Dossier de Presse - Playreport par IKEA
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

Dossier de Presse - Playreport par IKEA

  • 1,856 views
Uploaded on

Pour IKEA, les enfants sont les personnes les plus importantes au monde et la...

Pour IKEA, les enfants sont les personnes les plus importantes au monde et la
maison, la plus grande cour de récréation qui existe.
L’étude Playreport nous a permis de faire parler des parents et des enfants
du monde entier sur le développement de l’enfant et le jeu. Notre but est de
sensibiliser sur ces thèmes, de lancer des débats intéressants et dans la foulée,
d’inciter parents et enfants à jouer davantage ensemble

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
1,856
On Slideshare
1,855
From Embeds
1
Number of Embeds
1

Actions

Shares
Downloads
51
Comments
0
Likes
1

Embeds 1

https://www.linkedin.com 1

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. PLAYREPORT © Inter IKEA Systems B.V. 2010Un projet initié par IKEA® SPEJA tunnel de jeu 15.95 € 100% polyester L:176 cm H:46 cm
  • 2. Jouons davantage 2ensemble à la maison !Pour IKEA, les enfants sont les personnes les plus importantes au monde et lamaison, la plus grande cour de récréation qui existe.L’étude Playreport nous a permis de faire parler des parents et des enfantsdu monde entier sur le développement de l’enfant et le jeu. Notre but est desensibiliser sur ces thèmes, de lancer des débats intéressants et dans la foulée,d’inciter parents et enfants à jouer davantage ensemble Playreport le jeu, c’est du sérieux 5 Quelques constats surprenants 7 Et en France ? 13 Le Décryptage de Sophie Marinopoulos 24Partagez, collaborez et jouez plus 27Livre de jeu de IKEA 29 IKEA des Petits : des meubles d’action 31 Children’s school IKEA : mieux connaître les enfants 36 IKEA des Petits et la sécurité 38 Détails sur l’étude mondiale 41 Plus d’informations 42
  • 3. 3
  • 4. 4Playreport Le socleLe jeu, c’est du sérieux Une collaboration avec des parents et des spécialistes La première phase de l’étude s’est déroulée avec la collaborationIKEA prend le jeu au sérieux. D’une ampleur exceptionnelle, de parents, de personnes ayant formulé des commentaires en lignel’enquête mondiale Playreport fait la lumière sur les parents, les et de spécialistes américains, suisses et chinois pour avoir une idéeenfants et la place du jeu dans le développement psychique et social des préoccupations et des questions les plus souvent posées sur lede l’enfant. Cette étude, menée dans 25 pays, révèle les besoins développement des enfants.et les envies de la sphère familiale. Quelles sont les manières departager le temps libre ? Quelle est la part du jeu dans le monde de Une initiative de recherche formellel’enfant ? Quels sont les bénéfices du jeu ? L’objet de l’étude a été défini sur la base des besoins et préoccupations quotidiens des parents sur 3 continents. Nous avonsL’enquête nous questionne sur nos pratiques relationnelles et enquêté sur ces éléments dans le cadre d’une étude formelle menéeludiques. Familles traditionnelles, monoparentales ou recomposées… sur 25 marchés, sur la base d’un panel de 300 parents et dequelle que soit la géométrie familiale, le jeu est à la fois échange de 100 enfants par marché.savoir-être et de savoir-faire, ouverture au monde et aux autres. Ilpermet à l’enfant de se construire en toute harmonie et de se social- Partager les résultats etiser. La maison s’affirme comme un terrain de jeu privilégié où l’on continuer à échangerpartage du temps et des émotions. Pour partager les résultats de l’étude et encourager laL’étude a été menée sur la base de 10 000 interviews (7500 avec collaboration, IKEA a créédes adultes et 2500 avec des enfants) réalisées dans 25 pays du un groupe, sur Facebookmonde. Au final, cela donne un ensemble considérable de don- et YouTube notamment,nées sur quelque chose dont nous perdons généralement le mode pour permettre aux gensd’emploi à l’adolescence. Nous considérons pourtant que le jeu est de partager leursune affaire sérieuse. connaissances, de lancer le débat et d’approfondirSur la page Facebook les sujets suscitant« Make the world play more –Playreport France », tout le le plus d’intérêt.monde, parents et enfants, peut réagir aux résultats de notreétude, lancer des discussions, visualiser et télécharger des LEKA élement de construction 6.99€vidéos et des photos et découvrir comment créer un Designer: Lena Håkansonenvironnement plus agréable à la maison. 100% polyester, 10x10 cm, 4 pces
  • 5. Quelques constats surprenants... 5 Près de la moitié des parents Une grande pensent que le jeu doit majorité d’enfants être pédagogique. préfèrent jouer avec Les enfants ne sont pas leurs copains ou leurs de cet avis. parents plutôt que regarder la télé. 45% des parents pensent que le jeu a plus d’intérêt lorsqu’il est pédagogique. Ce chiffre passe à 2 sur 3 Interrogés sur le choix qu’ils préfèreraient en Chine, Slovaquie, République tchèque, Espagne, entre regarder la télé ou jouer avec leurs Hongrie, Russie, Pologne et Portugal. Seuls 17 % copains ou parents, ils optent très souvent de parents (Chine, Italie, Russie, États-Unis) pour la 2e proposition (copains, 89 % ; préfèrent que leur enfant apprenne des choses parents, 73 %). Avec 11 %, la télé ap- au lieu de jouer. Pour 27 % des parents, le paraît comme un médiocre substi- jeu doit toujours avoir un but. Quant tut à l’interaction sociale. aux enfants, 51 % préfèrent jouer plutôt qu’apprendre. Les parents sont trop stressés pour jouer. 45 % des parents interrogés disent manquer de temps pour jouer avec leurs enfants. Même lorsqu’ils trouvent le temps, 26 % d’entre eux avouent malgré tout être trop préoccupés par d’autres choses pour en profiter véritablement.PE242877
  • 6. 6
  • 7. 7 Une majorité de parents souhaitent plus de créativité à la maisonpour leurs enfants. La question est : comment ?Les parents estiment à 89 % que le jeu stimule KURA lit réservible 139 € Designer R. Christensen/ K. Leegard l’imagination et la créativité des enfants. Pin massif verni, panneau de particules Presque tous (93 %) pensent que le jeu joue feuille décor. L99XL209 H116cm. un rôle essentiel dans le matelas 90x200 cm (vendu séparemment) développement des enfants. 71 % déclarent qu’ils devraient encourager davantage la créativité à la maison mais qu’ils ne savent pas comment s’y prendre. Le bonheur est la première chose que les parents souhaitent pour leur enfant. 72 % d’entre eux citent le bonheur en première place. Et les 28 % restants alors ? Ceux-là songent d’abord à la réussite financière ou au souci des autres, pratiquement à pourcentage égal.
  • 8. 8 J’aimerais...
  • 9. « Un poney » 9Les enfants du mondes’expriment « J’aimerais pouvoir passer plus de temps avec ma maman, aller au parc avec elleLes enfants entre 7 et 12 ans ont été invités à répondre à la question et l’aider à cuisiner. J’aimerais que nous« Si tu pouvais faire un vœu, lequel ferais-tu ? ». Voici un aperçu de puissions manger tous ensemble comme uneleurs réponses. vraie famille (sans télé). J’aimerais faire des « Avoir 16 ans. » activités artistiques avec maman, des cartes et des décorations pour Noël. » « Une machine à remonter le temps. Une bibliothèque. » « Que mes copains d’école vivent plus près pour qu’on puisse se rencontrer plus et jouer ensemble, surtout au parc. » « Que mamie revienne du ciel car elle jouait beaucoup avec moi et elle me laissait faire des choses amusantes ! C’est tout. » « Être champion de moto. »PX000856
  • 10. Et en France ? 10Focus sur les familles françaises avec des résultatsétonnants qui suscitent le questionnement sur nosmanières de vivre ensemble. Baby-boom à la française La démographie française se porte à merveil- le. La France fait des bébés. En 2008, 834 000 enfants sont nés. 5,4 millions d’enfants ont fait leur entrée dans l’Union européenne. En France, le taux de natalité est de 13%, alors que l’Union eu- ropéenne plafonne à 10,9%. Avec un taux de fécon- dité qui dépasse les deux enfants par femme en âge de procréer, la France caracole en tête des pays eu- ropéens avec l’Irlande. Les naissances sont de plus en plus tardives : L’âge moyen à la maternité approche les 30 ans, soit deux années de plus qu’à la fin des années 80. La France compte 13,4 millions d’enfants de moins de 18 ans. 24,4% de la population française a moins de 20 ans (Chiffres INSEE)
  • 11. 11 Une soif d’information Comment être de super parents ? Les adultes sont en demande d’informations et d’accompagnement pour réussir leur métier de parent. Ils craignent de mettre la barre trop haut ou d’être trop laxiste. Ils manquent de confiance en eux pour aborder en toute sérénité l’éducation et le développement de leur progéniture. Seuls 13% des parents interrogés font confiance à leurs propres connaissances et expéri- ences. Résultat : Ils multiplient les sources d’informations afin de s’assurer de bien faire et de se rassurer. • 50% des parents s’informent à travers les livres et les magazines • 50% des parents font confiance au médecin ou au spécialiste de la santé • 49% des parents regardent les émissions de télévision • 46% des parents écoutent leurs propres parents ou leur belle-famille • 44% des parents écoutent leurs amis • 42% des parents vont chercher des informa- tions en ligne au fil des sites, blogs et forums.
  • 12. Dur, dur d’être parent 12Pas si simple d’être parent dans un monde complexe où les configu- Des attentes élevéesrations familiales connaissent des mutations majeures. Sous la pres-sion de leurs activités professionnelles et de l’envie de réussir à tout Les parents se soucient de l’épanouissement de leurs petits. Ils veulent prix l’éducation de leurs enfants, les adultes regrettent le manque bien faire. En France, ils veulent avant tout que leurs enfants soient de temps. C’est le cas pour près d’un parent sur deux. Résultat : Ils heureux. La réussite scolaire, financière, la création d’une famille et le culpabilisent de ne pouvoir consacrer plus d’attention à leurs chers souci des autres, ça compte moins que le bonheur. petits. Pris entre des exigences contradictoires, ils expriment leurs doutes et leurs craintes. Pour les aider à bien faire, • 65% des parents souhaitent avant tout que leurs enfants soient heureuxils recherchent tous azimuts des « modes d’emploi ». Est-ce qu’on en fait trop ou pas assez ? • 52% des parents souhaitent la réussite scolaire de Jusqu’où aller dans les modes d’emploi ? leurs enfants • 42% des parents estiment que la création d’une famille est un signe de réussiteA la recherche du temps • 35% des parents privilégient le souci des autresmanquantDans un monde sous pression, les rela- Des parents inquiets…tions parents-enfants n’échappent pas aux tracas de la « panne du temps ». La vie n’est pas un long fleuve tranquille. Dans Trois parents sur quatre voudraient une société obnubilée par l’élimination du moin-passer plus de temps avec leurs en- dre risque, les parents sous pression se préoc-fants. cupent de la sécurité des enfants. Des sources multiples d’inquiétude qui les conduisent à dramatiser et peut-être à surprotéger leurs petits des parents d’enfants âgés entre trésors ? 46% 0 et 12 ans avouent se sentir coupables de ne pas passer assez • 41% des parents craignent de prendre de mau- de temps avec leurs enfants. vaises options éducatives. • 64% des parents ont peur des pédophiles. • 51% des parents s’inquiètent des dangers de la circula-73% des parents rêvent d’avoir plus de temps pour « souffler » en compagnie de leurs tion. enfants. • 35% des parents redoutent la violence à l’école. • 44% des parents sont préoccupés par les pressions scolaires jugées trop importantes.51% des parents estiment ne pas avoir assez de temps pour jouer avec les enfants. • 27% des parents considèrent que « la société actuelle surprotège les enfants ». • 74% des parents se déclarent « très préoccupés par la sécurité de leurs enfants » et estiment que la société actuelle les contraint à leur surprotéger.
  • 13. 13 Le capital temps dans le monde L’étude détecte sept pays en panne de temps : En Chine, au Portugal, en Hongrie, en Russie, en Italie, en Irlande et en France, les parents regrettent de pas disposer d’assez de temps pour jouer avec leurs enfants. Les six privilégiés du capital temps : Les Pays-Bas, le Danemark, l’Autriche, la Suisse, la République Tchèque et la Finlande font partie des pays où le capital temps consacré aux enfants est le plus important.
  • 14. 14Partager du tempsensemble.C’est réciproque. Parents et enfants ont envie de passer du tempsensemble. Pour les parents, pris par leurs activités professionnelles,ces moments passés à échanger et à jouer ensemble, s’avèrent es-sentiels pour la construction de la personnalité des enfants. Et vouscombien de temps consacrez-vous à jouer avec vos enfants ? Du côté des enfants • 92% des enfants passent la majorité du temps extra-scolaire en compagnie de l’un de leurs parents, voire des deux. • 46% des enfants aimeraient que leurs parents pas- sent davantage de temps à jouer avec eux. Du côté des parents • Les parents déclarent jouer presque 2 heures par jour avec leurs enfants. • Ils disent consacrer 12,3 heures en moy- enne par semaine à jouer avec leurs en- fants. (13 heures pour les mères - 11,5 heures pour les pères)
  • 15. 15 Cachée ... Coucou!
  • 16. Jouer pour faire Du côté des parents 16grandir les enfants • 55% des parents considèrent que la lectureLa créativité, ça s’expérimente. Le jeu stimule l’esprit de curiosité. Il est le moyen privilégié pour développer la créa-met les sens et l’intelligence en éveil. Il fait grandir les enfants. Les tivité des enfants à la maison.parents et les enfants reconnaissent d’un commun accord qu’il existe • 49% des parents jugent que les travaux ar-une relation forte entre les activités ludiques et le développement de tistiques et manuels avec les amis développentl’imagination créative. Oui mais comment ? Les points de vue divergent l’esprit de création.quant à la nature des loisirs et des activités qui aident à développer • 45% des parents sont favorables aux jeuxl’imaginaire de l’enfant. Et si on les laissait être des enfants ? éducatifs comme Baby Einstein ou les diction- naires électroniques. des parents reconnaissent qu’il existe un lien entre le jeu et de • 48% des parents estiment que les jeux à90% développement de la créativité. l’extérieur forment le sens créatif • 46% des parents pensent que les activités culinaires favorisent la créativité. des parents estiment qu’ils devraient encourager davantage80% l’expression de la créativité à la maison (65% d’accord, 15% • 36% des parents pensent que les jeux avec entièrement d’accord). les frères et les sœurs sont plus épanouissants. • 29% des parents considèrent que les jouets ne sont pas essentiels à l’expérience du jeu. des enfants âgés entre 7 et 12 ans estiment que le jeu aide à 44% avoir des idées et à être créatif.La it-list des activités favoritesDans une société qui voue un culte à la performance et à la réussite so-ciale, les parents ont tendance à survaloriser les activités extrascolairesà dimension pédagogique. Résultat : de nombreux enfants ont des em-plois du temps de ministre. Est-ce qu’on écoute assez les enfants ?Est-ce qu’on ne leur en demande pas trop ? Du côté des enfants • Jouer avec ses amis : 42% • Jouer sur ordinateur : 34% • Regarder la télévision : 31%
  • 17. Loisirs numériques ou loisirs créatifs,un dilemme ? 17Les parents et les enfants ne partagent pas toujours le même point devue sur l’impact des technologies numériques sur le jeu et la créativ-ité. 4 parents sur dix estiment que les enfants passent trop de tempsdevant un écran de télévision ou d’ordinateur. Tandis que la moitié desenfants sont d’avis que la télévision développe leur imagination. Lapeur de l’addiction aux écrans est-elle justifiée ? des parents estiment que leurs enfants sont trop accros aux38% numériques et ne consacrent pas assez de temps aux jouets et aux loisirs créatifs. des parents estiment que leurs enfants passent trop de temps41% à regarder la télévision et à jouer aux jeux électroniques.53% des enfants estiment que la télévision développe l’imagination et le sens créatif. des enfants estiment que les jeux électroniques développent36% leur imagination. Et 45% des garçons partagent ce point de vue. Dans tous les pays, les garçons jouent plus volontiers sur l’ordinateur que les filles.Dans les pays scandinaves et au Japon, les enfants privilégient le jeuavec les amis. Tandis que les enfants des pays de l’Europe de l’Estpréfèrent les jeux électroniques.Des activités en veux-tu en voilàLes enfants en font-ils trop ? On pense souvent qu’on demande tropaux enfants, qu’on les submerge d’activités et que l’on place la barretrop haut. Quelle est la bonne attitude pour répondre à leurs attentes ?Et si on les laissait être des enfants ?• 54% des enfants aimeraient faire davantage de choses dansles périodes extrascolaires, avoir plus de temps libre pour jouer.• 51% des enfants préfèrent jouer qu’apprendre.
  • 18. 18
  • 19. Vivre ensemble 19L’important, c’est de passer du bon temps ensemble. Dedans ou Les copains d’abord.dehors, la convivialité s’apprend en jouant et en partageant de bonsmoments. On n’en perd pas une miette. En règle générale, les parents sont confiants dans les aptitudes so- ciales de leurs enfants. Ni la télévision, ni Internet ne parviennent à concurrencer l’importance accordée aux jeux avec les amis. Les par-Partager le repas ents craignent la fascination pour l’univers numérique et le monde des images. Pourtant les enfants continuent de préférer les relationsTous à table. On a beau parler de « déstructuration des rituels ali- sociales bien réelles aux mirages du monde virtuel.mentaires » et de grignotages chacun pour soi, en France, le tempsdu repas en famille demeure un moment privilégié qui rassembleles générations. C’est autour de la table et d’un bon petit plat qu’onrenoue avec le lien familial. Et si les parents apprenaient aux enfants 90% préfèrent jouer avec les amis que regarder la télévision.à cuisiner comme des grands pour leur transmettre la saveur desbonnes choses? choisissent les amis plutôt que les jeux sur Internet des parents français estiment que le repas pris en famille 89%90% est essentiel. Seuls 8% des parents interrogés affirment ne pas avoir le temps de partager les repas en famille. des enfants interrogés considèrent « se débrouiller très des parents sont d’accord sur l’importance de faire 52% bien pour se faire des amis ».89% l’éducation nutritionnelle de l’enfant à la maison. 10% des parents estiment que « l’école prend en charge l’éducation nutritionnelle des enfants ». 73% des parents encouragent leurs enfants à avoir plusieurs47% des enfants français âgés entre 7 et 12 ans déclarent pren amis. dre leur repas principal chez eux et en famille. des parents pensent que leurs enfants se feront beaucoup 56% de copains en grandissant.61% des enfants âgés entre 7 et 12 ans aimeraient aider leurs parents à faire la cuisine des parents organisent àParents et enfants ne sont pas toujours d’accord sur les manières de 42% l’avance les jeux avec les amis.passer à table. La télévision joue les intrus et sème la zizanie. Pourou contre la TV en mangeant ?• 70% des enfants interrogés estiment qu’il est plus amu-sant de manger devant la télévision.• 58% des parents n’acceptent pas la prise des repas devantle téléviseur. Seuls 23% des parents acceptent cette pra-tique.
  • 20. 20
  • 21. Le décryptage de 21Sophie MarinopoulosComment vont les parents d’aujourd’hui ? Quel est le rôle du jeu dans la constructionDepuis ces quinze dernières années, je constate l’apparition de la personnalité de l’enfant ?d’une fragilité parentale. Le jeu n’est pas seulement un loisir. C’est une activité fon-L’image du bon parent est une quête permanente. damentale comme respirer, manger ou dormir. Le jeuL’être parent est aujourd’hui un idéal difficile à est indispensable à la santé psychique de l’enfant. Enatteindre. Les parents évoquent de plus en plus jouant, l’enfant construit les bases de sa sécuritéleur peur de ne pas y arriver, de ne pas bien intérieure et de sa personnalité. Le jeu lui permetfaire, de ne pas être à la hauteur, de passer à d’équilibrer sa vie affective, de développer son im-côté de quelque chose d’important. Ils mani- agination et d’expérimenter le plaisir de découvrir.festent à la fois le besoin et l’envie d’avoir L’étude démontre que les parents ont parfaite-des normes, et la crainte d’être trop norma- ment conscience de ce besoin. Mais happés partif. Les jeunes couples, et les jeunes mères, les tâches quotidiennes, ils manquent de temps àapparaissent extrêmement vulnérables. Leur consacrer au jeu. On doit les aider à comprendresentiment d’insécurité est très visible dans que le jeu est un support à la croissance des en-les réponses à ce questionnaire comme dans fants. Il faut laisser suffisamment d’espace et dema pratique auprès des parents. temps au jeu. On doit laisser une part d’enfance qui va conduire les enfants à un équilibre futurComment expliquez-vous ce dans leur vie d’adulte. Jouer, c’est grandir. Et en les regardant jouer, on peut suivre l’évolution de leursentiment d’inquiétude qui développement psychique. Le Ludomètre que j’ai misperturbe les parents ? au point donne des repères aux parents à partir des jeux et des centres d’intérêt de l’enfant selon son âge.Les sources d’inquiétude sont multiples. La famille et sesconstellations ont beaucoup changé. On observe une quêted’autres repères. On constate aujourd’hui un défaut de transmis-sion. L’expérience des proches fait défaut. Les grands- parents Sophie Marinopoulosn’interviennent plus comme des guides. Les jeunes mamans n’ont est psychologue clinicienne et psychanalyste.souvent pas la famille proche pour les seconder et les rassurer.Les parents d’aujourd’hui revendiquent à la fois la volonté de faire Spécialiste du développement de l’enfant et du lien parent-enfant, elle dirige le service de Prévention et de Promotion de la Santé Psychique à Nantes.tout seul tout en regrettant de ne pas être aidé. Ils ont peur de Elle a fondé en 1999 le lieu d’accueil des parents Les Pâtes au beurre.perdre leur singularité, et leur propre parentalité. Etre parent, ça Elle a écrit de nombreux ouvrages donts’apprend à travers l’expérience de chacun, avec des essais et des « Dans l’intime des mères » (Fayard, 2003),erreurs. Les attentes d’accompagnement sont très fortes. « Le corps bavard » (Fayard, 2007), « Dites-moi à quoi il joue, je vous dirai comme il va » (Ed.Les Liens qui libèrent, 2009) www.patesaubeurre.fr
  • 22. 22Partagez, collaborez etjouez plusLa page Facebook « Make the world play more – Playreport France »permet à tous de se livrer à toutes les activités typiques de Facebookà propos du Playreport. Sur YouTube, nous avons créé une chaîne pouraccueillir des vidéos réalisées par les utilisateurs.Comme Facebook et YouTube sont ouverts, gratuits et faciles à utiliserpar tout le monde, ils sont les outils idéaux pour partager, échanger, www.facebook/playreport.francefaire connaître ses points de vue.IKEA lancera fin juin une application Playreport pour l’iPhone et l’iPodTouch qui permettra aux parents et aux enfants de jouer ensemble.L’idée est d’impliquer un parent, un enfant et l’iPhone. Ce n’estpas juste une liste de jeux mais une application multi-joueurs avecdes activités destinées à insuffler au quotidien de l’inspiration, dudynamisme, du plaisir, pour les enfants comme pour les parents. Cetteapplication gratuite sera lancée avec plusieurs jeux populaires dumonde entier. D’autres seront ajoutés au fil de l’année.
  • 23. 23
  • 24. 24Livre de jeu de IKEAPourquoi une entreprise d’ameublement s’intéresse-t-elle audéveloppement de l’enfant et au jeu ? Premièrement, parce que chezIKEA, nous sommes aussi des parents soucieux du bien-être de leursenfants !Et que nous considérons que la maison est le plus grand terrainde jeu au monde. C’est la raison pour laquelle nous avons toutmis en œuvre pour faire de IKEA des Petits une ligne qui pétille decréativité, d’imagination et de gaieté.Au fil des ans, nous avons appris beaucoup de choses sur cequ’implique de vivre avec des enfants. Nous avons collaboré avecdes spécialistes renommés de l’enfance, rencontré des parents,étudié les enfants dans leur cadre de vie quotidien. Tout ce quenous faisons est imprégné de ces connaissances. C’est pourquoi nosproduits conjuguent fonctionnalité et sécurité tout en favorisant ledéveloppement de l’enfant.Nous espérons que les informations du Playreport nous permettrontd’envisager le développement produits sous des angles innovants etd’élargir le dialogue avec les parents et les enfants.
  • 25. 25
  • 26. 26 IKEA DES PETITS Des meubles d’action pour les enfants Entre le réveil façon bébé kangourou et le coucher façon pilote de course, le jeu est une occupation à plein temps pour l’enfant ! Et sérieuse, de surcroît. Il ne fait pas que s’amuser, il apprend, se développe, devient ce qui il est. IKEA crée ses produits en collaborant avec des spécialistes dansEKORRE élan à bascule 29.95 € plusieurs domaines du développement de l’enfant. à leur contact,Designer Anna EfverlundAcier et hévéa massif, peinture acrylique. nous développons nos connaissances en matière de sécurité et nousLong. 73 cm Larg. 29 cm Haut.52 cm apprenons comment différents types de jeux stimulent différents types de développement. Ensuite, IKEA consulte les vrais spécialistes, les enfants eux- mêmes. Nous leur demandons de jouer avec nos produits comme ils l’entendent. En voyant le monde à travers leurs yeux, IKEA essaie de répondre à leurs besoins de sauter, de se balancer, de jouer en inventant eux-mêmes les règles du jeu.
  • 27. Une cuisine qui envoie !27 Les meubles miniatures, c’est génial pour tout faire en vrai, comme les grands. Les jeux de rôle permettent aux enfants de mettre en pratique des aptitudes sociales comme le partage, l’esprit d’équipe et l’empathie. DUKTIG N ustensiles 4pcs 9.99 € acier inox Se bercer, se balancer, se faire tourner En se balançant, l’enfant développe son sens de la coordination, en se synchronisant sur les mouvements de va-et-vient. Ensuite, il rassemble et organise ses impressions sensorielles – odorat, toucher, vue, ouïe, goût. Celles-ci lui donnent la perception de son corps, ce qui lui permet de bouger les bras et les jambes sans avoir à les regarder. La relaxation est aussi essentielle au développement de l’enfant que le jeu : y a-t-il meilleur endroit pour se relaxer qu’une balançoire ? Lorsque le mouvement de va-et-vient est lent, il envoie des signaux apaisants au cerveau et suscite une sensation de DUKTIG mini-cuisine 99 € bien-être général, Designer: Mikael Warnhammar ce qui favorise la Panneau de fibres de bois, créativité et la contreplaqué de bouleau, Vernis acrylique incolore, peinture laque capacité à H108cm résoudre les problèmes. IKEA PS LÖMSK fauteuil pivotant 59 € EKORRE élan à bascule 29.95 € Designer Monika Mulder Designer Anna Efverlund Tissu: 100% polyester Polyamide renforcé Acier et hévéa massif, peinture et polypropylène renforcé acrylique. L59 cm, P62 cm H75 cm Long. 73 cm Larg. 29 cm Haut.52 cm
  • 28. 28combinaison STUVA 195 €Designer Ebba Strandmarkaménagement intérieur compris(tringle, corbeille et tablette)240x30cm, H64cm. Faire comme les grands, devenir autonome STUVA est une collection de rangements modu- lables et évolutifs à souhait, pour enfant. Pour une première indépendance du petit chéri, rien de mieux que le laisser ranger et organiser ses affaires. Il suffit de mettre les portes et les ti- roirs à la bonne hauteur. Banc pour les tous petits, puis armoires avec penderie ! Rose, vert, bouleau, bleu ou blanc ? Le plus drôle, c’est de mixer et surtout de respecter leur goût. STUVA combinaison coffre 79 € Designer Ebba Strandmark 90x50 cm, H50cm.
  • 29. 29MÅLA rangement accessoire MÅLA feutre/tampon 0.99€ MÅLA rouleau papier 3.99€Pin massif, Vernis acrylique 6 pces 200.848.62 Papier blanchi sans chloreincolore 5.99€ Longueur rouleau 30 mL520 mm P180 mm H210 mm 201.522.81101.493.50 MÅLA craie 1,99€ MÅLA tablier manches longues 3.49 € couleurs assorties 24 pces Designer Lena Håkanson 701.933.21 100% polyester 301.649.57 Dessiner pour apprendre à se concentrer Quand ils dessinent ou peignent, les enfants apprennent à ignorer les facteurs de distraction externe. Par leur tra- vail, ils révèlent leurs émotions et font le tri de leurs im- pressions, ce qui les aide à mieux se connaître et mieux comprendre le monde qui les entoure. MÅLA chevalet 19.95€ Sapin massif, Pin massif, Vernis acrylique incolore L43 cm P62 cm H118 cm 500.210.76 MÅLA peinture couvrante 6,99€ 201.932.67
  • 30. 30BARNSLIG hochet 3,99€ BARNSLIG DJUR coussin 6,99€ BARNSLIG Service, 3 pces 8,99 €Tissu: 100% polyester Longueur: 43 cm Assiette/ Bol: MélamineGarnissage: fibres de polyester Largeur: 43 cm Socle: Caoutchouc synthétiquePartie plastique: plastique ABS Tissu: 100% polyester Gobelet: Plastique polycarbonateDesigner : Eva Lundgreen Garnissage: fibres de polyester Couvercle: polypropylène501.128.73 401.097.10 501.092.29Avoir son univers bien à soi, en toute quiétudeBARNSLIG est une collection de textiles ludiques et colorée,proches de l’univers des enfants. Pleines de contrastes et dedrôlerie.Aujourd’hui, 40% des articles textiles imprimés IKEA, commeceux de cette série, sont fabriqués avec des techniques quiréduisent les besoins en eau et en pigments. Le toucher estplus doux. Les couleurs résistent mieux au lavage : un avantagepour le linge de lit des enfants, qui doit être lavé fréquemment.BARNSLIG cape de bain 8,99€100% coton BARNSLIG Textiles 6,99 € Longueur: 300 cmLongueur: 60 cm Largeur: 120 cmLargeur: 125 cm 100% coton101.247.31 Designer : Eva Lundgreen 901.194.10
  • 31. 31 L’intérêt de IKEA pour les enfants et le jeu ne Le rôle de la date pas d’hier. Children’s school chez IKEA. La culture scandinave accorde traditionn Pour comprendre les besoins de l’enfant en ellement une place majeure à l’enfant dans la matière de jeu et entrer dans leur univers, IKEA a créé famille et au sein même de la maison. La maison la Children’s School à Skane, en Suède. Au sein du scandinave est un terrain de jeu ouvert à la département IKEA des Petits, cette entité, dirigée par découverte où les chères têtes blondes règnent en Maria Elander, travaille avec les experts du développement de maîtres des lieux. Les familles accordent une l’enfant. Les collaborateurs de IKEA en charge de la conception attention soutenue au développement de la et de la production des articles destinés aux petits suivent une créativité des enfants et les encouragent à formation spécifique dans le cadre de la Children’s school. Chaque expérimenter l’espace domestique, à l’investir jouet ou pièce de mobilier est testé pour s’assurer que les en toute liberté avec leur mobilier et leurs conditions de sécurité sont remplies et que ces articles contribuent jouets. Jouer, c’est vital pour faire grandir efficacement au développement de l’enfant. « Pour nous, les les petits. Chez IKEA, les enfants ne enfants sont les personnes les plus importantes au monde et la comptent pas pour des prunes. maison est le meilleur des terrains de jeu. Le jeu est un aspect fondamental de leur développement. Grâce à cette étude internationale, nous avons réuni de nouveaux éléments sur la manière dont le jeu est perçu par les enfants et les parents à travers le monde », explique Maria Elander. On ne rigole pas avec le monde des petits !
  • 32. La responsable de la Children’s school IKEA souligne l’importance du jeu : 32« Pour un enfant, le jeu, c’est la vie »Maria Elander dirige le children’s school, Un marchand de meubles qui Que vous inspire le rapport ?une entité du département IKEA des s’occupe du développement de Bien qu’au final, on constate que laPetits qui a pour mission d’accroître les l’enfant, c’est déconcertant… signification du jeu et les façons deconnaissances sur les enfants, leurs Effectivement mais au fil des ans, nous jouer diffèrent fort selon les pays, tousbesoins et leur développement. avons acquis de solides connaissances les parents et enfants ont reconnu son sur la question. Nous avons toujours aspect fondamental. Cette conclusion n’aQu’est-ce que l’École des enfants collaboré étroitement avec des experts peut-être rien de surprenant mais celaIKEA ? qui font autorité. Le fait de nous fait plaisir.C’est un programme interne dont le but associer à des spécialistes – éducateurs,est de diffuser les connaissances sur professeurs, scientifiques – est aussi Par rapport au Playreport,les enfants, leurs besoins et la manière un excellent moyen de nous ouvrir à de que peut-on attendredont ils fonctionnent dans le cadre nouvelles pratiques et à de nouvelles de IKEA ?de vie familial à toutes les entités de disciplines. Il y a une dernière chose Nous utiliserons bienl’organisation que cela pourrait concerner. que nous voudrions faire, une chose très sûr nos nouvellesCréée en 1995 par le fondateur de IKEA, importante : partager avec nos clients le connaissances pourIngvar Kamprad, elle a été conçue dès le plus possible de nos connaissances. rendre notre gammedépart comme une entité à part entière encore plus pertinentedu département IKEA des Petits. Dans quelle mesure le Playreport et donner encore plus s’inscrit-il dans cette démarche ? d’« outils dePourquoi une école ? Le jeu est un aspect fondamental développement »Pour IKEA, les enfants sont les du développement de l’enfant. Cette aux parents etpersonnes les plus importantes au étude nous a permis de rassembler de aux enfants. Enmonde. Les soutenir tout au long de nouveaux éléments sur la manière dont revanche,leur développement en faisant valoir le jeu est perçu par les enfants et les il est encore undes connaissances approfondies sur le parents dans le monde. Elle va nous peu tôt pour diresujet et en proposant des produits qui aider à mieux comprendre la signification quand.les aident à s’épanouir est une véritable du jeu dans les différentes cultures etaffaire de cœur pour nous. Créer une à proposer des produits encore plusécole axée sur les enfants est la meilleure appropriés.façon de garantir que les compétencesclés dans l’organisation, des développeursproduit aux copywriters, comprennentnotre vision et y adhèrent.
  • 33. 33 PATRULL tapis de baignoire PATRULL N protège angle 8pces. 6 € forme crocodile 6.99 € plastique ABS, Caoutchouc synthétique Série Designer: Eva Lundgreen 90130417 Caoutchouc naturel 33x90 cm. 10138163 PATRULL : Une série d’accessoires utiles pour bien protéger les enfants dans la maison PATRULL pare-feu 15.95 € acier inoxydable 59 à 95x40 cm, H14. 90107054
  • 34. 34En matière de sécurité, nous prenonsle parti des enfantsQui pense à la sécurité lorsqu’il s’amuse comme un fou ? Par conséquent, nous respectons les réglementationsPas les enfants, ils ont mieux à faire. C’est donc à nous internationales les plus strictes en la matière. Parce quequ’il appartient de déceler les risques cachés. Nous fai- les enfants doivent être libres de jouer de la façon dontsons de la sécurité des enfants notre priorité essentielle. ils l’entendent.
  • 35. 35 Détails de l’étude mondiale Comme les interviews ont été réalisées par internet, les conclusions de l’étude et du rapport reflètent uniquement les points de vue de parents et enfants ayant accès à l’internet (généralement chez eux). Dès lors, ces ! derniers sont parfois désignés dans le rapport sous l’expression « parents/enfants en ligne ». Dans les pays de l’étude où l’accès à l’internet est plus l’exception que la règle, les points de vue recueillis dans les régions rurales peuvent être sous-représentés. Etant donnés les intervalles de confiance associés aux échantillons, il faut bien sûr être prudent dans l’utilisation des résultats. D’une manière générale, entre pays, les données parentales ne sont prises en compte que si elles présentent des écarts égaux ou supérieurs à 10 % par rapport aux autres pays, et au sein d’un même pays, que si elles présentent des écarts égaux ou supérieurs à 7 % par rapport à la moyenne IKEA (moyenne pondérée des données recueillies dans les 25 pays). En ce qui concerne les interviews réalisées auprès des enfants, les écarts sont jugés significatifs à partir de 15 et 10 % respectivement.
  • 36. Méthodologie 36Initiée par IKEA, l’étude Playreport constitue une des plus importantesenquêtes mondiales sur l’Enfant et le Jeu par la taille et la dimensioninternationale de l’échantillon. 25 paysEurope : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France,Grande-Bretagne, Hongrie, Irlande, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portu-gal, République tchèque, Russie, Slovaquie, Suède, Suisse. Plus d’informationsAustralie. Canada, USA. Chine, Japon. www.IKEA.fr Page Facebook IKEA France officielle : www.facebook.com/IKEA.france7933 entretiens en ligne de 10 minutes avec Playreport: www.facebook.com/playreport.france des parents. Family, Kids and Youth: www.kidsandyouth.com/ Research Now, London: www.researchnow.co.uk Contact Presse IKEA:3116 entretiens de 4 à 5 minutes avec des Agence 14 septembre – MLA Connection RP 2, rue de la lune – 75002 Paris parents. Diane Delamare & Andreia Mesquita tél. : 01 48 24 06 64 email : frpr@ikea.comEn France, un échantillon représentatif de 366 parents d’enfants âgés entre 0 et Contact Blogueurs IKEA:12 ans et de 170 enfants âgés entre 7 et 12 ans a été interrogé en ligne entre Agence 14 septembre - Les Favorisle 15 octobre et le 24 novembre 2009 par l’institut Research Now. Les données 2, rue de la lune - 75002 PARISont été pondérées sur la base des profils nationaux des parents. Manon Orcel & Nicolas LanterL’étude a été menée par l’institut britannique Research Now et la société Tél. : 01 55 28 38 28d’études Family Kids and Youth. email : manonorcel@14septembre.fr
  • 37. Pour lespersonnesles plusimportantesau monde © Inter IKEA Systems B.V. 2010Le jeu, c’est naturel. EKORRE chariot de marche 19.99€ Panneau de fibres de bois, peinture laque Long. 40 cm Larg. 30 cm H. 46 cm