sur cette étude croisée, analyse des éléments de connaissance à compléter et perspective sur l’étude Isidore-DMD Santé par les membres d’Isidore
  • 3. Introduction Pourquoi un think-tank de la santé digitale ? Paris le 4 juillet 2013 www.isidore-sante.fr VV Dr Vincent VARLET, président d’Isidore Directeur Exécutif des Services Marketing et Communication, Novartis
  • 4. 2002-2013 : Le Renouveau d’Isidore, Think Tank du digital santé en France Paris le 4 juillet 2013 Colloque Industries du Numérique et de la Santé + Autonomie Paris le 4 juillet 2013 – Dr. Vincent VARLET www.isidore-sante.fr eSanté
  • 5. 2002-2013 : Le Renouveau d’Isidore, Think Tank du digital santé en France Paris le 4 juillet 2013 Colloque Industries du Numérique et de la Santé + Autonomie Paris le 4 juillet 2013 – Dr. Vincent VARLET www.isidore-sante.fr Tout Prof.santé Med.traitant Paramédicaux Spé Hôpitaux Labo Aidants Patients Grand Public Médias/Com Editeurs Moteurs Agences Payeurs Institutionnels eSanté
  • 6. Le Renouveau d’Isidore, Think Tank du digital santé en France Paris le 4 juillet 2013 Colloque Industries du Numérique et de la Santé + Autonomie Paris le 4 juillet 2013 – Dr. Vincent VARLET www.isidore-sante.fr Collège professionnels de santé Collège e-patients Collège Agences / prestataires Collège Presse / médias Collège Annonceurs
  • 7. Le Renouveau d’Isidore, Think Tank du digital santé en France Paris le 4 juillet 2013 Colloque Industries du Numérique et de la Santé + Autonomie Paris le 4 juillet 2013 – Dr. Vincent VARLET www.isidore-sante.fr Collège professionnels de santé Collège e-patients Collège Agences / prestataires Institutionnels Collège Presse / médias Collège Annonceurs Responsabilité Craintes Méfiance ? Recommandations Charte Certification Limitation
  • 8. Le Renouveau d’Isidore, Think Tank du digital santé en France Paris le 4 juillet 2013 Colloque Industries du Numérique et de la Santé + Autonomie Paris le 4 juillet 2013 – Dr. Vincent VARLET www.isidore-sante.fr Collège professionnels de santé Collège e-patients Collège Agences / prestataires InstitutionnelsExpertise Légitimité Transparence Bon usage Innovation Consensus Réponse Collège Presse / médias Collège Annonceurs Responsabilité Craintes Méfiance ? Recommandations Charte Certification Limitation
  • 9. Le patient (et même) le prof. de santé ne sont pas (encore) experts Paris le 4 juillet 2013 Colloque Industries du Numérique et de la Santé + Autonomie Paris le 4 juillet 2013 – Dr. Vincent VARLET www.isidore-sante.fr Evolution des technologies
  • 10. Le patient (et même) le prof. de santé ne sont pas (encore) experts Paris le 4 juillet 2013 Colloque Industries du Numérique et de la Santé + Autonomie Paris le 4 juillet 2013 – Dr. Vincent VARLET www.isidore-sante.fr Nouveaux Canaux Evolution des technologies
  • 11. Le patient (et même) le prof. de santé ne sont pas (encore) experts Paris le 4 juillet 2013 Colloque Industries du Numérique et de la Santé + Autonomie Paris le 4 juillet 2013 – Dr. Vincent VARLET www.isidore-sante.fr Nouveaux Canaux Evolution des technologies
  • 12. Le besoins vs possibilités et les capacités Paris le 4 juillet 2013 Colloque Industries du Numérique et de la Santé + Autonomie Paris le 4 juillet 2013 – Dr. Vincent VARLET www.isidore-sante.fr
  • 13. Le besoin vs possibilités et les capacités Paris le 4 juillet 2013 Colloque Industries du Numérique et de la Santé + Autonomie Paris le 4 juillet 2013 – Dr. Vincent VARLET www.isidore-sante.fr • Besoins et attentes en augmentation • Qualité et progrès possibles • Craintes ou confiance ? • Maîtrise de l’usage par l’éducation • Partage des initiatives + • Communication
  • 14. Une voix, tous ensemble, un objectif pour le digital santé en France Collège professionels de santé Collège e-patients Collège Agences / prestataires Institutionnels Bénéfices Collège Presse / médias Collège Annonceurs
  • 15. Une voix, tous ensemble, un objectif pour le digital santé en France Collège professionels de santé Collège e-patients Collège Agences / prestataires Institutionnels Bénéfices Prévention Esprit critique Communauté Motivation Santé Publique Exemplarité Economie Collège Presse / médias Collège Annonceurs
  • 16. Un exemple, un premier chantier, innovant, pour tous, mais peu clair M-Santé Pénétration du mobile (toutes couches de la population) Des benchmarks Européens pour une progression des pratiques Une offre forte mais dispersée ou méconnue Associée à d’autres technologies (device, quantified self, Social-M) Paris le 4 juillet 2013 Colloque Industries du Numérique et de la Santé + Autonomie Paris le 4 juillet 2013 – Dr. Vincent VARLET www.isidore-sante.fr
  • 17. Un exemple, un premier chantier, innovant, pour tous, mais peu clair M-Santé Pénétration du mobile (toutes couches de la population) Des benchmarks Européens pour une progression des pratiques Une offre forte mais dispersée ou méconnue Associée à d’autres technologies (device, quantified self, Social-M) Des recommandations ou positions bloquantes Une attractivité à promouvoir, des habitudes à prendre Un élan, des envies et un éclairage à donner Paris le 4 juillet 2013 Colloque Industries du Numérique et de la Santé + Autonomie Paris le 4 juillet 2013 – Dr. Vincent VARLET www.isidore-sante.fr
  • 18. www.isidore-sante.frParis le 4 juillet 2013 Merci Aux membres des 5 collèges qui donnent de leur énergie et de leur temps pour le bien commun Venez nous rejoindre avec votre compétence et partageons notre savoir auprès de la communauté Vers d’autres livrables et perspectives
  • 19. De nouveaux outils de travail et de communication Paris le 4 juillet 2013 www.isidore-sante.fr
  • 20. Un masque de diapositive Un logo modernisé et dynamisé Un nouveau site web, plus adapté www.isidore-sante.frParis le 4 juillet 2013
  • 21. www.isidore-sante.frParis le 4 juillet 2013
  • 22. Un nouveau site web, plus adapté www.isidore-sante.frParis le 4 juillet 2013
  • 23. www.isidore-sante.frParis le 4 juillet 2013
  • 24. La parole aux collèges Paris le 4 juillet 2013 www.isidore-sante.fr
  • 25. La m-santé selon le collège e-patients Paris le 4 juillet 2013 www.isidore-sante.fr
  • 26.  Environ 7 millions de mobinautes dont 1/3 sont atteints de maladies chroniques *  Offre pléthorique et hétérogène d’applications-santé (environ 50 000*)  Les médecins sont encore réticents à recommander une application à leurs patients (8% le font en France vs 89% aux USA *) 90% *des mobinautes trouveraient ces recommandations intéressantes *Etude DMD Santé 2013 Paris le 4 juillet 2013 La m- santé en France
  • 27. Ce think tank doit aller dans le sens d’une amélioration du parcours de soin et de la prise en charge du patient, de sa relation avec ses médecins et de son « empowerment » Il doit faire des propositions adaptées aux besoins et désirs des internautes et mobinautes (≠ HON). Paris le 4 juillet 2013 Les attentes du collège patients
  • 28. Les e-patients sont présents en tant qu’experts de la e-santé. Les membres du collège apporteront leur expérience et leur expertise du digital-santé  Ils seront acteurs dans les réflexions et les propositions émises par le think tank  Le collège patient permettra à Isidore d’avoir un regard juste et adapté aux attentes des internautes et mobinautes Paris le 4 juillet 2013 Objectifs du collège patients
  • 29. Travailler en concertation avec les autres collèges  Réfléchir sur la nécessité, la pertinence et la faisabilité d’une validation des applications santé  Proposer des pistes adaptées aux usages et attentes des mobinautes Paris le 4 juillet 2013 Les moyens proposés
  • 30. Merci de votre attention! www.isidore-sante.frParis le 4 juillet 2013
  • 31. Les médecins et les outils numériques Paris le 4 juillet 2013 www.isidore-sante.fr
  • 32. Une fracture générationnelle… en voie de comblement 1. Les médecins les + âgés se souviennent des débuts cahotiques de l’informatique de santé  plutôt réticents, même s’ils finissent par utiliser les outils numériques 2. Les + jeunes ont fait leur thèse sur ordinateur et ont démarré leur exercice avec les outils numériques  + pragmatiques sur les opportunités d’améliorer la relation médecin-patients La e-santé et les professionnels de santé Paris le 4 juillet 2013 Un décalage vs patients 1. qui se sont emparés immédiatement des outils communautaires 2. Souhaiteraient des médecins + « e » Majoration récente des usages liée à l’utilisation massive des smartphones 1. 9 médecins utilisateurs sur 10 surfent avec leur smartphone (ex : 15% du trafic VIDAL.fr) 2. 56,2% ont des applis médicales : ++ base de données médicaments, IM, Bio, actualités Des réseaux sociaux peu fréquentés… mais de nouveaux usages émergent 1. 500 à 1000 médecins twittos, généralistes++, anonymat++, 2. #DocsTocToc, coordinations numériques pour revendications (médecins-blogueurs) 3. Des réseaux sociaux spécifiques (Docatus, Melting Docs) peu connus…Demain, VIDAL ? Avec le patient : passer de l’échange d’infos à la prescription/conseil d’outils ETP : conseils de lecture, vidéos, d’applis de quantified self, de serious games, etc. Du côté institutionnel : DMP, la MSSanté… et la télémédecine ?
  • 33. Télémédecine : les attentes d’un dermatologue libéral Paris le 4 juillet 2013 1. Utilisation effective de la Télémédecine Décret n° 2010-1229 du 19 octobre 2010 Smartphone = équipement de télémédecine Besoins : Création de structures permettant de mettre en place des instituts de télémédecine Question : quelle transmission des données? (Apicrypt ? Messagerie sécurisée MSSanté ?) Utilisation d'appareils permettant cet usage 2. Applications issues des médecins Intérêts de groupements privés ou publics à élaborer les applications en fonction des demandes des médecins Ne plus attendre la bonne application Nombreux domaines : dermatoscopie, analyse biologique (hémato, endocrino ...), nalyse «physique» : ECG, TA => visuel, olfactif, densité des fluides, automate d’analyse ... 3. Ordonnance virtuelle numérique sur smartphone Mais : problème de la tarification
  • 34. Les professionnels peuvent : - Faire remonter leurs besoins, analyses, réactions, propositions, par ex via des enquêtes sur les différentes plateformes qu’ils utilisent (VIDAL.fr, Egora.fr, Jim.fr, lequotidiendumedecin.fr, etc.) -Tester des sites et applications bêta (groupes d’utilisateurs) Isidore et les professionnels de santé Paris le 4 juillet 2013 Le collège PS d’Isidore peut : - colliger ces remontées - organiser/participer à des rencontres entre groupes de professionnels et autres acteurs du numériques, institutionnels et privés Avec pour objectifs… : - d’aider à la conception d’outils pensés utilisateurs (sites, applis mobiles, serious games, etc.) - de faciliter la diffusion de leur existence / usage / utilité Mais… avec des moyens limités - les médecins français en exercice sont débordés… et fatigués  le collège PS d’Isidore n’est pas encore très étoffé vs industries, éditeurs, PME e- santé
  • 35. Merci ! www.isidore-sante.frParis le 4 juillet 2013
  • 36. La m-santé selon le collège Annonceurs Paris le 4 juillet 2013 www.isidore-sante.fr
  • 37. Vision “industrie“ de la m-santé en france Paris le 4 juillet 2013  Un marché encore émergent dû à des freins structurels (réglementation, usage encore faible des PS) et culturels (patient encore peu acteur/responsabilisé vs la prise en charge de sa santé).  Mais un marché en forte croissance, notamment avec le développement de la médecine 3.0: Quantified Self, la santé connectée  La m-santé peut être une solution aux problématiques de santé publique:  Solution de prévention, de suivi et de gestion de la perte d’autonomie face une population vieillissante et une augmentation des pathologies chroniques.  Monter en puissance dans les offres de santé permettant d’atteindre les meilleurs taux de « prise en charge » que ce soit dans le diagnostic, le suivi, la surveillance, la communication, l’observance, la motivation et in fine la santé publique.  Faire face aux problématique de densité/désertification de la population médicale (exemple : initiative du Syndicat de Dermatologie pour le cancer de la peau)  Nécessité d’avoir un référentiel permettant de qualifier l’offre m- santé.  Rôle de l’industrie pharmaceutique:  Partenaire et acteur de santé incontournable, l’industrie se doit d’être pourvoyeur d’une offre de services « santé mobile »  Trouver des solutions pour réduire le « time to market » pour son offre de service mobile (Frein règlementaires/priorité d’investissement )
  • 38. Rôle d'Isidore en tant que Think Tank du digital santé en France  Un statut unique grâce à la multidisciplinarité des membres de l’association (5 collèges: patients, professionnels de santé, agences, éditeurs, laboratoires) qui permet d’offrir une vision concertée et à large spectre de l’écosystème santé en France.  Observer, identifier et comprendre les besoins/attentes des patients, des professionnels de santé sur le marché du digital santé français.  Apporter des éclairages rationnels et rassurants sur la e-santé et plus précisément la m-santé  auprès des industriels pour accélérer l’intégration du numérique dans une stratégie multicanal.  auprès des institutions publiques pour favoriser une compréhension et une « bienveillance » autour du bénéfice « numérique santé » permettant de faciliter les initiatives des entreprises dans ce sens et de répondre aux attentes du marché.  Démontrer les bénéfices à intégrer le digital et la « m-santé » à destination du grand public ou des professionnels de santé en proposant bonnes pratiques et recommandations. Paris le 4 juillet 2013
  • 39. Nos objectifs  Devenir un interlocuteur de référence auprès des institutionnels et faire évoluer la relation de confiance avec les autorités de santé publique ou les institutions pour faciliter les innovations, au profit des utilisateurs, à commencer par celui du patient.  Accompagner tous les acteurs de santé  Observer et analyser l’offre et les besoins en m-santé  Eduquer sur le « digital santé » afin que chaque acteur puisse devenir expert et maitriser l’usage de ces innovations.  Identifier les bonnes pratiques  Partager les recommandations  Rassurer sur la conformité des usages aux réglementations. Paris le 4 juillet 2013  Identifier et rencontrer les interlocuteurs décideurs au sein des grandes institutions (HAS, ANSM, ARS, Ministère…)  Accompagner les institutionnels dans la mise en place d’une certification des applications mobiles et dans la réflexion sur la charte de communication internet.  Capitaliser sur les expériences des industriels et partager les enseignements pour enrichir la réflexion et les recommandations.  Mettre en place une organisation interne au sein d’ISIDORE permettant d’engager chacun des membres (vision claire sur les missions, les objectifs et les livrables).  S’engager dans une démarche professionnelle tant dans la mise en œuvre des chantiers de réflexion que dans leur communication pour asseoir notre crédibilité.  Et évidemment, s’appuyer sur les média digitaux … Nos engagements
  • 40. Le collège des « éditeurs » de contenus et la m-santé Paris le 4 juillet 2013 www.isidore-sante.fr
  • 41. • Média ou éditeurs de contenus médicaux, validés par des comités scientifiques sous la forme de : revues | ouvrages | applications mobiles | de sites Internet… • Prestataires d’analyse d’e-réputation et Market Intelligence Notre point commun ? Etre en mouvement ! Qui sommes-nous ? Paris le 4 juillet 2013
  • 42. • Une créativité sans bornes • De multiples éditeurs (nous, les industriels, …) • Des fonctionnalités nouvelles • Des patients internautes avertis : twitter, réseaux sociaux… La vision des « éditeurs » de la m-santé en France Paris le 4 juillet 2013 Le champ des possibles est aussi large que le nombre de patients !
  • 43. Les conséquences : Une interactivité nouvelle entre le médecin et le patient. Le médecin peut devenir PRESCRIPTEUR des contenus qu’il recommande. La vision des éditeurs de contenus santé de la m-santé en France Paris le 4 juillet 2013 Quelle confiance accorder aux contenus ? Quel rôle des éditeurs ?
  • 44. Accompagner les changements Proposer des contenus de qualité Ecouter les patients La vision des éditeurs de contenus santé de la m-santé en France Paris le 4 juillet 2013
  • 45. Les attentes vis-à-vis d’Isidore Paris le 4 juillet 2013 Faire partie intégrante des réflexions Accompagner les industriels de santé Intégrer le patient Grâce à notre connaissance des professionnels de santé et des patients En étant force de proposition dans l’élaboration des contenus Etre force de proposition
  • 46. • Réguler l’information véhiculée sur les applications ou sites Santé, grâce à une charte de bonnes pratiques • Lever les contraintes et « craintes » des règlementaires sur les projets digitaux, grâce à des projets plus encadrés Une créativité encadrée ! Les objectifs du Collège Paris le 4 juillet 2013
  • 47. • Mettre à disposition leurs connaissances des professionnels de santé, ainsi que leurs espace communautaire pour interroger les professionnels sur leur pratique de la m-santé • Les prestataires de veille et d’analyse de contenu peuvent utiliser leurs outils, méthodologie et connaissances des sites web santé pour comprendre les attentes des parties prenantes ! Les moyens du Collège Paris le 4 juillet 2013
  • 48. Merci ! www.isidore-sante.frParis le 4 juillet 2013
  • 49. La m-santé selon le collège agence-prestataires Paris le 4 juillet 2013 www.isidore-sante.fr
  • 50. Contexte Paris le 4 juillet 2013 • 7 millions de mobinautes santé de 18 ans et plus en France « A la recherche du e-patient » LauMa (Avril 2013) •25,2 millions de Smartphones •4,3 millions de Tablettes ComScore (2012)
  • 51. Conviction Paris le 4 juillet 2013 Le digital est un levier de croissance pour la santé : – Relation patient / prof. de santé • Vitesse de transfert de l'information • Permanence de la relation – Gestion et usage de la Data Mais un levier à piloter …
  • 52. Vision de la m-santé en France Paris le 4 juillet 2013 • Elle est encore à comprendre … – Analyser l'évolution des usages, – Comprendre les impacts des technologies • À cadrer … – Définir les priorités – norme de qualité – "Ouvrir" le réglementaire à l'ère digitale • Et à partager. – Plateforme d'échange entre les acteurs d‘Isidore
  • 53. Applications mobiles: l‘offre actuelle et référentiel Paris le 4 juillet 2013 • Isidore doit proposer de tenir : – Une liste à jour des offres en matière d'applications mobiles (dmdpost.com) – Une veille du marché : études et apparitions d’acteurs nouveaux, en France comme à l’étranger.
  • 54. Quel référentiel de qualité? Paris le 4 juillet 2013 Isidore doit être un acteur "identifié" de la définition du référentiel de la qualité de la m-santé : • Réflexion synergique entre les différents collèges • Promotion d’études pour combler les manques d’informations sur le marché
  • 55. « Ce que je souhaite pour le collège Agence – Média " Paris le 4 juillet 2013 • Présenter la m-santé dans son ensemble • Appuyer, par des expériences concrètes et une documentation de qualité, notre vision • Accompagner la réflexion au sein d’Isidore • Soutenir l’innovation et le marché Guillaume Marchand, Président dmd Santé collège Agence – Média
  • 56. Merci ! www.isidore-sante.frParis le 4 juillet 2013

×