• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content

Loading…

Flash Player 9 (or above) is needed to view presentations.
We have detected that you do not have it on your computer. To install it, go here.

Like this presentation? Why not share!

Modélisation des pratiques métiers pour améliorer la conception de collecticiels

on

  • 1,616 views

Daniel Zignale à l'atelier Collecticiels d'IHM'10

Daniel Zignale à l'atelier Collecticiels d'IHM'10

Statistics

Views

Total Views
1,616
Views on SlideShare
1,616
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
12
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Modélisation des pratiques métiers pour améliorer la conception de collecticiels Modélisation des pratiques métiers pour améliorer la conception de collecticiels Presentation Transcript

    • Modélisation des pratiques métiers  pour améliorer la conception de  collecticiels Application au secteur AEC
    • Sommaire • Contexte de travail  Le travail coopératifSommaire  Les outils développés Les outils développés • ProblématiqueContexte  Des pratiques propres au différents types de projet AEC  Des services de collecticiels qui s’adaptent à ces pratiquesProblématique • MéthodeMéthode éh d  Définir et modéliser des pratiques Définir et modéliser des pratiques  Faire correspondre des pratiques à des usages de collecticielsRésultats • Résultats  Proposition de pratiques sur base de la méthode P iti d ti b d l éth dTravail futur • Travail futur 05/10/2010 Daniel Zignale ‐ Atelier Collecticiels IHM10 2/24
    • Contexte de travail • Plusieurs laboratoires  CRP Henri Tudor, LuxembourgSommaire  FRE MAP‐CRAI (Centre de Recherche en Architecture et  FRE MAP CRAI (Centre de Recherche en Architecture et Ingénierie), NancyContexte • Travaux de thèse précédents  Hanser, D. Proposition dun modèle dauto‐coordination en Problématique situation de conception, application au domaine du bâtiment. Institut National Polytechnique de Lorraine ‐ INPL, 2003Méthode éh d  Kubicki, S. Assister la coordination flexible de lactivité de  K bi ki S A i t l di ti fl ibl d l ti ité d construction de bâttiments. Une approche par les modèles pour Résultats la proposition doutils de visualisation du contexte de  coopération. Université Henri Poincaré ‐ Nancy 2, 2006 coopération Université Henri Poincaré Nancy 2 2006Travail futur  Guerriero, A. La représentation de la confiance dans l’activité  collective ‐ Application à la coordination de l’activité de chantier  de construction Université Henri Poincaré  Nancy 2, 2009 de construction Université Henri Poincaré ‐ Nancy 2, 2009 05/10/2010 Daniel Zignale ‐ Atelier Collecticiels IHM10 3/24
    • Contexte de travail • Les projets de construction  Contexte éphémèreSommaire – Acteurs hétérogènes collaborant le temps d’un projet Acteurs hétérogènes collaborant le temps d un projet  Contexte incertainContexte – Peu prévisible  Méthodes de l’industrie inadaptées au contexte de coopération  p p dans ce secteurProblématique • Concept d’ingénierie coopérative (Kubicki2006)Méthode éh d  Rapport entre intervenants ajustable Rapport entre intervenants ajustable  Responsabilisation des intervenants face aux aléas de l’activitéRésultats  Des modalités de coopération (outils, réunions, échanges de  documents) adaptées à l hétérogénéité de ces intervenants documents) adaptées à l’hétérogénéité de ces intervenantsTravail futur • La solution des collecticiels 05/10/2010 Daniel Zignale ‐ Atelier Collecticiels IHM10 4/24
    • Contexte de travail • Introduction aux collecticiels  ObjectifsSommaire – Obtenir un gain de performances Obtenir un gain de performances – Capitaliser la connaissance – Améliorer le temps de réponseContexte – Partager les compétences – Faciliter le travail à distanceProblématique  Services – Communication (messagerie, discussion…)Méthode éh d – Partage d informations/contenus (GED, KM, forums) Partage d’informations/contenus (GED KM forums) – Partage de ressources (agendas de groupes, gestions de tâches…) – Coordination (gestion de formulaires, workflows)Résultats  Problèmes – Réticence des utilisateursTravail futur – Peu adaptés aux besoins 05/10/2010 Daniel Zignale ‐ Atelier Collecticiels IHM10 5/24
    • Contexte de travail • Build‐IT : échange de documents  Une première approcheSommaire – traditionnelle  7 bonnes pratiquesContexte – Standardiser le nommage – Décrire et localiser les modifications – Informer d’un partage ou d’une Problématique modification – Transmettre et enregistrer des Méthode éh d requêtes – Réagir sur les documents et tracer ces  réactionsRésultats – Maitriser la visibilité d’un document – Superviser et gérer les échangeTravail futur  Développé pour et avec les  professionnels de la construction 05/10/2010 Daniel Zignale ‐ Atelier Collecticiels IHM10 6/24
    • Contexte de travail • Bat’iViews (Kubicki2006)  Une approche alternativeSommaire – émergente  Naviguer dans le contexte de coopération avec différents points Contexte de vue – La liste des compte‐rendus de chantier ainsi que les problêmes relatés  p q p et les remarques émisesProblématique – Le planning de chantier  décrit l’enchaînement des tâches  – La maquette 3D représente géométriquement les ouvragesMéthode éh d – La liste de documents et leur stade de validation La liste de documents et leur stade de validation – Le graphe Bat’Map représentant le contexte de coopération d’un  point de vue relationnelRésultatsTravail futur 05/10/2010 Daniel Zignale ‐ Atelier Collecticiels IHM10 7/24
    • Contexte de travail • Bat’iTrust (Guerriero2009)  Supporte de l’activité du Sommaire coordinateur en phase chantier coordinateur en phase chantier  Navigation orientée par la Contexte confiance – Tableau de bord Tableau de bord – TâchesProblématique – Indicateurs de confiance – Progression des tâchesMéthode éh d – Acteurs – Ouvrages – DocumentsRésultatsTravail futur 05/10/2010 Daniel Zignale ‐ Atelier Collecticiels IHM10 8/24
    • Problématique • Constats  Outils (collecticiels) semblent peu appropriés aux professionnelsSommaire  Acteurs et types de projet différents Acteurs et types de projet différents – pratiques de projet différentesContexte • Le concept de pratique  Définition : Problématique – « exercice d’un métier », « façon d’agir, conduite habituelle »,  « comportement avec une finalité, des objectifs »Méthode éh d  Transposition dans un projet AEC : Transposition dans un projet AEC : – comportements ‐ plus ou moins habituels et établis ‐ adoptés afin  d’atteindre des objectifs précis relatifs au bon déroulement du projetRésultats • ProblématiqueTravail futur  L’identification et la modélisation de ces pratiques peut‐elle être  déterminante dans le développement de services de collecticiels  dédiés aux acteurs de la construction? dédiés aux acteurs de la construction? 05/10/2010 Daniel Zignale ‐ Atelier Collecticiels IHM10 9/24
    • Méthode • Analyse des pratiques, modélisation et validations  Pratiques collaboratives – Réalisées par un groupe d’acteur Réalisées par un groupe d acteur – Communes a plusieurs projets (génériques) – Traduisent un besoin relatif au bon déroulement du projet (cf. bonne  pratique)  Pratiques individuellesque – Réalisée par un acteur – Définies par un contexte de projet particulier – Induites par une pratique collaborative et le besoin qu’elle traduit Induites par une pratique collaborative et le besoin qu elle traduit Qui? Quel  Quand? A quel  rôle? Où? moment? Quelle  information?  i f ti ? Combien?r Avec qui? Pour  Plusieurs acteurs travaillent  q qui? …
    • Méthode • Proposition d’usages appropriés aux pratiques  Transposition des pratiques à travers les usages d’un collecticiel – Usage : « emploi de quelque chose pour un besoin personnel » Usage : « emploi de quelque chose pour un besoin personnel »,  « caractère instrumental », « relatif à un objet qui offre des fonctions  et des services »  Modélisation d’un usageque • Outiller les usages par des services adaptés  Utilisation d’un repository de services  Adaptation, amélioration voire création Adaptation amélioration voire création • Résumé Identification des Pratiques Identification des Usages Proposition des services Identifier, les comportements  Identifier les emplois appropriés  Outiller les usages en  collaboratifs et individuels dans  d’outils et de méthode de  développant des nouveaux r l’exercice des métiers de  collaboration, pour atteindre les  services numériques ou en  l’architecture, à travers l’analyse objectifs relatifs aux pratiques. adaptant les services existant.
    • Résultats • Analyse des processus de projet et de cas d’études  Listing de pratiques collaboratives – PC1 : Choix et évaluation du site PC1 : Choix et évaluation du site – PC2 : Choix de la Maitrise d’Œuvre – PC3 : Détermination des objectifs – PC4 : Détermination et gestion du budget – PC5 : Formalisation et compte‐rendu de la conceptionque – PC6 : Choix des entreprises – PC7 : Evaluations de la conception – PC8 : Organisation et compte rendu de réunions PC8 : Organisation et compte‐rendu de réunions – PC9 : Préparation et gestion du chantier – PC10 : Evaluations de l’exécution – PC11 : Implication des usagers • Validation partielle auprès des professionnellesr
    • Résultats • Vers un modèle de pratiques Pratiques  Pratiques  collaboratives ll b ti individuelles i di id llquer
    • Résultats • Vers un modèle de pratiques  Issue d’une pratique collaborative  Définie par un nom, une description, un type Définie par un nom une description un type  Définie par une action exécutée par un acteurquer
    • Résultats • Vers un modèle de pratiques  Cible un concept : acteur, activité, artefactquer
    • Résultats • Vers un modèle de pratiques  Cible un concept : acteur, activité, artefact  Définie par plusieurs contextes Définie par plusieurs contextes  Relations entre pratiquesquer
    • Résultats • Construction d’une PI  Nommer, identifier  l objectif, Typer,  l’objectif Typer préciser la pratique  collaborative  Définir le rôle de  Définir le rôle deque l’acteur et son  implication  Définir l’action exécutée  et la cible de l’action  Préciser les propriétés  de la cible et les  contextesr
    • Travail futur • Des pratiques aux usages Pratiques  Pratiques  Usages collaboratives ll b ti individuelles i di id llquer
    • Travail futur • Vers un modèle d’usage  La pratique devient usage – Le besoin métier devient un besoin en terme de service Le besoin métier devient un besoin en terme de service – La pratique collaborative induit un usage collaboratif  L’acteur devient utilisateur – Il possède une expérience et des préférences propre, en tant  qu’utilisateur novice ou expérimentéque  L’action devient interaction – Le comportement est « outillé »  Les cibles de l’action composent l’information L ibl d l’ ti t l’i f ti – Cette information est typée et caractérisée – La quantité d’information requise est prise en compte  Les contextes physique et temporel précisent les conditions  Les contextes physique et temporel précisent les conditions d’usager – La localisation de la pratique influence le type de matériel utilisé – L’organisation dans le temps des usages est directement induite de 
    • Travail futur • Vers un modèle d’usagequer
    • Travail futur • Quels usages pour chaque pratique?  1 Pratique = N Usages – Exemple : Trouver un compte rendu = filtrer + consulter/télécharger Exemple : Trouver un compte rendu = filtrer + consulter/télécharger  Ø Pratique = 1 Usage – Exemple : Le nommage de document de CRTI‐weB est spécifique et  nécessaire à l’échange d’information via un collecticiel sans pour  autant être adopté en tant que pratique professionnelle.que • Quels services pour chaque usage?  N Usages   1 service N Usages = 1 service – Exemple : 2 utilisateurs différents mais ayant le même besoin (= 2  usages) nécessitent un seul et même service.  1 service = plusieurs modes de visualisation possiblesr
    • Travail futur • Un exemple de développement Pratiques  Pratiques  Usages collaboratives ll b ti individuelles i di id llquer
    • Travail futur • Un exemple de développement  Proposition de services pour : – Filtrer les documents par type Filtrer les documents par type – Filtrer les documents par auteur – Consulter des documents – Télécharger des documents  Vers un mode de visualisation adéquatquer
    • Travail futur • Représentation des pratiques/usages  Propriétés – Un ensemble important de données Un ensemble important de données – Problème de représentation – Des concepts récurrents – Définies par un modèle  Objectifque – Construire les pratiques/usages sur la base des modèles – Utiliser une représentation claire – Obtenir des bases de données consultables Obtenir des bases de données consultables  Moyen – Implémenter les modèles dans un éditeur de pratiques/usages – Eclipse comme base du développement – Déjà utilisé dans le projet Dest2Co au CRP Henri Tudorr – GMF : représentation graphique – Nécessite la création d’une palette graphique
    • Merci de votre attention