Your SlideShare is downloading. ×
Soirée Informed  Octobre 2013 : Les disques durs
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Soirée Informed Octobre 2013 : Les disques durs

402
views

Published on

La soirée a pour thèmes: Le disque dur pour les nuls. Les différents disques, l'historique des disques durs, les disques durs en réseau, comment les configurer

La soirée a pour thèmes: Le disque dur pour les nuls. Les différents disques, l'historique des disques durs, les disques durs en réseau, comment les configurer


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
402
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
21
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Le disque durLe disque dur
  • 2. DéfinitionDéfinition •Mémoire de masse magnétique, ayant pour spécificité de garder intactes les données même lorsque l'ordinateur est éteint. •Elément fondamental de tout ordinateur : c'est ici que se trouve stockés le système d'exploitation ainsi que les logiciel.
  • 3. DéfinitionDéfinition •On caractérise un disque dur par : • sa capacité de stockage (actuellement jusqu'a plus de 2000 Go soit 2To) • la vitesse de rotation des plateaux (exprimé en tours par minute TPM ou RPM : de 5400 tr/min à 10 000 tr/min) • l'interface (IDE / ATA, SCSI, SATA) • sa taille : 3.5 pouces pour les tours, 2.5 pour les portables • la mémoire cache embarquée (8 Mo en moyenne) • le bruit généré en décibels.
  • 4. DéfinitionDéfinition • Attention : • On parle souvent communément de "taille" pour désigner la capacité de stockage!
  • 5. DéfinitionDéfinition • Plateaux d'aluminium ou de verre recouverts d’une fine couche magnétique. • Mis en rotation rapide par un moteur. • Données écrites et lues par des têtes flottant à quelques nanomètres au dessus des plateaux sans les toucher. • Enfermés dans un boitier scellé pour éviter toute poussière. • Il s'y associe une carte électronique appelée contrôleur, dédiée au fonctionnement et au transfert des données. • Relié à la carte mère par un câble d'interface, actuellement de modèle SATA qui véhicule les données, et par un câble spécifique à l’alimentation.
  • 6. DéfinitionDéfinition • Pour être reconnu par le système d'exploitation un disque dur doit être formaté c'est à dire préparé pour stocker les données dans un certain ordre. • Ce formatage est dépendant du système d'exploitation utilisé : NTFS pour Windows HFS + journalisé pour OS X ext3 pour Linux
  • 7. DéfinitionDéfinition • Il existe des disques durs externes, insérés dans de petits boitiers, reliés à l'ordinateur le plus souvent en USB, interface qui assure le transport des données et l'alimentation. • Ils permettent d'emmener de très gros fichiers, des films par exemple, et de pouvoir les lire ou les récupérer sur n'importe quelle machine. • Ils sont en général formatés par défaut en Fat 32, format compatible mac-pc mais qui permet seulement de stocker des fichiers de taille inférieure à 4 Go. • Vous pouvez bien sur les reformater au format de votre choix.
  • 8. HistoriqueHistorique • Inventé en 1956 chez IBM : 5 Mo pour 10000 $ • L'escalade des performances et la dégringolade du prix ont été spectaculaires puisque de nos jours on atteint couramment 1 voire 2 To pour moins de 150 €. • Il reste actuellement seulement trois fabricants dans le monde : Western Digital Seagate Toshiba
  • 9. HistoriqueHistorique
  • 10. SSDSSD • Solid State Drive : • Ensemble de puces de mémoires flash (comme les "clés USB") soudées sur une carte électronique. • Rapidité de transfert des données • Robustesse mécanique (pas de pièces en mouvement).
  • 11. SSDSSD • Trois types de mémoires : • SLC (très chère !) • MLC (la norme, idéale pour un PC de travail) • TLC (à éviter plus économique mais peu fiable) • Profite directement au démarrage des machines : on peut passer sous les 10 secondes pour charger Windows (contre 30 secondes en HDD) ! Le temps de lancement des logiciels et le chargement de fichiers y gagnent aussi. • Très intéressants d'un point de vue consommation d'énergie, c'est autant d'autonomie en plus pour les portables.
  • 12. SSDSSD • Avantages : • Temps d'accès faible, généralement de 0,1 ms. • Consommation électrique diminuée, en particulier en veille. • Silence total • Résistance accrue aux chocs. • Inconvénients : • Nombre d'écritures limité • Coût. Faible capacité
  • 13. SSDSSD • D'abord réservés aux ultra portables comme les eeePC, ils apparaissent maintenant dans des configurations portables, voire dans certaines machines de bureau, principalement de type 'tout en un". • La fiabilité s'améliore constamment pendant que les capacités et les prix deviennent concurrentiels par rapport aux disques durs. • Ils représentent sans aucun doute l'avenir du stockage de masse.
  • 14. DD vs SSDDD vs SSD
  • 15. NASNAS• Network Attached Storage, en français serveur de stockage en réseau, c'est le "nuage personnel". Boitier autonome Contenant plusieurs disques durs (2 à 5 voire +) Montés en RAID 0 (capacité) ou en RAID 1 (redondance) Relié directement à votre réseau local • Accessible de tous les ordinateurs du réseau et depuis Internet si vous le désirez.
  • 16. NASNAS • Un disque dur réseau est plus pratique qu'un disque dur USB : • Branché sur un routeur ou un switch, on peut y accéder par le réseau, indépendamment de l'ordinateur. • Possède une adresse IP, comme n'importe quel élément de réseau. • Peut s'utiliser comme serveur de fichier, pour accueillir un site web accessible sur Internet, etc • Accessible par une interface (console d'administration) afin de le paramétrer (restriction d'accès, serveur FTP, sauvegarde, etc.) • On peut également y brancher une imprimante en USB pouvant être utilisée en réseau, ou un autre disque dur en USB pour augmenter l'espace de stockage.
  • 17. NASNAS • Pour se connecter à un disque dur réseau, c'est très simple si l'on est en local : en effet dans ce cas le disque est visible dans l'explorateur, ou est monté sur le bureau. • Ça se complique pour accéder depuis l'extérieur, par Internet, et heureusement d'ailleurs car sinon tout le monde pourrait très aisément accéder à vos précieuses données.
  • 18. NASNAS • Dans ce cas il faut connaitre votre adresse sur Internet : il s'agit de votre adresse IP, qui est unique et qui vous définit donc parfaitement. • Formée de 4 chiffres allant chacun de 0 à 255. (type 235.126.166.100 par exemple) • Vous aurez aussi plus classiquement à saisir un login et un mot de passe. • Problème : cette adresse IP n'est pas fixe : elle change au minimum à chaque fois que votre box redémarre. • La solution dans tous les cas c'est dyndns : vous définissez un compte chez eux et il se chargera de renseigner à votre place votre adresse IP quand elle variera.
  • 19. NASNAS • Heureusement les plus grands fabricants de NAS nous facilitent grandement le travail. Il sont mis au point des logiciels très simples d’aide à la configuration et fournissent gratuitement un service identique à dyndns sur leurs serveurs. • C’est le cas de Buffalo, de Synology et de Qnap, trois fabricants de NAS grand public (et professionnels). • Buffalo WebAccess • Synology Cloud Station • Qnap File Station • sont des logiciels fournis avec les NAS