Your SlideShare is downloading. ×
Invisu USR3103
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Invisu USR3103

784
views

Published on

Invisu, l’information visuelle et textuelle en histoire de l’art : nouveaux terrains, corpus, outils, est le fruit d’un partenariat entre le CNRS et l’INHA.

Invisu, l’information visuelle et textuelle en histoire de l’art : nouveaux terrains, corpus, outils, est le fruit d’un partenariat entre le CNRS et l’INHA.

Published in: Education, Technology

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
784
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
5
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. InVisu Une activité scientifique propre Créée au 1er janvier 2008, l’unité mixte InVisu est le fruit du partenariat rénové du CNRS et de l’INHA. Elle a pour mission de développer une activité propre qui a été définie conjointement par les deux organismes au croisement de leurs priorités stratégiques et en complémentarité de leurs missions respectives. Cette convention court sur la période 2008-2011. Son domaine de service et de recherche porte sur les nouvelles méthodes d’acquisition, de traitement et de restitution de l’information visuelle et textuelle en histoire de l’art à l’ère numérique, en prenant appui sur des champs de recherche situés aux frontières de la connaissance dans la discipline (contextes transnationaux, par exemple). Elle fait partie des unités du CNRS qui bénéficient de moyens financiers de l’Institut des sciences humaines et sociales (INSHS) et de l’Institut des sciences et technologies de l’information et de l’ingénierie (INST2I). Un terrain d’application: architecture et patrimoine en Méditerranée aux xixe et xxe siècles Le terrain d’application choisi pour les travaux de l’unité est l’histoire de l’architecture et du patrimoine en Méditerranée aux xixe et xxe siècles. L’étude des circulations et des interactions entre aires culturelles fait jaillir des configurations documentaires inédites, qui appellent la conception d’outils spécifiques permettant le traitement de données multilingues et dispersées, la constitution de listes d’autorités adéquates et le rapprochement virtuel de sources. Les outils expérimentés tirent profit des nouvelles technologies de l’information et de la communication. En complémentarité des activités de la cellule d’ingénierie documentaire de l’INHA et du système d’information documentaire AgoRhA, InVisu a investi la question émergente du traitement des données non ou peu structurées. Ces expérimentations peuvent avoir en retour des applications diversifiées pour l’ensemble des sciences humaines maniant des séries visuelles ou des documentations hétérogènes, ainsi que pour les archives scientifiques numériques des unités. Une jeune unité Le projet scientifique propre de l’unité a été validé par les instances compétentes du CNRS et de l’INHA au printemps 2008. La décision de création de l’unité est intervenue le 30 juin 2008. La convention précisant le contenu des missions de l’unité et les moyens mis à disposition par chaque établissement a été signée le 30 octobre 2008 pour une durée de quatre ans. L’unité a commencé à fonctionner effectivement au 1er septembre 2008. Son site web a été mis en ligne le 1er octobre, il totalise à ce jour 148 articles et est régulièrement enrichi. 
  • 2. InVisu Organigramme L’unité est organisée en deux pôles, appuyés sur une cellule méthodologique transversale qui bénéficie des compétences à temps partiel d’un urbaniste des systèmes d’information de la Direction des systèmes d’information du CNRS et du chef du Système d’information de l’INHA. Au 1er septembre 2009, l’unité se compose de 8 ETP permanents (CNRS, MCC, EN, dont deux personnels de l’INHA au tiers de leur temps) et 1 ETP sur CDD. Mercedes Volait éléonore testa Directeur Secrétaire générale Service Recherche Veille/accompagnement Archives dispersées Anne-Laure Brisac Céline Frémaux Juliette Hueber Claudine Piaton Pascal Presle Mercedes Volait outils et méthodes Corpus visuels Maryse Bideault Maryse Bideault Antonio Mendes da Silva Antonio Mendes da Silva René Pelfresne Mercedes Volait Diffusion Données hétérogènes Juliette Hueber René Pelfresne Hélène Morlier Mercedes Volait Le pôle Service a en charge le traitement et la diffu- Le pôle Recherche met en œuvre des recherches sion de l’information liée aux projets de recherche finalisées sur ressources contractuelles qui nourris- (ANR, FP6, CoST) ainsi que l’accompagnement sent la réflexion méthodologique. Il expérimente aux nouvelles technologies et il participe à l’instal- de nouveaux instruments de travail et contribue à lation des nouveaux outils nécessaires. l’enrichissement de bibliothèques numériques.  – Activités du pôle « Service » Le pôle Service mène une activité récurrente de veille technologique, de conseil, de diffusion et d’accompagnement aux nouvelles technologies, qui s’est matérialisée notamment par : - des rencontres bimensuelles avec des acteurs de l’innovation technologique, - l’organisation d’ateliers de formation « Les Tic et l’art » à destination du public de la galerie Colbert (enseignants-chercheurs, conservateurs, bibliothécaires et étudiants), - la création de la collection « D’une rive, l’autre » aux éditions Picard et d’une collection de monographies architecturales, - la veille technologique (éditorialisation des sciences humaines, livres électroniques, logiciels libres, systèmes de management de contenus open Access, Web sémantique, etc.), donnant lieu à la mise en ligne de dossiers thématiques, 
  • 3. InVisu - la mise en ligne d’articles spécialisés sur le site d’InVisu, - une bibliographie collaborative en ligne de plus de 2 500 références (http://biblio.inha.fr/). Ces activités ont requis un programme soutenu de formation des personnels de l’unité en interne et en externe : - en interne, par des membres de l’unité InVisu : initiations aux logiciels Alfresco et Lightroom, ainsi qu’au langage XML, - en externe, par le CNRS : formations concernant l’édition électronique, les outils bibliographiques libres et gratuits, l’accès à la documentation en ligne (autour de revues.org et HAL), ainsi que des formations plus spécialisées concernant des applications (EndNote, SPIP, AutoCAD…). Ces formations ont permis d’expérimenter de nouveaux outils et de mettre en place de nouvelles pratiques mais également d’enrichir le contenu des ateliers « Les Tic et l’art ». De plus, l’unité développe une activité d’expérimentation d’outils tels que Wikindx, logiciel de gestion de publications ou de bibliographies collectives, ainsi qu’une plateforme de gestion des contenus sous Alfresco. Programme des ateliers « Les TIC et l’art » printemps 009 3 mars 2009 Introduction au Web 2.0, blog, blogosphère, web communautaire 24 mars 2009 Flux RSS : principes et outils 7 avril 2009 outils de partage (images, vidéo, son et fichiers) : Flickr, Dailymotion, Youtube, SlideShare 5 mai 2009 outils pour la veille : Delicious, Twitter 2 juin 2009 Accès à la documentation scientifique en ligne : Création et gestion d’une bibliographie (EndNote, Zotero, Wikindx) 9 juin 2009 Accès à la documentation scientifique en ligne : L’édition scientifique en ligne (de revues.org à JSToR et BiblioSHS) 30 juin 2009 Accès à la documentation scientifique en ligne : L’open Access Les présentations de ces ateliers sont consultables en ligne (http://invisu.inha.fr/spip. php?article113). En fonction des besoins exprimés, une nouvelle session enrichie sera proposée à partir du 10 novembre 2009.  – Activités du pôle « Recherche » Le pôle met en œuvre des recherches finalisées, disposant de ressources propres (ANR, FP6, MCC) et menées en partenariat, à des fins de recherche fondamentale et de recherche appliquée sur deux thèmes : 1. gestion et traitement partagés de ressources documentaires hétérogènes, dispersées, multilingues et peu structurées, 2. Analyse du contenu de l’image et navigation raisonnée dans des corpus visuels complexes. 
  • 4. InVisu Les projets collaboratifs actuels sont : 1. L’Isthme de Suez : un espace inventé aux confins de l’égypte Financement ANR, 2008-2010, 3 institutions partenaires : InVisu (Paris), IREMAM (Aix-en-Provence), musée du Louvre (Paris) et 2 institutions associées : IFAo (Le Caire) et l’Association du souvenir de Ferdinand de Lesseps et du Canal de Suez (Paris). L’histoire urbaine, architecturale et archéologique de l’Isthme à la lumière des sources françaises, européennes et égyptiennes. Ce projet de recherche pluridisciplinaire porte sur l’appropriation et la transformation d’une vaste portion du territoire égyptien (l’isthme de Suez) par une entreprise privée à capitaux européens, au temps de la première mondialisation. Entre 1859, année du premier coup de pioche du canal des deux-mers, et sa nationalisation en 1956, la Compagnie universelle du Canal de Suez a créé et administré de gigantesques ouvrages d’art (canaux et installations portuaires), trois villes nouvelles (Port- Saïd, Ismaïlia et Port-Tawfiq) et des domaines agricoles gagnés sur le désert et a totalement transformé par cette intervention l’écologie de la région. C’est cette recomposition radicale que le projet étudie, en mettant la documentation historique collectée à l’épreuve du terrain, afin de tenter de démêler la part des intentions (premières), des réalisations (effectives) et des domestications (dans le temps) des ouvrages étudiés (villes, découvertes archéologiques, aménagements hydrauliques et agricoles). 2. Musomed (Mutual Sources on Modern Mediterranean Architecture : towards an open and shared system) Financement FP6, 2006-2009, 3 institutions partenaires : InVisu (Paris), Dipsac (université de Florence), université de La Manouba (Tunis). Etude de faisabilité d’un outil d’interrogation de données hétérogènes, dispersées, multilingues. Researchers willing to study 19th and 20th century architecture in the Mediterranean (i.e. buildings designed and implemented in the southern Mediterranean during the pre-colonial, colonial, and post-colonial era) face specific structural problems regarding the gathering of relevant data on the buildings and sites they are interested in. Field work can provide part of the information needed, but the historical documentation, due to colonial and post-colonial circumstances, is to be found mostly in Europe, where it is scattered in a myriad of archive centres and libraries. The existing information is generally of very varied nature and format. It includes photographic collections, maps and drawings, press clippings, letters, but also more and more databases, and multiple types of structured documentation, etc. It can be multi-lingual, involving non-Western languages and 
  • 5. InVisu scripts (Arabic) and it engages geographical locations with changing names over time. The aim of the Musomed project is to study the feasibility of a virtual tool that could ease access to, and research across, a dispersed and heterogeneous documentation on modern architecture in the Mediterranean. It proposed to do so within the framework of an EU- Med partnership associating researchers from France, Italy and Tunisia. The objective of the project is primarily methodological, with the view of elaborating new tools allowing for the retrieving and cross-searching of heterogeneous data on a given topic, involving visual material and multilingual records. The envisioned tool, thereafter termed “platform” or “platform prototype”, is intended to deal with online sources of various nature (visual, textual, structured or semi-structured), type (collection of images, archives inventories, buildings databases, on-line periodicals, etc.) and provenance (institutional and non-institutional websites). The challenge is to provide a system able to identify, cross-search, give coherence to, and validate a series of heterogeneous, eventually multilingual, online sources of varied formats. 3. Projet Bourgoin : L’étude du contenu de l’image : l’œuvre pensé et dessiné de Jules Bourgoin (1838-1908) Financement CNRS/INHA/ENSBA, 2008-2011, 3 institutions partenaires : InVisu, INHA, ENSBA (Paris). Un corpus complexe de dessins de détails d’ornement et d’architecture d’Égypte, de Syrie et de Terre sainte. grâce au partenariat développé avec le programme « Sources de l’histoire de l’architecture » du département des études et de la recherche de l’INHA et avec la bibliothèque de l’école nationale supérieure des beaux-arts, l’inventaire, l’indexation et la numérisation d’un premier lot de mille dessins et aquarelles de l’architecte ont été réalisés en 2008 (consultable en ligne sur la base Cat’zarts, http://www.ensba.fr/ow2/catzarts). Le travail a permis de détailler les problèmes posés par des séries graphiques peu légendées, qui font usage de toponymes et de translittérations non normalisés et nécessitent la collaboration de spécialistes de l’aire concernée pour l’identification des objets représentés. Les outils documentaires de base (listes d’autorités géographiques moyen-orientales et tables de correspondance des transcriptions) à mettre en place ont été identifiés. L’inventaire d’une nouvelle série de plus de mille deux cents œuvres graphiques (collection de l’INHA), permettant d’étudier la généalogie de l’œuvre publié de Bourgoin, depuis les premiers croquis jusqu’aux planches définitives des recueils édités, est programmé pour 2009-2010. La numérisation a en été réalisée en juillet 2009 et l’indexation va démarrer au 15 octobre 2009. 
  • 6. InVisu Des journées d’études ponctuent la réflexion menée ; la première s’est tenue le 7 février 2008, date anniversaire du centenaire de la mort de l’artiste, la prochaine se tiendra le 15 octobre 2009 et porte le titre « Architecture et décor en terre d’Islam, représentations européennes 1820-1920 ». Résultats et premières perspectives Plusieurs projets ont émergé des premiers résultats obtenus. La réflexion conduite dans le cadre du projet européen Musomed a abouti à la conception d’un prototype de plateforme en open source (sous Alfresco), qui doit autoriser un traitement innovant des données visuelles et textuelles intéressant les projets scientifiques de l’unité. Cette plateforme est en cours d’installation sur les serveurs de l’INHA. Le projet Musomed fait partie des 12 projets collaboratifs retenus pour illustrer la recherche européenne dans le domaine des Humanités. Le travail a mené à l’élaboration d’une proposition pour l’enrichissement contrôlé et collaboratif de données numériques hébergées, qui a été soumise à l’appel d’offres 2009 du TgE Adonis (projet ENCoDIS). Ce projet n’a pas été retenu mais les contacts établis dans le cadre de la veille technologique et documentaire ont permis de déboucher sur une participation au consortium « Projets et expertises centrés sur la valorisation éditoriale et les outils collaboratifs » d’Adonis : à ce titre, InVisu va s’associer à la revue en ligne Sens Public et participer au séminaire animé par le laboratoire « Nouvelles formes d’éditorialisation » rattaché à la Maison des sciences de l’homme-Paris Nord pour 2009-2010. Autres partenariats internationaux L’unité coordonne le gDRI « Architectures modernes en Méditerranée » (gDRI 71 du CNRS), qui regroupe des équipes de recherche européennes (Italie, Espagne, grèce, Suisse) et méditerranéennes (Maroc, Tunisie, Algérie, égypte). Les travaux menés dans le cadre du gDRI ont permis de répondre à deux appels d’offre européens : . CoST 2009, sur un thème et un partenariat élargi (European Architecture Beyond Europe: Sharing Research and Knowledge on Dissemination Processes, Historical Data and Material Legacy), . Culture Europe 2007-2013 sur la valorisation d’archives d’entreprises de construction européennes ayant œuvré au sud de la Méditerranée. 
  • 7. InVisu COST 2009 (European Architecture Beyond Europe: Sharing Research and Knowledge on Dissemination Processes, Historical Data and Material Legacy) This Action aims to produce a broader understanding of the worldwide spread of European architecture across empires during the 19th and 20th c. by focusing on its vectors, connec- tions, semantics and materiality in a large range of geographic and linguistic contexts engaging both Western and non-Western environments. It posits that the bilateral colonial channel (e.g. French architecture in Algeria or British architecture in India), represented but one aspect of a larger multifaceted history. By combining architectural history with area studies’ knowledge, the intention is to map and analyze more complex dissemina- tion patterns and border-crossing relationships. Beyond archi- tecture, the challenge is to contribute to the writing of a global history of modern European culture, including overseas expan- sions and transnational dynamics in its scope. To that end, this Action proposes joining efforts at the European level in collabo- ration with non-European researchers. By disseminating new information technologies, the Action will stimulate the sharing and cross-searching of the available, but dispersed and poorly indexed documentation. A major outcome will be the develop- ment of accurate digital resources on the topic, as a first step to- wards the building of a research infrastructure. It will contribute new working methodologies in Humanities research. Archives d’architecture et d’ingénierie européennes Ce projet est monté en réponse à l’appel d’offres du programme Culture 2007-2013 de la Commission européenne ; le dossier sera soumis le 1er octobre 2009. Il s’agit d’un projet de coopération basé sur les échanges de savoir-faire, la mobilité des acteurs culturels et le travail tran- sectoriel. Il associe à InVisu les partenaires suivants : -la Cité de l’architecture et du patrimoine, l’écomusée du Bois-du-Luc (Belgique), l’université de Florence (Italie) et Archmuseum (Turquie). Le projet vise au traitement, à la numérisation et à la valorisation d’archives d’entreprises de construction européennes documen- tant l’histoire de l’architecture dans les territoires de l’arc sud- est méditerranéen marqués directement ou indirectement par la présence européenne durant l’ère coloniale. Le croisement de ces archives permettra d’enrichir la connaissance du savoir-faire des entreprises de construction qui ont exporté dans le monde entier les techniques du béton aggloméré, du béton armé ou du métal à travers la construction architecturale et le génie civil. 
  • 8. InVisu Diffusion de la recherche Collection « D’une rive, l’autre », Picard & CNRS L’orientalisme architectural entre imaginaires et savoirs L’orientalisme architectural n’a pas seulement essaimé des décors exotiques, fidèles ou allusifs, sur la presque totalité de la planète au cours du xixe siècle ; c’est aussi une forme de « savoir construit », à travers lequel une large palette de connaissances peut être auscultée. Le colloque international tenu à Paris en mai 2006 à l’INHA visait à examiner les relations que la production architecturale d’inspiration orientale avait entretenues avec la connaissance et les savoirs produits sur les terrains qui l’avaient nourrie. Les contributions rassemblées dans cet ouvrage apportent de nombreux éclairages originaux, ainsi qu’un dossier iconographique fourni, largement inédit. Paru en avril 2009. 304 pages, ill. n/b et coul. Un concours pour un musée : le musée des Antiquités égyptiennes du Caire Le concours pour l’érection d’un musée des Antiquités égyptiennes au Caire est lancé le 18 juillet 1894. Ce premier concours d’architecture ouvert en égypte connaît un retentissement international, suscitant des projets d’architectes français (plusieurs premiers prix), européens, américains, égyptiens, maltais et syriens. Les textes réunis ici sont issus de la journée d’études organisée dans le cadre du projet Musomed financé par l’Union européenne (6e PCRDT) en novembre 2007. Ils visent à confronter les propositions soumises, à mettre en lumière les coulisses et résultats du concours, et à faire le bilan des apports induits par l’exploitation et le croisement de matériaux dispersés dans plusieurs fonds européens. Avec DIPSAC (à paraître en 2010). Chez d’Autres éditeurs Ismaïlia, architectures xixe-xxe siècles Cet ouvrage dirigé par Claudine Piaton, est consacré à Ismaïlia, deuxième ville créée ex nihilo le long du canal de Suez en 1862. Devenue une référence de l’histoire de l’urbanisme et un conservatoire des modèles d’architecture patronale, Ismaïlia occupe également une place à part dans l’histoire culturelle de l’égypte. La ville dévoile une partie de son histoire grâce à la recherche conduite en France dans les archives de la Compagnie universelle du canal maritime de Suez, par Céline Frémaux, historienne de l’art, ainsi qu’au témoignage de l’historien égyptien Raouf Abbas et au travail de terrain d’une équipe de jeunes architectes en formation à l’école de Chaillot. éditions IFAo, septembre 2009. 
  • 9. InVisu Fous du Caire Le présent ouvrage retrace et illustre un aspect méconnu des relations culturelles entre la France et l’égypte. Il explore les chemins variés qui conduisirent artistes, architectes, dilettantes, vulgarisateurs et savants à s’intéresser aux monuments du Caire médiéval à partir des années 1860. Ces connaisseurs excentriques en recueillirent les vestiges et firent revivre cette esthétique, en égypte comme en France. Mercedes Volait décrit les fortunes fluctuantes de ce goût pour « l’art arabe » jusqu’aux années 1910, tout en interrogeant les mécanismes artistiques et scientifiques, voire anthropologiques, qui lui donnèrent chair et substance. éditions Archange Minotaure, septembre 2009. Autres titres publiés en Espagne et en Italie . Arquitecturas Art déco en el Mediterráneo, I Congreso internacional Ciudad y Patrimonio Art Déco, modelos de modernidad, Antonio Bravo Nieto (éd.), Melilla, Bellaterra, UNED de Melilla, 2008, 432 p., ill. . Architetti e ingenieri italiani dal Levante al Magreb (1848-1945). Repertorio biografico, bibliografico e archivistico, Ezio godoli, Milva giacomelli (éd.), Firenze, Maschietto Editore, 2005, 400 p., ill. (AdAIdo, Archivi dell’Archittetura Italiana d’oltremare, 1) . The presence of Italian architects in Mediterranean countries, Proceedings of the First international Conference, Bibliotheca Alexandrina, Chatby, Alexandria, November 15th-16th 2007, Firenze, Maschietto Editore, 2008, 448 p., ill. (AdAIdo, 2). . L’Associazione Nazionale per soccorrere i Missionari Italiani (anmi) e suoi ingegneri, Ezio godoli, Anna Nuzzaci (éd.) Firenze, Maschietto Editore, 2009, 240 p., ill. (AdAIdo, 3). En préparation Une nouvelle collection de monographies architecturales aura pour vocation de valoriser les résultats de recherches internationales sur les travaux des architectes européens qui ont travaillé sur le pourtour de la Méditerranée entre 1850 et 1950. Le premier volume concerne Tunis (en préparation), d’autres portraits sont envisagés : Héliopolis, Alexandrie, Istanbul, Alger… 9
  • 10. InVisu Les partenaires Europe France • Association du souvenir de Ferdinand de Lesseps et du Canal de Suez – pour : « L’Isthme de Suez : un espace inventé aux confins de l’égypte » • ENSBA, école nationale supérieure des beaux-arts – pour : « L’étude du contenu de l’image : l’œuvre de Jules Bourgoin » • IFAo, Institut Français d’Archéologie orientale du Caire – pour : « L’Isthme de Suez : un espace inventé aux confins de l’égypte » • IREMAM, Institut de Recherches et d’études sur le Monde Arabe et Musulman – pour : « L’Isthme de Suez : un espace inventé aux confins de l’égypte » • Musée du Louvre, département des Antiquités égyptiennes – pour : « L’Isthme de Suez : un espace inventé aux confins de l’égypte » Espagne • Departamento de Historia del Arte, Universidad de Málaga – pour : Le gDRI « Architectures modernes en Méditerranée » Grèce • Foundation for Research and Technology (Forth), Institute for Mediterranean Studies – pour : Le gDRI « Architectures modernes en Méditerranée » • école d’architecture de Volos – pour : « L’Isthme de Suez : un espace inventé aux confins de l’égypte » Italie • Dipartamento Storia dell’Architettura e della Città de l’Università degli Studi de Florence – pour : Le gDRI « Architectures modernes en Méditerranée » – pour : « Musomed » – pour : « L’Isthme de Suez : un espace inventé aux confins de l’égypte ». 0
  • 11. InVisu Les partenaires Méditerranée Algérie • Département d’architecture de l’université Mouloud Mammeri – pour : Le gDRI « Architectures modernes en Méditerranée » égypte • Alex Med, Bibliotheca Alexandrina – pour : Le gDRI « Architectures modernes en Méditerranée » Maroc • Casamémoire – pour : Le gDRI « Architectures modernes en Méditerranée » Tunisie • Unité de recherche « Villes historiques de Tunisie et de Méditerranée » de l’université de la Manouba – pour : Le gDRI « Architectures modernes en Méditerranée » – pour : « Musomed » 
  • 12. InVisu Expositions en projet Marcel Dourgnon et le musée des Antiquités égyptiennes du Caire : redécouverte d’un projet perdu. Jules Bourgoin : - exposition virtuelle de l’œuvre graphique, - exposition des dessins en programmation à l’INHA. Perspectives Les recherches menées dans les papiers Bourgoin ont conduit à élaborer, à la demande du MCC, un projet de recherche exploratoire sur l’iconographie du Caire dans les fonds patrimoniaux français, qui a vocation à alimenter la réflexion du groupe de travail ministériel sur le « Dialogue interculturel dans les institutions patrimoniales (musées, archives, bibliothèques) ». L’enquête est inscrite à l’avenant 2009 de l’accord-cadre CNRS/MCC du 14 mai 2008. Le démarrage de l’étude est prévu en octobre 2009 pour une durée d’1 an. à l’issue de sa première année de fonctionnement et sur la base des projets menés à bien, deux grands domaines de recherche s’ouvrent à l’unité : 1. dans le domaine de l’innovation technologique, l’expérimentation de nouveaux outils au service de la recherche et de sa diffusion : . plateforme de gestion de données semi ou non structurées ; . nouvelles formes d’éditorialisation de la recherche ; 2. dans le domaine de la recherche fondamentale, les champs d’histoire de l’art à la croisée de l’Europe et de la Méditerranée aux xixe et xxe siècles : . architecture coloniale et modernités indigènes, . historiographie des arts de l’Islam. Légendes des illustrations Page 4 Page 7 Casino Palace Hôtel, Port-Saïd, égypte Immeubles, Casablanca gare de Ramleh, Alexandrie, égypte Immeuble, Alexandrie, égypte Page 1 Plan Hennebique pour le musée du Caire, Immeuble, Istanbul, Turquie. Page 5 égypte J. Bourgoin, décor pariétal, Monreale, Détails d’architecture, Port-Fouad, égypte Italie Plaques d’architectes, Istanbul, Turquie et Page 10 Plan Hennebique pour le musée du Caire, Héliopolis, égypte La Ziza, Palerme, Italie égypte J. Bourgoin, bois sculpté de la collection Hôtel Excelsior, Venise, Italie Baudry Palais des Normands, Palerme, Italie Page 2 J. Bourgoin, mosquée Terbana, Alexandrie, Page 6 Page 11 égypte J. Bourgoin, décor pariétal sculpté et Capitainerie, Port-Saïd, égypte dessins de la statue de Dioclétien Mosquée, Ismaïlia, égypte Page 3 conservée au musée d’Alexandrie, Hôpital, Ismaïlia, égypte J. Bourgoin, décor pariétal, Monreale, égypte Italie Textes et illustrations © InVisu, USR 3103 du CNRS/INHA, INHA, ENSBA, IFA, 2009. 10 septembre 2009